Films

Coup de foudre en Toscane (Shadows in the Sun)

Coup de foudre en Toscane (Shadows in the Sun)

Acteurs : Joshua Jackson, Harvey Keitel, Claire Forlani, John Rhys-Davies, Giancarlo Giannini
Réalisateur : Brad Mirman
Audio : Anglais, Français
Durée : 100 minutes
Genre: Romance, Comédie
Lien Amazon

 

L’histoire:

Weldon Parish, célèbre écrivain, solitaire et excentrique, s’est retiré depuis 20 ans en Toscane où il mène une vie paisible. Une grande maison d’édition londonienne envoie un jeune agent ambitieux, qui rêve de devenir célèbre en réussissant là où d’autres ont échoué : faire signer un contrat à Weldon. Mais c’est sans compter sur Isabella, dernière fille du romancier, dont il tombe éperdument amoureux, jusqu’à en oublier sa mission…

 

Mon avis:

Jeremy Taylor est passionné par les livres et en a fait son métier, en travaillant dans une maison d’édition londonienne, même si son rêve est d’écrire. Alors qu’une maison concurrente a réussi à décrocher un contrat avec un grand écrivain qui ne pratiquait depuis un moment, son patron il confie une mission équivalente. Réussir à motiver le talentueux Weldon Parish, auteur Des ombres au soleil qui n’a pas écrit depuis 20 ans, et qui s’est retiré en Italie. Une aventure bien difficile qui va lui réserver de nombreuses surprises !

Voici une comédie romantique très agréable à regarder, tout en simplicité et dynamique. Très vite on se retrouve plongé en Toscane, où des paysages aux charmes enchanteurs capturent notre attention, ainsi que l’architecture typique et authentique de ce petit village. La mission confiait à Jeremy promet de ne pas être de tout repos. Après des débuts difficiles, qui nous font bien rigoler, il ne s’avoue pas vaincu pour autant. Trouver Weldon Parish n’est déjà pas évident, et ce dernier a plus d’une carte en main pour décourager le jeune homme. Le monde de l’édition, il ne veut plus en entendre parler. Même si au début du film on ne comprend pas pourquoi, la révélation viendra ensuite. Finalement, un lien va se tiser entre eux, grâce à leur passion pour l’écriture. Jeremy a déjà commencé un manuscrit, et quoi de mieux qu’un grand écrivain pour le motiver et le conseiller. De nombreuses scènes comiques se glissent dans l’intrigue, et autant dire qu’on passe beaucoup de temps à rigoler en se demandant qu’elle va être leur prochaine bêtise ensemble ! Il y a aussi une petite note de poésie qui se glisse dans le film, avec la métaphore de cet oiseau qui ne peut pas voler, ainsi que de beaux messages.

C’est certes un petit film qui peut paraitre sans prétention, mais qui fait du bien. Il permet de s’évader grâce au charme du lieu, mais aussi grâce à l’intrigue et ses acteurs. La romance est quelque peu basique et pas vraiment indispensable, elle reste tout de même touchante. Si vous cherchez un film pour vous détendre, il est pour vous !

 

note 3,5 étoiles

Films

Miss Révolution (Misbehaviour)

Miss Révolution - Misbehaviour

Acteurs : Keira Knightley, Gugu Mbatha-Raw, Greg Kinnear, Jessie Buckley, Ruby Bentall, Lily Newmark, Maya Kelly, John Heffernan
Réalisateur : Philippa Lowthorpe
Audio : Anglais, Français
Durée : 116 minutes
Genre: Historique, Comédie
Lien Amazon

 

L’histoire:

En 1970, la compétition Miss World prend place à Londres. La cérémonie est animée par une légende de la comédie américaine : Bob Hope. Regardé en direct par plus de cent millions de téléspectateurs à travers le monde, le concours de beauté prend une tournure inattendue et politique lorsque le mouvement de libération des femmes s’empare de la scène.

