Bande dessinée, Classique, Littérature française (France), Livres

Orgueil et préjugés, tome 1 : Les cinq filles de Mrs. Bennet de Aurore et Jane Austen

Éditeur : Soleil
Pages : 48 pages
Parution : 18 Septembre 2019
Tome : 01/03
Format: Album
Lien Amazon

 

L’histoire:

Tout Longbourn est en émoi depuis l’arrivée du fortuné Mr Bingley ! Menacée par un testament laissant toute la fortune de la famille à un lointain cousin, Mrs Bennet espère assurer son avenir en mariant l’une de ses cinq filles à ce riche héritier.

 

Mon avis:

Adapté du célèbre roman de Jane Austen, Aurore nous offre sa vision à la fois illustrée et romancée de cette œuvre. On retrouve la famille Bennet dans leur quotidien routinier, qui sera pour leur plus grand bonheur chamboulé.

Orgueil et Préjugés a été retranscrit dans un nombre incalculable de fois : mini-série, film, manga… Avec ce premier tome, on nous propose une nouvelle version qui se découpe en trois bande-dessinée. Grande passionnée de Jane Austen, je suis toujours adepte d’en découvrir d’autres. Même si je me rends compte que je commence à connaitre un certain nombre de répliques par cœur ! Je peux donc vous confirmer que certaines libertés ont été prises avec le texte original, sans me déranger. Tous les éléments clés sont présents, jusqu’aux notes d’humour qu’on apprécie tellement dans ce roman. J’ai grandement apprécié la fin choisit pour cet opus, parfaitement en adéquation avec l’histoire.

La modernité se ressent plutôt dans les illustrations avec des traits de manga pour les personnages. Peut-être qu’un nouveau public sera ainsi intéressé pour découvrir les écrits de Jane Austen. Je signalerais tout de même qu’il y a une forte ressemblance entre les cinq sœurs. Pour un public qui découvre pour la première fois l’histoire, c’est dérangeant de ne pas savoir laquelle parle… Toutefois, de superbes mises en scène sont présentes, nous plongeant dans la campagne anglaise du XIXème siècle. Les décors sont très soignés et avec précision. C’est un plaisir de tourner les pages et de se remémorer certaines scènes.

Je suis bien curieuse de découvrir la suite. Cette première partie m’a d’ailleurs redonné envie de relire le roman !

Discutons ensemble, Littérature anglaise (Angleterre), Livres, RDV du Blog

Ma collection sur Jane Austen

Admiratrice et fan de Jane Austen, la bannière de mon blog que j’ai dessiné à l’aquarelle en fait d’ailleurs référence.

Sur une idée de Justine, il est temps pour moi de vous dévoiler ma petite collection sur cette grande écrivaine anglaise du XIXème siècle !

 

1. Ses romans

J’ai découvert Jane Austen grâce au film Raison et Sentiments de 1995 tourné avec Emma Thompson, Kate Winslet, Hugh Grant et Alan Rickman. Ayant grandement aimé cette adaptation, je me suis procurée le roman chez les éditions France Loisirs. Ce n’est donc pas par Orgueil et Préjugés que j’ai découvert l’auteure ! Il n’arrive qu’en troisième position, vu que j’ai enchaîné avec le deuxième roman que contenait le livre, Persuasion.

Ayant grandement apprécié mes lectures, j’ai continué avec Orgueil et Préjugés, Emma et Mansfield Park.

Ma collection de romans de Jane Austen s’est amplifiée au fil des années. Les superbes éditions collectors chez Hauteville avec les illustrations de Hugh Thomson, un célèbre illustrateur victorien, m’ont conquises. S’ajoute aussi les romans illustrés par Margaux Motin que j’achète lors de pré-vente chez les éditions Ulule afin de réceptionner de superbes goodies, comme des ex-libris.

Autant dire que oui, j’ai le même roman en plusieurs éditions et ce qui veut dire aussi avec plusieurs traductions. Et c’est d’ailleurs un sujet très important, puisque d’une traduction à l’autre, des passages peuvent être bien différents… Je vous conseille d’ailleurs de lire cet article qui pourra vous orienter au mieux, pour choisir la bonne traduction des œuvres de Jane Austen !

