Littérature autrichienne (Autriche), Livres, Romance, Romance historique

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme & Le Voyage dans le passé de Stefan Zweig

71u5gnoq7zl

Éditeur : Pocket
Pages : 144 pages

Parution : 3 Avril 2014
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance, Historique

Lien Amazon

.

L’histoire:

24h de la vie d’une femme. Au début du XXe siècle, une petite pension sur la Riviera. Grand émoi chez les clients de l’établissement : l’épouse d’un des pensionnaires, Mme Henriette, est partie avec un jeune homme qui pourtant n’avait passé là qu’une journée. Seul le narrateur prend la défense de cette créature sans moralité. Et il ne trouvera comme alliée qu’une vieille dame anglaise sèche et distinguée. C’est elle qui, au cours d’une longue conversation, lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle.
Le Voyage dans le passé. Neuf ans après s’être vus pour la dernière fois, un homme et une femme qui se sont aimés se retrouvent. Plus aucun obstacle n’existe à leur amour, mais à mesure que les heures passent et malgré leurs efforts, ils ne parviennent pas à faire revivre leurs sentiments. Elle se sait devenue vieille, lui réclame qu’elle tienne sa promesse avant de prendre bientôt conscience que le temps a effectivement rendu vaine toute tentative pour renouer le fil de leur amour.

.

Mon avis:

Ce livre nous propose de découvrir deux courts récits, deux portraits de femmes tout en douceur et en sensibilité.

Le premier se déroule dans les années 1904, dans une petite pension de famille sur la Côte d’Azur, où l’une des pensionnaires s’enfuie avec un jeune homme, en laissant derrière elle mari et enfants. Le scandale éclate envers cette dame qui a oublié les bonnes manières, les mœurs de la société et la bienséance. Seule Mrs C, une vieille aristocrate anglaise, prendra sa défense y trouvant un écho avec son histoire personnelle, et contera ainsi 24h de sa vie oubliée.

Le deuxième commence sur les quais de la gare de Francfort. Un jeune homme de condition modeste, Ludwig, tombe amoureux de l’épouse de son employeur. Mais Ludwig est muté au Mexique. Et ce ne sera pas pendant deux ans qu’ils seront séparés, mais neuf ans…

Stefan Zweig sait comme toujours nous enchanter. Les nouvelles sont certes courtes, on ne connait même pas le nom exact de tous nos personnages, mais on arrive tout de même à s’y attacher grâce aux analyses poussées que proposent l’auteur. Une histoire en amène un autre, avec des enchainements rapides qui nous empêche de nous ennuyer. Le passage dans la première nouvelle sur la longue description des mains faite par Mrs C, où elle nous parle de sa fascination, est particulièrement bluffant.

RDV du Blog, TAG

TAG – Tu es un sorcier Harry !

tag-tu-es-un-sorcier-harry

Voici un TAG très sympa découvert sur le blog de Signé C. Merci !

.

.

1 – ACCIO ! Quel livre aimeriez-vous avoir entre les mains actuellement ? : Il y a tellement que je pourrais citer ! Alors, je dirais tout simplement celui qui vient de rejoindre ma wish-list dernièrement et que je vois un peu partout sur Instagram: La Carte des confins, tome 1 de Marie Reppelin J’avoue que le post fait par Pocket Jeunesse « Vous avez aimé Pirates des Caraïbes, on vous recommande La Carte de Confins » a achevé de me convaincre ! Plus qu’à faire chauffer la CB!!!

71jobcjab9l

Et si le plus terrible des pirates était une femme ?

Callie, une voleuse hors pair, est parvenue à s’emparer d’un compas marin enchanté. L’instrument permettrait de trouver la mystérieuse carte des Confins, un monde au-delà du nôtre dont personne n’est jamais revenu.

Explorer les Confins, c’est la certitude d’entrer dans la légende et le désir le plus cher de Blake Jackson, jeune capitaine de
L’Avalon, le bateau pirate le plus redouté des mers. Prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut, Blake va convaincre Callie de l’aider dans sa quête.

Devenus compagnons de route, le pirate et la voleuse vont peu à peu se dévoiler et s’apprivoiser. Mais le lourd secret que cache Callie pourrait bien ruiner leur seul espoir de mettre la main sur la carte… et bouleverser à jamais leur existence.

.