 

Mon avis:

Miss Révolution, alias Misbehaviour, nous plonge dans les années 1970 en Grande Bretagne, au début des mouvements féministes. Inspiré d’une histoire vraie, on suit les coulisses du concours Miss Monde qu’organise Eric Morley, dans lequel pour la première fois il y a une représentante de l’Afrique du Sud noire. En parallèle, on fait la connaissance d’une mère divorcée, Sally Alexander qui souhaite reprendre ses études d’Histoire à l’université. Lors d’une sortie, elle rencontre la leader d’un mouvement féministe Jo Robinson. Ensemble, les deux femmes vont unir leurs forces pour saboter le concours de miss qu’elles trouvent dégradant pour les femmes. Une élection qui marquera pour de nombreuses raisons.

Déjà je souhaiterais souligner que tous les faits décrits dans ce film, jusqu’aux noms des personnages principaux sont réels. D’ailleurs on retrouve ces personnes à la fin du film, ainsi que leurs parcours depuis ce fameux jour. Diffusée en direct à la télévision, le concours de Miss Monde a toujours attiré des millions de spectateurs. Cette soirée du 20 novembre 1970 au Royal Albert Hall de Londres inscrit un tournant. Le film n’est pas là pour critiquer les concours de beauté, et au contraire il montre bien comment ils peuvent aider certaines participantes à s’affranchir de leur condition sociale ou abattre des barrières raciales. On le voit d’ailleurs bien à la fin du film avec le chemin qu’elles ont toutes parcourues. Il décrit plutôt les circonstances dans lesquelles ils sont organisés à l’époque: les prises de mensurations, des candidates de peaux blanches pour chaque pays, le peu de liberté dans les prises de parole, les défilés où la femme est observée de face et de derrière… Il dénonce aussi le patriarcat, le pouvoir des hommes sur les femmes jusqu’à leur sexualité.

Même si ce film est là pour divertir, il est tout de même engagé et fait réfléchir sur l’égalité des sexes et le racisme. Certains points sont toujours d’actualités et font polémiques, même 50 ans après. En début de film, on voit d’ailleurs une femme allaitée son enfant en plein dans une réunion. Un geste qui fait toujours parler, et qui m’a fait penser à cette pub de Nana qui a tant fait réagir. Oui, notre sang n’est pas bleu, mais bien rouge ! Mais revenons au film et à l’histoire de cette soirée, qui a commencé par une bombe qui a explosé devant le théâtre. Les féministes ont d’ailleurs été incriminées dans un premier temps, mais c’est bien leur action pendant l’élection qui fera parler d’elles et changer les consciences. Pendant cette cérémonie bouleversée par leur action militante, une première femme noire est élue Miss Monde, devant les caméras du monde entier. Il s’agit de Jennifer Hosten, candidate de La Grenade, accompagnée de sa première dauphine, Pearl Jansen venue d’Afrique du Sud, en plein apartheid. Cette élection aura aussi permis de mettre en lumière le Mouvement de Libération des Femmes, ce qui deviendra le point de départ de leur expansion, mais aussi elles seront enfin écoutées. Le 20 novembre 1970 écrit le début de changement politique, le développement du féminisme, et une première lutte contre le racisme. Miss Monde 1970 aura marqué l’Histoire !

Du côté des acteurs, on retrouve Keira Knightley qui incarne parfaitement Sally Alexander et Gugu Mbatha-Raw qui interprète brillamment Jennifer Hosten. On retrouve aussi des têtes connues que l’on a pu voir dans Harry Potter comme Rhys Evans, ou encore dans Downton Abbey avec Phyllis Logan, ou dans Poldark avec Ruby Bentall. J’ai passé un bon moment avec ce film, qui m’a ensuite incité à rechercher des informations sur cette élection et ces femmes. J’ai moi-même participé il y a quelques années à Miss France, et j’ai aimé en savoir plus. Ils ont d’ailleurs fêté le centenaire cette année, et on voit bien l’évolution sur tous les points. En bref, un film divertissant à découvrir !

 

 

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #19

actu period drama

 

The Dig

Annoncé il y a quelques temps par Netflix Production, voici les premières images de The dig inspiré du roman de John Preston. Le film est annoncé pour le 29 janvier 2021.

