Actu Period Drama, Films, Séries

Actu Period Drama #1

actu period drama

Il y a quelques temps, je vous ai partagé mes résolutions pour mon blog cette année. ça était l’occasion de vous parler de l’idée d’instaurer un nouveau « RDV du Blog » consacré aux period drama, un genre que j’affectionne particulièrement.

Je l’inaugure donc avec ce premier post. J’espère que ça vous plaira.

Bonne lecture !

 

The Spanish Princess

Nouvelle série adaptée des romans historiques de Philippa Gregory (après The White Queen et The White Princess), The Spanish Princess est inspiré des romans nommés The Constant Princess et The King’s Curse, et est prévu pour ce printemps.

L’histoire porte sur la vie de Catherine d’Aragon en Angleterre au 16ème siècle.

Le casting est composé de Charlotte Hope (Les Misérables), Richard Pepper, Aaron Cobham, Elliot Cowan (Lost in Austen, The Frankenstein Chronicles), Stuart McNeill (The White Princess), Ruairi O’Connor, Jordan Renzo, Olly Rix (The Musketeers), Angus Imrie (Hollow Crown, Kingdom), Harriet Walter (The Crown, Call the Midwife), Laura Carmichael (Downton Abbey)

image

 

 

Downton Abbey – Le film

La date est enfin annoncée pour la sortie du film Downton Abbey, qui est donc prévu en France pour le 25 septembre 2019. Il va falloir patienter encore pour voir ce que devient la famille Crawley. Ci-dessous, le premier trailer, qui autant dire ne dévoile pas grand chose !

Downton Abbey (2019)

 

Les quatre filles du docteur March

Une nouvelle version du classique de Louisa May Alcott, Les quatre filles du docteur March est en cours de production. On retrouve au casting Emma Watson (Meg March), Saoirse Ronan (Jo March), Florence Pugh (Amy March), Eliza Scanten (Beth March), Timothée Chalamet (Laurie Laurence) et Meryl Streep (Marmee March).

Nous n’avons pas encore de date de sortie exacte d’annoncée.

Image associée

 

 

Films

Colette

5667607

Acteurs : Keira Knightley, Dominic West, Eleanor Tomlinson, Denise Gough, Fiona Shaw
Réalisateur : Wash Westmoreland
Audio : Français, Anglais
Durée : 112 minutes
Genre: Historique, Biopic

 

L’histoire:

1893. Malgré leurs quatorze ans d’écart, Gabrielle Sidonie Colette, jeune fille à l’esprit rebelle, épouse Willy, écrivain aussi égocentrique que séducteur. Grâce à ses relations, elle découvre le milieu artistique parisien qui stimule sa propre créativité. Sachant repérer les talents mieux que quiconque, Willy autorise Colette à écrire – à condition qu’il signe ses romans à sa place. Suite au triomphe de la série des Claudine, il ne tarde d’ailleurs pas à devenir célèbre. Pourtant, tandis que les infidélités de Willy pèsent sur le couple, Colette souffre de plus en plus de ne pas être reconnue pour son œuvre…

 

Mon avis:

Ce film biographique met en lumière les débuts de la romancière française, de la petite fille de campagne, à son mariage tumultueux avec Henry Gauthier-Villars ou « Willy », jusqu’à son émancipation en tant que femme et féministe.

On suit ainsi les premiers pas de Sidonie-Gabrielle Colette, qui pour aider son mari écrivain en manque d’inspiration, rédige le tout premier Claudine. Son nom n’apparaît pas sur les ouvrages, et c’est son mari qui en retire toute la gloire. Petit à petit, une prise de conscience va naître dans l’esprit de la jeune femme, en quête de liberté.

