Films, Littérature néerlandaise (Pays-Bas)

Antonia : La Chef d’Orchestre

Antonia, la Chef d'orchestre

Acteurs : Christanne de Bruijn, Benjamin Wainwright, Richard Sammel
Réalisateur : Maria Peters
Audio : Français, Néerlandais
Durée : 137 minutes
Genre: Biopic
Lien Amazon

.

L’histoire:

L’HISTOIRE VRAIE DE LA PREMIÈRE FEMME CHEF D’ORCHESTRE

New York, 1926. Passionnée et ambitieuse, Antonia rêve de devenir chef d’orchestre. Malgré son talent, tout le monde refuse de la prendre au sérieux car Antonia est… une femme. Elle s’engage dans le combat de sa vie au risque de mettre fin à sa liaison avec le séduisant Frank Thomsen.

Découvrez l’histoire d’Antonia Brico, la toute première femme à devenir chef d’orchestre. Un portrait époustouflant d’une femme libre et forte du XXème siècle, une superbe reconstitution des années folles et une histoire d’amour qui n’a pas fini de vous émouvoir.

.

Mon avis:

Comme vous le savez, ou vous avez pu le voir, j’aime beaucoup lire et regarder des adaptations de romans ou des histoires inspirées de faits réels. Et autant dire que ce film a une certaine particularité. Il se trouve que la réalisatrice, Maria Peters, est aussi la romancière qui a écrit le roman ! C’est pour cela que j’ai d’abord voulu découvrir ses écrits, et ensuite voir comment elle les avait adaptés à l’écran. Et ce fut une très bonne surprise !

Mais revenons d’abord à l’histoire qui est inspirée de la vie d’Antonia Brico, une jeune femme qui a combattu pour réaliser son rêve et devenir cheffe d’orchestre. 

Lorsqu’elle est enfant, ses parents quittent les Pays-Bas pour les États-Unis. Ils y mènent une vie simple. Un jour, son père lui ramène un vieux piano abandonné, elle peut alors se plonger dans sa passion pour la musique. Elle se rend aussi souvent aux concerts gratuits, et travaille comme placeuse dans un théâtre. Un jour, Willem Mengelberg, un grand chef d’orchestre hollandais y propose la 4e Symphonie de Gustav Mahler. Elle ne peut manquer cela et se glisse dans la salle, ce qui conduit à son expulsion. Cet évènement entrainera dans sa vie un bouleversement, mais aussi de nouvelles rencontres.

Après avoir découvert les deux versions textuelles et visuelles, je vous avouerais avoir passé un super moment avec ce film. On se laisse transporter par les images, le décor et son esthétisme. Les lieux de tournage, tout comme les costumes sont très convainquant, et on se laisse avec plaisir conter l’histoire. Concernant les acteurs, j’ai apprécié Christanne de Bruijn dans le rôle principal et Benjamin Wainwright dans le rôle de Franck Thomsen. Mais j’ai eu surtout un coup de cœur pour Scott Turner Schofield qui interprète Robin Jones, un ami d’Antonia Brico, qui a su me toucher.

Un film divertissant qui nous donne bien envie d’en découvrir plus sur cette femme singulière.

note 4 étoiles - film

Contemporain, Littérature néerlandaise (Pays-Bas), Livres

Antonia, la cheffe d’orchestre de Maria Peters

antonia-la-cheffe-d-orchestre-tea-9782368125779_0

Éditeur : Charleston
Pages : 318 pages
Parution : 9 Février 2021
Tome : 01/01
Format : Broché
Genre : Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

New York, 1926. La jeune Néerlandaise Willy Wolters a émigré aux États-Unis avec ses parents. Son rêve : devenir cheffe d’orchestre d’un grand ensemble symphonique. Cependant, à cette époque, une telle chose est impensable. On attend des femmes qu’elles se marient et aient des enfants, et non qu’elles aillent au conservatoire. Willy ne se laisse pas décourager ; elle part à la recherche d’un chef qui accepterait de la former. Au cours de sa formation, elle rencontre Frank Thomsen, un homme riche et attirant avec de nombreuses connexions dans le monde de la musique. Ils n’ont rien en commun et viennent de milieux différents. Ils ne sont pas censés tomber amoureux, d’autant plus que Willy veut voyager en Europe pour réaliser son rêve. Et pourtant… La jeune femme se retrouve face à un choix impossible.

.

