Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 14 : La citadelle hors du temps de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Le château des étoiles (revues), tome 14 : La citadelle hors du temps de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 19 Février 2020
Tome : 14/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1874, menacés par les aigles de Bismarck qui envahissent Mars, Hans, Séraphin, Sophie, Loïc et la princesse trouvent refuge dans le Château des étoiles. Ils y trouvent le roi Ludwig totalement dépourvu de raison et la source d’énergie tant recherchée qui est détruite lors d un combat les affrontant à Van Gudden. Nos héros décident alors de retourner sur Terre pour demander l’aide de Napoléon III. Séraphin y découvre qu’en échange du savoir-faire de son père, la France ne rentre pas en conflit avec la Prusse pour la conquête de Mars. Bismarck est désormais libre d’y exploiter les réserves d’éthérite et d’asservir les Martiaux. Tandis que son père lui demande de ne pas s’immiscer dans les enjeux géopolitiques en cours, les tensions s’intensifient, Séraphin comprend qu’il doit assumer seul ses décisions et son engagement.

 

Mon avis:

Une nouvelle revue qui nous offre la suite des aventures de la fine équipe, et quelle aventure ! Elle nous en met plein la vue, et nous réserve de belles surprises avec la découverte de personnages recherchés, bons et méchants. Mais non, ce n’est pas encore le père de Séraphin, mais le Roi (Comme le dévoile la couverture de ce volume!)

L’intrigue de ce quatorzième épisode est très rythmée pour notre plus grand plaisir. Et quel bonheur de retrouver le Château de Neuschwanstein. Hé oui, même sur Mars on peut rentrer à l’intérieur de ce superbe monument, mais pour être plus exact, on est dans l’esprit du Roi, qu’on a enfin retrouvé. La princesse Martienne va aussi devoir prendre une décision, son peuple est en danger, et elle n’imagine pas à quel point les Terriens peuvent être mauvais.

En tout cas, encore une fois un super tome, qui me réconforte avec cette saga et qui prouve qu’elle a encore plein de découvertes à nous offrir. Graphiquement l’ouvrage est superbe, d’autant plus avec les magnifiques planches du château, et une histoire palpitante, mais qui bien-sûr se coupe dans un moment saisissant. Forcément, quand il n’y a que 21 pages… ça promet pour la suite !

 

Concernant le récit Les Chimères de Vénus, on suit l’actrice Hélène Martin qui embarque pour Venus, et Aurélien qui vient de s’évader du bagne, et qui est confronté à une étonnante créature. Oh un dinosaure ! Graphiquement, je suis un peu moins enchantée que pour le Château des Etoiles, à voir par la suite tout comme pour l’intrigue. Ici, c’est seulement 8 pages, difficile de se faire un véritable avis. En tout cas, elle semble intéressante.

 

note 4,5 étoiles

 

Album, Littérature belge (Belgique), Littérature française (France), Livres

Les plus belles légendes de France de Madeleine Mansiet et Quentin Gréban

51qpwih8mql

Éditeur : Hemma
Pages : 115 pages
Parution : 9 Octobre 2008
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Transmises de génération en génération, les légendes ont toujours fasciné petits et grands. Dans ce livre, 16 histoires issues des plus belles régions de France sont contées par Madeleine Mansiet et illustrées par les douces aquarelles de Quentin Gréban. Un voyage dans le temps merveilleux et envoûtant…

 

Mon avis:

Voici un très beau livre qui nous fait voyager en France métropolitaine, mais aussi d’Outre-Mer, à la découverte de légendes qui ont su laisser leurs empreintes. A travers les régions de France, en passant par la Corse, Tahiti et la Réunion, on découvre plusieurs histoires plus ou moins anciennes, avec des fois une note de fantastique, et des romances qui n’ont pas toujours connu des happy-end.

J’ai particulièrement aimé celle de ma région sur l’âne perdu, Saint Martin et la fameuse pâtisserie « craquendoules », que je ne connais même pas. Je vais devoir goûter ça ! J’ai aussi aimé celle qui nous emmène en Réunion à la découverte du fameux pirate Olivier Levasseur et son trésor, ou encore la légende autour du premier cocotier à Tahiti, l’histoire de Carcassonne, ou encore de Marseille. Savez-vous qu’on a notre propre monstre du Loch Ness en France !? Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai fait de nombreuses découvertes. Mais ce que j’ai surtout apprécié, c’est les illustrations à l’aquarelle toutes en poésie et en finesse. Forcément par rapport à l’histoire, certaines sont plus touchantes que d’autres, mais j’ai grandement aimé cet univers créé. Vous pourrez trouver quelques photos sur mon compte Instagram !

