La plus douce des victoires de Kristina Cook

la-plus-douce-des-victoires-9782290142400-3

L’histoire:

Il faut bien se marier un jour… Frederick Stoneham, baron de Worthington, est d’accord pour épouser lady Eleanor Ashton. La jeune fille, qu’il a brièvement rencontrée quelques années auparavant, est dépourvue de charme, mais qu’importe ! seule sa dot l’intéresse. Devenu l’époux de cette godiche, il pourra à son aise dilapider son argent et collectionner les maîtresses. Or la jeune fille, blessée par l’attitude humiliante qu’il a eue envers elle quatre ans plus tôt, refuse cette union. Léger détail, elle s’est métamorphosée en une déesse grecque ! Face à cette beauté qui lui tient tête, le débauché comprend qu’il va devoir batailler s’il veut remporter la plus douce des victoires…

 

Mon avis:

Voici une romance assez courte et toute en douceur avec quelques notes poétiques et mélodique.

Dès les premières pages on fait la connaissance de Frederick Stoneham, qui a dû passer son enfance en Irlande. De retour en Angleterre, son père a conclu pour lui un contrat de mariage avec une jeune fille qu’il avait déjà rencontré plus jeune, tout à fait passable dans son souvenir. Sauf que cette demoiselle a bien changé. Eleanor Ashton est devenue une vraie lady. Cela le dérange, vu qu’il n’est plus insensible à son charme, et qu’il souhaitait continuer sa vie de débauche.

De son côté, Eleanor Ashton, est très surprise que son père ait accepté ce contrat de mariage, vu la réputation de Frederick. Et ce qui la gêne encore plus, c’est qu’elle a eu des sentiments pour lui, et qu’il l’a horriblement blessée. Elle compte bien demander à son père de rompre ce contrat qui est tout bonnement inacceptable. En allant se confier à sa meilleure amie Selena Henley, elle se voit embarquer dans une aventure avec le mari de cette dernière, mais aussi son ami qui n’est nul autre que Frederik.

J’ai bien aimé le personnage de Frédéric. Derrière les rumeurs qui court à son propos, cet homme a le cœur bon. Au fil des pages, on apprend à le connaitre, et on s’attache à lui. Même si il a eu des maîtresses et un passé de joueur, il cache sa vraie nature.

Eleanor est aussi attachante. D’un tempérament jovial, que l’étiquette lui demande de contenir, elle a aussi peur de ses sentiments. C’est à un jeu de séduction va devoir se livrer ce jeune couple.

Des passages de poésies, et de musiques rendent de la douceur à leur histoire. Et les beaux paysages austiens sont aussi là pour nous charmer.

2 réflexions sur “La plus douce des victoires de Kristina Cook

    • Une petite lecture toute en douceur, ça fait du bien des fois. Et les petits extrait de poésie sont agréables aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s