Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 15 : De l’éther à la Terre de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

couv43465808

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 18 Mars 2020
Tome : 15/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1874, menacés par les aigles de Bismarck qui envahissent Mars, Hans, Séraphin, Sophie, Loïc et la princesse trouvent refuge dans le Château des étoiles. Ils y trouvent le roi Ludwig totalement dépourvu de raison et la source d’énergie tant recherchée qui est détruite lors d un combat les affrontant à Van Gudden. Nos héros décident alors de retourner sur Terre pour demander l’aide de Napoléon III. Séraphin y découvre qu’en échange du savoir-faire de son père, la France ne rentre pas en conflit avec la Prusse pour la conquête de Mars. Bismarck est désormais libre d’y exploiter les réserves d’éthérite et d’asservir les Martiaux. Tandis que son père lui demande de ne pas s’immiscer dans les enjeux géopolitiques en cours, les tensions s’intensifient, Séraphin comprend qu’il doit assumer seul ses décisions et son engagement.

 

Mon avis:

Avec ce nouveau numéro, c’est le retour sur Terre pour Séraphin, Sophie, Hans, Loic et le Capitaine Schneidig, en compagnie de la Princesse Martienne. Ils sont à la quête d’allié pour aider son peuple. Et c’est vers Napoléon III qu’ils vont se diriger. Mais après un an d’absence sur Terre, ils doivent d’abord découvrir ce qui s’est passé sur leur planète pendant ce temps.

Pour ce quinzième numéro, l’histoire s’annonce toujours aussi passionnante. Ils ont une mission importante à réaliser au côté de la princesse martienne. Et beaucoup de surprises les attendent, et pas toujours de bonnes nouvelles, comme pour Loïc. La conquête de l’espace a aussi bien évoluée depuis leur dernier passage sur Terre. Les Français et les Anglais ont aussi développé leur appareil pour coloniser Vénus, et d’autres y pensent aussi.

Alex Alice sait nous tenir en haleine à chaque page, et nous enchanter avec ses magnifiques planches. Ici on a le droit à la capitale française, et la mode de l’époque du XIXème siècle. Un régal pour les yeux comme toujours. Je suis bien contente d’avoir poursuivit ma lecture de cette saga.

 

Du côté de la série dérivée Les Chimères de Vénus, on continue à suivre les péripéties d’Hélène Martin et d’Aurélien. On visite aussi le fameux Excelsior. Je dirais que je suis un peu moins emballée par cette histoire, mais ce n’est que le début !

 

note 4 étoiles

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 14 : La citadelle hors du temps de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Le château des étoiles (revues), tome 14 : La citadelle hors du temps de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 19 Février 2020
Tome : 14/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1874, menacés par les aigles de Bismarck qui envahissent Mars, Hans, Séraphin, Sophie, Loïc et la princesse trouvent refuge dans le Château des étoiles. Ils y trouvent le roi Ludwig totalement dépourvu de raison et la source d’énergie tant recherchée qui est détruite lors d un combat les affrontant à Van Gudden. Nos héros décident alors de retourner sur Terre pour demander l’aide de Napoléon III. Séraphin y découvre qu’en échange du savoir-faire de son père, la France ne rentre pas en conflit avec la Prusse pour la conquête de Mars. Bismarck est désormais libre d’y exploiter les réserves d’éthérite et d’asservir les Martiaux. Tandis que son père lui demande de ne pas s’immiscer dans les enjeux géopolitiques en cours, les tensions s’intensifient, Séraphin comprend qu’il doit assumer seul ses décisions et son engagement.

 

Mon avis:

Une nouvelle revue qui nous offre la suite des aventures de la fine équipe, et quelle aventure ! Elle nous en met plein la vue, et nous réserve de belles surprises avec la découverte de personnages recherchés, bons et méchants. Mais non, ce n’est pas encore le père de Séraphin, mais le Roi (Comme le dévoile la couverture de ce volume!)

L’intrigue de ce quatorzième épisode est très rythmée pour notre plus grand plaisir. Et quel bonheur de retrouver le Château de Neuschwanstein. Hé oui, même sur Mars on peut rentrer à l’intérieur de ce superbe monument, mais pour être plus exact, on est dans l’esprit du Roi, qu’on a enfin retrouvé. La princesse Martienne va aussi devoir prendre une décision, son peuple est en danger, et elle n’imagine pas à quel point les Terriens peuvent être mauvais.

En tout cas, encore une fois un super tome, qui me réconforte avec cette saga et qui prouve qu’elle a encore plein de découvertes à nous offrir. Graphiquement l’ouvrage est superbe, d’autant plus avec les magnifiques planches du château, et une histoire palpitante, mais qui bien-sûr se coupe dans un moment saisissant. Forcément, quand il n’y a que 21 pages… ça promet pour la suite !

