Contemporain, Littérature française (France), Livres

Noël et préjugés de TeamRomCom: Tonie Behar, Marie Vareille, Isabelle Alexis, Sophie Henrionnet, Adèle Bréau, Marianne Levy

Noël et préjugés de Team Rom Com

Éditeur : Charleston
Pages : 288 pages
Parution : 15 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance

Lien Amazon

 

L’histoire:

Pour Noël, Eva se voit offrir une cure d’amaigrissement détox en Savoie, Cassandra un séjour de rêve dans un hôtel perdu dans les montagnes. Lisa se réfugie chez sa psychanalyste, terrifiée à l’idée de revoir son amour de jeunesse. Vincent tente désespérément de reconquérir son ex avec l’aide d’un coach en séduction loufoque. Lara est enfermée dans un magasin de jouets avec son chef qu’elle exècre, quant à Charlie, elle est coincée dans une tempête de neige à New York, coupée du monde à un moment crucial… Ces six personnages ne se connaissent pas, mais sont liés à leur insu par le même roman : une ancienne édition d’Orgueil et Préjugés à la couverture rouge, qui passe de main en main et pourrait leur porter chance… Ou pas !

 

Mon avis:

L’édition Charleston nous propose un recueil de six nouvelles, ayant toutes un lien plus ou moins avec Jane Austen. Alors forcément j’ai craqué !

 

Comme une princesse Disney de Tonie Behar: Dans cette première nouvelle on rencontre Eva, une jeune femme ronde et pas très bien dans sa peau. Alors sa sœur Juliette, lui offre quelques jours avant Noël, une cure d’amaigrissement en Savoie. Une nouvelle légère et humoristique qui prend la forme d’un journal. On sent dans cette histoire qu’Eva incarne Elizabeth Bennet et son franc parler, et Daniel, un Darcy châtelain ruiné. J’ai passé un bon moment, même si quelques clichés m’ont un peu dérangé.

 

L’hôtel des Monts enneigés de Marie Vareille: Deuxième nouvelle avec Cassandra qui se retrouve dans un superbe hôtel au milieu des montagnes. Ce cadeau lui a été offert par sa mère mais elle se méfie, car leur relation n’est pas très cordiale. Une nouvelle rafraichissante et qui m’a bien fait rigoler. J’ai aimé ce clin d’œil à Raison et Sentiments, et le fameux sauvetage de Cassandra par Alexandre.

 

Le Manoir des Wilfried d’Isabelle Alexis: Une autre nouvelle qui peut que nous rappeler Persuasion, face à l’angoisse de Lisa qui s’apprête à revoir son amour d’enfance. J’ai un peu moins accroché à cette histoire, plutôt à cause des personnages qui n’ont pas su me toucher.

 

Love Coach de Sophie Henrionnet: Ici, on rencontre Vincent qui veut absolument reconquérir son ex et qui fait appel à un love coach. Je n’ai pas trouvé de lien avec Jane Austen dans cette nouvelle. L’histoire reste tout de même sympathique à découvrir.

 

Nuit blanche au magasin de jouets d’Adèle Bréau: Nouvelle référence à Orgueil et Préjugés où Laura se retrouve coincé avec son patron dans leur magasin de jouet. Leur relation est assez tumultueuse. J’ai passé un bon moment à la découverte de cette histoire.

 

Amour, tempête et best-seller de Marianne Levy: Dernière nouvelle où l’on rencontre Charlie qui est bloquée dans son appartement New-Yorkais en pleine tempête de neige. Elle est auteure et son éditeur attend son livre, sauf qu’elle n’a plus de matériel informatique et qu’elle doit trouver une solution rapidement. Encore une fois, je n’ai pas trouvé de lien avec Jane Austen, et aussi je n’ai pas accroché aux personnages

 

Au final 4 nouvelles sur 6 m’ont convaincues. J’ai passé un bon moment à rigoler avec la team Rom Com, et le tout dans l’ambiance de Noel.

