Fantastique, Fantasy, Science-fiction, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

Blackwater, tome 2 : La Digue de Michael McDowell

Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture
Pages : 257 pages
Parution : 22 Avril 2022
Tome : 02/06
Format: Poche
Genre: Science-fiction
Lien Amazon

 

L’histoire:

Tandis que la ville se remet à peine d’une crue dévastatrice, le chantier d’une digue censée la protéger charrie son lot d’imprévus : main-d’œuvre incontrôlable, courants capricieux, disparitions inquiétantes… Pendant ce temps dans le clan Caskey, Mary-Love, la matriarcale, voit ses machinations se heurter à celles d’Elinor, son étrange belle-fille, mais la lutte ne fait que commencer. Manigances, alliances contre-nature, sacrifices, tout est permis. À Perdido, les mutations seront profondes, et les conséquences, irréversibles.

 

Mon avis:

La saga reprend en 1921, alors qu’une terrible crue c’est abattue sur Perdido quelques années plus tôt. Au grand dam de Mary-Love Caskey, elle a fait connaitre Elinor à son fils Oscar qui sont désormais mariés. Fourbe, elle éprouve un très grand plaisir à contrarier sa belle-fille, qu’elle déteste. Mais la jeune femme a plus d’un tour dans sa poche, et elle n’est pas la seule dans la famille à lui réserver des surprises…

Après avoir assisté à un odieux chantage à la fin du premier tome, on retrouve les membres du clan Caskey bien occupés. Alors que certains poursuivent leur avancé pour se prémunir d’une prochaine crue, avec la construction d’une digue (qui ne plait pas à tout le monde), la matriarche de la famille n’a qu’une idée en tête, trouver d’autres manigances pour nuire à Elinor. Entre ruses et complots, cette fois elle n’a plus les cartes en main. Sa famille se rend bien compte de ce qu’elle prépare, jusqu’à Sister qui va la prendre à son propre jeux. Un nouveau personnage se joint aussi à l’intrigue en la personne de Queenie, la belle-sœur de James.

Des notes beaucoup plus fantastiques s’intègrent à l’histoire entre rebondissements et déconvenues. Le rythme est donné et on avance à la découverte de cette famille où tout est permis. Trahison, manipulation, rite sacrificiel… les surprises sont de mises à Perdido. Alors que la digue se construit, de nouvelles unions se forment et en étonnera certain. J’ai grandement apprécié la prise d’assurance de Sister, mais un peu moins le caractère de Queenie tellement agaçante, mais c’est voulu. Elinor m’intrigue toujours autant.

De plus en plus palpitant, on passe un agréable moment à tourner les pages de ce second tome. Des notes d’humour sont là et le suspense se développe encore plus. J’ai déjà hâte de découvrir la suite !

Pour ce qu’il en est de la couverture, j’aime le fait qu’il y ait plein de références à l’intrigue qui sont illustrés. En finissant notre lecture, on ne peut que sourire ou se remémorer des moments en voyant certaines.

Jeunesse, Littérature canadienne (Canada), Livres

Hôtel Heartwood, tome 1 : Une maison pour Mona de Kallie George et Stephanie Graegin

Éditeur : France Loisirs
Pages : 192 pages

Parution : 10 Octobre 2018
Tome : 01/04
Format : Relié
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Hôtel Heartwood. Prière de laisser les crocs et les griffes dehors.

Lorsqu’un très violent orage éclate dans la forêt, Mona la souris croit sa dernière heure venue. Elle trouve par hasard refuge au luxueux Hôtel Heartwood, caché au creux d’un arbre. Une foule d’animaux séjourne dans cet abri douillet pour l’automne. Pourtant, au cœur de ce tourbillon de lits moelleux, de biscuits tout justes sortis du four et de joyeux bals, une ennemie féroce attend Mona…

Passez l’automne avec Mona à l’Hôtel Heartwood ! En attendant l’hiver, le printemps et l’été, dans les prochains volumes.

 

Mon avis:

« Là où est le cœur, là est le foyer » Mona est une souris qui n’a jamais connu de maison fixe. Beaucoup de lieux lui ont servi d’abris, et elle va devoir partir en quête d’un nouveau. Lors d’un gros d’orage, elle découvre que cette vieille souche va être inondée… C’est là que commence l’aventure à contre cœur, mais qui va lui réserver bien des surprises…

Très vite, nous nous attachons au personnage de Mona, qui vit depuis longtemps seule. Son arrivée a l’Hôtel Heartwood, se fait par pur hasard alors qu’elle cherche un refuge pour se protéger. Monsieur Heartwood a la main sur le cœur et lui propose de l’héberger une nuit, puis un travail dans l’hôtel pour la saison automnale afin de préparer la grande fête des glands. Mona fait alors la rencontre de bien d’autres animaux et aura l’occasion de montrer son caractère chaleureux et courageux.

