Howards end

3030996

Acteurs : Hayley Atwell, Matthew Macfadyen, Philippa Coulthard, Julia Ormond
Réalisateurs : Hettie MacDonald
Audio : Anglais
Durée : 228 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

L’histoire:

Le changement de paysage social dans l’Angleterre du début du XXème siècle à travers le prisme de trois familles : les intellectuels et idéalistes Schlegel, les riches hommes d’affaires Wilcoxe et la classe ouvrière des Bast.

howards-end-serie-anglaise

 

Mon avis:

Voici une nouvelle mini série que la BBC a diffusée en fin d’année 2017. Elle est aujourd’hui disponible en VOSTFR pour notre plus grand bonheur. Il s’agit de l’adaptation de l’oeuvre littéraire d’Edward Morgan Forster. (A noter que ce n’est pas la première fois que cet ouvrage est adapté. La dernière fois c’était au cinéma avec pour rôles principaux Emma Thompson, Antony Hopkins et Helena Bonham Carter. On retrouve d’ailleurs cette dernière dans une autre adaptation de l’écrivain au cinéma « Avec vue sur l’Arno » en compagnie de Maggie Smith)

Howards End est considéré comme un classique de la littérature anglaise. On y découvre l’histoire de deux femmes, deux sœurs et des hommes qui font partie de leurs vies. Margaret et Helen sont distinguent des autres pour leurs idées indépendantes. Elles n’ont que faire des conventions et des codes que dictent la société anglaise du XXème siècle. On suit ainsi pendant cette aventure plusieurs familles. D’un côté nous avons les Bast, qui sont pauvres et font face aux injustices sociales. De l’autre côté, et on peut même dire à l’opposé, nous avons les Wilcox, qui ont su faire des profits avec la révolution industrielle et sont devenus riches. Et nous avons les Shlegels, représentés par leurs idées idéalistes. Ces différentes familles vont être amenées à se croiser, et à lier leur destin.

Cette mini série est composée de 4 épisodes. C’est une société crispée qui nous est dépeinte au fil des épisodes. On voit des personnages de classes différentes évoluer avec leurs propres problèmes. Le casting est super, quel plaisir de retrouver Hayley Atwell et Matthew Macfadyen. Ils sont à nouveau très convaincant dans leurs rôles respectifs. J’étais surprise aussi de revoir Julia Ormond, qu’on n’avait pas vu depuis un moment. L’histoire est certes très intéressante, mais c’est avec beaucoup de longueur et un manque de dynamisme qu’elle est racontée. Je reste tout de même heureuse de l’avoir visionnée et, je ne peux que vous la recommander pour sa qualité. Mais ce n’est pas une série que je vais voir et revoir.

3,5 étoiles

Le goût du sang (Blood and Chocolate)

4e0afb3d73fc4

Studio : M6 Vidéo
Acteurs : Agnes Bruckner, Hugh Dancy, Olivier Martinez, Katja Riemann, Bryan Dick
Réalisateurs : Katja von Garnier
Audio : Anglais, Français
Durée : 94 minutes
Sortie : 2 Avril 2013
Genre: Romance, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Une jeune et jolie jeune femme, Viviane, tente de protéger son secret tout en vivant une vie normale… Mais tout se complique lorsque la jeune femme, à moitié loup-garou, tombe amoureuse d’un humain. Viviane doit alors choisir entre l’amour qu’elle porte à sa famille et à son petit ami et sa condition de loup-garou.

le-gout-du-sangnehjbihmqt62li_1_1

http://players.brightcove.net/730940094001/ryg23WpTGx_default/index.html?videoId=ref:Jn9e6S3X&autoplay=1

 

Mon avis:

Ce film est inspiré du roman d’Annette Curtis Klause, Sang et chocolat.  Il est sorti au cinéma en 2007, bien avant l’air de Twilight, dont le premier film date de 2009.

On fait la connaissance de Viviane, une jeune américaine qui a perdu sa famille lorsqu’elle était enfant. Elle est recueillie par sa tante en Roumanie, et habite avec ses semblables, les loups-garous, à Bucarest. Elle devra faire désormais partie de la meute. Depuis 5000 ans, les loups-garous vivent parmi nous, mais il en reste qu’une petite communauté. Ils ont été éliminés dans la plupart des pays.
Lors d’une sortie dans une église qui lui est chère, Viviane rencontre Aiden, un humain qui travaille sur un roman graphique autour des loups-garous. Il est venu à Bucarest pour connaitre les légendes sur le peuple de lycanthrope.  Très vite, ils seront liés l’un à l’autre, mais la famille de Viviane ne voit pas ça d’un bon œil.

