Album, Livres

Rat et les animaux moches de Sibylline et Jérôme d’Aviau

couv15785345

Éditeur : Delcourt
Pages : 208 pages
Parution : 2 Mai 2018
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Ne supportant plus les hurlements injustes de la propriétaire, Rat part à la recherche d’une nouvelle maison. Ses errances vont le mener au Village des animaux moches qui font un petit peu peur. Rat va petit à petit découvrir que les habitants ne sont pas toujours heureux. Il va s’investir dans cette mission et dévouer sa vie à la réhabilitation des animaux moches.

 

Mon avis:

Ce roman graphique nous raconte l’histoire de Rat qui habite dans une jolie maison. Mais malheureusement, il se fait toujours chasser à coup de balai par sa propriétaire, Madame Patate. Un jour, il en a marre, et il décide de partir. Rejeté partout où il va, il finit par tomber sur le village des animaux moches qui font un petit peu peur. Rat est très bien reçu par les habitants des lieux, et il se trouve enfin des amis. Il rencontre ainsi araignée, pieuvre, boursier, crapaud cornu, chenille poilue, sangsue… tous ont été banni et maltraité. Mais Rat a une idée, tout le monde a une place dans ce monde, il faut juste la trouver. Et il compte bien y parvenir pour ses nouveaux amis.

L’histoire est très agréable à lire, et prenante. Je n’ai pas vu défiler les 200 pages de l’ouvrage. Les illustrations sont en noir et blanc, et très soignées. Le trait est fin et précis. Rat est un sacré petit personnage, qui peut que nous émouvoir. On se lie d’amitié nous aussi avec araignée ou encore pieuvre, alors que dans la vie courante, on ne peut pas dire que ses animaux sont vraiment appréciés. Cette histoire est surtout un moyen de parler de harcèlement et de rejet, ainsi que de l’impact qui a sur les personnes. L’attitude du caniche royal est totalement insupportable. Ce personnage est rempli d’arrogance. J’ai eu envie de lui couper les poils ! Mais il reflète surtout le mépris, les préjugés et l’ignorance qu’on peut avoir.

Il y a de très beaux messages qui se dégage de ce roman graphique, et j’en suis doublement ravie d’avoir fait cette découverte.

Petit bonus, il est possible de télécharger une version audible de l’histoire, et même en réalité augmentée sur certaines pages.

5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Les carnets de Cerise et Valentin de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

couv4742390

Éditeur : Soleil
Pages : 60 pages
Parution : 21 Novembre 2018
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Premier album spin-off des Carnets de Cerise, Les Carnets de Cerise et Valentin propose une histoire à deux niveaux de lecture autour de la peur de l’inconnu.

Valentin – tout comme Cerise, sa maman et le papa de Valentin – s’apprête à partir pour un long voyage autour du monde. Mais il n’a que sept ans et ce voyage lui fait un peu peur.
Pour tenter d’apaiser cette angoisse, Cerise et lui ont imaginé une histoire d’extraterrestres : dans la nuit du 18 août, Toloh-Tim a atterri dans le jardin. Il veut fuir une mission spéciale qu’il devait accomplir. Mais laquelle ? C’est ce que les agents spéciaux Cerise et Valentin devront découvrir.

 

Mon avis:

Je suis contente d’avoir pu retrouver Cerise, avec cet hors série de la collection. Ses aventures m’ont marqué, et j’en garde de très bon souvenir.

Comme le titre l’annonce, Valentin, son petit frère, entre en scène. Pour cette nouvelle aventure, c’est tout un travail autour des peurs qui va nous être présenté. Un long voyage attend ce petit garçon, et il est angoissé. En effet, la mère de Cerise et son papa projette de faire un tour du monde. Ce petit garçon de 7 ans, a peur que son quotidien et ses habitudes en soient totalement bouleversés. Bien sûr notre super aventurière, Cerise entre en action pour aider son petit frère. Une super histoire est ainsi construite autour de l’espace et des aliens. La mission de Cerise est d’aider Valentin, au travers de cette nouvelle enquête, et de le rassurer.

Comme d’habitude nous sommes happé par cette nouvelle histoire. Les illustrations sont toujours aussi magnifiques. J’ai apprécié qu’il ait plus de petits carnets et dessins d’enfants, puisque là c’est Valentin, 7 ans, que l’on aide. On passe aussi de bons moments à rigoler, et on ne voit pas le temps passer. Au travers de cette histoire d’extraterrestre, on voit le pouvoir de l’imaginaire, sur les peurs. Réfugié dans ce petit monde, c’est beaucoup plus simple pour Valentin de se livrer, et de comprendre ce qui l’entoure.   Même si l’ambiance était un peu différente des autres, ce n’est pas la suite de la saga, mais bien un hors série, j’ai apprécié ma lecture. Les parallèles qui sont fait entre monde réel et fictifs sont très intéressants et touchants. Encore une mission de plus de réussie pour notre super Cerise !

