Album, Classique, Jeunesse, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Princesse Sara de Frances Hodgson Burnett et Nathalie Novi

Princesse Sara de Frances Hodgson Burnett et Nathalie Novi

Éditeur : Albin Michel Jeunesse
Pages : 96 pages
Parution : 3 Novembre 2021
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse, Classique
Lien Amazon

.

L’histoire:

Sara a été élevée en Inde par son père, un capitaine anglais. À son septième anniversaire, elle est envoyée à Londres pour étudier dans le pensionnat de Miss Minchin. Fortunée, elle s’y retrouve favorite ; mais tout bascule lorsque son père disparaît tragiquement – et sa richesse avec lui. Sara devient alors le souffre-douleur du pensionnat. Son imagination lui permet cependant de s’évader et de jouer à son jeu préféré, « Supposons que ». Et si, et si… et si Sara était une princesse ?

.

Mon avis:

Classique de la littérature jeunesse, Frances Hodgson Burnett nous livre l’histoire de Sara (qui est d’ailleurs inspirée de sa propre vie). Son père, le capitaine anglais Raph Crewe en mission dans les Indes, souhaite offrir à sa fille une éducation anglaise en l’envoyant dans un pensionnat aristocratique à Londres. Agée de 12 ans, Sara qui a vécu de nombreuses années à ses côtés, va alors vivre des aventures éprouvantes et aussi merveilleuses…

Cet album signe ma première rencontre avec Sara. (Il ne me semble pas avoir vu l’adaptation quand j’étais enfant, ou j’en ai tout simplement plus de souvenirs !) Et quelle héroïne impressionnante et fascinante. La vie n’a pas été tendre avec elle. Sa mère est décédée très tôt, et là voilà dans un pensionnat seule. Au début, elle est vue comme l’élève favorite. Elle se sent même trop gâtée. Mais, tout bascule après la réception d’une lettre annonçant le décès de son père et la perte de sa fortune. Elle est alors comme une simple domestique, et se voit confier plein de tâches pénibles à effectuer. Combative, elle ne se laisse pas aller, et se met à songer à des histoires fantastiques. Sa bonté et son cœur pur lui offrira de bien belles surprises.

Autant pour l’intrigue que pour les illustrations, j’ai apprécié tourner les pages de cet ouvrage. Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’il s’agit de la traduction du texte original publié sous forme de feuilleton en 1888. L’épopée de Sara est superbe. Même si les épreuves qu’elle traverse sont difficiles, ce n’est pas avec négativité qu’elle les voit. Sa personnalité et son imagination l’emmène loin, jusqu’à lui ouvrir des portes insoupçonnables. Une bien belle histoire qui fait rêver ! On ne peut que s’attacher à son personnage. Encore un classique que je suis contente d’avoir découvert !

 

note 4,5 étoiles

 

 

Album, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Le livre disparu de Colin Thompson

le-livre-disparu

Éditeur : Circonflexe
Pages : 32 pages
Parution : 30 août 2013
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Nous sommes dans une bibliothèque contenant tous les ouvrages possibles et inimaginables. Tous ? Non, il en manque un, « Comment ne jamais vieillir », qui a disparu depuis 200 ans. Le petit Peter et sa famille vivent dans une des nombreuses cités qui s’animent la nuit, entre les livres. Il rêve de trouver le livre perdu et de connaître enfin le secret de la jeunesse éternelle ! Commence alors pour le petit garçon un voyage initiatique à travers les étagères, les rayonnages jusqu’à la rencontre du Vieil Enfant.

 

Mon avis:

Plongeons dans une bibliothèque qui contient tous les livres publiés dans le monde. Enfin presque. L’un d’entre eux est manquant depuis longtemps. Son titre est : « Comment ne jamais vieillir ». Le jeune Peter, curieux de cette absence, compte bien tout faire pour le retrouver et relever ce défi.

Cet album est vraiment spécial et spectaculaire. On ne lit pas que son contenu textuel, mais aussi ses illustrations qui sont impressionnantes. Au fil des pages, celles-ci nous cachent de belles surprises. L’intrigue se passant dans une bibliothèque, de nombreux livres sont présents. Leurs titres sont tous aussi intéressant à découvrir, que les messages secrètement enfouit. On passe du temps à tourner les pages, à la recherche de chaque indice et a les admirer.