 

2. Ses adaptations en films et séries

Ayant connue Jane Austen grâce à une adaptation, j’en ai bien entendu plusieurs en DVD, dont le fabuleux coffret intégrale de la BBC chez Koba Film.

S’ajoute aussi des films, dont forcément Raison et Sentiments 1995, Orgueil et Préjugés 2005, Emma 2020 (qui m’a réconcilié avec le roman)…

Je sais que j’ai encore pas mal d’adaptations des années 70 et plus à découvrir, dont certaines sont très connues. Encore des visionnages à programmer !

 

3. La figurine de Jane Austen

Sorti il y a quelques années, je n’ai pas pu résister à m’acheter cette figurine. Même si je ne suis pas une grande fan de la marque Funko Pop, je l’ai trouvé très bien réalisée.

Elle rend très bien dans ma bibliothèque !

 

4. Les marque-pages

Grande fan de marque page, j’adore en choisir un à chacune de mes lectures. Le choix peut se faire en fonction du thème, du genre littéraire ou tout simplement de mon envie. J’en ai plusieurs et voici mon petit dernier qui est un cadeau !

 

5. Les livres dérivés sur Jane Austen et ses œuvres

Ma collection de livres s’agrandit avec notamment des biographies ou témoignages. Je possède notamment: Du fond de mon cœur : Lettres à ses nièces de Jane Austen; Jane Austen : Une Passion Anglaise de Fiona Stafford; Un portrait de Jane Austen de David Cecil; Biographics Austen de Sophie Collins; Pas de femmes parfaites, s’il vous plaît de Jane Austen …

Et pour s’amuser un peu, j’ai aussi Orgueil et Préjugés en Énigmes
de Richard Galland et un livre de coloriage.

Et j’en ai encore un certain nombre qui m’attendent dans ma wish-list !

 

6. Les austenerie

Concernant les austeneries, j’en ai une bien belle collection, autant en livres qu’en films ou séries. Elles n’ont pas été toutes chroniquées, mais vous pouvez retrouver celles présentes sur le blog en cliquant ici !

En tout cas, voici la liste de ce que j’ai lue : Confessions d’une fan de Jane Austen et Tribulations d’une fan de Jane Austen de Laurie Viera Rigler; Le musée imaginaire de Jane Austen de Fabrice Colin et Nathalie Novi; Les filles de Mr Darcy de Elizabeth Aston; Cher Mr Darcy, Le journal de Mr Darcy et Le journal du Capitaine Wentworth de Amanda Grange; Amour, Orgueil et Préjugés et Constance & Séduction de Jess Swann; Une saison à Longbourn de Jo Baker; Caroline Bingley et Charlotte Collins de Jennifer Becton; Noël et Préjugés de la #TeamRomCom; La mort s’invite à Pemberley de P. D. James; La renaissance de Pemberley de Lise Antunes Simoes; Préjugés et Orgueil de Lynn Messina; Coup de foudre à Austenland de Shannon Hale…

Et pour ce qui est des films et séries, j’ai vue : Coup de Foudre à Bollywood; Lost in Austen; Le Journal de Bridget Jones; Austenland; Amour, Orgueil et Préjugés; Mariage, Orgueil et Préjugés; Au cœur de l’amour; Noel à Pemberley; Pride and Prejudice and Zombies; Orgueil, Préjugés et Sortilèges…

 

7. Le tote bag

Quand Jane Austen m’accompagne jusque dans mes sorties ! Ce magnifique tote bag m’a été offert et il est vrai que je m’en sers souvent, sauf pour faire mes courses alimentaires. Je ne voudrais pas qu’il y ait une tâche que je n’arriverais pas à ravoir. Vous reconnaîtrez peut-être l’illustration, elle est aussi de Hugh Thomson !

 

8. Les mugs

Qui dit Angleterre, dit forcément thé. J’ai donc aussi deux mugs à son effigie ! Il en existe d’ailleurs beaucoup soit la représentant ou ses œuvres.

 

 

 

 

Et pour finir cette présentation de ma collection, dont je suis sûr d’avoir oublié des éléments, vous pouvez voir que ma passion pour cette auteure anglaise s’affiche sur tous les supports ! Et notamment comme dit plus haut, l’identité graphique de mon blog.