4 étoiles

Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 2 de Kamome Shirahama

couv31366537

Éditeur : Pika
Pages : 208 pages
Parution : 6 Juin 2018
Tome : 02/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

On naît sorcier, on ne le devient pas. C’est la règle. Pourtant, Kieffrey a pris Coco sous son aile et a fait d’elle sa disciple : d’humaine normale, la voilà devenue apprentie sorcière !

Kieffrey, Coco et ses trois camarades se sont rendus à Carn, petite ville de sorciers, pour acheter des fournitures magiques. Mais soudain, les quatre fillettes tombent dans un piège tendu par un mystérieux sorcier encapuchonné : elles sont coincées dans une dimension parallèle et doivent échapper à un dragon !

 

Mon avis:

On retrouve Coco et les autres apprenties sorcières Agathe, Trice et Tetia, qu’on avait quittées dans une situation fâcheuse dans le premier tome. Grâce à l’imagination débordante de Coco, et aux pouvoirs magiques de la fine équipe, elles vont réussir à s’en sortir et retrouver Maitre Kieffrey.

C’est un tome avec beaucoup plus d’action qui nous attend, et c’est tant mieux. On en apprend un peu plus sur les pentacles, les artefacts, la milice magique et la confrérie du capuchon. On fait aussi la connaissance d’un nouveau personnage Olugio. Notre petite héroïne se bât toujours pour se faire reconnaître en tant qu’apprentie sorcière, et elle ne manque pas de ressources et de courage. C’est un vrai plaisir de la suivre dans son apprentissage, et nous souhaitons aussi toujours en savoir plus sur ce monde magique qui recèle de mystère. Les dessins sont toujours aussi précis et soignés. J’ai hâte de commencer le tome 3, puisqu’encore une fois Coco se retrouve dans une situation pas facile, accompagnée de Agathe cette fois.

4 étoiles

Jeunesse, Livres

Madame Pamplemousse et le Café à remonter le temps de Rupert Kingfisher

couv22957995

Éditeur : Albin Michel
Pages : 128 pages
Parution : 9 Mai 2012
Tome : 02/03
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Il existe à Paris un café aux stores rayés de vert et d’or, élégamment meublé de tables en bois vernies, et dont les murs sont recouverts d’antiques annonces publicitaires pour des boissons telles que le Madère des Sirènes ou la Limonade du Diable rouge. Sur le bar, trône un percolateur argenté. Ce café appartient à monsieur Moutarde, et ce dernier a fait la plus incroyable des découvertes. Avec l’aide de son amie, Mme Pamplemousse, il a inventé une machine à remonter le temps. Le résultat, qui ressemble à un petit café noir, a le pouvoir de transporter celui qui le boit dans l’espace et le temps ! Mais quel désastre si cette fabuleuse invention venait à tomber entre les mains du maléfique nouveau gouvernement… Mme Pamplemousse et ses amis devront des ingrédients indispensables à la préparation d’une potion qui devra à la fois sauver leurs vies et guérir l’esprit de Paris du mauvais sort qu’on lui a jeté…

 

Mon avis:

Quel plaisir de pouvoir retrouver Madeleine dans de nouvelles aventures. Et encore une fois nous sommes servis. C’est parti pour un voyage à travers les pays et les époques, rien que ça ! Madeleine a des ennuies, et grâce à Monsieur Moutarde, elle retrouve Madame Pamplemousse et son chat Camembert, à l’époque des dinosaures ! Leur mission: récupérer des ingrédients les plus incroyables les uns que les autres, afin d’aider le pays à se sentir mieux. Puisque oui, à Paris rien ne va, et il faut trouver une solution des plus rapides.

Cette nouvelle histoire est toute aussi attachante que la première, on rigole bien et on ne s’ennuie pas une seule seconde. C’est un pur plaisir de tourner les pages, et de découvrir ce monde fantastique, qui nous étonne encore et encore. On retrouve notre âme d’enfant, et on se laisse aller à voyager avec nos héros. Bien sûr, j’en redemande. Hâte de commencer le troisième tome.

