Classique, Jeunesse, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Alice au Pays des Merveilles suivi par De l’autre côté du miroir, illustré de Lewis Carroll et MinaLima

Éditeur : Flammarion
Pages : 320 pages

Parution : 19 octobre 2022
Tome : 01/01
Format : Relié
Genre: Classique, Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

 

Mon avis:

C’est toujours un plaisir de redécouvrir de grands classiques de la littérature jeunesse, grâce à ses sublimes éditions mises en scènes par le studio MinaLima. Et, c’est autour d’Alice de nous conter ses aventures. Alors qu’elle s’ennuie et que sa sœur est plongée dans la lecture de son livre, elle voit passer un lapin. Cela n’est pas surprenant de prime abord. Pourtant, celui-ci a les yeux roses, parle et se met à sortir une montre à gousset. La course poursuite commence alors vers un pays merveilleux…

Il s’agit de ma seconde lecture, et j’avouerai qu’encore une fois, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages principaux. Ce n’est que mon avis, vu qu’en soit c’est très bien écrit et j’ai passé tout de même un bon moment. L’épopée que vit Alice est des plus rocambolesques et pas toujours si merveilleuse. Certaines situations peuvent être effrayantes, mais la jeune fille ne se laissent pas déstabiliser pour autant. Quand la conclusion arrive, on l’apprécie doublement pour elle, et cela démontre le grand talent imaginaire de son auteur, Lewis Carrol.

Les illustrations et les animations confirment à nouveau la force qu’on Miraphora Mina et Eduardo Lima pour nous émerveiller. Autant dire qu’elles ont participées à m’offrir une lecture des plus agréables.

– Ma chère Alice, dans les jardins de la mémoire, dans le palais des rêves, c’est là que nous nous retrouverons.
– Mais le rêve, ce n’est pas la réalité…
-Qui peut dire où commence l’un et où s’arrête l’autre?

PS: Retrouvez bientôt sur mon compte Instagram un réel des premières pages !

 

Mes chroniques des autres livres illustrés et animés par le studio MinaLima

Peter Pan

Le magicien d’Oz

Le livre de la jungle

Blanche Neige et autres contre de Grimm

Harry Potter tome 1

Harry Potter tome 2

Bande dessinée, Classique, Littérature française (France), Livres

Orgueil et préjugés, tome 1 : Les cinq filles de Mrs. Bennet de Aurore et Jane Austen

Éditeur : Soleil
Pages : 48 pages
Parution : 18 Septembre 2019
Tome : 01/03
Format: Album
Lien Amazon

 

L’histoire:

Tout Longbourn est en émoi depuis l’arrivée du fortuné Mr Bingley ! Menacée par un testament laissant toute la fortune de la famille à un lointain cousin, Mrs Bennet espère assurer son avenir en mariant l’une de ses cinq filles à ce riche héritier.

 

Mon avis:

Adapté du célèbre roman de Jane Austen, Aurore nous offre sa vision à la fois illustrée et romancée de cette œuvre. On retrouve la famille Bennet dans leur quotidien routinier, qui sera pour leur plus grand bonheur chamboulé.

Orgueil et Préjugés a été retranscrit dans un nombre incalculable de fois : mini-série, film, manga… Avec ce premier tome, on nous propose une nouvelle version qui se découpe en trois bande-dessinée. Grande passionnée de Jane Austen, je suis toujours adepte d’en découvrir d’autres. Même si je me rends compte que je commence à connaitre un certain nombre de répliques par cœur ! Je peux donc vous confirmer que certaines libertés ont été prises avec le texte original, sans me déranger. Tous les éléments clés sont présents, jusqu’aux notes d’humour qu’on apprécie tellement dans ce roman. J’ai grandement apprécié la fin choisit pour cet opus, parfaitement en adéquation avec l’histoire.

La modernité se ressent plutôt dans les illustrations avec des traits de manga pour les personnages. Peut-être qu’un nouveau public sera ainsi intéressé pour découvrir les écrits de Jane Austen. Je signalerais tout de même qu’il y a une forte ressemblance entre les cinq sœurs. Pour un public qui découvre pour la première fois l’histoire, c’est dérangeant de ne pas savoir laquelle parle… Toutefois, de superbes mises en scène sont présentes, nous plongeant dans la campagne anglaise du XIXème siècle. Les décors sont très soignés et avec précision. C’est un plaisir de tourner les pages et de se remémorer certaines scènes.

