Littérature anglaise (Angleterre), Séries

Hotel Portofino

Acteurs : Natascha McElhone, Mark Umbers, Anna Chancellor, Oliver Dench, Claude Scott-Mitchell, Assad Zaman
Réalisateur : Matt Baker
Audio : Français
Durée : 360 minutes
Genre: Historique, Drame
Lien Amazon

 

L’histoire:

Pendant les années folles, une famille britannique décide de fonder un luxueux hôtel sur la Riviera italienne. Alors qu’il n’est ouvert que depuis quelques semaines, les problèmes s’accumulent pour sa copropriétaire Bella Ainsworth : manque de personnel et d’argent liquide, clients exigeants et politicien local, Signor Danioni menaçant. Pour que la quiétude revienne dans la magnifique station balnéaire de Portofino et alors que le fascisme de Mussolini est en plein essor, Bella va devoir mobiliser toute son énergie…

Série adaptée du roman de J.P. O’Connel

.

Mon avis:

Période de l’entre-deux-guerres, nous suivons le lancement d’un hôtel en Italie mené par une famille anglaise. Bella Ainsworth a imaginé ce complexe luxueux pour offrir un cadre dépaysant pour ses compatriotes. Mais entre les tensions familiales et la montée du fascisme en Italie, l’ambiance n’est finalement pas de tout repos…

Une série télé qui se passe dans un hôtel, je ne peux que penser à la superbe série espagnole Grand Hotel ! Mais la comparaison s’arrête là, le contexte historique n’étant pas le même. On retrouve Bella sur la riviera italienne en compagnie de sa famille et de ses premiers clients. Ces derniers sont particulièrement difficiles à satisfaire. Issue de la haute société anglaise, la jeune propriétaire ne se laisse pas abattre. C’est un nouveau défi pour elle et pour ses enfants. Son fils est encore traumatisé par ce qu’il a subi pendant la guerre, comme sa fille qui a perdu son mari et doit élever seule sa fille. Un contexte familial pas évident à gérer, où se rajoute aussi son mari. Au-delà de ses tracas, Bella prend plaisir à être là pour ses clients, comme auprès de ses domestiques. Même si elle souhaite rester politiquement neutre, les idées de Mussolini ne laissent pas indifférent tout le monde et cela va lui attirer des ennuis.

Grâce à ses décors et ses costumes, on se sent plongé dans les années 20. Les paysages sont magnifiques et dignes de cartes postales, même si le tournage a eu lieu en Croatie et non en Italie. Entre complot, vol, secret, mariage organisé et jalousie, cette première saison à Portofino n’est pas de tout repos pour ses occupants. Composé de 6 épisodes, l’intrigue se déroule assez vite et on reste avec quelques questions. A savoir qu’une deuxième partie est actuellement en cours de tournage. Elle y répondra sûrement.

Un bon moment de passé à la découverte de cette nouvelle série. Je suis bien curieuse de lire le roman dont elle est inspirée.

RDV du Blog, Séries, Top 10

Les meilleures séries historiques à retrouver en DVD

Downton Abbey DVD

Achetez vous encore des DVD ? Pour ma part, quand j’ai adoré une série, j’aime me procurer son coffret. Un peu à l’image des livres numériques que je lis, j’aime avoir un support matériel. Et il faut dire que nous sommes souvent gâtés, soit par sa conception ou par les bonus qui s’y cachent.

Fan de Downton Abbey, The Crown, Poldark ou encore Outlander… Vous cherchez peut-être d’autres séries historiques en costumes d’époque à regarder ? Découvrez sans plus attendre une sélection qui est disponible en DVD !

 

Grand Hôtel

Série historique espagnole en 5 saisons, celle-ci a été diffusée en France sur Teva.

Résumé: 1905. Le charmant Julio est engagé comme domestique au prestigieux Grand Hôtel. En réalité, il vient enquêter sur la mystérieuse disparition de sa sœur employée comme gouvernante. Très vite, il tombe amoureux d’Alicia, la belle héritière du palace, promise au sombre Diego. Tous deux vont découvrir qu’au Grand Hôtel, personne n’est ce qu’il paraît être…

Une série qui mêle disparitions, mystères, amours impossibles et rebondissements, au cœur de l’aristocratie espagnole du XXème siècle.