 

note 3 étoiles

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #15

actu period drama

 

La Révolution

Netflix nous proposera prochainement une nouvelle mini-série en 8 épisodes « La Révolution ». Créée par Aurélien Molas, on découvre une autre vision de la Révolution française, avec une touche de fantastique, comme nous le dévoile l’intrigue.

Synopsis: Royaume de France, 1787. Enquêtant sur une série de meurtres mystérieux, Joseph Guillotin – futur inventeur de la guillotine – découvre l’existence d’un nouveau virus : le sang bleu. La maladie se propage au sein de l’aristocratie et pousse la noblesse à attaquer le peuple. C’est le début d’une révolte … Et si on nous avait menti depuis plus de deux siècles ? Voici la véritable histoire de la Révolution Française…

Du côté du casting, on retrouve Amir El Kacem qui incarnera Joseph Guillotin, un jeune médecin qui inventa la guillotine. Lionel Erdogan sera Albert Guillotin, frère du héros et combattant fougueux de retour des Etats-Unis où il participa à la guerre d’Indépendance américaine. Marilou Aussilloux sera Élise de Montargis, une aristocrate libre et émancipée. Laurent Lucas jouera l’oncle de cette dernière. Et, Gaïa Weiss incarnera Marianne, jeune femme indomptable à la tête de la Fraternité… Seront aussi présents, les comédiens : Isabel Gonzalez, Doudou Mastas, Dimitri Storoge, Julien Frison, Amelia Lacquemant et Coline Beal.

Sortie prévue pour Octobre 2020 sur Netflix

thumbnailthumbnail-2La Révolutionthumbnail-1La Révolutionlarevolution3-810x601-1

 

Les Aventures du jeune Voltaire

Cette mini-série historique en quatre épisodes, est réalisée par Alain Tasma et commandée par France Télévision. Elle revient sur le parcours du célèbre philosophe des Lumières: Voltaire. Au casting, on retrouve dans le rôle-titre Thomas Solivérès, et pour le Voltaire plus âgé, Bernard Le Coq. Ils donneront la réplique à Hippolyte Girardot, Thibault de Montalembert, Constance Dollé et Valérie Bonneton. Le tournage vient de s’achever. La sortie est prévue pour cette année, sans date précise.

Synopsis: Comment devient-on Voltaire – le géant de la Pensée, le maître du Blasphème dont les combats, vont accoucher de la Révolution Française ? C’est le sujet de cette mini-série. Si l’on connaît le vénérable philosophe, refugié à Ferney, on connaît moins le Jeune Voltaire.
Roturier de naissance, le futur Voltaire va bousculer toutes les conventions sociales et religieuses de son temps. Embastillé deux fois, exilé en Angleterre, historiographe de Louis XV, détesté par la Cour de France, millionnaire à 40 ans grâce à des spéculations. Voltaire veut tout : la gloire, les femmes et l’argent !

5696726-thomas-soliveres-tournage-de-la-serie-950x0-2

Films

Radioactive

2787082

Acteurs : Rosamund Pike, Sam Riley, Aneurin Barnard,
Réalisateur : Marjane Satrapi
Audio : Anglais, Français
Durée : 120 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique

 

L’histoire:

Paris, fin du 19ème siècle. Marie est une scientifique passionnée, qui a du mal à imposer ses idées et découvertes au sein d’une société dominée par les hommes. Avec Pierre Curie, un scientifique tout aussi chevronné, qui deviendra son époux, ils mènent leurs recherches sur la radioactivité et finissent par découvrir deux nouveaux éléments : le radium et le polonium. Cette découverte majeure leur vaut le prix Nobel et une renommée internationale. Mais après un tragique accident, Marie doit continuer ses recherches seule et faire face aux conséquences de ses découvertes sur le monde moderne…

 

Mon avis:

Voici un super film qui retrace le parcours de Marie Curie, et comment ses travaux ont sauvé des millions de vies. On y découvre le portrait d’une femme impressionnante, de caractère, passionnée, obstinée et féministe. Dès le début, on nous montre comment elle s’est battue pour s’imposer dans un monde d’hommes, ainsi que sa rencontre Pierre Curie et la suite de sa carrière. Ce biopic est aussi entrecoupé de nombreuses explications sur la radioactivité, et dénoncent même les dérives qui en ont suivi, à travers plusieurs époques.

