Bande dessinée, Livres

Lord Jeffrey, tome 1 : Le train de 16h54 de Hemberg et Hamo

couv73992051

Éditeur : Kennes
Pages : 64 pages
Parution : 30 Octobre 2019
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Historique, Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Edimbourg, 1958. Cela fait maintenant quatre mois que David Archer, parti en voyage à Londres, a disparu. Pour Scotland Yard, tout porte à croire que l’homme a abandonné son épouse et son fils pour une femme plus jeune. En revanche, Jeffrey, 13 ans, est persuadé qu’il est arrivé quelque chose à son père. Il décide de mener sa propre enquête avec pour seul allié son chien Sherlock.

 

Mon avis:

Nous voilà plongé en 1958, en Ecosse, en pleine guerre froide. On fait la connaissance d’un jeune garçon Jeffrey. Voilà maintenant quelques mois que son père a disparu, et il apprend qu’on aurait classé l’affaire en « sans suite », et qu’en plus on suspecte son père de mener une double vie avec une autre femme. Jeffrey ni croit pas une seule seconde, et compte bien découvrir le fin mot de l’histoire.

Très vite on se laisse porter par cette aventure. Jeffrey est très touchant, ainsi que son chien Sherlock, qui porte bien son nom. Ce petit homme a toujours en tête, les derniers mots de son papa, et il se doute bien qu’il y a quelque chose derrière cette histoire. Notre aventurier décide alors d’enquêter sur cette disparition. L’intrigue est très bien amenée, et c’est avec plaisir qu’on tourne les pages. Le contexte historique dans lequel nous nous trouvons, ajoute une ambiance tendue, et intéressante pour cette enquête. C’est un plus pour cette histoire qui sait nous tenir en haleine. A la fin de ce premier tome, tout se bouscule, et j’ai hâte de découvrir la suite. Cette première partie aura réussi à me convaincre de continuer à suivre cet enfant au grand courage et force.

Du côté des dessins, ils sont assez simples et colorés. Les visages de nos personnages sont affectueux. Mais c’est surtout l’intrigue qui m’a le plus touché que les dessins.

Merci aux éditions Kennes pour cette lecture.

3,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Blacksad, intégrale de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido

couv26817885

Éditeur : Dargaud
Pages : 308 pages
Parution : 13 Novembre 2014
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Policier, 
Suspense
Lien Amazon

 

L’histoire:

Voici une nouvelle qui ravira les aficionados de Blacksad : les cinq enquêtes du célèbre chat détective enfin disponibles en intégrale, avec une couverture originale.

Série culte en seulement quelques albums, Blacksad se fait rare, et cette première intégrale est donc un double événement. Sous une couverture originale, ce très bel ouvrage propose en bonus 24 pages de crayonnés, de recherches et de dessins inédits.

Une intégrale plus qu’attendue : l’occasion de se plonger de nouveau dans les sombres enquêtes de John Blacksad.

 

Mon avis:

Blacksad est l’intégrale de 5 bande dessinées, qui se veulent anthropomorphiques. En effet, les personnages sont représentés avec une morphologie humaine, mais disposant d’une tête animale. Notre héros, John Blacksad, est un chat noir au museau blanc, mais surtout un super détective qui n’hésite pas pour arriver à ses fins, d’utiliser des moyens peu conventionnels.

J’ai tout de suite accroché à ce John Blacksad, ce détective sombre et solitaire, souvent en marge de la loi et de la société. Derrière son côté noir, Blacksad, est super attachant. Les personnages qui l’accompagnent le sont tout aussi comme Weekly, une fouine journaliste. Même si l’histoire peut paraître simpliste de prime abord, des sujets forts sont aussi abordés, comme le racisme, l’arme nucléaire, la drogue… Ce n’est certes pas gai, mais je peux vous assurer qu’on rigole bien, grâce aux touches d’humour qui y sont ajoutées.

Côté dessin, les décors, les ambiances et les personnages sont de pures merveilles. Les traits sont très réussit, et nous retransmettent les émotions des scènes en cours. Et j’ai d’ailleurs très fortement apprécié de voir à la fin les esquisses préparatoires, une très belle surprise.

4,5 étoiles

 

Séries

Alta Mar

4331632

Acteurs : Ivana Baquero, Alejandra Onieva, Jon Kortajarena, José Sacristán, Eloy Azorín, Felix Gomez et Tamar Novas
Réalisateur : Gema R. Neira, Ramón Campos
Audio : Français, Espagnol
Durée : 400 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique

 

L’histoire:

Sur un paquebot de luxe reliant l’Espagne au Brésil dans les années 1940, deux sœurs découvrent de troublants secrets de famille après une série de morts mystérieuses.

0850906

 

Mon avis:

Actuellement disponible sur Netflix, cette série espagnole est très prometteuse. Une saison 2 est d’ailleurs commandée, et j’ai déjà hâte de découvrir la suite.

Composée de 8 épisodes, on suit l’aventure de deux jeunes femmes, Carolina et Eva, qui embarquent pour une traversée transatlantique direction l’Amérique du Sud. Les deux sœurs sont très différentes niveau caractère, mais inséparables. Accompagnées de leur oncle, leur père et mère n’étant plus de ce monde, Carolina s’apprête à célébrer son mariage sur le navire. Mais dès la première journée, un meurtre est commis. Une femme aurait été jetée par dessus bord, et il s’agit de celle que les sœurs ont recueillit et offert leur aide. Un meurtrier est sur le bateau, l’enquête peut commencer.

