Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Miss Charity, tome 2 : Le petit théâtre de la vie de Loïc Clément, Marie-Aude Murail et Anne Montel

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 120 pages
Parution : 25 Janvier 2023
Tome : 02/??
Format: Bande dessinée
Genre: Historique, Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

À 15 ans, Charity n’est plus vraiment une enfant. Tandis que sa mère songe à la faire entrer dans le monde, la jeune fille curieuse peine à trouver ses marques dans la vie. Loin de ses précepteurs Herr Schmall et Blanche, plongée en pleine tragédie, ses passions d’antan ne suffisent plus à la stimuler complètement. Charity va dès lors découvrir les joies de l’insouciance auprès d’Ann, sa cousine frivole, mais sera également confrontée aux moments douloureux de l’existence avec son pauvre cousin Philip et l’intense Tabitha.

 

Mon avis:

Ayant grandement apprécié le roman et le premier tome de son adaptation en bande dessinée, c’est avec plaisir que je me plonge dans la suite. Charity a aujourd’hui 15 ans. On suivra ses aventures jusqu’à ses 18 ans.

On a quitté la jeune fille lors d’un évènement qui la touche profondément encore aujourd’hui. Des responsabilités lui sont de plus en plus imposées par sa famille. Elle en perd un peu sa joie de vivre et son espièglerie. Entre les visites à son cousin, ses cousines et quelques voyages en Angleterre et en Ecosse, une routine s’installe. Des rebondissements s’emmêlent, certains joyeux et d’autres qui se révèlent être une épreuve.

Cela reste toujours un grand bonheur de voir évoluer cette héroïne si attachante. On passe un agréable moment à découvrir son quotidien superbement illustré. On s’émerveille devant certaines situations, on rigole, ou on ressent de l’inquiétude pour elle. Une belle aventure humaine qui ne peut vous laisser insensible. Je vous recommanderai aussi bien le roman que cette adaptation.

 

Lien vers ma critique du roman

Lien du premier tome

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres, Mes coups de cœur

Simone Veil : L’immortelle de Hervé Duphot et Pascal Bresson

Éditeur : Marabout
Pages : 184 pages
Parution : 27 Juin 2018
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Biographie
Lien Amazon

 

L’histoire:

Simone Veil, née Jacob, rescapée de la Shoah, a fait de la lutte pour les droits des femmes son combat. Une lutte contre le sexisme, la misogynie et pour la dignité qu’elle porta au sein de l’Assemblée nationale alors qu’elle était Ministre de la Santé. Une bataille qu’elle ne cessa jamais de mener. Disparue le 30 juin 2017, elle entre au Panthéon le 1er juillet 2018.

 

Mon avis:

Très bel hommage à Simone Veil, ce roman graphique revient sur son parcours, de son enfance à ses combats menés pour la France.

L’intrigue commence en novembre 1974, alors qu’elle est Ministre de la Santé et qu’elle est sur le point de présenter la loi en faveur de l’Interruption Volontaire de Grossesse à l’Assemblée Nationale. Accompagné de plusieurs flash-backs, qui nous font revivre son enfance à Nice jusqu’à sa captivité et les horreurs de la Shoah, on suite le parcours de la loi Veil de son examen au vote.

Forcément, on ne peut rester de marbre après la lecture de cet ouvrage, magnifiquement réalisé et mis en page. Le parcours de Simone Veil m’a toujours impressionné. Quelle femme, quel courage, quelle force de caractère… On pourrait continuer pendant très longtemps la liste de superbes qualificatifs qui la décrive.

Je crois, toujours, que cela sert à quelque chose de se battre.

Centré sur la loi en faveur de l’avortement, cette biographie est amenée d’une façon originale. On ne peut arrêter notre lecture, tellement addictive. Les nombreux flash-backs peuvent certes rebuter. Sachez qu’ils sont très bien intégrés dans la narration, et dans les illustrations en nous proposant un code couleur. Rien que visuellement, on sait à quelle époque on se trouve. J’ai trouvé cette idée merveilleuse.

Le contenu peut bien sûr être choquant: entre le racisme nazi, le génocide juif, mais aussi le sexisme, les actes et paroles brutales qu’elle a reçue par les politiques et les contestataires…

– N’oubliez jamais ce qu’ils nous ont fait ! Il faut transmettre, témoigner, c’est une nécessité aussi urgente que cruciale pour nos jeunes. C’est en se projetant dans un avenir commun, en ayant foi dans les valeurs de la démocratie et du respect d’autrui qu’ils parviendront à dire non à toutes les idéologies de haine et de violence, et qu’ils construiront un monde plus juste et plus fraternel…

Une lecture émouvante, un superbe hommage à une grande dame.