2 – STUPÉFLIX ! Avez-vous abandonné une lecture ? Si oui, pourquoi ? : Oui cela est même arrivé plusieurs fois, même si j’essaye un maximum de m’accrocher. Une fois la moitié du livre passée, généralement j’arrête. Je citerais donc un roman qui m’a particulièrement marqué : L’héritage, tome 3 : Brisingr de Christopher Paolini J’ai aimé le début de la saga, mais je n’ai pas du tout accroché à la suite des aventures. Dommage

.

3 – RICTUSCEMPRA ! Quel livre vous a fait rire dernièrement ? : Sans hésitation, je cite Charlock de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe J’ai dévoré les 3 tomes qui m’ont bien fait rire !

Charlock : Tome 1, Charlock et la disparition des souris de Benjamin Lacombe et Sébastien PerezMa chronique du tome 1, tome 2 et tome 3

Si vous ne les avez pas encore lu, je ne peux que vous les recommander !

.

.

.4 – OUBLIETTE ! Quel livre souhaiteriez-vous oublier pour le redécouvrir ? : Je pourrais en effet citer Harry Potter, mais pour être plus original je dirais 14-14 de Silène Edgar et Paul Beorn

14 - 14 de Silène Edgar et Paul Beorn

.Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l’école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d’échanger du courrier…

.

.

.5 – EVANESCO ! Quel livre vous a déçu au point de vouloir le faire disparaître ?Le faire disparaitre, c’est quand-même un peu dur. Mais en effet, quand un livre ne m’a pas plu ou que je ne souhaite pas le garder, je le mets en vente sur la plateforme Rakuten. Le dernier ajouté est Les Seigneurs, tome 1 : Le duc des Highlands de Amy Jarecki J’ai lu ce premier tome au complet, mais j’ai trouvé l’histoire très ennuyeuse avec trop de clichés à mon goût et peu d’action. Je n’ai pas eu envie de continuer la suite de la saga.

.

6 – GEMINO ! Quel livre avez-vous envie de conseiller à vos amis ? : Parmi mes dernières lectures, je recommanderais bien Une partie de campagne de Mary Balogh Ce tome fait partie de la nouvelle collection « Regency » que vient de lancer les éditions J’ai lu. Même si ce roman n’a pas été un coup de cœur, j’aime beaucoup l’auteure dont j’ai encore de nombreux livres à découvrir.

Une partie de campagne de Mary Balogh

Recherche gouvernante, discrète, bonne éducation. Le Tout-Londres est en émoi. Pourquoi Anthony, marquis de Staunton, a-t-il publié cette étrange petite annonce ? En réalité, le jeune homme cherche une épouse. Pour faire enrager son père qu’il déteste, il a décidé de convoler avec la femme la plus ordinaire qu’il pourra dénicher. Mlle Charity Duncan, qui se présente, fera parfaitement l’affaire. Terne, effacée… une vraie petite souris ! En échange d’une rente à vie, elle accepte de se marier et d’être présentée à la famille d’Anthony, lequel compte ensuite l’expédier à la campagne pour ne plus jamais la revoir. Du moins le croit-il…

Ma chronique

.

7 – PETRIFICUS TOTALUS ! Quel livre vous a glacé le sang ? : Lisant très peu de thriller ou d’horreur, je n’ai rarement ce genre de sentiment avec un livre. Après oui, il peut arriver que certains passages peuvent choquer dans une histoire. Je citerais donc La Gazette du Château de Xavier Dorison et Félix Delep qui revisitent sous le format d’une bande-dessinée la ferme des Animaux de George Orwell.

.

8 – PRIOR INCANTO ! Quelle est votre toute dernière lecture ? : Il s’agit d’une relecture ! Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos De Laclos grâce à la belle édition de chez Milady / Hauteville

81m1tvzd2hl

.

.

.

.

.

.

Questions bonus spéciales sorts interdits…

– IMPERIUM ! Quel auteur aimeriez-vous pouvoir contrôler afin de le contraindre à changer un passage de son œuvre ? : Je pense que je choisirai J.K Rowling. Il y a quand-même pas mal de morts dans les derniers tomes…

.

– ENDOLORIS ! Quel roman a été un supplice à lire ? : Le terme « supplice » est comme « disparaitre », beaucoup trop fort ! En ce moment, j’aime bien faire des relectures de classiques avec notamment les dernières publications de chez Tibert. Et il est vrai qu’il faut s’accrocher avec Le Portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde. Le début est long !