Je suis bien curieuse de découvrir la suite. Cette première partie m’a d’ailleurs redonné envie de relire le roman !

Bande dessinée, Classique, Littérature anglaise (Angleterre), Littérature espagnole (Espagne), Livres

Un chant de Noël de Jose Luis Munuera

Éditeur : Dargaud
Pages : 80 pages
Parution : 10 Novembre 2022
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Londres, 1843.
Tous les habitants, les mieux lotis comme les plus démunis, s’apprêtent à fêter Noël.
Tous, à l’exception de Scrooge. Aux yeux de cette riche commerçante, insensible au malheur des autres comme à l’atmosphère de liesse qui baigne la cité, seuls le travail et l’argent ont de l’importance.
On la dit radine, égoïste et mesquine. Elle préfère considérer qu’elle a l’esprit pratique. Et tandis que les festivités illuminent la ville et le cœur de ses habitants, Scrooge rumine sa misanthropie…
Une nuit, des esprits viennent lui rendre visite. Ils l’emmènent avec eux, à la rencontre de la jeune fille qu’elle était, quelques années plus tôt, lorsque la cupidité n’avait pas encore rongé son cœur. Mais aussi à la découverte de celle qu’elle aurait pu devenir si elle avait choisi la voie de la bonté…

 

Mon avis:

Inspiré d’Un chant de Noel de Charles Dickens, cette bande dessinée est une belle surprise. On fait la connaissance du célèbre Scrooge qui n’aime pas Noel, et cette fois-ci notre héros de l’histoire est en fait une femme.

Pour elle, les fêtes de Noel, ce ne sont que des sornettes et une perte de temps. Elle accorde tout de même à son employé sa journée. De retour chez elle, Scrooge se fait prendre au piège par trois esprits, qui vont lui faire revivre son passé et son futur possible.

Très bien réalisé, le texte nous enchante tout comme les illustrations. La froideur de Scrooge ne nous empêche pas d’être attaché à elle. Surtout quand on parcourt son passé, et que l’on comprend pourquoi elle en est arrivé là. Même si des libertés sont prises, on retrouve l’esprit du conte original de Dickens. Ce personnage que l’on pense si haissable, ne l’est finalement pas tant que ça. Les apparences peuvent être trompeuses !

Une superbe adaptation que j’ai adoré découvrir et que je ne peux que vous conseiller.

Classique, Jeunesse, Littérature allemande (Allemagne), Livres

Blanche-Neige et autres contes de Grimm de Jacob Grimm, Wilhelm Grimm et MinaLima

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Pages : 256 pages

Parution : 19 octobre 2022
Tome : 01/01
Format : Relié
Genre: Classique, Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

 

Mon avis:

Quel bonheur de pouvoir découvrir ou redécouvrir des contes avec cette sublime édition soignée du studio MinaLima. S’offre à nous les versions originales d’histoires que l’on connait par les adaptations de Disney comme : Raiponce, Cendrillon, La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon Rouge, Hansel et Gretel et bien entendu Blanche Neige. Et aussi d’autres beaucoup moins connues comme : Neigeblanche et Roserouge, Le Loup et les sept chevreaux, Les Lutins, Dame Holle, L’Oie d’or… Au total, ce sont 20 contes qui nous émerveilleront ou nous feront trembler, le tout illustrés et animés avec talent.
On ne peut que se douter que le travail de Disney a masqué certains côtés noirs et violents des contes écrit par les frères Grimm (jalousie, vengeance, soif de pouvoir, infanticide…) Des fins quelque peu abruptes peuvent surprendre, même si la magie des contes résonne toujours. Les méchants sont punis et les méritants souvent récompensés. Bien que les textes datent du XIXe siècle, on retrouve toutefois un lien avec notre société actuelle. Les morales et enseignements sont toujours bons à prendre.

Concernant les illustrations, elles sont tout bonnement magnifiques et en accord parfait avec chaque histoire. Nous avons le droit à quelques surprises avec les animations. J’ai tout particulièrement été en admiration devant Blanche Neige. Quel travail, quelle précision, c’est magique ! Il est sûr que je serais au rendez-vous pour leur prochaine parution. Hâte de faire la rencontre avec Pinocchio, Le jardin secret, La petite sirène et la Belle et la Bête, ainsi que la suite de la saga d’Harry Potter.

