Contemporain, Littérature espagnole (Espagne), Livres

L’espionne de Tanger de Maria Duenas

L'espionne de Tanger de Maria Dueñas

Éditeur : Points
Pages : 696 pages
Parution : 27 Juin 2013
Tome : 01/01
Format : Poche
Genre : Romance, Contemporain
Lien Amazon

.

L’histoire:

Trahie par l’homme qu’elle aimait, Sira, vingt ans, se retrouve seule à Tétouan. La guerre civile ravage l’Espagne et elle ne peut rejoindre sa mère à Madrid. Sans argent, sans amis, elle ne doit sa survie qu’à son seul talent : la couture. Comment peut-elle imaginer qu’en montant un atelier de confection elle se prépare à une existence d’aventurière ? Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, les riches expatriées retenues au Maroc par les hostilités affluent chez la jeune femme : elle seule sait recréer les derniers modèles de Paris. Sira conquiert ainsi ses entrées dans les plus grandes maisons, où se fomentent les alliances entre nazis et franquistes. Bientôt, elle est approchée par les services secrets britanniques. Pour eux, la couturière aux doigts d’or invente un très astucieux système de communication cryptée. Mais la guerre des espions n’est pas un jeu d’enfant. Envoyée à Tanger, à Madrid et à Lisbonne, Sira doit déjouer les pièges très sophistiqués d’ennemis aux manières policées, mais à la férocité bien réelle.

.

Mon avis:

Ce roman nous emmène dans les années 30 à Madrid, en pleine période de trouble. On fait la connaissance de Sira Quiroga, une jeune couturière qui va voir son destin basculer à la fois par la rencontre d’un homme qui l’emmènera jusqu’au protectorat espagnol au Maroc; mais aussi par l’Histoire, avec la guerre civile espagnole jusqu’aux débuts de l’invasion nazie en Europe.

Ayant déjà vu l’adaptation du roman en série télé il y a quelques années, je me souvenais des grandes lignes de l’intrigue. Et c’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé le personnage de Sira pour assister à sa métamorphose. De jeune couturière naïve, elle deviendra au fil des épreuves et rencontres, une femme forte et engagée jusqu’à devenir espionne pour le compte des services secrets britanniques. Avec elle, on découvre une autre vision de la seconde guerre mondiale depuis le Maroc, l’Espagne et le Portugal. Les personnages secondaires sont tout aussi importants dans la narration, et attachants. Le point qui m’a finalement dérangé dans cette lecture, c’est les moments de lenteur où il faut s’accrocher. Elle n’en reste pas moins agréable et instructive pour toutes les descriptions, personnages et faits historiques insérés. Les retournements de situation et les nombreuses mésaventures que subit l’héroïne rythme le roman, et nous tiennent en haleine.

Une bien bel découverte avec ce roman que l’on peut définir d’aventure, d’amour et d’espionnage. Je suis maintenant bien tentée par revisionner son adaptation. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon article en cliquant ici !

note 3,5 étoiles

Contemporain, Littérature mexicaine (Mexique), Livres

Vif comme le désir de Laura Esquivel

Vif comme le désir de Laura Esquivel

Éditeur : Folio
Pages : 224 pages
Parution : 12 avril 2013
Tome : 01/01
Format : Poche
Genre : Romance, Contemporain
Lien Amazon

.

L’histoire:

« Ce qui m’émeut le plus dans les paroles, c’est leur capacité à transmettre de l’amour. Tout comme l’eau, les paroles se prêtent extraordinairement bien à la conduction du courant électrique. L’énergie amoureuse possède un énorme pouvoir transformateur, et mon père en avait à revendre ». En plongeant dans le passé de sa famille, Lluvia ressuscite une étonnante histoire d’amour. Celle qui unit Luca, d’origine bourgeoise, au télégraphiste Julio, capable de percevoir les pensées de ceux qui l’entourent. Pourquoi se sont-ils séparés ? Lluvia saura-t-elle les réconcilier ? L’auteur de Chocolat amer, best-seller mondial, mêle le sourire aux larmes, la sensualité à la sensibilité. Elle nous offre, en hommage à son père, l’histoire d’une passion, entre tragédie et bonheur de vivre.