Synopsis: Une riche veuve engage un archéologue amateur pour exhumer une sépulture dans sa propriété. Ils découvrent alors un ancien navire funéraire saxon et son trésor qui pourrait bouleverser l’histoire de l’humanité. Ensemble, ils doivent se serrer les coudes face au British Museum qui entend bien s’emparer du vaisseau en prétendant l’avoir découvert …

The digThe digThe digThe digThe digThe dig

 

El Cid

Cette nouvelle série espagnole retrace l’histoire de El Cid, alias Rodrigo Díaz de Vivar, un chevalier mercenaire chrétien, héros de la Reconquista. Elle est attendue pour le 18 décembre sur la plateforme Amazon Prime. 

Ce grand homme sera interprété par Jaime Lorente, connu pour avoir joué dans La Casa del Papel ou Elite 

Synopsis: Un homme pris entre deux mondes et deux cultures. Un noble, un héros, un mercenaire, un vassal, mais aussi un homme qui aurait pu être roi. El Cid avait des siècles d’avance sur son temps et a été transcendé par sa propre légende.

 

Modern Austen

La chaîne américaine CW a décidé de produire une nouvelle série nommée « Modern Austen », dont chaque saison adaptera un roman différent de Jane Austen. La première saison modernisera Orgueil et Préjudice et se déroulera à San Francisco. On ne sait pas encore quand la série sera diffusée et aucune indication n’a été donnée sur le casting. 

 

The Plague Year

Michael Hirst, créateur de la série Vikings, se lance dans un nouveau projet de série qui aura pour thème la peste noire. Elle se déroulera à Londres en 1665, lorsque la capitale britannique a été foudroyée par une épidémie de peste bubonique dévastatrice, aussi connu comme la Grande Peste de Londres. Sous le format d’une mini-série, les épisodes se concentreront sur des Londoniens n’ayant pas pu ou voulu fuir la ville, ainsi que sur leur lutte pour s’adapter à cet environnement régi par de nouvelles règles et trouver un moyen de s’accrocher dans cette période dictée par la peur, la paranoïa et la suspicion.

 

Mothering Sunday

Adaptation du roman de Graham Swift, la sortie de ce film est prévue pour 2021, et dévoile déjà un casting très intéressant: Josh O’Connor, Olivia Colman, Colin Firth, Odessa Young, Sope Dirisu, Glenda Jackson et Alfredo Tavares.

Découvrez ci-dessous un résumé et une première photo !

Synopsis: 1924, Beechwood en Angleterre. Jane Fairchild est la bonne de la famille d’aristocrates, les Niven. A l’occasion de la fête des mères, ses patrons lui accordent une journée de repos. Seulement, orpheline, Jane profite de l’occasion pour retrouver son amant, Paul. Ce dernier est le fils des voisins des Niven et il est fiancé à Emma Hobnay. Les Niven qui ont perdu leur fils lors de la Première Guerre mondiale se réjouisse du futur mariage de Paul comme si celui-ci était leur propre enfant…

Mothering Sunday

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #18

actu period drama

 

Becoming Elizabeth

Après The Spanish Princess, la chaine Starz compte bien continuer de produire des séries sur de grandes reines, et c’est ainsi qu’elle annonce la commande de Becoming Elizabeth basé sur l’histoire de la jeune Elizabeth Tudor, qui sera interprétée par l’actrice allemande Alicia von Rittberg.

Fille orpheline d’Henry VIII et de sa seconde femme Anne Boleyn, Elizabeth avait été déclarée illégitime après l’annulation du mariage de ses parents, mais un long parcours semé d’embûches, de trahisons et de relations interdites, elle a fini par monter sur le trône.

Becoming Elizabeth se composera de 8 épisodes qui devront sortir courant 2021. 

