Jeunesse, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Harry Potter, illustrée, tome 5 : Harry Potter et l’Ordre du Phénix de J. K. Rowling, Jim Kay et Neil Packer

Éditeur : Gallimard
Pages : 576 pages
Parution : 27 Octobre 2022
Tome : 05/07
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

À quinze ans, Harry s’apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s’il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n’a jamais été aussi anxieux. L’adolescence, la perspective des examens importants en fin d’année et ces étranges cauchemars… Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore. Poudlard devient alors le terrain d’une véritable lutte de pouvoir. La résistance s’organise autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours…

 

Mon avis:

C’est toujours avec une grande émotion que je me replonge dans la saga Harry Potter qui m’a accompagnée de mes années primaires jusqu’au lycée ! Une aventure livresque qui m’a vue grandir et qui m’a aussi fait aimer la lecture ! Avec ce cinquième tome, illustré pour la dernière fois par Jim Kay, un tournant nous attend. La magie a certes un côté éblouissant, mais cache aussi une certaine noirceur. On quitte d’ailleurs le quatrième tome sur un évènement difficile qui marquera nos apprentis sorciers, et bien plus.

L’histoire commence bien entendu à Privet Drive, où Harry doit supporter son oncle, sa tante et son cousin. Lors d’un concours de circonstance, il se fait repérer par le ministère de la magie. Il peut bien sûr compter sur ses amis et de nouvelles connaissances pour le soutenir et l’aider. Et c’est dans cette atmosphère lourde et sombre que des complots et des rassemblements se préparent. L’Ordre du Phénix se reconstitue, l’Armée de Dumbledore se crée, Dolores Ombrage surveille et prend le pouvoir en devenant grande inquisitrice…

Ayant regardé un certain nombre de fois les films, je me doutais que j’avais forcément oublié des passages. Les romans se faisant de plus en plus long, de nombreuses scènes n’y apparaissent pas ou des rebondissements sont simplifiés voir modifiés. Ce qui m’a le plus marqué, c’est le changement de caractère de nos personnages principaux, qui sont parfois agaçants et énervants. Adieu l’enfance, place à la crise d’adolescence et tout ce qui s’en suit ! L’insolence, la jalousie, le début de la sexualité, la personne qui a envie de rien faire et qui s’apitoie sur son sort… On souhait tellement secouer Harry, Ron et Hermione, alors que d’autre se révèle, comme Neville. De nouveaux personnages très attachants entrent en scène, comme Luna Lovegood et Nymphadora Tonks. On en découvre d’ailleurs plus sur elles dans le roman.

Pour les illustrations, elles sont principalement réalisées par Jim Kay. Neil Packer a produit quelques petites insertions, voir des doubles pages de texture. Il est vrai que leur style n’est pas le même. Je me demande ce que ça va donner pour les deux derniers tomes, surtout les personnages. Pour coller à l’histoire, des pages sont complètement noires, ce qui peut dérouter. On sait ainsi à quoi s’attendre. Il y a toujours de très belles créations qui m’émerveillent. A noter, que des fois le texte n’est pas toujours très lisible. Toutefois, cela arrive rarement.

Encore une fois, un très beau livre qui me remémore ma première découverte de l’œuvre, et certaines scènes de son adaptation au cinéma.

 

Bande dessinée, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

La fille maudite du capitaine pirate, tome 3 de Jeremy A. Bastian

Éditeur : La Cerise
Pages : 48 pages
Parution : 12 Novembre 2021
Tome : 03/04
Format: Album
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Plus bas, toujours bas… la fille maudite du capitaine pirate plonge au plus profond des mers de l’Omerta, toujours en quête de son père. Guidée par le sabre du Danois noir, croisant dangers et nouveaux alliés, vers le secret que cache la caverne au fond de la faille ! Dans cette suite tant attendue de la série qui l’a fait découvrir, Jeremy Bastian déploie tout son talent pour nous embarquer plus loin encore dans cet univers d’une richesse infinie.

 

Mon avis:

De retour auprès de la fille du capitaine pirate, qu’on a laissé précédemment aux portes de la grotte du Diable. Mais quelle aventure va-t-il encore lui arriver…

C’est toujours un plaisir de se replonger dans cette sublime bande dessinée qui commence directement dans l’action. Notre héroïne est plus motivée que jamais à retrouver son père, et est prête à tout. L’enquête continue avec quelques révélations, mais il est vrai que je m’attendais à en apprendre plus…

Ce troisième tome est encore plus court que le précèdent, et l’intrigue apparait de plus en plus décousue et stagne. Niveau graphique, nous sommes servis. Deux doubles pages riches en détails sont même insérées dans l’ouvrage. Le travail réalisé est toujours aussi époustouflant et déroutant. Devoir tourner sa lecture dans tous les sens pour pouvoir lire une phrase entière, ou appuyer dans le centre du livre pour réussir à en lire une autre… c’est peut-être pousser un peu loin. Bien que ce soit toujours un régal à regarder.

