Album, Littérature française (France), Livres

L’arbre de Sobo de Marie Sellier et Charlotte Gastauton

L'arbre de Sobo de Marie Sellier et Charlotte Gastaut

Éditeur : Réunion des musées nationaux
Pages : 48 pages
Parution : 24 Octobre 2018
Tome : 01/01
Format : Album
Genre : Jeunesse
Lien Amazon

.

L’histoire:

Cet arbre si grand, si beau, dont la ramure bruissante de feuilles, d’oiseaux et d’esprits surplombe la campagne japonaise jusqu’à la mer, c’est l’arbre préféré de Sobo, la grand-mère de Kimi.
Comme Sobo, il est calme, solide et protecteur.
Comme elle, il brave le temps…

.

Mon avis:

Cet album nous donne rendez-vous au Japon à la découverte de Sobo, la grand-mère de Kimi. Non loin de sa maison, se dresse un arbre majestueux, où elles aiment y partager de bons moments. Toutes ses vacances, Kimi les passe chez sa grand-mère qui est une brodeuse reconnue. La jeune fille est très admirative de son travail, et apprend différents points de broderie. Mais un jour, ses parents lui apprennent que Sobo a rejoint les esprits, et qu’ils vont devoir vendre sa maison. La jeune fille ne compte pas les laisser faire…

L’intrigue nous parle certes du deuil, mais de façon très poétique et captivant. Le parcours de Kimi est très touchant, et on continue à la suivre bien des années après. On découvre aussi les traditions et l’art de la culture japonaise, magnifiquement mis en lumière par les illustrations. Ce n’est donc pas de la tristesse que l’on ressent en tournant les pages, mais plutôt de l’admiration pour le lien transgénérationnel créé entre une grand mère et sa petite fille, ainsi que sa transmission. On ne peut qu’être touché par les actions de notre jeune héroïne, et de l’émerveillement de ses parents.

Un très bel album à découvrir tout en douceur et en émotion, pour la beauté de ses mots et pour son graphisme très fin et détaillé.

note 5 étoiles

Album, Littérature française (France), Livres

Le livre du Rien de Rémi Courgeon

81djhmatpcl

Éditeur : Seuil
Pages : 64 pages
Parution : 3 Septembre 2020
Tome : 01/01
Format : Album
Genre : Jeunesse
Lien Amazon

.

L’histoire:

Le jour où le grand-père d’Alicia lui offre ce drôle de livre, c’est toute la vie de la petite fille qui va être transformée. Et pourtant il n’a rien d’extraordinaire, bien au contraire. Ses pages sont blanches et c’est ce qui en fait toute la magie. Son grand-père le lui a promis, dès qu’Alicia l’ouvrira, une idée lui viendra : une idée drôle, une idée astucieuse, et peut-être même une idée géniale. La consigne est simple : ne jamais rien écrire dessus et le protéger de tout ce qui pourrait l’abîmer.
Un album délicat sur la transmission et la créativité. Pour ne jamais oublier que les livres sont un peu magiques…

.

Mon avis:

Peu avant de disparaitre, le grand-père d’Alicia lui offre un livre. Mais à sa grande surprise, celui-ci est entièrement vide. D’après son grand-père, il est magique « A chaque fois que tu l’ouvriras, tu auras une idée » Mais attention, il faut surtout bien le protéger et il ne faut pas écrire dedans, sinon il perdrait son pouvoir et deviendrait qu’un simple et vulgaire carnet… Quelque peu sceptique la jeune fille n’y croit pas trop au début, mais il a raison. C’est ainsi le début d’une grande histoire, pleines d’idées !

Comme Alicia au début de l’histoire, on se demande bien ce qu’est ce livre objet magique. Au fil des pages, Alicia grandit, des idées projets et aventures pleins la tête. Tout en émotion et en poésie, on se sent emporté pour l’histoire qui traite finalement de la créativité, de l’invention, de la poursuite de nos rêves jusqu’à leur réalisation. Mais aussi de peurs, comme le doute, l’incertitude et la fameuse page blanche !

Une œuvre qui invite donc à la réflexion.

note 3 étoiles

Album, Littérature belge (Belgique), Livres

C’est moi le plus fort de Mario Ramos

71-w6jucdgl

Éditeur : L’École des loisirs
Pages : 23 pages
Parution : 1 Novembre 2002
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

.

