Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #26

actu period drama

.

The Confessions of Frannie Langton

ITV vient d’annoncer le projet d’un tout nouveau period drama en quatre parties: The Confessions of Frannie Langton, qui est une adaptation du roman de Sara Collins qui se passe dans l’Angleterre de la Régence. En tête d’affiche on retrouvera Karla-Simone Spence, Sophie Cookson et Patrick Martins.

Résumé du roman (disponible en français): Londres, 1826. Toute la ville est en émoi. La foule se presse aux portes de la cour d’assise pour assister au procès de Frannie Langton, une domestique noire accusée d’avoir tué Mr et Mrs Benham, ses employés. Pour la première fois, Frannie doit raconter son histoire. Elle nous parle de sa jeunesse dans une plantation de canne à sucre en Jamaïque, où elle a été le jouet de chacun : de sa maîtresse, qui s’est piquée de lui apprendre à lire tout en la martyrisant, puis de son maître, qui l’a contrainte à l’assister sur nombre d’expériences scientifiques, plus douteuses les unes que les autres. Elle nous parle de son arrivée à Londres, où elle est « offerte » aux Benham, comme un vulgaire accessoire, de son amitié avec la maîtresse de maison, de leur même appétit pour la lecture, la culture. De leur passion… Elle se dévoile pour tenter de se souvenir de cette terrible nuit, qui lui échappe complètement. Mais une question la ronge sans cesse, comment aurait-elle pu tuer celle qu’elle aime ?

 

Hotel Portofino

Autre projet d’ITV dont la sortie est prévue pour 2022, Hotel Portofino est un drame familial historique qui se déroule dans les années 1920 sur la Riviera italienne. Cette série en 6 épisodes suit la fille d’un riche industriel qui se rend en Italie pour installer un hôtel typiquement britannique dans la magnifique ville de Portofino. Le casting est composé de Natascha McElhone, Adam James, Mark Umbers, Anna Chancellor, Daniele Pecci, Lorenzo Richelmy et Rocco Fasano.

hotel-portofinomark-umbers-anna-chancellor

 

Marie-Antoinette

Canal +  a décidé de renouer avec les fictions en costumes, et comme la figure de Marie-Antoinette fascine toujours autant, c’est sa vie que la chaîne va adapter dans une nouvelle série, composé de 8 épisodes qui retracera son départ d’Autriche pour la cour de France, son mariage avec Louis XVI et son évolution à Versailles. La série est attendue pour 2022. Au casting, c’est l’actrice germano-russe Emilia Schüle, (Berlin 56 et Berlin 59), qui incarnera la jeune reine. Louis Cunningham, Jack Archer (The Bay), Jasmine Blackborow (Shadow and Bone), Gaia Weiss (La Révolution) ou encore James Purefoy (Sex Education) viendront l’entourer.

 

Contemporain, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

Ce que murmure le vent de Amy Harmon

Ce que murmure le vent de Amy Harmon

Éditeur : Charleston
Pages : 432 pages
Parution : 21 Septembre 2021
Tome : 01/01
Format : Broché
Genre : Contemporain, Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

New York, 2001. Pour respecter les dernières volontés de son grand-père adoré, Anne Gallagher fait le voyage de Brooklyn jusqu’à Dromahair, un petit village du nord de l’Irlande, afin de disperser les cendres de son aïeul sur sa terre natale. Avalée par le brouillard au milieu du lac où elle lui fait ses derniers adieux, elle est victime d’une mystérieuse attaque… Quand Anne se réveille, elle est en 1921, dans le domaine de ses ancêtres où tous semblent penser qu’elle est son arrière-grand-mère disparue lors de la sanglante Insurrection de 1915. Perdue au cœur des heures les plus sombres de l’histoire irlandaise, alors que grondent déjà la guerre civile et le chaos, la jeune femme du XXIe siècle doit tout réapprendre. Déchirée entre son désir de retrouver la vie qui était la sienne et la folle liberté que lui offre ce nouveau départ, Anne réussira-t-elle à trouver sa place ? Avec une précision historique remarquable et une écriture d’une grande élégance, Amy Harmon nous offre, à travers un pan étourdissant de l’histoire irlandaise, une éblouissante épopée familiale.

