Contemporain, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

La poursuite de l’amour de Nancy Mitford

La poursuite de l'amour de Nancy Mitford

Éditeur : 10/18
Pages : 256 pages
Parution : 7 décembre 2006
Tome : 01/01
Format : Poche
Genre : Romance, Contemporain
Lien Amazon

.

L’histoire:

Deux jeunes femmes à la poursuite de l’amour, tel est le sujet définitivement intemporel de ce roman. Elles sont cousines germaines et s’aiment tendrement. Autant Fanny se montre prudente et raisonnable dans cette quête, autant Linda, romanesque et sans frein, risque son va-tout chaque fois qu’elle s’éprend d’un homme ! La morale de l’histoire est tirée par Lord Merlin pour qui l’on se trompe toujours quand on est jeune : « L’amour, c’est pour les grandes personnes. » Avec ses excentriques, ses belles, ses châteaux et sa campagne – bref tout ce qui fait le charme pas toujours discret mais éternel, de la verte Albion -, l’inoubliable fresque des Radlett et des Montdore compte au rang des joyaux de l’humour anglais.

.

Mon avis:

Ce roman met en scène le destin de deux jeunes femmes pendant la période d’entre deux guerres en Angleterre. La première est Linda, l’un des nombreux enfants des Radlett, une famille aristocratique déjantée, et sa cousine Fanny qui a été recueillie par sa tante, alors que sa mère voulait poursuivre ses aventures et voyages. Meilleures amies et toujours ensemble, elles sont tout de même bien différentes de caractère. Fanny est raisonnable et réfléchie; Linda est frivole et impulsive, notamment en amour… Sous le regard de Fanny, on va suivre leurs péripéties de leurs entrées dans le monde…

Récemment adapté par la BBC, j’ai eu envie de découvrir le lire après avoir vu la mini-série. Il faut savoir que le roman est aussi semi-autobiographique. Ce point m’a d’ailleurs poussé à m’y intéresser, et ainsi en découvrir plus sur la famille Mitford. La famille des Radlett présentée dans le roman, a en effet de nombreux points communs avec la famille de l’auteure.

Et quel plaisir de lire ce roman riche en humour et en extravagance ! Les personnages sont très attachants, même si leurs désinvoltures peuvent des fois être choquantes. Entre déboires amoureux, convenances et modernité, critique de la société et de l’aristocratie, les aventures de Linda et Fanny leur réservent bien des surprises et des obstacles à franchir. La fin est tout de même quelque peu abrupte, mais je m’y attendais après avoir vu l’adaptation.

note 3,5 étoiles

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #24

actu period drama

.

The Netherfield Girls

Après Persuasion avec Dakota Johnson, Netflix proposera une adaptation moderne d’Orgueil & Préjugés, intitulée The Netherfield Girls.

On ne sait pas encore grand chose de cette production, si ce n’est que Elizabeth Bennet sera interprétée par la jeune actrice Maitreyi Ramakrishnan, découverte dans la série Netflix Never have I ever (Mes Premières fois) de Mindy Kaling

 

The Colour Room

Produit par Sky et réalisé par Claire McCarthy, ce film biopic revient sur la parcours de Clarice Cliff, une céramiste reconnue. Au casting on retrouve pour le rôle principale la star de Bridgerton Phoebe Dynevor, en compagnie de Matthew Goode (Downton Abbey), Luke Norris (Poldark), David Morrissey (The Singapore Grip), Kerry Fox (Shallow Grave), and Darci Shaw (Judy). La sortie est prévue pour la fin de l’année. Pas de date en France

Synopsis: L’ascension de l’artiste céramique Clarice Cliff, une femme déterminée de classe ouvrière des années 1920 qui cassa le plafond de verre et révolutionna l’environnement de travail au 20e siècle, tout en devenant une des plus grands designers d’Art Deco.

