Astrid Bromure, tome 1 : Comment dézinguer la petite souris de Fabrice Parme

couv54906239

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 40 pages
Parution : 15 Avril 2015
Tome : 01/…
Format: Bande-dessinée
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Astrid vient de perdre une dent, et découvre à cette occasion la légende de la petite souris… les versions proposées par son entourage différent tellement qu’elle n’en croit pas un mot. Pour le prouver, elle décide de mettre en place de savants pièges pour la capturer, échoue mais… Stupéfaction : la petite souris lui a déposé un tube de dentifrice sous son oreiller. Elle existe donc ! Astrid extrêmement motivée va tout faire faire pour résoudre le mystère du dentifrice et capturer sa première amie.

 

Mon avis:

Quel super moment de rigolage et de détente passé avec Astrid !

Cette jeune fille habite dans une maison haut perchée sur un building. Ces parents ne sont pas là, et elle s’ennuie. Heureusement le personnel est là pour lui tenir compagnie. Mais autant dire que le majordome et la dame de ménage ont quelques difficultés à trouver des activités qui puissent la motiver et surtout l’amuser. Alors qu’elle est sur le point de perdre une dent, ils lui parlent de la fameuse petite souris. Mais Astrid n’y croit pas le moins du monde, et elle compte bien leur prouver qu’elle n’hésite pas cette petite souris. D’ailleurs comment elle ferait pour récupérer les dents, pourquoi mettre une pièce de monnaie… ? Et c’est là que l’aventure commence !

Astrid est une jeune fille très curieuse et intelligente. Elle ne croit pas à ces histoires d’enfants, et elle n’en est plus une, elle est une grande fille maintenant. Et elle compte bien le prouver ! On s’attache ainsi très vite à Astrid, et qu’est ce qu’on rigole. Les dessins sont aussi très doux, et j’ai apprécié aussi les personnages secondaires, ainsi que le chien et le chat qui jouent aussi un rôle dans cette histoire. Ce premier tome m’a vraiment conquise, j’en garde un super souvenir et j’ai hâte de dévorer les suivants.

5 étoiles

Monet : Nomade de la lumière de Salva Rubio et Ricard Fernandez

couv50026510

Éditeur : Le Lombard
Pages : 112 pages
Parution : 17 Mars 2017
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Roman graphique, biographie

Lien Amazon

 

L’histoire:

Du Salon des Refusés au mouvement des Impressionnistes, de jeune peintre désargenté à grand bourgeois tutoyant les huiles, du mari à l’amant… la vie de Claude Monet fut pour le moins plurielle. Chef de file, à son cœur défendant, d’un mouvement qui bouleversa la vision de la peinture au XIXe siècle, l’homme n’est finalement resté fidèle qu’à une seule quête : celle de la lumière absolue, qui viendrait éclairer toute son oeuvre de sa perfection. Salva Rubio et Ricard Efa nous racontent aujourd’hui les aléas de cette recherche, dont Monet paya le prix autant qu’il l’encaissa, à travers un somptueux roman graphique.

 

Mon avis:

Etant une grande fan du courant impressionniste, je ne pouvais qu’aimer ce roman graphique, et cela a été le cas. Au fil des pages, on revit les grandes étapes de la vie de cet artiste en devenir. On fait ainsi la connaissance avec d’autres grands noms, comme Zola, Renoir, Manet, Pissarro, Cézanne, Degas… Et c’est un très bel hommage qui lui est rendu via cet ouvrage. En plus de ces œuvres mythiques, on découvre un peu plus l’homme et les divers combats qu’il a du mener. Sa vie n’a certes pas été facile.

Les illustrations sont très douces et poétiques. On y découvre des reproductions de ces tableaux durant la narration. A la fin de l’ouvrage, il y a quelques pages explicatives sur les œuvres cités. Quitte à faire une biographie, j’aurais aimé un peu plus de détails sur les œuvres. C’est mon seul petit bémol qui n’entache en rien à ce super roman.

PS: Je vous réserve une petit surprise demain, en rapport avec cet ouvrage !

4,5 étoiles

La boîte à musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient de Carbone et Gijé

couv45126750

Éditeur : Dupuis
Pages : 56 pages
Parution : 26 Janvier 2018
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l’intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu’un lui fait signe et lui demande de l’aide. Dès lors, en suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable… Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d’Andréa et de son frère Igor, est gravement malade… Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L’eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s’occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne… avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père.

À moins que tout cela ne fût qu’un rêve… ou pas !

 

Mon avis:

J’avoue que dès que j’ai vu la couverture, j’avais déjà craquée ! Elle est tellement superbe !