Films, Littérature anglaise (Angleterre)

Persuasion (Netflix 2022)

persuasion netflix 2022

Acteurs : Cosmo Jarvis, Dakota Johnson, Richard E. Grant
Réalisateur : Carrie Cracknell
Audio : Français
Durée : 117 minutes
Genre: Historique, Romance

.

L’histoire:

L’homme séduisant qu’Anne Elliot a été forcée d’éconduire huit ans auparavant refait irruption dans sa vie. Saisira-t-elle cette seconde chance de vivre le grand amour ?

D’après le roman éponyme de Jane Austen (1817).

.

 

Mon avis:

Cinquième adaptation du roman de Jane Austen, Persuasion nous livre l’histoire d’Anne Elliot. Issue d’une famille noble, la jeune femme est contrainte de rejeter les avances de Frederick Wentworth, à l’époque un simple marin sans rang. Cette décision est encore pénible pour la jeune femme. Et ses émotions vont d’ailleurs être mises à rude épreuve, quand elle va croiser à nouveau son chemin, huit ans après…

Ayant déjà lu plusieurs fois le roman, et vu plusieurs adaptations, je ne m’attendais pas à avoir de grande surprise du côté de l’intrigue, en espérant tout de même qu’elle soit préservée. Vu les mauvaises critiques qui sont déjà en ligne, je vous rassure, les grandes lignes du roman sont bien présentes avec quelques variations et prises de liberté.

Nous ne sommes pas dans une production BBC ou ITV, mais bien Netflix. Et qui dit film signé Netflix, dit forcément une touche de modernité à l’histoire originale. La bande d’annonce nous en donne déjà une idée. Réalisé de la même manière qu’Enola Holmes, le personnage d’Anne Elliot prend directement la parole face caméra et nous parle. Le discours l’est aussi, intégrant des mots comme « playlist », « ex » ou un système de notation qui peut faire sourire. Certaines scènes peuvent en effet dérouter et surprendre, aussi bien de manière positive que négative. J’avouerais que le seul point qui me rebute dans cette adaptation, est le rapport qu’Anne a avec l’alcool. Pourquoi avoir ajouté cette situation à l’intrigue ? Oui, ça me gêne de voir le personnage avec une bouteille de vin dans les mains…

Une fois ces quelques changements acceptés, dont on pouvait d’ailleurs se douter, quel plaisir de retrouver Anne Elliot et son ouverture d’esprit. Des touches d’humour sont présents dans cette version, et j’ai trouvé qu’il collait bien à son personnage. On passe un bon moment à suivre son histoire et ses péripéties, même si l’occasion aurait pu être de la rendre encore plus féministe. En tout cas, quel plaisir de retrouver certains lieux de tournage cultes, qui rendent aussi ce film beau et plaisant. Du côté du casting, les acteurs principaux sont convainquant. Un peu déçu par Lady Russell et Madame Clay qui manquent de prestance.  

En bref, une adaptation plus contemporaine de l’histoire écrite par Jane Austen qui garde tout de même son charme.

Littérature anglaise (Angleterre), Livres, Romance, Romance historique

Une saison à Longbourn de Jo Baker

Une saison à Longbourn de Jo Baker

Éditeur : Le Livre de Poche
Pages : 456 pages
Parution : 1 Avril 2015
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier. À l’étage inférieur veillent les domestiques. Figures de l’ombre dans Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des personnages à part entière qui, du matin au soir,
astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons.

Et pendant que les cœurs s’emportent à l’étage, ce que les domestiques font au secret de leur cuisine n’appartient qu’à eux… Une histoire d’amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.

.

Mon avis:

Des austeneries, soit des réécritures des œuvres de Jane Austen, il y en a une petite collection aujourd’hui dont j’en ai lu certaines. Ici, Jo Baker avec « Une saison à Longbourn » nous offre un nouveau point de vue. On se retrouve dans l’univers de « Orgueil et Préjugés », mais on peut dire du côté des coulisses.