5

 

The Larkins

ITV se lance dans une nouvelle adaptation du roman « The Darling buds of May » de Herbert Ernest Bates, sous la forme d’une mini-série de 6 épisodes produits par Simon Nye. Ce roman pas encore traduit en France, avait déjà été adapté sous la forme d’une série en plusieurs saisons avec notamment au casting Catherine Zeta-Jones, Pam Ferris et David Jason.

Pour cette nouvelle adaptation, on retrouve Bradley Walsh (Doctor Who), Joanna Scanlan, Tok Stephen (Grantchester) et Sabrina Bartlett (Bridgerton). La sortie est prévue pour l’automne, pas d’annonce pour la France.

 

Persuasion

Alors que le film produit par Netflix est en cours de production, voici les premières photos promotionnelles, ainsi que quelques clichés du tournage.

5740976e33jt8nveaa6sdd-1623788532persuasion-adaptation-60c8b2df4ebda8956867941624562651_541_dakota-johnson-turns-into-a-regency-beauty-to-film-netflixs44199803-9684129-image-a-98_162366964751844385355-9700837-image-a-28_162401893308644385381-9700837-image-m-17_1624018390372dacota-2-578x1024-1

 

 La Cuisinière de Castamar

Disponible dès le mois prochain sur Netflix, cette série espagnole de 12 épisodes inspirée du roman de Fernando J. Muñez nous emmène en Espagne au XVIIIe siècle. On retrouve au casting Michelle Jenner, Roberto Enríquez, et Hugo Silva.

Synopsis: Dans le Madrid de 1720, une cuisinière douée attire l’attention d’un duc veuf qui reprend sa place dans la société aristocratique.

3288076la-cocinera-de-castamar-1618224897maxi-iglesias-la-cocinera-de-castamar-778x450-1la_cocinera_de_castamar_serie_de_tv-756870852-large

Littérature anglaise (Angleterre), Livres, Romance, Romance historique

Une saison à Longbourn de Jo Baker

Une saison à Longbourn de Jo Baker

Éditeur : Le Livre de Poche
Pages : 456 pages
Parution : 1 Avril 2015
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier. À l’étage inférieur veillent les domestiques. Figures de l’ombre dans Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des personnages à part entière qui, du matin au soir,
astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons.

Et pendant que les cœurs s’emportent à l’étage, ce que les domestiques font au secret de leur cuisine n’appartient qu’à eux… Une histoire d’amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.

.

Mon avis:

Des austeneries, soit des réécritures des œuvres de Jane Austen, il y en a une petite collection aujourd’hui dont j’en ai lu certaines. Ici, Jo Baker avec « Une saison à Longbourn » nous offre un nouveau point de vue. On se retrouve dans l’univers de « Orgueil et Préjugés », mais on peut dire du côté des coulisses.

Dans cette intrigue, nous découvrons donc les dessous du quotidien des occupants de la maison Bennet : soit des propriétaires et de leurs cinq filles à marier, mais aussi des domestiques. Et ce sont ces derniers qui guident notre chemin. On fait la connaissance de Mr et Mrs Hill qui sont au service de la famille depuis des années, Sarah la femme de chambre, Polly la jeune bonne, et James le tout nouveau valet. Tout ce petit monde se lève aux aurores avant le famille, pour que tout soit prêt dès leur réveil. Et autant dire qu’il y a des surprises…

Ce roman nous apporte un peu d’originalité comparé aux autres austeneries. A travers l’œuvre de Jane Austen, on en découvre plus sur le quotidien et le dur labeur des gens de maison. Entre rallumer le feu, nettoyer les cuisines, préparer les repas, brosser les chevaux, lessiver, cureter, repasser, servir… les tâches n’en finissent pas. Malgré le peu de répits qu’ils ont, et le peu de reconnaissance, il y a aussi des histoires d’amour… On y parle également de thèmes forts comme l’esclavage et le sort des domestiques, ou l’impact des guerres napoléoniennes. On s’attache aux personnages, et on se laisse surprendre par les secrets et les non-dits. Deux mondes se côtoient, avec des préoccupations et des conditions bien différentes. Et comme dans « Orgueil et préjugés », ici c’est principalement Sarah qui tient les rênes du récit.

