Album, Littérature allemande, Littérature danoise, Littérature française, Livres

Portraits en pied des princes, princesses et autres bergères des contes de notre enfance de Jo Hoestlandt et Nathalie Novi

51DA0YFA0TL._SX472_BO1,204,203,200_

Éditeur : Thierry Magnier
Pages : 24 pages
Parution : 26 Octobre 2001
Tome : 01/01
Format: Album
Lien Amazon

 

L’histoire:

Une galerie de portraits de personnages de contes, connus de tous-grands et petits : Hansel et Gretel, la Petite sirène, la Princesse au petits pois, la Bergère et le ramoneur, le Petit Chaperon rouge, la Petite Fille aux allumettes, Peau d’âne, Barbe Bleue, Dame Holle, Le Chat Botté, La Reine des neiges… Douze portraits de personnages, ou couples de personnages, que le lecteur croise dans ce livre comme un visiteur de musée. Jo Hoestland, la guide, raconte à la première personne l’histoire de chacun d’entre eux. L’humour, la tendresse, la poésie, la perfidie parfois, se mêlent au récit de chacun des héros. Nathalie Novi, en qualité de « Peintre Royal des Personnages de Contes » fait poser chacun des personnages : dans ses tableaux aux formats variés, comme dans un vrai musée, surgissent des clins d’œil à de grand portraitistes tels que Vélasquez ou Goya…

 

Mon avis:

Voilà un album très original, qui nous propose de retrouver les contes qui ont bercés notre enfance. Et c’est des grands noms qui ont été choisi comme Hans-Christian Andersen, Charles Perrault, Jacob Grimm et Wilhelm Grimm.

J’avoue que je me souvenais bien de certaines histoires comme « La petite sirène », « Le petit chaperon rouge », « Peau d’âne », « Hänsel et Gretel », « Barbe Bleue  » ou encore « Le Chat Botté ». Mais autant dire que pour certaines, c’était la découverte ! Je pense aux contes « Le pêcheur et sa femme » de Jacob Grimm et Wilhelm Grimm ou « La bergère et le ramoneur » de Hans-Christian Andersen. Cet aperçu m’a donné envie de partir à la découverte de ces derniers. Puisque oui, avec cet album, ce n’est pas le conte entier que l’on retrouve, met un aperçu mis en scène par Jo Hoestland, qui nous présente les personnages. Ils sont aussi magnifiquement illustrés par Nathalie Novi, qui c’est inspiré des œuvres de grands peintres pour les représenter. On retrouve « La petite fille aux allumettes » sous les traits de Vincent Van Gogh, « La princesse au petit pois » d’après Diego Vélasquez, ou « La reine des neiges » par Balthus.

Ici les arts se côtoient, avec ceux qui maniaient le crayon et ceux qui utilisaient le pinceau !

Mais je tiens tout de même à souligner la mise en page qui ne met pas assez en valeur à mon goût, le travail des deux artistes. Par exemple en premier lieu, la couverture, que je ne trouve pas très attrayante. Et en ce qui concerne l’intérieur, c’est très simple. Dommage.

 

note 3,5 étoiles

1

Littérature américaine, Séries

Le cœur a ses raisons (When Calls the Heart)

Le cœur a ses raisons (When Calls the Heart)

Acteurs: Erin Krakow, Paul Greene, Lori Loughlin
Réalisateur : Michael Landon Jr.
Audio : Français
Durée : 60 × 60 minutes
Genre: Historique, Romance, Drame
Lien Amazon – Saison 1

L’histoire:

Elizabeth Thatcher, une jeune institutrice, entreprend un voyage vers l’Ouest. Issue d’une bonne famille, elle va découvrir Coal Valley, une ville minière habitée principalement par des veuves et des enfants, à cause d’un coup de grisou qui a coûté la vie à beaucoup d’hommes. Elizabeth va vite entrer en conflit avec le seul policier de la ville, qui a été envoyé à Coal Valley pour la protéger. Touchée par le destin des habitants, elle mettra tout son cœur pour aider les veuves et orphelins menacés d’expulsion…

 

Mon avis:

Le cœur a ses raisons est une série télévisée américaine, basée sur la série de roman du même nom écrite par Janette Oke. Disponible sur Netflix, je viens de finir la première saison.

