Bande dessinée, Livres

Lord Jeffrey, tome 1 : Le train de 16h54 de Hemberg et Hamo

couv73992051

Éditeur : Kennes
Pages : 64 pages
Parution : 30 Octobre 2019
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Historique, Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Edimbourg, 1958. Cela fait maintenant quatre mois que David Archer, parti en voyage à Londres, a disparu. Pour Scotland Yard, tout porte à croire que l’homme a abandonné son épouse et son fils pour une femme plus jeune. En revanche, Jeffrey, 13 ans, est persuadé qu’il est arrivé quelque chose à son père. Il décide de mener sa propre enquête avec pour seul allié son chien Sherlock.

 

Mon avis:

Nous voilà plongé en 1958, en Ecosse, en pleine guerre froide. On fait la connaissance d’un jeune garçon Jeffrey. Voilà maintenant quelques mois que son père a disparu, et il apprend qu’on aurait classé l’affaire en « sans suite », et qu’en plus on suspecte son père de mener une double vie avec une autre femme. Jeffrey ni croit pas une seule seconde, et compte bien découvrir le fin mot de l’histoire.

Très vite on se laisse porter par cette aventure. Jeffrey est très touchant, ainsi que son chien Sherlock, qui porte bien son nom. Ce petit homme a toujours en tête, les derniers mots de son papa, et il se doute bien qu’il y a quelque chose derrière cette histoire. Notre aventurier décide alors d’enquêter sur cette disparition. L’intrigue est très bien amenée, et c’est avec plaisir qu’on tourne les pages. Le contexte historique dans lequel nous nous trouvons, ajoute une ambiance tendue, et intéressante pour cette enquête. C’est un plus pour cette histoire qui sait nous tenir en haleine. A la fin de ce premier tome, tout se bouscule, et j’ai hâte de découvrir la suite. Cette première partie aura réussi à me convaincre de continuer à suivre cet enfant au grand courage et force.

Du côté des dessins, ils sont assez simples et colorés. Les visages de nos personnages sont affectueux. Mais c’est surtout l’intrigue qui m’a le plus touché que les dessins.

Merci aux éditions Kennes pour cette lecture.

3,5 étoiles

Livres

La fabrique de poupées de Elizabeth MacNeal

couv51879622

Éditeur : Presses de la Cité
Pages : 364 pages
Parution : 3 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Historique, Thriller

Lien Amazon

 

L’histoire:

La liberté est une chose précieuse

Londres, 1850. L’Exposition universelle va bientôt ouvrir ses portes dans le tout nouveau Crystal Palace, et les badauds se pressent pour venir admirer cette merveille. Parmi eux, Iris, modeste employée dans un magasin de poupées, à la beauté mâtinée de difformité, qui rêve de devenir artiste peintre. Et puis il y a Silas, taxidermiste amateur de macabre et de curiosités, désireux d’y exposer ses créatures. Ces deux-là se croisent, et leurs destins en seront à jamais bouleversés. Iris accepte bientôt de poser pour Louis Frost, un jeune peintre préraphaélite. Avec lui, le champ des possibles s’élargit, et le modèle, avide de liberté, découvre peu à peu l’art et l’amour. Mais c’est compter sans Silas, qui rôde non loin de là, tapi dans l’ombre, et n’a qu’une idée : faire sienne celle qui occupe toutes ses pensées, jusqu’à l’obsession…

Campée dans un Londres à la Dickens, La Fabrique de poupées met en scène la détermination d’une femme à s’affranchir de sa condition. C’est aussi un conte cruel, raffiné et résolument moderne, au suspense maîtrisé, qui explore avec une précision chirurgicale les frontières entre l’amour, le désir et la possession.

 

Mon avis:

Merci aux éditions Presses de la cité pour cette lecture.

Ce n’est pas du tout le genre de lecture que j’ai l’habitude de lire, mais il est des fois intéressant de sortir de sa zone de confort, pour faire des découvertes. Ce qui m’a rendu curieuse de lire ce roman, c’est que je me retrouve tout de même dans une ambiance qui me fascine. On se retrouve ainsi plongé à la fin du XIXe siècle à Londres, en plein préparatif de l’exposition universelle. On fait la connaissance d’Iris, une jeune femme de vingt-et-un ans, qui travaille dans un atelier de confection de poupées, avec sa sœur Rose. On suit également Silas, un taxidermiste, à la recherche d’une pièce spéciale pour présenter à l’exposition.