Comme à son habitude,  Keira Knightley qui interprète Colette, est éblouissante dans son rôle. On la découvre en petite paysanne, qui devient très vite une femme avant-gardiste. Même si la trame du film est assez longue, et que l’on se doute que la romancière va finir par se rebeller, c’est avec beaucoup d’attention qu’on reste captivé par l’histoire, en se demander comment cela va arriver et quand. On y découvre aussi ses liens charnels avec les femmes, même si Eleanor Tomlinson alias Georgie, ne m’a pas totalement convaincue dans son rôle. J’étais tout de même contente de la voir, comme Fiona Shaw qui interprète ici la mère de Colette, mais plus connue dans son rôle de Petunia Dursley, la tante de Harry Potter. Quant à Dominic West, il remplit très bien le rôle de Willy, en businessman cynique.

En bref, ce film rend un bel hommage à cette grande dame de la littérature française du XXe siècle.

 

4 étoiles - film

Films

Mary Shelley

3529250

Acteurs : Elle Fanning, Douglas Booth, Tom Sturridge, Bel Powley, Owen Richards
Réalisateur : Haifaa Al Mansour
Audio : Anglais
Durée: 121 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique

 

L’histoire:

En 1814, Mary Wollstonecraft Godwin entame une relation passionnée et scandaleuse avec le poète Percy Shelley et s’enfuit avec lui. Elle a 16 ans. Condamné par les bienpensants, leur amour tumultueux se nourrit de leurs idées progressistes. En 1816, le couple est invité à passer l’été à Genève, au bord du lac Léman, dans la demeure de Lord Byron. Lors d’une nuit d’orage, à la faveur d’un pari, Mary a l’idée du personnage de Frankenstein. Dans une société qui ne laissait aucune place aux femmes de lettres, Mary Shelley, 18 ans à peine, allait révolutionner la littérature et marquer la culture populaire à tout jamais.

Mary Shelley : Photo Elle Fanning

 

Mon avis:

Ce biopic retrace la vie de Mary Wollstonecraft Godwin, de l’âge de 15 ans à 18 ans, de sa passion avec Percy Shelley, au moment où elle devient la créatrice du fameux Frankenstein.

J’ai eu la chance de pouvoir le découvrir en avant première, avec en première partie une présentation de la réalisation. Je ne connaissais pas la réalisatrice du film, Haifaa Al Mansour, et après l’avoir vu, on voit qu’elle y a mis son cœur, et que l’histoire et le parcours de Mary lui parlaient, même encore aujourd’hui. Quel plaisir de pouvoir découvrir l’histoire de cette grande dame, auteure de Frankenstein (que j’ai d’ailleurs envie de redécouvrir maintenant) Malgré les épreuves de la vie, elle a su croire en ses rêves et en sa liberté. Il est vrai que dans le film, il y a de nombreuses scènes de débauches, mais on voit ainsi son caractère s’affirmer, comme son courage et sa force. On y prône l’indépendance d’une femme en avance sur son temps, et le féminisme naissant.

Sont aussi mis en scène Percy Shelley, dont ses beaux poèmes sont si bien mis en valeur, mais aussi Lord Byron. On voit qu’ils n’ont connu aucune stabilité dans leur vie, et c’est attristant. Comment réussir à se construire sans point de repère…

Du côté des acteurs, j’ai apprécié revoir Maisie Williams et Stephen Dillane de Games of Throne, ainsi que Joanne Froggatt de Downton Abbey.  Mais c’est surtout Elle Fanning qui m’a impressionnée dans son rôle. Elle a su interpréter cette jeune fille forte et courageuse, qui est Mary Shelley.

Même s’il y a eu des petits moments où j’ai décroché, je suis vraiment heureuse d’avoir pu voir ce film. Il met aussi en lumière de très beaux paysages, surtout dans les premières minutes. Je garde en mémoire cette sublime cascade, qui m’a émerveillé. Et enfin, dernière petite note pour la BO du film qui est superbe, et nous envoûte. Je vous invite à l’écouter, et bien sûr à aller le voir le film !

