Les frères Kincaid, tome 1 : Le mercenaire de Lily Blackwood

couv21306520

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Aventures et Passions

Pages : 373 pages
Parution : 30 Août 2017
Tome : 01/??
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Par une nuit d’horreur, le clan Kincaid a perdu ses terres et son laird, lâchement assassiné par les félons MacClaren. Des années plus tard, son fils Niall, devenu mercenaire, revient incognito au château de son enfance et sauve de la noyade Elspeth, la fille de MacClaren. Il y voit aussitôt une occasion inespérée : s’il l’épouse, il vengera les siens tout en affirmant sa légitimité sur le domaine qu’il compte bien récupérer. Mais, contre toute attente, l’implacable guerrier est terrassé par la beauté et l’innocente sensualité de la jeune fille. Entre la revanche et l’amour, il lui reste à faire un choix cornélien…

 

Mon avis:

C’est toujours un plaisir de me plonger dans une nouvelle saga Highlander. Vous savez que j’en raffole ! Ici, nous suivons les aventures de Niall, l’aîné des frères Kincaid, héritier légitime d’un clan disparu il y a quelques années. Une nuit, alors que Niall n’était qu’un enfant, il a vu sa famille se faire assassiner et son clan détruit. Depuis le clan des MacClaren qui ont trahi sa famille, se sont approprié ses terres. Niall ne pense qu’à cette nuit d’horreur, et souhaite tout faire pour venger sa famille. Mais voilà que ses plans sont quelques perturbés à cause de la belle Elspeth, la fille aînée de l’homme qui a causé sa destruction. Niall va devoir faire un choix…

J’ai beaucoup aimé le personnage de Niall. Pour gagner sa vie, il a du devenir mercenaire sous une fausse identité. Aujourd’hui, ce nom est respecté par de nombreux clans, auxquels il a déjà rendu service. Il ne s’est pas laissé envahir par la haine de ce qu’il a subi petit, même s’il a toujours ce projet de vengeance en tête. Elspeth est aussi impressionnante, elle connait le poids qui pèse sur ses épaules, en tant qu’aînée de son clan. On ne peut que s’attacher à eux. L’intrigue n’est pas toute en action, ce qui est appréciable. On peut ainsi suivre le quotidien du clan, et rentrer dans leur intimité en faisant connaissance de chaque membre.

Lily Blackwood nous offre une belle romance, mais aussi un très bon premier tome pour cette nouvelle saga. Toutes les clés sont réunies pour nous tenir en haleine du début à la fin. On ne s’ennuie pas une seule seconde, et j’ai à nouveau dévoré cette lecture. Même si on connait comment va se finir l’histoire, l’auteur nous réserve quand même quelques surprises, que je n’ai pas vu venir. Cela promet un tome 2 tout aussi intéressant, que j’ai d’ailleurs hâte de commencer.

5 étoiles

Lecture numérique: mon choix pour une tablette

Books fly into your tablet, 3D

Voilà depuis bientôt un an que je me suis achetée une tablette pour pouvoir lire des ebooks, mais cela fait vraiment que depuis la fin d’année que je l’utilise de plus en plus. Pourquoi mon choix s’est il arrêté sur une tablette et non une liseuse, c’est justement pour cela que je vous écris cet article.

 

Tablette ou liseuse ?

Sur le net, il y a de nombreux articles qui vous permettent de comparer, selon vos besoins, les avantages d’une liseuse et d’une tablette. Je ne compte pas faire un résumé de tous ces avantages déjà décrits, mais plutôt vous parler de mon choix et de mon expérience.

Ainsi après la lecture de nombreux articles et d’avoir testée une liseuse en magasin, mon choix s’est finalement porté sur une tablette. Pourquoi une tablette ? Tout simplement puisque je reste encore très fidèle au papier, et que je lis des livres numériques de manière occasionnelle, assez souvent des services presse que l’on m’envoie. Mais aussi et surtout, au vu des nombreuses applications qui se développent pour la lecture sur tablette (que je vais vous présenter plus bas), j’ai trouvé inutile d’investir dans une liseuse. Les applications offrent aujourd’hui un certain confort de lecture, grâce à leurs multiples paramètres modifiables à notre goût.