Lien de ma chronique sur cette série

Lien Amazon

 

Nord et Sud

téléchargement

Très belle adaptation de la BBC basée sur l’œuvre d’Elisabeth Gaskell, cette mini-série comporte 4 épisodes

Résumé: Après une enfance passée dans la campagne du sud, Margaret Hale, fille de pasteur, s’installe dans le nord à Milton. Témoin des luttes entre ouvriers et patrons, sa conscience sociale s’éveille. John Thornton, propriétaire d’une filature, incarne tout ce qu’elle déteste. Malgré une hostilité affichée, le ténébreux tombe sous le charme de Margaret.

Ma chronique sur cette mini-série

Lien Amazon

 

 

Femmes & Filles

 

Deuxième adaptation de la BBC d’un roman d’Elisabeth Gaskell, une mini-série de 4 épisodes qui sera aussi vous ravir !

Résumé: Molly Gibson, 17 ans, vit dans la campagne anglaise avec son père médecin qui l’a élevée seul. Sa vie est bouleversée quand il lui annonce son remariage. Molly fait la connaissance de sa demi-soeur, la ravissante Cynthia. Elles se lient d’amitié. Mais l’amour secret de Molly, le beau Roger Hamley, tombe fou amoureux de Cynthia et lui demande sa main

Lien de ma chronique sur cette mini-série

Lien Amazon

 

Bienvenue au Paradis

Bienvenue au Paradis The Paradise

Libre adaptation d’Au bonheur des Dames d’Emile Zola, cette série anglaise est composé de 2 saisons

Résumé: Laissez vous tenter par les merveilles du premier grand magasin d’Angleterre

Intelligente, ambitieuse et généreuse, Denise Lovett touche son rêve du doigt lorsqu’elle parvient à intégrer le Paradis: le plus grand et le plus prestigieux grand magasin d’Angleterre. Un privilège rare qui va lui ouvrir les portes d’un nouveau monde. Au contact de tant de merveilles et de richesses, elle va devoir apprendre à se jouer des trahisons et des convoitises, mais aussi à ouvrir son cœur. Quelque part dans les allées du magasin, au détour d’un rayon ou d’une conversation, l’amour est partout où on ne l’attend pas.

Chronique à venir !

Lien Amazon

 

Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin

Les piliers de la terre Un monde sans fin

 

Coffret regroupant deux mini-séries adaptées des romans de Ken Follet, c’est un dépaysement au Moyen-Age qui vous attend. Pour information, une troisième mini-série est en préparation !

Résumé : Les piliers de la terre : Passion et complots dans l’Angleterre du XIIème siècle. Maud, la fille du monarche Henri 1er, se dispute la succession au trône avec son cousin, Stephen. Une lutte de pouvoir qui cause des tensions et déchire le royaume. L’évêque Waleran Bigot et les Hamleigh en profite pour tirer avantage de la situation et satisfaire leurs propres ambitions. Au milieu de cette guerre, le Prieur Philip doit surmonter les innombrables obstacles pour assurer la construction de la cathédrale de Kingsbridge. Face à l’ampleur de la tâche, il peut heureusement compter sur le maître-maçon Tom Builder, son beau-fils Jack, et jeune Aliena. Ensemble, ils vont se serrer les coudes pour réaliser leur rêve…

Un monde sans fin : Alors que la France et l’Angleterre sont sur le point d’entrer dans la Guerre de Cent Ans, la peste noire ravage l’Europe. Une jeune visionnaire, Caris, se bat contre l’oppression, pour sortir le peuple de la souffrance et des ténèbres. Avec son amant, Merthin, elle réunit une communauté à Kingsbridge qui tient tête à l’église et à la couronne. Ensemble, ils découvrent un dangereux secret et devront alors se battre pour sauver leur village et instaurer une nouvelle ère de liberté, d’innovation et de lumière…

Lien Amazon

 

Docteur Thorne

Docteur Thorne

Réalisé par Julian Fellowes, le créateur de Downton Abbey, cette mini-série en trois épisodes est l’adaptation du roman d’Anthony Trollope

Résumé: Barsetshire, au XIXème siècle. De naissance illégitime, sans dot, la belle et vive d’esprit Mary vit auprès de son oncle, le docteur Thomas Thorne. L’héritier désargenté Frank Gresham est amoureux de Mary. En coulisse, Lady Gresham aidée de ses filles manœuvre pour lui trouver un meilleur parti. Seul le docteur Thorne connaît le secret de l’ascendance de Mary et la fortune dont elle pourrait hériter si…