On fait la connaissance d’Elizabeth Thatcher, une jeune femme de bonne famille en quête de liberté et d’indépendance. Elle quitte sa famille pour devenir institutrice dans une ville minière. Il est vraiment qu’avec ce scénario, j’ai pensé à un film et une série adapté aussi de roman: Under the Greenwood Tree, qui raconte l’histoire d’une institutrice dans un village d’ouvrier, et Poldark pour le contexte de la mine. Mais autant dire qu’avec une production de la Hallmark, on est très loin des productions de ITV et de la BBC, où le contexte historique et social sont quelque peu délaissés ici. A vrai dire, je m’y attendais un peu, au vu de leur production de téléfilm. Il y a tout de même un épisode où les femmes prennent la place des hommes dans la mine, qui m’a plu. Tout de même pas assez développé, et il y avait matière. Mais bon, ce n’est pas la spécialité de la production. Il est vrai que je serais aussi curieuse de découvrir les romans, afin de savoir s’ils sont plus engagés, mais n’existant pas en français, ça ne sera point possible. Je dirais que j’ai tout de même passé un bon moment à visionner cette première saison, qui est certes légère, mais divertissante. Cette série me fait penser aussi à une autre que je regardais enfant, pour l’ambiance : Docteur Quinn.

Je compte continuer par curiosité, et voir ce que la suite réserve. Connaissez-vous cette série, et l’avez-vous regardé ?

 

note 3 étoiles

Bande dessinée, Littérature française, Livres

Miss Charity, tome 1 : L’enfance de l’art de Loïc Clément, Marie-Aude Murail et Anne Montel

couv57792418

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 120 pages
Parution : 19 Février 2020
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Historique, Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

En 1880, Charity est une petite fille de la bonne société anglaise. Endeuillée par la mort de ses petites sœurs, sa famille lui accorde peu d’attention ; aussi se réfugie-t-elle auprès de sa bonne, Tabitha. Elle élève également des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope et apprend Shakespeare par cœur, espérant qu’un jour quelque chose rompra sa solitude.

 

Mon avis:

Je m’étais déjà régalée avec le roman, et aujourd’hui je me régale à nouveau avec cette adaptation pleine de charme et lumineuse.

On redécouvre ainsi l’enfance de Charity sous la plume de Loïc Clément et les superbes aquarelles d’Anne Montel. On retrouve la personnalité pleine de vie de la petite fille, qu’on a découvert dans le roman. Avec cette première partie, on l’a suit de ses 5 ans à ses 15 ans, à l’époque Victorienne. Jeune fille de la bonne société britannique, Charity préfère largement s’émerveiller de la richesse de nature et de ses occupants, que des salons, des textes religieux et de la broderie.

J’ai adoré redécouvrir l’enfance de Charity avec cette adaptation particulièrement réussit. La lecture comme les dessins ont réussi à m’émerveiller, comme l’avait si bien fait le roman. Je me suis tout de suite reconnue en cette petite fille, ayant grandi à la campagne, et adorant passer du temps dans le jardin. Même si on n’a pas vécu à la même époque, et je n’ai donc pas connu les mêmes rigueurs d’éducation pour une jeune fille, je me retrouve en sa personnalité. Enfant réservée, mais emplie de curiosité, Charity s’émerveille de chaque découverte. Le monde adulte l’ennuie profondément, trop fermé pour elle, qui est en quête constante de liberté.

Une magnifique adaptation, tellement hâte de découvrir la suite.