Comme à leur habitude, les espagnols nous font de très bonnes séries. Dès les premières minutes nous sommes happées par l’histoire, et on ne décroche plus. J’ai bien aimé la mise en scène de la bande d’annonce, qui nous fait penser au jeu Cluedo ! Et quel plaisir de retrouver Eloy Azorin, de Grand Hôtel, dans un rôle bien différent. Bien que son personnage aime bien jouer lui aussi. Les actrices principales sont très convaincantes dans leurs jeux, elles mènent la bar. Un coup de cœur pour le personnage d’Eva, qui est une femme très indépendante et têtue. Je l’ai aimé dans son rôle d’enquêtrice auprès de Nicolas. Concernant l’histoire, elle est très bien mené, et nous tient en haleine. Même si on a quelques doutes, je ne m’attendais pas du tout au dénouement de cette fin de saison. J’ai d’autant plus hâte de savoir la suite. Il va déjà falloir attendre la fin du tournage. Donc un moment, sniff. J’apprécie ce mélange entre Titanic, Les crimes de l’orient express et Agathe Christie, avec au programme: secrets de famille, lutte des classes, meurtres, enquêtes et amour. Une très bonne série que je vous invite à découvrir, si ce n’est pas déjà fait !

5 étoiles

 

Contemporain, Littérature anglaise, Livres

Les détectives du Yorkshire, tome 1 : Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman

couv11736570

Éditeur : Robert Laffont
Collection: La bête noire
Pages : 408 pages
Parution : 12 Avril 2018
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Policier

Lien Amazon

 

L’histoire:

Quand Samson O’Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d’un très mauvais œil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l’informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n’est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson – et qu’elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne ! Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit… à l’agence de rencontres de Delilah !

 

Mon avis:

Merci aux éditions Robert Laffont pour cette lecture

Samson O’Brien est un ancien agent infiltré, qui est contraint de quitter Londres suite à des problèmes professionnels. Il décide de rentrer chez lui à Bruncliffe pour ouvrir sa propre agence de détectives privés. Mais il ne se fait pas accueillir de manière très chaleureuse. D’autant plus que le local qu’il loue se trouve en dessous de l’agence matrimoniale de Delilah Metcalfe, dont il s’est mis la famille à dos il y a quelques années. Très vite, une première enquête arrive, et il va devoir faire équipe avec Delilah pour résoudre ce fameux mystère…

Voici un premier tome très agréable et prenant, on se retrouve plongé dans un village anglais plein de charme. L’enquête est très bien menée, et nous tient en haleine. Julia Chapman écrit vraiment très bien, et nous dévoile les clés du mystère au fur et à mesure. Ce n’est pas mon genre de prédilection, et pourtant j’ai passé un super moment avec cette lecture. On s’attache aux lieux et aux personnages, et c’est avec plaisir que j’ai dévoré ce roman intriguant et divertissant. Une très bonne surprise

3,5 étoiles

 

Séries

Squadra Criminale

squadra_criminale

Studio : Arte
Acteurs : Miriam Leone, Matteo Martari, Thomas Trabacchi, Luca Terracciano
Réalisateurs :  Claudio Corbucci, Giuseppe Gagliardi
Audio : Italien, Français
Durée : 600 minutes
Sortie : 17 Mai 2017
Genre: Policier
Lien Amazon

 

L’histoire:

Inspectrice à la brigade criminelle de Turin, Valeria est une enquêtrice aussi tenace que talentueuse. La jeune femme s’attache à reconstituer le puzzle complexe qui se dissimule derrière chaque affaire, tout en luttant contre les fantômes de son passé. Ceux-ci ressurgissent violemment dans sa vie au moment où sa mère est libérée de prison…

177944

 

Mon avis:

« Non uccidere », diffusé sur Arte sous le nom de « Squadra Criminale » est une nouvelle série policière italienne créé par Claudio Corbucci.

Je ne suis pas trop série policière mais pourtant celle-ci m’a plu pour son originalité. Chacune des enquêtes de Valeria Ferro se déroule sur deux épisodes. On y retrouve une ambiance très sombre, à la fois par les enquêtes menées, mais aussi à cause du passé que notre héroïne essaye de comprendre. L’intrigue de chaque enquête se développe autour de multiples faits divers et leurs expositions médiatiques.

J’ai bien aimé l’insertion des médias dans cette série. Aujourd’hui pour un certain nombre d’enquêtes, divers journalistes et chroniqueurs interviennent, et font leur compte rendu dans la presse ou à la télévision. Voilà pourquoi cette série m’a intrigué, et m’a donné envie de la découvrir. Elle reflète la société actuelle, et la dénonce. Le premier épisode en est d’ailleurs un parfait exemple, quand c’est un journaliste qui annonce une terrible nouvelle à un parent de la victime, et non la brigade criminelle.

Miriam Leone, alias Valeria Ferro est impressionnante dans son rôle d’enquêtrice torturée.

La première partie a été diffusée au mois de mai sur Arte et la seconde commence ce vendredi 4 août.

4 étoiles - série