Dans cette intrigue, nous découvrons donc les dessous du quotidien des occupants de la maison Bennet : soit des propriétaires et de leurs cinq filles à marier, mais aussi des domestiques. Et ce sont ces derniers qui guident notre chemin. On fait la connaissance de Mr et Mrs Hill qui sont au service de la famille depuis des années, Sarah la femme de chambre, Polly la jeune bonne, et James le tout nouveau valet. Tout ce petit monde se lève aux aurores avant le famille, pour que tout soit prêt dès leur réveil. Et autant dire qu’il y a des surprises…

Ce roman nous apporte un peu d’originalité comparé aux autres austeneries. A travers l’œuvre de Jane Austen, on en découvre plus sur le quotidien et le dur labeur des gens de maison. Entre rallumer le feu, nettoyer les cuisines, préparer les repas, brosser les chevaux, lessiver, cureter, repasser, servir… les tâches n’en finissent pas. Malgré le peu de répits qu’ils ont, et le peu de reconnaissance, il y a aussi des histoires d’amour… On y parle également de thèmes forts comme l’esclavage et le sort des domestiques, ou l’impact des guerres napoléoniennes. On s’attache aux personnages, et on se laisse surprendre par les secrets et les non-dits. Deux mondes se côtoient, avec des préoccupations et des conditions bien différentes. Et comme dans « Orgueil et préjugés », ici c’est principalement Sarah qui tient les rênes du récit.

Une lecture sympathique, qui fait penser à la série télé Downton Abbey, qui m’était justement en lumière les deux milieux.

note 3,5 étoiles

Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Orgueil et préjugés en énigmes de Richard Galland

91ya9cdjlsl

Éditeur : L’Imprévu
Pages : 224 pages
Parution : 18 Septembre 2020
Tome : 01/01
Format: Relié
Genre: Jeux

Lien Amazon

 

L’histoire:

Entrez dans l’univers romanesque de Jane Austen et confrontez-vous à plus de 100 énigmes ! Toutes inspirées des romans de la célèbre auteur britannique, elles vous conduisent à la suite de personnages bien campés et à travers une société patriarcale dont les rigidités et les problématiques, toujours d’actualité, sont dépeintes avec humour.

Casse-tête, messages cryptées, jeux de lettres et de chiffres, jeux d’observations, devinettes… cet ouvrage met à l’épreuve votre bon sens et votre logique. Il vous permet de tester vos capacités d’analyse et de déduction, mais il n’oublie pas le plaisir.

Comment parviendrez-vous à traverser la rivière alors que le pont s’est effondré ? Résoudrez-vous le mystère des perles noires et découvrirez-vous les différences entre deux images au charme suranné

 

Mon avis:

Même si le titre principal ne fait référence qu’à « Orgueil et Préjugés », le sous titre rétablit la vérité, vu que l’ouvrage fait bien référence aux six romans publiés par Jane Austen. D’ailleurs, le sommaire classe les jeux par romans, et on y retrouve un petit résumé avant chaque session. (Attention à ceux qui n’ont pas lu les romans, les résumés sont assez complet!)

Dès le début, on sent bien que Richard Galland, le concepteur des jeux, est un admirateur de Jane Austen, et qu’il s’est bien amusé (Il a d’ailleurs aussi créé un jeu de carte à son effigie!). Cet ouvrage nous propose de revisiter chaque intrigue des romans avec des jeux de différences, des mots cachés, des sudokus, des mots codés, des jeux de logiques… Les jeux se déroulent dans un ordre précis, si bien que l’intrigue de chaque roman est respecté. C’est vraiment surprenant et très bien conçu. Et ce qui est très agréable aussi, c’est que les jeux sont bien complexes ! On est loin du jeu de 7 différences qu’on trouve en 1 minute. Non, il faut bien passer plus de temps pour ressourdre les énigmes. 

Le graphisme du livre est aussi superbe. Il en devient même difficile de faire le choix d’écrire dans le livre pour faire les jeux. J’ai choisi l’option d’un crayon de bois très sec, pour ne pas l’abimer et tâcher les pages et illustrations. Pour l’instant, j’ai résolu les énigmes que du premier livre présenté qui est « Raison et Sentiments ». Je compte bien prendre mon temps pour m’attaquer à la suite.