.

Mon avis:

L’histoire nous plonge au XXème siècle au Mexique, au moment de la révolution. A travers le regard de Lluvia, on fait la connaissance de Jubilo, son père, qui est issu d’une famille de condition modeste. Il épouse Lucha, une jeune fille d’une classe sociale aisée. Doué pour percevoir les pensées et les sentiments, il est passionné par la communication codée et exerce le métier de télégraphe. Même si leur amour semble très fort, les difficultés s’enchainent. Alors que son père est au plus mal, Lluvia cherche à comprendre ce qui a bien pu se passer…

Voici une histoire tout en simplicité qui sait nous tenir en haleine. Très vite, on se sent très proche des personnages principaux, et de leur belle histoire d’amour. Pourquoi ses parents ont divorcé, alors qu’ils s’aimaient tant… En plus de cette romance, l’auteure nous gâte en nous dévoilant la culture mexicaine et maya, ainsi que le passé du pays. L’écriture est toute en délicatesse et très poétique. C’est la première fois que je lis un ouvrage de cette auteure, et ça me donne envie d’en découvrir plus.

note 3,5 étoiles

Contemporain, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

La poursuite de l’amour de Nancy Mitford

La poursuite de l'amour de Nancy Mitford

Éditeur : 10/18
Pages : 256 pages
Parution : 7 décembre 2006
Tome : 01/01
Format : Poche
Genre : Romance, Contemporain
Lien Amazon

.

L’histoire:

Deux jeunes femmes à la poursuite de l’amour, tel est le sujet définitivement intemporel de ce roman. Elles sont cousines germaines et s’aiment tendrement. Autant Fanny se montre prudente et raisonnable dans cette quête, autant Linda, romanesque et sans frein, risque son va-tout chaque fois qu’elle s’éprend d’un homme ! La morale de l’histoire est tirée par Lord Merlin pour qui l’on se trompe toujours quand on est jeune : « L’amour, c’est pour les grandes personnes. » Avec ses excentriques, ses belles, ses châteaux et sa campagne – bref tout ce qui fait le charme pas toujours discret mais éternel, de la verte Albion -, l’inoubliable fresque des Radlett et des Montdore compte au rang des joyaux de l’humour anglais.

.

Mon avis:

Ce roman met en scène le destin de deux jeunes femmes pendant la période d’entre deux guerres en Angleterre. La première est Linda, l’un des nombreux enfants des Radlett, une famille aristocratique déjantée, et sa cousine Fanny qui a été recueillie par sa tante, alors que sa mère voulait poursuivre ses aventures et voyages. Meilleures amies et toujours ensemble, elles sont tout de même bien différentes de caractère. Fanny est raisonnable et réfléchie; Linda est frivole et impulsive, notamment en amour… Sous le regard de Fanny, on va suivre leurs péripéties de leurs entrées dans le monde…

Récemment adapté par la BBC, j’ai eu envie de découvrir le lire après avoir vu la mini-série. Il faut savoir que le roman est aussi semi-autobiographique. Ce point m’a d’ailleurs poussé à m’y intéresser, et ainsi en découvrir plus sur la famille Mitford. La famille des Radlett présentée dans le roman, a en effet de nombreux points communs avec la famille de l’auteure.

Et quel plaisir de lire ce roman riche en humour et en extravagance ! Les personnages sont très attachants, même si leurs désinvoltures peuvent des fois être choquantes. Entre déboires amoureux, convenances et modernité, critique de la société et de l’aristocratie, les aventures de Linda et Fanny leur réservent bien des surprises et des obstacles à franchir. La fin est tout de même quelque peu abrupte, mais je m’y attendais après avoir vu l’adaptation.

note 3,5 étoiles

Littérature française (France), Livres, Young adult

Brexit Romance de Clémentine Beauvais

71fw9pxfhl

Éditeur : Gallimard
Pages : 560 pages
Parution : 4 Juin 2020
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance

Lien Amazon

.

