Littérature anglaise, Livres, Romance, Romance historique

La saga des Bedwyn, tome 1 : Un mariage en blanc de Mary Balogh

couv73487861

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Aventures et Passions
Pages : 375 pages
Parution : 5 Juillet 2013
Tome : 01/06
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Le colonel Aidan Bedwyn a juré de protéger la sœur d’un soldat mourant envers qui il avait une lourde dette. De retour en Angleterre, il découvre que Mlle Eve Morris vit entourée d’orphelins et de pauvres gens que sont bon cœur lui a dicté de recueillir, et surtout qu’elle est sur le point d’être chassée de chez elle. Fidèle à sa promesse, Aidan lui propose un mariage blanc qui les mettra à l’abri du besoin, elle et son insolite cohorte. Terrible mésalliance pour cet aristocrate orgueilleux, qui va maintenant devoir présenter cette petite campagnarde à sa famille si snobinarde…

 

Mon avis:

Dès les premières pages, on rentre directement dans l’action. On fait ainsi la connaissance de l’un des héros du roman, le colonel Aidan Bedwyn qui vient de faire la promesse à un de ses lieutenants mourant, de prendre soin de sa sœur. Celle-ci se nomme Eve Morris. Elle est la fille d’un mineur qui a réussi à s’élever dans la société en épousant la fille de son patron. Aidan a donc la lourde tâche de devoir lui annoncer la mort de son frère sur le champ de bataille. A son arrivée, c’est d’abord un sentiment de soulagement qu’il ressent, en voyant la belle propriété dont elle a héritée de sa famille. Mais comme toujours, il y a anguille sous roche, et Aidan finit par le découvrir. En effet, si Eve ne s’est pas mariée dans l’année qui suit la mort de son père, la propriété reviendra à son cousin, un être sans scrupule. Mais comment aider quelqu’un qui ne veut pas l’être, et qui est pourtant sur le point de perdre tout ?

J’ai vraiment passé un bon moment avec cette romance de Mary Balogh. C’est d’ailleurs la première fois que je lis les écrits de cette auteure, qui ont su me charmer. Je suis tout de suite tombée sous le charme des deux personnages. D’un côté nous avons Aidan, un colonel issu d’une famille très puissante, avec un côté froid et quelque peu prince charmant. Et de l’autre nous avons Eve, une jeune fille qui a pu avoir une bonne éducation, mais qui n’a jamais quittée sa campagne, et qui a surtout un bon caractère d’entêtée. J’ai vraiment bien rigolé avec ce duo, qui sait s’amadouer au fur et à mesure. Il y a de très belles scènes, comme entre Aidan et Cecil, le cousin de Eve, ou entre Eve et Wulfric, le frère aîné d’Aidan. Je dirais que le point fort de cette romance, et vraiment ses personnages qui sont bien travaillés, et qu’on les voit évoluer. On croit forcément en l’histoire, même si le cliché du prince charmant est un peu trop utilisé.

Du coup j’ai vraiment hâte d’en découvrir plus sur cette famille, dont on vient tout juste de faire connaissance. Il y a bien sûr le frère aîné, mais aussi les petits derniers, Alleyne et Morgan.

4,5 étoiles

 

Séries

Carnival Row

5860359

Acteurs : Orlando Bloom, Cara Delevingne, Tamzin Merchant
Réalisateurs : René Echevarria, René Echevarria, Travis Beacham
Audio : Anglais
Durée : 416 minutes
Genre: Drame, Fantastique, Policier

 

 

L’histoire:

Dans un monde fantastique à l’époque victorienne, où les créatures mythologiques doivent cohabiter avec les humains, le détective Rycroft Philostrate et une fée réfugiée du nom de Vignette Stonemoss vivent une dangereuse relation au cœur d’une société de plus en plus intolérante.

 

Mon avis:

Carnival Row nous plonge dans un univers mélangeant streampunk et créatures fantastiques, avec au commande Cara Delevingne et Orlando Bloom. On comprend assez vite que l’un des sujets principaux concerne le racisme et l’immigration. Dans ce monde où se côtoie fées, centaures, faunes, pucks… et humains, la tension est à son comble. L’intolérance envers les créatures fantastiques ne fait qu’augmenter, et c’est dans ce contexte que nos héros se retrouvent: Vignette, une fée et Philo, un humain. Ce dernier est détective, et enquête sur le meurtre d’une fée.