.

Mon avis:

Pour respecter les dernières volontés de son grand-père qui l’a élevé, Anne Gallagher, doit se rendre en Irlande pour disperser ses cendres dans le lac Lough Gill, sur sa terre natale. Ce voyage va la conduire à des milliers de kilomètres, mais également 80 ans en arrière, où tout le monde la prend pour Anne, son arrière-grand-mère…

Il est vrai que quand on pense à un voyage dans le temps, on pense aussi à la saga Outlander. Mais ici ce n’est pas l’Ecosse que l’on découvre, mais bien l’Irlande, ses mystères, ses légendes et son histoire. D’ailleurs l’auteure nous livre beaucoup sur ce pays et cette période de trouble, lorsque qu’ils se battent pour leur indépendance. L’écriture est très réaliste et très vite nous sommes comme happé par la narration. Même si j’avoue que j’ai eu un peu de mal au début avec toutes les descriptions, j’ai grandement apprécié faire toutes ses découvertes sur cette période qui m’était inconnue. Tout comme l’héroïne, j’ai voyagé dans le temps et cela à ouvert ma curiosité d’en savoir plus sur le pays.

Au delà de l’aspect historique riche, c’est aussi une très belle histoire d’amour et de lien familial qui nous est raconté avec beaucoup d’émotion. Une très belle découverte qui a su me captiver. 

note 4 étoiles

Films

Eiffel

Eiffel

Acteurs : Romain Duris, Emma Mackey, Pierre Deladonchamps
Réalisateur : Martin Bourboulon
Audio : Français
Durée : 109 minutes
Genre: Biopic

.

L’histoire:

Venant tout juste de terminer sa collaboration sur la Statue de la Liberté, Gustave Eiffel est au sommet de sa carrière. Le gouvernement français veut qu’il crée quelque chose de spectaculaire pour l’Exposition Universelle de 1889 à Paris, mais Eiffel ne s’intéresse qu’au projet de métropolitain. Tout bascule lorsqu’il recroise son amour de jeunesse. Leur relation interdite l’inspire à changer l’horizon de Paris pour toujours.

.

Mon avis:

Inspiré de la vie du célèbre magicien du fer, ce biopic nous livre une histoire romancée toute en émotion et spectaculaire.

On retrouve Gustave Eiffel à son retour des États-Unis, alors qu’il vient d’achever la conception de l’armature de fer de la statue de la Liberté à New-York. Le gouvernement français lui propose de participer à un nouveau projet pour l’exposition universelle de Paris de 1889. Il rejette dans un premier temps l’offre. Il n’a qu’en tête son projet de métro pour la capitale. Et c’est le hasard d’une rencontre, celui de son amour de jeunesse, Adrienne Bourgès, qui va le faire changer d’avis. Le défi de la construction de cette fameuse tour commence, et c’est un homme engagé, proche de ses salariés et au grand cœur que l’on découvre. Au travers d’une histoire d’amour impossible, Gustave nous démontre sa vivacité d’esprit, et son refus de se laisser écarter. Un grand génie qui sait nous toucher et nous impressionner.  

La mise en scène du film est toute aussi passionnante, et on se sent plonger très facilement dans le scénario. Les costumes et la musique nous plonge immédiatement dans le Paris du XIXème siècle. Même s’il s’agit d’une libre interprétation et que tout n’est pas réel, notre couple sait nous convaincre et on s’y attache. Entre la romance et les plans sur la construction de la fameuse tour, on passe un très bon moment, que j’ai d’ailleurs attendu bien longtemps (la sortie du film a été reportée plusieurs fois à cause des conditions sanitaires)

note 4,5 étoiles - film

 

Films, Littérature néerlandaise (Pays-Bas)

Antonia : La Chef d’Orchestre

Antonia, la Chef d'orchestre

Acteurs : Christanne de Bruijn, Benjamin Wainwright, Richard Sammel
Réalisateur : Maria Peters
Audio : Français, Néerlandais
Durée : 137 minutes
Genre: Biopic
Lien Amazon

.

