Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

Le retour des highlanders, tome 3 : Le guerrier de Margaret Mallory

couv50990833

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 480 pages
Parution : 19 Avril 2013
Tome : 03/04
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

L’homme qui lui a brisé le cœur pourra-t-il la sauver du désespoir ?
De l’île de Skye aux champs de bataille français, Duncan n’a jamais oublié Moira, la femme à laquelle il a dû renoncer pour partir au combat. Il espère que ses exploits lui permettront un jour de l’épouser. Malheureusement la belle est mariée de force à une brute du clan rival. Elle se démène pour tenter de protéger son fils, et se croit enfin tirée d’affaire lorsqu’un vaillant guerrier vole à leur secours… Et ce sauveur n’est autre que Duncan, qui l’a abandonnée des années auparavant. Peut-elle vraiment se fier à lui ? Dans la tourmente, ils vont devoir se résoudre à l’idée que l’union fait la force.

 

Mon avis:

Après Ian et Alex, on fait maintenant la connaissance de Duncan pour ce troisième tome. Connor l’envoie en mission auprès de sa sœur, Moira, en qui il a toujours des sentiments depuis son adolescence. Il n’a jamais pu oublier même après 7 ans de séparation. Alors qu’il la croyait heureuse, il découvre qu’elle est en danger. Moira est maltraité par son mari, Sean, et ne vit que pour son fils, Ragnall.

J’ai adoré faire la connaissance de Duncan, un personnage qui était un peu en retrait dans les tomes précédents. L’amour qu’il porte à Moira est émouvante. Le problème de sa naissance est très important pour lui, et lui cause beaucoup de peine. Voilà pourquoi il parait renfermé, alors qu’il est un grand guerrier et qu’il a fait plus que ses preuves auprès de ses amis, de son clan et de son chef.

Moira, sœur de Connor, est une femme au grand courage. Je l’ai tout de même un peu moins appréciée que les autres héroïnes, elle a un côté un peu trop princesse.

Le fait qu’ils ont un passé commun, leur histoire est amenée autrement. Elle est rythmée par une reconquête, et un certain nombre d’épreuves qu’ils n’auront pas le choix que de les mener ensemble, et ainsi réapprendre à se faire confiance.

J’ai bien aimé la présence du chien, qui participe lui aussi aux aventures.

En parallèle de leur histoire, la lutte contre Hugh continue toujours pour le clan.

4,5 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

Le retour des highlanders, tome 2 : Le séducteur de Margaret Mallory

couv11459100

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 480 pages
Parution : 24 Aout 2012
Tome : 02/04
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Réputé pour son habileté à manier l’épée et à briser les cœurs, Alex MacDonald a fait le serment de ne jamais se marier. Pourtant son chef de clan lui demande le sacrifice ultime, épouser Glynis MacNeil, la fille d’un allié. Il fait alors la connaissance de la jeune femme, une rare beauté, connue dans tous les Highlands pour son caractère rebelle. Échaudée par les infidélités de son précédent mari, Glynis refuse de se laisser amadouer par un autre coureur de jupons. Mais Alex n’est pas n’importe quel séducteur…

 

Mon avis:

Dans ce tome, nous retrouvons Alexander MacDonald, dit le séducteur. Alex s’est promis de ne jamais se marier. Il garde en mémoire les infidélités successives qu’il a connu de ses parents, et qu’ils l’ont marqué. Pour aider son clan qui subit un certain nombre de menaces, il se voit contraint à s’unir avec une femme.

Glynis est comme Alex, elle ne croit pas non plus au mariage, et en est dégoûté. Elle garde un goût amer de sa première union, à cause d’un mari violent et infidèle. Elle voit cette union d’un mauvais œil, d’autant plus en connaissant la réputation d’Alex.
J’ai adoré le couple Alex/Glynis. Ils ont connu tous les deux une enfance sans véritable parents à leurs côtés, et non pas de vrais repères de vie familiale. Au fil des pages, ils vont affronter de nombreuses épreuves, qu’elles soient familiales ou d’ordre politiques. Alex est un personnage attachant. Déjà dans le premier tome, j’ai apprécié sa bonne humeur. Certes il est un guerrier, mais il sait être aussi très doux et protecteur. Glynis a du caractère et n’hésite pas à faire ce qu’elle a envie, même si ça va à l’encontre des règles.

Les complots et batailles se succèdent, ce qui promet encore de nombreuses épreuves à venir pour les deux tomes suivants.