Notre couple, Viviane et Aiden, sont comme Roméo et Juliette dans cette histoire, avec comme vous l’avez compris, une touche de fantastique. Viviane est attachante, ainsi que son partenaire. Il forme un joli couple, on croit de suite en leur histoire.

J’ai aussi bien aimé les effets spéciaux, pour la transformation en loup qui parait comme poétique. Comme je le disais plus haut, ce film est sorti bien avant Twilight, et il n’a pas eu les mêmes moyens de réalisations. Il s’en sort tout de même très bien.

Bien que l’atmosphère est assez sombre, la fin apporte une touche d’espoir, et une nouvelle note poétique. Notre vie n’appartient qu’à nous. On peut nous conseiller, mais pas nous imposer des choses.

Un film à découvrir pour passer un bon moment !

3,5 étoiles

De grandes espérances

61643_backdrop_scale_1280xauto

Studio : Koba Films
Acteurs : Douglas Booth, Gillian Anderson, Ray Winston, David Suchet, Vanessa Kirby
Réalisateurs : Brian Kirk
Audio : Anglais, Français
Durée : 180 minutes
Sortie : 3 avril 2014
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

L’histoire:

Pip est un jeune garçon pauvre et sans réelles perspectives d’avenir jusqu’au jour où la misérieuse Miss Havisham l’invite chez elle afin qu’il puisse tenir compagnie à sa fille adoptive, Estella. Le destin des deux enfants les sépare, mais Pip aura l’occasion de retrouver la jeune fille, devenu jeune femme, au moment où mystérieux mécène lui offre la perspective d’un avenir doré. L’occasion pour le jeune homme de faire ses preuves dans le monde, de découvrir l’amitié et de tenter de conquérir le cœur de sa belle.

Adaptation de l’œuvre de Charles Dickens en 3 épisodes.

 

Mon avis:

Les œuvres de Charles Dickens ont été adaptés de maintes fois, je pense notamment à Oliver Twist. Ici la BBC nous offre une mini-série du roman De grandes espérances, que j’ai particulièrement appréciée.

On retrouve l’univers sombre du roman, et la volonté de dissimuler tous sentiments. Au fil des 3 épisodes, on suit les aventures de Pip. D’abord enfant, on voit notre jeune forgeron grandir et devenir un homme. Le découpage des épisodes nous tient en haleine jusque la fin.

Les lieux de tournage choisi et les plans sont à couper le souffle. Que ce soit la maison de Miss Havisham et ses décors, les marais ou les rues de Londres, on se sent vraiment entraîner dans cet univers que Dickens a créé. La musique joue aussi un grand rôle, et embellie les séquences. Il y a un vrai soucis du détail dans cette réalisation.

Concernant les acteurs, j’ai aimé l’interprétation de Douglas Booth qui joue le rôle de Pip, mais un peu moins celle de Vanessa Kirby qui joue Estella. Mais surtout celle qui m’a impressionnée, c’est Gillian Anderson dans le rôle de Miss Havisham, que j’ai trouvé très convaincante.

3,5 étoiles

Doctor Thorne

11244756-3184500918361932

Studio : Koba Films
Acteurs : Tom Holland, Stefanie Martini, Harry Richardson, Alison Brie, Ian McShane
Réalisateurs : Julian Fellowes
Audio : Anglais, Français
Durée : 141 minutes
Sortie : 29 Novembre 2017
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

L’histoire:

Barsetshire, au XIXème siècle. De naissance illégitime, sans dot, la belle et vive d’esprit Mary vit auprès de son oncle, le docteur Thomas Thorne. L’héritier désargenté Frank Gresham est amoureux de Mary. En coulisse, Lady Gresham aidée de ses filles manoeuvre pour lui trouver un meilleur parti. Seul le docteur Thorne connaît le secret de l’ascendance de Mary et la fortune dont elle pourrait hériter si…

Après le phénomène mondial DOWNTON ABBEY, Julian Fellowes adapte le chef-d’oeuvre romantique d’Anthony Trollope, l’un des plus grands écrivains de l’époque victorienne. Magistrale chronique de son temps et étude de l’aristocratie anglaise, cette fresque romanesque bénéficie d’un casting prestigieux dont Tom Holland (The night manager, Pirate des Caraïbes) dans le rôle du docteur Thorne et la révélation Stefanie Martini dans le rôle de Mary. Une réussite qui ravira tous les amoureux du genre.