Découvrez ma chronique de cette mini-série

Lien Amazon

 

 

Et aussi Tess d’Urberville  –  Cranford  –  Guerre et Paix  –  La foire aux vanités –  Jane Eyre –  Howards End  –  Belgravia  –  De grandes espérancesL’espionne de Tanger

Discutons ensemble, Films, RDV du Blog, Séries, Top 10

Les films et séries historiques à regarder en replay

Vous êtes fan de films historiques et de séries historiques, mais vous n’avez pas de compte sur Netflix ou Amazon Prime Video ? Sachez que les chaines de télévision vous propose en ce moment un beau catalogue de replay à découvrir ou redécouvrir et disponible en streaming gratuitement.

 

Voici une sélection classée par chaines

 

MyTF1

Collection Histoires Classiques MyTF1Collection « Histoires Classiques » reprend un certains nombres de films et séries historiques dont certaines productions françaises.

On retrouve par exemple la saga sur Les Tudors, ou des classiques comme Les Misérables.

Lien direct

Et aussi Jane, le biopic sur Jane Austen ou le film Love and Friendship et la série Call the Mildwife


France TV

Grands livres, grandes fictions

Collection « Grands livres, grandes fictions » qui nous emmène à la découverte de chefs d’œuvres classiques littéraires adaptés soit en série ou en film.

Tout leur catalogue est à retrouver en cliquant ici

 

 

Ou la série Leonardo, qui met en scène le peintre et inventeur Leonard de Vinci, avec en rôle titre Aidan Turner (Poldark).

 

Ou des classiques du cinéma comme La jeune fille à la perle et La légende de Zorro.


6play

La chaine offre un catalogue très complet, qui sera en ravir plus d’un !

upstairs downstairs 2010Maîtres et Valets – Upstairs Downstairs 

Série composée de 2 saisons très courte, elle fait suite de la série Upstairs, Downstairs de 1971.

Résumé: Londres, 1936. Le 165 Eaton Place, abandonné depuis le départ des Bellamy 6 ans auparavant, reprend vie grâce à l’arrivée des nouveaux propriétaires : Sir Hallam Holland, diplomate de haut-rang et sa femme Lady Agnès. Pour redonner tout son lustre à cette somptueuse demeure, Lady Agnès consulte Rose Buck, l’ancienne gouvernante des Bellamy, pour qu’elle recrute le personnel adéquat…

Lien direct

 

Et aussi la série Harlots, les filles de joies composée de 3 saisons, Titanic une mini-série en 4 épisodes, la série adaptée du roman La Foire aux vanités de William Makepeace Thackeray, une mini-série adaptée du roman d’Emily Brontë Les Hauts de Hurlevent, les 4 saisons de Mr Selfridge, la série biopic en 3 saisons sur la Reine Victoria, les 4 saisons de la série La folle aventure des Durrell inspirée de la trilogie de Corfou de Gerald Durrell, la mini-série sur Jane Eyre, la série The Halcyon et mon avis ici, les 2 saisons de Sanditon adapté du roman inachevé de Jane Austen et mon avis ici, la mini-série De Grandes Espérances et mon avis ici, les 4 saisons de la série Reign sur la reine d’Ecosse Mary Stuart et mon avis ici

Enfin en film The Edge of Love inspiré de la vie du poète Dylan Thomas

 


 

 

 

Voilà une sélection avec laquelle vous n’êtes pas prêt de vous ennuyer !

Y-a-t-il des titres qui ont retenu votre attention ?

 

 

PS: Je ferais en sorte de mettre régulièrement à jour l’article !
(Dernière mise à jour 25/01/23)

Littérature anglaise (Angleterre), Séries

The Essex Serpent

Acteurs : Claire Danes, Tom Hiddleston, Frank Dillane, Hayley Squires, Clémence Poesy
Réalisateur : Anna Symon
Audio : Français
Durée : 270 minutes
Genre: Historique, Drame

L’histoire:

Cora Seaborne, jeune veuve férue de paléontologie, quitte Londres en compagnie de son fils Francis et de sa nourrice Martha pour s’installer à Aldwinter, dans l’Essex, où elle se lie avec le pasteur William Ransome et sa famille. Elle s’intéresse à la rumeur qui met tout le lieu en émoi : le Serpent de l’Essex, monstre marin aux allures de dragon apparu deux siècles plus tôt, aurait-il ressurgi de l’estuaire du Blackwater ?