4,5 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

Le retour des Highlanders, tome 1 : Le gardien de Margaret Mallory

couv9191600

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 456 pages
Parution : 13 Juillet 2012
Tome : 01/04
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Après cinq ans passés à se battre sur le continent, Ian MacDonald revient sur son île natale de Skye, où il trouve son clan en péril. Bien décidé à réparer ses erreurs de jeunesse, il doit déjouer les manigances d’un adversaire sans scrupules, et faire face à Sìleas, l’épouse qu’il a délaissée pour partir au combat. Une surprise attend Ian : la gamine maigrichonne qui le suivait partout comme son ombre et qu’il a dû épouser à la suite d’un malentendu, est devenue une jeune femme aussi ravissante que farouche.

 

Mon avis:

Je profite de ma récente relecture de ce roman pour vous en donner mon avis.

Le Gardien est la première romance Highlander que j’ai lu chez Milady et qui m’a fait directement craquer pour ce genre. Depuis il est vrai que j’en lis beaucoup.

Ce tome nous offre un plongeon dans le 14éme siècle au cœur de l’île de Skye. On fait la connaissance d’une bande de quatre highlanders qui reviennent de la guerre. Ce premier tome est consacré à Ian. Ce jeune guerrier est assez angoissé de rentrer chez lui après 4 ans d’absence. Mais il craint surtout de revoir Sileas, sa femme, qui a été forcé d’épouser alors qu’il souhaitait en épouser une autre. Il ne l’a pas vu depuis le jour de leur mariage.

Nos deux héros qui se sont connu enfant, et se découvre adulte, ont bien changé. Ils ont tous les deux du caractère et ne se laissent pas faire. J’ai passé un bon moment à rigoler de leurs joutes verbales.

Dans un contexte de complot, nos personnages auront fort à faire pour le déjouer et redresser le clan. Cela promet pour les tomes suivants, et j’ai hâte d’en découvrir plus sur les trois compagnons de Ian.

4,5 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

Héritiers des Highlands, tome 4 : L’ensorceleur de Paula Quinn

couv18750536

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 480 pages
Parution : 29 Avril 2019
Tome : 04/04
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Lié par le devoir, trahi par la passion. Valeureux Highlander, Colin MacGregor est né pour servir sa foi, son roi et l’honneur de sa famille. Avant de retrouver son Écosse bien-aimée, il doit remplir une dernière mission. Chargé de s’infiltrer dans la demeure d’un traître, Colin est résolu à révéler au grand jour un complot perfide. Jusqu’à ce qu’il rencontre une jeune femme sensuelle, captive, qui l’incite à poursuivre d’autres quêtes…

 

Mon avis:

Pour le dernier tome de cette saga, place à Colin MacGregor, le plus jeune de la fratrie. Lors du précédent tome, il venait de s’engager auprès de l’armée du roi Jacques. Aujourd’hui on le retrouve 3 ans plus tard, alors âgé de 22 ans, et général de cette armée. Il s’engage dans une dernière mission, visant à aider le roi contre le complot qui le menace encore, avec Guillaume d’Orange. Ainsi il s’infiltre dans le clan de Lord Devon, un partisan de Guillaume, afin d’y récupérer des informations.

Gillian Dearly vit chez son cousin Lord Devon avec son fils Edmund. Rejetée par sa famille, ayant eu un enfant hors mariage, elle la punit en l’expulsant. Elle se retrouve ainsi chez lui a subir sa cruauté et ses remarques grossières et blessantes. Depuis longtemps, il veut la faire sienne, mais Gillian refuse. Ayant plusieurs tours dans son sac, Gillian fera tout pour protéger son fils.

Colin est un guerrier et un homme d’honneur. Combattant pour son roi depuis plusieurs années, il n’a jamais voulu s’attacher comme ses frères à une femme. Et il ne le comprend pas. Sa seule véritable amie fidèle, c’est son épée. Mais durant cette mission, sa rencontre avec Gillian et Edmund, va tout remettre en question. Comme assurer sa mission, alors qu’il va les mettre en danger. Il ne se le pardonnera pas.

Gillian porte beaucoup sur ses épaules. Elle souhaite avant tout le bonheur de son fils, et essaye de tout faire en sorte pour le protéger. Son cousin est de plus en plus insistant envers elle, et la traite horriblement.

J’ai trouvé la relation de Colin avec Gillian un peu trop simple. La jeune femme en détresse qui s’éprend de son sauveur… Par contre, j’ai adoré la relation de Colin et d’Edmund, qui est très touchante. A cause de ses nombreuses missions, Colin ne voit pas ses neveux et ses nièces grandir, et à peu souvent l’occasion de rentrer chez lui. Pourtant on voit qu’il ferait un parfait tonton et père. J’ai aimé tous les jeux qui lui montrent, lui fabriquent, la confiance mutuelle qui s’installent, et l’amour. Cette complicité naissante est très agréable à découvrir.