Mon avis:

Willy Wolters est une jeune femme américaine d’origine néerlandaise. Elle est passionnée par le monde de la musique, et ne rêve que d’une chose : devenir cheffe d’orchestre. Mais dans les années 1920, il est impensable pour une femme de diriger un orchestre. Ce milieu reste très masculin, et la place de la femme est assignée à son domicile…

Inspiré d’une histoire vraie, ce roman nous emmène découvrir le parcours d’une femme en quête de liberté, de réalisation, mais aussi de son identité. On fait la rencontre de notre héroïne alors qu’elle exerce deux emplois : dactylo et ouvreuse de théâtre. Alors qu’elle désire assister au concert du célèbre Willem Mengelberg, son comportement choc et lui fait perdre son emploi. Mais lui fait aussi rencontrer Franck Thomsen, un jeune homme de bonne famille qui va la marquer. 

De l’Amérique au Pays-Bas et en passant par l’Allemagne, on suit le destin de cette jeune femme pleine de détermination qui va connaitre de nombreuses déconvenues, et qui deviendra la première cheffe d’orchestre : Antonia Brico.

J’ai grandement apprécié ce roman, et découvrir le portrait de cette femme que je ne connaissais pas. C’est aussi la première fois que je lis un roman de Maria Peters, et j’ai aimé son style. L’histoire nous livre un beau message avec le combat de cette jeune femme, qui en plus est vrai. Même si j’avoue avoir trouvé quelques passages un peu lourd, j’avais hâte de découvrir la suite. Son parcours est tellement inspirant et des thèmes importants sont abordés, comme les nombreuses inégalités entre sexes et entre classes sociales, mais aussi la quête d’une identité après une adoption. J’aurais d’ailleurs aimé que ce point soit plus développé.

En bref, un roman fascinant sur une femme qui force l’admiration. 

note 4 étoiles

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #25

actu period drama

.

.

The Tragedy of MacBeth

the.tragedy.of_.macbeth.2021

Découvrez l’affiche du prochain film (en solo) de Joel Cohen qui est une adaptation de la célèbre pièce de William Shakespeare. Denzel Washington incarnera MacBeth, Frances McDormand Lady Macbeth, Brendan Gleeson le roi Duncan et Corey Hawkins Macduff.

La sortie est logiquement prévue en fin d’année sur Apple TV.

.

Mothering Sunday – Le dimanche de nos mères

Adapté du roman éponyme de Graham Swift, et récemment présenté au Festival de Cannes 2021, Mothering Sunday est un film britannique réalisé par Eva Husson. On trouve au casting Olivia Colman, Colin Firth, Josh O’Connor, Odessa Young et Glenda Jackson. Pas encore de date précis de sortie

Synopsis:
1924, Beechwood en Angleterre. Jane Fairchild est la bonne d’une famille d’aristocrates, les Niven. A l’occasion de la fête des mères, ses patrons lui accordent une journée de repos. Seulement, orpheline, Jane profite de l’occasion pour retrouver son amant, Paul. Ce dernier est le fils des voisins des Niven et il est fiancé à Emma Hobnay. Les Niven qui ont perdu leur fils lors de la Première Guerre mondiale se réjouissent du futur mariage de Paul comme si celui-ci était leur propre enfant…

.

L’amant de Lady Chatterley – Netflix

Le célèbre roman de D.H. Lawrence, L’amant de Lady Chatterley, sera adapté en film prochainement pour Netflix. Au niveau du casting, est annoncé Emma Corrin, Jack O’Connell et Matthew Ducket en tête d’affiche. Réalisée par Laure de Clermont-Tonnerre et avec David Magee au scénario, cette adaptation n’a pas encore de date de sortie.

..

Cyrano

Réalisé par Joe Wright et basé sur la pièce de théâtre d’Edmond Rostand, cette adaptation prendra la forme d’une comédie musicale. On retrouve Peter Dinklage dans le rôle de Cyrano de Bergerac, Haley Bennett en Roxanne, Ben Mendelsohn en De Guiche, Brian Tyree Henry pour Le Bret, et Kelvin Harrison Jr. en Christian. La sortie est prévue le 30 mars 2022 

Synopsis:
Le triangle amoureux entre un officier de l’armée française nommé Cyrano, une belle femme nommée Roxanne et un nouveau cadet séduisant nommé Christian. Cyrano est profondément amoureux de Roxanne, mais, en raison de son apparence physique, il pense qu’elle ne l’aimera jamais en retour. Aussi, lorsqu’elle lui confie qu’elle est amoureuse de Christian, Cyrano, qui est un fin lettré, aide Christian à la courtiser en écrivant des lettres qu’il lui enverra.