 

note 5 étoiles

 

 

Lien vers ma critique du roman

Bande dessinée, Littérature canadienne, Livres

Défense d’entrer, tome 1 : Réservé aux gars de Caroline Héroux, Lisette Morival et Aurélie Guarino

couv8977248

Éditeur : Kennes
Pages : 48 pages
Parution : 18 Septembre 2019
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire :

Lolo est un garçon de 11 ans presque comme les autres: il fait des bêtises (des tas), il se dispute avec ses frères et sœurs (surtout cette peste d’Amélie!), et il a plein de copains sympas. Son problème? Sa mère! Elle a un super-pouvoir. Elle sait TOUJOURS quand il s’apprête à faire un mauvais coup. Et donc, il est souvent puni. Pffff, trop nul ! En même temps, ça lui laisse le temps d’écrire plein d’anecdotes croustillantes dans son carnet (pas un journal intime)! Et ça, c’est trop cool!

 

Mon avis :

Défense d’entrer est une adaptation en bande dessinée d’une série de roman qui porte le même nom.

On suit les aventures de Charles-Olivier, alias Lolo, un garçon de 11 ans qui tient un super carnet, où il raconte sa vie. On découvre son quotidien avec sa famille, ses amis, ses bêtises, et anecdotes qui nous font bien rigoler.

Des thèmes importants qui entourent la vie adolescente y sont aussi abordés, comme l’importance de l’amitié et de la famille ou le harcèlement scolaire. L’intrigue est assez simple, mais aussi dynamique avec quelques notes d’humour. Mais j’avoue ne pas avoir été totalement convaincue à cause de la dédramatisation de certains actes ou mots. Le texte aurait pu aller plus loin, et il y avait de la matière. Dommage, je reste un peu sur ma faim…

2,5 étoiles

 

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #11

actu period drama

 

Rebecca

Rebecca est un thriller dramatique britannique réalisé par Ben Wheatley, avec Lily James, Armie Hammer, Sam Riley, Jane Lapotaire, Kristin Scott Thomas. Le tournage est achevée, et la sortie est prévue en 2020 sur Netflix. Il s’agit d’une nouvelle adaptation du roman éponyme de Daphné du Maurier, déjà porté à l’écran par Alfred Hitchcock en 1940.

L’histoire: Un manoir majestueux : Manderley. Un an après sa mort, le charme noir de l’ancienne propriétaire, Rebecca de Winter, hante encore le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse, jeune et timide,  de Maxim de Winter pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir ?

 

Belgravia

Comme déjà annoncé dans un article précédent, on retrouvera prochainement Julian Fellowes avec Belgravia, pour une adaptation de son roman portant le même nom. Cette série historique, arrivera le 15 mars sur ITV. Aux Etats-Unis, la diffusion est annoncée pour le 12 avril. En attendant, on en découvre un peu plus avec une nouvelle bande-annonce, deux affiches et quelques images promotionnelles.

belgravia2b2belgravia2b1belgravia2btraa25021446-8028821-image-a-33_1582289814377nintchdbpict000563989059nintchdbpict000563978039nintchdbpict000563978030nintchdbpict000563978023

 

The English Game

Netflix diffusera à partir du 20 mars « The English Game », une nouvelle série conçue par Julian Fellowes sur les débuts du football professionnel à la fin du XIXe siècle en Grande-Bretagne.

La série – déclinée en six épisodes – s’inspire de faits réels, notamment de la véritable histoire de Fergus Suter (1857-1916), un tailleur de pierre écossais considéré comme le premier joueur professionnel de l’histoire du football.

The English Game est réalisée par Birgitte Stærmose (The Spanish Princess) et Tim Fywell (Happy Valley).

Au casting on retrouve Edward Holcroft, Craig Parkinson, Kevin Guthrie, Charlotte Hope, mais aussi James Harkness, Niamh Walsh, Gerard Kearns, Daniel Ings, Henry Lloyd Hughes, Kate Phillips et Joncie Elmore.

