Discutons ensemble, Livres, RDV du Blog, Top 10

Cadeaux littéraires : quoi offrir à un passionné de lecture ?

Vous êtes à la recherche de cadeaux pour un proche qui est fan de littérature, voici une sélection de produits qui peuvent être originaux et pourront le surprendre.

Autant pour décorer une bibliothèque, pour afficher sa passion pour des romans, des auteurs ou pour protéger ses livres… il y en a pour tous les goûts !

 

1. Book nook

Nommé aussi diorama, ces sublimes créations mettront en valeur sa bibliothèque. On peut les trouver monté ou à monter soit même. Il existe plein d’univers différents en rapport avec des films, des séries et bien entendu des livres, ou représentant une atmosphère. Je peux par exemple vous citer : Pré-au-lard d’Harry Potter, la Comté du Seigneur des Anneaux, un bateau pirate (que j’ai acquis) ou tout simplement une bibliothèque (que je compte m’offrir !)…

En soit, il y en a vraiment pour toutes les envies. Petit conseil, une fois que vous avez repéré un modèle, n’hésitez pas à bien comparer les prix sur plusieurs sites. Pour celui que je me suis achetée, il pouvait avoir une différence de 10 à 20 euros entre les fournisseurs…

Pour voir de plus près celui que je me suis procurée, voici un lien vers mon article.

 

2. Figurine

Autre idée pour embellir une bibliothèque, il existe des figurines représentant soit un auteur ou un personnage phare. Le grand nom dans le genre est l’enseigne Pop. J’ai d’ailleurs en ma possession les figurines de Jane Austen, Sirius Black et Jon Snow. Il en existe bien entendu d’autres.

 

3. Exlibris ou illustration

Pour décorer un salon, une bibliothèque ou autres pièces, quoi de mieux qu’un exlibris de son illustrateur favori. Vendu directement sur le site du professionnel ou de la maison d’édition, ils en existent plusieurs formats. Ils représentent pour le plus souvent des scènes cultes d’un album, bande dessinée ou manga.

Des illustrateurs indépendants proposent aussi leur propre vision, en dessinant un lieu ou un personnage. Pour ce genre de création, j’aime passer par Etsy, un site où des particuliers mettent en vente leurs produits. Je peux par exemple vous citer Art on Words, DYV Illustrations ou Elaine illustration

 

4. Vêtements

Et pourquoi pas, afficher sa passion pour la lecture jusqu’à ses vêtements ! Et oui, c’est possible avec notamment la marque Muse ou Zoe Ferdinand Ils proposent des tee-shirts et des sweats en relation avec un auteur, un livre ou tout simplement autour de la littérature avec des visuels simples ou des mots impactant. Plus aucun doute, tout le monde sera ce qu’il vous plait !

 

5. Accessoires

Du tote-bag, de la bougie, de la lampe de lecture, du porte-clés, du serre-livre au mug, proclamer sa fan attitude pour les livres est de plus en plus simple. D’ailleurs, on retrouve assez souvent ce genre de produits en librairie. A nouveau, ils sont soit à l’effigie d’une œuvre littéraire ou d’un auteur.

 

6. Box littéraire

Vous pouvez faire aussi une double surprise en offrant une box littéraire ou un abonnement à l’une d’elle. Il en existe de toute sorte, comme Kube qui peut être personnalisable selon les envies, ou bien thématique avec Exploratology.

En plus des livres, de nombreuses surprises composent les colis (boissons, gourmandises, papeterie, marque-pages…). Il en existe d’ailleurs pour un public adulte et enfant.

 

7. Marque page

Quel meilleur compagnon qu’un marque page pour accompagner sa nouvelle lecture ! Grande collectionneuse de marque-page, je ne peux que proposer cette idée. D’autant plus qu’il en existe plusieurs et pas que le traditionnel en papier.