Ce premier tome est plein de tendresse. Des messages de tolérances, de bienveillance et de lutte contre les inégalités sont transmis tout au long de notre lecture, comme avec la devise de l’hôtel : « Nous croyons à la sécurité et au respect, pas à la force des crocs et des griffes ». Beaucoup de rebondissements rythment l’intrigue et une belle révélation est à découvrir en fin d’ouvrage.

Tout au long de notre lecture, de très belles illustrations nous accompagnent. Dessinées simplement aux graphites, on ne peut qu’être émerveillées par la réalisation qui retransmet la douceur de l’histoire.

En bref, un premier tome réconfortant à découvrir en cette saison. Rendez-vous en hiver, pour découvrir la suite des aventures de notre amie souris !

Discutons ensemble, Jeunesse, Livres, RDV du Blog

Le roman de l’avent ou le calendrier de l’avent littéraire

 

Tic tac… Le mois de décembre est en approche et peut être avez-vous déjà acheté votre calendrier qui vous accompagnera jusqu’aux fêtes de Noel.

 

Pour ma part, j’en ai choisi de deux sortes cette année.

J’ai pris mon traditionnel avec des sachets de thé, et aussi des petits nouveaux, littéraires cette fois ?

 

Connaissez-vous les romans et albums de l’avent ?

Le concept est le même que pour un calendrier de l’avent classique. Ici, chaque jour vous découvrez un chapitre, voir une petite histoire dans certains.

 

Deux m’ont conquis cette année.

Je me suis procurée Le renne mystérieux de Natacha Godeau qui est sorti l’année dernière chez les éditions Auzou. Suite au grand succès, la maison d’édition a décidé cette année d’en sortir trois de plus avec des univers différents.

Le principe est de déceler chaque jour les chapitres, pour pouvoir lire le roman. Pas de peur pour ceux qui pensent qu’il va être abimé, des crantages à chaque chapitre sont mis en place.

 

Je me suis aussi procurée un album Contes et légendes du Nord de Caroline Dhery où chaque pages sont mises dans des enveloppes datées. Pour le grand final, on peut assembler le livre avec tout un kit fourni.

 

 

 

Découvrez-en une sélection

L’immeuble enchanté – Auzou

Le mystère de Lord Noel – Auzou

Mission cadeaux nuls – Auzou

Une histoire par jour – Usborne

Pop Up – A qui sont ces traces sur le chemin ? Gulf Stream

Pop Up – Que fabriquent les lutins dans l’atelier du Père Noel ? Gulf Stream

Pop Up – Quelles gourmandises pour Noel ? Gulf Stream

Balthazar prépare Noel – Hatier

 

Alors, êtes-vous tentée de vous procurer votre roman de l’avent ?

 

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

La Duchesse de Buckingham de Shannen Malka

Éditeur : Hurlevent
Pages : 472 pages
Parution : 26 Septembre 2022
Tome : 01/01
Format: Relié
Genre: Romance, Historique

 

L’histoire:

Angleterre, 1841. Elena Quincy, fille du comte de Winchester, mène une existence paisible au cœur de la campagne anglaise, dans un écrin de verdure qu’elle se plaît à parcourir à cheval, au détriment de ses leçons d’étiquette dont elle se passerait volontiers. Mais le calme de son quotidien est brisé lorsqu’elle assiste dans la ville de Southampton à une scène d’une rare violence entre un maître d’œuvre et son employé, un enfant d’à peine dix ans.
Cet événement bouleverse Elena qui ne parviendra pas à retrouver la sérénité avant d’en avoir apporté un peu à ces enfants. Une décision qui la mène, bien malgré elle, dans l’entourage de la reine Victoria.
À Buckingham Palace, Elena découvre un milieu qu’elle ne connaît pas et est emportée dans le tourbillon de complots et de mondanités qu’est la cour. Et alors qu’elle se fait quelques alliés et que la passion amoureuse s’invite, des figures menaçantes commencent à se dessiner, avides de la plonger dans le déshonneur, tandis qu’au-delà des grilles majestueuses du palais, le peuple gronde.