Ensuite il a fallu me trouver un modèle qui réponde à mes exigences: une bonne autonomie, une ergonomie qui offre une bonne prise en main, et un dispositif qui reste léger et facilement transportable. C’est ainsi que j’ai craqué pour une Lenovo au format 7 pouces. Elle m’offre aussi la possibilité d’y ajouter une carte SD, pour agrandir sa mémoire, mais surtout une carte SIM. En plus de la WIFI, je dispose ainsi de la 4G, via mon offre internet de mon forfait mobile. Il m’a juste fallu demander à mon opérateur, une deuxième carte SIM. Je peux ainsi avoir Internet partout où je me déplace, même quand il n’y a pas de Wifi à disposition, et sans payer de supplément. Si j’ai lu le tome 1 d’une saga, je pourrais me procurer le tome 2 sans problème !

 

Mes applications de lectures

Concernant les applications de lecture, j’ai choisi d’utiliser Moon+ Reader Pro, ainsi que Aldiko Book Reader Premium (elles coûtent moins de 5€) pour mes lectures de romans. Les versions payantes permettent de bien paramétrer l’application, et d’optimiser notre confort de lecture. Aujourd’hui, je peux dire que j’utilise beaucoup plus souvent Moon+ Reader. On peut tout simplement la paramétrer un peu plus. Elle prend soin de nos yeux, et nous force à faire des poses quand on est resté trop longtemps sur l’écran.

Pour la lecture des BD, j’utilise depuis peu Perfect Viewer. Elle est aussi bien personnalisable. Je l’utilise beaucoup moins que Moon+ Reader, restant majoritairement fidèle au papier pour les BD et albums.

Pour les audio livres, j’utilise Smart AudioBook player, qui est aussi très bien conçu et agréable à utiliser.

Enfin grâce à mes abonnements internet et mobile, j’utilise aussi des applications pour lire des magazines qui sont d’ailleurs très bien conçu. Une petite préférence pour celle de SFR, par rapport à celle d’Orange dont la navigation est plus agréable. Outre la presse, et cette fois grâce à Orange, j’ai bénéficié de l’application Izneo gratuitement pendant quelques mois, ce qui m’a permis de découvrir un certain nombre de premier tome de Bande dessinée, Comics et Manga. Mais j’ai surtout pu tester le système « easycomics » qui est bien conçu. Il nous permet de lire notre BD case par case. On est ainsi parfaitement plongé dans l’univers, et je dirais même peut être plus qu’au format papier. Un coup de cœur.

 

Mon retour d’expérience

Je dirais que grâce à cette première expérience, j’ai pris le goût à la lecture numérique, et je ne croyais pas que j’aimerais autant. Je fais ainsi de nouvelles découvertes, ce qui ne m’empêche pas d’acheter l’ouvrage ensuite au format papier, et le redécouvrir une nouvelle fois. Je suis vraiment contente de mes achats d’applications et du choix de ma tablette, qui répondent à mes attentes. Tous les articles que j’ai lus, m’ont aussi bien aidé à faire mon choix. Même si je reste fidèle au papier, c’est un plaisir de sortir ma tablette pour lire un nouveau roman, ou une bande dessinée.

 

Et vous, êtes-vous passé à la lecture numérique ? Plutôt tablette ou liseuse ? Quelles applications utilisez-vous, ou quel modèle de liseuse avez-vous acheté ?

Howards end

3030996

Acteurs : Hayley Atwell, Matthew Macfadyen, Philippa Coulthard, Julia Ormond
Réalisateurs : Hettie MacDonald
Audio : Anglais
Durée : 228 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

L’histoire:

Le changement de paysage social dans l’Angleterre du début du XXème siècle à travers le prisme de trois familles : les intellectuels et idéalistes Schlegel, les riches hommes d’affaires Wilcoxe et la classe ouvrière des Bast.

howards-end-serie-anglaise

 

Mon avis:

Voici une nouvelle mini série que la BBC a diffusée en fin d’année 2017. Elle est aujourd’hui disponible en VOSTFR pour notre plus grand bonheur. Il s’agit de l’adaptation de l’oeuvre littéraire d’Edward Morgan Forster. (A noter que ce n’est pas la première fois que cet ouvrage est adapté. La dernière fois c’était au cinéma avec pour rôles principaux Emma Thompson, Antony Hopkins et Helena Bonham Carter. On retrouve d’ailleurs cette dernière dans une autre adaptation de l’écrivain au cinéma « Avec vue sur l’Arno » en compagnie de Maggie Smith)