Cyrano

CYRANOCYRANOCYRANO

Classique, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Une femme d’imagination et autres contes de Thomas Hardy

91govmzn2ul

Éditeur : Le Livre de Poche
Pages : 168 pages
Parution : 11 Mars 2015
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Classique, Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

Dans le sud-ouest de l’Angleterre , au début du XIXe siècle, quatre destins de femmes meurtries par l’amour : amour impossible pour un soldat étranger, amour ensorcelé pour un violoniste de village, amour refusé par un fils trop rigide, amour rêvé pour un homme jamais rencontré…

Comme dans Tess d’Urberville et Jude l’obscur, Thomas Hardy conte à merveille dans ces courts textes les tourments de l’âme féminine et la brutalité d’une société où le sentiment n’a pas sa place.

.

Mon avis:

Dans ce recueil, nous découvrons quatre nouvelles de Thomas Hardy, quatre désillusions amoureuses de femmes du XIXe siècle : Phyllis, Sophy, Caroline et Ella

Dans la première, « Le hussard mélancolique de la légion germanique », l’auteur nous conte la rencontre amoureuse entre une jeune fille déjà promise en mariage et un soldat en garnison. Le choix devra se faire entre le cœur et la raison…

Dans « Le veto du fils », on assiste au refus absolu d’un fils qui ne souhaite pas que sa mère se remarie, considérant le prétendant en dessous de sa classe sociale.

« Le violoneux des contredanses » raconte la passion d’une femme pour un musicien sans trop de scrupules, et ses malheureuses conséquences.

Enfin, avec « Une femme d’imagination », c’est l’histoire d’une femme mariée qui devient folle d’un poète qu’elle ne connait que par ses mots.

Ce n’est pas la première fois que je lis les écrits de Thomas Hardy, et autant dire que je suis toujours aussi fan de sa plume. Même si je n’ai pas forcément accrochée à toutes les histoires qui nous sont contées, on passe tout de même un bon moment. Mais il faut se rappeler qu’avec l’auteur nous n’avons pas toujours le droit à des happy end !

Les personnages sont très approfondit et les intrigues prenantes. On se retrouve face à des convenances sociales et morales qui entravent le destin de beaucoup de femmes de cette époque.

note 3,5 étoiles

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

Passions Londoniennes, L’intégral de Aurélie Depraz

Passions Londoniennes (L'intégrale) de Aurélie Depr

Éditeur : Autoédité
Pages : 722 pages
Parution : 18 Juin 2021
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon – Tome 1
Lien Amazon – Tome 2
Lien Amazon – Tome 3
Lien Amazon – Intégrale

.

L’histoire:

L’intégrale de la trilogie Passions Londoniennes en un seul volume !

Trois romances historiques de style « Régence », trois voyages au cœur de l’Angleterre du début du XIXe siècle… et trois histoires d’amour qui vous transporteront, aux côtés d’Alexander, de Jay et de James, des bals, salons mondains et autres plaisirs aristocratiques de Mayfair aux dangers des bas-fonds de l’East End, des grandes réceptions au palais Saint James aux pires cachots de la prison de Newgate, des verts pâturages du Kent aux paisibles campagnes du Somerset, et du théâtre de Drury Lane au pavillon royal de Brighton !

TOME 1 : Alexander
Londres, 1819

Le comte d’Ashford est furieux. En mourant, le colonel Shaheedan l’a investi d’une mission… dont il se serait bien passé ! Bon sang, il a bien autre chose à faire que de jouer les dames marieuses !
En plus, il déteste les débutantes ; et avec elles, tout ce qui a trait, de près ou de loin, à l’idée même du mariage. Seigneur, pourquoi fallait-il donc que cela tombe sur lui ? Lui, jouisseur, séducteur, célibataire endurci et grand détracteur de l’institution du mariage ?
D’autant que rien, rien ne semble devoir venir l’aider dans cette détestable besogne… et que, s’il n’y prend pas garde, cette mission de confiance pourrait fort bien se retourner contre lui… venir saboter jusqu’aux fondements mêmes de son existence… et jusqu’à ses convictions les plus solides…
Alexander : quand sentiments, principes, idéaux et attirances entrent en conflit… au temps des unions de convenance.