Une lecture sympathique, qui fait penser à la série télé Downton Abbey, qui m’était justement en lumière les deux milieux.

note 3,5 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

Les rebelles d’Oxford, tome 1 : Panique chez les Montgomery de Evie Dunmore

61umhxq7rkl

Éditeur : J’ai lu
Pages : 416 pages
Parution : 5 Mai 2021
Tome : 01/??
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

1879. Brillante mais sans le sou, Annabelle a été admise à l’université d’Oxford grâce à une bourse offerte par une ligue de suffragettes. En contrepartie, elle doit rallier à leur cause le duc de Montgomery. Une véritable gageure. Soutien des conservateurs, Sebastian a une vision archaïque de la gent féminine. Pour autant, Annabelle ne s’attendait pas qu’il lui demande d’être sa maîtresse. Elle s’en étouffe d’indignation.
Comment ose-t-il ? Femme libre et indépendante, elle ne risque pas d’accepter pareille proposition ! Mais c’est oublier un peu vite que ce redoutable séducteur possède un charme irrésistible…

.

Mon avis:

Annabelle Archer est une fille de pasteur qui vit chez son cousin depuis la mort de ses parents. Récemment admise à l’Université d’Oxford grâce à une bourse d’étude, elle arrive à convaincre son cousin de la laisser partir étudier. Mais les contreparties seront nombreuses. En plus d’assister aux cours, elle devra travailler pour lui envoyer de l’argent, et aussi soutenir et participer aux actions des suffragettes. Et c’est justement lors de l’une de ces actions militantes, qu’elle fait la connaissance du Duc de Montgomery, à qui elle tient tête. Une mission lui est alors confiée, se renseigner sur les opposants et essayer de les convaincre. Montgomery en fait partie, en étant conseiller stratégique de la campagne des Torys et écouté de Sa Majesté. En compagnie de deux autres suffragettes Hattie et Catriona, elle se rend sur son fief. Et autant dire que la tâche va se révéler bien compliquée… 

J’ai grandement aimé les personnages d’Annabelle et de Sébastien, et très vite je me suis attachée à eux. Le contexte de l’intrigue est aussi très intéressant, et l’auteure connait bien son sujet. J’ai apprécié d’avoir au cours de ma lecture, dans les commentaires, des références concernant des personnes réels qui ont soutenus la cause, des textes de lois qui sont évoqués, et pleins d’autres informations sur la société britannique du XIXème siècle. Il y a d’ailleurs aussi une double page en fin d’ouvrage parlant un peu plus de sujet. Mais revenons à notre couple atypique, qui est prêt à tout pour défendre leur idée. Forcément deux personnes aussi vif d’esprit et ne se laissant pas marcher sur les pieds, ça créent des étincelles. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on est servi en joutes verbales. Annabelle ne se laisse pas démonter, comme lors d’un diner protocolaire, qui m’a bien fait rigoler. Mais aussi ce prêt de livres entre Sébastien et Annabelle, où chaque titres d’ouvrages laissaient passer un message. Les dialogues sont aussi rythmés, tout comme l’intrigue qui nous réserve de sacrés rebondissements et surprises. On ne s’ennuie pas une seule seconde, et même si sur la fin, on se retrouve dans une situation « je t’aime, moi non plus » qui peut être énervant, il y a tout de même un sens à ce rejet. 

Je suis bien contente que les éditions J’ai lu ont publié dans leur collection « Regency » cette auteure. Il s’agit de son premier livre qui a été traduit en France, et j’espère qu’il en sera de même pour les autres. Evie Dunmore a écrit deux autres romans à la suite de ce premier tome. Je suis bien curieuse de découvrir la suite des aventures des suffragettes ! Le second tome est justement consacré à Lucie Tedbury et Lord Ballentine que l’on aperçoit dans ce roman. Peut-être pourra-t-on le lire prochainement en français !?