Howards End est considéré comme un classique de la littérature anglaise. On y découvre l’histoire de deux femmes, deux sœurs et des hommes qui font partie de leurs vies. Margaret et Helen sont distinguent des autres pour leurs idées indépendantes. Elles n’ont que faire des conventions et des codes que dictent la société anglaise du XXème siècle. On suit ainsi pendant cette aventure plusieurs familles. D’un côté nous avons les Bast, qui sont pauvres et font face aux injustices sociales. De l’autre côté, et on peut même dire à l’opposé, nous avons les Wilcox, qui ont su faire des profits avec la révolution industrielle et sont devenus riches. Et nous avons les Shlegels, représentés par leurs idées idéalistes. Ces différentes familles vont être amenées à se croiser, et à lier leur destin.

Cette mini série est composée de 4 épisodes. C’est une société crispée qui nous est dépeinte au fil des épisodes. On voit des personnages de classes différentes évoluer avec leurs propres problèmes. Le casting est super, quel plaisir de retrouver Hayley Atwell et Matthew Macfadyen. Ils sont à nouveau très convaincant dans leurs rôles respectifs. J’étais surprise aussi de revoir Julia Ormond, qu’on n’avait pas vu depuis un moment. L’histoire est certes très intéressante, mais c’est avec beaucoup de longueur et un manque de dynamisme qu’elle est racontée. Je reste tout de même heureuse de l’avoir visionnée et, je ne peux que vous la recommander pour sa qualité. Mais ce n’est pas une série que je vais voir et revoir.

3,5 étoiles

Qui décide, tous les soirs, d’allumer les étoiles ? de Carine Bausière

couv38444457

Éditeur : Ravet-Anceau
Pages : 200 pages
Parution : 22 Août 2016
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Témoignage

Lien Amazon

 

L’histoire:

Moi, c’est Camille. Je ne peux pas dire que je nage dans le bonheur. Mon père n’y comprend rien aux trucs de filles, mon petit frère Babar me colle constamment et je n’ai toujours pas de chéri. Mais surtout, surtout, je n’ai plus de maman. Elle est morte brutalement et nous a tous laissés complètement déboussolés. Heureusement, je peux compter sur Benjamin pour me remonter le moral avec ses blagues presque drôles. Benjamin, c’est mon meilleur ami. Ce serait aussi mon amoureux idéal s’il ne préférait pas les garçons.
J’ai un grand rêve : quitter Roubaix pour découvrir New York, ses buildings et son effervescence permanente. Mais avant de le réaliser, je dois régler mes problèmes. Ça, ce n’est pas une mince affaire !

 

Mon avis:

Avec ce roman, on fait connaissance avec Camille, une jeune adolescente qui nous livre  son quotidien bien difficile depuis le décès soudain de sa maman. Heureusement que son meilleur ami est là, puisque ce n’est pas son père, ni son petit frère qui vont l’aider.

Le contexte du roman est certes bien triste, mais c’est avec une note d’optimisme qu’a décidé d’utiliser l’auteur, pour nous raconter son histoire. On découvre le combat de Camille pour sortir la tête de l’eau, et on est forcément touchée dans sa lutte. On penserait presque au récit d’une histoire vraie, avec quelques notes humoristes qui se mêlent à l’histoire. L’auteur nous livre un beau moment de vie qui ne peut pas nous laisser indifférent. En plus du deuil, des thèmes importants y sont dépeint comme la monoparentalité, l’homosexualité, l’adoption…

J’ai souri quand j’ai vu que l’intrigue se passait à Roubaix. Habitant à Lille, donc juste à côté, il est rare de voir Roubaix mis en lumière dans un roman !