 

Eleanor of Aquitaine

En plus de la série sur Elizabeth, Starz compte aussi produire une série sur Aliénor d’Aquitaine, reine des Francs puis reine d’Angleterre, mère de Henri le Jeune, Jeanne d’Angleterre et Richard Cœur de Lion. Celle-ci sera adaptée des livres de Alison Weir, à savoir Eleanor Of Aquitaine: By the Wrath of God, Queen of England et The Captive Queen, actuellement non traduit en français. 

Aucune date n’est pour l’instant annoncé, ni casting.

 

Ines del Alma Mia

Ines del Alma Mia est coproduction internationale entre l’Espagne, le Chili et l’Argentine basée sur le roman du même nom d’Isabel Allende, qui a d’ailleurs été traduit dans plus de 30 langues. On ne sait pas encore si on l’aura en France, mais en tout cas un partenariat a été fait avec Amazon Prime. 

La série raconte l’histoire de la première femme espagnole à arriver sur les côtes du Chili avec les Conquistadors dans les années 1500. Véritable personnage historique, Ines Suarez (Elena Rivera) a aidé à revendiquer le territoire pour l’Espagne et a participé à la fondation de l’actuelle ville de Santiago du Chili. Isabel Allende réinvente la vie d’Inès, celle de son amant et celle de son mari. Basé sur des événements historiques réels, le roman évoque le conflit et le drame entourant l’arrivée des Conquistadors au Chili, tout en mettant en lumière Ines, une femme puissante longtemps oubliée par l’histoire. C’est un roman épique sur fond d’amour et de conquête.

Avec un casting exceptionnel dirigé par Elena Rivera, Eduardo Noriega et Benjamín Vicuña, la série comprend également Carlos Bardem, Francesc Orella, Enrique Arce, Daniela Ramírez, Antonia Giesen, Carlos Serrano, Ismael Martínez, Juan Fernández, Mauricio Paniagua, Andrea Trepat, Nicolás Zárate, Patricia Cuyul, Rafael de la Reguera, Elvis Fuentes, Francisco Ossa, Gastón Salgado et Pedro Fontaine.

Inés del alma mía (20

 

Bridgerton

Adaptation des romans de Julia Quinn « La Chronique des Bridgerton », voici le premier trailer en français et les affiches de cette série en 8 épisodes qui arrivera sur Netflix le 25 décembre. 

Synopsis: À Londres, pendant la Régence, Daphne Bridgerton (Phoebe Dynevor), fille aînée d’une puissante dynastie, est censée se trouver un mari, mais la concurrence est rude ! Espérant suivre l’exemple de ses parents et faire un mariage d’amour, Daphne semble au départ avoir toutes les chances de son côté.  Pourtant, dès lors que son frère aîné se met à rejeter ses prétendants les uns après les autres, le journal à scandales de la haute société londonienne, dirigé par la mystérieuse Lady Whistledown, propage des calomnies sur la jeune femme. C’est alors que débarque le séduisant et frondeur duc d’Hastings (Regé-Jean Page), célibataire endurci et meilleur parti du moment. Bien qu’ils s’en défendent, Daphne et le duc sont incontestablement attirés l’un par l’autre – et les voilà embarqués dans un jeu de dupes, tout en devant composer avec les injonctions de la société concernant leur union potentielle…

Bridgertonbridgerton-season-1-poster-bridgerton-netflix-series-43618653-1080-1350bridgerton-season-1-poster-bridgerton-netflix-series-43618652-864-1280bridgerton-season-1-poster-bridgerton-netflix-series-43618656-1080-1350bridgerton-season-1-poster-bridgerton-netflix-series-43618654-1080-1350bridgerton-season-1-poster-bridgerton-netflix-series-43618655-1080-1350

 

 

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #17

actu period drama

 

Tour du monde en 80 jours

Adapté du célèbre roman d’aventures de Jules Verne, cette mini série en huit épisodes est annoncée pour 2021. Co-produite par les chaines BBC, France Télévisions, ZDF et Rai, celle-ci nous raconte la course autour du monde d’un gentleman anglais, Phileas Fogg (David Tennant), qui a fait le pari d’y parvenir en quatre-vingts jours. Il est accompagné par Jean Passepartout (Ibrahim Koma), son serviteur français, et dans cette adaptation par Abigail Fix (Leonie Benesch), une jeune journaliste déterminée à sortir de l’ombre de son père en reportant cette extraordinaire histoire.