En bref, une romance historique que j’ai adoré pour son contexte et ses personnages. Une première découverte de cette auteure, qui me donne envie de continuer mon parcours avec elle. Je ne peux que vous conseiller cet ouvrage.

note 5 étoiles

Classique, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Le livre de la jungle de Rudyard Kipling et MinaLima

Le Livre de la Jungle, illustré (MinaLima) de Rudyard Kipling et MinaLima

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 320 pages
Parution : 18 Novembre 2020
Tome : 01/01
Format : Relié
Genre: Classique, Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Plongez au cœur de la mystérieuse jungle indienne, où les singes de balancent de liane en liane et les tigres règnent en maîtres. La nature sauvage du Livre de la Jungle est célébrée de façon inédite dans cette édition superbement illustrée. Enrichi d’illustrations et d’animations originales créées par le fameux studio MinaLima, cet ouvrage unique enchantera les lecteurs de tous âges.

.

Mon avis:

Comme peut-être pour certains d’entre vous, mes souvenirs liés au Livre de la Jungle sont surtout issus du dessin animé de Disney plutôt que de sa version livresque… J’ai donc voulu en découvrir plus avec le superbe édition signée MinaLima. Et quelle surprise d’apprendre qu’il s’agit en réalité d’un recueil de sept histoires, dont seules les trois premières concernent Mowgli et ses aventures.

Ces sept histoires sont toutes accompagnées par des chansons très poétiques, ça en fait déjà toutes leurs originalités. Certaines se déroulent dans la Jungle, dans une forêt située en Inde, d’autres en Alaska.

Les trois premières narrent ainsi les aventures du célèbre Mowgli, de la panthère noire Bagheera, de l’ours Baloo, de l’impitoyable tigre Shere Khan et du python Kaa. Même s’il me reste quelques souvenirs de l’histoire, ça était un grand plaisir de la redécouvrir. J’ai d’ailleurs trouvé que l’adaptation vu par Disney est assez fidèle au texte original.

Vient ensuite “Le Phoque Blanc” appelé Kotick est qui va tenter de trouver un foyer sûr pour son peuple afin de les protéger des massacres perpétués par les humains. Puis “Rikki–Tikki–Tavi“ qui est une mangouste qui va être adoptée par une famille britannique après les avoir protégée d’un couple de mortels cobras royaux Nag et Nagaina. Ensuite nous avons “Toomaï des Éléphants” où on suit un soigneur d’éléphants en quête de magie. Et enfin, nous avons “Service de la Reine” qui traite de comment utiliser les animaux sur un champ de bataille.

J’avouerais que ces dernières nouvelles ne m’ont pas autant passionnées, et que ce sont plutôt les somptueuses illustrations qui m’ont fait voyager. Hautes en couleur, parfois sombres ou lumineuses, on ne se lasse pas de tourner les pages et de découvrir quelle sera la prochaine surprise que l’on aura le droit de déplier ou d’animer.  

Rudyard Kipling est clairement un grand écrivain, qui n’hésite pas à nous passer des messages dans ses histoires, et à nous faire réfléchir sur des actions de la société. J’ai grandement apprécié ses chansons et ses poèmes, et j’avoue que j’avais plus hâte de les lire à la fin de chaque nouvelle, que des fois la nouvelle elle-même !

En bref, un classique superbement égayé pour toutes ses illustrations et insertions pop-up, et qui m’a permis de redécouvrir l’histoire de Mowgli et bien d’autres. Un bel objet à avoir dans sa bibliothèque. Tellement hâte de découvrir les deux autres qui sortent en octobre (Le magicien d’Oz et Peter Pan), et le tome 2 d’Harry Potter. 

note 4 étoiles

large-kaas-hunting-print-scaled-1500x1500

PS: Comme pour Harry Potter, je vous ferais un Réel avec les premières pages de l’ouvrage prochainement sur mon compte Instagram !