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 7 de Kamome Shirahama

L'atelier des sorciers, tome 7 de Kamome Shirahama

Éditeur : Pika
Pages : 176 pages
Parution : 25 Novembre 2020
Tome : 07/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

À l’Académie, les apprenties sorcières ont passé avec brio leur épreuve de rattrapage pour le deuxième examen. Mais dans la foulée, Coco se fait convoquer, en pleine nuit, par Berdalute, l’un des trois grands sages. À sa grande surprise, il lui propose de rester à l’Académie pour devenir sa disciple et la mettre à l’abri de la confrérie du Capuchon et de Kieffrey. Coco, perplexe, se demande pourquoi elle devrait renoncer à son maître. Avant de prendre sa décision, elle décide de partir à la recherche de la vérité et se dirige vers la Tour-bibliothèque…

 

Mon avis:

Septième tome est toujours aussi fan de cette saga. De retour à l’Académie, nos apprenties sorcières reprennent leurs souffles, pendant que leur professeur se remet doucement de ses blessures. Coco, toujours aussi déterminée, va faire de nombreuses découvertes sur Maitre Kieffrey et ce mystérieux lien qui existe avec la confrérie du Capuchon.

Cette fois-ci, ce n’est pas une aventure riche en action qui nous attend, mais plutôt riche en révélations, notamment sur Kieffrey, son enfance, son lien avec son ami Olugio et son combat contre la Confrérie du Capuchon. Le personnage de Coco ne reste pas pour autant inactive dans cette intrigue, et en grande curieuse, elle s’attire à nouveau des ennuis. C’est d’ailleurs très touchant de voir Kieffrey, encore blessé la sauver, et la décision qu’elle finit par prendre ensuite. Un tome où les sentiments sont importants, mais aussi et surtout l’espoir. Du côté du graphisme, ils arrivent toujours autant à me charmer et à m’emmener loin dans ce monde magique. C’est toujours un grand plaisir d’avancer dans cette histoire, qui sait garder son intensité comme au début. Tellement hâte d’en découvrir plus, et de retrouver Agathe, Trice et Tétia qui ne sont pas très présentes dans ce volume.

 

 

Littérature française (France), Livres

Grimoire féérique de Valérie Motté et Cathy Delanssay

71liyumcbjl

Éditeur : Pygmalion
Pages : 164 pages
Parution : 28 octobre 2020
Tome : 01/01
Format: Relié
Genre: Fantasy, Développement personnel
Lien Amazon

 

L’histoire:

Comme les sorcières, les fées ne sont pas uniquement des légendes. Etres exceptionnels, elles évoluent essentiellement dans la nature, puisqu’elles en sont les gardiennes. En cette époque de transformation, il devient urgent d’écouter, les autres mais surtout nous-même. Avoir une âme de fée est un défi quotidien, mais également un cadeau merveilleux. Comment bien s’incarner ? Ecouter son cœur ? Appréhender la vie ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage vous permettra de répondre.
Un livre essentiel qui fait écho à notre besoin de retour à la nature et au mystique ; avec de nombreux exercices pratiques pour aider chacun à se (re)découvrir.

Histoire et traditions féeriques – Comment reconnaître une fée – Se reconnecter à la terre – S’émerveiller – Index féerique – Astrologie féerique – A la découverte de votre personnalité féerique ou elfique… Et bien d’autres choses encore…

 

Mon avis:

Voici un sublime grimoire qui a pour mission de nous faire réfléchir en nous émerveillant, dans une ambiance féérique et mystique. Celui-ci se divise en 3 parties. La première partie est consacrée à l’histoire, l’origine des fées, et ces textes où elles apparaissent. Une partie qui est certes assez courte, mais qui est riche en références pour les curieux qui veulent aller plus loin (comme moi !) La seconde partie est beaucoup plus féministe et ressourçant. En tant que messagère des fées, l’auteure nous apprend à écouter, observer, se remettre en question… en se livrant elle-même, le tout avec cette note de merveilleux et de fantastique. Et la troisième partie est une astrologie féérique avec 12 fées et 12 elfes. Selon notre date de naissance, on peut établir notre portrait féerique.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec cet ouvrage, que j’ai apprécié parcourir encore et encore, et revenir sur des points déjà lus. Il y a comme un sentiment de bien-être, d’évasion et de bienveillance qui en ressort. C’est la première fois que je lis un livre de ce genre, et j’ai grandement apprécié. L’auteure sait nous mettre à l’aise et on se sent en confiance. On ne peut bien entendu pas être d’accord ou sensible avec tout, mais ça reste très intéressant à parcourir.

