Films

Berthe Morisot

593647

Acteurs : Marine Delterme, Malik Zidi, Alice Butaud, Bérangère Bonvoisin, Patrick Descamps
Réalisateur : Caroline Champetier
Audio : Français
Durée : 100 minutes
Genre: Biopic
Lien Amazon

 

L’histoire:

1865. A 25 ans, Berthe Morisot rêve de vivre de sa peinture, de ne jamais se marier, et de toujours rester avec sa soeur Edma. Ses parents ne voient pas leur existence sous le même angle et lui façonnent déjà un destin plus conforme à celui de l’époque. Berthe se rebelle et sa rencontre avec Manet va bouleverser sa pensée, sa relation avec sa soeur, questionner son rapport à la peinture et son rapport au monde. Le destin d’une femme qui deviendra la première peintre professionnelle et la première impressionniste.

 

Mon avis:

Aimant beaucoup le courant impressionniste, j’ai saisi l’occasion du challenge impressionniste, organisé en ce moment sur Instagram pour découvrir ce film. On découvre la vie de cette femme libre, passionnée et artiste, Berthe Morisot. Tout comme sa sœur, elles prennent des cours à l’académie, mais n’est pas vraiment satisfaite de son travail. C’est sa rencontre avec Edouard Manet, qui va faire évoluer son art, mais aussi sa vie.

J’ai apprécié à travers ce film, en découvrir plus sur l’artiste. Mais autant dire que je suis assez mitigée, et je reste un peu sur ma faim. Il y a certes quelques lenteurs, mais j’ai surtout trouvé le film assez froid. Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’atmosphère, dans l’histoire. Berthe est une femme qui a réussi à trouver sa place, à une époque où celle-ci devait encore se taire. J’aurais aimé voir une interprétation avec plus d’action, puisque son combat n’a pas du être facile. Elle a réussi à se faire une place dans le milieu impressionniste, à avoir la reconnaissance de grands noms comme Renoir ou Degas, et a pu exposer son travail. Bref, ce que je reproche, c’est surtout un scénario un peu trop platonique. Contente tout de même d’avoir pu voir ce film, qui m’a rendu curieuse d’en découvrir plus sur son parcours.

2,5 étoiles

 

Films

At Eternity’s Gate

mv5botrmzgjizjutmgjjyi00mzzhltkzyjutode1yjk5zdriodhlxkeyxkfqcgdeqxvyodazodu1ndq40._v1_sy1000_sx675_al_

Acteurs : Willem Dafoe, Rupert Friend, Oscar Isaac, Mads Mikkelsen
Réalisateur : Julian Schnabel
Audio : Français, Anglais
Durée : 111 minutes
Genre: Biopic

 

L’histoire:

Un voyage dans l’esprit et l’univers d’un homme qui, malgré le scepticisme, le ridicule et la maladie, a créé l’une des œuvres les plus incroyables et admirées au monde. Sans être une biographie officielle, le film s’inspire des lettres de Vincent van Gogh, d’événements de sa vie, de rumeurs et de moments réels ou purement imaginaires.

 

Mon avis:

Ce film m’a particulièrement touché. On nous dévoile une partie de l’histoire de Van Gogh, qui n’est pas toute rose. La réalisation du film a été faite en grande partie en caméra portée, ce qui nous rend très proche du peintre, de son esprit, de ses pensées et du regard qu’il peut avoir. Autant dire que c’est complètement bleffant, et que ce film ne peut forcément que nous toucher. Willem Dafoe est impressionnant dans son rôle, et ce n’est pas étonnant que ce dernier ait été récompensé. On retrouve ainsi Van Gogh courant dans la campagne, admirant la lumière et les paysages qui l’entourent. De nombreuses œuvres nous reviennent en tête, par les paysages et l’atmosphère qui en découlent. On croise aussi Paul Gaughin, ami du peintre, dont leur relation est assez tumultueuse, et Madame Ginoux qui devient un de ses modèles.

Je ne peux que vous conseiller ce film, qui je suis sûr ne vous laissera pas indifférent.

4,5 étoiles - film

Films

Princesse Alexandra

x-princessealexand91-jjv

L’histoire:

Alexandra, nièce de l’empereur d’Autriche François-Joseph, subit depuis des années la violence de son époux Franz. La séparation officielle étant impossible, elle décide de fuir…

ob_8b3cc0_guy-trejean-princesse-alexandra 612556260

 

Mon avis:

Ce téléfilm diffusé en 1992 est inspiré du roman du même nom de Linda Larosa.

