Bande dessinée, Livres

Lord Jeffrey, tome 1 : Le train de 16h54 de Hemberg et Hamo

couv73992051

Éditeur : Kennes
Pages : 64 pages
Parution : 30 Octobre 2019
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Historique, Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Edimbourg, 1958. Cela fait maintenant quatre mois que David Archer, parti en voyage à Londres, a disparu. Pour Scotland Yard, tout porte à croire que l’homme a abandonné son épouse et son fils pour une femme plus jeune. En revanche, Jeffrey, 13 ans, est persuadé qu’il est arrivé quelque chose à son père. Il décide de mener sa propre enquête avec pour seul allié son chien Sherlock.

 

Mon avis:

Nous voilà plongé en 1958, en Ecosse, en pleine guerre froide. On fait la connaissance d’un jeune garçon Jeffrey. Voilà maintenant quelques mois que son père a disparu, et il apprend qu’on aurait classé l’affaire en « sans suite », et qu’en plus on suspecte son père de mener une double vie avec une autre femme. Jeffrey ni croit pas une seule seconde, et compte bien découvrir le fin mot de l’histoire.

Très vite on se laisse porter par cette aventure. Jeffrey est très touchant, ainsi que son chien Sherlock, qui porte bien son nom. Ce petit homme a toujours en tête, les derniers mots de son papa, et il se doute bien qu’il y a quelque chose derrière cette histoire. Notre aventurier décide alors d’enquêter sur cette disparition. L’intrigue est très bien amenée, et c’est avec plaisir qu’on tourne les pages. Le contexte historique dans lequel nous nous trouvons, ajoute une ambiance tendue, et intéressante pour cette enquête. C’est un plus pour cette histoire qui sait nous tenir en haleine. A la fin de ce premier tome, tout se bouscule, et j’ai hâte de découvrir la suite. Cette première partie aura réussi à me convaincre de continuer à suivre cet enfant au grand courage et force.

Du côté des dessins, ils sont assez simples et colorés. Les visages de nos personnages sont affectueux. Mais c’est surtout l’intrigue qui m’a le plus touché que les dessins.

Merci aux éditions Kennes pour cette lecture.

3,5 étoiles

Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 4 de Kamome Shirahama

couv24752311

Éditeur : Pika
Pages : 192 pages
Parution : 3 Octobre 2018
Tome : 04/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Agathe s’est inscrite au deuxième examen du monde des sorciers qui lui permettra de pratiquer la magie en public. Kieffrey, Coco et les autres apprenties l’accompagnent sur place, mais la présence néfaste de la Confrérie du Capuchon va bientôt venir troubler le bon déroulement de l’épreuve…

Quel est le but de cette étrange organisation ?

 

Mon avis:

Pour ce quatrième tome on retrouve Agathe qui est sur le point de passer la seconde partie de son examen du monde des sorciers, auquel Trice, à sa grande surprise, va aussi participer. Et celui-ci ne sera pas de tout repos, elles vont devoir se démener, et vont faire la connaissance d’un jeune apprenti sorcier, Yinni.

Pour une fois, Coco est mise un peu à l’écart dans l’intrigue. Et c’est autour de Trice de se révéler un peu plus à nous. Son personnage est assez renfermé, et on découvre un peu pourquoi avec certaines révélations. J’ai aimé m’approcher un peu plus d’elle, et elle a éveillée ma curiosité. Un autre petit sorcier intervient dans l’histoire, il s’agit de Yinni. J’ai trouvé qu’il fait un beau duo avec Trice. Leur moment d’échange et de prise de conscience sont très intéressants. Avec ce tome, on est plus dans l’émotion, et les révélations. Notre amie Coco est comme à son habitude, très joyeuse et avec une grande soif de savoir. Elle arrive à nous transmettre sa joie de vivre au fil des pages. Agathe est tout aussi égale à elle-même. Têtue, elle veut tout maîtriser, mais elle est quand même à l’écoute. Ce tome, en plus d’être riche en sentiments, il l’est aussi en rebondissement. C’est assez dur de le lâcher, et j’ai d’autant plus hâte de lire la suite. La confrérie du capuchon n’est pas prête à laisser nos jeunes apprentis tranquilles.