En tout cas, si vous avez aimé les romans de Jane Austen, et que vous voulez les redécouvrir en vous amusant, ce livre est pour vous. Je vous avouerais même que j’ai bien envie de me faire des relectures maintenant !

note 4,5 étoiles

Contemporain, Littérature française (France), Livres

Noël et préjugés de TeamRomCom: Tonie Behar, Marie Vareille, Isabelle Alexis, Sophie Henrionnet, Adèle Bréau, Marianne Levy

Noël et préjugés de Team Rom Com

Éditeur : Charleston
Pages : 288 pages
Parution : 15 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance

Lien Amazon

 

L’histoire:

Pour Noël, Eva se voit offrir une cure d’amaigrissement détox en Savoie, Cassandra un séjour de rêve dans un hôtel perdu dans les montagnes. Lisa se réfugie chez sa psychanalyste, terrifiée à l’idée de revoir son amour de jeunesse. Vincent tente désespérément de reconquérir son ex avec l’aide d’un coach en séduction loufoque. Lara est enfermée dans un magasin de jouets avec son chef qu’elle exècre, quant à Charlie, elle est coincée dans une tempête de neige à New York, coupée du monde à un moment crucial… Ces six personnages ne se connaissent pas, mais sont liés à leur insu par le même roman : une ancienne édition d’Orgueil et Préjugés à la couverture rouge, qui passe de main en main et pourrait leur porter chance… Ou pas !

 

Mon avis:

L’édition Charleston nous propose un recueil de six nouvelles, ayant toutes un lien plus ou moins avec Jane Austen. Alors forcément j’ai craqué !

 

Comme une princesse Disney de Tonie Behar: Dans cette première nouvelle on rencontre Eva, une jeune femme ronde et pas très bien dans sa peau. Alors sa sœur Juliette, lui offre quelques jours avant Noël, une cure d’amaigrissement en Savoie. Une nouvelle légère et humoristique qui prend la forme d’un journal. On sent dans cette histoire qu’Eva incarne Elizabeth Bennet et son franc parler, et Daniel, un Darcy châtelain ruiné. J’ai passé un bon moment, même si quelques clichés m’ont un peu dérangé.

 

L’hôtel des Monts enneigés de Marie Vareille: Deuxième nouvelle avec Cassandra qui se retrouve dans un superbe hôtel au milieu des montagnes. Ce cadeau lui a été offert par sa mère mais elle se méfie, car leur relation n’est pas très cordiale. Une nouvelle rafraichissante et qui m’a bien fait rigoler. J’ai aimé ce clin d’œil à Raison et Sentiments, et le fameux sauvetage de Cassandra par Alexandre.

 

Le Manoir des Wilfried d’Isabelle Alexis: Une autre nouvelle qui peut que nous rappeler Persuasion, face à l’angoisse de Lisa qui s’apprête à revoir son amour d’enfance. J’ai un peu moins accroché à cette histoire, plutôt à cause des personnages qui n’ont pas su me toucher.

 

Love Coach de Sophie Henrionnet: Ici, on rencontre Vincent qui veut absolument reconquérir son ex et qui fait appel à un love coach. Je n’ai pas trouvé de lien avec Jane Austen dans cette nouvelle. L’histoire reste tout de même sympathique à découvrir.

 

Nuit blanche au magasin de jouets d’Adèle Bréau: Nouvelle référence à Orgueil et Préjugés où Laura se retrouve coincé avec son patron dans leur magasin de jouet. Leur relation est assez tumultueuse. J’ai passé un bon moment à la découverte de cette histoire.

 

Amour, tempête et best-seller de Marianne Levy: Dernière nouvelle où l’on rencontre Charlie qui est bloquée dans son appartement New-Yorkais en pleine tempête de neige. Elle est auteure et son éditeur attend son livre, sauf qu’elle n’a plus de matériel informatique et qu’elle doit trouver une solution rapidement. Encore une fois, je n’ai pas trouvé de lien avec Jane Austen, et aussi je n’ai pas accroché aux personnages

 

Au final 4 nouvelles sur 6 m’ont convaincues. J’ai passé un bon moment à rigoler avec la team Rom Com, et le tout dans l’ambiance de Noel.