 

3 étoiles

Sorcières & chasseurs, tome 1 : Convoitise de Charlotte Munich

couv25173523

Éditeur : Amazon Crossing
Pages : 494 pages
Parution : 6 Février 2018
Tome : 01/..
Format: Broché
Genre: Fantasy
Lien Amazon

 

L’histoire:

Accro à la magie noire, tueuse à gages malgré elle, traquée par une secte… Elle n’avait pas le profil pour sauver un enfant. Leila, jeune sorcière parisienne, a hérité d’une magie singulièrement noire. Elle est cependant obligée d’utiliser cette énergie qui lui grouille sous la peau, sous peine de foudroyer ses proches. Ou ce qu’il en reste. Car les sorcières ont leurs propres prédateurs : des chasseurs qui les poursuivent, les séduisent… et les dévorent pour leur voler leur pouvoir. Le chef des chasseurs parisiens est justement à deux doigts de la repérer. La situation de Leila ne se prête donc pas vraiment au baby-sitting. Lorsqu’une étrange petite fille lui demande de retrouver sa maman, Leila commence par refuser. On ne prend pas une gamine sous son aile quand on est accro à la magie noire. Mais l’enfant n’a personne d’autre, et Leila doit la protéger avec les moyens du bord. Quitte à foncer dans la gueule du loup, à pactiser avec l’ennemi et à céder à l’appel de son plus sinistre grimoire, Convoitise.

 

Mon avis:

Nous faisons la découverte de Leila, une jeune femme qui est une sorcière exerçant de la magie noire. Ses dons lui pourrissent la vie, car si elle ne l’exerce pas, son corps est envahi de grouille, et elle devient un véritable danger pour ses proches. Elle passe le plus clair de son temps à faire des sorts et des potions pour des clients, mais elle souhaite avant tout être comme tout le monde. Jusqu’au jour où elle apprend que sa sœur, Iris, a de gros problèmes et a disparu. Et en plus, elle aurait utilisé son sinistre grimoire, Convoitise. Pour couronner le tout, une petite fille nommée Dita lui demande son aide pour retrouver sa maman. La suite des aventures de Leila s’annoncent difficile… surtout que des chasseurs de sorcières l’ont repéré…

J’avoue avoir eu du mal à rentrer dans l’histoire au début, vu qu’on est plongé directement dans l’univers de Leila, sans explication. Il faut s’accrocher pour pouvoir avoir nos réponses à nos questions dans la suite du roman. J’ai tout de même passé un bon moment avec ce livre, malgré quelques difficultés. On y découvre un monde de sorcellerie différent de ce qu’on a l’habitude de voir. Et c’est ainsi très intéressant, et ce qui fait l’originalité du roman. Le style de l’auteur est fluide et très bien travaillé. Le monde qu’elle a créé, est impressionnant. Les personnages sont aussi attachants. Au fur et à mesure qu’on fait la connaissance de Leila, on ne peut que s’attacher à ce personnage tiraillé. Dita est aussi très attendrissante, mais peut-être un peu trop mature pour son âge. Elle est censée avoir 6 ans… Quant aux personnages secondaires, j’espère en apprendre plus sur eux dans le second tome.

Bref, malgré un début quelque peu difficile et où il faut s’accrocher, ce roman est une belle surprise. L’univers est riche, et éveille notre curiosité. J’ai hâte de me plonger dans la suite de ses aventures.

4 étoiles

Top 10 – Romance historique Écossaise

Comme vous avez pu le remarquer, je lis beaucoup de romance historique dont l’action se passe principalement dans les Highlands. Bien avant la sortie de la fameuse série télévisée Outlander, inspirée des romans de Diana Gabaldon, j’étais déjà fan de ce genre que j’ai découvert auprès des éditions Milady.

Je profite du lancement de la cinquième saison du challenge Ecosse, organisé par Gilwen, pour vous faire mon top 10 de mes coups de cœurs. N’hésitez pas à y participer, et à faire aussi vos propositions en commentaire. Je suis toujours ravie de faire de nouvelles découvertes. Par ailleurs, concernant le challenge, vous avez encore jusqu’à dimanche inclus pour nous rejoindre dans cette aventure !