4,5 étoiles

Livres

Son Espionne royale et le mystère bavarois de Rhys Bowen

couv20442476

Éditeur : Robert Laffont
Collection: La bête noire
Pages : 384 pages
Parution : 6 juin 2019
Tome : 02/??
Format: Broché
Genre: Historique, Policier

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sa deuxième mission royale : baby-sitter une princesse bavaroise.
Londres, 1932.
La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hanneflore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l’espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine.
Mais entre la propension d’Hanni à séduire tout ce qui porte une moustache, son langage de charretier et sa fâcheuse tendance au vol à l’étalage, Georgie a déjà fort à faire. Et comme si tout cela ne suffisait pas, la princesse bavaroise se retrouve mêlée à un meurtre… Pour éviter un scandale diplomatique, Georgie va devoir remettre sa casquette de détective amateur et se résoudre à démasquer le véritable coupable.

 

Mon avis:

Pour ce second tome on retrouve notre Lady Georgiana, qui a peine a fini sa dernière mission, se voit confier directement une nouvelle par la Reine: héberger une princesse de Bavière…

L’auteure reprend les mêmes codes pour ce nouveau roman, et autant dire que je n’ai pas accroché, vu qu’il ressemble un peu trop à mon goût au premier. Tout comme le premier, l’intrigue a dû mal à se mettre en place, et c’est beaucoup trop prévisible. Notre héroïne a encore beaucoup à apprendre pour être un super enquêtrice. On retrouve tout de même notre humour « so british » que j’apprécie toujours autant, et cette ambiance des années 30.

Le « Cosy Mystery » est en vogue en ce moment, mais je ne pense pas que ça sera avec cette saga que je continuerais.

 

2 étoiles

Livres

Son Espionne royale mène l’enquête de Rhys Bowen

couv10637047

Éditeur : Robert Laffont
Collection: La bête noire
Pages : 360 pages
Parution : 6 juin 2019
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Historique, Policier

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sa première mission royale : espionner le prince de Galles.
Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…

 

Mon avis:

Tout d’abord, merci à NetGalley et aux Éditions Robert Laffont pour leur confiance.

Avec le premier tome de cette nouvelle saga, nous faisons connaissance avec Georgiana alias Georgie. Jeune écossaise, elle est la 34ème héritière du trône britannique. Son statut lui vaut certes un certain respect, mais malheureusement, elle se retrouve sans le sous, et doit quitter son château. Elle se rend ainsi à Londres, où une nouvelle vie commence pour elle. A peine arrivée, la reine lui demande de devenir son espionne. Sa majesté veut connaitre tous les agissements du prince de Galles, qui est tombé sous le charme d’une femme qu’elle n’apprécie point. Mais voilà qu’à son retour, elle découvre un mystérieux cadavre dans sa baignoire…

J’ai passé un bon moment avec la lecture de ce roman. On découvre une héroïne assez candide, mais au grand courage. Elle a toujours été chaperonnée, et aujourd’hui Georgie doit apprendre à se débrouiller seule. Cette première enquête était intéressante, même si l’intrigue a eu dû mal à se mettre en place, et n’est pas très difficile à deviner. Les autres personnages sont tout aussi intéressants, j’ai particulièrement aimé la reine et ses échange avec Georgie, où un humour « so british » en ressort.
L’époque historique choisie, les années 30, nous rappelle forcément la série Downton Abbey. On se balade ainsi au palais de Buckingham Palace, dans les chics appartements de Belgrave Square et Harrod’s, et dans de beaux manoirs de la campagne anglaise.
L’écriture est plaisante et légère, bien qu’on est assez loin des pionniers dans ce genre qui se développe de plus en plus.