Tour du monde en 80 jours

 

Black Narcissus

Nouvelle adaptation en trois épisodes du roman de Rumer Godden, Black Narcissus suit une congrégation de religieuses qui se rend dans un ancien harem situé sur les contreforts de l’Himalaya pour y établir un dispensaire. Les sœurs sont aidées dans leurs tâches par Dean (Alessandro Nivola), un agent britannique installé dans la région depuis longtemps. Rapidement, la sœur supérieure Clodagh (Gemma Arterton) s’offusque de la conduite de ce dernier. Au sein de la communauté, les tensions s’exacerbent et les nonnes traversent des épreuves pesantes, aussi bien pour le corps que pour l’esprit…

La mini-série est annoncé le 23 novembre aux États-Unis. Pas encore de date pour l’Europe

 

Bridgerton

Précédemment annoncé dans une des chroniques « Actu Period Drama », nous avons enfin plus d’information sur l’adaptation des romans de Julia Quinn « La Chronique des Bridgerton », et surtout une date sortie !

On pourra donc découvrir cette série en 8épisodes sur Netflix, dès le 25 décembre. Et ça c’est un beau cadeau de Noel !!!

En attendant voici le synopsis officiel « À Londres, pendant la Régence, Daphne Bridgerton (Phoebe Dynevor), fille aînée d’une puissante dynastie, est censée se trouver un mari, mais la concurrence est rude ! Espérant suivre l’exemple de ses parents et faire un mariage d’amour, Daphne semble au départ avoir toutes les chances de son côté. Pourtant, dès lors que son frère aîné se met à rejeter ses prétendants les uns après les autres, le journal à scandales de la haute société londonienne, dirigé par la mystérieuse Lady Whistledown, propage des calomnies sur la jeune femme. C’est alors que débarque le séduisant et frondeur duc d’Hastings (Regé-Jean Page), célibataire endurci et meilleur parti du moment. Bien qu’ils s’en défendent, Daphne et le duc sont incontestablement attirés l’un par l’autre – et les voilà embarqués dans un jeu de dupes, tout en devant composer avec les injonctions de la société concernant leur union potentielle… »

Rappel du casting Golda Rosheuvel, Jonathan Bailey, Luke Newton, Luke Thompson, Claudia Jessie, Nicola Coughlan, Ruby Barker, Sabrina Bartlett, Ruth Gemmell, Adjoa Andoh, Polly Walker, Bessie Carter et Harriet Cains. Julie Andrews assure la voix de Lady Whistledown.

BRIDGERTONBRIDGERTONBRIDGERTONBRIDGERTON_101_Unit_01798R3 (1)BRIDGERTON_102_Unit_00159RBRIDGERTON_106_Unit_00262R

 

Films, Littérature allemande (Allemagne)

La souffleuse de verre

La souffleuse de verre

Acteurs : Maria Ehrich, Luise Heyer, Franz Dinda, Dirk Borchardt, Max Hopp, Karel Hermánek Jr….
Réalisateur : Christiane Balthasar
Audio : Allemand, Français
Durée : 90 minutes
Genre: Historique, Drame
Lien Amazon

 

L’histoire:

Noël 1890, dans la forêt de Thuringe, dans le centre de l’Allemagne. À la mort brutale de leur père, Marie et Johanna Steinmann se retrouvent dans le plus grand dénuement. Marie, la plus jeune, souhaite reprendre la verrerie familiale. Mais la masculine corporation des souffleurs de verre s’y oppose. Johanna se met au service du marchand Friedhelm Strobel, tandis que Marie voit son talent artistique exploité par Wilhelm Heimer, un confrère de son père. Confrontées à l’injustice, les deux sœurs se rapprochent et trouvent ensemble la force de se rebeller.