 

1. La saga « Les chevaliers des Highlands » de Monica McCarty

couv21320714Je ne peux commencer ce top qu’avec cette saga que j’ai dévoré. J’avais découvert l’autrice Monica McCarty avec ces deux précédentes trilogies: « Le clan Campbell » dont j’ai eu un énorme coup de cœur pour les deux derniers tomes; et « Les MacLeods » où j’ai adoré les deux premiers. Avec cette nouvelle saga, on voit que ses écrits se sont affirmés, et c’est un pur régal de découvrir cette saga de 12 tomes riches en rebondissement, action, intrigue et histoire d’amour. Chaque tome est centré sur un membre de cette garde secrète de Robert Bruce. Je ne peux que vous recommander vivement cette saga, si vous ne la connaissez pas déjà.

Mes chroniques:

Les chevaliers des Highlands: tome 1tome 2tome 3tome 4 – tome 5 tome 6 tome 7tome 8tome 9tome 10tome 11tome 12

Le clan Campbell: tome 1tome 2tome 3

Les MacLeods: tome 1tome 2tome 3

 

 

2. La quadrilogie « Le retour des highlanders » de Margaret Mallory

couv9191600Le retour du highlander est la première romance Highlander que j’ai lu et j’ai directement craqué pour ce genre. Le procédé est le même que précédemment, on retrouve pour ces quatre tomes, un personnage central, tout en suivant l’aventure de nos précédentes rencontres. L’intrigue se déroule sous un fond de guerre de clans (comme souvent !) avec des personnages attachants et de beaux paysages qui ne peuvent que vous faire rêver.

Mes chroniques: tome 1tome 2tome 3tome 4 

 

 

 

3. La trilogie « Les Montgomery et les Armstrong » de Maya Banks

au-dela-des-motsLes deux premiers tome de cette trilogie ont été des coups de cœur. Pas la peine pour moi de vous présenter Maya Banks et ses nombreux succès littéraires. Celui-ci en est encore un, tout en tendresse, et qui je suis sûr ne vous laissera pas insensible. Ils ont d’ailleurs su ravir le cœur de nombreux lecteurs. Bref, si vous ne connaissez pas, foncez ! A savoir que le tome 3 n’a pas encore été traduit en français, et je ne sais pas si c’est au programme. Il existe bien sûr en anglais pour les curieux.

Mes chroniques : tome 1tome 2

 

 

 

4. Le roman « La splendeur de l’honneur » de Julie Garwood

couv15470280Voici un coup de cœur récent que je place directement en quatrième place, tellement il m’a fait bonne impression. On retrouve le style de Julie Garwood, une grande romancière qui sera faire vibrer votre cœur.

Ma chronique

 

 

 

 

 

5. La trilogie « Les McCabe » de Maya Banks

couv35571695Une autre trilogie qui nous fait entrer auprès d’un autre clan de Highlander, les McCabe. J’en garde aussi un très bon souvenir, dont des deux derniers tomes sont des coups de cœur. Encore de bons moments à passer en compagnie de valeureux guerriers écossais.

Mes chroniques : tome 1tome 2tome 3

 

 

 

 

6. La saga « Le Highlander » de Julianne MacLean

couv73684156Ce top est aussi l’occasion pour moi de me planifier de nouvelles relectures. Tiens donc, je n’ai pas chroniqué cette saga, va falloir y remédier ! Pourtant, j’en garde un bon souvenir, même si je l’ai lu il y a plusieurs années après avoir découvert « Le retour des highlanders » de Margarett Mallory que j’ai cité plus haut. Je me souviens avoir passée globalement un bon moment avec les deux premiers tomes. A savoir que la saga comporte 6 livres, les 3 premiers ont été traduit. La suite ne sera pas traduite par Milady Romance qui l’a annoncé lors de récent changement de leurs collections.

Mes chroniques: à venir

 

 

7. La quadrilogie « Le clan Murray » de Hannah Howell

couv28865510Voici une autre romance toute en douceur, avec une écriture fluide qui saura vous détendre et vous faire sourire. A savoir que le tome 4 n’a pas encore été traduit, et qu’il ne le sera pas par Milady Romance, comme annoncé précédemment.

Mes chroniques : tome 1tome 2tome 3

 

 

 

 

 

8. La quadrilogie « Scandaleux écossais » de Suzanne Enoch

couv64884873Cette saga est l’exemple comme quoi il faut laisser une chance aux tomes suivants. En effet, j’ai moyennement accroché au premier tome, mais beaucoup plus au suivant. Le troisième tome a d’ailleurs été un coup de cœur.