 

Mon avis:

Elena Quincy vit avec son père et ses quatre frères dans un grand domaine qu’elle ne quitte jamais. Alors, quand son père lui accorde enfin le loisir de pouvoir sortir dans le village avoisinant, elle saute de joie. Ne connaissant rien au monde et à ce qui l’entoure, elle assiste à une scène qui la choque et où personne ne réagit. Outrée, elle ne peut rester sans rien faire, au risque de désobéir à des ordres qui vont lui ouvrir des portes vers l’inconnu…

Comment rester inactive face à la violence infantile et aux conditions de vie de jeunes enfants ? Elena ne compte pas rester dans le rang, quitte à s’attirer les foudres du gouvernement. C’est ainsi qu’elle se voit convoquée auprès de la reine Victoria et devient sa dame de compagnie. Une étiquette bien difficile à porter entre les commérages, manigances et somptuosité de la cour, alors que dehors la pauvreté est aux portes. Se faisant remarquer à nouveaux par ses actions, c’est en compagnie de Lord Brooke qu’elle recevra des leçons pour mieux comprendre le contexte; et Lord Osbourne qui l’accompagnera dans ses engagements qui ne seront pas de tout repos et riches de surprises.

J’ai tellement apprécié ma lecture que c’est un coup de cœur. Quel plaisir de tourner les pages, qui nous plongent à la fois dans les bas-fonds de Londres et dans le palais de Buckingham, le tout rythmé par de nombreux rebondissements. Le sujet historique est entièrement maîtrisé et on découvre ce qu’est la vie pendant l’ère victorienne jusqu’à la politique intérieure. J’ai grandement appris. Des références à Oliver Twist de Charles Dickens sont insérés dans l’intrigue, tout comme Le songe d’une nuit d’été de William Shakespeare. J’ai bien envie de me faire une relecture !

Concernant les personnages, Elena m’a fait penser à Elisa Scalzy de la série télé Elisa di Rivombrosa qui est inspiré de roman de Samuel Richardson. Fougueuse et entêtée, la jeune femme n’a pas peur de se mettre en danger pour soutenir ses convictions. La cause infantile lui est chère et elle est prête à tout, même si des fois ses actions trop rapides attirent des conséquences négatives. Quant aux personnages masculins, Lord Brooke m’a rappelé Fitzwilliam Darcy d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Très froid, on se doute qu’il cache un lourd secret. Et pour Lord Osborne, j’ai eu envie de douter de lui tellement souvent que je ne savais plus quoi en penser !

En bref, une superbe romance historique sous le règne de Victoria à découvrir !

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

La liste de Mr Malcolm de Suzanne Allain

Éditeur : J’ai lu
Pages : 288 pages
Parution : 1 Septembre 2021
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Julia Thistlewaite est folle de rage. Elle espérait épouser l’honorable Mr Malcolm, mais il la juge indigne de porter son nom. Et pourquoi ? Parce qu’il a eu le culot de dresser la liste des qualités indispensables pour avoir le privilège d’être sa femme et, bien sûr, Julia ne remplit pas tous les critères.
Ce snob mérite une bonne leçon. Décidée à se venger, Julia fait appel à la douce Selina, qui devra jouer le rôle de la fiancée idéale et charmer Malcolm… puis l’humilier publiquement en refusant sa demande en mariage.
Entre faux-semblants, intrigues de boudoir et chassés-croisés amoureux, ce plan machiavélique va connaître bien des rebondissements !

 

Mon avis:

Julia Thistlewaite est une jeune femme très sûre d’elle et qui a toujours eu tout ce qu’elle souhaitait. Alors, quand Mr Malcolm ose se jouer d’elle en la repoussant, elle ne compte pas se laisser faire et souhaite l’humilier. C’est ainsi qu’elle fait appel à son ami Selina pour monter un plan contre lui et cette fameuse liste de femmes parfaites qu’il a osé dresser…

L’intrigue du roman commence très vite, alors que Lord Cassidy demande des comptes à l’honorable Jeremy Malcolm, qui aurait flirté avec sa cousine et laissé tomber par la suite. Sa fameuse liste est alors évoquée, lui expliquant qu’elle ne remplissait pas les conditions pour être son épouse. Cela met Julia hors d’elle. Selina vient alors à la rescousse, et elles conçoivent un rôle qu’elle devra jouer, avec l’aide de son cousin. Mais celle-ci n’est pas trop pour et préférerait se faire un avis d’elle-même sur ce jeune homme. La première rencontre arrive lors d’un bal, et bien entendu cela ne se passe pas tout à fait comme prévu.