Une fois l’histoire achevée, on se dit que ce n’est pas seulement la recherche d’un livre perdu qui nous est contée. Les dimensions psychologiques et philosophiques sont tellement plus grandes. Qu’est ce que la vie? Faut il avoir peur de vieillir? Vivre longtemps, est-ce la clé du bonheur ? Qu’est-ce que le bonheur… Des questions qu’un enfant ne se posera pas. Cela rend l’album intriguant. Il peut ainsi être confié à différent public, grâce à ces multiples sens de lecture et d’interprétation. Une superbe découverte, dont j’ai déjà envie de redécouvrir !

note 4,5 étoiles

Album, Classique, Jeunesse, Littérature suédoise (Suède), Livres

Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède de Selma Lagerlöf et Yvan Duque

Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède de Selma Lagerlöf

Éditeur : Albin Jeunesse
Pages : 160 pages
Parution : 30 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse, Classique
Lien Amazon

.

L’histoire:

Dans cette aventure extraordinaire, un jeune garnement se retrouve transformé en lutin et, pour se racheter, parcourt son pays sur le dos d’un jars, avec qui il se lie d’amitié. Les épreuves qu’il rencontre seront autant de rites initiatiques, qui lui permettront peut-être de redevenir un vrai petit garçon… Un classique publié en France en 1912 pour la première fois.

.

Mon avis:

Depuis quelques temps, les éditions Albin Michel rééditent des classiques de la littérature jeunesse sous forme d’album illustré. Collection dirigée par Benjamin Lacombe, un auteur et illustrateur que j’adore, c’est ainsi l’occasion de redécouvrir certain classique, ou d’en découvrir tout simplement.

Pour moi, les aventures de Nils Holgersson sont une première, et quel plaisir de faire connaissance avec cette belle histoire en compagnie de magnifiques illustrations qui nous font voyager.

Nils est un jeune garçon qui enchaine les bêtises. Un jour, il rencontre un tomte, un lutin suédois, et parce qu’il s’est moqué de lui, il est ensorcelé…et devient tomte lui-même. L’aventure commence pour le jeune garçon qui se retrouve embarqué dans une traversée de la Suède avec un troupeau d’oies sauvages. On parcours avec lui chaque comté de ce territoire scandinave, en s’imaginant les paysages, la faune et la flore. Au fil de la lecture, nous sommes tentés d’ouvrir une carte, afin de suivre au mieux l’expédition de notre jeune héros et d’ainsi parcours avec lui la Suède. Et autant dire que l’auteure sait nous faire rêver, mais surtout voyager. On apprend beaucoup sur la culture du pays, ses légendes, ses croyances, son histoire. On se sent nous même enchanté par les rencontres faites, comme si on faisait partie intégrante de ce voyage.

Je découvre avec cet ouvrage les talents de conteuse de Selma Lagerlöf, qui fut d’ailleurs la première femme à recevoir le Prix Nobel de littérature. Et quelle révélation !

Pour ce qui est des illustrations, elles sont toutes aussi enchanteresses que l’histoire et participent à nous emmener loin dans notre imagination. 

note 4,5 étoiles

 

 

Album, Littérature française (France), Livres

L’arbre de Sobo de Marie Sellier et Charlotte Gastauton

L'arbre de Sobo de Marie Sellier et Charlotte Gastaut

Éditeur : Réunion des musées nationaux
Pages : 48 pages
Parution : 24 Octobre 2018
Tome : 01/01
Format : Album
Genre : Jeunesse
Lien Amazon

.

L’histoire:

Cet arbre si grand, si beau, dont la ramure bruissante de feuilles, d’oiseaux et d’esprits surplombe la campagne japonaise jusqu’à la mer, c’est l’arbre préféré de Sobo, la grand-mère de Kimi.
Comme Sobo, il est calme, solide et protecteur.
Comme elle, il brave le temps…

.

Mon avis:

Cet album nous donne rendez-vous au Japon à la découverte de Sobo, la grand-mère de Kimi. Non loin de sa maison, se dresse un arbre majestueux, où elles aiment y partager de bons moments. Toutes ses vacances, Kimi les passe chez sa grand-mère qui est une brodeuse reconnue. La jeune fille est très admirative de son travail, et apprend différents points de broderie. Mais un jour, ses parents lui apprennent que Sobo a rejoint les esprits, et qu’ils vont devoir vendre sa maison. La jeune fille ne compte pas les laisser faire…

L’intrigue nous parle certes du deuil, mais de façon très poétique et captivant. Le parcours de Kimi est très touchant, et on continue à la suivre bien des années après. On découvre aussi les traditions et l’art de la culture japonaise, magnifiquement mis en lumière par les illustrations. Ce n’est donc pas de la tristesse que l’on ressent en tournant les pages, mais plutôt de l’admiration pour le lien transgénérationnel créé entre une grand mère et sa petite fille, ainsi que sa transmission. On ne peut qu’être touché par les actions de notre jeune héroïne, et de l’émerveillement de ses parents.