Bande dessinée, Classique, Littérature française (France), Livres

Orgueil et préjugés, tome 1 : Les cinq filles de Mrs. Bennet de Aurore et Jane Austen

Éditeur : Soleil
Pages : 48 pages
Parution : 18 Septembre 2019
Tome : 01/03
Format: Album
Lien Amazon

 

L’histoire:

Tout Longbourn est en émoi depuis l’arrivée du fortuné Mr Bingley ! Menacée par un testament laissant toute la fortune de la famille à un lointain cousin, Mrs Bennet espère assurer son avenir en mariant l’une de ses cinq filles à ce riche héritier.

 

Mon avis:

Adapté du célèbre roman de Jane Austen, Aurore nous offre sa vision à la fois illustrée et romancée de cette œuvre. On retrouve la famille Bennet dans leur quotidien routinier, qui sera pour leur plus grand bonheur chamboulé.

Orgueil et Préjugés a été retranscrit dans un nombre incalculable de fois : mini-série, film, manga… Avec ce premier tome, on nous propose une nouvelle version qui se découpe en trois bande-dessinée. Grande passionnée de Jane Austen, je suis toujours adepte d’en découvrir d’autres. Même si je me rends compte que je commence à connaitre un certain nombre de répliques par cœur ! Je peux donc vous confirmer que certaines libertés ont été prises avec le texte original, sans me déranger. Tous les éléments clés sont présents, jusqu’aux notes d’humour qu’on apprécie tellement dans ce roman. J’ai grandement apprécié la fin choisit pour cet opus, parfaitement en adéquation avec l’histoire.

La modernité se ressent plutôt dans les illustrations avec des traits de manga pour les personnages. Peut-être qu’un nouveau public sera ainsi intéressé pour découvrir les écrits de Jane Austen. Je signalerais tout de même qu’il y a une forte ressemblance entre les cinq sœurs. Pour un public qui découvre pour la première fois l’histoire, c’est dérangeant de ne pas savoir laquelle parle… Toutefois, de superbes mises en scène sont présentes, nous plongeant dans la campagne anglaise du XIXème siècle. Les décors sont très soignés et avec précision. C’est un plaisir de tourner les pages et de se remémorer certaines scènes.

Je suis bien curieuse de découvrir la suite. Cette première partie m’a d’ailleurs redonné envie de relire le roman !

Bande dessinée, Classique, Littérature anglaise (Angleterre), Littérature espagnole (Espagne), Livres

Un chant de Noël de Jose Luis Munuera

Éditeur : Dargaud
Pages : 80 pages
Parution : 10 Novembre 2022
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Londres, 1843.
Tous les habitants, les mieux lotis comme les plus démunis, s’apprêtent à fêter Noël.
Tous, à l’exception de Scrooge. Aux yeux de cette riche commerçante, insensible au malheur des autres comme à l’atmosphère de liesse qui baigne la cité, seuls le travail et l’argent ont de l’importance.
On la dit radine, égoïste et mesquine. Elle préfère considérer qu’elle a l’esprit pratique. Et tandis que les festivités illuminent la ville et le cœur de ses habitants, Scrooge rumine sa misanthropie…
Une nuit, des esprits viennent lui rendre visite. Ils l’emmènent avec eux, à la rencontre de la jeune fille qu’elle était, quelques années plus tôt, lorsque la cupidité n’avait pas encore rongé son cœur. Mais aussi à la découverte de celle qu’elle aurait pu devenir si elle avait choisi la voie de la bonté…

 

Mon avis:

Inspiré d’Un chant de Noel de Charles Dickens, cette bande dessinée est une belle surprise. On fait la connaissance du célèbre Scrooge qui n’aime pas Noel, et cette fois-ci notre héros de l’histoire est en fait une femme.

Pour elle, les fêtes de Noel, ce ne sont que des sornettes et une perte de temps. Elle accorde tout de même à son employé sa journée. De retour chez elle, Scrooge se fait prendre au piège par trois esprits, qui vont lui faire revivre son passé et son futur possible.

Très bien réalisé, le texte nous enchante tout comme les illustrations. La froideur de Scrooge ne nous empêche pas d’être attaché à elle. Surtout quand on parcourt son passé, et que l’on comprend pourquoi elle en est arrivé là. Même si des libertés sont prises, on retrouve l’esprit du conte original de Dickens. Ce personnage que l’on pense si haissable, ne l’est finalement pas tant que ça. Les apparences peuvent être trompeuses !

