Bande dessinée, Livres

Lord Jeffrey, tome 1 : Le train de 16h54 de Hemberg et Hamo

couv73992051

Éditeur : Kennes
Pages : 64 pages
Parution : 30 Octobre 2019
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Historique, Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Edimbourg, 1958. Cela fait maintenant quatre mois que David Archer, parti en voyage à Londres, a disparu. Pour Scotland Yard, tout porte à croire que l’homme a abandonné son épouse et son fils pour une femme plus jeune. En revanche, Jeffrey, 13 ans, est persuadé qu’il est arrivé quelque chose à son père. Il décide de mener sa propre enquête avec pour seul allié son chien Sherlock.

 

Mon avis:

Nous voilà plongé en 1958, en Ecosse, en pleine guerre froide. On fait la connaissance d’un jeune garçon Jeffrey. Voilà maintenant quelques mois que son père a disparu, et il apprend qu’on aurait classé l’affaire en « sans suite », et qu’en plus on suspecte son père de mener une double vie avec une autre femme. Jeffrey ni croit pas une seule seconde, et compte bien découvrir le fin mot de l’histoire.

Très vite on se laisse porter par cette aventure. Jeffrey est très touchant, ainsi que son chien Sherlock, qui porte bien son nom. Ce petit homme a toujours en tête, les derniers mots de son papa, et il se doute bien qu’il y a quelque chose derrière cette histoire. Notre aventurier décide alors d’enquêter sur cette disparition. L’intrigue est très bien amenée, et c’est avec plaisir qu’on tourne les pages. Le contexte historique dans lequel nous nous trouvons, ajoute une ambiance tendue, et intéressante pour cette enquête. C’est un plus pour cette histoire qui sait nous tenir en haleine. A la fin de ce premier tome, tout se bouscule, et j’ai hâte de découvrir la suite. Cette première partie aura réussi à me convaincre de continuer à suivre cet enfant au grand courage et force.

Du côté des dessins, ils sont assez simples et colorés. Les visages de nos personnages sont affectueux. Mais c’est surtout l’intrigue qui m’a le plus touché que les dessins.

Merci aux éditions Kennes pour cette lecture.

3,5 étoiles

Littérature française, Livres, Young adult

Métamorphose, tome 1 : Exorde de Ericka Duflo

couv61384584

Éditeur : Kennes
Pages : 384 pages
Parution : 4 Mai 2016
Tome : 01/05
Format: Broché
Genre: Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Adolescente rebelle et obstinée, Senna brave les interdits depuis le décès de sa mère. Elle ne fréquente plus les mêmes amis, rentre tard le soir et se fait souvent renvoyer de l’école. Ses relations avec son père se dégradent. Pourtant, Senna a d’autres inquiétudes : une marque hideuse et boursouflée s’étale sur son dos, elle entend des voix effrayantes et a parfois l’impression d’être surveillée. Ses écarts de conduite vont l’amener dans un pensionnat en Alaska où elle fera la connaissance de Ian, un garçon aussi beau que sombre, au comportement très étrange. Sa vie va alors prendre une tournure inattendue…

 

Mon avis:

Merci aux éditions Kennes et à NetGalley pour cette découverte.

Senna est une jeune fille qui a bien changé depuis la mort de sa mère. Elle qui était la meilleure de sa classe et très timide, elle est devenue complément l’inverse aujourd’hui. Elle a changé de look, un plus provocant, elle sort beaucoup plus souvent le soir, et ne ramène que de mauvaises notes. Même ses amies ont changé, elle ne fréquente plus les mêmes personnes. Elle souhaite à tout prix se détacher de son ancienne vie. Mais un jour ça dérape avec son petit ami qui a voulu se montrer trop entreprenant, elle se fait même peur elle-même. Qu’est elle en train de devenir, qu’elles sont ses marques douloureuse dans son dos… ? C’est aussi à ce moment que son père en a marre de son comportement, et décide de l’envoyer en pensionnat en Alaska. Un nouveau monde s’ouvre alors à elle.

Ce premier tome introductif est très intéressant, et on y découvre un univers mythologique. On s’attache très vite à Senna, cette ado torturée. On ne comprend pas ce qu’il lui arrive, et comme elle on veut des réponses. Cette arrivée en Alaska, lui fait du bien. Elle se lie d’amitié avec Jessy, avec qui elle partage sa chambre, et qui est beaucoup plus stable que ses anciens amis. Il y a aussi Ian, un séduisant bad boy qui cache de nombreux secrets. Ils ne font que s’épier dans un premier temps, puis vient la rencontre.

J’ai aimé l’écriture de l’auteur, mais aussi la présence de créatures qu’on n’a pas l’habitude de voir dans les romans: incubes, harpies, et autres. Et j’ai d’autant plus aimé que ce premier roman de cette saga est une fin, qui nous ouvre la porte vers de nouvelles aventures. Et ça n’arrive que trop peu souvent dans les sagas. J’ai tout de même été un peu perturbée au début de ma lecture, je ne pouvais me détacher du roman Damné et de son film adapté Fallen. Il y avait quand même des similitudes, que j’ai fini par oublier ensuite.

4 étoiles