4 étoiles

Livres, Romance, Romance historique

Les filles d’Ennismore de Patricia Falvey

51dcegktxil._sx309_bo1204203200_

Éditeur : Belfond
Pages : 416 pages
Parution : 4 avril 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Amitié, jalousie, lutte des classes, émancipation féminine, drame amoureux… À l’aube du XXe siècle, au cœur d’une Irlande en ébullition, une saga inoubliable dans la droite ligne de Downton Abbey.

Rosie a huit ans, elle est fille de métayer ; quand elle sera grande, elle servira la famille Ennis, comme sa mère et sa sœur avant elle. Victoria a sept ans, elle est la fille de lord et lady Ennis ; quand elle sera grande, elle quittera le domaine d’Ennismore pour faire un beau mariage.
En attendant, Victoria se sent seule et rêve de partager ses secrets avec la fille du métayer qu’elle a rencontrée dans le parc de la propriété. Et pourquoi pas ? C’est décidé, dès septembre, la petite paysanne partagera les leçons de la demoiselle du château.
Mais, dans une société écrasée sous le poids des conventions et des hiérarchies, est-il bien raisonnable de semer des aspirations égalitaires dans le cœur des jeunes filles ? Car un vent de révolte souffle sur l’Irlande et cette amitié qui éclôt pourrait bien bouleverser leur vie ainsi que celle de leur entourage… Rosie et Victoria trouveront-elles la force de lutter contre la marche de l’Histoire qui menace de les déchirer ?

 

Mon avis:

Les filles d’Ennismore est un roman qui se passe en Irlande au cours de la Première Guerre Mondiale. On fait la connaissance de Rosie, fille de métayer, qui pour ne pas laisser la fille du lord être scolarisée seule, va pouvoir bénéficier de la même éducation que cette dernière. Entre Victoria et Rosie, une très forte amitié va naître, mais la différence des classes est toujours là. Rosie le comprendra en grandissant.

J’ai vraiment apprécié refaire un tour en Irlande grâce à cet ouvrage. On découvre la montée du nationalisme au début du XXe siècle, et des thèmes importants sont développés comme la lutte des classes et le féminisme. Une fois l’âge adulte obtenue, la destinée des deux jeunes filles est bien différente: soirées mondaines et recherche d’un bon parti pour l’une; le retour à la réalité pour l’autre. Même si Rosie a autant d’éducation que Victoria, elles ne sont pas du même milieu, leur amitié va ainsi être mis à mal. Au fil des pages, on suit l’histoire de nos deux héroïnes, et c’est avec un grand plaisir qu’on tourne les pages. Un très bon roman historique à découvrir, au cœur d’un pays en mutation.

4,5 étoiles

Livres, Young adult

Les secrets de Tharanis, tome 1 : L’île sans nom de David Moitet

couv34305745

Éditeur : Didier Jeunesse
Pages : 320 pages
Parution : 6 Février 2019
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Quand les soldats de l’Empereur envahissent son château, soupçonnant à tort le duc de fomenter un coup d’État, sa fille Ambre de Volontas est contrainte de fuir. C’est le début d’un périple des plus tumultueux où la jeune fille, sans cesse traquée, doit changer d’identité. Alors qu’une épidémie de folie meurtrière frappe l’Empire de Tharanis, Ambre se réfugie sur l’Île Sans Nom. Là vit un ordre secret de magiciens. Mais à qui peut-elle vraiment faire confiance ? Sans le vouloir, Ambre se retrouve au cœur d’une prophétie qui va faire basculer son destin, et celui de tout le royaume…

 

Mon avis:

Nous suivons les aventures d’Ambre de Volontas, fille unique du général de Volontas, chef de guerre de l’Empereur. Il est connu pour avoir fait tomber les Cités Suspendues. Ambre n’a jamais pu oublier les massacres orchestrés par son père. Un jour les soldats de l’Empereur attaquent et envahissent la ville, elle se retrouve contrainte de fuir, aidée par deux hommes de son père: Sir Rodrigue et son écuyer…

C’est la première fois que je lis les écrits de David Moitet, et autant dire qu’il sait happer son lecteur. Dès les premières pages, l’histoire nous passionne. On suit ainsi le parcours semé d’embûches de notre héroïne. Elle a beau avoir un fort caractère et avoir un goût pour la rébellion, quand elle se retrouve en dehors de sa zone de confort que procure le statut de son père, c’est autre chose. Fini le confort et la sécurité, elle va devoir apprendre à agir autrement. J’ai apprécié de voir le changement du personnage, qui va grandir au fil de son aventure, et des rencontres qu’elle va faire. L’écrivain nous réserve aussi quelques surprises, pour notre plus grand plaisir.