Mes chroniques: tome 1tome 2tome 3 – tome 4 (à venir)

 

 

 

 

 

9. La quadrilogie « Héritiers des highlands » de Paula Quinn

couv32717077

J’ai passé aussi de bons moments de lecture avec cette saga qui nous fait voyager à travers les Highlands. Le tome 3 est mon préféré de cette saga.

Mes chroniques: tome 1tome 2tome 3tome 4

 

 

 

 

 

10. Le roman « Le diable s’habille en tartan » de Teresa Medeiros

couv70953741Un autre roman où vous attend des personnages attachants qui seront aussi vous faire rire

 

Ma chronique: à venir

 

 

 

 

 

J’espère que ce top vous aura plu. Comme vous avez pu le voir, j’ai essayé de citer un livre par auteur, afin de vous en faire découvrir un maximum.

Pour découvrir mes autres chroniques de romances historiques écossaises, vous cliquez sur le hashtag #Highlands ou plus généralement Romance historique.

N’hésitez pas à me faire part de vos suggestions !

Arrête de lire ! de Claire Gratias et Sylvie Serprix

41phvgzhhjl

Éditeur : Belin
Collection: Boussole

Pages : 63 pages
Parution : 21 Avril 2016
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

La grande passion d’Horatio, ce sont les livres. Il lit partout, tout le temps, assis, debout, couché… au grand dam de ses parents, qui finissent par s’inquiéter. Un jour, à bout de nerfs, ils lui confisquent sa bibliothèque. Désormais, Horatio s’ennuie comme un rat mort. Et il a peur… peur de devenir comme tous ces gens pressés, ignorant tout des beautés du monde. C’est alors qu’Horatio tombe sur une petite annonce qui va changer sa vie… Un rafraîchissant et désopilant plaidoyer pour la lecture, qui séduira tous les amoureux des livres, et ceux qui vont le devenir !

 

Mon avis:

Cet album est un coup de cœur autant pour l’histoire que pour les illustrations. Horatio est un jeune rat qui adore lire, au grand désespoir de ses parents. Ils ne comprennent pas pourquoi il est tout le temps plongé dans ses livres du matin au soir, et pourquoi il ne fait pas comme les autres jeunes de son âge. Ils finissent par le menacer, et l’ordonne d’arrêter de lire. Ils ont peur que leur fils devienne sourd et muet. Horatio est très triste, jusqu’au jour où il tombe sur une annonce qui va lui sauver la vie.

Horatio est extrêmement attachant. On ne voit pas les pages passer en sa compagnie. Et tout comme lui, on a envie que ses parents, et les gens qui l’entourent, comprennent pourquoi la lecture est importante. L’aventure qu’attend notre petit rat est pleine d’émotion, de tendresse et d’humour. On ne peut que dévorer cet album. J’ai souri quand ses parents lui on dit qu’il risquait de devenir sourd et muet. Quand on est plongé dans la lecture de notre livre, on rentre dans un univers de rêve, et l’on est comme coupé du monde réel qui nous entoure. On peut presque dire qu’on devient sourd et muet pendant quelques instants !

J’ai aimé le petit plus de cette édition, qui nous livre un compte rendu pour analyser au mieux l’histoire avec son enfant. Lire, c’est important pour rêver, s’évader, mais surtout apprendre. Quand on lit un livre, notre cerveaux est actif, que quand on regarde un documentaire, il est passif. On risque donc de moins retenir les informations transmissent.

5 étoiles

Astrid Bromure, tome 1 : Comment dézinguer la petite souris de Fabrice Parme

couv54906239

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 40 pages
Parution : 15 Avril 2015
Tome : 01/…
Format: Bande-dessinée
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Astrid vient de perdre une dent, et découvre à cette occasion la légende de la petite souris… les versions proposées par son entourage différent tellement qu’elle n’en croit pas un mot. Pour le prouver, elle décide de mettre en place de savants pièges pour la capturer, échoue mais… Stupéfaction : la petite souris lui a déposé un tube de dentifrice sous son oreiller. Elle existe donc ! Astrid extrêmement motivée va tout faire faire pour résoudre le mystère du dentifrice et capturer sa première amie.

 

Mon avis:

Quel super moment de rigolage et de détente passé avec Astrid !