The English Game

 

Self Made : D’après la vie de Madam C.J. Walker

Cette mini-série de 4 épisodes raconte l’histoire vraie de Madam C.J. Walker, une Afro-américaine qui est devenue la toute première femme millionnaire en créant un véritable empire de la coiffure grâce à des cosmétiques et des produits capillaires conçus pour les personnes noires.

La série, basée sur la biographie On Her Own Ground de A’Lelia Bundles est à découvrir dès le 20 mars sur Netflix.

Self Made : D'après la vie de Madam C.J. Walker

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #10

actu period drama

 

The Great

Après la mini-série « Catherine The Great » proposée par Sky Atlantic et HBO, le série « The Great » nous entraîne à nouveau dans la vie de l’impératrice de Russie Catherine II. Un biopic qui retracera cette fois ces jeunes années. La série sortira le 15 mai 2020 sur la plateforme Hulu aux USA. Aucune date de sortie en France pour le moment.

Au niveau de son casting, on retrouve Elle Fanning et Nicholas Hoult dans les premiers rôles, accompagnés par Phoebe Fox, Adam Godley, Gwilym Lee, Charity Wakefield, Douglas Hodge et Sacha Shawan.

La relation amoureuse tumultueuse entre Catherine II et le tsar Peter de Holstein-Gottorp qui se marient alors que la jeune fille n’a que 16 ans… La jeune femme va, dès lors, pensé à sa vengeance et à sa revanche.

 

Black Narcissus

Black Narcissus est une minisérie produite par la BBC, inspirée du livre Narcisse Noire de Rumer Godden, déjà adapté au cinéma en 1947. On retrouve dans les rôles principaux Gemma Arterton et Alessandro Nivola, accompagnés de Aisling Franciosi, Diana Rigg, Gina McKee et Jim Broadbent.

Nous n’avons pas encore de date de sortie, ni de trailer.

Sur les pentes montagneuses du Sikkim, un petit groupe de nonnes compte installer un couvent dans un vieux palais abandonné aux courants d’air. Pleines de foi et d’espoir, la Sœur supérieure Clodagh, sœur Briony, la costaude en charge de monter un dispensaire, sœur Blanche qui sera chargée du jardin, sœur Ruth, étrangement nerveuse et butée, et quelques autres vont occuper ce lieu perché à ras de falaise, ces murs entre lesquels le vent d’altitude gémit, et des terrasses d’où l’on voit l’Himalaya dans le déploiement de ses chaînes enneigées.
Sous un arbre proche, un vieux sage hindouiste immobile médite sur l’intemporalité des choses et ajoute une part de trouble dans les âmes chrétiennes pour le moins perplexes.
On leur a prédit qu’elles ne résisteraient pas un an à l’atmosphère permanente de paganisme, de sensualité et d’inquiétude. Leur foi ardente paraît bien mince face à des montagnes trop grandes pour une religion occidentale.

Black Narcissus

 

Emma

Voici de nouvelles images et un nouveau trailer du film Emma, adapté du roman de Jane Austen. La sortie a été repoussée au 27 Mai 2020.

Orpheline de mère, seule auprès d’un père en mauvaise santé, Emma Woodhouse, désormais la maîtresse de maison, s’est mis en tête de marier Harriet Smith, une jeune fille qu’elle a recueillie chez elle. Ce faisant, ne s’est-elle pas attribué un rôle qui n’est pas (ou pas encore) pour elle ? Son inexpérience des cœurs et des êtres, ses propres émotions amoureuses, qu’elle ne sait guère interpréter ou traduire, lui vaudront bien des déconvenues et des découvertes.