TOME 2 : Jay
Londres, 1819

Jay Stenson a tout bâti de ses mains. Né dans la rue, au cœur des quartiers londoniens les plus pauvres, il a su s’élever dans la société à la seule force du poignet et finir à la tête d’un véritable empire industriel.
Pourtant, il est une chose que son argent, jusqu’à présent, n’a pas su acheter : le bonheur de sa sœur, la très jeune Elisa. Prêt à tout pour l’intégrer (malgré elle s’il le faut) aux milieux huppés qu’il fréquente désormais et l’aider à se lancer dans la vie, il décide de faire appel à une jeune aristocrate. La mission de cette dernière : éduquer Elisa et en faire une lady. Une vraie. À son image.
Mais la belle Amanda Keat, elle aussi, a de graves problèmes à résoudre. Quant à ses vues sur le monde, elles sont bien loin de celles de ce roturier de Stenson…
Jay : quand les classes sociales du début du XIXe siècle se rencontrent, se repoussent et s’attirent, au temps de la Première Révolution Industrielle…

TOME 3 : James
Angleterre, 1819

Aylana est désespérée. La vie de son frère John, vulgaire roturier, ne tient plus qu’à un fil, et la seule solution qu’il lui reste est d’en appeler à la clémence du roi… et à l’aide d’un de ses plus fidèles compagnons de débauche : James Eastlake. James Eastlake, qui traîne derrière lui une réputation exécrable et, surtout, qui n’acceptera jamais de l’aider, au vu du différend qui les a opposés quelques années plus tôt… Malheureusement, Aylana n’a guère le choix. Elle ira donc à Londres, elle trouvera cet homme et elle le suppliera d’intercéder en sa faveur… quel que soit le prix à payer.
James : quand, par amour pour son frère, une jeune femme innocente se retrouve propulsée dans les bras d’un dangereux libertin… et jusqu’aux pieds mêmes du dévoyé roi d’Angleterre.

..

Mon avis:

Quand une trilogie que tu as déjà lue sort en intégral, c’est forcément l’occasion de la relire à nouveau ! D’autant plus quand c’était un coup de cœur !

C’est donc avec grand plaisir que je me replonge dans la lecture de cette trilogie, qui nous emmène en pleine saison londonienne, à l’époque de la régence.

A chaque tome, nous faisons la connaissance de l’un des membres de ce trio de célibataires endurcis et infernales :
       – Alexander Hemsworth, héritier du titre familial, ancien combattant et libertin notoire;
       – Jay Stenson qui comparé à ses amis, n’est pas un homme de la noblesse. C’est à la sueur de son front qu’il a réussi à s’en sortir des bas fond de Londres.
      – James Eastlake, un jeune noble qui aime le luxe et les femmes

Ce que j’aime avant tout dans cette trilogie, ce sont les nombreuses références historiques que nous glissent l’auteure (les guerres napoléoniennes, les colonies, la vie dans les différents quartiers londoniens…) On apprend beaucoup sur l’époque du XIXème siècle et bien entendu, on se régale. Les intrigues sont très rythmées, que ce soit par les échanges entre les personnages ou les retournements de situations. De très belles romances que j’ai adoré, et que j’ai apprécié redécouvrir. 

Si vous aimez les romances historiques, ou que vous avez lu ou vu la saga des Bridgerton, alors lancez-vous ! Un gros coup de cœur que je ne peux que recommander.

note 5 étoiles

 

Ma chronique du tome 1

Ma chronique du tome 2

Ma chronique du tome 3

Littérature espagnole (Espagne), Séries

La cocinera de Castamar (La Cuisinière de Castamar)

3288076

Acteurs : Michelle Jenner, Roberto Enriquez, Hugo Silva, Maxi Iglesias, María Hervás, Jean Cruz
Réalisateur : Tatiana Rodríguez
Audio : Espagnol, Français
Durée : 600 minutes
Genre: Drame

.

L’histoire:

Dans le Madrid de 1720, une cuisinière douée attire l’attention d’un duc veuf qui reprend sa place dans la société aristocratique.

D’après le roman de Fernando J. Múñez.

.

Mon avis:

La Cuisinière de Castamar (ou La cocinera de Castamar) est une série télévisée espagnole adaptée du roman éponyme de Fernando J. Muñez. Elle se déroule au XVIIIe siècle en Espagne après la guerre de succession qui a vu la victoire des Bourbons.