Un très bel album à découvrir tout en douceur et en émotion, pour la beauté de ses mots et pour son graphisme très fin et détaillé.

note 5 étoiles

Album, Littérature française (France), Livres

Le livre du Rien de Rémi Courgeon

81djhmatpcl

Éditeur : Seuil
Pages : 64 pages
Parution : 3 Septembre 2020
Tome : 01/01
Format : Album
Genre : Jeunesse
Lien Amazon

.

L’histoire:

Le jour où le grand-père d’Alicia lui offre ce drôle de livre, c’est toute la vie de la petite fille qui va être transformée. Et pourtant il n’a rien d’extraordinaire, bien au contraire. Ses pages sont blanches et c’est ce qui en fait toute la magie. Son grand-père le lui a promis, dès qu’Alicia l’ouvrira, une idée lui viendra : une idée drôle, une idée astucieuse, et peut-être même une idée géniale. La consigne est simple : ne jamais rien écrire dessus et le protéger de tout ce qui pourrait l’abîmer.
Un album délicat sur la transmission et la créativité. Pour ne jamais oublier que les livres sont un peu magiques…

.

Mon avis:

Peu avant de disparaitre, le grand-père d’Alicia lui offre un livre. Mais à sa grande surprise, celui-ci est entièrement vide. D’après son grand-père, il est magique « A chaque fois que tu l’ouvriras, tu auras une idée » Mais attention, il faut surtout bien le protéger et il ne faut pas écrire dedans, sinon il perdrait son pouvoir et deviendrait qu’un simple et vulgaire carnet… Quelque peu sceptique la jeune fille n’y croit pas trop au début, mais il a raison. C’est ainsi le début d’une grande histoire, pleines d’idées !

Comme Alicia au début de l’histoire, on se demande bien ce qu’est ce livre objet magique. Au fil des pages, Alicia grandit, des idées projets et aventures pleins la tête. Tout en émotion et en poésie, on se sent emporté pour l’histoire qui traite finalement de la créativité, de l’invention, de la poursuite de nos rêves jusqu’à leur réalisation. Mais aussi de peurs, comme le doute, l’incertitude et la fameuse page blanche !

Une œuvre qui invite donc à la réflexion.

note 3 étoiles

Album, Littérature belge (Belgique), Livres

C’est moi le plus fort de Mario Ramos

71-w6jucdgl

Éditeur : L’École des loisirs
Pages : 23 pages
Parution : 1 Novembre 2002
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

.

L’histoire:

Quand un loup a besoin d’être rassuré, que fait-il ? Il va poser cette question toute simple aux habitants de la forêt : « Dis-moi, qui est le plus fort ? » Et tout le monde, du Petit Chaperon Rouge, aux Trois Petits Cochons en passant par les sept Nains, tout le monde répond : « Le plus fort, c’est le loup. » Alors, quand une espèce de petit crapaud de rien du tout lui tient tête, le loup se fâche…

.

Mon avis:

C’est l’histoire d’un loup très sûr de lui, qui faisait une promenade digestive en forêt. Il en profite bien sûr pour effrayer tous les personnages qu’ils croissent en chemin. Tous sont d’ailleurs issus de contes classiques : le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, les sept nains… Jusqu’au moment, et on s’en doute dès le début de l’histoire, où il rencontre un fameux personnage… Le loup, qui se porte un égo surdimensionné, se voit ainsi bien remis à sa place ! Hé oui, la force ne fait pas tout !

Même si on s’attend à ce qui va arriver, on ne sait juste pas comment ni par qui. Et on finit par s’attacher à ce loup qui a finalement besoin de se rassurer de sa position, et s’enorgueilli au fil des pages. La chute arrive et on explose de rire.