Cette jeune fille habite dans une maison haut perchée sur un building. Ces parents ne sont pas là, et elle s’ennuie. Heureusement le personnel est là pour lui tenir compagnie. Mais autant dire que le majordome et la dame de ménage ont quelques difficultés à trouver des activités qui puissent la motiver et surtout l’amuser. Alors qu’elle est sur le point de perdre une dent, ils lui parlent de la fameuse petite souris. Mais Astrid n’y croit pas le moins du monde, et elle compte bien leur prouver qu’elle n’hésite pas cette petite souris. D’ailleurs comment elle ferait pour récupérer les dents, pourquoi mettre une pièce de monnaie… ? Et c’est là que l’aventure commence !

Astrid est une jeune fille très curieuse et intelligente. Elle ne croit pas à ces histoires d’enfants, et elle n’en est plus une, elle est une grande fille maintenant. Et elle compte bien le prouver ! On s’attache ainsi très vite à Astrid, et qu’est ce qu’on rigole. Les dessins sont aussi très doux, et j’ai apprécié aussi les personnages secondaires, ainsi que le chien et le chat qui jouent aussi un rôle dans cette histoire. Ce premier tome m’a vraiment conquise, j’en garde un super souvenir et j’ai hâte de dévorer les suivants.

5 étoiles

Orcam, tome 1 : Automne de Laura Muller

couv75355028

Éditeur : Librinova
Pages : 742 pages
Parution : 31 Mai 2017
Tome : 01/04
Format: Broché
Genre: Fantasy
Lien Amazon

 

L’histoire:

Orcam, un monde parallèle à la Terre où règne la magie des quatre éléments. À la veille de leurs dix-sept ans, les triplés Lihanna, Erin et Iain MacCormac sont sur le point de voir leurs vies d’adolescents insouciants, basculer. Lihanna le sait, ils ont un destin. Même si ce dernier ne fait pas vraiment partie de ses priorités. Parce que… et bien : elle n’a que dix-sept ans ! Pourtant sur Orcam, ce monde qui ne l’a pas vue naître, ce destin est loin d’être anodin. Il est lié à une prophétie : à dix-huit ans, les Trois Sang-Mêlés nés sur Terre sauveront le monde d’Orcam d’une terrible malédiction. Alors que Lihanna ne se sent pas encore prête à endosser de telles responsabilités, son dix-septième anniversaire sonne pourtant la fin de son adolescence dorée et la tâche pour sauver son nouveau monde s’annonce encore plus compliquée qu’elle ne l’avait imaginée. Heureusement pour elle, il reste une année avant sa majorité. Un an pour s’entraîner, pour comprendre sa véritable destinée et – surtout – pour faire le bon choix. Car, au final, la prophétie mentionne aussi que les Trois doivent choisir. Vont-ils réellement sauver Orcam ? Ou bien le détruire ?

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et à Librinova pour cette découverte.

Le roman commence avec un prologue qui nous met dans l’ambiance. A ce moment, on est encore sur Terre, et les triplés font ainsi connaissance de leur père pour la première fois depuis 10 ans. Ils découvrent tout de ce monde parallèle: Orcam, des différents peuples qui y vivent, de la magie qui l’entoure, mais surtout de la malédiction. Trois sang-mêlés, des triplés venant d’un autre monde, seront la clé pour libérer Orcam ou l’anéantir. Et il faut dire que nos triplés sont déjà très doués pour leur âge.

On les retrouve dix-sept ans plus tard, et leur vie est sur le point de changer. Leur père va peut-être accéder à de hauts pouvoirs, et leur apprentissage va commencer. Heureusement Lihanna n’est pas seule pour affronter ses changements. Elle a son frère Iain et sa sœur Erin, mais aussi tout le soutien de sa mère Eana et de son père Aedan. Et c’est ainsi que l’aventure commence, et c’est avec Lihanna qu’on va la vivre.