On suit les aventures de Clara Belmonte, une jeune femme éduquée contrainte de devenir cuisinière après la mort de son père, qui a entraîné la ruine de sa famille. Devenue alors agoraphobie (peur des lieux publics et des espaces ouverts), la voilà qui entre au service de Diego de Castamar, un duc et grand d’Espagne inconsolable depuis la mort tragique, lors d’une chute de cheval, de son épouse Alba, enceinte. Même si tout semble séparer Clara et Diego, leur complicité va se développer et ils vont s’éprendre l’un de l’autre, et débuter une romance sur fond de nombreuses intrigues. Avec sa montée en noblesse grâce à la victoire des Bourbons, Diego s’est attiré de nombreux ennemis et des envieux.

Le fond de l’intrigue est intéressant et assez lourd. On n’a pas toutes les clés en main dès le début, on les découvre ainsi au fur et à mesure, et les questionnements fusionnent au fil des épisodes. Après un tragique évènement, Diego est dans un état dépressif profond. Son statut de noble et de puissant à la cour lui demande certains engagements, comme une descendance et un nouveau mariage. Une jeune femme est ainsi manipulée pour assurer ce rôle. Il s’agit d’Amelia Castro, dont les dettes sont payées à condition qu’elle soit la future duchesse de Castamar. Des complots dans cette série, il y en a de nombreux, peut-être même à en perdre son latin ! C’est d’ailleurs le point négatif que je dirais de la série, c’est long et je me suis sentie perdue dans les intrigues. J’ajouterais aussi que la fin se déroule très rapidement.

Concernant les personnages, j’ai particulièrement aimé Clara. On s’y attache très vite. Elle a beaucoup de courage, et sait ce qu’elle eut. Elle est impressionnante. Diego est un personnage tout aussi intéressant. Droit et honnête, il est enfermé à son insu dans une conspiration. Son frère adoptif Gabriel est tout aussi touchant. Ancien esclave anobli, il s’agit là clairement d’une liberté prise sur l’Histoire, qui ne m’a pas déplu. Son personnage apporte beaucoup à l’intrigue. Par contre, le personnage qui m’a un peu déçu est Amelia Castro, qui mériterait clairement d’être secouée, surtout à la fin dans les derniers épisodes.

Au sujet des lieux de tournage et des costumes, autant dire qu’on est servi. Les paysages que l’on découvre, tout comme les magnifiques manoirs sont sublimes. Même si on passe beaucoup de temps dans les cuisines et les communs des domestiques, on ne peut être déçu. Les costumes sont tout aussi réussis.

En bref, une série historique qui mêle drames, complots, trahisons et romances, avec des personnages forts. Tout de même, ne vous attendez pas à un Downton Abbey espagnol, on en est loin et vous pourrez être déçu.

note 3,5 étoiles

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

De miroir et d’amour de Julie-Anne Bastard et JC Staignier

 

De miroir et d'amour de Julie-Anne Bastard et JC Staignier

Éditeur : BMR
Pages : 204 pages
Parution : 26 Mai 2021
Tome : 01/02
Format : Poche
Genre : Romance
Lien Amazon

.

L’histoire:

Que feriez-vous si, lors d’une visite au château de Versailles, vous traversiez un miroir et atterrissiez à la cour du Roi Soleil ?
Jeune professeure de mathématiques, Emma Langanay s’est laissé convaincre par sa collègue d’accompagner une visite au château de Versailles. Quand deux élèves s’éloignent du groupe, Emma part à leur recherche. Alors qu’elle parcourt la galerie des Glaces, une mélodie et des voix lui parviennent. La surface d’un miroir s’illumine…
Emma se retrouve transp
ortée plus de trois cents ans plus tôt  : en 1680, à la cour du Roi Louis XIV. Heureusement, elle rencontre Blanche et surtout son charmant frère le comte Tristan de Vaudreuil, dont les yeux bleus ne laissent pas Emma indifférente…

.

Mon avis:

Pour venir en aide à Rose, son amie et collègue professeure d’Histoire, Emma Langanay l’accompagne au château de Versailles avec ses élèves. Cette journée s’annonce longue pour elle, qui enseigne les mathématiques. Et autant dire que ce sera même au-delà de ce qu’elle s’était imaginée. Entre la difficulté de tenir les enfants et le bruit, c’est au détour d’une visite dans la galerie des Glaces, que sa vie va être bouleversée. Une partie d’un miroir s’illumine, et la voilà transportée au 15 mars 1680, plus de trois cents ans en arrière, à la cour du Roi Louis XIV. Alors qu’elle reprend ses esprits, le comte Tristan de Vaudreuil est à ses côtés, et bien des surprises l’attend…

Ayant déjà lu une partie des écrits de JC Staignier avec « Les demoiselles de Castel Dark », j’étais bien curieuse de découvrir ce nouveau roman d’un autre genre et écrit à quatre mains.