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 8 de Kamome Shirahama

91rn-lv5wl

Éditeur : Pika
Pages : 160 pages
Parution : 2 Juin 2021
Tome : 08/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Après avoir réussi leur examen à l’Académie, Coco et les autres apprenties sorcières sont de retour à l’Atelier. C’est alors qu’arrive Tarta, qui propose à Coco et à ses amies de l’aider à tenir un stand lors du grand festival annuel des sorciers, la Fête de la Nuit d’argent. Excitées comme des puces à l’idée de prendre part à ces festivités, les petites sorcières entament les préparatifs. Alors que Coco accompagne Tarta voir son grand-père à l’hôpital, elle recroise le chemin de Kustas, le petit garçon qui s’était blessé lors de l’incident près de la rivière…

.

Mon avis:

Alors que la Fête de la Nuit d’argent est sur le point de commencer, Tarta vient demander à maître Kieffrey, qui se remet doucement de ses blessures, de l’aider à tenir un stand qui ne peut gérer seul, depuis que son papy s’est blessé. L’enthousiasme que cette proposition génère dans l’atelier, fait qu’il se doit d’accepter. Coco se joint à Tarta pour les préparatifs, et ils retrouvent sur leur chemin Kustas. Le jeune garçon souffre de nombreuses difficultés depuis son accident, et se confie à eux…

C’est toujours un plaisir de plonger dans ce manga. Ici un sujet émouvant est traité, il s’agit de l’handicap. Nos jeunes héros en prennent conscience avec Kustas, et ils comptent bien l’aider grâce à la science, à la magie et à leur volonté pour trouver quelque chose afin d’améliorer le quotidien de leur ami. J’ai grandement aimé le message qui est passé, qui amène à la réflexion, au questionnement. Graphiquement, l’ouvrage est toujours aussi soigné en détail et en précision. C’est toujours un grand plaisir de tourner les pages, à la fois pour l’histoire et pour les illustrations. Je reste tout de même assez surprise de l’introduction d’un nouveau personnage en fin d’intrigue. Cela nous laisse avec plein de questionnements pour la suite de l’aventure de nos jeunes sorciers.

 

 

Livres

Arras & le pays d’Artois sous la griffe de Sylvie Facon

008497534

Éditeur : Arras Pays d’Artois Tourisme Editions
Pages : 96 pages
Parution : Décembre 2020
Tome : 01/01
Format : Relié
Genre : Beaux-livre
Lien d’achat

.

L’histoire:

Arras et le Pays d’Artois de fil en aiguille sous la griffe de Sylvie Facon.

Que les monuments et les paysages défilent sous nos yeux, nous y sommes tous habitués, depuis que les calèches, les trains à vapeur et les automobiles nous transportent d’une cité à l’autre. Ce qui est beaucoup moins coutumier, pour ne pas dire unique au monde, c’est qu’ils puissent défiler au sens propre du terme, et qu’ils puissent voyager aussi, pendant que nous restons assis là, sans bouger. C’est pourtant l’idée folle qui a germé, au détour d’une rencontre, entre la créatrice Sylvie Facon et la Direction de l’Office de Tourisme Arras Pays d’Artois : habiller le Pays d’Artois en robes des quatre saisons, signées Sylvie Facon, pour faire défiler ses richesses aux quatre coins du monde : sur la toile, dans les musées et dans les pages d’un livre collector

Une collection de 40 robes d’exception signées Sylvie Facon, inspirées des richesses patrimoniales et paysagères du Pays d’Artois, rassemblées dans un livre au format prestigieux.

.

Mon avis:

Voici une grande artiste que je suis depuis un moment sur les réseaux sociaux, pour ses créations qui sont des plus épatantes les unes que les autres. Dans ce livre, ses robes merveilleuses sont mises en scènes dans des sites emblématiques du Pays d’Artois. Au fil des pages, on voyage de châteaux en abbayes, de parcs en jardin, et dans de sublimes lieux symboliques du patrimoine Arrageois.