L’histoire:

Désespérée par le Brexit, Justine Dodgson décide de lancer une start-up secrète. Son objectif : organiser des mariages blancs entre Français et Anglais afin que ces derniers obtiennent un passeport européen. Quand elle rencontre Marguerite Fiorel, jeune soprane talentueuse, et Pierre Kamenev, son taciturne professeur de piano, Justine imagine aussitôt avec qui les faire convoler. Mais quand l’amour s’en mêle, tout se complique…

.

Mon avis:

Marguerite Fiorel est une jeune soprano de 17 ans. Alors qu’elle part vers la Grande-Bretagne avec son professeur de chant Pierre Kamenev, afin de jouer le rôle de Susanna dans Les noces de Figaro, elle fait une rencontre originale. Sa voisine de train qui se nomme Cannelle Fichin, se rend en Angleterre pour organiser un mariage blanc avec un anglais. Elle va épouser Matt Dodgson, dont la sœur jumelle Justine, a créé une start-up secrète « Brexit Romance ». Suite au référendum en faveur du Brexit, l’heure est grave. Beaucoup de jeunes anglais veulent garder leur liberté européenne, et sont prêts à tout pour y parvenir. Ces mariages entre européens sont ainsi la solution pour qu’ils puissent continuer à vivre et travailler où bon leur semble en Europe, grâce à la double nationalité. Speed dating, rencontres… la créatrice est prête à tout pour faire monter la renommée et la crédibilité de son agence, mais est-ce aussi simple…?

Ce roman est constitué de quatre actes, et autant dire qu’on rigole du début jusqu’à la fin. En relation avec la société actuelle, de nombreux thèmes importants y sont abordés concernant la culture française et britannique, comme de nombreuses références à la littérature. Et on sent directement que l’auteure maitrise son sujet. Avec des personnages hauts en couleur aux caractères bien trempés, des scènes rocambolesques, des quiproquos sensationnels, on passe une très bon moment à découvrir cette histoire complètement déjantée. Et surtout j’ai appris pas mal d’information sur l’Angleterre. Mention spéciale à la bande son décrite pour accompagner le roman, j’ai trouvé ça super !

note 4,5 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Edelweiss de Lucy Mazel et Cédric Mayen

Éditeur : Vents d’Ouest
Pages : 96 pages
Parution : 14 Juin 2017
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Contemporain, Romance

Lien Amazon

 

L’histoire:

Été 1947, Boulogne-Billancourt. Lors d’un bal typique de l’après-guerre, Edmond, jeune ouvrier chez Renault, rencontre Olympe, fille de politicien. Il ne se doute pas qu’elle va bouleverser sa vie. Passionnée d’alpinisme, la jeune femme n’a qu’un rêve : escalader le Mont-Blanc pour égaler la prouesse de son aïeule Henriette d’Angeville. Malgré son manque d’expérience, Edmond promet qu’il l’aidera à le réaliser. Seulement, le train-train quotidien et plusieurs drames vont petit à petit émousser leur détermination… Mais qu’importe, l’amour est plus fort que tout, dit-on. Et s’il est capable de déplacer des montagnes, il peut aussi aider à les gravir.

 

Mon avis:

Olympe est une jeune fille issue d’une famille aisée de politicien. Indépendante et féministe, elle a voulu très tôt être autonome, en quittant son domicile familial et en travaillant dans la mode, qu’elle compte bien révolutionner. Mais depuis longtemps un rêve trotte dans sa tête, celui de reproduire l’exploit d’Henriette d’Angeville son aïeule, et de conquérir le Mont Blanc. Mais la période de la deuxième guerre mondiale, alors qu’elle habite Paris, n’est guère propice à cette réalisation. C’est lors d’un soir d’été qu’elle fera la rencontre d’Edmond, un jeune ouvrier de chez Renault. Leur destin va alors se lier.