Ce qui m’a décidé de regarder cette série, c’est déjà de pouvoir retrouver Orlando Bloom à l’écran, mais aussi cet univers victorien et fantastique. Dès le premier épisode, nous entrons directement dans l’action. L’histoire de nos héros nous est dévoilée au fur et à mesure, nous jonglons ainsi entre passé et présent. Un Jack l’éventreur est à l’oeuvre dans la ville, où une guerre raciste entre différentes espèces règne. Les humains se sentent supérieurs face aux créatures, et le montrent bien. Beaucoup de mystère et de secret rythment l’intrigue, on met ainsi du temps à découvrir qui sont vraiment nos héros, et leur lien. Et Philo n’est pas au bout de ses surprises. L’enquête sur ses meurtres est difficile, et en plus elle semble mener jusqu’à lui…

L’esthétique des images est bien travaillée, et nos créatures superbes. Même si je suis un peu déçue par les fées. Autant elles sont superbes en vol, mais quand elles sont au sol, on dirait que leurs ailes sont des bouts de tissus très fragiles… Du côté des acteurs, Orlando Bloom a su me convaincre à nouveau. Un peu moins Cara Delevingne, mais elle forme un très beau duo avec Orlando Bloom.

En résumé, Carnival Row est une bonne série, qui mêle histoire d’amour, fantasy et meurtres ! Je suis curieuse de découvrir la suite.

4 étoiles - série

Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 5 de Kamome Shirahama

couv11148295

Éditeur : Pika
Pages : 192 pages
Parution : 23 Octobre 2019
Tome : 05/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

En plein second examen de sorcellerie, Agathe, Trice et le timide Yinny se font attaquer par un sorcier renégat de la Confrérie du Capuchon. Celui-ci utilise un sort interdit pour transformer Yinny en bête sauvage…
Coco, Tetia et Kieffrey sont eux aussi dans une bien triste posture : ils sont encerclés par les anciens habitants de Romonon, qui semblent vouer une haine farouche aux sorciers. Comble de malheur, Kieffrey est gravement blessé… Comment vont-ils s’en sortir ?

 

Mon avis:

Notre fine équipe était en mauvaise posture lors du précédent tome. Alors que Trice, Agathe et Yinny passaient leur examen de sorcellerie, ils se voient attaquer par la Confrérie du Capuchon. En voulant venir à leur secours, Maitre Kieffrey est blessé. Mais nos petits sorciers ne vont pas se lasser faire.

J’ai grandement apprécié ce tome riche en révélations sur la Confrérie du Capuchon, mais aussi sur la milice magique, dont on peut suivre leur parcours dans un chapitre, et sur les anciens habitants de Romonon. Et c’est tout en action et en émotion, que se déroule l’intrigue. On ne s’ennuie pas une seule seconde, au point de ne pas lâcher son livre ! En effet, nos apprentis se révèlent lors de cette aventure, ils apprennent beaucoup sur leur magie, et sur leur personne. Yinny est un personnage touchant, et je suis contente de le voir intégrer l’aventure. A noter aussi que le petit clin d’œil au Seigneur des Anneaux, m’a bien fait rigoler.

En bref, j’ai encore une fois était conquise par l’histoire, tout comme les dessins qui sont sublimes. Cela va être long maintenant d’attendre la suite.

4,5 étoiles

Sorties culturelles

Le Dragon de Calais

5d9d969c72e7e5ab1c1fcc4bAfficheDragon

Spectacle organisé par la ville de Calais durant 3 jours, le Dragon de Calais mis en scène par la Compagnie La Machine, se déplacent dans les rues, sur les places et les boulevards du centre-ville. Au programme 3 actes présentés en 3 scènes nous raconte l’histoire de ce beau dragon des plus spectaculaire.

J’ai assisté au premier acte, soit la première journée. J’ai donc eu l’opportunité d’assister à son réveil, qui en a surpris plus d’un, moi y compris. Le spectacle m’a fait retrouver mon âme d’enfant, à être émerveillée à chaque seconde. C’était vraiment spectaculaire de voir ce dragon se mouvoir, s’exprimer, cracher de la fumée, de l’eau ou encore des flammes. Le tout accompagné en musique par un orchestre mobile, à chaque déplacement. Une vrai mise en scène a été étudiée, et c’est impressionnant.

 

La compagnie La Machine a mis deux ans pour concevoir le dragon. Constitué de bois et acier, il fait 25 m de long, 15 m de haut et 72 tonnes. Et c’est avec beaucoup de qualité et de soin qu’il a été réalisé. Chaque détail est soignée, jusqu’au superbes cilles longs, et à sa langue fourchue, ou encore ses belles griffes.

Je suis d’autant plus curieuse d’aller faire un tour à Nantes, pour découvrir les autres réalisations de la compagnie La Machine.