3 étoiles

 

Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 3 de Kamome Shirahama

couv71503511

Éditeur : Pika
Pages : 192 pages
Parution : 3 Octobre 2018
Tome : 03/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Pour sauver un jeune garçon, Coco a utilisé un sort pour transformer un rocher en sable. Mais catastrophe ! Son sort a eu bien plus de portée qu’elle ne le pensait, et tout le lit de la rivière s’est effondré en conséquence. Coco est accusée par la milice magique d’avoir eu recours à un sort interdit et condamnée à voir sa mémoire effacée. Elle est sur le point d’être bannie à jamais du monde des sorciers…

 

Mon avis:

Nous avions laissé Agathe et Coco dans une fâcheuse situation dans le dernier tome, et c’est avec grand plaisir, que ce nouveau tome reprend la suite directement. Après l’utilisation d’un sort qui a mal tourné, les filles ont des problèmes, et on ne veut pas les écouter, vu que ce sont des enfants, et qu’on ne leur fait pas confiance. Mais maître Kieffrey est bien sûr là pour les aider.

C’est donc un tome avec plus d’action qui nous attend, mais aussi des révélations. On en découvre plus sur la Milice magique, la fameuse Confrérie du capuchon, et un autre personnage prend une place plus importante dans l’intrigue: Tarta. C’est d’ailleurs comme Coco, quelqu’un avec qui on lie des liens très facilement. Son secret ne peut que nous toucher, et j’ai hâte de faire plus connaissance avec lui. Agathe mûrie un peu plus dans ce tome, elle est moins fière, et s’occupe plus des autres. On va peut-être finir par l’apprécier elle aussi. Les dessins sont toujours aussi splendides, et nous emportent facilement dans ce monde magique. J’adore qu’à la fin des livres, on a comme un petit glossaire sur la magie et sur les créatures précédemment rencontrées. ça apporte vraiment un plus à notre immersion magique. A la fin de l’histoire, on sent la tension s’installer, et des zones d’ombres à éclaircir. La suite dans le prochain tome !

4 étoiles

Livres, Young adult

Les secrets de Tharanis, tome 1 : L’île sans nom de David Moitet

couv34305745

Éditeur : Didier Jeunesse
Pages : 320 pages
Parution : 6 Février 2019
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Quand les soldats de l’Empereur envahissent son château, soupçonnant à tort le duc de fomenter un coup d’État, sa fille Ambre de Volontas est contrainte de fuir. C’est le début d’un périple des plus tumultueux où la jeune fille, sans cesse traquée, doit changer d’identité. Alors qu’une épidémie de folie meurtrière frappe l’Empire de Tharanis, Ambre se réfugie sur l’Île Sans Nom. Là vit un ordre secret de magiciens. Mais à qui peut-elle vraiment faire confiance ? Sans le vouloir, Ambre se retrouve au cœur d’une prophétie qui va faire basculer son destin, et celui de tout le royaume…

 

Mon avis:

Nous suivons les aventures d’Ambre de Volontas, fille unique du général de Volontas, chef de guerre de l’Empereur. Il est connu pour avoir fait tomber les Cités Suspendues. Ambre n’a jamais pu oublier les massacres orchestrés par son père. Un jour les soldats de l’Empereur attaquent et envahissent la ville, elle se retrouve contrainte de fuir, aidée par deux hommes de son père: Sir Rodrigue et son écuyer…

C’est la première fois que je lis les écrits de David Moitet, et autant dire qu’il sait happer son lecteur. Dès les premières pages, l’histoire nous passionne. On suit ainsi le parcours semé d’embûches de notre héroïne. Elle a beau avoir un fort caractère et avoir un goût pour la rébellion, quand elle se retrouve en dehors de sa zone de confort que procure le statut de son père, c’est autre chose. Fini le confort et la sécurité, elle va devoir apprendre à agir autrement. J’ai apprécié de voir le changement du personnage, qui va grandir au fil de son aventure, et des rencontres qu’elle va faire. L’écrivain nous réserve aussi quelques surprises, pour notre plus grand plaisir.

J’ai vraiment apprécié ma lecture, qui m’a d’ailleurs rendue curieuse de découvrir d’autres histoires de David Moitet, que je ne connaissais pas jusqu’alors. Si vous avez des conseils, je suis toute ouïe !

4 étoiles

 

Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 1 de Kamome Shirahama

couv20467404

Éditeur : Pika
Pages : 208 pages
Parution : 7 Mars 2018
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique !
Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !

 

Mon avis:

Coco est une jeune fille d’une dizaine d’année qui a toujours été passionnée par la magie. Mais malheureusement cet art est pratiqué que par les sorciers. ça n’empêche pas son envie d’en savoir toujours plus, et un jour elle rencontre une personne qui lui offre un livre d’images et une plume. Elle le garde bien sûr très précieusement, sans vraiment savoir à quoi il sert. Jusqu’à une fameuse rencontre qui va être un bouleversement pour notre petite héroïne.

J’ai tout de suite accroché au personnage de Coco, qui est plein de vie, de bon humeur et de joie de vivre. Les superbes dessins nous communiquent ses émotions de bonheur, et même d’hystérie. On accompagne avec plaisir Coco dans son aventure. Très jeune, elle ne se rend pas vraiment compte de tous les mystères qui l’entourent. Le monde qui nous est décrit est très intéressant, et éveille notre curiosité. Amoureuse du monde magique, comme notre héroïne, ce premier tome est une très bonne entrée en matière, et me donne envie d’en savoir plus. J’apprécie aussi la singularité pour lancer les sorts, ici pas de baguette, mais des dessins et une plume. C’est très original et ça lui donne une particularité en plus. Nous avons plein de choses à apprendre de cet nouvel univers.

Je lis très peu de manga, et autant dire que l’Atelier des Sorciers a su éveiller ma curiosité. Et j’en redemande !

4,5 étoiles

Livres, Romance, Romance historique

Scandaleux écossais, tome 4 : La flamboyante des highlands de Suzanne Enoch

couv73609206

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 380 pages
Parution : 1 Mars 2017
Tome : 04/04
Format: Poche
Genre: Romance, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Lord Munro MacLawry était sur la piste d’un cerf sur son domaine de Glengask quand il se fait brûler la politesse par une ravissante braconnière. Il découvre bientôt que la mystérieuse inconnue s’est réfugiée avec sa soeur dans les ruines de l’abbaye. Qui sont ces fugitives ? Lorsqu’il tente de les approcher, la rousse flamboyante le menace de son mousquet en jurant comme un charretier. Son impudence et ses formes généreuses aiguisent l’intérêt de Munro. Il veut cette sauvageonne et il l’aura ! Sauf que, cette fois, la proie sait se défendre.

 

Mon avis:

Après avoir découvert l’histoire de Ranulf, Arran et Winnie MacLawry dans les précédents tomes, c’est au tour de Munro de nous dévoiler son histoire. Toute sa famille file le parfait amour, mais ça n’intéresse pas Munro qui veut garder son indépendance, mais son frère en a décidé autrement. Il ne compte pas se laisser faire. Il fuit ainsi très souvent le domaine familial, dont les cris des nouveaux nés, et le bonheur conjugale de sa famille le déplaît. Lors d’une partie de chaise, il fait la rencontre d’une jeune femme, habillée en homme, qui a trouvé refuge dans une vieille abbaye en ruine dans son domaine. Catriona a un fort caractère et n’hésite pas à tenir en joue Munro, que même ses frères n’osent pas affronter. Le jeu du chat et de la souris va ainsi commencer, et notre Highlander n’est pas prêt à laisser tomber.

J’ai particulièrement aimé l’histoire de Catriona, et le fait qu’on connait son passé très tard dans le roman. Comme Munro, plein d’hypothèses nous viennent, et ça rend la lecture addictive. Elle a très peu confiance aux gens, et veut à tout prix protéger sa demi sœur Elizabeth, qui a fuit elle aussi. Contrairement à sa sœur, Elizabeth est très douce, et a connu une éducation anglaise. Elles sont tout de même très proches, et leur lien est d’ailleurs très beau, ayant gardées contact par des échanges de courriers. Munro comprend très vite que les deux jeunes femmes fuient quelque chose. Même si Catriona ne veut en aucun de son aide, il compte leur apporter quand même. Nos deux personnes sont très complémentaires niveau caractère, mais très têtus.

C’est un plaisir de tourner les pages, et le suspense est bien installé. L’histoire du chat sauvage et de l’ours m’a conquis. Un très bon quatrième tome, qui conclut la saga des MacLawry.

4,5 étoiles