Avec ce roman, on se retrouve propulsé dans une ambiance gothique, et un Londres à la Dickens. Pour un premier roman, l’auteure s’est très bien documentée, on s’imagine sans problème d’être dans cette Angleterre victorienne. L’intrigue est très fluide et prenante. Les personnages sont aussi très intéressants et attachants. Notre héroïne est particulièrement courageuse et déterminée. Un personnage fort qui ne cesse d’évoluer. Les autres personnages sont tout aussi passionnants, comme Silas le psychopathe qui peut nous faire hérisser les poils, ou le petit Albie particulièrement émouvant.

Petite note supplémentaire pour la couverture qui est vraiment sublime.

3,5 étoiles

 

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #7

actu period drama

 

The personal History of David Copperfield

Nouvelle adaptation du célèbre roman de Charles Dikens, The personal History of David Copperfield raconte le parcours de David Copperfield, d’une enfance pauvre jusqu’au statut d’auteur à succès, grâce à la persévérance et malgré un manque de discipline personnelle.

Au casting: Dev Patel, Tilda Swinton, Hugh Laurie, Peter Capaldi, Ben Wishaw, Paul Whitehouse, Aneurin Barnard et Gwendoline Christie.

La sortie est prévue pour 2020, nous n’avons pas encore de date de sortie exacte.

 

2358611

 

The Secret Garden

The Secret Garden est une nouvelle adaptation du roman Le Jardin secret de Frances Hodgson Burnett, dans lequel une jeune orpheline se lie d’amitié avec un garçon handicapé de son âgé. Tous les deux découvrent un jardin secret et magique, qui semble guérir un peu plus Colin à chaque visite.

Le casting réunit Colin Firth, Julie Walters, Dixie Egerickx et Jemma Powell entre autres.

La sortie est prévue pour le 15 avril 2020.

mv5bmgm1ywjlnjqtmmyymi00mtq5ltkyndctymq4ogu2yzy2yzi1xkeyxkfqcgdeqxvynte1njy5mg4040._v1_

 

Radioactive

Radioactive raconte l’histoire de la rencontre entre Marie et Pierre Curie. Rosamund Pike jouera Marie et Sam Riley incarnera Pierre. Seront également présents à l’affiche Aneurin Barnard et Anya Taylor-Joy.

La sortie en salle est prévue pour le 25 mars 2020.

Marie Skłodowska rencontre son confère et futur époux, Pierre Curie en 1894. Les époux vont transformer le visage de la science en découvrant la radioactivité. Ils recevront le prix Nobel. Le couple va alors être sous les feux de la rampe.

5277396

 

Louis Wain

Ce film retracera le parcours de l’artiste Louis Wain (1860-1939), connu pour ses peintures d’animaux. A la fin de sa vie, il aurait souffert de troubles schizophréniques, une pathologie qui peut être vue dans son œuvre. Il sera interné en 1924. La réalisation de ce period drama est confiée à Will Sharpe. Benedict Cumberbatch et Claire Foy se partageront l’affiche.

Le tournage a commencé au mois d’août à Londres. La sortie est prévue pour 2020, nous n’avons pas encore de date exacte, ni de trailer.

Focus sur le parcours du peintre anglais Louis Wain, connu pour ses représentations de chats notamment anthropomorphes avec de grands yeux. Il a développé des symptômes psychiatriques ressemblant à la schizophrénie. Aujourd’hui, les historiens pensent davantage au syndrome d’Asperger.

louis-wain

LOUIS WAIN

 

The Romanoffs

The Romanoffs est une série qui s’intéresse à la famille impériale russe qui était au pouvoir entre 1613 et 1917. Cependant, ce n’est pas une série historique à proprement dit, vu que chaque épisodes raconte une histoire différente, celle d’une personne qui – de nos jours — croit être descendante des Romanoff. L’idée du scénariste est d’explorer l’histoire de la Russie en s’intéressant la connexion des gens avec leurs ancêtres. Ici, il utilise donc la légende qui est née du massacre de la famille Romanoff et de la supposée survie de la princesse Anastasia.

Le casting est composé de : Marthe Keller, Aaron Eckhart, Louise Bourgoin, Noah Wyle, Christina Hendricks, Isabelle Huppert, Amanda Peet, Diane Lane, Ron Livingston, Clea Duvall, et JJ Feild. 