– ADAVA KADAVRA ! Quelle mort d’un personnage vous a affecté ? : Je vais reprendre la réponse à l’une des précédentes questions, mais j’ai pleuré à la mort d’un personnage dans Harry Potter, à la fois dans le livre et dans le film…

.

Et vous, qu’auriez-vous répondu à ces questions ? 

Avons-nous des points communs ?

 

Séries

Le jeu de la Dame

lejeudeladame-banniere

Acteurs : Anya Taylor-Joy, William Horberg, Harry Melling
Réalisateur : Scott Frank, Allan Scott
Audio : Français
Durée : 420 minutes
Genre: Drame

 

L’histoire:

En pleine Guerre froide, le parcours de huit à vingt-deux ans d’une jeune orpheline prodige des échecs, Beth Harmon. Tout en luttant contre une addiction, elle va tout mettre en place pour devenir la plus grande joueuse d’échecs du monde.

 

Mon avis:

Mini-série en 7 épisodes, adaptée du roman de Walter Tevis, j’avoue que c’est surtout l’actrice Anya Taylor-Joy qui m’a donné envie de la découvrir. Et autant dire que l’on est servi par son interprétation de Beth, une jeune orpheline qui se réfugie dans les échecs après avoir subi bien des malheurs. 

Au cœur des années 60, on suit donc le parcours de cette jeune orpheline qui se retrouve dans un orphelinat, et y découvrira les échecs. Surdouée, ce jeu est comme une échappatoire pour Beth qui se perd dans l’alcoolisme et les antidépresseurs. Dans un monde ultra-compétitif, masculin et sectaire, elle sait imposer sa place avec force et courage. L’actrice est bluffante, mais il faut aussi citer les autres comédiens qui l’accompagnent et qui sont tous aussi convaincants.

L’univers créé, les costumes et les décors, ainsi que les animations sont de grandes qualités. Je suis bien contente, après en avoir tellement entendu parlé dans la presse et sur les réseaux, de m’être lancée. A vrai dire, je ne pensais pas aimer à ce point ! 

Contemporain, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

Le jeu de la dame de Walter Tevis

Le Jeu de la Dame de Walter Tevis

Éditeur : Gaillmeister
Pages : 436 pages
Parution : 11 Mars 2021
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Drame

Lien Amazon

 

L’histoire:

Kentucky, 1957. Après la mort de sa mère, Beth Harmon, neuf ans, est placée dans un orphelinat où l’on donne aux enfants de mystérieuses « vitamines » censées les apaiser. Elle y fait la connaissance d’un vieux gardien passionné d’échecs qui lui en apprend les règles. Beth commence alors à gagner, trop vite, trop facilement. Dans son lit, la nuit, la jeune fille rejoue les parties en regardant le plafond où les pièces se bousculent à un rythme effréné. Plus rien n’arrêtera l’enfant prodige pour conquérir le monde des échecs et devenir une championne. Mais, si Beth prédit sans faute les mouvements sur l’échiquier, son obsession et son addiction la feront trébucher plus d’une fois dans la vie réelle.

 

Mon avis:

Elizabeth Harmon, alias Beth, a tout juste 8 ans lorsqu’on lui annonce que sa mère vient de mourir dans un accident de voiture. Abandonnée par son père, elle est alors placée dans un orphelinat. C’est là qu’elle va découvrir les échecs, apprendre ses règles et en développer une addiction. Elle en rêve même la nuit. Tout cela va finir par se savoir, et elle gagne tournoi après tournoi avec une facilité déconcertante. Toutefois, une addiction plus noire l’a poursuit: l’alcool, les calmants, et ces petites pilules vertes qu’on lui distribuait à l’orphelinat…

Ce roman nous dresse le portrait d’une femme hors norme. Jeune orpheline sans réel avenir, elle finit par devenir une des meilleures joueuses d ‘échecs du monde. L’histoire peut paraitre rebutante, si on ne connait pas les échecs, mais les parties sont décrites simplement, et on finit par se prendre au jeu. Beth est une femme impressionnante, elle évolue dans un monde majoritairement masculin, et semble tellement invulnérable. Sa froideur peut même étonner, mais ce n’est qu’une façade.
Les échecs sont devenus sa priorité. Même si elle boit et se drogue, elle sait que sans cette activité, elle ne serait rien. C’est devenu sa force et son moyen d’exister.