En 1869, Alexandra duchesse d’Eisenstaedt décide de fuir son mari violent, Franz, avec ses enfants, Frédéric et Gisèle. Elle quitte l’Autriche, pour venir à Paris, où elle prend identité de Jeanne Barbier. Devant trouver un travail afin de financer son appartement qu’elle loue, elle devient bordeuse. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Fabio de Mondragone, un comte italien, venu se divertir avec son ami qui connait les lieux. En effet le patron de l’atelier, commerce aussi les charmes de ses ouvrières.

J’ai bien aimé le couple que forment Alexandra et Fabio. Ce dernier est très attentionné auprès d’Alexandra. Et il faut dire que je suis tombée sous le charme de l’acteur ! Fabio sait qu’elle cache un secret et essayera sans la brusquer de le découvrir. Leur attachement est progressif et bien amené, même si on ne peut que deviner tout à l’avance.

Le personnage sadique de Franz est très bien joué par l’acteur. Il est glaçant même derrière l’écran.

En arrière-plan, la guerre fait rage à Paris, ainsi que la famine.

Une petite romance bien sympathique à regarder, sans être pour autant du grand cinéma.

3,5 étoiles

Films, Littérature française (France)

La Chartreuse de Parme

30221587_1789068847852907_3077502513390170369_n

Studio : Citel Vidéo
Acteurs : Marie-Josée Croze, Rodrigo Guirao Díaz, Hippolyte Girardot, François Berléand, Alessandra Mastronardi
Réalisateurs : Cinzia TH Torrini
Audio : Italien, Français
Durée : 210 minutes
Sortie DVD : 4 Septembre 2013
Genre: Classique, Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

L’histoire:

La Duchesse Gina de Sanseverina est prise d’une passion dévorante non partagée pour son jeune neveu Fabrice. Parti à Waterloo pour combattre aux côtés de Napoléon, il est désormais considéré comme un traître. Pour épargner Fabrice et arriver à ses fins, Gina devient la maîtresse du Premier Ministre Mosca, éperdu d’amour pour elle. Fabrice souhaite quant à lui oublier l’amour interdit de sa tante en enchaînant aventures sur aventures jusqu’à la rencontre de Clélia, qui bouleversera sa vie… L’action a pour cadre les enjeux du pouvoir dans les états Italiens dominés par l’Autriche.

 

Mon avis:

La chartreuse de Parme est une co production Franco-Italienne, réalisée par Cinzia Th Torrin, la créatrice de la série Elisa di Rivombrosa et Terra Ribelle . L’histoire est inspirée du roman de Stendhal du même nom. D’ailleurs le coffret DVD offre l’ouvrage.

Cinzia Th Torrini nous offre une nouvelle fois une très belle fresque historique. Le casting à la fois français et italien est très bon. Marie-Josée Croze est parfaite dans le rôle de la Duchesse Gina de Sanseverina. Elle arrive à rendre à l’écran, toute la complexité du personnage. C’est un plaisir de retrouver Rodrigo Guirao Díaz dans cette production. Autant le dire, depuis Terra Ribelle, je craque pour l’acteur !

Films

Paddington

Paddington, Affiche

Studio : Studiocanal
Acteurs : Hugh Bonneville, Sally Hawkins, Nicole Kidman, Julie Walters, Peter Capaldi
Réalisateurs : Paul King
Audio : Anglais, Français
Durée : 91 minutes
Sortie : 3 Avril 2015
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

Synopsis:

Paddington raconte l’histoire d’un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres, à la recherche d’un foyer et d’une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n’est pas aussi accueillante qu’il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière.

 

Mon avis:

Paddington est vraiment un bon film à regarder en famille ou pour se détendre. Niveau casting on retrouve de très bons acteurs comme Hugh Bonneville, que l’on peut voir dans Downton Abbey (Monsieur Crawley), ou encore Nicole Kidman qui incarne ici la méchante diabolique. Si vous ne l’avez pas encore vu, l’histoire vous fera craquer. D’ailleurs n’êtes vous pas conquis par la bouille de notre petit ourson Paddington!? Même si l’histoire est simple, pleins de messages y sont cachés que se soit pour les petits comme pour les grands, comme la tolérance, le respect d’autrui…
Bon visionnage à tous !

3,5 étoiles