Du côté de la conception du livre, c’est juste magnifique. On en attendait pas moins d’un grimoire ! Une couverture mauve avec des insertions argentées, une tranche toute d’argent vêtue et des illustrations enchanteresses. C’est d’autant plus un plaisir de feuilleter ce livre tout en nuance pastel, avec des dessins remplis de douceur et d’apaisement. Un petit bonbon parfait en cette période !

RDV du Blog, TAG

TAG – Choose your Fellowship Book Tag

TAG - Choose your Fellowship Book Tag

Avec la diffusion cette après-midi du premier film de la trilogie du Seigneur des Anneaux sur TFX, j’ai trouvé ce petit TAG parfait. Et je l’ai d’ailleurs découvert sur le blog de Light and Smell. Merci !

 

 

Frodon : un livre que tu n’es pas sûre d’aimer.

J’aimerais bien découvrir les écrits de Robin Hobb notamment à travers sa saga L’assassin royal. Elle me fait de l’œil depuis tellement longtemps, mais je ne me suis toujours pas procurer la première partie. Peut-être me lancerais-je tenter un jour !

L'Assassin Royal, intégrale, première époque, tome 1 de Robin Hobb

Au royaume des Six-Duchés, dans l’inquiétant décor d’une forteresse battue par les vents et les flots, Fitz, un jeune garçon issu d’une lignée royale, fait à la cour le rude apprentissage de la vie. Un maître d’écurie, étrange et bourru, lui prodigue conseils et affection ; un vieux sage, isolé au sommet d’une tour, l’initie à la délicate perception du Bien et du Mal ; des molosses qui l’ont adopté lui apportent réconfort et protection. Commence alors pour le jeune homme un long voyage initiatique semé d’embûches et de trahisons. Un voyage sans retour au bout de l’angoisse, de l’amour, de la désespérance. Confronté aux cruelles exigences de la loyauté, existe-t-il pour lui une autre voie que celle du sacrifice ?

 

Sam : à quel livre resteras-tu toujours fidèle ?

Une question tellement simple ! Il s’agit tout simplement du livre qui m’a fait aimer les livres et la lecture, et qui m’a grandement aider à l’école primaire et au collège. Harry Potter aura toujours une grande place dans mon cœur !

Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers de J. K. Rowling

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

 

Pipin : quel livre aimerais-tu relire ?

J’aimerais bien relire du théâtre, tout simplement puisque je trouve que j’en lis pas assez. Et pourtant j’ai de très bon souvenir de ce genre, et je devrais continuer à l’explorer. Alors je choisirais une des pièces de Molière, Les fourberies de Scapin. (Il me semble même avoir jouer un des rôles au théâtre en primaire!)

Les Fourberies de Scapin de Molière

Branle-bas de combat dans les ruelles napolitaines ! Octave a, en secret, épousé Hyacinthe, la jeune femme qu’il aime, mais voilà que son père a décidé à son tour de le marier à une inconnue ; quant à Léandre, c’est Zerbinette qu’il aime, mais son père en a lui aussi décidé autrement. Alors, que vont bien pouvoir faire ces deux jeunes gens sans le sou contre la puissance et l’autorité de leurs barbons de pères ? Faire appel à Scapin, bien sûr, le valet bondissant et malicieux, joueur et beau parleur : rien de tel que l’un de ses nombreux tours pour retourner la situation !

 

Merry : citer un livre qui parle d’amitié.

C’est un livre que j’ai lu enfant, et qui m’a marqué ! 