Elle sera diffusée sur la plateforme Amazon dès le 12 octobre.

Livres, Romance, Romance historique

Des palmiers dans la neige de Luz Gabás

couv2392993

Éditeur : Charleston
Pages : 672 pages
Parution : 17 Septembre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

« Elle va bien, elle est très forte, elle n’a pas eu le choix. » Un fragment de lettre, découvert par hasard, et toutes les certitudes de Clarence de Rabaltué s’effondrent. Bercée dès l’enfance par les récits de son père, elle croyait tout savoir de cette jeunesse passée sur l’île tropicale de Fernando Póo, en Guinée espagnole. De l’odeur enivrante du cacao, de la richesse de la végétation et du soleil écrasant… Mais elle ignore tout de cette mystérieuse « elle » et de son lien avec son père. Et s’il existait une tout autre vérité, loin de l’histoire familiale officielle ? Un passé fait de secrets, d’amours interdites, de conventions sociales bafouées et de danger… Clarence s’envole pour la Guinée, déterminée à remonter le temps jusqu’à cet hiver 1953 où tout a commencé. À la fois grande saga familiale et fresque épique, le récit traverse les océans, les générations et nous confronte à l’un des aspects les plus sombres de notre passé colonial.

 

Mon avis:

Tout d’abord, je souhaiterais remercier les éditions Charleston pour la parution de cet ouvrage, enfin traduit en français. J’avais passé un très bon moment avec le film édité chez Koba, je vais pouvoir enfin redécouvrir l’histoire originale avec des mots, et non des images.

Entre l’Espagne et l’Afrique, on suit ainsi l’histoire de Killian, son père et son frère durant les années 1950 à 1960; et celle de Clarence, la nièce de Killian, trente ans plus tard. Après être tombée sur de fameux écrits évoquant l’histoire de sa famille, Clarence souhaite en découvrir tous les secrets. Ce roman nous dévoile ainsi le passé de notre héroïne, dont l’auteure a mis tout son cœur pour nous faire partager le passé colonial de son pays, en s’inspirant de l’histoire de sa famille.

Il est vrai que quand je m’embarque dans des sagas familiales, j’ai toujours un peu peur d’être quelques peu déçu par l’écriture, dès fois ni accrochant pas à cause de trop de longueurs. Mais ayant était charmée par le film, j’ai tout de suite craqué pour l’ouvrage, et je n’en suis pas déçu. L’intrigue est soigneusement écrite, et nous fait voyager à travers paysages et cultures. Elle nous réserve son lot de rebondissements et nous maintient sans cesse en haleine jusqu’à la fin. Cette quête de la vérité est avant tout une histoire pleine de passions, d’amours interdits, de rencontres et de séparations. Elle a comme toile de fond, la colonisation en Guinée équatoriale et l’exploitation des cacaoyers.

Ce fut un voyage dans le temps très intéressant à redécouvrir qui m’a plus autant que le film. Pour ce qu’il en est de ce dernier, je dirais que d’après mes souvenirs, il respecte bien les écrits de Luz Gabás. Et je ne peux que vous inviter vous aussi à le découvrir, soit chez Koba Films ou Netflix. Voici l’article que j’avais fait à l’époque lors de mon premier visionnage, où une bande d’annonce vous attend.

 

4 étoiles

Livres

Son Espionne royale et le mystère bavarois de Rhys Bowen

couv20442476

Éditeur : Robert Laffont
Collection: La bête noire
Pages : 384 pages
Parution : 6 juin 2019
Tome : 02/??
Format: Broché
Genre: Historique, Policier

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sa deuxième mission royale : baby-sitter une princesse bavaroise.
Londres, 1932.
La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hanneflore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l’espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine.
Mais entre la propension d’Hanni à séduire tout ce qui porte une moustache, son langage de charretier et sa fâcheuse tendance au vol à l’étalage, Georgie a déjà fort à faire. Et comme si tout cela ne suffisait pas, la princesse bavaroise se retrouve mêlée à un meurtre… Pour éviter un scandale diplomatique, Georgie va devoir remettre sa casquette de détective amateur et se résoudre à démasquer le véritable coupable.