 

 

Mes chroniques des autres livres illustrés et animés par le studio MinaLima

Peter Pan

Le magicien d’Oz

Le livre de la jungle

Alice au pays des merveilles

Harry Potter tome 1

Harry Potter tome 2

Classique, Jeunesse, Littérature ecossaise (Ecosse), Livres

Peter Pan de James Matthew Barrie et MinaLima

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Pages : 256 pages

Parution : 3 Novembre 2021
Tome : 01/01
Format : Relié
Genre: Classique, Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Envolez-vous aux côtés de Peter pan, de la fée Clochette et des enfants Darling vers le pays de l’Imaginaire, dans cette superbe édition intégrale du grand classique de J.M. Barrie.

Les illustrations et animations originales créées par le fameux studio MinaLima émerveilleront les lecteurs de tous âges. Il vous suffira seulement d’ajouter une pincée de poussière d’étoiles…

 

Mon avis:

Peter Pan, ou l’enfant qui ne voulait pas grandir. On connait tous l’histoire de cet enfant, grâce aux nombreuses adaptations en dessins animés, films, pièces de théâtre, bandes dessinées et romans. Il est temps maintenant de se plonger dans l’œuvre originale. Et quel plaisir de le faire avec cette édition illustrée qui contient aussi des pop up qui animent l’histoire. Alors, rendez-vous au Pays de l’Imaginaire !

Je connais surtout l’histoire de Peter Pan par le dessin animée de Disney, le film de P.J. Hogan avec Jason Isaacs et l’adaptation en bandes dessinées de Régis Loisel. Bien qu’il me semble l’avoir lu dans mon enfance, on peut tout de même dire que c’est une redécouverte de l’œuvre.

Alors que leurs parents sont partis, Wendy, John et Michael Darling font une rencontre surprenante. Un jeune garçon est en pleure et il faut l’aider. Il s’agit de Peter Pan qui n’est pas seul, une fée l’accompagne, Clochette-la-Rétameuse. Après une longue discussion, ils sont convaincus de l’accompagner jusqu’à l’ile aux enfants. Les premiers tests pour voler commencent. Le voyage ou plutôt l’aventure peut commencer…

Quel émerveillement de tourner chaque pages en compagnie de superbes illustrations de MinaLima. Première surprise, je ne me souvenais plus que le caractère de Peter Pan était aussi exécrable. En tout cas, quel plaisir de retrouver ces lieux et personnages phares qui font l’histoire (les pirates et le capitaine crochet, les peaux-rouges, les bêtes sauvages, les garçons perdus, les sirènes, le crocodile…) Et autre surprise, Wendy est aussi présente que Peter Pan dans la narration, et se comporte comme une mère pour les enfants. Je comprends mieux le titre de la prochaine adaptation en film de David Lowery qui porte justement le nom Peter Pan et Wendy.

En bref, une lecture emplie de magie et un grand classique à avoir en sa possession.

Peter Pan de James Matthew Barrie et MinaLima

RDV du Blog, TAG

TAG – Mes 5 classiques littéraires préférés

Créé par @lesdeuxbookinistes sur Instagram, je reprends ce TAG pour vous présenter #mes5classiques de la littérature qui m’ont le plus marquée.

 

Raison et sentiments de Jane Austen

Raison et Sentiments / Le Coeur et la Raison / Raison & Sentiments de Jane Austen

C’est sans grande surprise que le premier livre de ce top est de Jane Austen. Raison et Sentiments est le premier livre que j’ai lu de l’auteure, après avoir découvert son adaptation avec Emma Thompson, Kate Winslet, Hugh Grant et Alan Rickman. Je possède plusieurs éditions de cet ouvrage, dont cette magnifique signé Hauteville/Milady

 

Elinor et Marianne Dashwood sont deux soeurs aux caractères bien différents. Privées de leur héritage à la mort de leur père, elles doivent quitter le Sussex en compagnie de leur cadette Margaret et de leur mère. Dans le Devon, elles ne tardent pas à s’habituer à leur désormais modeste quotidien au contact de leurs nouveaux voisins. Mais lorsqu’elles tombent amoureuses, Elinor et Marianne se retrouvent tiraillées entre ce que leur impose la raison et ce que leur dicte leur cœur.