L’histoire:

L’HISTOIRE VRAIE DE LA PREMIÈRE FEMME CHEF D’ORCHESTRE

New York, 1926. Passionnée et ambitieuse, Antonia rêve de devenir chef d’orchestre. Malgré son talent, tout le monde refuse de la prendre au sérieux car Antonia est… une femme. Elle s’engage dans le combat de sa vie au risque de mettre fin à sa liaison avec le séduisant Frank Thomsen.

Découvrez l’histoire d’Antonia Brico, la toute première femme à devenir chef d’orchestre. Un portrait époustouflant d’une femme libre et forte du XXème siècle, une superbe reconstitution des années folles et une histoire d’amour qui n’a pas fini de vous émouvoir.

.

Mon avis:

Comme vous le savez, ou vous avez pu le voir, j’aime beaucoup lire et regarder des adaptations de romans ou des histoires inspirées de faits réels. Et autant dire que ce film a une certaine particularité. Il se trouve que la réalisatrice, Maria Peters, est aussi la romancière qui a écrit le roman ! C’est pour cela que j’ai d’abord voulu découvrir ses écrits, et ensuite voir comment elle les avait adaptés à l’écran. Et ce fut une très bonne surprise !

Mais revenons d’abord à l’histoire qui est inspirée de la vie d’Antonia Brico, une jeune femme qui a combattu pour réaliser son rêve et devenir cheffe d’orchestre. 

Lorsqu’elle est enfant, ses parents quittent les Pays-Bas pour les États-Unis. Ils y mènent une vie simple. Un jour, son père lui ramène un vieux piano abandonné, elle peut alors se plonger dans sa passion pour la musique. Elle se rend aussi souvent aux concerts gratuits, et travaille comme placeuse dans un théâtre. Un jour, Willem Mengelberg, un grand chef d’orchestre hollandais y propose la 4e Symphonie de Gustav Mahler. Elle ne peut manquer cela et se glisse dans la salle, ce qui conduit à son expulsion. Cet évènement entrainera dans sa vie un bouleversement, mais aussi de nouvelles rencontres.

Après avoir découvert les deux versions textuelles et visuelles, je vous avouerais avoir passé un super moment avec ce film. On se laisse transporter par les images, le décor et son esthétisme. Les lieux de tournage, tout comme les costumes sont très convainquant, et on se laisse avec plaisir conter l’histoire. Concernant les acteurs, j’ai apprécié Christanne de Bruijn dans le rôle principal et Benjamin Wainwright dans le rôle de Franck Thomsen. Mais j’ai eu surtout un coup de cœur pour Scott Turner Schofield qui interprète Robin Jones, un ami d’Antonia Brico, qui a su me toucher.

Un film divertissant qui nous donne bien envie d’en découvrir plus sur cette femme singulière.

note 4 étoiles - film

Contemporain, Littérature néerlandaise (Pays-Bas), Livres

Antonia, la cheffe d’orchestre de Maria Peters

antonia-la-cheffe-d-orchestre-tea-9782368125779_0

Éditeur : Charleston
Pages : 318 pages
Parution : 9 Février 2021
Tome : 01/01
Format : Broché
Genre : Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

New York, 1926. La jeune Néerlandaise Willy Wolters a émigré aux États-Unis avec ses parents. Son rêve : devenir cheffe d’orchestre d’un grand ensemble symphonique. Cependant, à cette époque, une telle chose est impensable. On attend des femmes qu’elles se marient et aient des enfants, et non qu’elles aillent au conservatoire. Willy ne se laisse pas décourager ; elle part à la recherche d’un chef qui accepterait de la former. Au cours de sa formation, elle rencontre Frank Thomsen, un homme riche et attirant avec de nombreuses connexions dans le monde de la musique. Ils n’ont rien en commun et viennent de milieux différents. Ils ne sont pas censés tomber amoureux, d’autant plus que Willy veut voyager en Europe pour réaliser son rêve. Et pourtant… La jeune femme se retrouve face à un choix impossible.

.