Une intrigue réussie avec une héroïne bouleversante, qui se lit d’une traite.

 

note 4 étoiles

Littérature anglaise (Angleterre), Livres, Romance, Romance historique

Une partie de campagne de Mary Balogh

couv3918512

Éditeur : J’ai lu
Pages : 320 pages
Parution : 5 Mai 2021
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Recherche gouvernante, discrète, bonne éducation. Le Tout-Londres est en émoi. Pourquoi Anthony, marquis de Staunton, a-t-il publié cette étrange petite annonce ? En réalité, le jeune homme cherche une épouse. Pour faire enrager son père qu’il déteste, il a décidé de convoler avec la femme la plus ordinaire qu’il pourra dénicher. Mlle Charity Duncan, qui se présente, fera parfaitement l’affaire. Terne, effacée… une vraie petite souris ! En échange d’une rente à vie, elle accepte de se marier et d’être présentée à la famille d’Anthony, lequel compte ensuite l’expédier à la campagne pour ne plus jamais la revoir. Du moins le croit-il…

 

Mon avis:

Ce roman fait partie de la nouvelle collection « Regency » que vient de lancer les éditions J’ai lu. Avec une couverture illustrée par Magalie Foutrier, la maison d’édition nous propose de nous plonger dans l’époque de la régence anglaise, dans le sens le plus large du terme, soit de 1795 à 1837, où de nouvelles idées et changements s’apprêtent à révolutionner la société.

Anthony Earheart se voit contraint de rentrer au domaine familiale. Et il ne compte pas le faire seul. Il publie ainsi une annonce dans la presse pour embaucher une gouvernante discrète et effacée. Mais son rôle sera tout autre, il compte passer un contrat avec elle et l’épouser. Au cours des entretiens, il voit en Charity Duncan la personne parfaite pour cette tâche. Quelconque, elle n’ose même pas le regarder dans les yeux. La jeune fille finit par accepter sa proposition, et se marie avec lui en échange d’une belle rente et d’un domaine. Mais sa petite souris grise insignifiante se révèlera être toute autre chose…

L’intrigue est pour le moins originale, et comme les héros on se laisse prendre au jeu. Charity ne connait rien de la personne d’Antony, et c’est une fois mariée qu’elle découvre qu’elle est devenue marquise. Même si ce contrat la gêne, c’est aussi une belle opportunité. Avec son frère, elle doit travailler afin de subvenir aux besoins de sa famille. Une fois la scène jouait, elle pourra rentrer chez elle, et son frère épouser celle qu’il aime. Mais en attendant, elle doit incarner son rôle d’épouse auprès de cette famille si froide et insensible. D’une nature toute autre, notre héroïne arrive à faire dénouer les langues et resurgir les émotions. Anthony ne s’attendait pas à ça de sa part, et son séjour auprès de sa famille s’annonce bien différent. Et des surprises, il va en avoir ainsi que des révélations et des explications, dont ont bien besoin ses proches.

Comme à son habitude, Mary Balogh nous embarque par ses mots dans un autre monde. Au fil des pages, on découvre nos personnages, leurs caractères et surtout leurs passés. Même si on ne comprend pas tout de suite leurs réactions, l’auteure nous en donnent les clés au fur et à mesure. Cette lecture n’est pas un coup de cœur, mais j’ai tout de même passé un très bon moment, et d’ailleurs je le recommande. Je suis curieuse de découvrir les autres romans de cette collection.

note 4,5 étoiles

Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Maman les p’tits bateaux de Claire Mazard

maman-les-p-tits-bateaux

Éditeur : Casterman
Pages : 72 pages
Parution : 27 Juillet 2000
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Drame
Lien Amazon – Editions Le Muscadier

 

L’histoire:

« Depuis le 15 mai 1996, il est venu tous les mercredis. Sauf un. Malade. … Dix-huit… Dix-neuf… Vingt mercredis que ça dure. Je ne m’en sortirai jamais. Vingt. Un chiffre rond. Pour une fille qui ne tourne pas rond. »
Maman, les p’tits bateaux est le récit à la première personne de la souffrance d’une collégienne de douze ans victime d’un inceste, crime que la loi condamne mais qu’il est souvent difficile de dénoncer. Surtout quand on n’est pas sûre de soi, surtout quand le coupable semble si charmant aux yeux de tous…
 