Le personnage de Julia est vraiment l’archétype de la personne pourrie gâtée. Elle en devient agaçante au fil de la lecture et s’est fait pour ! Manipulatrice, elle pense qu’elle peut tout avoir très simplement dans la vie et qu’elle n’aura point de refus. On comprend alors ses folies qu’elle commet et ses revirements sans grandes pondérations. Son amie Selina est bien différente, plus réfléchit et ayant de la culture, elle s’aperçoit très vite que cette vengeance n’a pas lieu d’être. Mais comment raisonner quelqu’un qui ne veut pas l’être. Quant à Jeremy, il est très sûr de sa personne. « Le bourreau des cœurs », « le briseur de rêves de ces dames », on en apprend plus sur sa personnalité en fin de roman et on finit par s’attacher à sa personne.

En soit un roman assez court, mais il s’agit du premier roman de l’auteure. J’aurais souhaité un peu plus de description, des personnages et histoires plus développés, bien qu’on passe un très bon moment. Mouvementé, on ne manque pas de révélations au fil des pages. On rit face à des situations rocambolesques. On se doute du dénouement.

Une lecture agréable et qui a déjà son adaptation en film !

Ma chronique du film ici

Classique, Jeunesse, Littérature ecossaise (Ecosse), Livres

Peter Pan de James Matthew Barrie et MinaLima

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Pages : 256 pages

Parution : 3 Novembre 2021
Tome : 01/01
Format : Relié
Genre: Classique, Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Envolez-vous aux côtés de Peter pan, de la fée Clochette et des enfants Darling vers le pays de l’Imaginaire, dans cette superbe édition intégrale du grand classique de J.M. Barrie.

Les illustrations et animations originales créées par le fameux studio MinaLima émerveilleront les lecteurs de tous âges. Il vous suffira seulement d’ajouter une pincée de poussière d’étoiles…

 

Mon avis:

Peter Pan, ou l’enfant qui ne voulait pas grandir. On connait tous l’histoire de cet enfant, grâce aux nombreuses adaptations en dessins animés, films, pièces de théâtre, bandes dessinées et romans. Il est temps maintenant de se plonger dans l’œuvre originale. Et quel plaisir de le faire avec cette édition illustrée qui contient aussi des pop up qui animent l’histoire. Alors, rendez-vous au Pays de l’Imaginaire !

Je connais surtout l’histoire de Peter Pan par le dessin animée de Disney, le film de P.J. Hogan avec Jason Isaacs et l’adaptation en bandes dessinées de Régis Loisel. Bien qu’il me semble l’avoir lu dans mon enfance, on peut tout de même dire que c’est une redécouverte de l’œuvre.

Alors que leurs parents sont partis, Wendy, John et Michael Darling font une rencontre surprenante. Un jeune garçon est en pleure et il faut l’aider. Il s’agit de Peter Pan qui n’est pas seul, une fée l’accompagne, Clochette-la-Rétameuse. Après une longue discussion, ils sont convaincus de l’accompagner jusqu’à l’ile aux enfants. Les premiers tests pour voler commencent. Le voyage ou plutôt l’aventure peut commencer…

Quel émerveillement de tourner chaque pages en compagnie de superbes illustrations de MinaLima. Première surprise, je ne me souvenais plus que le caractère de Peter Pan était aussi exécrable. En tout cas, quel plaisir de retrouver ces lieux et personnages phares qui font l’histoire (les pirates et le capitaine crochet, les peaux-rouges, les bêtes sauvages, les garçons perdus, les sirènes, le crocodile…) Et autre surprise, Wendy est aussi présente que Peter Pan dans la narration, et se comporte comme une mère pour les enfants. Je comprends mieux le titre de la prochaine adaptation en film de David Lowery qui porte justement le nom Peter Pan et Wendy.

En bref, une lecture emplie de magie et un grand classique à avoir en sa possession.

Peter Pan de James Matthew Barrie et MinaLima

Bande dessinée, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

La fille maudite du capitaine pirate, tome 3 de Jeremy A. Bastian

Éditeur : La Cerise
Pages : 48 pages
Parution : 12 Novembre 2021
Tome : 03/04
Format: Album
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Plus bas, toujours bas… la fille maudite du capitaine pirate plonge au plus profond des mers de l’Omerta, toujours en quête de son père. Guidée par le sabre du Danois noir, croisant dangers et nouveaux alliés, vers le secret que cache la caverne au fond de la faille ! Dans cette suite tant attendue de la série qui l’a fait découvrir, Jeremy Bastian déploie tout son talent pour nous embarquer plus loin encore dans cet univers d’une richesse infinie.