Voici une histoire pleine d’émotions qui nous est contée. Cela a beau être une fiction, quelques faits réels et personnages historiques y sont glissés. On y retrouve en action Simone de Beauvoir, ou encore des références à Henriette d’Angeville, surnommé « la fiancée du Mont Blanc » Elle est d’ailleurs la deuxième femme a avoir gravit son sommet après Marie Paradis. Mais revenons à notre intrigue, et à nos personnages principaux que l’on va suivre pendant plusieurs années: de 1947, année de leur rencontre, jusqu’à 1969, date d’un grand moment tellement émouvant. Après un début de romance assez difficile, où les conditions sociales de nos amoureux sont mises en avant, notre heureux couple compte bien gravir encore d’autres obstacles et nous surprendre. Dans ce contexte d’après guerre, où l’émancipation de la femme commence à faire débat, tout comme la lutte des classes, leur parcours se voit quelque peu semé d’embuches, ce qui renforce leur amour mais aussi leur force et leur courage. On se retrouve comme saisi par cette histoire et ce beau témoignage que l’on tient entre nos mains. On en devient presque mélancolique sur la fin. La vie n’est certes pas un long fleuve tranquille, mais à leur image et à leur exploit, tellement belle.

Les illustrations sont aussi toutes en douceur et en poésie, avec des traits travaillés et précis, ce qui nous permet d’être au plus proches de nos héros. Des atmosphères sont aussi créés, avec en premier lieu des tons chatoyants et vifs pour la période parisienne, et plus pastels pour retranscrire la beauté des paysages de montagne.

En bref, un roman graphique attendrissant et engagé qui nous livre une histoire tellement belle et émouvante.

 

Films

Coup de foudre en Toscane (Shadows in the Sun)

Coup de foudre en Toscane (Shadows in the Sun)

Acteurs : Joshua Jackson, Harvey Keitel, Claire Forlani, John Rhys-Davies, Giancarlo Giannini
Réalisateur : Brad Mirman
Audio : Anglais, Français
Durée : 100 minutes
Genre: Romance, Comédie
Lien Amazon

 

L’histoire:

Weldon Parish, célèbre écrivain, solitaire et excentrique, s’est retiré depuis 20 ans en Toscane où il mène une vie paisible. Une grande maison d’édition londonienne envoie un jeune agent ambitieux, qui rêve de devenir célèbre en réussissant là où d’autres ont échoué : faire signer un contrat à Weldon. Mais c’est sans compter sur Isabella, dernière fille du romancier, dont il tombe éperdument amoureux, jusqu’à en oublier sa mission…

 

Mon avis:

Jeremy Taylor est passionné par les livres et en a fait son métier, en travaillant dans une maison d’édition londonienne, même si son rêve est d’écrire. Alors qu’une maison concurrente a réussi à décrocher un contrat avec un grand écrivain qui ne pratiquait depuis un moment, son patron il confie une mission équivalente. Réussir à motiver le talentueux Weldon Parish, auteur Des ombres au soleil qui n’a pas écrit depuis 20 ans, et qui s’est retiré en Italie. Une aventure bien difficile qui va lui réserver de nombreuses surprises !