J’aime beaucoup les histoires où l’on peut remonter le temps avec les personnages. C’est un peu pour moi, comme quand je visite un château ou un autre monument historique et où j’imagine comment était la vie avant. 

Ici, c’est notre héroïne, Emma, qui va devoir apprendre à s’acclimater à l’époque du roi soleil, où les fastes et les complots règnent. Très vite et facilement, on s’attache aux personnages, que ce soit Emma, Tristan, ou encore sa sœur Blanche. J’ai grandement aimé au cours de ma lecture que l’on ressente aussi bien la confrontation entre les deux époques. On voit le travail de recherche effectué en amont par nos auteurs. On s’y croirait presque ! Les us et coutumes ont beaucoup évolués, comme notre langue, et le roman les met en valeur. Ainsi les dialogues entre nos personnages sont pour le moins très rigolo, et amènent à des quiproquos. En tant que féministe, vivre dans une époque où les femmes ont si peu de droit n’est pas évident, et donne ainsi des situations cocasses entre Emma et Tristan. Au cours de notre lecture, on rencontre aussi nombreuses personnalités de l’époque, comme Madame de Montespan, Louis XIV, Jean de la Fontaine …

En bref, une lecture très agréable à découvrir et qui se lit rapidement. J’ai maintenant hâte de découvrir le tome 2. 

 

 

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #24

actu period drama

.

The Netherfield Girls

Après Persuasion avec Dakota Johnson, Netflix proposera une adaptation moderne d’Orgueil & Préjugés, intitulée The Netherfield Girls.

On ne sait pas encore grand chose de cette production, si ce n’est que Elizabeth Bennet sera interprétée par la jeune actrice Maitreyi Ramakrishnan, découverte dans la série Netflix Never have I ever (Mes Premières fois) de Mindy Kaling

 

The Colour Room

Produit par Sky et réalisé par Claire McCarthy, ce film biopic revient sur la parcours de Clarice Cliff, une céramiste reconnue. Au casting on retrouve pour le rôle principale la star de Bridgerton Phoebe Dynevor, en compagnie de Matthew Goode (Downton Abbey), Luke Norris (Poldark), David Morrissey (The Singapore Grip), Kerry Fox (Shallow Grave), and Darci Shaw (Judy). La sortie est prévue pour la fin de l’année. Pas de date en France

Synopsis: L’ascension de l’artiste céramique Clarice Cliff, une femme déterminée de classe ouvrière des années 1920 qui cassa le plafond de verre et révolutionna l’environnement de travail au 20e siècle, tout en devenant une des plus grands designers d’Art Deco.

5

 

The Larkins

ITV se lance dans une nouvelle adaptation du roman « The Darling buds of May » de Herbert Ernest Bates, sous la forme d’une mini-série de 6 épisodes produits par Simon Nye. Ce roman pas encore traduit en France, avait déjà été adapté sous la forme d’une série en plusieurs saisons avec notamment au casting Catherine Zeta-Jones, Pam Ferris et David Jason.

Pour cette nouvelle adaptation, on retrouve Bradley Walsh (Doctor Who), Joanna Scanlan, Tok Stephen (Grantchester) et Sabrina Bartlett (Bridgerton). La sortie est prévue pour l’automne, pas d’annonce pour la France.

 

Persuasion

Alors que le film produit par Netflix est en cours de production, voici les premières photos promotionnelles, ainsi que quelques clichés du tournage.

5740976e33jt8nveaa6sdd-1623788532persuasion-adaptation-60c8b2df4ebda8956867941624562651_541_dakota-johnson-turns-into-a-regency-beauty-to-film-netflixs44199803-9684129-image-a-98_162366964751844385355-9700837-image-a-28_162401893308644385381-9700837-image-m-17_1624018390372dacota-2-578x1024-1

 

 La Cuisinière de Castamar

Disponible dès le mois prochain sur Netflix, cette série espagnole de 12 épisodes inspirée du roman de Fernando J. Muñez nous emmène en Espagne au XVIIIe siècle. On retrouve au casting Michelle Jenner, Roberto Enríquez, et Hugo Silva.

Synopsis: Dans le Madrid de 1720, une cuisinière douée attire l’attention d’un duc veuf qui reprend sa place dans la société aristocratique.

3288076la-cocinera-de-castamar-1618224897maxi-iglesias-la-cocinera-de-castamar-778x450-1la_cocinera_de_castamar_serie_de_tv-756870852-large