J’ai tout de même passé un bon moment, et j’ai d’autant plus hâte de connaitre la suite et la fin de cette histoire.

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 10 de Kamome Shirahama

Éditeur : Pika
Pages : 176 pages
Parution : 14 Septembre 2022
Tome : 10/??
Format: Poche
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Ininia, la mystérieuse sorcière complice de Kustas, a passé des bracelets ensorcelés à Coco et à Tarta pour les contraindre à participer au défilé de la Nuit d’argent. Alors qu’ils se creusent les méninges pour savoir quelle invention magique présenter, ils croisent la route de Dagda. Mais ce dernier est marqué sur la poitrine d’un pentacle illégal. De son côté, Tetia fait la rencontre d’un jeune humain, loin d’être banal, qui semble être très intéressé par le monde des sorciers…

.

Mon avis:

Pour ce dixième tome, nous retrouvons nos amis sorciers alors qu’ils participent à la Fête de la Nuit d’argent, où les civiles, les sorciers et la royauté se rejoignent pour quelques jours. Alors que pour certains tout se déroulent sans grabuge, pour d’autres bien des aventures les attendent.

Le monde des sorciers n’est pas si merveilleux, un côté obscure si cache. Coco et Tarta vont devoir y faire face, et accepter de nombreuses révélations pas faciles. Entre les manipulations de la Confrérie du Capuchon ou les actions de la Milice Magique, il n’est pas facile d’évoluer et de faire le bon choix. Chaque camp a ses intérêts, dont certains ne peuvent être remis en question. Ainsi les parcours d’Agathe, Coco, Tarta, Tetia et Trice doivent prendre des directions quelques peu flous.

Beaucoup plus d’actions se mêlent à l’intrigue, pour notre plus grand plaisir. Il est vrai que je sentais depuis plusieurs tomes que l’histoire traînait en longueur, et un certain ennui. Enfin quelques péripéties s’y ajoutent, tout comme des moments attendrissants. Je retrouve ainsi ce qui m’avait plu dans les premiers tomes, même si aujourd’hui Coco est moins au centre de l’intrigue. Les adultes comme les enfants apprentis sorciers y détiennent une place presque égale. Un côté plus sombre et nuancé se développent de plus en plus, entrainant notre intérêt et questionnement pour la suite.

En bref, un tome qui me réconcilie presque avec la saga, grâce aux rebondissements et révélations qui nous sont faites.

Bande dessinée, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Mes coups de cœur

La fille maudite du capitaine pirate, tome 2 de Jeremy A. Bastian

Éditeur : La Cerise
Pages : 72 pages
Parution : 8 Septembre 2016
Tome : 02/04
Format: Album
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

La Fille Maudite du Capitaine Pirate poursuit sa quête labyrinthique à la recherche de son père, un capitaine pirate des obscures mers d’Omerta, dont elle n’a jamais connu le nom ni le visage. Voici enfin le second volet de l’œuvre monumentale de Jeremy Bastian, sans équivalent dans la bande dessinée moderne. Empruntant aussi bien à Gustave Doré, Jerome Bosch ou Alfred Durer, les enluminures de Jeremy Bastian nous ouvrent les portes d’une constellation d’arrière-mondes imaginaires.

 

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver la fille maudite du capitaine pirate, qui était en mauvaise posture à la fin du premier tome, dans sa quête pour retrouver son père.

Bien entendu, le récit reprend là où il s’était arrêté en mer d’Omerta. Grâce à ses amis, Poivre d’As, le perroquet, et Halek et Haftu, les espadons en cuirasse, la jeune fille est secourue et prête pour de nouvelles aventures et péripéties. Scènes d’action et passages rigolos se mêlent, comme lorsqu’un capitaine qui a visiblement bu trop de rhum, se trompent entre les mots gruyères et cuillères ou pires tartes, pires rattes et pirates. Le fou rire est garantie. Et aussi ces scènes de combat où même le texte change d’orientation pour devenir vertical ou autre.

La mise en page et les dessins m’avaient déjà des plus impressionnés dans la première partie. Et c’est toujours le cas aujourd’hui. On passe au temps de temps à lire l’intrigue, qu’à regarder les illustrations sublimes.