Voici une comédie romantique très agréable à regarder, tout en simplicité et dynamique. Très vite on se retrouve plongé en Toscane, où des paysages aux charmes enchanteurs capturent notre attention, ainsi que l’architecture typique et authentique de ce petit village. La mission confiait à Jeremy promet de ne pas être de tout repos. Après des débuts difficiles, qui nous font bien rigoler, il ne s’avoue pas vaincu pour autant. Trouver Weldon Parish n’est déjà pas évident, et ce dernier a plus d’une carte en main pour décourager le jeune homme. Le monde de l’édition, il ne veut plus en entendre parler. Même si au début du film on ne comprend pas pourquoi, la révélation viendra ensuite. Finalement, un lien va se tiser entre eux, grâce à leur passion pour l’écriture. Jeremy a déjà commencé un manuscrit, et quoi de mieux qu’un grand écrivain pour le motiver et le conseiller. De nombreuses scènes comiques se glissent dans l’intrigue, et autant dire qu’on passe beaucoup de temps à rigoler en se demandant qu’elle va être leur prochaine bêtise ensemble ! Il y a aussi une petite note de poésie qui se glisse dans le film, avec la métaphore de cet oiseau qui ne peut pas voler, ainsi que de beaux messages.

C’est certes un petit film qui peut paraitre sans prétention, mais qui fait du bien. Il permet de s’évader grâce au charme du lieu, mais aussi grâce à l’intrigue et ses acteurs. La romance est quelque peu basique et pas vraiment indispensable, elle reste tout de même touchante. Si vous cherchez un film pour vous détendre, il est pour vous !

 

note 3,5 étoiles

Contemporain, Littérature française (France), Livres

Noël et préjugés de TeamRomCom: Tonie Behar, Marie Vareille, Isabelle Alexis, Sophie Henrionnet, Adèle Bréau, Marianne Levy

Noël et préjugés de Team Rom Com

Éditeur : Charleston
Pages : 288 pages
Parution : 15 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance

Lien Amazon

 

L’histoire:

Pour Noël, Eva se voit offrir une cure d’amaigrissement détox en Savoie, Cassandra un séjour de rêve dans un hôtel perdu dans les montagnes. Lisa se réfugie chez sa psychanalyste, terrifiée à l’idée de revoir son amour de jeunesse. Vincent tente désespérément de reconquérir son ex avec l’aide d’un coach en séduction loufoque. Lara est enfermée dans un magasin de jouets avec son chef qu’elle exècre, quant à Charlie, elle est coincée dans une tempête de neige à New York, coupée du monde à un moment crucial… Ces six personnages ne se connaissent pas, mais sont liés à leur insu par le même roman : une ancienne édition d’Orgueil et Préjugés à la couverture rouge, qui passe de main en main et pourrait leur porter chance… Ou pas !

 

Mon avis:

L’édition Charleston nous propose un recueil de six nouvelles, ayant toutes un lien plus ou moins avec Jane Austen. Alors forcément j’ai craqué !

 

Comme une princesse Disney de Tonie Behar: Dans cette première nouvelle on rencontre Eva, une jeune femme ronde et pas très bien dans sa peau. Alors sa sœur Juliette, lui offre quelques jours avant Noël, une cure d’amaigrissement en Savoie. Une nouvelle légère et humoristique qui prend la forme d’un journal. On sent dans cette histoire qu’Eva incarne Elizabeth Bennet et son franc parler, et Daniel, un Darcy châtelain ruiné. J’ai passé un bon moment, même si quelques clichés m’ont un peu dérangé.

 

L’hôtel des Monts enneigés de Marie Vareille: Deuxième nouvelle avec Cassandra qui se retrouve dans un superbe hôtel au milieu des montagnes. Ce cadeau lui a été offert par sa mère mais elle se méfie, car leur relation n’est pas très cordiale. Une nouvelle rafraichissante et qui m’a bien fait rigoler. J’ai aimé ce clin d’œil à Raison et Sentiments, et le fameux sauvetage de Cassandra par Alexandre.

 

Le Manoir des Wilfried d’Isabelle Alexis: Une autre nouvelle qui peut que nous rappeler Persuasion, face à l’angoisse de Lisa qui s’apprête à revoir son amour d’enfance. J’ai un peu moins accroché à cette histoire, plutôt à cause des personnages qui n’ont pas su me toucher.