Une superbe adaptation que j’ai adoré découvrir et que je ne peux que vous conseiller.

Bande dessinée, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

La fille maudite du capitaine pirate, tome 3 de Jeremy A. Bastian

Éditeur : La Cerise
Pages : 48 pages
Parution : 12 Novembre 2021
Tome : 03/04
Format: Album
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Plus bas, toujours bas… la fille maudite du capitaine pirate plonge au plus profond des mers de l’Omerta, toujours en quête de son père. Guidée par le sabre du Danois noir, croisant dangers et nouveaux alliés, vers le secret que cache la caverne au fond de la faille ! Dans cette suite tant attendue de la série qui l’a fait découvrir, Jeremy Bastian déploie tout son talent pour nous embarquer plus loin encore dans cet univers d’une richesse infinie.

 

Mon avis:

De retour auprès de la fille du capitaine pirate, qu’on a laissé précédemment aux portes de la grotte du Diable. Mais quelle aventure va-t-il encore lui arriver…

C’est toujours un plaisir de se replonger dans cette sublime bande dessinée qui commence directement dans l’action. Notre héroïne est plus motivée que jamais à retrouver son père, et est prête à tout. L’enquête continue avec quelques révélations, mais il est vrai que je m’attendais à en apprendre plus…

Ce troisième tome est encore plus court que le précèdent, et l’intrigue apparait de plus en plus décousue et stagne. Niveau graphique, nous sommes servis. Deux doubles pages riches en détails sont même insérées dans l’ouvrage. Le travail réalisé est toujours aussi époustouflant et déroutant. Devoir tourner sa lecture dans tous les sens pour pouvoir lire une phrase entière, ou appuyer dans le centre du livre pour réussir à en lire une autre… c’est peut-être pousser un peu loin. Bien que ce soit toujours un régal à regarder.

J’ai tout de même passé un bon moment, et j’ai d’autant plus hâte de connaitre la suite et la fin de cette histoire.

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Petits secrets et grandes histoires de corsaires de Dani Fano et Guillermo Gonzalez

Éditeur : Petit à Petit
Pages : 64 pages
Parution : 24 Septembre 2021
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

XVIe siècle, Espagne. Dans une auberge à l’ambiance enflammée, marins et corsaires se réunissent pour partager leurs aventures. Entre voyages périlleux en terres inconnues, tempêtes et batailles sanglantes entre navires, leurs journées ne sont pas de tout repos… Chaque chapitre est complété par un documentaire illustré qui présente le quotidien des marins et des corsaires ainsi que les grandes expéditions et découvertes navales de l’époque. Ce Docu-BD vous donnera envie de prendre le large !

 

Mon avis:

Ce docu-BD nous propose de nous divertir grâce à une intrigue sur les aventures multiples de corsaires basques, ainsi que de nous éclairer sur leurs vies, coutumes et histoire. Alors, à l’abordage !

Le récit se déroule dans une auberge du Pays Basque, où des corsaires se réunissent et content leurs expéditions. La première nous emmène à Terre-Neuve, où la chasse à la baleine est courante. On en découvre ensuite plus sur la guerre de course et ses pratiques, ainsi que sur les mythes et légendes qui peuplent les grandes eaux. Le destin de ces hommes qui s’engagent est difficile et les représailles le sont tout autant, mais aussi pour leurs prisonniers lors de la conquête aux esclaves.

En résumé, nombreuses thématiques sont détaillées et complétées par une double page d’information. Des mini biographies de corsaires célèbres sont à découvrir, comme des œuvres d’art d’époque. Des techniques courantes nous sont expliquées, comme le choix de faire échouer son navire pour sauver son équipe. Et pour enrichir notre curiosité, des conseils lectures sont ajoutés.

Même s’il existe un fil conducteur et des personnages communs, il s’agit bien d’un docu-bd et non d’une bande dessinée classique. L’histoire est clairement ciselée, ce qui n’est pas dérangeant mais peut être déroutant en début de lecture. Je tiens aussi à signaler que le texte n’est pas adapté à un public jeunesse. Une méthode de torture est par exemple expliquée dans les pages documentaire et évoquée dans l’intrigue (à savoir qu’on peut faire le choix de ne pas la lire, il y a un titre qui nous prévient !)

Grâce à cette lecture, je connais maintenant plus de choses sur les corsaires. Elle permet une bonne entrée en matière et aussi compléter ses connaissances.