Livres

Biographics Austen de Sophie Collins

Biographics Austen de Sophie Collins

Éditeur : Armand Colin
Pages : 96 pages
Parution : 7 Juin 2017
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Biographie
Lien Amazon

 

L’histoire:

Vous savez sans doute que Jane Austen (1775-1817) est une romancière anglaise, dotée d’un humour cinglant et auteur du livre Orgueil et préjugés.
Mais savez-vous :
– Qu’elle est la septième des huit enfants d’un ecclésiastique ?
– Que tous ses romans ont d’abord été publiés anonymement ?
– Que, contrairement à ce que laisse penser sa réputation d’écrivain romantique, on ne trouve de baiser amoureux dans aucun de ses livres ?
– Qu’elle est toujours restée célibataire alors que la majeure partie de son oeuvre questionne le mariage ?
– Que ses romans ont été adaptés dans pas moins de 30 films ?

Cette biographie visuelle de Jane Austen vous plongera au cœur de l’univers de l’auteure.

 

Mon avis:

Je n’ai encore jamais lu de biographie sur Jane Austen, et je peux dire que pour moi ce livre fut une belle entrée en matière.

En plus d’en découvrir plus sur l’écrivaine, son enfance, son parcours et ses œuvres, on nous présente aussi son époque et ses codes. On peut ainsi vraiment imaginer son style de vie. Mais ce livre est plus qu’une biographie, c’est vraiment une oeuvre graphique. Ce ne sont pas des pages remplies de texte que l’on tourne, mais plutôt rempli d’illustrations, de schémas, de mises en scènes et d’explications. Une très belle oeuvre visuelle riche en information et très accessible. J’ai appris beaucoup de choses sur Jane Austen et ses œuvres, mais aussi sur l’Histoire. On nous parle aussi des guerres, par exemple de la guerre napoléonienne et autres conflits, des codes de la Régence Anglaise et des habitudes de vie, ou encore avec quel matériel on écrivait un roman à l’époque.

Une très belle découverte originale, divertissante, dynamique et enrichissante.

note 4,5 étoiles

 

Biographics Austen de Sophie Collins

 » Quand on reconnait une auteure d’après une série de symboles, c’est la preuve qu’elle a marqué notre culture et nos consciences. « 

Films, Littérature anglaise (Angleterre)

Emma (2020)

Emma

Acteurs : Anya Taylor-Joy, Johnny Flynn, Josh O’Connor, Callum Turner, Mia Goth, Miranda Hart, Bill Nighy, Rupert Graves, Gemma Whelan
Réalisateur : Autumn de Wilde
Audio : Anglais, Français
Durée : 124 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique

 

L’histoire:

Adaptation du roman éponyme de Jane Austen sorti en 1815.

Emma Woodhouse tente de faire rencontrer aux célibataires de son cercle d’amis leur âme sœur.

 

Mon avis:

Emma est le livre de Jane Austen que j’ai le moins apprécié, mais autant dire qu’après avoir vu ce film, je vais peut-être lui laisser une seconde chance !

En lisant ces quelques mots, vous comprendrez bien entendu que j’ai bien apprécié cette adaptation. Et qu’est-ce que j’ai rigolé ! J’ai trouvé qu’on retrouvait bien l’humour de l’auteure, et c’est surtout ce que j’ai aimé. Une adaptation fidèle à sa créatrice.

Du côté de la scénographie, elle est juste magnifique. Que de beaux décors et lieux de tournage, j’ai d’ailleurs reconnu un château que l’on voit dans Poldark. Les costumes sont tout aussi réussis, mais je suis un peu moins fan de la bande sonore (mais ce n’est pas bien grave!). On voit vraiment qu’il y a eu un grand travail sur l’esthétique que renvoi le film, on se sent vraiment plongé dans une autre époque en toute délicatesse. Le casting est aussi très bon. Je ne connaissais pas du tout Anya Taylor-Joy, et autant dire qu’elle m’a convaincue dans son rôle d’Emma.

Du côté de l’intrigue, on nous offre une belle critique de la bourgeoisie du XIXe siècle, comme Jane Austen c’est si bien le faire, et je dirais avec une petite touche de modernité et de fraîcheur très agréable. Un film qui a su me surprendre agréablement, et je pense même le regarder à nouveau avec plaisir.

 

note 4,5 étoiles - film

 

Et si comme moi, vous êtes tombé sous le charme des lieux de tournage, voici une vidéo qui nous en montre encore et encore, pour notre plus grand plaisir !