 

Love Coach de Sophie Henrionnet: Ici, on rencontre Vincent qui veut absolument reconquérir son ex et qui fait appel à un love coach. Je n’ai pas trouvé de lien avec Jane Austen dans cette nouvelle. L’histoire reste tout de même sympathique à découvrir.

 

Nuit blanche au magasin de jouets d’Adèle Bréau: Nouvelle référence à Orgueil et Préjugés où Laura se retrouve coincé avec son patron dans leur magasin de jouet. Leur relation est assez tumultueuse. J’ai passé un bon moment à la découverte de cette histoire.

 

Amour, tempête et best-seller de Marianne Levy: Dernière nouvelle où l’on rencontre Charlie qui est bloquée dans son appartement New-Yorkais en pleine tempête de neige. Elle est auteure et son éditeur attend son livre, sauf qu’elle n’a plus de matériel informatique et qu’elle doit trouver une solution rapidement. Encore une fois, je n’ai pas trouvé de lien avec Jane Austen, et aussi je n’ai pas accroché aux personnages

 

Au final 4 nouvelles sur 6 m’ont convaincues. J’ai passé un bon moment à rigoler avec la team Rom Com, et le tout dans l’ambiance de Noel.

Contemporain, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Les secrets de Cloudesley de Hannah Richell

couv66951352

Éditeur : Belfond
Pages : 368 pages
Parution : 3 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Contemporain, Romance

Lien Amazon

 

L’histoire:

1955. On dit qu’au manoir de Cloudesley l’ennui n’existe pas. Pourtant, ce lieu de faste et de beauté, Lillian Oberon rêve de le fuir. À vingt-six ans, la jeune femme n’arrive plus à maintenir les apparences d’une vie heureuse aux côtés du séduisant magnat et collectionneur Charles Oberon. Qu’est-elle réellement pour lui ? Une œuvre de plus à contempler ou une femme à aimer ? Mais le jour où le destin place sur son chemin un peintre passionné, une autre vie semble possible…

Soixante ans plus tard, de la splendide demeure ne reste qu’une bâtisse en ruines. De retour à Cloudesley pour veiller sur Lillian, sa grand-mère adorée, Maggie Oberon fait une promesse : sauver l’héritage familial. Mais comment affronter les créanciers ? Et, surtout, comment la jeune femme, aux prises avec ses erreurs passées, pourra-t-elle gérer seule le domaine ?

Maggie ignore qu’entre les murs décrépis de la vieille maison se cache un trésor inestimable. Et un terrible secret, qui pèse sur elle et sur Lillian…

 

Mon avis:

Avec ce roman, on suit l’histoire de deux femmes: celle de Maggie, une jeune femme de 26 ans, et celle de Lillian, sa grand mère qui a vécu dans le manoir dans les années 50. En apprenant l’hospitalisation de sa grand mère, Maggie quitte l’Australie, et revient en Angleterre, dans le manoir familial où elle a grandi. Et c’est avec surprise, qu’elle découvre dans quel état il se trouve. A part deux pièces vivables, le reste du manoir est en train de tomber en ruine, et les factures d’impayées s’accumulent. Sa grand mère voulant continuer à y vivre, elle doit trouver une solution: restaurer le manoir. Mais ce n’est pas que des pierres qu’elle va déterrer, des secrets aussi…

L’intrigue a tout de suite su me captiver. L’auteure nous offre le destin de ses deux femmes avec beaucoup d’émotion. On alterne entre passé et présent, à la découverte du parcours de ses deux jeunes femmes au grand courage. La description des lieux est parfaitement amené, on se plonge sans problème dans l’histoire. C’est avec douceur et poésie qu’on découvre les combats menés par ses deux femmes dans une époque différente. Certains thèmes sont certes durs, mais l’auteure sait nous enchanter avec ses mots. Cependant, j’ai trouvé la fin un peu brute, par rapport au rythme du roman.

Un bon roman à découvrir. Une mention spéciale à la couverture que je trouve magnifique. Merci aux éditions Belfond pour cette lecture.

4,5 étoiles