Bande dessinée, Classique, Littérature française (France), Livres

Orgueil et préjugés, tome 1 : Les cinq filles de Mrs. Bennet de Aurore et Jane Austen

Éditeur : Soleil
Pages : 48 pages
Parution : 18 Septembre 2019
Tome : 01/03
Format: Album
Lien Amazon

 

L’histoire:

Tout Longbourn est en émoi depuis l’arrivée du fortuné Mr Bingley ! Menacée par un testament laissant toute la fortune de la famille à un lointain cousin, Mrs Bennet espère assurer son avenir en mariant l’une de ses cinq filles à ce riche héritier.

 

Mon avis:

Adapté du célèbre roman de Jane Austen, Aurore nous offre sa vision à la fois illustrée et romancée de cette œuvre. On retrouve la famille Bennet dans leur quotidien routinier, qui sera pour leur plus grand bonheur chamboulé.

Orgueil et Préjugés a été retranscrit dans un nombre incalculable de fois : mini-série, film, manga… Avec ce premier tome, on nous propose une nouvelle version qui se découpe en trois bande-dessinée. Grande passionnée de Jane Austen, je suis toujours adepte d’en découvrir d’autres. Même si je me rends compte que je commence à connaitre un certain nombre de répliques par cœur ! Je peux donc vous confirmer que certaines libertés ont été prises avec le texte original, sans me déranger. Tous les éléments clés sont présents, jusqu’aux notes d’humour qu’on apprécie tellement dans ce roman. J’ai grandement apprécié la fin choisit pour cet opus, parfaitement en adéquation avec l’histoire.

La modernité se ressent plutôt dans les illustrations avec des traits de manga pour les personnages. Peut-être qu’un nouveau public sera ainsi intéressé pour découvrir les écrits de Jane Austen. Je signalerais tout de même qu’il y a une forte ressemblance entre les cinq sœurs. Pour un public qui découvre pour la première fois l’histoire, c’est dérangeant de ne pas savoir laquelle parle… Toutefois, de superbes mises en scène sont présentes, nous plongeant dans la campagne anglaise du XIXème siècle. Les décors sont très soignés et avec précision. C’est un plaisir de tourner les pages et de se remémorer certaines scènes.

Je suis bien curieuse de découvrir la suite. Cette première partie m’a d’ailleurs redonné envie de relire le roman !

Bande dessinée, Littérature centrafricaine (République Centrafricaine), Littérature française (France), Livres

Elinor Jones, tome 3 : Le bal d’été de Algésiras et Aurore

Éditeur : Soleil
Collection : Blackberry

Pages : 48 pages
Parution : 3 Octobre 2012
Tome : 03/03
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Résumé:

Les caprices de Bianca ont privé l’atelier d’une couturière de trop, et c’est avec une équipe réduite que la maison des Tiffany doit maintenant affronter le bal d’été. Pour finir à temps les robes de toutes les clientes, chacun devra mettre les bouchées doubles. Impossible de ménager Elinor dont la santé avait pourtant été mise à mal par le dernier bal.
Le soudain départ de Hope ne fait qu’aggraver une situation déjà tendue. Mais quel secret cette dernière dissimule-t-elle à ses enfants ? Et quel est donc ce mystère qui la lie à la Chine ? Le dénouement approche, qui ne ménagera personne.
Un huis-clos ciselé, d’un machiavélisme soyeux.

 

Mon avis:

Eh bien je dirais que ce dernier tome me laisse sur ma faim. Je suis vraiment déçu du dénouement de l’histoire, je ne m’attendais vraiment pas à ça. Je trouve que d’ailleurs l’histoire a été un peu bâclée.

D’ailleurs pourquoi avoir choisi d’intégrer des saisons dans le titre, si c’est pour faire que trois livres et non quatre. Bref, assez déçu de la tournure de l’histoire.

Point positif tout de même, les illustrations sont toujours aussi bien réussit et soignés.

2,5 étoiles

Bande dessinée, Littérature centrafricaine (République Centrafricaine), Littérature française (France), Livres

Elinor Jones, tome 2 : Le bal de printemps de Algésiras et Aurore

Éditeur : Soleil
Collection : Blackberry

Pages : 48 pages
Parution : 25 Mai2011
Tome : 02/03
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Résumé:

La fin de l’hiver approche et la maison de couture Tiffany se penche sur une nouvelle collection. Le prochain bal aura pour thème la mythologie. Mais des tensions entre Bianca et Rachel jettent une ombre sur l’ambiance de l’atelier. Elinor, malgré sa fragilité, multiplie les initiatives et sait se rendre indispensable. Elle ignore que Bianca, qui se sent menacée dès qu’on conteste son autorité, peut faire lui payer cher ses audaces. Les secrets bruissent entre les étoffes et deviennent difficiles à dissimuler. Le temps des révélations approche, qui ne ménagera personne, pas même ceux qui se veulent innocents.

 

Mon avis:

Ce deuxième tome est toujours aussi bien écrit et nous tient en haleine du début jusque la fin. On retrouve Elinor dans ce nouvel opus qui croule toujours sous le travail. Les dessins de robes sont sublimes et font rêver à de merveilleuses parures.
Beaucoup de secrets existent encore et j’ai donc hâte d’en connaitre le dénouement dans le troisième et dernier tome.

En tout cas, c’est toujours un plaisir de tourner les pages et d’admirer les beaux dessins.

3 étoiles

Bande dessinée, Littérature centrafricaine (République Centrafricaine), Littérature française (France), Livres

Elinor Jones, tome 1: Le bal d’hiver de Algésiras et Aurore Demilly

Éditeur : Soleil
Collection: Blackberry

Pages : 48 pages
Parution : 27 Janvier 2010
Tome : 01/03
Format: Album
Genre: Jeunesse, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

La jeune Elinor doit faire ses preuves dans un monde où aucun faux pas n’est admis !

La maison de couture Tiffany crée des robes pour les ladies les plus fortunées d’Angleterre. Elinor n’en revient pas d’avoir été embauchée : désormais, elle sera sous les ordres de Bianca, la célèbre adolescente surdouée ! Mais Elinor doit s’adapter rapidement. Ici, on fabrique du sur-mesure pour mesdames les baronnes et duchesses ! Et Mrs Tiffany mise toute sa réputation sur d’incroyables bals, pour lesquels les costumes des invités sont réalisés sur mesure.
Un huis clos victorien, où les secrets de chacun se dissimulent parmi soies et taffetas…

 

Mon avis: 

Ce qui m’a fait craquer pour cette BD en plus de l’histoire, c’est les dessins. Dessinant à mes heures perdues, j’ai apprécié les personnages et leurs expressions, ainsi que les décors très bien travaillés.

Petite confidence il s’agit de la toute première BD que je lis. Je n’ai jamais accroché vraiment à ce genre. Trop chère à mon gout et va trop vite à lire. Mais là j’ai craqué, et je compte bien lire la suite de cette saga.

Concernant ma lecture j’ai passé un bon moment, mais je suis resté sur ma fin. J’ai trouvé l’histoire très rapide. Les personnages sont assez peu développé et reste énigmatique. Peut être en serons nous plus dans le prochain tome.

3,5 étoiles