DOCTEUR THORNE est à classer entre les classiques NORD ET SUD d’après Elizabeth Gaskell et ORGUEIL & PRÉJUGÉS d’après Jane Austen.

doctor-thorne-serie-anglaise

 

Mon avis:

Docteur Thorne est l’adaptation du roman de 1858 d’Anthony Trollope. C’est aussi la nouvelle mini-série du créateur de « Downton Abbey ». Elle se compose en 3 parties.

J’ai vraiment passé un bon moment de détente avec cette mini série à rigoler. Il s’agit avant tout d’une satire sociale de l’aristocratie anglaise, l’importance de l’apparence, l’hypocrisie entre ses membres, les inégalités sociales… Mais on ajoute aussi à tout ça, une touche de romantisme et surtout d’humour.  Je serais bien curieuse de lire l’ouvrage. La série m’a donné envie d’en savoir plus sur l’auteur.

Du côté du casting on retrouve Tom Hollander et Ian McShane qui interprète magnifiquement bien leur rôle. J’ai été surprise de voir Harry Richardson, que l’on peut voir dans la série Poldark. J’aimais bien justement son personnage.

Enfin les décors sont fabuleux et nous font rêver. Les maisons choisies sont magnifiques, et ça nous donne envie d’aller faire un petit tour en Angleterre !

3,5 étoiles

L’espionne de Tanger

l-espionne-de-tanger

Studio : Koba Films
Acteurs : Adriana Ugarte, Hannah New, Mari Carmen Sánchez, Peter Vives, Filipe Duarte
Réalisateurs : Iñaki Mercero, Iñaki Peñafiel, Norberto López Amado
Audio : Espagnol, Français
Durée : 935 minutes
Sortie : 11 Octobre 2016
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

1936, Madrid. Sira est la fille d’une ouvrière qui lui a enseigné la couture toute petite. Amoureuse d’un bel escroc, elle quitte l’Espagne pour Tanger où il l’abandonne vite. Sira doit travailler en tant que couturière. Mais sa vie prend alors une tournure inattendue : elle collabore avec les services secrets britanniques quand la Seconde Guerre mondiale éclate…

Après Grand Hôtel, voici la nouvelle saga venue d’Espagne, avec Adriana Ugarte, Elvira Minguez, Raul Arevalo et Carlos Santos.

Cette saga est adapté du best-seller mondial de María Dueñas, L’Espionne de Tanger. Une magnifique série récompensée par 14 Prix et traduit dans 25 langues !

Le talent et la beauté d’Adriana Ugarte (Julieta de Pedro Almodovar) éclatent dans le rôle de l’héroïne Sira.

 

 

Mon avis:

Cette série espagnole de 17 épisodes mêle couture et espionnage. On suit le destin de la jeune Sira dans les années 30 en Espagne, qui fait ses premiers pas en tant que couturière. Insouciante et naïve, elle suit son amoureux au Maroc, qu’elle pensait être l’homme de sa vie. Après multiples épreuves, la jeune fille va devenir une jeune femme et une espionne des services secrets britannique.

La série est une belle réussite, et elle est portée par le talent de Adriane Ugarte qui incarne le rôle principal. On est avec elle au fil des épisodes, amoureuse, fière, stessée, et inquiéte. Outre son talent, la série nous emporte dans des décors sublimes (Espagne, Maroc et Portugal) et nous fait découvrir aussi la mode de l’époque. Passionnée de beaux costumes, vous serez servi ! J’ai apprécié aussi découvrir la Seconde guerre mondiale du point de vue des espagnols, qui est une première pour moi.

Voici encore une série qui je vous recommande vivement à tous les amoureux d’Histoire et de romance.

Merci à Koba Films de nous faire découvrir en langue française de superbes films et séries

4 étoiles - série

Quatre Saisons à Mellstock (Under the Greenwood Tree)

fe1a5b1c8de957bfae2a9f784917b336

Studio : BBC
Acteurs : Sean Arnold, Steve Pemberton, Tom Georgeson, Keeley Hawes, Tony Haygarth
Réalisateurs : Nick Laughland
Audio : Anglais
Durée : 94 minutes
Sortie : 9 Janvier 2006
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

L’histoire :

Dans l’Angleterre rurale du XIXe siècle, la nouvelle institutrice du village est convoitée par trois prétendants: un homme de la classe ouvrière, un propriétaire terrien, et le vicaire.