Un bon roman d’apprentissage, avec de magnifiques illustrations et surtout une jolie morale.

note 4,5 étoiles

Album, Littérature française (France), Livres

Le souffleur de rêves de Bernard Villiot et Thibault Prugne

Le souffleur de rêves de Bernard Villiot et Thibault Prugne

Éditeur : Gautier Languereau
Pages : 40 pages
Parution : 25 Octobre 2015
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Au nord de Venise, sur l’île de Murano, célèbre dans le monde entier pour ses maîtres verriers, un mystérieux souffleur fit une nuit le bonheur d’un enfant en lui offrant un cadeau extraordinaire : une bulle de rêve. Dès lors, tous les enfants de l’île réclamèrent des rêves merveilleux.
Mais qui était donc ce souffleur magicien ?

 

Mon avis:

Il y a longtemps en Italie sur l’île de Murano, vivait un pauvre orphelin du nom de Zorzi Ballari. Il était alors apprenti chez Pietro Spalato. Le rêve de Zorzi a toujours été de devenir lui-même souffleur de verre. Malheureusement, un jour il est victime d’un accident qui le condamne au rejet et à l’exil. Plus personne ne veut du boiteux, et il retourne à la rue. Empli de courage, ce jeune garçon n’a pas dit son dernier mot. Il décide d’apprendre à souffler le verre seul, le soir dans les ateliers. Une nuit alors qu’il rencontre un autre orphelin, il lui offre une bulle de rêve. Tous les enfants le réclament et ça ne lui attire pas que de la bienveillance…

L’histoire de cet album est particulièrement touchante et poétique. On y aborde des thématiques fortes comme le rejet, la maltraitance, le handicap, la lutte contre les préjugés, mais aussi l’espoir, le courage, et l’altruisme. Dès les premières pages; on se sent comme transporté dans ce monde où l’imaginaire à aussi une place importante. Comme enchantée par ce conte, on souhaite nous aussi découvrir ce village pittoresque, et avoir la chance d’entrer en contact avec ce merveilleux souffleur de verre, ou plutôt de rêve. L’intrigue nous réserve aussi quelques moments où la méchanceté humaine règne, mais où le bien fini par triompher. L’espoir, la bonté, la force et la persévérance de notre héros nous font tomber sous son charme, et on l’admire.

Les illustrations sont aussi parfaitement en harmonie avec le texte et nous invite à l’émerveillement. Tout en douceur, elles accompagnent la narration en illustrant les personnages principaux, mais aussi cette superbe île de Murano. On se sent apaisé et attendrit par l’histoire qui finit par une belle conclusion.

Un superbe album émouvant à découvrir !

Album, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Une histoire sombre, très sombre de Ruth Brown

a1pmdhjfkl

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 32 pages
Parution : 16 Avril 2010
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

Synopsis:

Dans ce pays, il y a un bois sombre, très sombre. Dans cette histoire, il y a un chat noir, très noir. Et à ce mystère, il y a une fin drôle, très drôle…
Une histoire pour se faire peur, un petit peu peur… sans se lasser.

 

Mon avis:

L’histoire que nous propose l’auteur est toute en simplicité et légèreté. On se déplace dans un château lugubre, qui nous dévoile ses secrets de pages en pages.

On passe un bon moment de découverte, mais finalement on prend surtout plus son temps à regarder les illustrations, que le texte très court et répétitif. Et autant dire qu’elles sont superbes, très soignées et détaillées. Elles nous invitent à scruter les moindres détails. Au fil de l’histoire, et même avec si peu de texte, l’auteur arrive à faire monter la tension en nous. L’univers dépeint est sombre, inquiétant, et décrit avec un langage courant. Puisqu’il s’agit avant tout d’un album jeunesse pour tout-petits (3-4 ans) Et la chute arrive, et c’est l’explosion de rire ! On est pourtant prévenu en lisant le résumé, mais quand même, comme s’attendre à ça ! Je dirais que c’est la dernière phrase qui fait toute la magie du livre. L’intrigue n’est certes pas originale: un château hanté, une ambiance sombre, un chat noir… ce sont des classiques pour Halloween, pour faire peur et frissonner. Mais cette fin est tellement drôle, pour reprendre les termes du résumé. Au moins pas de risque de cauchemar après cette lecture ! Et je dirais même qu’elle amène à réfléchir, derrière quelque chose qui fait peur, ou doit le faire, ou encore que les préjugés nous dictent, il y a une autre histoire…

Une bien belle surprise, et quel plaisir d’avoir ce fou rire si inattendu. Un album à avoir dans sa bibliothèque et à partager !