Avec cette BD, on fait la connaissance de Nola, une petite fille qui vient d’avoir 8 ans, et qui vient tout juste de perdre sa maman. Elle lui manque beaucoup, comme à son papa. Pour son anniversaire, il décide de lui offrir un cadeau particulier. C’était un objet très important pour sa maman: une sublime boule à neige qui fait aussi boîte à musique. Mais c’est aussi et surtout une porte vers un monde merveilleux et fantastique. Alors que Nola voit un « Au secours » s’afficher dans la neige, et une petite fille lui faire de grands appels, Nola ne peut qu’y répondre. Voilà comment commence la folle aventure, ou de nombreuses surprises l’attendent.

J’ai tout de suite été charmé par les aventures de Nola, et je me suis laissée embarquer dans ce nouveau monde de Pandorient à vitesse grand v. L’entrée m’a fait penser à Narnia, où les enfants entrent via une armoire. Ici la porte d’entrée est cette boite à musique, que beaucoup souhaiterait avoir j’en suis sûr ! Le monde qui s’ouvre à nous est merveilleux. De nombreuses créatures fantastiques y vivent. Mais Nola n’a pas le temps de poser des questions et d’admirer le paysage. Sa nouvelle amie a besoin de son aide, et rapidement. En plongeant dans ce monde, Nola ne se doutait pas que sa maman y était déjà allée. Elle va ainsi rencontrer d’autres personnes qui lui feront se sentir encore plus proche d’elle. Maintenant c’est à Nola de continuer ce que sa maman a entrepris.

J’ai tellement été happé par cette BD, que quand la fin est arrivée j’étais presque déçue. J’ai d’autant plus grande hâte de connaitre la suite, et surtout ce monde dont on ne connait pas grand chose. Mais on se doute à la fin de cette lecture, qu’il a beaucoup à nous raconter. En plus de ses habitants, des créatures que l’on connait à peine, on ressent une atmosphère de danger avec des interdits.

Bref, une première partie qui nous donne l’eau à la bouche ! J’en redemande !

4 étoiles

Le grand méchant renard de Benjamin Renner

couv8366841

Éditeur : Delcourt
Collection: Shampooing

Pages : 192 pages
Parution : 25 Janvier 2015
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire :

Un renard chétif tente de se faire une place de prédateur face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle. Il a trouvé une stratégie : il compte voler des œufs, élever les poussins, les effrayer et les manger.

 

Mon avis :

Avec Le Grand Méchant Renard, entrez dans un monde plein douceur et d’amour. Dès les premières pages, on ne peut s’empêcher de rigoler et de s’attendrir devant les personnages, tous les uns aussi touchant.  On passe un pur moment de bonheur à suivre les péripéties de notre renard, et à se demander comme il va s’en sortir. Une fois que nous sommes entré dans l’histoire, on est happé jusqu’à la fin.

Ce livre est un régal autant pour l’histoire que pour les illustrations parfaitement réalisées.

Pour information, l’histoire existe aussi en film, et j’ai hâte de le découvrir !

 

5 étoiles

L’homme montagne de Séverine Gauthier et Amélie Fléchais

couv59249861

Éditeur : Delcourt
Collection: Delcourt Jeunesse

Pages : 48 pages
Parution : 18 Mars 2015
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Grand-père ne peut plus voyager. Les montagnes qui ont poussé sur son dos tout au long de sa vie sont devenues trop lourdes. L’heure est venue pour lui de penser à son dernier voyage, mais c’est un voyage qu’il doit faire seul. L’enfant lui fait alors promettre de ne pas partir tout de suite. Il va aller chercher pour lui le vent le plus puissant qui soit, celui qui peut soulever les montagnes.

 

Mon avis:

Voici une BD qui est très tendre, poétique et remplie d’émotion. J’avoue avoir eu la larme à l’œil à la fin de ces quelques pages. Bravo à l’auteur et l’illustratrice pour ce bon moment.

On découvre à travers cette histoire un petit enfant qui adore voyager avec son grand père et passer des moments avec lui. Mais voilà son grand père vieillit. Les épreuves, les montagnes qu’il a accumulé au cours de sa vie sont devenues lourdes à porter pour lui. Mais cet enfant a envie de faire un dernier voyage avec lui, et il part donc seul à la recherche d’aide pour son grand père: le vent qui pourra soulever ses montagnes. Il fera ainsi au cours de son voyage de multiples rencontres toutes aussi surprenantes et poétiques.