En plus du visuel, vous pouvez choisir un format ou une matière. Vous pouvez en trouver en métal, en tissu, avec un aiment, certains peuvent se positionner dans l’angle du livre, d’autres peuvent ressembler à des bijoux…

Trouvable facilement en librairie, je vous mets quelques noms de particuliers qui en créent : Cœur d’Encre Bookmarks ou Sonnet and Fable

 

8. Pochette à livre

Très pratique pour transporter ses livres sans les abimer, la pochette est un allié de qualité pour les grands lecteurs. En tissu simple ou renforcé, il en existe pour tous les goûts et formats.

Je vous ai d’ailleurs confectionné un article récemment pour vous présenter cet accessoire dont je me sers souvent quand je voyage.

De plus en plus présente en librairie, j’ai acheté les miennes directement auprès de créateurs. Je peux vous proposer L’escale en bord de page (j’en ai d’ailleurs une de chez eux) ou My book créations.

 

9. Carnet ou agenda de lecture

Pour les plus organisés et soucieux de faire un point sur les livres lus ou en cours, il existe les journaux de lecture. Certains peuvent être à l’image d’un bullet journal, ou plus simple à personnaliser soit même.

 

10. Lecture cosy

Lire un roman est un moment de détente. Et quoi de mieux d’être accompagné par des accessoires cosy pour en profiter à fond !? Un plaid, un cousin, des chaussettes… tout comme les vêtements ils en existent avec des illustrations en rapport à la littérature.

Je vous avouerais que j’ai un bon plaid en laine en forme de queue de sirène. C’est parfait pour une lecture fantastique !

 

J’espère que cette liste a pu vous donner des idées pour vos futurs cadeaux !

Films, Littérature anglaise (Angleterre)

L’Amant de Lady Chatterley (Lady Chatterley’s Lover – Netflix 2022)

Acteurs : Emma Corrin, Jack O’Connell, Matthew Duckett, Faye Marsay, Ella Hunt, Joely Richardson
Réalisateur : Laure de Clermont-Tonnerre
Audio : Anglais, Français
Durée : 126 minutes
Genre: Historique, Romance

 

L’histoire:

En épousant Sir Clifford Chatterley, Connie est devenue Lady Chatterley, s’assurant par là une vie de privilèges et d’abondance. Mais cette union idéaliste s’apparente bientôt à une prison quand Clifford revient paralysé de la Première Guerre mondiale. De son côté, Connie rencontre Oliver Mellors, le garde-chasse du domaine, et en tombe amoureuse. Les rencontres secrètes des deux amants vont être pour Connie l’occasion d’un éveil à la sensualité et à la sexualité. Mais quand leur liaison alimente les rumeurs dans le voisinage, la jeune femme doit prendre une décision qui va changer sa vie : suivre son cœur ou revenir à son mari et endurer ce que la société édouardienne attend d’elle.

 

Mon avis:

Adapté du roman de D. H. Lawrence, on suit le parcours de Connie qui vient de s’unir à un riche aristocrate, Clifford Chatterley. Mais tout bascule quand ce dernier revient du front paralysé et impuissant. Ils quittent Londres et ses fêtes fastueuses, pour la demeure familiale en pleine campagne anglaise. Devenant l’infirmière de son mari, elle doit s’occuper de tout dans le domaine. Cette charge aussi bien mentale que physique, l’anéantie peu à peu. Dans cette société étriquée où tout repose sur le paraitre, Clifford lui fait une proposition scandaleuse afin de perpétuer la lignée des Chatterley. Néanmoins, Connie ne supporte plus cette servitude attendue et souhaite retrouver sa liberté…

Netflix nous offre une nouvelle version de ce roman, qui a été interdit pendant plusieurs années en Grande-Bretagne pour son intrigue trop érotique. Dans les rôles titres de Connie et Oliver, ce sont les acteurs Emma Corrin et Jack O’Connell, qui nous offrent une belle alchimie à l’écran. En quête d’indépendance et d’épanouissement, la jeune Lady Chatterley fait lors d’une de ses balades échappatoires, la rencontre du garde-chasse du domaine. Il lui offrira tout ce qu’elle souhaite : de l’attention, de la tendresse, du bonheur et une prise en compte de ses besoins et de son désir sexuel. Et c’est plus qu’un lien intime qui les unira, tous les deux ayant connu la douleur et la perte de leurs confiances en eux-mêmes.