 

Concernant le récit Les Chimères de Vénus, on suit l’actrice Hélène Martin qui embarque pour Venus, et Aurélien qui vient de s’évader du bagne, et qui est confronté à une étonnante créature. Oh un dinosaure ! Graphiquement, je suis un peu moins enchantée que pour le Château des Etoiles, à voir par la suite tout comme pour l’intrigue. Ici, c’est seulement 8 pages, difficile de se faire un véritable avis. En tout cas, elle semble intéressante.

 

note 4,5 étoiles

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 13 : Terres interdites de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Le château des étoiles (revues), tome 13 : Terres interdites de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 8 Janvier 2020
Tome : 13/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1874, menacés par les aigles de Bismarck qui envahissent Mars, Hans, Séraphin, Sophie, Loïc et la princesse trouvent refuge dans le Château des étoiles. Ils y trouvent le roi Ludwig totalement dépourvu de raison et la source d’énergie tant recherchée qui est détruite lors d un combat les affrontant à Van Gudden. Nos héros décident alors de retourner sur Terre pour demander l’aide de Napoléon III. Séraphin y découvre qu’en échange du savoir-faire de son père, la France ne rentre pas en conflit avec la Prusse pour la conquête de Mars. Bismarck est désormais libre d’y exploiter les réserves d’éthérite et d’asservir les Martiaux. Tandis que son père lui demande de ne pas s’immiscer dans les enjeux géopolitiques en cours, les tensions s’intensifient, Séraphin comprend qu’il doit assumer seul ses décisions et son engagement.

 

Mon avis:

Quel plaisir de pouvoir retrouver nos aventuriers pour de nouvelles aventures en leur compagnie. Avec cette treizième revue, une nouvelle formule nous est proposée. En plus du fameux Château des Etoiles d’Alex Alice, on retrouve dorénavant la série dérivée d’Alain Ayroles et illustré par Etienne Jung, intitulée Les Chimères de Venus. C’est donc 3 planètes dans 2 histoires liées qui nous attendent.

Mais d’abord, on commence par se plonger dans une nouvelle aventure de Séraphin et de ses compagnons sur Mars, avec une remontée dans le temps. On ne sait pas encore pourquoi notre fine équipe va finir par se séparer en deux, les tomes suivants ne pourront que nous l’expliquer. En tout cas, ça chauffe sur Mars, les prussiens attaquent, et même bombardent. La tension est bien présente. Une ambiance assez malsaine y règne. Affaire à suivre…

Pour la nouvelle série, les Chimères de Vénus, on rentre très facilement dans l’histoire à bord du HMS Newton. On fait la connaissance de plusieurs personnages, dont la fameuse Mademoiselle Martin. Il n’y a que 12 pages, donc l’histoire est assez courte, mais ça reste une entrée en matière intéressante.

Du côté du graphisme, ils sont toujours aussi réussis, même si le deux récits ont choisi des styles différents, mais qui s’intègrent bien dans la revue. Avec Le Château des Etoiles, nous avons un graphisme simple et pur, ou l’on voit les coups de crayons. Pour Les Chimères de Vénus, celui-ci est plus numérique, ici par de traces de peinture, c’est fait à l’informatique.

Vivement le second numéro pour suivre la suite de ces deux histoires !

 

note 3,5 étoiles

Discutons ensemble, RDV du Blog

#CultureChezNous avec 3 MOOC sur la littérature

Fun Mooc

 

Envie de vous divertir ? Pensez aux MOOC sur la littérature !

Hier sur mon compte Instagram, je vous présentais 3 MOOC consacrés à des genres littéraires qui sont en ligne sur la plate forme Fun-MOOC. Au vu de la situation actuelle, ils ont eu l’idée de rouvrir ces 3 formations. Je les ai toutes suivies, donc n’hésitez pas si vous avez des questions, je serais ravie d’y répondre !

 

Déjà qu’est ce qu’un MOOC?

Un MOOC (Massive Open Online Course, en anglais) soit Formation en Ligne Ouverte à Tous (FLOT), ou Cours en Ligne Ouvert et Massif (CLOM), est un type ouvert de formation à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants. L’appelation MOOC est passée dans le langage courant en France, et est désormais reconnue par les principaux dictionnaires.

Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Des ressources éducatives libres sont souvent utilisées. Dans le monde anglophone, il peut arriver que plus de 100 000 personnes soient réunies pour un cours.

Merci Wikipédia !

Vous l’aurez compris, un MOOC est une formation ouverte à tous sur Internet, et pour tout niveau. Et dans notre cas, c’est gratuit !