Et le sujet principal qui attire notre attention et notre imagination, ce sont ses robes, ses créations d’exception. Inspirées d’univers différents comme la peinture, la nature, la littérature, la musique, l’architecture et le patrimoine, Sylvie Facon nous émerveille par ses innovations pleines de messages à décoder et de détails à découvrir. Entre assemblage d’étoffes, de dentelle, de papier, de bois, de cuir, de rotin, de pièces de broderie, de tapisseries, de porcelaine… rien ne lui résiste et cela en fait toute son originalité. De la série des trois robes en l’honneur de la littérature, à l’hommage direct à Verlaine et au Bleu d’Arras, il y en a pour tous les goûts.

Et sans plus attendre voici quelques unes de ses créations qui devraient vous émerveiller autant que moi !

53070220_1090681864437127_6077397054760419328_nsylvie-facon-robes-creatives-styliste-9sylvie-facon-robes-creatives-styliste-6sylvie-facon-robes-creatives-styliste-14sylvie-facon-robes-creatives-styliste-16sylvie-facon-robes-creatives-styliste-1507-sylvie-facon70486132_2481811411912247_4298269975526768640_n126978472_2861025987518524_3629716378419553448_n

Enfin pour en savoir plus sur Sylvie Facon et voir d’autres robes, rendez vous sur ses sites officiels: http://sylviefacon.com/ et https://www.sylviefacon-creatrice.fr/

PS: Depuis la sortie du livre, une quatrième robe-livre est justement sortie ! « Chapitre 4: Ode à la Femme »

Littérature anglaise (Angleterre), Livres, Romance, Romance historique

Le petit défaut de Lady Rotherham de Mary Balogh

61m-4oeexas

Éditeur : J’ai lu
Pages : 288 pages
Parution : 5 Mai 2021
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

Célibataire endurci et fieffé libertin, le marquis de Kenwood enchaîne les conquêtes dans la plus grande insouciance. Lors d’une soirée un peu trop arrosée au White’s, ses amis parient cinq cents guinées qu’il ne pourra pas séduire Diana Ingram, jeune veuve ravissante mais aussi froide qu’un glaçon. Jack relève le défi avec l’arrogance qui le caractérise. Nulle femme ne saurait lui résister. Et si la belle est prude, la victoire n’en sera que plus délectable. Pourtant, dans l’ombre, quelqu’un s’amuse à tirer les ficelles, et le don Juan pourrait bien être pris à son propre piège…

.

Mon avis:

Jack, le marquis de Kenwood est connu pour sa réputation dans tout Londres, aucune femme ne lui résiste. Ses amis le mettent alors au défi de séduire et de mettre dans son lit, une jeune veuve qui n’est pas passée inaperçue lors de sa première saison londonienne, il y a 4 ans. Très belle, Diana Ingram est aussi connue pour sa réserve et sa pudeur. Elle a épousée un jeune pasteur, frère de son ami Ernie, qui regrette bien que ce soit le nom de sa belle-sœur qui a été cité. Invité à l’anniversaire du Comte de Rotherham, les voilà en route vers une nouvelle aventure qui va leurs réserver bien des surprises…

Voilà une intrigue quelque peu banale, avec un coureur de jupon qui se voit lancer un défi de séduire une jeune femme en dehors de Londres, lors d’une partie de campagne, où une dame marieuse est aussi présente. Mary Balogh a d’ailleurs déjà développé ce sujet dans un précédent roman, mais je me suis tout de même laissée prendre au jeu. On finit par s’attacher à nos héros et on comprend d’où vient leur réputation. En plus du couple Diana-Jack, on en suit d’autres, ce qui donne un peu de dynamisme au roman. Diana n’est pas prête à céder, elle a dû caractère comme Jack. Même si j’avoue, j’aurais aimé encore plus de joutes verbales entre eux. Finalement, ce qui m’a le plus gênée, c’est la fin qui arrive très rapidement alors que certains points n’ont pas été développés.

En bref, un bon moment de lecture détente avec une intrigue classique, mais qui ne restera pas gravée.

note 3,5 étoiles