Mon avis:

Ce roman nous livre l’histoire de Marie-Bénédicte, 12 ans. Son entourage la voit changer sans comprendre, en pensant plutôt à une crise passagère d’adolescence. Mais il s’agit d’une tout autre raison. Son quotidien a changé depuis que son oncle Laurent, au doux surnom de Tildou, a commencé à abuser d’elle. Depuis ce jour, la scène se répète chaque mercredi après-midi, alors que la jeune fille rentre de l’école, et qu’elle est seule à la maison. A son anniversaire, ses parents lui offrent un ordinateur, qui devient pour la jeune fille, son seul confident.

Au vu du sujet, vous devez forcément vous douter que l’histoire est poignante et touchante: on y parle d’inceste. L’auteure a d’ailleurs choisi d’écrire ce récit à la première personne, comme un journal intime, où l’on se sent au plus proche des sentiments du personnage. Entre confidence et flash-back, on découvre ce que lui a fait son oncle, et ce dont elle n’ose parler à personne. Son quotidien est devenu un enfer, et il se répète. Culpabilité, peur, incompréhension, colère… une collection de sentiment se mêlent au cours de notre lecture. Au fil des pages, on voit qu’il y a des mains tendues, de diverses personnes qui lui sont offertes. Et même si la réaction n’est pas immédiate, on y voit l’importance de ne rien lâcher. Un jour, une brèche s’ouvre et c’est ainsi le premier pas vers la lumière.

Même si l’histoire est dure, elle est racontée simplement sans tabou. Ici, il s’agit d’une fiction, mais c’est aussi un appel à l’aide pour aider les victimes à se libérer, et pour faire réagir leur entourage.

note 4,5 étoiles

Album, Littérature belge (Belgique), Livres

C’est moi le plus fort de Mario Ramos

71-w6jucdgl

Éditeur : L’École des loisirs
Pages : 23 pages
Parution : 1 Novembre 2002
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

.

L’histoire:

Quand un loup a besoin d’être rassuré, que fait-il ? Il va poser cette question toute simple aux habitants de la forêt : « Dis-moi, qui est le plus fort ? » Et tout le monde, du Petit Chaperon Rouge, aux Trois Petits Cochons en passant par les sept Nains, tout le monde répond : « Le plus fort, c’est le loup. » Alors, quand une espèce de petit crapaud de rien du tout lui tient tête, le loup se fâche…

.

Mon avis:

C’est l’histoire d’un loup très sûr de lui, qui faisait une promenade digestive en forêt. Il en profite bien sûr pour effrayer tous les personnages qu’ils croissent en chemin. Tous sont d’ailleurs issus de contes classiques : le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, les sept nains… Jusqu’au moment, et on s’en doute dès le début de l’histoire, où il rencontre un fameux personnage… Le loup, qui se porte un égo surdimensionné, se voit ainsi bien remis à sa place ! Hé oui, la force ne fait pas tout !

Même si on s’attend à ce qui va arriver, on ne sait juste pas comment ni par qui. Et on finit par s’attacher à ce loup qui a finalement besoin de se rassurer de sa position, et s’enorgueilli au fil des pages. La chute arrive et on explose de rire.

Un bon roman d’apprentissage, avec de magnifiques illustrations et surtout une jolie morale.

note 4,5 étoiles

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #22

actu period drama

 

Downton Abbey 2 – le film

1802532Après le succès du premier film adapté de la série a succès Downton Abbey, la famille Crawley est de retour sur grand écran. Focus Features (la société de production) vient d’annoncer qu’un second film est prévu pour Noël 2021 dans les salles de cinéma.

Le créateur de la série Julian Fellowes et l’intégralité de la distribution est de retour. On retrouvera Hugh Bonneville (Robert Crawley), Elizabeth McGovern (Cora Crawley), Laura Carmichael (Edith), Michelle Dockery (Lady Mary) et semble-t-il Maggie Smith (Violet). Mais aussi, Jim Carter (Carson), Raquel Cassidy (Phyllis Baxter), Brendan Coyle (John Bates), Kevin Doyle (Joseph Molesley), Joanne Froggatt (Anna Bates), Sophie McShera (Daisy Mason), Lesley Nicol (Beryl Patmore), Harry Hadden-Paton (Herbert Pelham), Rob James-Collier (Thomas Barrow), Allen Leech (Thomas Branson), Phyllis Logan (Elsie Hughes), Penelope Wilton (Isobel Grey) ou encore Matthew Goode (Henry Talbot).