4,5 étoiles - film

Séries

Little Women

6qzmhttynwpaathrabojojfhwrs

Acteurs : Emily Watson, Maya Hawke, Willa Fitzgerald, Annes Elwy, Kathryn Newton
Réalisateurs : Heidi Thomas, Vanessa Caswill
Audio : Anglais
Durée : 148 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

 

L’histoire:

L’histoire de Little Women prend place aux États-Unis durant la guerre de Sécession. Le père March est un pasteur nordiste engagé comme aumônier dans le conflit, laissant alors ses filles faire face seules aux difficultés de la vie en temps de guerre. Meg, Jo, Beth et Amy vivent à Concord, Massachusetts avec leur mère et leur fidèle domestique, Anna. Autrefois riche, la famille March est maintenant ruinée, mais n’a pas perdu sa bonne humeur ni son aptitude à aider les autres.

 

Mon avis:

La BBC signe une nouvelle adaptation de l’oeuvre de Louisa May Alcott, les quatre filles du Docteur March, très réussit. Durant cette mini série de trois épisodes, on retrouve les quatre sœurs: Meg, l’ainée; Jo, l’écrivaine; Beth, la musicienne; et Amy la plus jeune; accompagnée bien sûr de leur Marnee. On suit l’évolution de ces jeunes filles aux caractères bien différents au passage à l’âge adulte.

En visionnant le premier épisode, je me suis tout de suite retrouvé plongée dans l’atmosphère du livre, dans une ambiance chaleureuse. On retrouve quelques scènes traditionnelles bien connues, mais aussi des surprises. J’ai particulièrement aimé la touche qui a été mise, pour mettre en valeur les sentiments de nos héroïnes. On découvre par exemple la grande timidité de Beth, et on l’a voit essayer de la surmonter. Mais aussi la prise de conscience de Meg, ou plus précisément de ses sentiments. Il y a aussi la forte personnalité de Jo, qu’on connait bien, et son lien avec sa mère. Et enfin le caractère capricieux de Amy, un personnage que j’ai toujours envie de secouer. Du côté des interprètes, ils sont tous très convaincants. Angela Lansbury est parfaite dans le rôle de la tante March, elle me fait d’ailleurs toujours aussi peur ! Elle m’impressionne pour être exacte. Et quel plaisir de retrouver Michael Gambon, notre célèbre Albus Dumbledore. Cette mini série fut une belle découverte, que je vous invite à visionner vous aussi. Pour info, elle existe en VOSTFR au complet !

4 étoiles - série

Séries

Howards end

3030996

Acteurs : Hayley Atwell, Matthew Macfadyen, Philippa Coulthard, Julia Ormond
Réalisateurs : Hettie MacDonald
Audio : Anglais
Durée : 228 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

L’histoire:

Le changement de paysage social dans l’Angleterre du début du XXème siècle à travers le prisme de trois familles : les intellectuels et idéalistes Schlegel, les riches hommes d’affaires Wilcoxe et la classe ouvrière des Bast.

howards-end-serie-anglaise

 

Mon avis:

Voici une nouvelle mini série que la BBC a diffusée en fin d’année 2017. Elle est aujourd’hui disponible en VOSTFR pour notre plus grand bonheur. Il s’agit de l’adaptation de l’oeuvre littéraire d’Edward Morgan Forster. (A noter que ce n’est pas la première fois que cet ouvrage est adapté. La dernière fois c’était au cinéma avec pour rôles principaux Emma Thompson, Antony Hopkins et Helena Bonham Carter. On retrouve d’ailleurs cette dernière dans une autre adaptation de l’écrivain au cinéma « Avec vue sur l’Arno » en compagnie de Maggie Smith)

Howards End est considéré comme un classique de la littérature anglaise. On y découvre l’histoire de deux femmes, deux sœurs et des hommes qui font partie de leurs vies. Margaret et Helen sont distinguent des autres pour leurs idées indépendantes. Elles n’ont que faire des conventions et des codes que dictent la société anglaise du XXème siècle. On suit ainsi pendant cette aventure plusieurs familles. D’un côté nous avons les Bast, qui sont pauvres et font face aux injustices sociales. De l’autre côté, et on peut même dire à l’opposé, nous avons les Wilcox, qui ont su faire des profits avec la révolution industrielle et sont devenus riches. Et nous avons les Shlegels, représentés par leurs idées idéalistes. Ces différentes familles vont être amenées à se croiser, et à lier leur destin.