L’histoire:

Quand un loup a besoin d’être rassuré, que fait-il ? Il va poser cette question toute simple aux habitants de la forêt : « Dis-moi, qui est le plus fort ? » Et tout le monde, du Petit Chaperon Rouge, aux Trois Petits Cochons en passant par les sept Nains, tout le monde répond : « Le plus fort, c’est le loup. » Alors, quand une espèce de petit crapaud de rien du tout lui tient tête, le loup se fâche…

.

Mon avis:

C’est l’histoire d’un loup très sûr de lui, qui faisait une promenade digestive en forêt. Il en profite bien sûr pour effrayer tous les personnages qu’ils croissent en chemin. Tous sont d’ailleurs issus de contes classiques : le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, les sept nains… Jusqu’au moment, et on s’en doute dès le début de l’histoire, où il rencontre un fameux personnage… Le loup, qui se porte un égo surdimensionné, se voit ainsi bien remis à sa place ! Hé oui, la force ne fait pas tout !

Même si on s’attend à ce qui va arriver, on ne sait juste pas comment ni par qui. Et on finit par s’attacher à ce loup qui a finalement besoin de se rassurer de sa position, et s’enorgueilli au fil des pages. La chute arrive et on explose de rire.

Un bon roman d’apprentissage, avec de magnifiques illustrations et surtout une jolie morale.

note 4,5 étoiles

Album, Littérature française (France), Livres

Le souffleur de rêves de Bernard Villiot et Thibault Prugne

Le souffleur de rêves de Bernard Villiot et Thibault Prugne

Éditeur : Gautier Languereau
Pages : 40 pages
Parution : 25 Octobre 2015
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Au nord de Venise, sur l’île de Murano, célèbre dans le monde entier pour ses maîtres verriers, un mystérieux souffleur fit une nuit le bonheur d’un enfant en lui offrant un cadeau extraordinaire : une bulle de rêve. Dès lors, tous les enfants de l’île réclamèrent des rêves merveilleux.
Mais qui était donc ce souffleur magicien ?

 

Mon avis:

Il y a longtemps en Italie sur l’île de Murano, vivait un pauvre orphelin du nom de Zorzi Ballari. Il était alors apprenti chez Pietro Spalato. Le rêve de Zorzi a toujours été de devenir lui-même souffleur de verre. Malheureusement, un jour il est victime d’un accident qui le condamne au rejet et à l’exil. Plus personne ne veut du boiteux, et il retourne à la rue. Empli de courage, ce jeune garçon n’a pas dit son dernier mot. Il décide d’apprendre à souffler le verre seul, le soir dans les ateliers. Une nuit alors qu’il rencontre un autre orphelin, il lui offre une bulle de rêve. Tous les enfants le réclament et ça ne lui attire pas que de la bienveillance…

L’histoire de cet album est particulièrement touchante et poétique. On y aborde des thématiques fortes comme le rejet, la maltraitance, le handicap, la lutte contre les préjugés, mais aussi l’espoir, le courage, et l’altruisme. Dès les premières pages; on se sent comme transporté dans ce monde où l’imaginaire à aussi une place importante. Comme enchantée par ce conte, on souhaite nous aussi découvrir ce village pittoresque, et avoir la chance d’entrer en contact avec ce merveilleux souffleur de verre, ou plutôt de rêve. L’intrigue nous réserve aussi quelques moments où la méchanceté humaine règne, mais où le bien fini par triompher. L’espoir, la bonté, la force et la persévérance de notre héros nous font tomber sous son charme, et on l’admire.

Les illustrations sont aussi parfaitement en harmonie avec le texte et nous invite à l’émerveillement. Tout en douceur, elles accompagnent la narration en illustrant les personnages principaux, mais aussi cette superbe île de Murano. On se sent apaisé et attendrit par l’histoire qui finit par une belle conclusion.

Un superbe album émouvant à découvrir !