De nombreuses scènes intimistes torrides et sensuelles sont présentes dans le film. C’est avec beaucoup de sensibilité qu’elles sont mises en scène, où le plaisir féminin et masculin se retrouvent à la même échelle et sans tabou. Des messages féministes en ressort, comme le fait qu’une femme peut revendiquer la possession de son corps et sa liberté de choix. Un sujet d’autant plus d’actualité.

Alors que je ne m’attendais pas à grand chose de cette adaptation, ce fut finalement une belle surprise, surtout grâce à la performance des acteurs. A découvrir !

Fantastique, Fantasy, Science-fiction, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

Blackwater, tome 2 : La Digue de Michael McDowell

Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture
Pages : 257 pages
Parution : 22 Avril 2022
Tome : 02/06
Format: Poche
Genre: Science-fiction
Lien Amazon

 

L’histoire:

Tandis que la ville se remet à peine d’une crue dévastatrice, le chantier d’une digue censée la protéger charrie son lot d’imprévus : main-d’œuvre incontrôlable, courants capricieux, disparitions inquiétantes… Pendant ce temps dans le clan Caskey, Mary-Love, la matriarcale, voit ses machinations se heurter à celles d’Elinor, son étrange belle-fille, mais la lutte ne fait que commencer. Manigances, alliances contre-nature, sacrifices, tout est permis. À Perdido, les mutations seront profondes, et les conséquences, irréversibles.

 

Mon avis:

La saga reprend en 1921, alors qu’une terrible crue c’est abattue sur Perdido quelques années plus tôt. Au grand dam de Mary-Love Caskey, elle a fait connaitre Elinor à son fils Oscar qui sont désormais mariés. Fourbe, elle éprouve un très grand plaisir à contrarier sa belle-fille, qu’elle déteste. Mais la jeune femme a plus d’un tour dans sa poche, et elle n’est pas la seule dans la famille à lui réserver des surprises…

Après avoir assisté à un odieux chantage à la fin du premier tome, on retrouve les membres du clan Caskey bien occupés. Alors que certains poursuivent leur avancé pour se prémunir d’une prochaine crue, avec la construction d’une digue (qui ne plait pas à tout le monde), la matriarche de la famille n’a qu’une idée en tête, trouver d’autres manigances pour nuire à Elinor. Entre ruses et complots, cette fois elle n’a plus les cartes en main. Sa famille se rend bien compte de ce qu’elle prépare, jusqu’à Sister qui va la prendre à son propre jeux. Un nouveau personnage se joint aussi à l’intrigue en la personne de Queenie, la belle-sœur de James.

Des notes beaucoup plus fantastiques s’intègrent à l’histoire entre rebondissements et déconvenues. Le rythme est donné et on avance à la découverte de cette famille où tout est permis. Trahison, manipulation, rite sacrificiel… les surprises sont de mises à Perdido. Alors que la digue se construit, de nouvelles unions se forment et en étonnera certain. J’ai grandement apprécié la prise d’assurance de Sister, mais un peu moins le caractère de Queenie tellement agaçante, mais c’est voulu. Elinor m’intrigue toujours autant.

De plus en plus palpitant, on passe un agréable moment à tourner les pages de ce second tome. Des notes d’humour sont là et le suspense se développe encore plus. J’ai déjà hâte de découvrir la suite !

Pour ce qu’il en est de la couverture, j’aime le fait qu’il y ait plein de références à l’intrigue qui sont illustrés. En finissant notre lecture, on ne peut que sourire ou se remémorer des moments en voyant certaines.