Au côté des nouveauté, on retrouvera aussi Hugh Dancy, Dominic West, Laura Haddock ainsi que Nathalie Baye. Nous ne savons pas encore quels rôles ils tiendront, de même que l’histoire de ce second long-métrage. C’est de nouveau Fellowes qui l’écrira avec Simon Curtis à la réalisation.

 

Persuasion 

Alors qu’une adaptation du roman de Jane Austen est déjà en cours de tournage (avec Joel Fry dans le rôle de Wentworth et  Sarah Snook dans le rôle d’Anne Elliot), une autre adaptation de Persuasion a été validée par Netflix. 

Le scénario est signé par Ron Bass et Alice Victoria Winslow, avec une approche moderne de l’histoire. Réalisé par Carrie Cracknell, il s’agit de l’actrice Dakota Johnson qui interprètera Anne Elliot. On ne sait pas encore qui a obtenu le rôle du capitaine Wentworth.

La sortie du film est prévue pour 2022.

 

Bridgerton

bridgertonannounce_bridgerton_s2anno_lwdcolumn_a_1x1Alors que le tournage de la saison 2 n’a pas encore commencé, Netflix a déjà annoncé le choix de renouveler la série pour une saison 3 et 4 ! 

La saison 3 d’après les romans, dévoilera la romance de Benedict Bridgerton (Luke Thompson) avec Sophie Beckett, la fille d’un comte séquestrée par sa belle-mère, qui l’exploite comme femme de chambre. Les deux jeunes gens se rencontreront à l’occasion d’un bal masqué, organisé par Lady Bridgerton, et dans lequel Sophie Beckett va s’introduire en secret. La saison 4 se penchera sur Colin Bridgerton (Luke Newton) et Penelope Featherington (Nicola Coughlan).

Concernant le tournage de la saison 2, centrée sur Anthony Bridgerton (Jonathan Bailey), il devrait débuter cet été, pour une diffusion pressentie en fin d’année, mais pas encore confirmée.

 

Leonardo

https3a2f2fpictures.betaseries.com2ffonds2fposter2fb0a7e175be8458f2825a9f6115a86c5aDéjà diffusé en Italie et disponible sur Amazon Prime Video UK, nous sommes toujours en attente de la date de diffusion sur France Télévision.

En attendant, voici une nouvelle bande d’annonce, et à nouveau le synopsis

Cette série en huit parties nous plonge en plein XVIe siècle, lors de l’arrestation du peintre et inventeur Léonard de Vinci à Florence. Suspecté de détenir des informations sur la mystérieuse disparition de Catherine de Crémone, il va être interrogé longuement. L’occasion pour lui de revenir sur les moments les plus importants de sa vie et de sa carrière.

1792205

 

L’Ombra di Caravaggio

Coproduction entre l’Italie et la France, et réalisé par Michele Placido, ce film réunit au casting Riccardo Scamarcio dans le rôle du Caravage, Louis Garrel dans celui de l’Ombre mystérieuse, Isabelle Huppert dans celui de la marquise Costanza Colonna et Micaela Ramazzotti dans celui de l’impétueuse Lena. On trouve aussi à leurs côtés Vinicio Marchioni, Lolita Chammah, Alessandro Haber, Moni Ovadia, Lorenzo Lavia et Brenno Placido, entre autres, et Michele Placido dans le rôle du Cardinal Del Monte. Pas encore de date annoncée.

Synopsis: Nous sommes dans l’Italie des années 1600. Michelangelo Merisi, connu comme le Caravage, est un artiste génial et subversif qui vit avec le poids d’une condamnation à mort et sur lequel est sur le point de venir planer l’ombre d’un implacable pouvoir occulte. Une inquiétante figure a en effet été chargée d’enquêter sur le peintre qui (par sa vie comme son art) fascine, bouleverse, subvertit. L’existence d’un génie se retrouve ainsi dans les mains d’une Ombre.

FilmAffinity L'ombra di Caravaggio