J’ai vraiment apprécié ma lecture, qui m’a d’ailleurs rendue curieuse de découvrir d’autres histoires de David Moitet, que je ne connaissais pas jusqu’alors. Si vous avez des conseils, je suis toute ouïe !

4 étoiles

 

Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 1 de Kamome Shirahama

couv20467404

Éditeur : Pika
Pages : 208 pages
Parution : 7 Mars 2018
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique !
Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !

 

Mon avis:

Coco est une jeune fille d’une dizaine d’année qui a toujours été passionnée par la magie. Mais malheureusement cet art est pratiqué que par les sorciers. ça n’empêche pas son envie d’en savoir toujours plus, et un jour elle rencontre une personne qui lui offre un livre d’images et une plume. Elle le garde bien sûr très précieusement, sans vraiment savoir à quoi il sert. Jusqu’à une fameuse rencontre qui va être un bouleversement pour notre petite héroïne.

J’ai tout de suite accroché au personnage de Coco, qui est plein de vie, de bon humeur et de joie de vivre. Les superbes dessins nous communiquent ses émotions de bonheur, et même d’hystérie. On accompagne avec plaisir Coco dans son aventure. Très jeune, elle ne se rend pas vraiment compte de tous les mystères qui l’entourent. Le monde qui nous est décrit est très intéressant, et éveille notre curiosité. Amoureuse du monde magique, comme notre héroïne, ce premier tome est une très bonne entrée en matière, et me donne envie d’en savoir plus. J’apprécie aussi la singularité pour lancer les sorts, ici pas de baguette, mais des dessins et une plume. C’est très original et ça lui donne une particularité en plus. Nous avons plein de choses à apprendre de cet nouvel univers.

Je lis très peu de manga, et autant dire que l’Atelier des Sorciers a su éveiller ma curiosité. Et j’en redemande !

4,5 étoiles

Livres, Romance, Romance historique

Scandaleux écossais, tome 4 : La flamboyante des highlands de Suzanne Enoch

couv73609206

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 380 pages
Parution : 1 Mars 2017
Tome : 04/04
Format: Poche
Genre: Romance, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Lord Munro MacLawry était sur la piste d’un cerf sur son domaine de Glengask quand il se fait brûler la politesse par une ravissante braconnière. Il découvre bientôt que la mystérieuse inconnue s’est réfugiée avec sa soeur dans les ruines de l’abbaye. Qui sont ces fugitives ? Lorsqu’il tente de les approcher, la rousse flamboyante le menace de son mousquet en jurant comme un charretier. Son impudence et ses formes généreuses aiguisent l’intérêt de Munro. Il veut cette sauvageonne et il l’aura ! Sauf que, cette fois, la proie sait se défendre.

 

Mon avis:

Après avoir découvert l’histoire de Ranulf, Arran et Winnie MacLawry dans les précédents tomes, c’est au tour de Munro de nous dévoiler son histoire. Toute sa famille file le parfait amour, mais ça n’intéresse pas Munro qui veut garder son indépendance, mais son frère en a décidé autrement. Il ne compte pas se laisser faire. Il fuit ainsi très souvent le domaine familial, dont les cris des nouveaux nés, et le bonheur conjugale de sa famille le déplaît. Lors d’une partie de chaise, il fait la rencontre d’une jeune femme, habillée en homme, qui a trouvé refuge dans une vieille abbaye en ruine dans son domaine. Catriona a un fort caractère et n’hésite pas à tenir en joue Munro, que même ses frères n’osent pas affronter. Le jeu du chat et de la souris va ainsi commencer, et notre Highlander n’est pas prêt à laisser tomber.

J’ai particulièrement aimé l’histoire de Catriona, et le fait qu’on connait son passé très tard dans le roman. Comme Munro, plein d’hypothèses nous viennent, et ça rend la lecture addictive. Elle a très peu confiance aux gens, et veut à tout prix protéger sa demi sœur Elizabeth, qui a fuit elle aussi. Contrairement à sa sœur, Elizabeth est très douce, et a connu une éducation anglaise. Elles sont tout de même très proches, et leur lien est d’ailleurs très beau, ayant gardées contact par des échanges de courriers. Munro comprend très vite que les deux jeunes femmes fuient quelque chose. Même si Catriona ne veut en aucun de son aide, il compte leur apporter quand même. Nos deux personnes sont très complémentaires niveau caractère, mais très têtus.

C’est un plaisir de tourner les pages, et le suspense est bien installé. L’histoire du chat sauvage et de l’ours m’a conquis. Un très bon quatrième tome, qui conclut la saga des MacLawry.

4,5 étoiles