 

La Légende du Dragon

« Sous l’épaisse croûte terrestre, circulent de profondes galeries qui relient les mers et les continents. Parfois ces galeries se ramifient et s’élargissent au point de créer des mondes.
Dans ces galeries évoluent des créatures fantastiques. De ce dédale enfoui, les grandes villes humaines sont les portes, elles ouvrent les passages qui relient le monde souterrain à notre monde. 
Depuis l’aube des temps ces « portes » sont scellées et maintenues fermées par des pierres sacrées. Les Dragons sont les gardiens des mondes, ils sont les garants de l’équilibre. 
Les dragons existent sous toutes formes et de toutes couleurs, leurs pouvoirs sont immenses et chaque dragon est unique. Le Dragon de Calais est à la fois de feu, d’air, de terre et d’eau, il est depuis toujours celui qui veille sur les terres et mers du nord.
Les dragons n’apparaissent aux hommes qu’en situation d’extrême nécessité, pour régler un conflit ou apaiser un mal. Ils sont naturellement bienveillants, mais peuvent aussi être sauvages et imprévisibles. »

 

Voici quelques photos de la merveilleuse bête. Vous pouvez en trouver d’autres sur mon compte instagram, ainsi que des vidéos du spectacle.

36.jpg4.jpg5

Bande dessinée, Livres

Macabre de Pedro Rodriguez

couv75849607

Éditeur : Emmanuel Proust
Pages : 96 pages
Parution : 2 Septembre 2010
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Classique, Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Et si vos pires cauchemars devenaient réalité ? Une main étrangleuse, un démon qui échange 7 années de bonheur contre la damnation éternelle, un jeune garçon qui ne craint pas les fantômes, un lord anglais qui se repaît du sang de ses amis, un chat qui renaît de ses cendres… On vous aura prévenus : Après avoir lu cet album, vous ne pourrez plus fermer l’oeil de la nuit…
En BD, un recueil des plus célèbres contes macabres du monde : Guy de Maupassant (La Main), Sheridan le Fanu (Le Pacte de sir Dominick), Edward Lucas White (La Maison du cauchemar), John William Polidori (Le Vampire), Catherine Crowe (La Maison B… à Candem Hill), Robert Louis Stevenson (Le Voleur de cadavres), Edgar Allan Poe (Le Chat noir).

 

Mon avis:

Pedro Rodriguez, scénariste et illustrateur espagnol a décidé de reprendre sept célèbres contes horrifiques de grands noms, en les adaptant en bande dessinée. On redécouvre ainsi de grands classiques du XIXème siècle, qui nous font voyager de Corse jusqu’à New York, en passant par l’Irlande, l’Angleterre et l’Ecosse. Nous avons le droit à des histoires de vampires, de démons, de revenants, de lieux hantés… et j’en passe. Un bon cocktail spécial pour Halloween !

Chaque conte a le droit à la même mise en page, avec un graphisme vintage très bien travaillé, et un portrait de chaque auteur. Le papier choisit fait aussi son effet, on a vraiment l’impression de tenir en main, un vieux livre. Les illustrations sont très bien réalisées, et collent parfaitement avec l’univers. C’est un plaisir de redécouvrir, ou tout simplement découvrir ces histoires, dont certaines j’avais oubliées. J’ai donc passé un super moment de lecture avec ce recueil, dont je trouve que les titres ont été très bien choisit.

4,5 étoiles

Classique, Littérature américaine, Livres

Les contes macabres, tome 1 de Edgar Allan Poe et Benjamin Lacombe

couv9141755

Éditeur : Soleil
Pages : 218 pages
Parution : 6 Mars 2014
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Classique

Lien Amazon

 

L’histoire:

L’influence d’Edgar Allan Poe dans le monde a été et demeure considérable : la critique contemporaine le situe parmi les plus remarquables écrivains de la littérature américaine du XIXe siècle, et ses nouvelles ont revêtu, au fil des ans, grand nombre de titres et d’aspects. Le premier volume des Contes macabres s’articulait autour de la vision de la femme et de la mort, tandis que ce second volume s’intéresse à celle de l’homme et du fantastique. Forte, pleutre, habitée par la mélancolie ou basculant dans la folie, la figure masculine selon Poe est complexe et, par là même, terriblement envoûtante. Benjamin Lacombe a sélectionné de nouveaux contes, parmi lesquels Manuscrit trouvé dans une bouteille ou Petite discussion avec une momie, et propose un nouveau voyage graphique, à la frontière du réel, dans les tréfonds de l’âme humaine.

 

Mon avis:

Les contes macabres, est un recueil de contes écrit par Edgar Allan Poe, et ici traduit par Charles Baudelaire. Ils se comptent au nombre de huit; on retrouve Bérénice, le chat noir, l’île de la fée, le cœur révélateur, la chute de la maison Usher, le portrait ovale, Morella, Ligeia. Chaque conte est accompagné d’illustrations de Benjamin Lacombe, avec une alternance de pages blanches et noires (une histoire avec des pages blanches, une autre avec des pages noires). A la fin du livre, on retrouve des biographies d’Edgar Allan Poe, de Charles Baudelaire et de Benjamin Lacombe.