Rosamund Pike m’a particulièrement impressionné dans son rôle. A vrai dire le seul film où j’ai pu la voir en action, c’était Orgueil et Préjugés. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le personnage de Marie Curie par rapport à Jane Bennet, sont sacrement différent ! Elle m’a bluffée ! Je l’ai vraiment trouvé sublime et très convaincante dans son rôle. J’ai juste un peu moins accrochée à son couple avec Sam Riley, alias Pierre Curie. Il manquait d’alchimie entre eux, mais ça n’a en aucun cas gâché mon plaisir.

Concernant la construction du film, j’ai bien aimé le parti pris par Marjane Satrapi, la réalisatrice du film. On nous montre à la fois la vie intime de Marie Curie, mais aussi des mises en scènes catastrophes des dérives de son travail (Tchernobyl, Hiroshima, et un village robotique). Ces plans sont à la fois esthétique et cauchemardesque, et on se sent tellement impuissant. Mais on voit aussi le développement des traitements par radiothérapie, et à quel point son travail a fait avancer la science. Un bien bel hommage !

 

note 4 étoiles - film

Discutons ensemble, RDV du Blog

#PetitsGestes pour une planète zéro déchet avec Les Tendances d’Emma

Les Tendances d'Emma

ça y est juillet est arrivé, et les vacances d’été peuvent enfin commencer ! Peut-être êtes-vous déjà en vacances, ou pensez-vous à vos vacances prochaines… Alors, pour ce nouvel article, j’ai eu envie de vous faire découvrir une nouvelle routine bien-être et beauté, que j’ai adopté avec la marque « Les Tendances d’Emma », et qui en plus est profitable pour notre planète. Et quoi de mieux qu’un moment de pause dans notre routine quotidienne pour tester un nouveau produit !?

Déjà saviez-vous que le coton jetable c’est : 25% de tous les pesticides et insecticides utilisés pour 2% des cultures, 175000 litres d’eau, 125g de pesticides et insecticides pour la simple culture du coton nécessaire à la fabrication d’un tee-shirt de 150g… 

Alors que diriez-vous d’aider pour changer ça, en faisant un #petitgeste ?

 

Aujourd’hui une tendance zéro déchet et une lutte anti-gaspillage tendent à se développer, et ça commence en changeant nos gestes du quotidien. C’est dans cette optique d’écologie que la marque s’est développé il y a maintenant 10 ans. Elle propose des kits pratiques et réutilisables qu’on peut utiliser couramment. Et le plus, c’est qu’on peut les tester, hé oui ! Je vous dévoile de suite mon expérience.

 

Ma rencontre avec Les Tendances d’Emma

Sujet maintenant devenu d’actualité, on a tous entendu parler de tous ces produits jetables qu’on gaspille au quotidien, et dont il y a tant d’alternatives. Mais il est vrai qu’il faut déjà se lancer… Et ce n’est pas forcément évident, ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre, quand on n’a pas vraiment de conseils proches. Même si je n’ai rencontré aucune personne de la société, la marque propose tout de même sur leur site, quelque chose de très intéressant. On peut tester certains produits pour se faire une première idée !

 

Test d’un produit beauté: les carrés démaquillants lavables

Les Tendances d’Emma propose sur son site un Kit Eco Test Beauté qui nous permet de tester 3 matières (coton bio biface, bambou et eucalyptus) pour remplacer nos cotons démaquillants jetables. Certes, il faut les acheter, mais on est remboursé par un bon d’achat, frais de port compris. Et aucune pression, le bon est valable un an ! Je me suis donc laissée tenter, et autant dire que j’ai succombé à cette nouvelle méthode de soin et bien-être. En plus d’être lavable, et donc beaucoup plus écologique, ce sont des petites merveilles. Qu’est-ce-que c’est doux ! J’ai ainsi dit adieu aux disques en coton sans problème au bout de 2 mois de test. Le plus compliqué a été de choisir la matière, et j’ai craqué pour l’eucalyptus.

Ci-dessous le mode d’emploi :

comment-utiliser-kit-eco-belle-bois-demaquillage-zero-dechet-tendances-emma
Illustration venant du site Les Tendances d’Emma

Je me suis ainsi procurée des carrés à l’eucalyptus, ainsi que des gants layering tellement doux eux aussi. Et je vais bientôt craquer pour les dissolvettes pour le vernis !

 

#PETITSGESTES POUR UNE PLANÈTE ZÉRO DÉCHET

Et finalement pourquoi s’arrêter là !? Puisque oui la marque propose aussi des produits pour la famille et la maison.

On peut tous devenir éco-citoyen, il faut juste se lancer. Et autant dire que c’est quand même plus économique que ces produits qu’on achète sans cesse, et qu’on jette !