 

Mon avis:

Pour ce second tome on retrouve notre Lady Georgiana, qui a peine a fini sa dernière mission, se voit confier directement une nouvelle par la Reine: héberger une princesse de Bavière…

L’auteure reprend les mêmes codes pour ce nouveau roman, et autant dire que je n’ai pas accroché, vu qu’il ressemble un peu trop à mon goût au premier. Tout comme le premier, l’intrigue a dû mal à se mettre en place, et c’est beaucoup trop prévisible. Notre héroïne a encore beaucoup à apprendre pour être un super enquêtrice. On retrouve tout de même notre humour « so british » que j’apprécie toujours autant, et cette ambiance des années 30.

Le « Cosy Mystery » est en vogue en ce moment, mais je ne pense pas que ça sera avec cette saga que je continuerais.

 

2 étoiles

Livres

Un bûcher sous la neige de Susan Fletcher

couv7265394

Éditeur : J’ai lu
Pages : 475 pages
Parution : 29 Mars 2013
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Au cœur de l’Ecosse du XVe siècle, Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher. Dans le clair-obscur d’une prison putride, le révérend Charles Leslie, venu d’Irlande, l’interroge sur les massacres dont elle a été témoin. Mais, depuis sa geôle, la voix de Corrag s’élève au-dessus des légendes de sorcières et raconte les Highlands enneigés, les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse. Jour après jour, la créature maudite s’efface. Et du coin de sa cellule émane une lumière, une grâce, qui vient semer le trouble dans l’esprit de Charles.

 

Mon avis:

Nous plongeons en Ecosse au XVème siècle, où Corrag croupit au fond d’une prison en attendant d’être brûlée vive. Elle est accusée d’être une sorcière. Mais son véritable crime est en fait d’avoir été le témoin gênant d’un massacre perpétré à Glencoe, contre le clan MacDonald, fidèle partisans de Jacques II, roi déchu et exilé. Un homme, le révérend Charles Leslie, fervent jacobite, vient discrètement l’interroger pour réunir des preuves contre Guillaume d’Orange qu’il soupçonne d’avoir fomenté ce massacre. Corrag accepte de lui en parler à condition qu’il entende l’histoire de sa vie.

Susan Fletcher nous raconte avec poésie dans la vie de Corrag.  C’est un roman plein de péripéties, riche en émotions et qui se lit avec plaisir. Tellement bien écrit que l’on s’y voit facilement. On se croit sur ce cheval, ou dans ce cachot, à arpenter les Highlands aux différentes saisons avec toutes les richesses que la nature peut offrir. Nous sommes pressée de connaitre le dénouement, mais en même temps nous craignons la fonte de la neige. Malgré ses malheurs, Corrag reste tolérante. Elle voit de la beauté partout. L’histoire nous montre qu’il faut se réjouir du peu qui nous entoure, et que le bonheur est à porté de main. L’alternance entre la narration de Corrag et les lettres que le révérend écrit à sa femme, rendent la lecture attrayante. Même si des fois, j’ai pu noter quelques longueurs, on dévore les pages très facilement. A noter aussi que l’histoire est basée sur de faits réels.

4,5 étoiles

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #6

actu period drama

 

Catherine The Great

Mini série signée HBO et réalisée par Philip Martin (The Crown), celle-ci reviendra sur les dernières années de règne de l’impératrice Catherine II de Russie. Elle alors connaît une liaison passionnée, mais tenue secrète avec Grigory Potemkin, un officier de la Garde. Ce dernier va se révéler être un excellent conseiller et un homme politique de premier plan auprès de Catherine II. Autour d’Helen Mirren (Catherine II), on retrouve Jason Clarke (Grigory Potemkin), Gina McKee (Praskovya Bruce), Rory Kinnear (Nikita Ivanovich Panin), Richard Roxburgh (Grigory Orlov).

 

Le Bazar de la charité

Présenté lors du Festival de la fiction de La Rochelle, TF1 et Netflix se sont associés pour créer une nouvelle série historique relatant l’histoire de l’incendie au Bazar de la charité à Paris en 1897. Voici le synopsis de cette série en huit épisodes: Paris, 4 Mai 1897. Un incendie dévastateur détruit en quelques minutes le Bazar de la Charité, l’édifice abritant une manifestation caritative très courue, faisant plus de 120 morts ; essentiellement des femmes de la haute société et leur personnel. Une tragédie qui va bouleverser le destin de trois femmes : Adrienne De Lenverpre, Alice De Jeansin, et Rose Rivière, la bonne de cette dernière. Usurpation d’identité, amours interdites, changement radical de vie, émancipation… plus rien ne sera jamais pareil pour elles. A l’affiche : Audrey Fleurot, Camille Lou, Julie de Bona mais aussi Josiane Balasko, Antoine Duléry, Stéphane Guillon, Aurélien Wiik, François-David Cardonnel, Victor Meutelet ou encore Théo Fernandez.