J’ai aimé aussi dans cet ouvrage, retrouver tous les personnages des précédents tomes et retourner à Camlochlin.

Un bon moment de lecture, mais mon préféré restera le tome 3 avec Connor Grant et Mairi MacGregor.

3,5 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

Héritiers des Highlands, tome 3 : L’envoûteur de Paula Quinn

couv64441496

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 480 pages
Parution : 30 Avril 2015
Tome : 03/04
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

Synopsis:

Après des années d’exploit sur les champs de bataille, Connor Grant retrouve, par hasard, à la cour de Londres, Mairi MacGregor qu’il avait quittée sept ans auparavant lui assurant de revenir dans les Highlands. S’étant promis de l’oublier à jamais, Mairi est désormais vouée à la cause écossaise. Bien qu’elle soit encore attirée par Connor, elle ne parvient pas à lui pardonner sa trahison. Pour protéger son amour des Highlands, Mairi va devoir ravaler sa fierté et s’allier à son ancien amant même si cela signifie que son coeur risque de chavirer pour toujours.

 

Mon avis:

Pour ce troisième tome on fait la connaissance de Mairi MacGregor, la seule fille de la fratrie. Ayant était élevée qu’avec des hommes, ça se ressent sur son caractère. Elle n’aime pas être mise à l’écart des complots qui se trament, et veut se battre. D’ailleurs elle manie très bien l’épée, et en cache un certain nombre sous son jupon.

L’histoire commence elle aussi, en parallèle avec le rassemblement des MacGregor et d’autres familles à Whitehall pour l’arrivée du roi Jacques sur le trône. Après une longue séparation de sept ans, elle va devoir faire face à son ancien amant, Connor Grant, qui l’a abandonné pour rejoindre les forces du roi, et qu’elle déteste (enfin c’est ce qu’elle croit).

Connor a été élevé avec Mairi sur les terres du clan MacGregor. Ce n’est pas facile pour lui aussi de faire face à cette femme, qui continue de le hanter. Mais sa mère et la reine compte bien intervenir cette fois.

J’ai passé un bon moment avec ce roman. J’ai adoré lire les joutes verbales que se lancent ce couple. On en s’ennuie pas. Il y a aussi de nombreux complots et de conflits politiques qu’ils vont devoir affronter. Le roman est ainsi bien mené entre scènes d’action et romance. Pour moi, c’est le meilleur de la saga. A voir si le tome 4 est aussi bon, avec cette fois Colin.

4,5 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

Héritiers des Highlands, tome 2 : Le charmeur de Paula Quinn

couv38369130

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 480 pages
Parution : 22 Août 2014
Tome : 02/04
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Tristan MacGregor est un bourreau des coeurs sans scrupules. Ce guerrier audacieux ne compte plus ses conquêtes. Pourtant, aucune d’entre elles ne s’est révélée aussi captivante que cette jeune femme à qui il a volé un baiser à la cour du roi. Mais depuis qu’ils ont tués son père, Isobel Fergusson voue une haine sans bornes aux MacGregor. Quand elle apprend que le bel inconnu qui l’a séduite n’est autre que son ennemi juré, elle s’évertue à l’oublier. Seulement, Tristan a décidé de la faire sienne coûte que coûte…

 

Mon avis:

Pour ce tome, place à Tristan MacGregor que nous avons pu rencontrer dans le premier roman au côté de son frère Robert. J’avais hâte de faire sa connaissance, d’autant plus quand il a évoqué Isobel Ferguson auprès de Davina. Pourquoi tant de mystère autour du clan Ferguson et MacGregor. On le découvre dès le prologue qui retrace la mort d’un personnage important pour Tristan, son oncle Robert Campbell. Ce roman se déroule en parallèle du premier tome. On trouve Tristan au côté de son père à Whitehall pour l’accession au trône du roi Jacques.Il fait la connaissance d’Isobel dans le parc du château. A ce moment aucun des deux connaissent le nom de famille de l’autre. Ils finissent par s’attacher l’un à l’autre, mais quand la révélation arrive, ils sont comme anéanti. Comment être attiré par quelqu’un dont la famille leur a pris un être cher. Tristan a perdu son oncle, qu’il considérait comme son père, comme un modèle; et Isobel a perdu son père, son clan en a été dévasté.

Tristan n’est pas comme son frère, guerrier dans l’âme. Il est plus chevaleresque, en référence aux nombreuses histoires que lui a raconté son oncle. J’ai tout de suite été attiré par ce personnage dès le premier tome. On voit qu’il cache beaucoup en lui, et ne se sent pas à sa place dans le fief des MacGregor. Il a d’ailleur pour projet de partir, mais veut d’abord régler les choses avec le clan Ferguson.