Jeunesse, Littérature canadienne (Canada), Livres

Hôtel Heartwood, tome 1 : Une maison pour Mona de Kallie George et Stephanie Graegin

Éditeur : France Loisirs
Pages : 192 pages

Parution : 10 Octobre 2018
Tome : 01/04
Format : Relié
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Hôtel Heartwood. Prière de laisser les crocs et les griffes dehors.

Lorsqu’un très violent orage éclate dans la forêt, Mona la souris croit sa dernière heure venue. Elle trouve par hasard refuge au luxueux Hôtel Heartwood, caché au creux d’un arbre. Une foule d’animaux séjourne dans cet abri douillet pour l’automne. Pourtant, au cœur de ce tourbillon de lits moelleux, de biscuits tout justes sortis du four et de joyeux bals, une ennemie féroce attend Mona…

Passez l’automne avec Mona à l’Hôtel Heartwood ! En attendant l’hiver, le printemps et l’été, dans les prochains volumes.

 

Mon avis:

« Là où est le cœur, là est le foyer » Mona est une souris qui n’a jamais connu de maison fixe. Beaucoup de lieux lui ont servi d’abris, et elle va devoir partir en quête d’un nouveau. Lors d’un gros d’orage, elle découvre que cette vieille souche va être inondée… C’est là que commence l’aventure à contre cœur, mais qui va lui réserver bien des surprises…

Très vite, nous nous attachons au personnage de Mona, qui vit depuis longtemps seule. Son arrivée a l’Hôtel Heartwood, se fait par pur hasard alors qu’elle cherche un refuge pour se protéger. Monsieur Heartwood a la main sur le cœur et lui propose de l’héberger une nuit, puis un travail dans l’hôtel pour la saison automnale afin de préparer la grande fête des glands. Mona fait alors la rencontre de bien d’autres animaux et aura l’occasion de montrer son caractère chaleureux et courageux.

Ce premier tome est plein de tendresse. Des messages de tolérances, de bienveillance et de lutte contre les inégalités sont transmis tout au long de notre lecture, comme avec la devise de l’hôtel : « Nous croyons à la sécurité et au respect, pas à la force des crocs et des griffes ». Beaucoup de rebondissements rythment l’intrigue et une belle révélation est à découvrir en fin d’ouvrage.

Tout au long de notre lecture, de très belles illustrations nous accompagnent. Dessinées simplement aux graphites, on ne peut qu’être émerveillées par la réalisation qui retransmet la douceur de l’histoire.

En bref, un premier tome réconfortant à découvrir en cette saison. Rendez-vous en hiver, pour découvrir la suite des aventures de notre amie souris !

Discutons ensemble, Jeunesse, Livres, RDV du Blog

Le roman de l’avent ou le calendrier de l’avent littéraire

 

Tic tac… Le mois de décembre est en approche et peut être avez-vous déjà acheté votre calendrier qui vous accompagnera jusqu’aux fêtes de Noel.

 

Pour ma part, j’en ai choisi de deux sortes cette année.

J’ai pris mon traditionnel avec des sachets de thé, et aussi des petits nouveaux, littéraires cette fois ?

 

Connaissez-vous les romans et albums de l’avent ?

Le concept est le même que pour un calendrier de l’avent classique. Ici, chaque jour vous découvrez un chapitre, voir une petite histoire dans certains.

 

Deux m’ont conquis cette année.

Je me suis procurée Le renne mystérieux de Natacha Godeau qui est sorti l’année dernière chez les éditions Auzou. Suite au grand succès, la maison d’édition a décidé cette année d’en sortir trois de plus avec des univers différents.

Le principe est de déceler chaque jour les chapitres, pour pouvoir lire le roman. Pas de peur pour ceux qui pensent qu’il va être abimé, des crantages à chaque chapitre sont mis en place.

 

Je me suis aussi procurée un album Contes et légendes du Nord de Caroline Dhery où chaque pages sont mises dans des enveloppes datées. Pour le grand final, on peut assembler le livre avec tout un kit fourni.