Album, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Une histoire sombre, très sombre de Ruth Brown

a1pmdhjfkl

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 32 pages
Parution : 16 Avril 2010
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

Synopsis:

Dans ce pays, il y a un bois sombre, très sombre. Dans cette histoire, il y a un chat noir, très noir. Et à ce mystère, il y a une fin drôle, très drôle…
Une histoire pour se faire peur, un petit peu peur… sans se lasser.

 

Mon avis:

L’histoire que nous propose l’auteur est toute en simplicité et légèreté. On se déplace dans un château lugubre, qui nous dévoile ses secrets de pages en pages.

On passe un bon moment de découverte, mais finalement on prend surtout plus son temps à regarder les illustrations, que le texte très court et répétitif. Et autant dire qu’elles sont superbes, très soignées et détaillées. Elles nous invitent à scruter les moindres détails. Au fil de l’histoire, et même avec si peu de texte, l’auteur arrive à faire monter la tension en nous. L’univers dépeint est sombre, inquiétant, et décrit avec un langage courant. Puisqu’il s’agit avant tout d’un album jeunesse pour tout-petits (3-4 ans) Et la chute arrive, et c’est l’explosion de rire ! On est pourtant prévenu en lisant le résumé, mais quand même, comme s’attendre à ça ! Je dirais que c’est la dernière phrase qui fait toute la magie du livre. L’intrigue n’est certes pas originale: un château hanté, une ambiance sombre, un chat noir… ce sont des classiques pour Halloween, pour faire peur et frissonner. Mais cette fin est tellement drôle, pour reprendre les termes du résumé. Au moins pas de risque de cauchemar après cette lecture ! Et je dirais même qu’elle amène à réfléchir, derrière quelque chose qui fait peur, ou doit le faire, ou encore que les préjugés nous dictent, il y a une autre histoire…

Une bien belle surprise, et quel plaisir d’avoir ce fou rire si inattendu. Un album à avoir dans sa bibliothèque et à partager !

Album, Littérature hongroise (Hongrie), Littérature italienne (Italie), Livres

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

 

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

Éditeur : Gautier Languereau
Pages : 72 pages
Parution : 23 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

 

Synopsis:

Et si un jour tu tombais sur un œuf de dragon ? Tu aurais bien besoin de ce guide complet pour tout savoir sur les races de dragons existantes mais aussi leurs caractéristiques, anatomie, défenses secrètes… Tu trouveras aussi les clefs pour les apprivoiser et les emmener avec toi pour de grandes aventures ! Tous ne sont pas de si terribles créatures…enfin, cela dépend lesquels… Apprenti dragonnier, ce livre est pour toi !

 

 

Mon avis:

En tant que grande fan de dragons, voici un album superbement illustré et conté. Certes, on nous présente chaque race de dragons comme une encyclopédie, mais on n’oublie pas pour autant le lecteur. Dès l’introduction, on sent que notre place sera importante dans cette lecture. On fait d’abord connaissance avec les dragons occidentaux, puis orientaux et enfin spéciaux. Puis la dernière partie de l’ouvrage est consacré à nos cours d’apprenti dragonnier. 

A chaque page, on ne peut que s’émerveiller par les illustrations qui sont splendides. Le texte nous explique chaque spécificité de chacun des dragons que l’on rencontre, tout en gardant une note d’humour. On fait véritablement un avec l’ouvrage, qui nous emmène vraiment à la découverte de chaque espèce. Même si visuellement et textuellement j’étais déjà enchantée par l’ouvrage, la dernière partie m’a bien plu, et nous réserve des surprises, toujours remplies d’humour, de bonne humeur, et d’enseignement. On nous apprend comment éduquer un dragon, comment lui apprendre à bien se tenir, à avoir des bonnes manières… Mais finalement toutes ses règles et conseils sont aussi bien utiles pour le petit dragon qui sommeil en nous ! 

Un véritable coup de cœur pour cet album, pour son sujet, ses illustrations, l’implication du lecteur qui n’a pas été mis de côté dans cette encyclopédie, et pour la surprise finale en fin d’ouvrage qui m’a fait totalement succomber.

note 5 étoiles

 

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin918fvmSwP2LLe grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

 

Album, Littérature américaine (Etats-Unis), Littérature irlandaise (Irlande), Livres

Rébellion chez les crayons de Oliver Jeffers et Drew Daywalt

couv25469175

Éditeur : Kaléidoscope
Pages : 38 pages
Parution : 7 Septembre 2011
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

Synopsis:

Un petit garçon reçoit plein de lettres de réclamation de ses crayons de couleurs. Par exemple le rouge : pourquoi est-il toujours préposé aux camions de pompiers ? La solution pour les calmer ? Tous les mélanger pour faire un beau dessin !