 

Mon avis:

De retour auprès de la fille du capitaine pirate, qu’on a laissé précédemment aux portes de la grotte du Diable. Mais quelle aventure va-t-il encore lui arriver…

C’est toujours un plaisir de se replonger dans cette sublime bande dessinée qui commence directement dans l’action. Notre héroïne est plus motivée que jamais à retrouver son père, et est prête à tout. L’enquête continue avec quelques révélations, mais il est vrai que je m’attendais à en apprendre plus…

Ce troisième tome est encore plus court que le précèdent, et l’intrigue apparait de plus en plus décousue et stagne. Niveau graphique, nous sommes servis. Deux doubles pages riches en détails sont même insérées dans l’ouvrage. Le travail réalisé est toujours aussi époustouflant et déroutant. Devoir tourner sa lecture dans tous les sens pour pouvoir lire une phrase entière, ou appuyer dans le centre du livre pour réussir à en lire une autre… c’est peut-être pousser un peu loin. Bien que ce soit toujours un régal à regarder.

J’ai tout de même passé un bon moment, et j’ai d’autant plus hâte de connaitre la suite et la fin de cette histoire.

Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Mémoires de la forêt : Les souvenirs de Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud et Sanoe

Éditeur : L’Ecole des Loisirs
Pages : 320 pages
Parution : 16 Mars 2022
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Dans la forêt de Bellécorce, au creux du chêne où Archibald Renard tient sa librairie, chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu’il a écrit et espérer qu’il soit un jour acheté. Depuis que ses souvenirs le fuient, Ferdinand Taupe cherche désespérément à retrouver l’ouvrage qu’il a écrit pour compiler ses mém6oires, afin de se rappeler les choses qu’il a faites et les gens qu’il a aimés. Il en existe un seul exemplaire, déposé à la librairie il y a des années. Mais justement, un mystérieux client vient de partir avec… À l’aide de vieilles photographies, Archibald et Ferdinand se lancent sur ses traces en forêt, dans un périple à la frontière du rêve, des souvenirs et de la réalité.

 

Mon avis:

Au sein de la librairie de Bellécorce, Archibald Renard reçoit tous les habitants de la forêt. Lors d’une visite de Ferdinand Taupe, un habitué des lieux, son entrée ne passe pas inaperçue. Perdu, il cherche désespérément quelque chose, et il a du mal à l’expliquer à Archibald, qui souhaite l’aider. Alors qu’il retrouve ses mots, le libraire est gêné. Le livre tant désiré par son ami vient d’être vendu à un inconnu. L’aventure commence alors pour Archibald et Ferdinand, à la recherche du fameux ouvrage et bien plus…

Atteint de la maladie de l’Oublie-tout, Ferdinand Taupe aimerait retrouver ses souvenirs et savoir où se trouve sa femme, Maude. Et quoi de mieux que se procurer le livre qu’il a écrit « Mémoire d’Outre-Terre » qui raconte toutes ses péripéties. Mais encore faut-il le trouver… Sur une idée d’Archibald Renard et à l’aide d’anciennes photos, ils vont se rendre ensemble dans des lieux du passé de son ami, en espérant que le mystérieux acheteur sera curieux de les découvrir, au fil de sa lecture. Une escapade de deux semaines commence, qui amènera nos amis à la rencontre de Pétunia Marmotte, Gédéon Hibou Duchêne, Elisabeth Poule… et bien d’autres.

Expliquer des maladies à des enfants n’est jamais évident. L’auteur a d’ailleurs travaillé dans une unité de maladie neuro-évolutive. Il connait bien son sujet. L’Oublie-tout évoque bien entendu la maladie d’Alzheimer. Dans un contexte poétique et attachant, on suit cette enquête très touchante sur le passé de Monsieur Taupe, qui l’oublie de plus en plus et s’égare des fois dans des moments de folie. Au cœur de la forêt, c’est avec une certaine appréhension, excitation et plaisir qu’on tourne les pages de ce roman, afin d’en connaitre plus sur ce personnage si singulier qu’est Ferdinand Taupe. Totalement absorbée par la narration qui évoque l’amitié, l’amour, mais aussi le deuil et le mensonge, cette lecture fut passionnante.

De magnifiques illustrations à l’aquarelle nous accompagne aussi au fil de notre lecture. On y découvre soit des pages entières ou des dessins qui s’insèrent dans le texte. Un carnet de croquis est aussi présent dans les dernières pages.

En bref, un ouvrage coup de cœur qui a su me transporter dans un univers qui nous touche tous.