 

 

 

Découvrez-en une sélection

L’immeuble enchanté – Auzou

Le mystère de Lord Noel – Auzou

Mission cadeaux nuls – Auzou

Une histoire par jour – Usborne

Pop Up – A qui sont ces traces sur le chemin ? Gulf Stream

Pop Up – Que fabriquent les lutins dans l’atelier du Père Noel ? Gulf Stream

Pop Up – Quelles gourmandises pour Noel ? Gulf Stream

Balthazar prépare Noel – Hatier

 

Alors, êtes-vous tentée de vous procurer votre roman de l’avent ?

 

Littérature anglaise (Angleterre), Séries

Hotel Portofino

Acteurs : Natascha McElhone, Mark Umbers, Anna Chancellor, Oliver Dench, Claude Scott-Mitchell, Assad Zaman
Réalisateur : Matt Baker
Audio : Français
Durée : 360 minutes
Genre: Historique, Drame
Lien Amazon

 

L’histoire:

Pendant les années folles, une famille britannique décide de fonder un luxueux hôtel sur la Riviera italienne. Alors qu’il n’est ouvert que depuis quelques semaines, les problèmes s’accumulent pour sa copropriétaire Bella Ainsworth : manque de personnel et d’argent liquide, clients exigeants et politicien local, Signor Danioni menaçant. Pour que la quiétude revienne dans la magnifique station balnéaire de Portofino et alors que le fascisme de Mussolini est en plein essor, Bella va devoir mobiliser toute son énergie…

Série adaptée du roman de J.P. O’Connel

.

Mon avis:

Période de l’entre-deux-guerres, nous suivons le lancement d’un hôtel en Italie mené par une famille anglaise. Bella Ainsworth a imaginé ce complexe luxueux pour offrir un cadre dépaysant pour ses compatriotes. Mais entre les tensions familiales et la montée du fascisme en Italie, l’ambiance n’est finalement pas de tout repos…

Une série télé qui se passe dans un hôtel, je ne peux que penser à la superbe série espagnole Grand Hotel ! Mais la comparaison s’arrête là, le contexte historique n’étant pas le même. On retrouve Bella sur la riviera italienne en compagnie de sa famille et de ses premiers clients. Ces derniers sont particulièrement difficiles à satisfaire. Issue de la haute société anglaise, la jeune propriétaire ne se laisse pas abattre. C’est un nouveau défi pour elle et pour ses enfants. Son fils est encore traumatisé par ce qu’il a subi pendant la guerre, comme sa fille qui a perdu son mari et doit élever seule sa fille. Un contexte familial pas évident à gérer, où se rajoute aussi son mari. Au-delà de ses tracas, Bella prend plaisir à être là pour ses clients, comme auprès de ses domestiques. Même si elle souhaite rester politiquement neutre, les idées de Mussolini ne laissent pas indifférent tout le monde et cela va lui attirer des ennuis.

Grâce à ses décors et ses costumes, on se sent plongé dans les années 20. Les paysages sont magnifiques et dignes de cartes postales, même si le tournage a eu lieu en Croatie et non en Italie. Entre complot, vol, secret, mariage organisé et jalousie, cette première saison à Portofino n’est pas de tout repos pour ses occupants. Composé de 6 épisodes, l’intrigue se déroule assez vite et on reste avec quelques questions. A savoir qu’une deuxième partie est actuellement en cours de tournage. Elle y répondra sûrement.

Un bon moment de passé à la découverte de cette nouvelle série. Je suis bien curieuse de lire le roman dont elle est inspirée.

Discutons ensemble, Littérature anglaise (Angleterre), RDV du Blog

Ma collection sur Jane Austen

Admiratrice et fan de Jane Austen, la bannière de mon blog que j’ai dessiné à l’aquarelle en fait d’ailleurs référence.

Sur une idée de Justine, il est temps pour moi de vous dévoiler ma petite collection sur cette grande écrivaine anglaise du XIXème siècle !