 

Mon avis:

Voici un album parfaitement dans l’air du temps. Peut-être pour vous aussi, les vacances sont finies, et que le chemin de la rentrée arrive. En tout cas, avez-vous pensé à inspecter votre trousse !? Puisque Duncan, notre jeune héros, a eu une sacré surprise. Tous ses crayons de cire sont partis de sa boite, à la place une série de lettres avec pleines de revendications, rien que ça ! Et notre héros, aime ses crayons, alors il va devoir trouver une solution…

Voici un album qui m’a fait passer un très bon moment, j’ai souri et on peut même dire éclaté de rire ! Ici la parole est donnée aux crayons, et chacun à un message a passer. Le crayon rouge trouve qu’il travaille trop, le Jaune pense qu’il doit être le seul à représenter le soleil et pas le Orange, le Noir trouve qu’il n’est pas assez utilisé, le Bleu, lui, n’en peut plus de la charge de travail qu’il a et demande du repos, et le Rose se sent délaissé. Beaucoup de sentiments se bousculent à travers toutes ses lettres de rébellions: épuisement, frustration, jalousie… le tout exprimé avec humour. Chacun ont finalement leurs personnalités, et sont comme humanisés. On comprend très bien leurs messages, qui en glissent d’autre, et dénoncent aussi les codes de la société. Pourquoi le crayon rose serait pour les filles ? Comme le suggère Rose, un dinosaure rose ou un monstre rose, c’est tout à fait possible ! Notre héros va donc retrouver ses crayons, et laisser place plutôt à son imaginaire sans limite ni contrainte. 

Entre fous rires et émotions, une histoire qui ne laisse pas indifférente. Un pur moment de bonheur et haut en couleur ! 

note 4,5 étoiles

Album, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Harry Potter: Les Mystères de Poudlard de Jody Revenson

couv70955148

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 48 pages
Parution : 24 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Le bureau de Dumbledore, la Salle sur Demande ou encore la Forêt interdite, autant de lieux cultes de la célèbre école de sorcellerie qu’explore ce magnifique album.
Regorgeant de révélations passionnantes sur les secrets de fabrication des décors et sur les effets spéciaux, truffé d’images des films et d’illustrations somptueuses fourmillant de détails, cet ouvrage exceptionnel propose une plongée unique au cœur de Poudlard.

 

Mon avis:

Voici un album qui nous propose de plonger dans le monde de Poudlard, et de découvrir ses secrets, pièces par pièces. On découvre ainsi quelques anecdotes du tournage, secrets de fabrication, ou encore les lieux qui ont inspiré certains décors. A noter que cet ouvrage nous expose l’univers cinématographique créé par les réalisateurs, et non celui imaginé par J.K Rowling.

Cet album est graphiquement très riche. Les illustrations sont colorées, simples et efficaces. C’est avec grand plaisir qu’on tourne chaque page pour découvrir une nouvelle pièce. De la bibliothèque, à la grande salle, aux salles de classe, ou encore aux bureaux des professeurs, on visite le célèbre château pièces par pièces. Toutefois pour les grands fans de la saga, ne vous attendez pas à faire de grandes découvertes. L’album est avant tout graphique, et ce sont des notes par ci par là qui nous sont proposées. J’ai tout de même fait quelques découvertes, mais c’était surtout des redécouvertes ! Je tiens aussi à vous signaler quelques erreurs de traductions, des phrases sont mal tournées et ne sont pas en adéquation avec l’intrigue portée à l’écran, tout comme certains mots ne représentant pas ce qu’on a pu voir.

Dans son ensemble, il reste tout de même un bel ouvrage, mais qui aurait clairement pu contenir plus de texte. Il y a de la matière avec une saga comme Harry Potter. Mais en tout cas, visuellement il reste très réussi.

note 3 étoiles