 

Nord et Sud de Elisabeth Gaskell

Encore un roman que j’ai découvert après avoir vu l’adaptation de la BBC, que j’ai adoré. Cette première rencontre avec la plume de l’auteure ne s’est pas arrêtée là. J’ai enchainé notamment avec Femmes et Filles, Cranford et Ruth.

 

C’est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l’héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l’Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l’Eglise et déracine sa famille pour s’installer dans une ville du Nord. Margaret va devoir s’adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s’éveille à travers les liens qu’elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports difficiles qui l’opposent à leur patron, John Thornton.

 

Loin de la foule déchainé de Thomas Hardy

Loin de la foule déchaînée de Thomas HardyLe premier roman de Thomas Hardy que j’ai lu, après la sortie de son adaptation au cinéma. J’ai grandement apprécié le style de cet artiste !

 

Jeune femme d’une grande beauté et au caractère impétueux, Batsheba Everdene hérite à vingt ans d’un beau domaine, qu’elle dirige seule. Quand un incendie se déclare dans sa propriété, un ancien soupirant ayant connu des revers de fortune, Gabriel Oak, apporte une aide précieuse pour sauver ses récoltes. Elle lui procure un emploi parmi ses gens, mais devient l’élue de deux autres prétendants, bien décidés l’un et l’autre à obtenir sa main. Oak s’avérera quant à lui d’une étonnante fidélité…

 

Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

Le Petit Prince de Antoine de Saint-ExupéryUn classique de la littérature jeunesse qui est tellement rempli de messages, qu’on peut le lire des centaines de fois sans se lasser, et l’apprécier toujours autant !

 

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur. Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : …  » S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! « 
– Hein!
– Dessine-moi un mouton…
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

 

Les hauts de Hurlevent de Emily Brontë

Un classique qui a su me marquer et dont j’ai vu ses adaptations en films, série et roman graphique.

 

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.

 

Et vous, quels sont les vôtres ?

Classique, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Pamela : Ou la vertu recompensée de Samuel Richardson

Pamela : Ou la vertu recompensée de Samuel Richardson

Éditeur : 10/18
Pages : 480 pages
Parution : 7 Février 2019
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Classique, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

À la mort de sa maîtresse, Paméla, jeune domestique d’une grande beauté, doit subir et repousser les assauts de son nouveau maître, M.B…, pris d’une violente passion pour elle. Farouchement décidée à conserver sa vertu, la jeune fille va user de tous les subterfuges pour échapper aux séductions, menaces et manigances de M.B…, et le conduire à une extrémité inattendue.

Paméla fut l’un des succès les plus éclatants de la scène littéraire européenne du XVIIIe sc. Il a consacré Richardson, qui devint plus tard l’auteur préféré de Jane Austen, comme l’un des écrivains majeurs de l’histoire de la littérature anglaise. Roman sous forme de lettres et de journal, dont nous publions ici les deux premiers livres les plus célèbres, Paméla est non seulement une œuvre d’une finesse psychologique novatrice, mais aussi une étude incisive du pouvoir et de ses abus.

 

Mon avis:

Paméla Andrews est une jeune fille de 15 ans, issue d’un milieu modeste, qui a été prise en affection par une noble, dont elle est sa femme de chambre. Sa mort prématurée, met Pamela dans une situation compliquée lorsque le fils de sa bienfaitrice, Mr B., décide de lui faire des avances et de la séduire. Elle ne compte pas céder et souhaite être reconduite chez ses parents. Mais cela ne va pas être facile de faire entendre raison à ce gentlemen…

Roman classique épistolaire écrit au XVIIIe siècle, Samuel Richardson a inspiré de grands noms de la littérature, comme Diderot, Rousseau, les sœurs Brönte ou encore Jane Austen. Les nombreuses préfaces en début d’ouvrage en font part, ainsi que le retentissement qu’a eu ce roman à sa publication. Elles sont d’ailleurs très intéressantes et rédigées par plusieurs personnes.