Le sujet qui traite de la perte de nos êtres chères ne peut que nous émouvoir et nous envoûter. Cette histoire remplie de courage et de tristesse nous fait finalement rêver.

4,5 étoiles

Les carnets de Cerise, tome 4 : La déesse sans visage de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

couv69403311

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 88 pages
Parution : 27 Janvier 2016
Tome : 04/05
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Cerise est une jeune fille qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux… L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ? Mais surtout, qui tire vraiment les ficelles de ce nouveau mystère ? Si Cerise ne résolvait pas l’énigme à temps, les conséquences pourraient être terribles…
Mon avis:
Encore un sublime moment passée avec Cerise dans ce lieu chargé de mystère. Vous l’aurez compris, je suis sous le charge de ce quatrième tome.
L’école est finit et c’est maintenant l’heure des vacances. Pour son anniversaire Cerise reçoit une belle surprise, elle qui aime les enquêtes, va pouvoir en résoudre une avec sa maman dans un mystérieux château des mystères. Ces amies sont aussi de la partie, seconde surprise de sa maman. L’intrigue est prenante, et riche en rencontre et découverte.
Au fil des pages, on découvre une jeune fille qui a de plus en plus de mal à se livrer, et une maman désemparée. Des thèmes forts sont développés dans l’ouvrage: tel que la solitude, la déception, la trahison et la perte d’une personne proche.
Les graphismes sont toujours superbement réalisés, avec un petit bonus à la fin. Nous aussi on peut résoudre une enquête (que je me suis d’ailleurs empressée de réaliser !)
Bref encore un bon moment de lecture avec les aventures de Cerise. J’ai hâte de découvrir le prochain ouvrage.
4,5 étoiles

L’envolée sauvage, intégrale, tome 1 de Laurent Galandon et Arno Monin

couv62723534

Éditeur : France Loisirs
Pages : 96 pages
Parution : 3 Septembre 2014
Tome : 01/02
Format: Album
Genre: Historique

Lien Amazon

 

Synopsis:

France, 1941. Jeune orphelin fasciné par les oiseaux, Simon vit dans une petite commune de campagne éloignée de la tourmente. Pourtant, comme une maladie que l’on ne sent pas venir, l’antisémitisme s’insinue jusque dans son quotidien pour lui rappeler qu’il est juif.
Confronté à la bêtise humaine, Simon va devoir fuir. Pourtant, où qu’il se trouve, la Dame Blanche apparaît : prédateur de mauvais augure ou ange gardien nocturne ? De son village, en passant par un orphelinat, la fuite de Simon l’emmènera jusque dans les montagnes où il trouvera, auprès d’une étrange famille, un nouveau temps de paix. Mais la gangrène se propage, rendant toujours plus provisoires les moments de répit. Et ce que Simon croyait être une descente aux enfers ne fait que commencer…

 

Mon avis:

J’ai vraiment passé un bon moment à parcourir l’histoire de Simon et à découvrir la superbe plume de l’auteur. Sans choquer le lecteur, on aborde ici un sujet dur, mais tout de même avec tact.

« Si on allait se battre pour se venger, on ne vaudrait pas mieux que ceux que nous combattons »

« Si toute la bêtise humaine reposait sur tes épaules, il serait facile de s’en débarrasser »

« Même sans raison, l’Homme a besoin de trouver des coupables. »

3,5 étoiles

END, tome 1 : Elisabeth de Barbara Canepa et Anna Merli

couv74990494

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 60 pages
Parution : 13 Novembre 2013
Tome : 01/??
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Imaginez…
Si le monde autour de vous jamais ne se mouvait.
Si le murmure du vent et le chuchotement de la pluie se répétaient inexorablement dans leur devenir monotone…
Si le silence, souverain, régnait jusqu’à ce que l’invisible ne soit vôtre…
Tel est mon univers.
Un monde où la berceuse du temps a cessé d’entonner sa complainte.
Un monde anémié, privé de toutes couleurs, où les esprits et les âmes perdues trouvent enfin la paix dans leurs mausolées solennels et sans âge…
J’ai 13 ans.
Elisabeth est mon nom.
Mes cheveux sont blancs comme la vie.
Si le cœur vous en dit, vous pourrez me rencontrer.
Mais pour cela, il vous faudra mourir….

 

Mon avis:

Ce qui m’a charmé dans cette bande dessinée c’est les illustrations qui sont justes sublimes.