Mon avis:

Willy Wolters est une jeune femme américaine d’origine néerlandaise. Elle est passionnée par le monde de la musique, et ne rêve que d’une chose : devenir cheffe d’orchestre. Mais dans les années 1920, il est impensable pour une femme de diriger un orchestre. Ce milieu reste très masculin, et la place de la femme est assignée à son domicile…

Inspiré d’une histoire vraie, ce roman nous emmène découvrir le parcours d’une femme en quête de liberté, de réalisation, mais aussi de son identité. On fait la rencontre de notre héroïne alors qu’elle exerce deux emplois : dactylo et ouvreuse de théâtre. Alors qu’elle désire assister au concert du célèbre Willem Mengelberg, son comportement choc et lui fait perdre son emploi. Mais lui fait aussi rencontrer Franck Thomsen, un jeune homme de bonne famille qui va la marquer. 

De l’Amérique au Pays-Bas et en passant par l’Allemagne, on suit le destin de cette jeune femme pleine de détermination qui va connaitre de nombreuses déconvenues, et qui deviendra la première cheffe d’orchestre : Antonia Brico.

J’ai grandement apprécié ce roman, et découvrir le portrait de cette femme que je ne connaissais pas. C’est aussi la première fois que je lis un roman de Maria Peters, et j’ai aimé son style. L’histoire nous livre un beau message avec le combat de cette jeune femme, qui en plus est vrai. Même si j’avoue avoir trouvé quelques passages un peu lourd, j’avais hâte de découvrir la suite. Son parcours est tellement inspirant et des thèmes importants sont abordés, comme les nombreuses inégalités entre sexes et entre classes sociales, mais aussi la quête d’une identité après une adoption. J’aurais d’ailleurs aimé que ce point soit plus développé.

En bref, un roman fascinant sur une femme qui force l’admiration. 

note 4 étoiles

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #25

actu period drama

.

.

The Tragedy of MacBeth

the.tragedy.of_.macbeth.2021

Découvrez l’affiche du prochain film (en solo) de Joel Cohen qui est une adaptation de la célèbre pièce de William Shakespeare. Denzel Washington incarnera MacBeth, Frances McDormand Lady Macbeth, Brendan Gleeson le roi Duncan et Corey Hawkins Macduff.

La sortie est logiquement prévue en fin d’année sur Apple TV.

.

Mothering Sunday – Le dimanche de nos mères

Adapté du roman éponyme de Graham Swift, et récemment présenté au Festival de Cannes 2021, Mothering Sunday est un film britannique réalisé par Eva Husson. On trouve au casting Olivia Colman, Colin Firth, Josh O’Connor, Odessa Young et Glenda Jackson. Pas encore de date précis de sortie

Synopsis:
1924, Beechwood en Angleterre. Jane Fairchild est la bonne d’une famille d’aristocrates, les Niven. A l’occasion de la fête des mères, ses patrons lui accordent une journée de repos. Seulement, orpheline, Jane profite de l’occasion pour retrouver son amant, Paul. Ce dernier est le fils des voisins des Niven et il est fiancé à Emma Hobnay. Les Niven qui ont perdu leur fils lors de la Première Guerre mondiale se réjouissent du futur mariage de Paul comme si celui-ci était leur propre enfant…

.

L’amant de Lady Chatterley – Netflix

Le célèbre roman de D.H. Lawrence, L’amant de Lady Chatterley, sera adapté en film prochainement pour Netflix. Au niveau du casting, est annoncé Emma Corrin, Jack O’Connell et Matthew Ducket en tête d’affiche. Réalisée par Laure de Clermont-Tonnerre et avec David Magee au scénario, cette adaptation n’a pas encore de date de sortie.

..

Cyrano

Réalisé par Joe Wright et basé sur la pièce de théâtre d’Edmond Rostand, cette adaptation prendra la forme d’une comédie musicale. On retrouve Peter Dinklage dans le rôle de Cyrano de Bergerac, Haley Bennett en Roxanne, Ben Mendelsohn en De Guiche, Brian Tyree Henry pour Le Bret, et Kelvin Harrison Jr. en Christian. La sortie est prévue le 30 mars 2022 

Synopsis:
Le triangle amoureux entre un officier de l’armée française nommé Cyrano, une belle femme nommée Roxanne et un nouveau cadet séduisant nommé Christian. Cyrano est profondément amoureux de Roxanne, mais, en raison de son apparence physique, il pense qu’elle ne l’aimera jamais en retour. Aussi, lorsqu’elle lui confie qu’elle est amoureuse de Christian, Cyrano, qui est un fin lettré, aide Christian à la courtiser en écrivant des lettres qu’il lui enverra.