J’ai surtout souhaité lire ce roman puisqu’il a inspiré la série historique italienne Elisa di Rivombrosa. Et je vous avouerais que la tâche n’a pas été facile ! Le style épistolaire est assez lourd et j’ai mis du temps pour m’y accrocher. La narration commence d’abord sous forme de lettres que l’héroïne échange avec ses parents, puis se poursuit sous forme de journal intime. On y découvre les conditions de vie au XVIIIe siècle, les relations entre les nobles et les domestiques et la place de la femme. Mr B. est d’abord décrit comme un homme mauvais qui utilise son pouvoir sur autrui à force de ruses et de chantages. Pamela, qui est très jeune au début du roman, fait tout de même très mature pour son âge et surtout pour l’époque. De nombreux passages font références à la religion. Notre héroïne est croyante pratiquante et loue souvent le seigneur dans ses écrits. D’autres passages sont quelques peu violents, ce qui ne facilite pas non plus la lecture. Mais finalement, ils sont aussi révélateurs de l’époque.

Au fil de notre lecture, on finit tout de même par comprendre pourquoi l’ouvrage a autant fait parler de lui. C’est une œuvre importante de la littérature européenne, que je suis contente d’avoir réussi à lire.

 

Petit retour sur la série télé

Si vous ne connaissez pas cette série italienne, découvrez ma chronique d’Elisa di Rivombrosa dont ce roman a inspiré la réalisatrice Cinzia Th Torrini.

Il existe 2 saisons, dont la première a été diffusée sur TF1 et une série dérivée.

Sur cette photo, on découvre Elisa alias Pamela dans le roman et sa bienfaitrice qui l’a prise à son service.

Album, Classique, Jeunesse, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Princesse Sara de Frances Hodgson Burnett et Nathalie Novi

Princesse Sara de Frances Hodgson Burnett et Nathalie Novi

Éditeur : Albin Michel Jeunesse
Pages : 96 pages
Parution : 3 Novembre 2021
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse, Classique
Lien Amazon

.

L’histoire:

Sara a été élevée en Inde par son père, un capitaine anglais. À son septième anniversaire, elle est envoyée à Londres pour étudier dans le pensionnat de Miss Minchin. Fortunée, elle s’y retrouve favorite ; mais tout bascule lorsque son père disparaît tragiquement – et sa richesse avec lui. Sara devient alors le souffre-douleur du pensionnat. Son imagination lui permet cependant de s’évader et de jouer à son jeu préféré, « Supposons que ». Et si, et si… et si Sara était une princesse ?

.

Mon avis:

Classique de la littérature jeunesse, Frances Hodgson Burnett nous livre l’histoire de Sara (qui est d’ailleurs inspirée de sa propre vie). Son père, le capitaine anglais Raph Crewe en mission dans les Indes, souhaite offrir à sa fille une éducation anglaise en l’envoyant dans un pensionnat aristocratique à Londres. Agée de 12 ans, Sara qui a vécu de nombreuses années à ses côtés, va alors vivre des aventures éprouvantes et aussi merveilleuses…

Cet album signe ma première rencontre avec Sara. (Il ne me semble pas avoir vu l’adaptation quand j’étais enfant, ou j’en ai tout simplement plus de souvenirs !) Et quelle héroïne impressionnante et fascinante. La vie n’a pas été tendre avec elle. Sa mère est décédée très tôt, et là voilà dans un pensionnat seule. Au début, elle est vue comme l’élève favorite. Elle se sent même trop gâtée. Mais, tout bascule après la réception d’une lettre annonçant le décès de son père et la perte de sa fortune. Elle est alors comme une simple domestique, et se voit confier plein de tâches pénibles à effectuer. Combative, elle ne se laisse pas aller, et se met à songer à des histoires fantastiques. Sa bonté et son cœur pur lui offrira de bien belles surprises.

Autant pour l’intrigue que pour les illustrations, j’ai apprécié tourner les pages de cet ouvrage. Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’il s’agit de la traduction du texte original publié sous forme de feuilleton en 1888. L’épopée de Sara est superbe. Même si les épreuves qu’elle traverse sont difficiles, ce n’est pas avec négativité qu’elle les voit. Sa personnalité et son imagination l’emmène loin, jusqu’à lui ouvrir des portes insoupçonnables. Une bien belle histoire qui fait rêver ! On ne peut que s’attacher à son personnage. Encore un classique que je suis contente d’avoir découvert !

 

note 4,5 étoiles