 

1. MOOC Il était une fois la littérature jeunesse, de l’université de Liège

MOOC sur la littérature jeunesse et adolescente

Il s’agit de la session 4 qui a commencé en 2019. Vous pouvez encore participer jusqu’au 31 mai. C’est mon préféré !

https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:ulg+108002+session04/about

 

2. MOOC Fantasy, de l’Angleterre victorienne au Trône de fer, de l’université d’Artois

MOOC Fantasy

Il s’agit d’une archive de la session 3 qui a été ouverte spécialement. Il n’y aura donc pas d’attestation de suivi, mais vous avez accès directement à tous les cours.

https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:univartois+35001+session03/about

 

3. MOOC La science-fiction : explorer le futur au présent, de l’université d’Artois

MOOC science-fiction : explorer le futur au présent

Il s’agit de la session 3, et les cours commenceront le 28 avril. Les inscriptions sont ouvertes.

https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:univartois+35002+session03/about

 

Amusez-vous bien en faisant des découvertes, tout en restant chez vous !

Bande dessinée, Littérature française (France), Littérature italienne (Italie), Livres

Obie Koul, tome 1 : Un week-end sur deux chez mon père de Pierre Makyo et Alessia Buffolo

Obie Koul, tome 1 : Un week-end sur deux chez mon père de Pierre Makyo et Alessia Buffolo

Éditeur : Kennes
Pages : 56 pages
Parution : 22 Mai 2019
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Science-Fiction
Lien Amazon

 

L’histoire :

Mia vit sur terre, Elzeki est extraterrestre. Mia a été enlevée par Elzeki lors d’une mission d’exploration. Ils se sont aimés, puis séparés. De leur amour hétéroplanétaire est né un fils, Obie. À 12 ans, l’adolescent ne sait toujours rien des origines de son père. Lorsque ses parents lui expliquent enfin la vérité, il n’en revient pas. Dorénavant, il va devoir passer un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires sur une autre planète…
Trop cool!

 

Mon avis :

Primée par le conseil départemental de Loir-et-Cher, et nouveau gagnant du Prix des Collèges 2020 au 47e Festival International de la BD d’Angoulême, cette bande dessinée nous fait entrer dans le monde d’Obie Koul. Un jeune héros de 12 ans qui a priori a un parcours pour le moins commun. Il vient tout juste d’emménager avec sa mère dans un nouvel appartement, dans une nouvelle ville. La rentrée arrive pour lui, mais aussi pour sa mère, qui est professeur de math dans le même collège que lui. Depuis tout petit, il voit son père que très rarement, soit disant très occupé par son travail. Mais cette rentrée se passe difficilement. Il se retrouve pris à parti entre deux bandes rivales, et il subit dès le premier jour leur harcèlement… Sa mère est en panique, et son père a alors une idée. Il implante à son fils un certain élément… Obie se demande alors beaucoup de questions sur son père, qu’il connait assez peu.

Cette bande dessinée est très sympathique et reprend les contextes actuels de notre société, comme les familles monoparentales, ou le harcèlement scolaire. Une certaine ambiance de violence y règne, contrecarrés par certains moments affectifs et drôles, mais surtout par cet univers de science-fiction. Mais il est vrai que j’ai tout de même été quelque peu gênée dans ma lecture. Même si j’ai bien rigolé, le questionnement sur son père intervient quand même assez tard. 12 ans, c’est long… Et les fameuses révélations ne le dérangent en aucun point. ça fait quand même un peu gros, et beaucoup d’un seul coup…

Du côté des illustrations, elles sont très bien réalisées, et on sent l’inspiration venir du cinéma, avec des personnages clés de la science-fiction.

En bref, je dirais avoir passé un bon moment de lecture, même si l’intrigue m’a un peu dérangée, j’ai bien rigolé. A voir la suite.

Merci aux éditions Kennes pour ce partage.

3 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

La brigade des cauchemars, tome 1 : Sarah de Franck Thilliez et Yomgui Dumont

couv18357177

Éditeur : Jungles
Pages : 56 pages
Parution : 11 Octobre 2017
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Tristan et Esteban, deux adolescents de 14 ans, font partie de la brigade des cauchemars. Ils viennent en aide aux enfants et les débarrassent de leurs cauchemars en découvrant la source. Une jeune fille, Sarah, est admise à la clinique et ils doivent intervenir. Mais Tristan est troublé, il l’a déjà vue et ne se souvient pas où.