Concernant l’histoire autant dire qu’elle est déroutante. La couverture est déjà très sombre et elle annonce la couleur de l’histoire. Dès les premières pages, on rencontre Elisabeth qui assiste à un enterrement, à son enterrement. Elle ne comprend pas ce qu’il lui arrive, elle se retrouve dans un monde étrange et elle se demande si elle est vraiment morte. On fait aussi la connaissance de sa soeur Dorothéa et de son amie Nora qui se demande ce qui est arrivé à Elisabeth.

Finalement après la lecture de ce tome, je ne serais pas dire si il m’a plus, tellement qu’il m’a surpris. En tout cas, je suis pressé d’en connaitre la suite, afin de comprendre, moi aussi, ce qui est arrivé à Elisabeth. Cette petite fille est en tout cas vraiment attachante.

Pendant la lecture du livre, je pensais au dessin animé Anastasia. Certains personnages m’y faisait penser en tout cas.

4 étoiles

Les carnets de Cerise, tome 3 : Le dernier des cinq trésors de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 88 pages
Parution : 13 Novembre 2014
Tome : 03/05
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes… En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

 

Mon avis:

Je n’ai pas pu résister et j’ai ouvert directement après ma lecture du deuxième tome, le troisième qui m’attendait sagement dans ma PAL. Eh bien, ce tome est une grande réussite. Notre petite Cerise est au collège maintenant. ça change de la primaire, il y a plusieurs classes, plusieurs professeurs et elle ne se retrouve plus forcément avec ses copines. (Justement nous sommes bien dans le thème aujourd’hui pour cette critique avec la rentrée des classes!) Vous allez me dire, quel mystère Cerise va résoudre dans ce livre, hé bien tout va commencer avec un atelier reliure, où elle fait la connaissance de Sandra et tombera sur un objet mystérieux (j’en dis pas plus pour garder le mystère!) Cet atelier est d’ailleurs très intéressant pour nous aussi lecteur. En effet Cerise tient un journal intime et nous décrit ainsi tout ce qu’elle a appris. (cf. la capture que je vous ai faite) On y retrouve aussi des recettes de cuisine, puisque oui ce tome se déroule pendant un moment festif: Noel.

Ce tome est aussi riche en émotions qu’elles soient joyeuses ou tristes. Au fil de cette nouvelle enquête, des moments seront un peu plus dur, pour Sandra notamment, qui en découvre plus sur ces objets mystérieux que les filles trouvent au fur et à mesure et qui sont chargés d’histoire et de souvenirs.

Enfin je dirais qu’à la fin du livre, au moment du jour de Noel, nous aussi nous sommes gâtés par de belles planches de dessins. Puisqu’il est vrai, qu’au fil de cette superbe saga, les illustrations ont toujours été soignées et bien réalisées.

« Ne dit-on pas que l’adulte créatif est l’enfant qui a survécu? »

IMG_20150901_142842360

4,5 étoiles

Les carnets de Cerise, tome 2 : Le livre d’Hector de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 80 pages
Parution : 6 Novembre 2013
Tome : 02/05
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent… Prenez Elisabeth… toutes les semaines, depuis vingt ans, cette vieille dame emprunte le même livre à la bibliothèque. Pourquoi ? Que contient-il de si important pour elle ? Quel secret cache-t-il qu’elle n’aurait toujours pas découvert ? Une nouvelle énigme pour Cerise, prête à tout pour la résoudre, quitte à détruire ce qu’elle a de plus cher.

 

Mon avis:

Quel grand plaisir d’ouvrir ce livre et de retomber avec Cerise dans ses aventures. Et je n’ai pas été déçu, au contraire. Ce second tome est vraiment dans la même lignée que le premier, toujours aussi soigné et passionnant.

Ici on trouve une jeune fille qui grandit et qui doit affronter les conséquences de ses actes (des aventures du précédent tome notamment). Toujours aussi passionnée et entêtée à mener l’enquête, on l’a suit dans une nouvelle investigation. Cette fois ci elle mène donc l’enquête autour  d‘une mystérieuse vielle dame qui se rend à la bibliothèque un jour bien précis dans la semaine et empreinte toujours le même livre. Obnubilée par son enquête, notre petite enquêtrice en oubliera des fondements important tel que la fidélité, l’amitié, la sincérité, l’amour, la famille…

Les graphismes sont toujours aussi soignés et riche en couleur. C’est agréable de voir ces parties de journal intime, d’illustration et de bande dessinée.

J’ai donc encore une fois passée un bon moment avec cette lecture, et invite donc toutes les personnes qui ne l’a connaisse pas à y s’intéresser. En attendant je vais pouvoir attaquer le troisième  qui m’attend déjà dans ma PAL. Hâte de découvrir une nouvelle enquête !

4,5 étoiles