 

Mon avis:

Ce film est adapté du roman « La souffleuse de verre » de Petra Durst-Benning, qui n’a pas encore été traduit en français. L’histoire commence à Noël dans les années 1890, dans la forêt de Thuringe. Après le décès de leur père, un souffleur de verre, Johanna et Marie se voient contraintes de travailler pour des employeurs pas très honnêtes, pour survivre. Marie, la benjamine, nourrit un rêve secret : relancer l’atelier de verrerie de son père. Mais le problème est qu’elle est une femme, et personne ne la laissera faire…

Dès les premières minutes du film, nous sommes directement confronté à l’injustice que vont devoir subir les deux sœurs. Différentes de caractère, Johanna est plus expressive que Marie, qui est très discrète. Elles ont tout de même une force commune: le courage. Et il va leur en falloir beaucoup pour affronter toutes les épreuves qui vont chambouler leur vie. A la fin du XIXème siècle, la maltraitance et les violences sont malheureusement habituelles dans le petit peuple, et des scènes sont dures. Mais ce film prône aussi l’émancipation, avec nos deux héroïnes qui vont apprendre à se relever et se rebeller. Même si cette histoire n’est pas toujours très gaie, j’ai tout de même pris plaisir à découvrir ce royaume du verre, où deux sœurs arriveront à aller envers et contre tous, et toujours soudée. Côté casting, même si ce n’est pas du grand cinéma, j’ai trouvé les acteurs convaincants, et surtout de beaux paysages sont mis à l’honneur.

 

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #16

actu period drama

Rebecca

Retrouvez le 21 octobre sur Netflix, une adaptation moderne du roman gothique de Daphné Du Maurier avec Armie Hammer, Lily James et Kristin Scott Thomas.

En Angleterre, une jeune mariée s’installe dans le grand domaine familial de son époux, où elle se retrouve poursuivie par l’ombre obsédante de Rebecca, la première femme défunte de son mari.

Rebecca

Rebecca

RebeccaRebecca

The Pursuit of Love

Adaptation en 3 épisodes du roman La Poursuite de l’amour de Nancy Mitford, la mini-série est prévu sur la BBC pour 2021. Signée Emily Mortimer, on retrouve au casting Lily James, Andrew Scott, Emily Beecham, Assaad Bouab et Dominic West.

Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde, les péripéties amoureuses de Lisa Radlett. Aînée d’une riche famille anglaise, au gré de ses rencontres, elle va connaître les bouleversements sociaux et politiques de la première moitié du XXème siècle.
The Pursuit of LoveThe Pursuit of LoveThe Pursuit of LoveThe Pursuit of Lovepol_linda_0516_final_1b_

Barbare

Nouvelle production de Netflix, la série Barbare revient sur le conflit opposant l’Empire romain aux tribus germaniques, en l’an IX après Jésus-Christ. Côté casting, on retrouve Jeanne Goursaud, Laurence Rupp et David Schütter, tandis que la réalisation est confiée à Jan Martin Scharf et Arne Nolting. La série s’articulera en six épisodes, disponibles dès le 23 octobre.

A travers le prisme de la Bataille de Teutobourg en l’an 9 après Jésus-Christ, le destin de trois jeunes gens qui de l’innocence à la culpabilité, de la loyauté à la trahison et de l’amour à la haine.

Persuasion

Après Emma, au tour de Persuasion d’avoir une nouvelle adaptation au cinéma. Chef d’œuvre de Jane Austen, le film sera réalisé par Mahalia Belo (The Long Song). Actuellement nous avons peu d’information concernant une date de sortie, ou le casting complet, mais on sait que le rôle de Anne Elliot sera confié à l’actrice Sarah Snook