Cyrano

CYRANOCYRANOCYRANO

Classique, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Une femme d’imagination et autres contes de Thomas Hardy

91govmzn2ul

Éditeur : Le Livre de Poche
Pages : 168 pages
Parution : 11 Mars 2015
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Classique, Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

Dans le sud-ouest de l’Angleterre , au début du XIXe siècle, quatre destins de femmes meurtries par l’amour : amour impossible pour un soldat étranger, amour ensorcelé pour un violoniste de village, amour refusé par un fils trop rigide, amour rêvé pour un homme jamais rencontré…

Comme dans Tess d’Urberville et Jude l’obscur, Thomas Hardy conte à merveille dans ces courts textes les tourments de l’âme féminine et la brutalité d’une société où le sentiment n’a pas sa place.

.

Mon avis:

Dans ce recueil, nous découvrons quatre nouvelles de Thomas Hardy, quatre désillusions amoureuses de femmes du XIXe siècle : Phyllis, Sophy, Caroline et Ella

Dans la première, « Le hussard mélancolique de la légion germanique », l’auteur nous conte la rencontre amoureuse entre une jeune fille déjà promise en mariage et un soldat en garnison. Le choix devra se faire entre le cœur et la raison…

Dans « Le veto du fils », on assiste au refus absolu d’un fils qui ne souhaite pas que sa mère se remarie, considérant le prétendant en dessous de sa classe sociale.

« Le violoneux des contredanses » raconte la passion d’une femme pour un musicien sans trop de scrupules, et ses malheureuses conséquences.

Enfin, avec « Une femme d’imagination », c’est l’histoire d’une femme mariée qui devient folle d’un poète qu’elle ne connait que par ses mots.

Ce n’est pas la première fois que je lis les écrits de Thomas Hardy, et autant dire que je suis toujours aussi fan de sa plume. Même si je n’ai pas forcément accrochée à toutes les histoires qui nous sont contées, on passe tout de même un bon moment. Mais il faut se rappeler qu’avec l’auteur nous n’avons pas toujours le droit à des happy end !

Les personnages sont très approfondit et les intrigues prenantes. On se retrouve face à des convenances sociales et morales qui entravent le destin de beaucoup de femmes de cette époque.

note 3,5 étoiles

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

Passions Londoniennes, L’intégral de Aurélie Depraz

Passions Londoniennes (L'intégrale) de Aurélie Depr

Éditeur : Autoédité
Pages : 722 pages
Parution : 18 Juin 2021
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon – Tome 1
Lien Amazon – Tome 2
Lien Amazon – Tome 3
Lien Amazon – Intégrale

.

L’histoire:

L’intégrale de la trilogie Passions Londoniennes en un seul volume !

Trois romances historiques de style « Régence », trois voyages au cœur de l’Angleterre du début du XIXe siècle… et trois histoires d’amour qui vous transporteront, aux côtés d’Alexander, de Jay et de James, des bals, salons mondains et autres plaisirs aristocratiques de Mayfair aux dangers des bas-fonds de l’East End, des grandes réceptions au palais Saint James aux pires cachots de la prison de Newgate, des verts pâturages du Kent aux paisibles campagnes du Somerset, et du théâtre de Drury Lane au pavillon royal de Brighton !