 

Quelques liens utiles

Voici le lien pour visiter le site Internet Les Tendances d’Emma. N’hésitez pas à bien fouiller, ils proposent pas mal de produits, et d’explications qui assez souvent illustrés. Il y a aussi une partie blog, où ils proposent des conseils.

Concernant les liens pour avoir les produits à tester, voici celui pour tester les carrés démaquillants en 3 matières et un autre pour tester les produits pour bébé Comme dit plus haut, ils sont entièrement remboursables, frais de port compris sous forme de bons d’achat.

Et enfin un autre lien pour découvrir les avantages des différents tissus.

 

Les Tendances d'Emma

Jeunesse, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Madame Pamplemousse et la confiserie enchantée de Rupert Kingfisher

 

812aqdiuyyl

Éditeur : Albin Michel
Pages : 144 pages
Parution : 31 Octobre 2012
Tome : 03/03
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

C’est l’hiver à Paris et Madeleine a quelques problèmes à l’école. Mirabelle, une nouvelle élève, la harcèle. Madeleine a trop honte pour demander de l’aide à ses amis, Madame Pamplemousse et Camembert, mais elle se lie d’amitié avec une femme nommée Madame Bonbon, propriétaire d’un magasin qui semble être une confiserie. Les sucreries que Madame Bonbon donne à Madeleine ont un puissant effet magique et la rendent tout d’abord assez forte pour affronter Mirabelle. Mais ils la plongent bientôt dans un monde étrange et enchanté dont elle s’aperçoit qu’elle ne peut s’échapper. Car Madame Bonbon n’est autre qu’une vieille ennemie de Madame Pamplemousse, venue à paris pour prendre sa revanche. Ce troisième et dernier épisode de Madame Pamplemousse entraîne le lecteur dans un monde onirique quelque peu inquiétant où amitié et loyauté sont les clefs de la liberté…

 

Mon avis:

Voici le troisième et dernier tome des aventures de Madeleine. Notre jeune héroïne rencontres des problèmes à l’école. Mal dans sa peau, elle n’ose pas se confier à son amie Madame Pamplemousse. Madeleine est triste depuis l’arrivée de Mirabelle, une nouvelle élève qui la maltraite. Désespérée, elle fait la rencontre de Madame Bonbon. Propriétaire d’une confiserie, elle lui donne une friandise qui la rendra plus forte. Mais les effets magiques de ses chocolats lui réservent malheureusement bien des surprises.

Quel plaisir de me replonger dans cette histoire, mais autant dire que celle-ci est un peu plus noire que les précédentes. Comme le souligne l’intrigue, des thèmes importants y sont abordés comme l’isolement et le harcèlement scolaire. Alors bien sûr, on retrouve nos personnages phares comme Madame Pamplemousse, dont on va découvrir son passé, et ce lien qui la rattache à Madame Bonbon. Mais il est vrai qu’on peut se demander pourquoi ce changement de style. Ici la magie est moins présente, et du coup diffère bien avec des deux tomes précédents. On approfondit plus la psychologie des personnages, en apportant des faits sociaux. La plume de Rupert Kingfisher n’en reste pas moins très agréable à lire, tout comme les illustrations de Sue Hellard, qui nous ôteront quelques sourires.

Un conte qui nous fait moins rêver, mais qui se veut plus proche de la réalité.

 

note 3 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 13 : Terres interdites de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Le château des étoiles (revues), tome 13 : Terres interdites de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 8 Janvier 2020
Tome : 13/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1874, menacés par les aigles de Bismarck qui envahissent Mars, Hans, Séraphin, Sophie, Loïc et la princesse trouvent refuge dans le Château des étoiles. Ils y trouvent le roi Ludwig totalement dépourvu de raison et la source d’énergie tant recherchée qui est détruite lors d un combat les affrontant à Van Gudden. Nos héros décident alors de retourner sur Terre pour demander l’aide de Napoléon III. Séraphin y découvre qu’en échange du savoir-faire de son père, la France ne rentre pas en conflit avec la Prusse pour la conquête de Mars. Bismarck est désormais libre d’y exploiter les réserves d’éthérite et d’asservir les Martiaux. Tandis que son père lui demande de ne pas s’immiscer dans les enjeux géopolitiques en cours, les tensions s’intensifient, Séraphin comprend qu’il doit assumer seul ses décisions et son engagement.