 

1. Ses romans

J’ai découvert Jane Austen grâce au film Raison et Sentiments de 1995 tourné avec Emma Thompson, Kate Winslet, Hugh Grant et Alan Rickman. Ayant grandement aimé cette adaptation, je me suis procurée le roman chez les éditions France Loisirs. Ce n’est donc pas par Orgueil et Préjugés que j’ai découvert l’auteure ! Il n’arrive qu’en troisième position, vu que j’ai enchaîné avec le deuxième roman que contenait le livre, Persuasion.

Ayant grandement apprécié mes lectures, j’ai continué avec Orgueil et Préjugés, Emma et Mansfield Park.

Ma collection de romans de Jane Austen s’est amplifiée au fil des années. Les superbes éditions collectors chez Hauteville avec les illustrations de Hugh Thomson, un célèbre illustrateur victorien, m’ont conquises. S’ajoute aussi les romans illustrés par Margaux Motin que j’achète lors de pré-vente chez les éditions Ulule afin de réceptionner de superbes goodies, comme des ex-libris.

Autant dire que oui, j’ai le même roman en plusieurs éditions et ce qui veut dire aussi avec plusieurs traductions. Et c’est d’ailleurs un sujet très important, puisque d’une traduction à l’autre, des passages peuvent être bien différents… Je vous conseille d’ailleurs de lire cet article qui pourra vous orienter au mieux, pour choisir la bonne traduction des œuvres de Jane Austen !

 

2. Ses adaptations en films et séries

Ayant connue Jane Austen grâce à une adaptation, j’en ai bien entendu plusieurs en DVD, dont le fabuleux coffret intégrale de la BBC chez Koba Film.

S’ajoute aussi des films, dont forcément Raison et Sentiments 1995, Orgueil et Préjugés 2005, Emma 2020 (qui m’a réconcilié avec le roman)…

Je sais que j’ai encore pas mal d’adaptations des années 70 et plus à découvrir, dont certaines sont très connues. Encore des visionnages à programmer !

 

3. La figurine de Jane Austen

Sorti il y a quelques années, je n’ai pas pu résister à m’acheter cette figurine. Même si je ne suis pas une grande fan de la marque Funko Pop, je l’ai trouvé très bien réalisée.

Elle rend très bien dans ma bibliothèque !

 

4. Les marque-pages

Grande fan de marque page, j’adore en choisir un à chacune de mes lectures. Le choix peut se faire en fonction du thème, du genre littéraire ou tout simplement de mon envie. J’en ai plusieurs et voici mon petit dernier qui est un cadeau !

 

5. Les livres dérivés sur Jane Austen et ses œuvres

Ma collection de livres s’agrandit avec notamment des biographies ou témoignages. Je possède notamment: Du fond de mon cœur : Lettres à ses nièces de Jane Austen; Jane Austen : Une Passion Anglaise de Fiona Stafford; Un portrait de Jane Austen de David Cecil; Biographics Austen de Sophie Collins; Pas de femmes parfaites, s’il vous plaît de Jane Austen …

Et pour s’amuser un peu, j’ai aussi Orgueil et Préjugés en Énigmes
de Richard Galland et un livre de coloriage.

Et j’en ai encore un certain nombre qui m’attendent dans ma wish-list !

 

6. Les austenerie

Concernant les austeneries, j’en ai une bien belle collection, autant en livres qu’en films ou séries. Elles n’ont pas été toutes chroniquées, mais vous pouvez retrouver celles présentes sur le blog en cliquant ici !