Adaptation de l’ouvrage « Le serpent de l’Essex » de Sarah Perry.

.

Mon avis:

Mini-série de six épisodes, The Essex Serpent est adapté du roman gothique de Sarah Perry. L’intrigue se déroule dans l’Angleterre victorienne où une jeune femme a disparu dans les marais de l’Essex. La presse fait circuler la rumeur qu’une créature hante le comté, dont la légende daterait du XVIe siècle. Cora Seaborne, jeune veuve tout juste libéré de son mari violent, quitte Londres afin d’en savoir plus sur cette créature et continuer ses recherches en paléontologie.

Cette nouvelle production nous conte une histoire sous deux dimensions. La première est historique, avec les préoccupations et évolutions de l’époque, comme les avancées de la médecine, la révolution industrielle et aussi avec les premières luttes ouvrières et féministes. Puis s’ajoute une dimension fantastique et thriller, qui met en scène une véritable légende (à l’image du monstre du Loch Ness. Oui, la légende du serpent de l’Essex existe bien !) C’est dans ce contexte qu’on suit Cora, accompagnée de son fils et de sa domestique Martha, qui s’installe à Aldwinter. Les villageois ne croient pas en sa science qui voudrait que le serpent soit un « fossile vivant ». Pour eux, il est là pour les punir de leurs pêchés. Accompagné du pasteur William Ransome, ils doivent essayer de calmer l’hystérie qui gagne la communauté.

Globalement, j’ai bien aimé cette mini-série, même si certains passages manquaient de développement et de construction. Etrangement, le début est bien puis au milieu du scénario, j’ai eu l’impression qu’il a été écrit différemment. Il existe donc certaines incohérences sans explications… En tout cas, le moins que l’on puisse reconnaitre est que le casting est très bon. Les mises en scènes sont aussi très bien réalisées, tout comme les costumes et les lieux de tournage. J’ai d’ailleurs un coup de cœur pour le générique qui reprend le graphisme des éditions anglaises du roman.

Séries

The Gilded Age

The Gilded Age

Acteurs : Carrie Coon, Taissa Farmiga, Christine Baranski, Cynthia Nixon, Morgan Spector, Jeanne Tripplehorn, Donna Murphy, Katie Finneran, Linda Emond 
Réalisateur : Julian Fellowes
Audio : Français
Durée : 540 minutes
Genre: Drame, Historique

.

L’histoire:

En 1882, à la mort de son père, la jeune Marian Brook découvre qu’il ne lui a rien laissé. Elle quitte donc sa Pennsylvanie natale pour aller vivre chez ses tantes Agnes et Ada à New York, une ville en pleine mutation. En parallèle, George Russell, qui a amassé une fortune grâce à l’industrie ferroviaire, s’installe avec sa famille dans une magnifique demeure qu’il ont fait construire en face de chez Agnes. De part et d’autre de la rue, deux mondes s’opposent, en cette fin de XIXe siècle. Ce conflit entre les vieilles familles traditionnelles et les nouveaux riches new yorkais, dans des décors et des costumes somptueux, est une création de Julian Fellowes, à qui l’on doit « Downton Abbey », série qui connut il y a quelques années un succès phénoménal.

.

Mon avis:

Pour cette nouvelle série, Julian Fellowes nous emmène dans le New York de 1880, qui connait des évolutions que la vieille aristocratie a du mal à accepter. Entre lutte des classes, affrontement avec les nouveaux riches et idées révolutionnaires, The Gilded Age nous ouvre les portes de la «période dorée» de l’après-guerre de Sécession.