Les histoires contées sont à la fois poétiques, fantastiques et mélancoliques, certaines nous font même frémir. La lecture n’est pas toujours aisée au vu du style. Les personnages illustrés par Benjamin Lacombe se lient merveilleusement bien avec l’univers d’Edgar Allan Poe, avec une petite note à la Tim Burton. La mise en page est dans l’esprit des livres d’antan: larges marges, lettrines, pages de garde illustrée… Un très beau livre objet que je suis heureuse d’avoir dans ma collection.

3 étoiles

Bande dessinée, Livres

La brigade des cauchemars, tome 1 : Sarah de Franck Thilliez et Yomgui Dumont

couv18357177

Éditeur : Jungles
Pages : 56 pages
Parution : 11 Octobre 2017
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Tristan et Esteban, deux adolescents de 14 ans, font partie de la brigade des cauchemars. Ils viennent en aide aux enfants et les débarrassent de leurs cauchemars en découvrant la source. Une jeune fille, Sarah, est admise à la clinique et ils doivent intervenir. Mais Tristan est troublé, il l’a déjà vue et ne se souvient pas où.

 

Mon avis:

Nos héros, Tristan et Estaban sont deux adolescents membres de La brigade des cauchemars, créée par le Professeur Angus. Tristan est le fils du professeur, tandis qu’Esteban, a été recueilli par la famille alors qu’il errait, amnésique, dans une forêt. Ensemble, ils ont une mission à réaliser, comprendre les cauchemars des enfants, pour les neutraliser. La clinique d’Angus, accueille ainsi régulièrement des enfants, qui n’arrivent pas à dormir à cause de leurs cauchemars. Et avec ce tome, c’est Sarah que nos jeunes amis vont devoir aider.

J’ai vraiment passé un bon moment avec cette bande dessinée. C’est une véritable enquête qui nous est décrite, avec des énigmes à résoudre. Le professeur Angus a développé un sacré concept top secret, pour aider les victimes de cauchemars. Pendant que le patient est dans un sommeil profond, avec l’aide d’une machine, les deux adolescents pénètrent dans ses rêves à la recherche de la cause des cauchemars. Les péripéties s’enchaînent, et comme nos jeunes héros, nous sommes tenus en haleine par cette enquête. Mais à quoi donc à peur Sarah ? Le suspense est là, et nous tient jusqu’aux dernières lignes. Même si les dessins sont bien réalisés, l’intrigue est vraiment le point fort de cette bande dessinée. Il y a aussi de très beaux messages passés, notamment sur le handicap. Notre héros Tristan est en fauteuil roulant. Bref, je suis sous le charme.
4,5 étoiles

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #8

actu period drama

 

The Aeronauts

Une nouvelle production signée Amazon Prime Vidéo, réunit le duo Eddie Redmayne et Felicity Jones. Ce biopic retrace la vie de James Glaisher, météorologiste et aéronaute chevronné qui a risqué sa vie au XIXème siècle pour faire avancer la météorologie. La sortie est prévue pour le 20 décembre 2019

Au XIXème siècle, une pilote de montgolfière un scientifique s’embarquent dans les airs pour découvrir les secrets du paradis. Alors qu’ils vont plus haut dans l’atmosphère que n’importe quel ballon auparavant et font d’incroyables découvertes, ils en viennent à se battre pour leur survie.

aerona10

 

Belgravia

Julian Fellowes, le créateur de Downton Abbey nous offre une nouvelle série en collaboration avec ITV, en adaptant son propre roman, Belgravia. Cette co-production avec la chaîne américaine Epix sera diffusée courant 2020. La série aura 6 épisodes.

Le 15 juin 1815 se déroule le bal de la duchesse de Richmond où est réunie la bonne société britannique de Bruxelles. Le 15 juin 1815 aussi les troupes de Napoléon marchent vers Bruxelles et la bataille de Waterloo est imminente… 25 ans plus tard, dans un nouveau quartier de Londres dans lequel réside l’aristocratie, les secrets du passé sont sur le point de refaire surface…

Le casting de Belgravia rassemble Tom Wilkinson, Tamsin Greig, Philip Glenister, Harriet Walter, Alice Eve, Tara Fitzgeral, Ella Purnell, Richard Goulding, James Fleet, Adam James, Paul Ritter et Saskia Reeves.

 

Julian Fellowes travaille aussi sur une nouvelle série pour HBO, The Gilded Age, qui sera diffusé au mois de mai 2020. Situé dans les années 1880 en Amérique, la série sera centrée sur la jeune Marian Brook, fille orpheline d’un général du Sud qui s’installe avec ses tantes à New York et se retrouve propulsée dans la haute société.