Petite précision, on passe quand même d’un ouvrage pour le premier tome de 124 pages avec trois chapitres, à un ouvrage de 55 pages avec un seul chapitre… Surprenant… Si c’est pour que l’auteur illustrateur soigne aussi bien ces tomes suivants, je dis oui ! Ils nous offrent un travail de précision, que l’on peut scruter encore et encore, et découvrir de nouveaux détails. Encore une fois, bravo l’artiste !

En tout cas, j’ai hâte de lire le tome 3 qui justement m’attend dans ma PAL.

Bande dessinée, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Mes coups de cœur

La fille maudite du capitaine pirate, tome 1 de Jeremy A. Bastian

Éditeur : La Cerise
Pages : 128 pages
Parution : 4 Avril 2014
Tome : 01/04
Format: Album
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Port Elisabeth, Jamaïque, 1728. La Fille Maudite du Capitaine Pirate part à la recherche de son père disparu, l’un des redoutés flibustiers des mythiques mers d’Omerta. Cette héroïne intrépide nous entraîne rapidement dans des aventures marines et même sous-marines, à la rencontre de pirates tordus et teigneux, de créatures mythiques et autres fantasmagories se déployant comme des poupées russes.

Sorte d’Alice au pays des pirates, ce récit rempli d’humour est servi par un dessin incroyablement détaillé que l’on croirait tout droit sorti d’une gravure du XIXe.

 

Mon avis:

Cette bande dessinée nous emmène en Jamaïque au XVIIIème siècle, où le gouverneur de Port Elisabeth se promène avec sa fille Appollonia. En chemin, elle fait la rencontre d’une jeune femme qui se dit « pirate ». Marquée par son échange avec cette dernière, la grande réception organisée pour son anniversaire va être un fiasco. Le gouverneur envoie alors quelqu’un pour chasser la jeune femme, qui aurait manipuler selon-lui sa fille. C’est là que commence les aventures de la fille maudite du capitaine pirate…

L’univers des pirates m’a toujours fasciné et quelle magnifique découverte que cette trilogie. Un petit air de Pirates des Caraïbes peut en sortir au début avec le trio gouverneur, pirates et jeune femme rebelle. Il est facilement oublié, l’intrigue ayant son propre charme et ses propres mystères. Naviguant sur les mers légendaires et oniriques d’Omerta, la fille maudite du capitaine pirate va rencontrer un certain nombre de créatures fantastiques. En compagnie de son fidèle perroquet Poivre d’As, elle espère retrouver son père qu’elle ne connait point.

J’ai trouvé l’histoire complètement addictive. On ne peut qu’enchainer les pages de cette bande dessinée tellement notre héroïne est passionnante et intrigante. Comme elle, on espère qu’elle va trouver la réponse à sa question, et on se demande jusque où va l’emmener sa quête. Bien entendu, cartes aux trésors, combats, mutineries, épaves, caches secrètes… tout ce qu’on attend à retrouver avec des pirates sont présents. Avec en plus une touche de fantasy où des personnages imaginaires sont intégrés, digne d’un Tim Burton ou d’Alice aux pays des merveilles. Et que dire des illustrations tellement magnifiques, minutieuses, comprenant plein de détails et surprises. Dessinées entièrement au crayon noir, elles nous font voyager. Bravo à l’auteur et artiste Jeremy A. Bastian. J’ai tellement hâte de me procurer les prochains numéros pour découvrir la suite des péripéties.

La fille maudite du capitaine pirate, tome 1 de Jeremy A. Bastian

D’autres extraits illustrés à découvrir sur mon compte Instagram !

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 9 de Kamome Shirahama

Éditeur : Pika
Pages : 176 pages
Parution : 10 Novembre 2021
Tome : 09/??
Format: Poche
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Emportant chacune un objet magique de sa confection, Coco et ses amies partent pour l’île-cité d’Esrest, afin de participer à la Fête de la Nuit d’argent. Au milieu des stands et de la foule de visiteurs, la ville est plus animée que jamais. Il y flotte une atmosphère festive ! Mais parmi les convives se cachent aussi des invités indésirables. Sorciers, milice, nobles, sages… Beaucoup de forces se croisent et les contours de ce monde se dessinent peu à peu. Entre lumière et ténèbres, le rideau se lève enfin sur le grand festival des sorciers.

.

Mon avis:

Suite des aventures de Coco qui nous emmène à la fête de la Nuit d’argent, réunissant humains et sorciers. Accompagné de Maitre Kieffrey, ses apprenties doivent présenter un sort/un objet/une aptitude à faire découvrir pour l’occasion. Mais les intrigues politiques viennent aussi se mêler lors de l’évènement, jusqu’à remettre en question certains points de vue…

Ce tome fait un peu penser à une histoire charnière pour la suite des aventures. Notre petite sorcière se pose beaucoup de questions dans ce monde de lutte des classes et de privilèges. La magie a un côté merveilleux mais aussi lugubre. De beaux messages sont aussi passés, très en accord avec notre société actuelle.