640x410_visuel-promotionnel-serie-bazar-charite

 

Bridgerton

Actuellement en cours de tournage, cette série est l’adaptation des livres écrit par Julia Quinn, la chronique des Bridgerton, paru chez J’ai lu pour elle. La sortie est prévue courant 2020. On suivra le quotidien des huit enfants et de leur mère, dans la haute société londonienne du XIXe siècle, des salles de bal de Mayfair aux palais aristocratiques de Park Lane. Produite par Shonda Rhimes et Chris Van Dusen, on retrouvera au casting Regé-Jean Page, Phoebe Dynevor, Golda Rosheuvel, Jonathan Bailey, Luke Newton, Claudia Jessie, Nicola Coughlan, Ruby Barker, Sabrina Bartlett, Ruth Gemmell, Adjoa Andoh et Polly Walker.

Julia Quinn, la chronique des Bridgerton

 

The King

Voici une nouvelle adaptation des oeuvres de Shakespeare qui sera disponible cet automne sur Netflix. Avec The King, David Michôd adapte les trois premières pièces du célèbre dramaturge : Henri IV (première et deuxième partie) et Henri V. Le film racontera donc le moment où Henry V est devenu roi après la mort de son père pour nous faire ensuite voyager à travers les tensions politiques venants avec le pouvoir. Le casting est composé de Timothée Chalamet, Robert Pattinson, Joel Edgerton, Sean Harris, Lily-Rose Depp et Ben Mendelsohn.

 

Alta Mar

Pour notre plus grand bonheur, la saison 2 arrive plus tôt que prévu sur Netflix ! En effet, on aura le droit de découvrir la suite dès le 22 novembre. Ci dessous un mini trailer qui nous dévoile quelques surprises !

Alta Mar

Films

Berthe Morisot

593647

Acteurs : Marine Delterme, Malik Zidi, Alice Butaud, Bérangère Bonvoisin, Patrick Descamps
Réalisateur : Caroline Champetier
Audio : Français
Durée : 100 minutes
Genre: Biopic
Lien Amazon

 

L’histoire:

1865. A 25 ans, Berthe Morisot rêve de vivre de sa peinture, de ne jamais se marier, et de toujours rester avec sa soeur Edma. Ses parents ne voient pas leur existence sous le même angle et lui façonnent déjà un destin plus conforme à celui de l’époque. Berthe se rebelle et sa rencontre avec Manet va bouleverser sa pensée, sa relation avec sa soeur, questionner son rapport à la peinture et son rapport au monde. Le destin d’une femme qui deviendra la première peintre professionnelle et la première impressionniste.

 

Mon avis:

Aimant beaucoup le courant impressionniste, j’ai saisi l’occasion du challenge impressionniste, organisé en ce moment sur Instagram pour découvrir ce film. On découvre la vie de cette femme libre, passionnée et artiste, Berthe Morisot. Tout comme sa sœur, elles prennent des cours à l’académie, mais n’est pas vraiment satisfaite de son travail. C’est sa rencontre avec Edouard Manet, qui va faire évoluer son art, mais aussi sa vie.

J’ai apprécié à travers ce film, en découvrir plus sur l’artiste. Mais autant dire que je suis assez mitigée, et je reste un peu sur ma faim. Il y a certes quelques lenteurs, mais j’ai surtout trouvé le film assez froid. Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’atmosphère, dans l’histoire. Berthe est une femme qui a réussi à trouver sa place, à une époque où celle-ci devait encore se taire. J’aurais aimé voir une interprétation avec plus d’action, puisque son combat n’a pas du être facile. Elle a réussi à se faire une place dans le milieu impressionniste, à avoir la reconnaissance de grands noms comme Renoir ou Degas, et a pu exposer son travail. Bref, ce que je reproche, c’est surtout un scénario un peu trop platonique. Contente tout de même d’avoir pu voir ce film, qui m’a rendu curieuse d’en découvrir plus sur son parcours.

2,5 étoiles