Un nouveau New-York est en train de se dessiner, quand Marian Brook arrive chez ses tantes, Agnes et Ada Van Rhijn, qui incarnent l’âge d’or de cette ville en pleine effervescence. Accompagnée de Peggy Scott, une jeune femme noire, lettrée et érudite qui souhaite écrire, elles vont devoir se trouver une place dans ce monde qui mêle tradition et modernité. Au fil des épisodes, on suit les relations complexes entre le New-York d’hier et de demain, comme à l’image de ces deux maisons qui se font face le long de la cinquième avenue. L’une est habitée par les Russell, une nouvelle famille fortunée qui a la volonté de s’imposer auprès des aristocrates en place, et l’autre les Van Rhijn qui ne comptent pas modifier leurs habitudes et leur cercle de connaissance.

The Gilded Age se trouve être dans la même lignée que la série Downton Abbey. Comme cette dernière, on y suit au plus près la vie des maîtres et des serviteurs, et s’ajoute au scénario la confrontation entre anciens et nouveaux riches, ainsi qu’entre blancs et noirs. Le tout avec un casting de qualité, des costumes magnifiques, des lieux et décors sublimes, dont nous gâtent à chaque fois le réalisateur. Même si j’ai trouvé par moment l’intrigue un peu longue, le dynamisme finit par revenir et nous tient en haleine jusqu’à la fin de cette première saison. A noter qu’une saison 2 est d’ailleurs déjà prévu !

note 3,5 étoiles

Littérature espagnole (Espagne), Séries

La cocinera de Castamar (La Cuisinière de Castamar)

3288076

Acteurs : Michelle Jenner, Roberto Enriquez, Hugo Silva, Maxi Iglesias, María Hervás, Jean Cruz
Réalisateur : Tatiana Rodríguez
Audio : Espagnol, Français
Durée : 600 minutes
Genre: Drame

.

L’histoire:

Dans le Madrid de 1720, une cuisinière douée attire l’attention d’un duc veuf qui reprend sa place dans la société aristocratique.

D’après le roman de Fernando J. Múñez.

.

Mon avis:

La Cuisinière de Castamar (ou La cocinera de Castamar) est une série télévisée espagnole adaptée du roman éponyme de Fernando J. Muñez. Elle se déroule au XVIIIe siècle en Espagne après la guerre de succession qui a vu la victoire des Bourbons.

On suit les aventures de Clara Belmonte, une jeune femme éduquée contrainte de devenir cuisinière après la mort de son père, qui a entraîné la ruine de sa famille. Devenue alors agoraphobie (peur des lieux publics et des espaces ouverts), la voilà qui entre au service de Diego de Castamar, un duc et grand d’Espagne inconsolable depuis la mort tragique, lors d’une chute de cheval, de son épouse Alba, enceinte. Même si tout semble séparer Clara et Diego, leur complicité va se développer et ils vont s’éprendre l’un de l’autre, et débuter une romance sur fond de nombreuses intrigues. Avec sa montée en noblesse grâce à la victoire des Bourbons, Diego s’est attiré de nombreux ennemis et des envieux.

Le fond de l’intrigue est intéressant et assez lourd. On n’a pas toutes les clés en main dès le début, on les découvre ainsi au fur et à mesure, et les questionnements fusionnent au fil des épisodes. Après un tragique évènement, Diego est dans un état dépressif profond. Son statut de noble et de puissant à la cour lui demande certains engagements, comme une descendance et un nouveau mariage. Une jeune femme est ainsi manipulée pour assurer ce rôle. Il s’agit d’Amelia Castro, dont les dettes sont payées à condition qu’elle soit la future duchesse de Castamar. Des complots dans cette série, il y en a de nombreux, peut-être même à en perdre son latin ! C’est d’ailleurs le point négatif que je dirais de la série, c’est long et je me suis sentie perdue dans les intrigues. J’ajouterais aussi que la fin se déroule très rapidement.

Concernant les personnages, j’ai particulièrement aimé Clara. On s’y attache très vite. Elle a beaucoup de courage, et sait ce qu’elle eut. Elle est impressionnante. Diego est un personnage tout aussi intéressant. Droit et honnête, il est enfermé à son insu dans une conspiration. Son frère adoptif Gabriel est tout aussi touchant. Ancien esclave anobli, il s’agit là clairement d’une liberté prise sur l’Histoire, qui ne m’a pas déplu. Son personnage apporte beaucoup à l’intrigue. Par contre, le personnage qui m’a un peu déçu est Amelia Castro, qui mériterait clairement d’être secouée, surtout à la fin dans les derniers épisodes.