L'oeil du loup de Daniel Pennac

Chaque jour, au zoo, le vieux loup voit un petit garçon le fixer de ses deux yeux grands ouverts. Et ça, le loup ne le supporte pas : il est borgne et ne sait pas quel œil regarder. Mais l’enfant le comprend et ferme un œil. Le voyage peut commencer : dans l’œil du loup, l’enfant va découvrir le Grand Nord et, dans l’œil de l’enfant, le loup verra défiler la vie dans le désert africain.

 

Aragorn : un livre avec un héros pour lequel tu serais prête à te damner.

Je dirais personne, mais je pense que je peux tout accorder à Mr Darcy !!!

Voici la fameuse scène du lac. Elle vous fait craquer vous aussi !?

 

Legolas : quel est le plus gros livre de ta PAL ?

Un monde sans fin de Ken Follett, avec 1344 pages quand-même !!!

Un monde sans fin de Ken Follett

La suite des Piliers de la terre.

1327. Quatre enfants sont les témoins d’une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d’enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont le secret pourrait bien mettre en danger la couronne d’Angleterre. Ce jour scellera à jamais leurs destinées…
Gwenda, voleuse espiègle, poursuivra un amour impossible ; Caris, libre et passionnée, qui rêve d’être médecin, devra défier l’autorité de l’Église, et renoncer à celui qu’elle aime ; Merthin deviendra un constructeur de génie mais, ne pouvant épouser celle qu’il a toujours désirée, rejoindra l’Italie pour accomplir son destin d’architecte ; Ralph son jeune frère dévoré par l’ambition deviendra un noble corrompu, prêt à tout pour satisfaire sa soif de pouvoir et de vengeance.
Prospérités éphémères, famines, guerres cruelles, ravages féroces de la peste noire…

 

Gimli : citer un livre qui était court, mais fun.

Indignez-vous ! de Stéphane Hessel avec 22 pages. J’ai d’ailleurs eu la chance de rencontrer ce grand monsieur, et ses prises de parole m’ont marquées

Indignez-vous ! de Stéphane Hessel

93 ans.
La fin n’est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance !  » Quelle chance de pouvoir nous nourrir de l’expérience de ce grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, co-rédacteur MO de la Déclaration universelle des Droits de l’homme de 1948, élevé à la dignité d’Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d’honneur ! Pour Stéphane Hessel, le motif de base de la Résistance, c’était l’indignation.
Certes, les raisons de s’indigner dans le monde complexe d’aujourd’hui peuvent paraître moins nettes qu’au temps du nazisme. Mais  » cherchez et vous trouverez  » : l’écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l’état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au « toujours plus », à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu’aux acquis bradés de la Résistance – retraites, Sécurité sociale…
Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : Attac, Amnesty, la Fédération internationale des Droits de l’homme… en sont la démonstration. Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu’il appelle à une  » insurrection pacifique « .

 

Boromir : citer une série dont tu n’as jamais dépassé le tome 1.

En fait, je l’ai même abandonné et c’est rare. Comme j’aimais bien la série True Blood, j’ai voulu lire le livre, et j’ai été bien déçue. Il s’agit de La communauté du sud, tome 01 : Quand le danger rôde de Charlaine Harris

 

Gandalf : citer un livre qui t’a fait réfléchir (sur toi-même, la société, sur le monde…).

Je pourrais citer à nouveau l’essai de Stéphane Hessel, mais je vais changer de genre avec Et tu trouveras le trésor qui dort en toi de Laurent Gounelle. Il s’agit du premier livre de développement personnelle que je lis, et ça m’a plu !

Et tu trouveras le trésor qui dort en toi de Laurent Gounelle

Tout commence le jour où Alice, une jeune femme dynamique et audacieuse, retrouve son ami d’enfance, Jérémie. Devenu prêtre de campagne, il lui confie être accablé par le faible nombre de fidèles qui le suivent. Athée et conseillère en communication, Alice se met en tête de l’aider à sa manière. Amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l’hindouisme, du taoïsme au bouddhisme, Alice va découvrir une vérité universelle particulièrement troublante. Une vérité concernant l’homme et la clé de son épanouissement, passée sous silence par les religieux, perdue au fil des siècles…
Dans ce nouveau roman émouvant et captivant, Laurent Gounelle nous entraîne dans un univers passionnant à la découverte de ce qui permet à l’homme de s’élever dans une autre dimension, où ses actes sont puissants et sa joie, un état durable.