EmmaEmma 2020 - Voguevo0220_emma_02vo0220_emma_03

Films, Littérature américaine

Les Filles du Docteur March (2019)

5505683

Acteurs : Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh, Eliza Scanlen, Timothée Chalamet, Meryl Streep, Laura Dern, Bob Odenkirk, James Norton, Chris Cooper, Louis Garrel
Réalisateur : Greta Gerwig
Audio : Anglais, Français
Durée : 134 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique

 

L’histoire:

Greta Gerwig, réalisatrice de Lady Bird signe une nouvelle adaptation des « Quatre filles du Docteur March » qui s’inspire à la fois du grand classique de la littérature et des écrits de Louisa May Alcott. Relecture personnelle du livre, Les Filles du Docteur March est un film à la fois atemporel et actuel où Jo March, alter ego fictif de l’auteur, repense à sa vie. Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh et Eliza Scanlen campent les soeurs March, quatre jeunes filles bien décidées à vivre comme bon leur semble. Timothée Chalamet incarne leur voisin, Laurie, Laura Dern interprète Marmee et Meryl Streep, Tante March.

 

Mon avis:

Plusieurs fois adaptés au cinéma et à la télévision, le grand classique de Louisa May Alcott est remis en scène par la réalisatrice Greta Gervig, qui nous offre une nouvelle vision de l’histoire.

J’ai eu l’opportunité de voir le film en avant-première, ce vendredi soir, et autant dire que j’ai passé un bon moment. C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé les sœurs March: Meg, Jo, Amy et Beth, et sans oublier Laurie. On les suit dans leurs aventures qui savent nous faire sourire, rire ou nous émouvoir.

Le grand changement dans cette adaptation est le montage. En effet, on jongle entre deux époques, qui sont séparées de 7 ans. On commence ainsi l’histoire par la fin avec Beth, puis on remonte dans le temps, avec comme fil conducteur le parcours de Jo. Ce rythme est gardé pendant tout le film, ce qui le démarque bien des autres adaptations. Les péripéties de Jo sont ainsi bien mises en lumière, mais aussi et surtout son parcours en tant que femme dans une société qui ne leur est pas favorable. Bien que ce montage est très intéressant, je vous avouerais que des fois il m’a perdu. Il met arrivé de me demander deux fois, où on était dans l’histoire, au début, ou à la fin… Bon j’ai quand même vite retrouvé mon chemin !

Concernant l’interprétation des acteurs, ils ont su parfaitement donner vie à leurs personnages, mais c’est surtout Saoirse Ronan qui m’a impressionné. Bien que j’aime beaucoup Emma Watson, et que je ne pensais pas détourner mon regard de son personnage, finalement Saoirse Ronan a su me toucher. Elle a su redonner vie, excentricité au personnage de Jo, ce qui a rendu son combat de femme encore plus saisissant.

Bref, une très belle adaptation qui a su se démarquer des autres, des personnages charismatiques, et de superbes scènes qui vous feront passer un bon moment.

4,5 étoiles - film

 

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #9

actu period drama

 

A Christmas Carol

D’après l’ouvrage « A Christmas Carol » (« Un chant de Noël ») de Charles Dickens – Ebenezer Scrooge, un vieil homme grincheux et avare, reçoit successivement les visites des fantômes de son ancien partenaire en affaires, Jacob Marley, puis celui du Noël passé et celui du Noël à venir. A tour de rôle, ils lui montrent comment son comportement cruel a affecté son entourage.

Cette mini série en trois épisodes sera diffusée à partir du 22 décembre sur BBC One. On retrouve à l’affiche Guy Pearce, Joe Alwyn, Andy Serkis et Tom Hardy. A Christmas Carol sera la première adaptation du conte de Dickens en série. Elle a été écrite et développée par Steven Knight, le créateur de Peaky Blinders.

 

 

Emma

Emma est la nouvelle adaptation du roman éponyme de Jane Austen sorti en 1815. La sortie est prévue pour le 25 mars 2020. Réalisé par Autumn de Wilde, Emma Woodhouse sera interprétée par Anya Taylor-Joy, avec à ses côtés Gemma Whelan, Josh O’Connor, Bill Nighy, Mia Goth.

 

5470167