Ce livre m’a agréablement surprise. On est tout de suite attaché aux triplés, et à ce monde parallèle. On vit cette première partie avec une jeune fille qui n’a pas la langue dans sa poche, et qui est aussi très belle. Lihanna en fait craquée plus d’un. Mais c’est surtout avec Liam que la situation est compliquée à cause de leur lien. Leur multiples joutes verbales nous font bien rire, et c’est leur petit plaisir à chacun de narguer l’autre. Même si des fois j’ai eu envie de les secouer dans cette situation qui ne mène à rien, et où ils se font mal l’un à l’autre. Lihanna est un jeune femme impressionnante, et curieuse. Elle souhaite en savoir plus sur la prophétie, mais aussi sur ses pouvoirs. On fait aussi la connaissance d’autres personnages qui sont tout aussi intéressants comme Jack, le meilleur ami de Liam, ou encore Morgane.

Petit bémol toutefois, pendant toute l’aventure on peut lire dans la pensée de nos personnages, et il est vrai qu’à partir d’un moment, j’avoue avoir sautée quelques lignes, surtout dans les passages entre Liam et Lihanna, dont la romance tourne en rond. Mais il est vrai que c’est aussi un bon moyen d’être plus proche de nos personnages. Je déplore juste quelques longueurs.

En bref, cette première partie nous ouvre les portes d’un univers très intéressant, et avec des personnages touchants. Il garde encore de nombreux secrets, et j’ai d’autant plus hâte d’en découvrir la suite dans le second tome qui est en cours d’écriture.

Pour information, la version papier sort dans deux mois, mais la version numérique est déjà disponible ici 

4,5 étoiles

Métamorphose, tome 1 : Exorde de Ericka Duflo

couv61384584

Éditeur : Kennes
Pages : 384 pages
Parution : 4 Mai 2016
Tome : 01/05
Format: Broché
Genre: Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Adolescente rebelle et obstinée, Senna brave les interdits depuis le décès de sa mère. Elle ne fréquente plus les mêmes amis, rentre tard le soir et se fait souvent renvoyer de l’école. Ses relations avec son père se dégradent. Pourtant, Senna a d’autres inquiétudes : une marque hideuse et boursouflée s’étale sur son dos, elle entend des voix effrayantes et a parfois l’impression d’être surveillée. Ses écarts de conduite vont l’amener dans un pensionnat en Alaska où elle fera la connaissance de Ian, un garçon aussi beau que sombre, au comportement très étrange. Sa vie va alors prendre une tournure inattendue…

 

Mon avis:

Merci aux éditions Kennes et à NetGalley pour cette découverte.

Senna est une jeune fille qui a bien changé depuis la mort de sa mère. Elle qui était la meilleure de sa classe et très timide, elle est devenue complément l’inverse aujourd’hui. Elle a changé de look, un plus provocant, elle sort beaucoup plus souvent le soir, et ne ramène que de mauvaises notes. Même ses amies ont changé, elle ne fréquente plus les mêmes personnes. Elle souhaite à tout prix se détacher de son ancienne vie. Mais un jour ça dérape avec son petit ami qui a voulu se montrer trop entreprenant, elle se fait même peur elle-même. Qu’est elle en train de devenir, qu’elles sont ses marques douloureuse dans son dos… ? C’est aussi à ce moment que son père en a marre de son comportement, et décide de l’envoyer en pensionnat en Alaska. Un nouveau monde s’ouvre alors à elle.

Ce premier tome introductif est très intéressant, et on y découvre un univers mythologique. On s’attache très vite à Senna, cette ado torturée. On ne comprend pas ce qu’il lui arrive, et comme elle on veut des réponses. Cette arrivée en Alaska, lui fait du bien. Elle se lie d’amitié avec Jessy, avec qui elle partage sa chambre, et qui est beaucoup plus stable que ses anciens amis. Il y a aussi Ian, un séduisant bad boy qui cache de nombreux secrets. Ils ne font que s’épier dans un premier temps, puis vient la rencontre.

J’ai aimé l’écriture de l’auteur, mais aussi la présence de créatures qu’on n’a pas l’habitude de voir dans les romans: incubes, harpies, et autres. Et j’ai d’autant plus aimé que ce premier roman de cette saga est une fin, qui nous ouvre la porte vers de nouvelles aventures. Et ça n’arrive que trop peu souvent dans les sagas. J’ai tout de même été un peu perturbée au début de ma lecture, je ne pouvais me détacher du roman Damné et de son film adapté Fallen. Il y avait quand même des similitudes, que j’ai fini par oublier ensuite.

4 étoiles