C’est certes un plaisir de retrouver nos personnages favoris: Kieffrey, Olugio, Coco, Trice, Agathe, Tétia, Tarta… mais je me demande ce que la suite va nous réserver. L’intrigue est très lente et laisse entrevoir plein de questionnement: quel est le rôle de la magie, comment doivent se comporter les sorciers avec les humains, comment en limiter les abus… Un côté plus sombre et moins enfantin est en train d’émerger…  

Littérature anglaise (Angleterre), Livres, Mes coups de cœur

Harry Potter illustré tome 2 : Harry Potter et la chambre des secrets de J. K. Rowling et MinaLima

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 400 pages
Parution : 11 Novembre 2021
Tome : 02/07
Format: Relié
Genre: Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Harry Potter fait une deuxième rentrée fracassante en voiture volante à l’école des sorciers. Cette deuxième année ne s’annonce pas de tout repos… surtout depuis qu’une étrange malédiction s’est abattue sur les élèves. Entre les cours de potion magique, les matchs de quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers et sorcières confirmés !

 

Mon avis:

Relire un roman que j’ai découvert au collège dans une si belle édition, c’est comme magique. Une nouvelle fois, la société MinaLima Design c’est surpassé pour proposer leur version de l’histoire illustrée. 

Ce livre objet est très soigné et tout est dans le détail. Les illustrations et animations se mêlent parfaitement au texte. On y redécouvre des scènes et personnages phares vu dans les adaptations au cinéma et d’autres que j’avoue avoir oubliés. Dobby, la maison des Weasley, Gilderoy Lockhart, Aragog… et de superbes animation 3D comme le saule cogneur ou la mandragore. Une nouvelle fois, nous sommes plus que gâté par le travail effectué par les illustrateurs.

Un super moment de détente avec l’émerveillement en plus à chaque page que l’on tourne !

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

De miroir et d’espoir de Julie-Anne Bastard et JC Staignier

De miroir et d'espoir de Julie-Anne Bastard et JC Staignier

Éditeur : BMR
Pages : 272 pages
Parution : 18 Octobre 2021
Tome : 02/02
Format : Poche
Genre : Romance
Lien Amazon

.

L’histoire:

Blanche refuse d’épouser l’odieux duc de Poitiers comme le roi Louis XIV l’exige. Dans un acte irréfléchi, elle pose sa main sur la surface illuminée d’un miroir qui, elle le sait, la transportera trois cents ans plus tard, en 2010  !
Sébastien, le chef de la sécurité du château de Versailles, est abasourdi. Lui qui parle tous les jours au portrait de la fascinante Blanche de Vaudreuil, la voilà désormais en chair et en os devant lui. Lorsqu’il propose à la jeune femme de l’accueillir chez lui, il ne s’attendait pas à un tel raz-de-marée ! L’intrépide et capricieuse Blanche bouscule ses habitudes au point que leur cohabitation s’annonce explosive…

.

Mon avis:

Dans ce deuxième tome, on nous propose une histoire à l’opposée du précédent. On suit la sœur de Tristan, Blanche de Vaudreuil, qui a fuit la cour du Roi Soleil afin d’échapper à un mariage arrangé. Elle se retrouve à notre époque et rencontre Sébastien, chef de la sécurité du château de Versailles, qui lui propose directement son aide. Une cohabitation qui va s’annoncer être des plus mouvementée…

Même si la construction de ce tome est proche du premier, avec un voyage dans le temps inversé, j’ai bien apprécié cette lecture pour les personnages. Blanche est une aristocrate, et autant dire que c’est un choc pour elle de découvrir toutes ses nouvelles technologies totalement inconnues. Même si elle est naïve et que son éducation font que les échanges sont difficiles avec Sébastien, elle sait porter aussi un regard critique et intéressant sur notre société, ainsi que sur elle-même. Il est vrai que son personnage peut être un peu agaçant au début ! Le choc des civilisations est aussi en cause. Cela génère d’ailleurs de nombreux passages humoristiques. Toute fois les auteures n’oublient pas de nous intégrer des passages fidèles au contexte historique, que j’ai grandement appréciés. Au fil de notre lecture, on retrouve également Tristan et Emma rencontré précédemment. La narration devient prenante et les péripéties ne manquent pas.

En bref, une histoire divertissante qui nous offre un bon moment de détente avec un touche d’histoire. 

note 3 étoiles