Bande dessinée, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Mes coups de cœur

La fille maudite du capitaine pirate, tome 2 de Jeremy A. Bastian

Éditeur : La Cerise
Pages : 72 pages
Parution : 8 Septembre 2016
Tome : 02/04
Format: Album
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

La Fille Maudite du Capitaine Pirate poursuit sa quête labyrinthique à la recherche de son père, un capitaine pirate des obscures mers d’Omerta, dont elle n’a jamais connu le nom ni le visage. Voici enfin le second volet de l’œuvre monumentale de Jeremy Bastian, sans équivalent dans la bande dessinée moderne. Empruntant aussi bien à Gustave Doré, Jerome Bosch ou Alfred Durer, les enluminures de Jeremy Bastian nous ouvrent les portes d’une constellation d’arrière-mondes imaginaires.

 

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver la fille maudite du capitaine pirate, qui était en mauvaise posture à la fin du premier tome, dans sa quête pour retrouver son père.

Bien entendu, le récit reprend là où il s’était arrêté en mer d’Omerta. Grâce à ses amis, Poivre d’As, le perroquet, et Halek et Haftu, les espadons en cuirasse, la jeune fille est secourue et prête pour de nouvelles aventures et péripéties. Scènes d’action et passages rigolos se mêlent, comme lorsqu’un capitaine qui a visiblement bu trop de rhum, se trompent entre les mots gruyères et cuillères ou pires tartes, pires rattes et pirates. Le fou rire est garantie. Et aussi ces scènes de combat où même le texte change d’orientation pour devenir vertical ou autre.

La mise en page et les dessins m’avaient déjà des plus impressionnés dans la première partie. Et c’est toujours le cas aujourd’hui. On passe au temps de temps à lire l’intrigue, qu’à regarder les illustrations sublimes.

Petite précision, on passe quand même d’un ouvrage pour le premier tome de 124 pages avec trois chapitres, à un ouvrage de 55 pages avec un seul chapitre… Surprenant… Si c’est pour que l’auteur illustrateur soigne aussi bien ces tomes suivants, je dis oui ! Ils nous offrent un travail de précision, que l’on peut scruter encore et encore, et découvrir de nouveaux détails. Encore une fois, bravo l’artiste !

En tout cas, j’ai hâte de lire le tome 3 qui justement m’attend dans ma PAL.

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Elizabeth II – God Save the Queen de Sophie Blitman, Tony Lourenço et Cynthia Thiéry

Éditeur : Petit à Petit
Pages : 128 pages
Parution : 1 Juin 2022
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Biographie
Lien Amazon

 

L’histoire:

À la lecture ce Docu-BD, retracez toute la vie de la reine la plus connue au monde, de sa naissance à son jubilé de platine, en passant par l’abdication de son oncle qui la propulsa héritière de la couronne, son mariage avec le prince Philip, le terrible décès de sa belle-fille Lady Di, ou encore sa relation particulière avec Nelson Mandela. Découvrez à travers des bandes dessinées captivantes et des pages documentaires pleines d’anecdotes le récit de vie d’une des femmes les plus influentes du monde, qui a tout de suite compris l’importance de son image.

 

Mon avis:

Sortie à l’occasion du jubilé de platine de la reine Elizabeth II, cet album alterne des pages de bande dessinée et des pages documentaires. Une décennie de parcourue, pour une jeune fille qui n’était à la base, pas destinée à monter sur le trône. De sa naissance à son anniversaire de règne en juin dernier, on retrace tous les évènements qui ont marqué sa vie: des conflits politiques aux problèmes familiaux.

A une grande dame qui a su marquer l’Histoire par son dévouement, son humour et sa prestance. A la grand-mère de l’Angleterre et du monde entier. Une légende. The Queen.

Construit de 16 chapitres, on fait la connaissance avec Elizabeth enfant, alors qu’elle joue avec son oncle George V, qu’elle surnomme « Grand-Père Angleterre » De nombreux moments touchants, nous sont ainsi dévoilés dans l’intrigue, et qui proviennent de nombreuses recherches et biographies sur la souveraine. Richement documenté, chaque chapitre est complété par une double page documentaire, illustré avec des photos d’archive. On passe un agréable moment à parcourir cet album entre un texte plus détente et un autre informatif. Mais je n’ai pas apprécié tous les dialogues de la bande dessinée. J’ai trouvé certains discours déplacés et cassants par rapport à l’atmosphère transmise au début et milieu d’ouvrage. Comme ils sont peu nombreux, cela n’a pas gâché ma lecture.

Divertissant et pédagogique, de nombreuses références sont présentes pour approfondir le sujet. Les illustrations à l’aquarelle sont très plaisantes et aussi bien réalisées. Une biographie très agréable à lire.