Cette mini série est composée de 4 épisodes. C’est une société crispée qui nous est dépeinte au fil des épisodes. On voit des personnages de classes différentes évoluer avec leurs propres problèmes. Le casting est super, quel plaisir de retrouver Hayley Atwell et Matthew Macfadyen. Ils sont à nouveau très convaincant dans leurs rôles respectifs. J’étais surprise aussi de revoir Julia Ormond, qu’on n’avait pas vu depuis un moment. L’histoire est certes très intéressante, mais c’est avec beaucoup de longueur et un manque de dynamisme qu’elle est racontée. Je reste tout de même heureuse de l’avoir visionnée et, je ne peux que vous la recommander pour sa qualité. Mais ce n’est pas une série que je vais voir et revoir.

3,5 étoiles

Séries

The Halcyon

mv5by2zkn2u5mjmtymi1ny00ndfiltllodctzjm1ngqzmzm3ntc1xkeyxkfqcgdeqxvyndgymte0odk-_v1_

Acteurs : Steven Mackintosh, Olivia Williams, Sope Dirisu, Liz White, Hermione Corfield
Réalisateurs : Charlotte Jones
Audio : Anglais, Français
Durée : 369 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

L’histoire:

The Halcyon raconte l’histoire d’un hôtel cinq étoiles glamour, au centre de la société londonienne et d’un monde en guerre, en 1940. Intrigues, drame et romance sont également au rendez-vous.

 

halcyon-ovation-canceled-renewed-halcyon-itv

 

Mon avis:

Tous les jeudis, France 3 diffuse la nouvelle série d’ITV : The Halcyon : un palace dans la tourmente. L’histoire nous plonge dans les années 1940, dans un hôtel cinq étoiles, le Halcyon, situé au cœur de Londres. Après le décès du propriétaire, l’hôtel se retrouve aux mains de sa veuve Lady Hamilton et de ses deux fils Freddy et Toby. Dans l’ombre, Richard Garland, le régisseur discret et dévoué, et sa fille Emma, tentent de gérer l’établissement malgré les difficultés.

Comme toujours, les anglais sont doués pour nous livrer de belles reconstitutions historiques. Beaucoup d’intrigues se succèdent, les personnages sont attachants, mais certains manquent un peu de charismes (ce qui a peut-être causé sa chute). Dans ce monde en guerre, la série souligne les bouleversements des traditions et des classes sociales, dont notamment avec 3 romances qui les illustrent. Concernant les acteurs, je tiens tout de même à dire qu’Olivia Williams est impressionnante dans son rôle de Lady Hamilton. Elle a su me convaincre, mais pas forcément les autres. Enfin comme je le disais plus haut, cette série n’a pas été renouvelée pour une saison 2, il n’y a donc pas de fin à cette histoire, et c’est bien dommage.

3 étoiles

Séries

De grandes espérances

61643_backdrop_scale_1280xauto

Studio : Koba Films
Acteurs : Douglas Booth, Gillian Anderson, Ray Winston, David Suchet, Vanessa Kirby
Réalisateurs : Brian Kirk
Audio : Anglais, Français
Durée : 180 minutes
Sortie : 3 avril 2014
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

L’histoire:

Pip est un jeune garçon pauvre et sans réelles perspectives d’avenir jusqu’au jour où la misérieuse Miss Havisham l’invite chez elle afin qu’il puisse tenir compagnie à sa fille adoptive, Estella. Le destin des deux enfants les sépare, mais Pip aura l’occasion de retrouver la jeune fille, devenu jeune femme, au moment où mystérieux mécène lui offre la perspective d’un avenir doré. L’occasion pour le jeune homme de faire ses preuves dans le monde, de découvrir l’amitié et de tenter de conquérir le cœur de sa belle.