The Essex Serpent 

Adapté du roman de Sarah Perry, « The Essex Serpent » verra le jour sous la forme d’une mini-série, pour la plateforme Apple TV+. Keira Knightley incarnera le personnage principal, Cora Seaborne, une femme férue de paléontologie et récemment veuve, après des années d’un mariage abusif. Elle quitte alors le Londres victorien pour s’installer dans le petit village d’Aldwinter dans l’Essex, intriguée par une superstition locale selon laquelle une créature mythique connue sous le nom de serpent de l’Essex serait revenue dans la région.
Acclamé par la critique littéraire, « Le serpent de l’Essex » raconte en creux la fin de l’ère victorienne, les débuts de l’émancipation féminine, et réfléchit aux liens entre science et religion. Il fut élu Livre de l’année par les British Book Awards en 2016.
L’adaptation est produite par See-Saw Films, une compagnie à qui l’on doit des succès critiques tels que Le discours d’un roi ou Top of the lake. C’est la scénariste Anna Symon qui sera en charge de l’écriture, tandis que la réalisation a été confiée à Clio Barnard (Le géant égoïste, Dark River). Les deux seront producteurs exécutifs, aux côtés de Keira Knightley, Jamie Laurenson, Hakan Kousetta, Patrick Walters, Iain Canning et Emile Sherman.

Films, Littérature américaine (Etats-Unis), Littérature ecossaise (Ecosse)

Enola Holmes

Enola Holmes

Acteurs : Millie Bobby Brown, Henry Cavill, Sam Claflin, Helena Bonham Carter, Louis Partridge, Fiona Shaw, Burn Gorman, Frances de la Tour, Susan Wokoma
Réalisateur : Harry Bradbeer
Audio : Anglais, Français
Durée : 120 minutes
Genre: Policier, Historique, Jeunesse

 

L’histoire:

Adolescente rebelle à la recherche de sa mère disparue, Enola Holmes utilise ses talents de détective pour surpasser son grand frère Sherlock et aider un lord en cavale.

Enola Holmes

 

Mon avis:

Adapté du premier roman de la saga jeunesse ‘Les enquêtes d’Enola Holmes » de Nancy Springer, ce film est un petit bonbon ! Le nom de famille Holmes vous rappellera forcément celui d’un grand inspecteur. Hé bien vous avez raison, un lien de famille existe bien. Enola Holmes est un personnage dérivé des célèbres écrits de Sir Arthur Conan Doyle, soit la petite sœur de Sherlock Holmes, que l’on retrouve dans le film en compagnie de son grand frère Mycroft Holmes.

Alors qu’elle vient de fêter ses 16 ans, sa mère disparait mystérieusement. Elle prévient alors ses deux frères, qu’elle n’a pas vu depuis plusieurs années. Son frère ainé se voit alors chargé de la charge de tuteur, et veut faire de la jeune fille, une femme bien qui respecte les codes, us et coutumes de la société victorienne. Autant dire qu’Enola a eu une éducation des plus libérale et féministe par sa mère. Pas de couture et broderie, ou de cours de bonnes manières; mais plutôt des lectures en tout genre, des cours de tennis et de combat, de la botanique et j’en passe… Alors que Mycroft veut l’envoyer en pensionnat, elle s’échappe et compte bien retrouver sa mère toute seule. Une aventure commence pour la jeune héroïne, riche en découverte et en rencontre.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la jeune fille a bien héritée des talents qu’enquêtrice de son frère. Elle aime déjouer les énigmes, et va nous le prouver, et même nous étonner. La construction du film est surprenante, et on peut même dire déroutante. J’ai mis un moment à m’habituer au fait que le personnage s’adresse directement à nous, téléspectateur. Il est vrai que le personnage d’Enola est pétillant et plein de joie de vivre, et avec cette construction originale ça le rend encore plus lumineux. On se sent aussi proche d’elle, et elle nous étonne encore plus. L’actrice en est d’ailleurs pour quelque chose. Millie Bobby Brown dégage tellement de peps ! Et je dirais même que tout le casting est super. Entre Helena Bonham Carter, Henry Cavill et Sam Claflin, quelle famille extraordinaire, mais aussi quel plaisir de les voir ensemble. Ici l’intrigue nous offre un ode à la féminité, légèrement caricatural des fois, mais tellement vif et moderne à la fois. Même si on aimerait en savoir un peu plus sur certains personnages, dont certains mettent du temps à se dévoiler, ce film est des plus divertissant et ne manque pas d’énergie.