 

Mon avis:

Nos héros, Tristan et Estaban sont deux adolescents membres de La brigade des cauchemars, créée par le Professeur Angus. Tristan est le fils du professeur, tandis qu’Esteban, a été recueilli par la famille alors qu’il errait, amnésique, dans une forêt. Ensemble, ils ont une mission à réaliser, comprendre les cauchemars des enfants, pour les neutraliser. La clinique d’Angus, accueille ainsi régulièrement des enfants, qui n’arrivent pas à dormir à cause de leurs cauchemars. Et avec ce tome, c’est Sarah que nos jeunes amis vont devoir aider.

J’ai vraiment passé un bon moment avec cette bande dessinée. C’est une véritable enquête qui nous est décrite, avec des énigmes à résoudre. Le professeur Angus a développé un sacré concept top secret, pour aider les victimes de cauchemars. Pendant que le patient est dans un sommeil profond, avec l’aide d’une machine, les deux adolescents pénètrent dans ses rêves à la recherche de la cause des cauchemars. Les péripéties s’enchaînent, et comme nos jeunes héros, nous sommes tenus en haleine par cette enquête. Mais à quoi donc à peur Sarah ? Le suspense est là, et nous tient jusqu’aux dernières lignes. Même si les dessins sont bien réalisés, l’intrigue est vraiment le point fort de cette bande dessinée. Il y a aussi de très beaux messages passés, notamment sur le handicap. Notre héros Tristan est en fauteuil roulant. Bref, je suis sous le charme.
4,5 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 12 : Les fils de l’étoile bleue de Alex Alice

gazette

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 24 pages
Parution : 4 Juillet 2018
Tome : 12/15
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

Gudden ayant pris le pouvoir des Martiaux, la princesse et Séraphin sont faits prisonniers. Elle représente la caste supérieure, des « Hauts Martiaux » celle-là même qu’il faut anéantir pour que Gudden règne en maître sur Mars et y exploite toute l’éthérite. Alors qu’elle est entre la vie et la mort, Séraphin décide de s’échapper avec la princesse pour que son peuple tente de la sauver. Ils réussissent à tromper la vigilance de leurs géôliers avec l’aide de Sophie et Hans. Gudden donne alors l’ordre d’attaquer les Hauts-Martiaux. Séraphin arrivera-t-il à temps ? Pourra-t-il déjouer les plans de Gudden et réconcilier les deux peuples opposés ?

 

Mon avis:

Après avoir parcouru une partie de la planète notre héros retrouve ses amis, qu’ils croyaient parti, et bien plus. C’est toute une civilisation qui s’ouvre à lui: celle des martiaux. Les tensions politiques suivent leurs cours sur Terre, et finalement cette planète n’est pas loin d’avoir le même genre de conflits…

Cette partie nous réserve beaucoup plus d’actions et de révélations que les précédentes. A vrai dire, je commençais un peu à décrocher, et là ma curiosité pour la suite des aventures, est à nouveau bien alimentée en question. L’intrigue nous offre beaucoup de réponses à nos questions, et nous en dévoile de nouvelles. On en est quand même à la douzième partie, je suis contente d’être ainsi à nouveau captivée par l’histoire. Notre petite équipe est toujours aussi attachante et intrépide. J’ai passé un bon moment en leur compagnie, et j’ai hâte de savoir la suite. Mais il va falloir attendre encore quelques mois…

4,5 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 11 : La princesse évanouie de Alex Alice

la-princee-evanouie

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 24 pages
Parution : 20 Juin 2018
Tome : 11/15
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

Séraphin n’est pas tout à fait seul, il découvre une « princesse Martienne » blessée. Elle prendra des apparences plus ou moins monstrueuses dans l’esprit de Séraphin. Il décide tout de même de la secourir et de la ramener auprès de ses semblables. Sur leur trajet, ils croiseront les martiaux du désert, ces rebelles dirigés par Gudden. Comment en est-il arrivé là ? Son objectif sera de diviser pour mieux régner.

 

Mon avis:

Nous avons laissé notre pauvre Séraphin dans une bien mauvaise posture précédemment. Il vient d’apprendre une nouvelle importante sur son père, et en plus il se retrouve tout seul sur Mars. Enfin pas si seul que ça…

On poursuit ainsi en compagnie de Séraphin l’exploration de la planète Mars. Il est vrai qu’au départ, je me suis demandée si ce n’était pas des hallucinations, qu’avez à faire Séraphin, mais apparemment non. Le jeune homme fait ainsi rencontre, comme le titre de la gazette nous l’annonce, d’une princesse martienne. Mais c’est surtout les paysages de la planète Mars qu’on va découvrir, pour notre plus grand plaisir. On se laisse emmener dans cette mystérieuse aventure, avec quelques craintes comme notre héros. C’est aussi le moment pour lui de faire un peu le point, sur comment il en est arrivé là. Mais bien sûr, la conclusion de cette gazette nous amène un rebondissement.

3 étoiles