 

Et vous, qu’auriez-vous répondu ? Certains livres vous tentent-ils ?

 

 

PS: Saviez-vous d’ailleurs qu’il y a en ce moment un projet de collecte de fond pour racheter la maison de JRR Tolkien ? Plus d’info sur le site d’ActuaLitté

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #19

actu period drama

 

The Dig

Annoncé il y a quelques temps par Netflix Production, voici les premières images de The dig inspiré du roman de John Preston. Le film est annoncé pour le 29 janvier 2021.

Synopsis: Une riche veuve engage un archéologue amateur pour exhumer une sépulture dans sa propriété. Ils découvrent alors un ancien navire funéraire saxon et son trésor qui pourrait bouleverser l’histoire de l’humanité. Ensemble, ils doivent se serrer les coudes face au British Museum qui entend bien s’emparer du vaisseau en prétendant l’avoir découvert …

The digThe digThe digThe digThe digThe dig

 

El Cid

Cette nouvelle série espagnole retrace l’histoire de El Cid, alias Rodrigo Díaz de Vivar, un chevalier mercenaire chrétien, héros de la Reconquista. Elle est attendue pour le 18 décembre sur la plateforme Amazon Prime. 

Ce grand homme sera interprété par Jaime Lorente, connu pour avoir joué dans La Casa del Papel ou Elite 

Synopsis: Un homme pris entre deux mondes et deux cultures. Un noble, un héros, un mercenaire, un vassal, mais aussi un homme qui aurait pu être roi. El Cid avait des siècles d’avance sur son temps et a été transcendé par sa propre légende.

 

Modern Austen

La chaîne américaine CW a décidé de produire une nouvelle série nommée « Modern Austen », dont chaque saison adaptera un roman différent de Jane Austen. La première saison modernisera Orgueil et Préjudice et se déroulera à San Francisco. On ne sait pas encore quand la série sera diffusée et aucune indication n’a été donnée sur le casting. 

 

The Plague Year

Michael Hirst, créateur de la série Vikings, se lance dans un nouveau projet de série qui aura pour thème la peste noire. Elle se déroulera à Londres en 1665, lorsque la capitale britannique a été foudroyée par une épidémie de peste bubonique dévastatrice, aussi connu comme la Grande Peste de Londres. Sous le format d’une mini-série, les épisodes se concentreront sur des Londoniens n’ayant pas pu ou voulu fuir la ville, ainsi que sur leur lutte pour s’adapter à cet environnement régi par de nouvelles règles et trouver un moyen de s’accrocher dans cette période dictée par la peur, la paranoïa et la suspicion.

 

Mothering Sunday

Adaptation du roman de Graham Swift, la sortie de ce film est prévue pour 2021, et dévoile déjà un casting très intéressant: Josh O’Connor, Olivia Colman, Colin Firth, Odessa Young, Sope Dirisu, Glenda Jackson et Alfredo Tavares.

Découvrez ci-dessous un résumé et une première photo !

Synopsis: 1924, Beechwood en Angleterre. Jane Fairchild est la bonne de la famille d’aristocrates, les Niven. A l’occasion de la fête des mères, ses patrons lui accordent une journée de repos. Seulement, orpheline, Jane profite de l’occasion pour retrouver son amant, Paul. Ce dernier est le fils des voisins des Niven et il est fiancé à Emma Hobnay. Les Niven qui ont perdu leur fils lors de la Première Guerre mondiale se réjouisse du futur mariage de Paul comme si celui-ci était leur propre enfant…

Mothering Sunday

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

La chronique des Bridgerton, tome 5 : Eloise de Julia Quinn

51jakkvhsl

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 286 pages
Parution : 1 Juin 2016
Tome : 05/09
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Après la disparition tragique de sa femme, sir Philip est totalement désemparé.
Comment va-t-il faire pour élever ses enfants qui ont souffert de la maladie de leur mère ? Comment leur apprendre la tendresse, lui qui ne sait pas exprimer ses émotions ? Pourquoi ne proposerait-il pas le mariage à Miss Bridgerton, avec qui il entretient une relation épistolaire ? Surprise, mais en même temps troublée, Eloïse, qui ne fait rien comme tout le monde, quitte Londres en secret pour rejoindre dans son manoir cet homme qu’elle n’a jamais vu.