 

Mon avis:

Quel plaisir de pouvoir retrouver nos aventuriers pour de nouvelles aventures en leur compagnie. Avec cette treizième revue, une nouvelle formule nous est proposée. En plus du fameux Château des Etoiles d’Alex Alice, on retrouve dorénavant la série dérivée d’Alain Ayroles et illustré par Etienne Jung, intitulée Les Chimères de Venus. C’est donc 3 planètes dans 2 histoires liées qui nous attendent.

Mais d’abord, on commence par se plonger dans une nouvelle aventure de Séraphin et de ses compagnons sur Mars, avec une remontée dans le temps. On ne sait pas encore pourquoi notre fine équipe va finir par se séparer en deux, les tomes suivants ne pourront que nous l’expliquer. En tout cas, ça chauffe sur Mars, les prussiens attaquent, et même bombardent. La tension est bien présente. Une ambiance assez malsaine y règne. Affaire à suivre…

Pour la nouvelle série, les Chimères de Vénus, on rentre très facilement dans l’histoire à bord du HMS Newton. On fait la connaissance de plusieurs personnages, dont la fameuse Mademoiselle Martin. Il n’y a que 12 pages, donc l’histoire est assez courte, mais ça reste une entrée en matière intéressante.

Du côté du graphisme, ils sont toujours aussi réussis, même si le deux récits ont choisi des styles différents, mais qui s’intègrent bien dans la revue. Avec Le Château des Etoiles, nous avons un graphisme simple et pur, ou l’on voit les coups de crayons. Pour Les Chimères de Vénus, celui-ci est plus numérique, ici par de traces de peinture, c’est fait à l’informatique.

Vivement le second numéro pour suivre la suite de ces deux histoires !

 

note 3,5 étoiles

Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Mulan: Le roman du film de Christophe Rosson

81dc1-datjl

Éditeur : Hachette
Pages : 264 pages
Parution : 4 Mars 2020
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Mulan se sent à l’étroit dans son petit village de Chine. Les traditions locales sont à mille lieues de ses rêves d’aventures et de grands espaces. après que son entrevue avec la marieuse a tourné au fiasco, la jeune femme craint de ne jamais pouvoir faire honneur à sa famille.
Mais lorsque l’empereur décrète que chaque famille doit envoyer un garçon pour lutter contre des hordes d’envahisseurs, elle décide de se déguiser en homme et de partir se battre à la place de son père.
Mulan saura-t-elle devenir l’héroïne que toute la Chine attend ?

 

Mon avis:

Mulan est une jeune chinoise qui vit avec sa sœur et ses parents. Comme toutes les jeunes filles de son age, son avenir est déjà tout planifié. Elle va devoir se marier à un homme choisit par une dame marieuse, rester à leur maison pour s’occuper de son mari, de leurs enfants et faire les tâches ménagères. Soit, un avenir tout de règles sans aucune liberté. Mulan pense différemment. Alors lorsque l’Empereur est en danger à cause d’une attaque des ruanruan, il réquisitionne le peuple. Chaque famille doit envoyer un homme pour se battre. Et c’est Mulan déguisée en homme qui y va. Impuissante, sa famille se voit obliger de laisser faire. Un chemin semé d’embûche attend la jeune fille, et bien des surprises.

Quel bonheur quand j’ai appris que Disney aller adapter Mulan en film, tout comme Aladdin ou la Belle et la Bête. Je suis le projet depuis un moment, vu que Mulan est mon Disney préféré. Alors forcément voir la date de sortie du film être constamment reculée, ce n’est pas facile. Mais bon, en attendant le roman du film permet de nous offrir un premier aperçu. Et comme dans le dessin animé, on retrouve bien une Mulan féministe, rebelle, indépendante, courageuse, attachante et intelligente. Je l’ai toujours vu comme un modèle, cette adaptation en fait un bel éloge. Bien entendu comme beaucoup, on peut le constater dans les bandes d’annonces, l’absence de Mushu m’attriste. Il est remplacé dans l’histoire par un phénix, et il y a aussi quelques changements par rapport au dessin animé qu’on connait. On aura le droit à une version un peu différente de l’histoire. En tout cas, je pense que l’on aura un très beau film. On retrouve forcément des thèmes importants, comme la place de la femme dans une société où la tradition est fortement encrée, la Chine traditionnelle, mais j’ai l’impression que le féminisme sera d’autant plus important dans cette adaptation. En plus du personnage indépendant de Mulan, il y a aussi une sorcière dont son importance n’est pas à négliger. Aladdin nous avait déjà offert un changement dans ce sens, avec une nouvelle chanson lourde de sens, ici ça s’annonce encore plus fort.

Hé bien maintenant j’ai envie de dire, plus qu’à attendre le 19 août !

note 3,5 étoiles