Ce film signé par la BBC est adaptation du roman Quatre saisons à Mellstock de Thomas Hardy

slide-under-the-greenwood-tree-img02

 

Mon avis:

Fancy Day, jeune et jolie jeune femme fraîchement sortie de l’école, est de retour dans son village natal, afin de prendre soin de son père vieillissant. Devenue institutrice dans la petite école du village, elle est rapidement l’objet de toutes les conversations, voire de tous les commérages, et le centre d’intérêt de quelques gentleman plus ou moins avisés…

Même si le personnage de Fanny est un peu superficiel et agaçant, cette adaptation est pleine de douceur et de fraîcheur. Vous passerez à coup sûr un bon moment.

4 étoiles - film

Esther, reine de Perse

esther-reine-de-perse

Studio : Elephant Films
Acteurs : Tiffany Dupont, Luke Goss, John Noble, Omar Sharif, John Rhys-Davies
Réalisateurs : Michael O. Sajbel
Audio : Anglais, Français
Durée : 118 minutes
Sortie : 18 Août 2010
Genre: Historique, Adaptation de livre
Lien Amazon

 

L’histoire:

Hadassah, jeune orpheline juive, est forcée d’intégrer le harem du roi. Celui-ci, subjugué par sa beauté, épouse Hadassah qui devient Esther, reine de Perse. Malgré son rang, sa vie est en danger lorsqu’un décret condamne tous les juifs à mort. Défiant toutes les autorités, Esther va se battre jusqu’au bout pour sauver son peuple de l’extermination…

10-films-chretiens10

 

Mon avis:

Ce film est une adaptation du livre d’Esther de la Bible.

Hadassah, jeune orpheline juive, est enlevée afin d’intégrer le harem du roi qui cherche une nouvelle épouse. Son oncle Mardochée veille à ce que sa nièce ne dévoile pas ses origines juives, et prend ainsi le nom d’Esther de Suze. Après plusieurs rencontres avec le roi, où Hadassah lui fait la lecture, celui-ci tombe sous son charme et l’épouse.
Son règne commencera difficilement avec la guerre, les complots et la persécution des juifs, son peuple.

Le personnage d’Hadassah est présenté comme une jeune fille à l’imagination débordante, mais qui a tout de même les pieds sur terre. Courageuse, elle n’hésite pas quand il faut prendre des décisions importantes. L’actrice porte très bien le film et est superbe.

D’autres acteurs de renom sont aussi présents comme Omar Sharif, Peter O’Toole, John Rhys-Davies.

Les décors, la musique et les costumes font rêver.

NB: A savoir que l’action de Dieu par l’intermédiaire d’Esther est encore célébrée aujourd’hui lors de la fête de Pourim.

4 étoiles - film

L’héritière (The Inheritance)

3113939077_1_5_glkfbqfo

Studio : Echo Bridge
Acteurs : Cari Shayne, Brigitta Dau, Paul Anthony Stewart, Brigid Brannagh, Michael Gallagher
Réalisateurs : Bobby Roth
Audio : Anglais
Durée : 95 minutes
Sortie : 7 Décembre 2004
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

Synopsis:

Edith Adelon est une jeune fille orpheline qui fut recueillie bébé par Henry Hamilton, un homme riche et généreux. Elle est devenue la demoiselle de compagnie de sa fille unique, Amy. En dépit de son statut de subalterne, Edith est considérée comme un membre de la famille. Une jeune parente désargentée, Ida, vient séjourner chez les Hamilton dans le but de trouver un bon parti. Pour l’aider dans ce sens, les Hamilton invitent le séduisant sir James Percy. Celui-ci tombe sous le charme d’Edith, ce qui provoque la jalousie d’Amy…

ti-costumes

 

Mon avis:

The Inheritance est adapté du roman du même nom de Louisa May Alcott (l’auteur des Quatre filles du Docteur March). Il a été écrit en 1849, mais publié de manière posthume en 1997, date également de la sortie de ce téléfilm.

On plonge avec ce téléfilm méconnu, dans le XIXème siècle aux Massachusetts. Edith Adelon, est sauvée d’un orphelinat italien, à la demande du frère décédé de Henry Hamilton. Cette belle orpheline vit comme dame de compagnie rémunérée pour la fille de ce dernier, Amy Hamilton. Ils la considèrent tous comme un membre de leur famille. Edith est un personnage intéressant et qui est en avance sur son temps. De ce fait, elle a un peu de mal à savoir où est sa place. Amy est aussi très intéressante, moderne et féministe dans l’âme. Elle se considère l’une comme l’autre, comme des sœurs.
L’histoire commence avec la course annuelle de chevaux et l’arrivée de Ida Glenshaw dans la famille, qui est là pour se trouver un mari, et profite ainsi de l’événement afin de rencontrer de jeunes célibataires.