TOME 1 : Alexander
Londres, 1819

Le comte d’Ashford est furieux. En mourant, le colonel Shaheedan l’a investi d’une mission… dont il se serait bien passé ! Bon sang, il a bien autre chose à faire que de jouer les dames marieuses !
En plus, il déteste les débutantes ; et avec elles, tout ce qui a trait, de près ou de loin, à l’idée même du mariage. Seigneur, pourquoi fallait-il donc que cela tombe sur lui ? Lui, jouisseur, séducteur, célibataire endurci et grand détracteur de l’institution du mariage ?
D’autant que rien, rien ne semble devoir venir l’aider dans cette détestable besogne… et que, s’il n’y prend pas garde, cette mission de confiance pourrait fort bien se retourner contre lui… venir saboter jusqu’aux fondements mêmes de son existence… et jusqu’à ses convictions les plus solides…
Alexander : quand sentiments, principes, idéaux et attirances entrent en conflit… au temps des unions de convenance.

TOME 2 : Jay
Londres, 1819

Jay Stenson a tout bâti de ses mains. Né dans la rue, au cœur des quartiers londoniens les plus pauvres, il a su s’élever dans la société à la seule force du poignet et finir à la tête d’un véritable empire industriel.
Pourtant, il est une chose que son argent, jusqu’à présent, n’a pas su acheter : le bonheur de sa sœur, la très jeune Elisa. Prêt à tout pour l’intégrer (malgré elle s’il le faut) aux milieux huppés qu’il fréquente désormais et l’aider à se lancer dans la vie, il décide de faire appel à une jeune aristocrate. La mission de cette dernière : éduquer Elisa et en faire une lady. Une vraie. À son image.
Mais la belle Amanda Keat, elle aussi, a de graves problèmes à résoudre. Quant à ses vues sur le monde, elles sont bien loin de celles de ce roturier de Stenson…
Jay : quand les classes sociales du début du XIXe siècle se rencontrent, se repoussent et s’attirent, au temps de la Première Révolution Industrielle…

TOME 3 : James
Angleterre, 1819

Aylana est désespérée. La vie de son frère John, vulgaire roturier, ne tient plus qu’à un fil, et la seule solution qu’il lui reste est d’en appeler à la clémence du roi… et à l’aide d’un de ses plus fidèles compagnons de débauche : James Eastlake. James Eastlake, qui traîne derrière lui une réputation exécrable et, surtout, qui n’acceptera jamais de l’aider, au vu du différend qui les a opposés quelques années plus tôt… Malheureusement, Aylana n’a guère le choix. Elle ira donc à Londres, elle trouvera cet homme et elle le suppliera d’intercéder en sa faveur… quel que soit le prix à payer.
James : quand, par amour pour son frère, une jeune femme innocente se retrouve propulsée dans les bras d’un dangereux libertin… et jusqu’aux pieds mêmes du dévoyé roi d’Angleterre.

..

Mon avis:

Quand une trilogie que tu as déjà lue sort en intégral, c’est forcément l’occasion de la relire à nouveau ! D’autant plus quand c’était un coup de cœur !

C’est donc avec grand plaisir que je me replonge dans la lecture de cette trilogie, qui nous emmène en pleine saison londonienne, à l’époque de la régence.

A chaque tome, nous faisons la connaissance de l’un des membres de ce trio de célibataires endurcis et infernales :
       – Alexander Hemsworth, héritier du titre familial, ancien combattant et libertin notoire;
       – Jay Stenson qui comparé à ses amis, n’est pas un homme de la noblesse. C’est à la sueur de son front qu’il a réussi à s’en sortir des bas fond de Londres.
      – James Eastlake, un jeune noble qui aime le luxe et les femmes

Ce que j’aime avant tout dans cette trilogie, ce sont les nombreuses références historiques que nous glissent l’auteure (les guerres napoléoniennes, les colonies, la vie dans les différents quartiers londoniens…) On apprend beaucoup sur l’époque du XIXème siècle et bien entendu, on se régale. Les intrigues sont très rythmées, que ce soit par les échanges entre les personnages ou les retournements de situations. De très belles romances que j’ai adoré, et que j’ai apprécié redécouvrir. 

Si vous aimez les romances historiques, ou que vous avez lu ou vu la saga des Bridgerton, alors lancez-vous ! Un gros coup de cœur que je ne peux que recommander.

note 5 étoiles

 

Ma chronique du tome 1

Ma chronique du tome 2

Ma chronique du tome 3