En tout cas, voici la liste de ce que j’ai lue : Confessions d’une fan de Jane Austen et Tribulations d’une fan de Jane Austen de Laurie Viera Rigler; Le musée imaginaire de Jane Austen de Fabrice Colin et Nathalie Novi; Les filles de Mr Darcy de Elizabeth Aston; Cher Mr Darcy, Le journal de Mr Darcy et Le journal du Capitaine Wentworth de Amanda Grange; Amour, Orgueil et Préjugés et Constance & Séduction de Jess Swann; Une saison à Longbourn de Jo Baker; Caroline Bingley et Charlotte Collins de Jennifer Becton; Noël et Préjugés de la #TeamRomCom; La mort s’invite à Pemberley de P. D. James; La renaissance de Pemberley de Lise Antunes Simoes; Préjugés et Orgueil de Lynn Messina; Coup de foudre à Austenland de Shannon Hale…

Et pour ce qui est des films et séries, j’ai vue : Coup de Foudre à Bollywood; Lost in Austen; Le Journal de Bridget Jones; Austenland; Amour, Orgueil et Préjugés; Mariage, Orgueil et Préjugés; Au cœur de l’amour; Noel à Pemberley; Pride and Prejudice and Zombies; Orgueil, Préjugés et Sortilèges…

 

7. Le tote bag

Quand Jane Austen m’accompagne jusque dans mes sorties ! Ce magnifique tote bag m’a été offert et il est vrai que je m’en sers souvent, sauf pour faire mes courses alimentaires. Je ne voudrais pas qu’il y ait une tâche que je n’arriverais pas à ravoir. Vous reconnaîtrez peut-être l’illustration, elle est aussi de Hugh Thomson !

 

8. Les mugs

Qui dit Angleterre, dit forcément thé. J’ai donc aussi deux mugs à son effigie ! Il en existe d’ailleurs beaucoup soit la représentant ou ses œuvres.

 

 

 

 

Et pour finir cette présentation de ma collection, dont je suis sûr d’avoir oublié des éléments, vous pouvez voir que ma passion pour cette auteure anglaise s’affiche sur tous les supports ! Et notamment comme dit plus haut, l’identité graphique de mon blog.

RDV du Blog, TAG

TAG – Fall Book Tag

 

On se retrouve avec un tag parfaitement dans l’air du temps !

 

Feuilles qui craquent – Le monde est rempli de couleurs : choisis un livre qui a du rouge/orange/jaune sur sa couverture.

Je commence ce tag avec un album jeunesse que j’ai adoré livre. Voici Papa-barque de Magali Turquin et Yan Thomas.

 

Pull douillet – Il fait enfin assez froid pour enfiler des vêtements chauds et douillets : quel livre te réchauffe le cœur ?

Je crois ne jamais avoir autant rigolé en lisant un livre. Il s’agit du roman graphique Le grand méchant renard de Benjamin Renner. Une pépite qui ne peut que vous faire passer un bon moment .

 

Air frais et piquant : avec quel personnage voudrais-tu échanger ta place ?

Forcément, je ne peux que citer Harry Potter. Les romans m’ont accompagnée de la primaire au lycée, j’ai grandi avec le personnage !

 

Cidre chaud : quel livre pas assez reconnu voudrais-tu voir devenir la prochaine lecture dont tout le monde parle ?

Je citerais Adieu, mon utérus de Yuki Okada qui parle du cancer du col de l’utérus. On suit le parcours d’une femme de l’annonce à sa rémission. Un sujet dur, mais qui est joliment abordé.

 

Manteau, écharpe et gants – Le temps est devenu froid et il est temps de se couvrir : quelle est la couverture de livre la plus embarrassante que tu possèdes et que tu préfères cacher ?

Je n’ai pas de livre où je dirais que la couverture m’embarrasse. Par contre, des livres dont je n’aime pas la couverture, j’en ai plusieurs ! Je citerais donc Pamela : Ou la vertu récompensée de Samuel Richardson. En plus, je n’aime pas le rose et là je suis servi !

 

Potiron épicé : quelle nourriture te réconforte en automne ?

Un bon chocolat chaud, c’est parfait. Même si je suis une grande fan de thé, il est vrai que c’est la saison avec l’hiver où je bois le plus cette boisson tellement réconfortante et gourmande !

 

Et vous, qu’elle aurait été vos réponses ?