J’ai détesté le personnage d’Ida. L’actrice joue bien son rôle, une vraie tête à claque et hautaine !
Lors de cet événement le personnage de James Percy entre en jeu. C’est un charmant jeune homme, qu’on peut qualifier de parfait gentleman. Il est de haute naissance, mais il sait rester humble. J’ai bien aimé les échanges qu’il avait avec Amy, où ils partagent ensemble leur idée sur le monde. Un vrai moment de complicité.

J’ai passé un bon moment de détente avec ce film. Les costumes, les décors et la musique sont splendides. L’histoire qui peut paraître banale, car il est vrai qu’on arrive à deviner un certain nombre d’éléments, le final est quant à lui bien amené. Et pour le coup je ne m’attendais pas à cette révélation. Pour finir j’ai aimé le coté féministe et moderne qui en ressort.

4 étoiles - film

 

 

La Freccia Nera

 

La flèche noire est librement inspiré du roman de Robert Louis Stevenson du même nom. Il s’agit d’un récit d’aventure et d’amour se déroulant en Italie au XVe siècle. La série a été produite par la chaîne italienne Mediaset en 2006. Elle comporte 6 épisodes

1ac2ffae723f7297f2d35919bc83ff552wqvqcn

riccardo_scamarcio_la_freccia_nera_1

 

Les protagonistes sont les jeunes Marco de Monforte (Riccardo Scamarcio), fils du noble défunt Richard de Monforte, et la belle et courageuse Giovanna Bentivoglio (Martina Stella), dont les parents ont mystérieusement disparu alors qu’elle était encore petite.
Marco a été adopté par Raniero de Rottenburg (Ennio Fantastichini) qui soutient l’empereur, contre les factions des évêques de la papauté, dirigé par Vescovo Cusano (Miquel Herz-Kestranek), prince-évêque de Bressanone.
Marco rencontre pour la première fois dans Giovanna au cours d’une bataille. Ne réalisant pas que le soldat en face de lui est en réalité une fille, il la fait prisonnière. Giovanna, durant la bataille défendait le clan inverse, soit Vescovo Cusano.

Leur aventure commence ainsi. Marco et Giovanna apprendront à se connaître mutuellement et commenceront un voyage ensemble qui les conduira à la recherche de la vérité contre un passé plein de mensonges.

Le contexte de la période historique voit l’opposition entre l’Empire et la Papauté, symboles d’une mentalité médiévale, et d’un esprit novateur et humaniste. Marco commence à y croire, en choisissant pour lui-même un nouveau destin, qui lui fera

comprendre la différence entre le bien et le mal. Pour Giovanna, cependant, sa lutte pour défendre Cusano et son amour pour Marco sera l’occasion de mûrir et d’accepter sa féminité, son identité de femme à part entière.

En bref, il s’agit d’une bonne série, même si vers la fin un épisode en moins aurait été parfait. On a l’impression qu’ils avaient un cahier des charges à tenir et, qu’à un moment il avait un vide à combler. ça gâche un peu la tonicité globale de la série.

4 étoiles - série

Il Falco e la Colomba

1138312258_1_3_hdsqph6m

Le beau mais néanmoins court roman « L’Abbesse de Castro« , par Stendhal, publié en 1839, raconte les amours tumultueuses entre Elena Campireali, appartenant à une famille illustre et Giulio Branciforte, fils de Bandit.
Cette oeuvre a inspirée la mini-série « Le faucon et la colombe», produit par les frères De Angelis et dirigé par Giorgio Serafini.

giulio-berruti-in-una-scena-della-fiction-mediaset-il-falco-e-la-colomba-124181il-falco-e-la-colomba-234x300colomba-4-200x300

 

 

 

 

 

 

 

 

Il falco e la Colomba est un drame en six épisodes, se déroulant à Rome dans les années 500, où l’on peut voir l’acteur Giulio Berruti dans le rôle de Giulio Branciforte, un capitaine d’origine modeste, à la solde du cardinal Pompeo Colonna, qui cherche à renverser le pape Clément VII du trône pontifical.
Son histoire d’amour avec Elena Campireali (Cosima Coppola) est une chose impossible, destiné à défier les conventions sociales et de l’opportunisme politique, parce que la jeune fille, fille du Lord Campireali, vient de quitter le couvent de Castro et doit devenir l’épouse du prince Savelli, un banquier puissant.

 

Globalement, il s’agit d’une bonne série malgré quelques longueurs.

4 étoiles - série