 

Mon avis:

Cinquième tome de la saga des Bridgerton, où cette fois on suit Eloise. Celle-ci se sent seule, suite au mariage de sa meilleure amie Penelope et de son frère Colin. Alors lorsque Philip, avec qui elle entretient une correspondance secrète depuis un an, lui propose de le rejoindre, elle finit par accepter. Et c’est bien sûr, sans rien dire à sa famille qu’elle se met en route, et débarque même sans prévenir Philip. Il pensait d’ailleurs que leur correspondance était finie, vu qu’il n’avait pas eu de réponse à son dernier courrier, et la voici chez lui à son grand étonnement. Et des surprises, il va en avoir. Alors qu’il se remet doucement de la mort de sa femme, Eloise découvre aussi qu’il a deux enfants et de sacrés terreurs. Elle qui pensait rompre la solitude avec Philip, la voilà servie !

Comme beaucoup m’ont prévenu, je savais que ce tome était moins bon que les précédents. Et je ne peux que donner raison aux lecteurs. Je partage en effet le même avis. Et premier lieu, l’histoire ne se déroule pas à Londres, et ça casse un peu la continuité de la saga. Et puis autant dire, maintenant que le mystère autour de lady Whistledown est dévoilé, l’ambiance est un peu cassée. Ces interventions vont nous manquer dans la suite des aventures. Mais revenons à cette intrigue qui reste tout de même sympathique, même si je n’ai pas vraiment accroché au personnage de Philip. Son profil est intéressant, mais il ne m’a pas séduit. Je ne me suis quand même pas ennuyée avec cette lecture, et j’ai d’ailleurs bien aimé l’arrivée des quatre frères d’Eloise. Un moment impressionnant, et en fait, c’était le seul moment qui m’a bien fait rire, avec les quelques bêtises des jumeaux. Cela marque également un changement avec les précédents tomes. Et puis, je pense que leur histoire d’amour évolue trop rapidement, on y croit pas. Disons aussi que ce tome est beaucoup plus court que les précédents. D’une certaine manière, peut-être est-ce aussi pour cela que je ne me suis pas ennuyée !

Je ne dirais donc pas que c’était une déception, mais c’est clairement un tome en dessous des autres. Je n’ai pas retrouvé l’ambiance des derniers, ou une réel alchimie entre les personnages. Et surtout, j’ai beaucoup moins sourit au cours de ma lecture. Je reste un peu sur ma faim. Mais j’ai hâte de continuer la suite, où l’on rencontre Francesca qui vient de perdre son mari. Curieuse de découvrir cette histoire, qui nous ramène à Londres. 

 

Eloise - Bridgerton

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le secret de l’Ivoire, Les Aventures de Jak et Bil au Gabon de Jacques Ortet

Le Secret de l'Ivoire de Jacques Ortet

Éditeur : Bookelis
Pages : 72 pages
Parution : 25 Septembre 2020
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Historique
Lien Amazon

 

Synopsis:

Jak, photographe international, toujours accompagné de son ami Bil, est invité au Gabon pour photographier la faune et la flore afin d’illustrer un magasine traitant de la nature et de la diversité du pays. Dès leur arrivée, Bil disparait. Jak se met activement à sa recherche et réalise que, malgré lui, il interfère avec une organisation internationale qui exécute un plan des plus macabres… Une aventure épique dans la forêt équatoriale, la brousse et la savane.
L’humour a aussi sa place ainsi qu’une introduction à la culture gabonaise, celle d’un pays extraordinaire.