Adaptation de l’œuvre de Charles Dickens en 3 épisodes.

 

Mon avis:

Les œuvres de Charles Dickens ont été adaptés de maintes fois, je pense notamment à Oliver Twist. Ici la BBC nous offre une mini-série du roman De grandes espérances, que j’ai particulièrement appréciée.

On retrouve l’univers sombre du roman, et la volonté de dissimuler tous sentiments. Au fil des 3 épisodes, on suit les aventures de Pip. D’abord enfant, on voit notre jeune forgeron grandir et devenir un homme. Le découpage des épisodes nous tient en haleine jusque la fin.

Les lieux de tournage choisi et les plans sont à couper le souffle. Que ce soit la maison de Miss Havisham et ses décors, les marais ou les rues de Londres, on se sent vraiment entraîner dans cet univers que Dickens a créé. La musique joue aussi un grand rôle, et embellie les séquences. Il y a un vrai soucis du détail dans cette réalisation.

Concernant les acteurs, j’ai aimé l’interprétation de Douglas Booth qui joue le rôle de Pip, mais un peu moins celle de Vanessa Kirby qui joue Estella. Mais surtout celle qui m’a impressionnée, c’est Gillian Anderson dans le rôle de Miss Havisham, que j’ai trouvé très convaincante.

3,5 étoiles

Séries

Doctor Thorne

11244756-3184500918361932

Studio : Koba Films
Acteurs : Tom Holland, Stefanie Martini, Harry Richardson, Alison Brie, Ian McShane
Réalisateurs : Julian Fellowes
Audio : Anglais, Français
Durée : 141 minutes
Sortie : 29 Novembre 2017
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

L’histoire:

Barsetshire, au XIXème siècle. De naissance illégitime, sans dot, la belle et vive d’esprit Mary vit auprès de son oncle, le docteur Thomas Thorne. L’héritier désargenté Frank Gresham est amoureux de Mary. En coulisse, Lady Gresham aidée de ses filles manoeuvre pour lui trouver un meilleur parti. Seul le docteur Thorne connaît le secret de l’ascendance de Mary et la fortune dont elle pourrait hériter si…

Après le phénomène mondial DOWNTON ABBEY, Julian Fellowes adapte le chef-d’oeuvre romantique d’Anthony Trollope, l’un des plus grands écrivains de l’époque victorienne. Magistrale chronique de son temps et étude de l’aristocratie anglaise, cette fresque romanesque bénéficie d’un casting prestigieux dont Tom Holland (The night manager, Pirate des Caraïbes) dans le rôle du docteur Thorne et la révélation Stefanie Martini dans le rôle de Mary. Une réussite qui ravira tous les amoureux du genre.

DOCTEUR THORNE est à classer entre les classiques NORD ET SUD d’après Elizabeth Gaskell et ORGUEIL & PRÉJUGÉS d’après Jane Austen.

doctor-thorne-serie-anglaise

 

Mon avis:

Docteur Thorne est l’adaptation du roman de 1858 d’Anthony Trollope. C’est aussi la nouvelle mini-série du créateur de « Downton Abbey ». Elle se compose en 3 parties.

J’ai vraiment passé un bon moment de détente avec cette mini série à rigoler. Il s’agit avant tout d’une satire sociale de l’aristocratie anglaise, l’importance de l’apparence, l’hypocrisie entre ses membres, les inégalités sociales… Mais on ajoute aussi à tout ça, une touche de romantisme et surtout d’humour.  Je serais bien curieuse de lire l’ouvrage. La série m’a donné envie d’en savoir plus sur l’auteur.

Du côté du casting on retrouve Tom Hollander et Ian McShane qui interprète magnifiquement bien leur rôle. J’ai été surprise de voir Harry Richardson, que l’on peut voir dans la série Poldark. J’aimais bien justement son personnage.

Enfin les décors sont fabuleux et nous font rêver. Les maisons choisies sont magnifiques, et ça nous donne envie d’aller faire un petit tour en Angleterre !

3,5 étoiles