Isobel est un personnage très courageuse, elle est une mère et une soeur pour ses frères, une maîtresse de maison, elle s’occupe des champs, de leurs repas… Elle a très peu de temps pour s’occuper d’elle même. Ses petits frères lui demandent beaucoup d’attention. Je les ai d’ailleurs beaucoup appréciés. Ils apportent au roman beaucoup de scènes humoristiques.

Comme pour le premier tome, il y a beaucoup de longueur. Peut-être est ce le style de l’auteur. Mais autant dire que j’ai apprécié beaucoup plus ce tome.

3,5 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

Héritiers des Highlands, tome 1 : Le Ravisseur de Paula Quinn

couv32717077

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 480 pages
Parution : 20 Juin 2014
Tome : 01/04
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

L’histoire:

1685. Davina Montgomery est le secret le mieux gardé de la couronne. Fille de Jacques II, elle a grandi au couvent pour y recevoir clandestinement une éducation catholique. Lorsque son père meurt, elle doit lui succéder. Après un acte de trahison terrible, son identité est révélée, et sa place convoitée par des candidats au trône prêts à tout pour la supprimer. Heureusement, Robert MacGregor, fils d’un puissant lord Écossais et futur chef de clan, va la tirer de ce mauvais sort en l’emmenant jusqu’à son île de Skye natale. Pendant leur périlleuse chevauchée, ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Bientôt, leur désir leur permettra de triompher de tous les obstacles…

 

Mon avis:

Avec ce roman on part à nouveau direction l’Ecosse avec une nouvelle héroïne Davina Montgomery. On fait sa connaissance alors qu’elle est à l’abbaye Saint Christopher qui va subir sous peu une attaque. Ne voulant pas rester sans rien faire, alors qu’elle considère les membres du convent comme sa famille, elle prend son arc et se pose en haut d’une tour. Surmenés, les gardes qui étaient là pour la protéger, perdent la bataille. Non loin de là, un Highlander attend le bruit, et décide de ne pas s’en mêler, jusqu’à ce qu’il reçoive une flèche.

Davina a passé toute sa vie dans un couvent, caché de tous. Elle connait son destin et ce qu’elle se devra d’accomplir. Son père est sur le point de monter sur le trône, quand sa famille adoptive se fait attaquer. Elle ne peut que s’en vouloir, c’est les seules personnes qu’elle connaissait et elle n’a pas pu faire grand-chose pour les sauver. Vu son lourd secret concernant ses origines, elle a du mal à faire confiance aux étrangers et notamment à Robert MacGregor, même si il l’a sauvé. Elle se sent comme revivre avec lui, mais elle sait qu’elle le met aussi en danger.

Robert MacGregor a été élevé dans le but de devoir chef de clan et pour prendre ainsi la place de son père. Très dévoué à son clan, il a la confiance de son peuple. Valeureux guerrier, il impressionne beaucoup avec sa dextérité.  Il est intrigué par cette jeune fille. Pourquoi une armée du roi était là pour la protéger, pourquoi veut-on la tuer, quel est ce fameux secret qu’elle cache et qu’elle ne veut pas lui dire… Il espère gagner sa confiance, afin qu’elle lui confie son secret, bien qu’il commence à avoir certaines idées. Pour au mieux la protéger, il n’a pas d’autres idées que de l’amener chez lui, sur son île, où son peuple sera là aussi pour elle.

J’ai eu un peu de mal à accrocher au roman au départ. Les paysages sont très bien décrits, les complots politiques, ainsi que le contexte historique. Mais j’ai trouvé que leur échappée était assez lente, malgré ces informations bien plaisantes. Je suis tout de même curieuse de découvrir l’histoire de Tristan dans le prochain tome, cela m’intrigue !

3 étoiles

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

The Earl and the Fairy, tome 4 de Ayuko et Mizue Tani

couv64571992

Éditeur : Glénat
Pages : 192 pages
Parution : 8 Mars 2013
Tome : 04/04
Format: Manga
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Piégée par Rosalie, Lydia se retrouve enfermée dans un entrepôt où est également faite prisonnière Doris, jusqu’ici portée disparue. C’est alors que le bogie beast apparaît et leur révèle la présence de “l’homme de brume” derrière cette affaire. Pendant ce temps, alors qu’il essaye de venir en aide à Lydia, Edgar doit déjouer les manigances de Graham Purcell !

 

Mon avis:

Dernier tome de cette saga qui nous laisse un peu sur notre fin. Les dessins sont certes très intéressants et soignés, mais l’histoire ne m’aura pas convaincue complètement. J’ai aimé le mélange de l’époque victorienne avec ce milieu fantastique. Les personnages sont intéressants, peut-être manque-t-il de profondeurs. Le début était pourtant original et intriguant.

2,5 étoiles