 

Mon avis:

Comme le titre nous l’indique, cette bande dessinée nous emmène à la découverte du Gabon. Jack est un photographe international et en compagnie de Bil, un superbe casoar (une race de grand oiseau), ils sont invités à photographier la faune et la flore pour illustrer un magazine. Mais malheureusement les choses ne se passent pas comme prévu et Bil disparaît. Et Jack n’est pas au bout de ses surprises dans cette aventure… 

Dès les premières pages, on sent le travail de l’auteur pour nous inviter à découvrir le Gabon. Mais malheureusement l’intrigue ne lui fait pas grand honneur. Il y a pourtant de la matière pour construire quelque chose de crédible, mais ce n’est pas le cas. Un problème arrive et il est aussitôt résolu. Les évènements s’enchainent ainsi très rapidement. On y croit pas et c’est vraiment dommage. Le sujet principal était pourtant très intéressant, la lutte contre le braconnage. Mais il mérite d’être beaucoup plus détaillé dans l’intrigue. Du côté des illustrations, elles sont très sympathiques et hautes en couleur. 

Mon avis est donc mitigé pour cette lecture. Un thème et un lieu très intéressant, mais un scénario qui n’a pas su les mettre en valeur. Dommage.

 

Littérature française (France), Livres

Violette et Napoléon de Gabrielle Dubois

Violette et Napoléon de Gabrielle Dubois

Éditeur : Autoédition
Pages : 156 pages
Parution : 27 Juin 2020
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Historique
Lien Amazon

L’histoire:

Violette, sage et coquette grisette du faubourg, trotte gentiment de chez elle à Toulouse par le Pont Neuf. En 1808, la visite de Napoléon aux Toulousains va être le premier événement qui va changer le cours des jeunes existences de Violette, qui apprendra à lire, et Batiste et Célestin, dont les rêves dits plus masculins et plus grandioses vont cacher des réalités empreintes de désillusions et de violence. En 1814, l’armée de Napoléon se prépare à livrer sa dernière bataille à Toulouse. En face d’elle, toutes les armées d’une Europe coalisée contre la France. La vie de Violette, seize ans, âge des premières amours, en sera bouleversée.

Mon avis:

2021 est l’année du bicentenaire de la mort de l’empereur Napoléon Ier. Et c’est justement à son époque, comme vous l’aurez deviné par le titre, que nous plonge son auteure Gabrielle Dubois. On y fait la connaissance de Violette. Une jeune fille que l’on va apprendre à connaitre et voir grandir dans la fameuse ville rose, Toulouse. Alors que l’année de 1808 vient de sonner, l’Empereur inspire beaucoup de monde. Cet homme parti de rien et qui a réussi à monter si haut. Et sa venue va modifier bien des destins, dont celui de notre héroïne, et de ses compagnons…

Dès les premières pages, on sent que notre auteure maitrise bien son sujet pour notre plus grand plaisir. On s’attache facilement à Violette, recueillie par Coraly alors qu’elle n’était qu’un bébé. Eveillée et pleine de vie, on tourne les pages avec plaisir pour découvrir ses aventures et péripéties. Les dates clés et évènements historiques s’enchainent, comme la fameuse bataille livrée par Napoléon à Toulouse en 1814. Notre lecture est aussi complétée par quelques illustrations. Certaines m’ont plus séduites que d’autres, ça reste agréable à découvrir et original. Mais j’avouerais que la mise en page m’a quelque peu dérangée. Peut-être est-ce une déformation professionnelle, il est vrai que j’ai un peu butée sur ce point au début de ma lecture, mais j’ai fini par l’oublier. En compagnie de Célestin, le fils de Coraly, Violette apprend la couture et à bien d’autres rêves, comme apprendre à lire. Alors que Célestin, lui, souhaite s’enrôler dans la garde d’honneur de Napoléon. Un grand homme qui en inspire bien d’autres. Les mois passent, et la fin de l’intrigue arrivent vite. La curiosité en moi aurait voulu en savoir plus, surtout qu’il y avait matière. En tout cas, une très belle première découverte des écrits de Gabrielle Dubois, et j’ai particulièrement aimé ces petites notes à la fin sur les extraits du code civil de Napoléon. Très intéressant, j’en demande juste plus !