Au sujet des lieux de tournage et des costumes, autant dire qu’on est servi. Les paysages que l’on découvre, tout comme les magnifiques manoirs sont sublimes. Même si on passe beaucoup de temps dans les cuisines et les communs des domestiques, on ne peut être déçu. Les costumes sont tout aussi réussis.

En bref, une série historique qui mêle drames, complots, trahisons et romances, avec des personnages forts. Tout de même, ne vous attendez pas à un Downton Abbey espagnol, on en est loin et vous pourrez être déçu.

note 3,5 étoiles

Littérature anglaise (Angleterre), Séries

The Pursuit of Love

mv5botqzzjflntgtodqyzi00y2i5lwe4mmqtyzk0odkzmwixzdnmxkeyxkfqcgdeqxvymjkwotaymdu40._v1_

Acteurs : Lily James, Emily Beecham, Dominic West, Assaad Bouab, Andrew Scott, Shazad Latif et Freddie Fox
Réalisateur : Emily Mortimer
Audio : Anglais
Durée : 180 minutes
Genre: Drame

L’histoire:

Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde, les péripéties amoureuses de Linda Radlett. Aînée d’une riche famille anglaise, au gré de ses rencontres, elle va connaître les bouleversements sociaux et politiques de la première moitié du XXème siècle.

D’après La Poursuite de l’Amour de Nancy Mitford (1945).

.

Mon avis:

Cette mini-série en 3 épisodes est produite par la BBC et Amazon Studio, et réalisée par l’actrice Emily Mortimer. L’histoire met en scène les péripéties amoureuses de Linda Radlett, fille d’une riche famille anglaise fantasque, et de sa meilleure amie et cousine Fanny Logan, durant la période d’entre-deux-guerres en Angleterre.

Rythmée, décalée et haut en couleur, l’intrigue de cette série ne peut vous laisser de marbre. Il y a certes quelques partis-pris par rapport au contexte historique, et une bande son moderne, mais je ne les trouve pas choquants et même plutôt en accord avec l’univers créé. Nous avons affaire à deux jeunes filles de l’aristocratie anglaise en quête de l’amour rêvé. Education différente, dit forcément vision du monde et caractère différents. Et ses jeunes filles vont en voir leurs vies bouleverser.

J’ai particulièrement été impressionnée par la performance de Lily James, même si son rôle de Linda peut être quelque peu agaçant par son excentricité. Son duo avec Emily Beecham est d’ailleurs très convainquant, on sent une réelle complicité entre les actrices. Et que dire des décors et des costumes qui sont aussi superbes.

En tout cas, encore une série qui m’aura donné envie de découvrir le roman dont il est adapté !

Ma chronique du roman

Séries

Le jeu de la Dame

lejeudeladame-banniere

Acteurs : Anya Taylor-Joy, William Horberg, Harry Melling
Réalisateur : Scott Frank, Allan Scott
Audio : Français
Durée : 420 minutes
Genre: Drame

 

L’histoire:

En pleine Guerre froide, le parcours de huit à vingt-deux ans d’une jeune orpheline prodige des échecs, Beth Harmon. Tout en luttant contre une addiction, elle va tout mettre en place pour devenir la plus grande joueuse d’échecs du monde.

 

Mon avis:

Mini-série en 7 épisodes, adaptée du roman de Walter Tevis, j’avoue que c’est surtout l’actrice Anya Taylor-Joy qui m’a donné envie de la découvrir. Et autant dire que l’on est servi par son interprétation de Beth, une jeune orpheline qui se réfugie dans les échecs après avoir subi bien des malheurs.

Au cœur des années 60, on suit donc le parcours de cette jeune orpheline qui se retrouve dans un orphelinat, et y découvrira les échecs. Surdouée, ce jeu est comme une échappatoire pour Beth qui se perd dans l’alcoolisme et les antidépresseurs. Dans un monde ultra-compétitif, masculin et sectaire, elle sait imposer sa place avec force et courage. L’actrice est bluffante, mais il faut aussi citer les autres comédiens qui l’accompagnent et qui sont tous aussi convaincants.

L’univers créé, les costumes et les décors, ainsi que les animations sont de grandes qualités. Je suis bien contente, après en avoir tellement entendu parlé dans la presse et sur les réseaux, de m’être lancée. A vrai dire, je ne pensais pas aimer à ce point !

Ma chronique du roman