The Halcyon

mv5by2zkn2u5mjmtymi1ny00ndfiltllodctzjm1ngqzmzm3ntc1xkeyxkfqcgdeqxvyndgymte0odk-_v1_

Acteurs : Steven Mackintosh, Olivia Williams, Sope Dirisu, Liz White, Hermione Corfield
Réalisateurs : Charlotte Jones
Audio : Anglais, Français
Durée : 369 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

L’histoire:

The Halcyon raconte l’histoire d’un hôtel cinq étoiles glamour, au centre de la société londonienne et d’un monde en guerre, en 1940. Intrigues, drame et romance sont également au rendez-vous.

 

halcyon-ovation-canceled-renewed-halcyon-itv

 

Mon avis:

Tous les jeudis, France 3 diffuse la nouvelle série d’ITV : The Halcyon : un palace dans la tourmente. L’histoire nous plonge dans les années 1940, dans un hôtel cinq étoiles, le Halcyon, situé au cœur de Londres. Après le décès du propriétaire, l’hôtel se retrouve aux mains de sa veuve Lady Hamilton et de ses deux fils Freddy et Toby. Dans l’ombre, Richard Garland, le régisseur discret et dévoué, et sa fille Emma, tentent de gérer l’établissement malgré les difficultés.

Comme toujours, les anglais sont doués pour nous livrer de belles reconstitutions historiques. Beaucoup d’intrigues se succèdent, les personnages sont attachants, mais certains manquent un peu de charismes (ce qui a peut-être causé sa chute). Dans ce monde en guerre, la série souligne les bouleversements des traditions et des classes sociales, dont notamment avec 3 romances qui les illustrent. Concernant les acteurs, je tiens tout de même à dire qu’Olivia Williams est impressionnante dans son rôle de Lady Hamilton. Elle a su me convaincre, mais pas forcément les autres. Enfin comme je le disais plus haut, cette série n’a pas été renouvelée pour une saison 2, il n’y a donc pas de fin à cette histoire, et c’est bien dommage.

3 étoiles

Scandaleux écossais, tome 2 : Le quadrille de Suzanne Enoch

couv5933910

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Aventures et Passions

Pages : 375 pages
Parution : 23 Mars 2016
Tome : 02/04
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sur ordre de son frère, le marquis de Glengask, Arran MacLawry a rejoint Londres où la saison bat son plein. Il va devoir supporter ces fichus Anglais qu’il déteste, car Ranulf envisage pour lui un mariage qui permettra à leur clan de renforcer leurs alliances. Mais, lors d’un bal masqué, Arran fait la connaissance d’une ravissante «renarde» dont l’impertinence le séduit d’emblée. Seule ombre au tableau : la belle n’est autre que Mary Campbell, du redoutable clan Campbell. Leurs ennemis héréditaires. Autant dire que leur idylle va mettre le feu aux poudres. Car, selon la légende, le jour où un MacLawry épousera une Campbell, la terre s’ouvrira pour engloutir les Highlands.

 

Mon avis:

Pour ce deuxième tome, on retrouve Arran, le frère de Ranulf, qui est venu aider ce dernier à Londres. Son personnage m’avait intrigué, et je suis donc contente d’en connaitre plus sur lui, et il ne m’a pas déçu.

Ranulf souhaite renforcer ses forces grâce à une alliance avec le clan Stewart. Etant fiancé, il décide que c’est à son frère d’honorer cette union pour son clan. Arran ne le voit pas du même œil que son frère. Dreidre Stewart est certes charmante, mais parfaitement ennuyeuse. Lors d’un mal masqué, alors qu’il souhaite échapper à une jeune fille qui souhaite elle aussi l’épouser, il fait une sublime rencontre. Il partage ainsi une valse avec cette jeune femme pleine de caractère, dont il ne peut deviner son visage derrière son masque de renarde. Mais il se trouve que celle-ci n’est autre qu’une des héritières du clan Campbell, redoutable ennemi de son clan. Il compte bien revoir cette jeune femme qui l’a tourné au ridicule, en ne lui disant pas qui elle était, alors que elle le savait. Au fil de plusieurs de leurs rencontres, Mary se rend bien compte que tout ce qu’on lui a dit et imposé de croire, est bien différent de la réalité. Pourquoi cette haine entre leurs deux clans… Elle aimerait bien le comprendre. Arran et Mary se trouvent ainsi dans la même situation, ils doivent accepter un mariage arrangé, que ni l’un ni l’autre ne veulent, pour renforcer les forces de leurs clans. Mais tout finit par se compliquer encore, et l’aventure débute.

J’ai tout de suite préféré Arran à Ranulf, dès ma première rencontre avec lui, et ce tome me le confirme. Il est un Highlander pur souche, et ne comprend pas les alliances que son frère conclu avec ces Anglais, qu’il déteste. Même s’il apprécie sa future belle-sœur qui est anglaise, tout comme sa mère, il est Écossais avant tout, et c’est en Écosse qu’il souhaite retourner au plus vite auprès de sa famille et de son clan. Sa rencontre avec Mary les révèlent tous les deux. C’est une romance qui va naître au fur et à mesure, et contrairement à celle entre Ranulf et Charlotte, j’y ai cru. Il est vrai qu’on pense forcément à Roméo et Juliette, ce couple mythique est d’ailleurs cité dans le livre. Ils appartiennent chacun à des clans opposés qui s’affrontent depuis des siècles. Ils savent que se voir est risqué, mais ça ne les arrête pas pour autant. Leur amour les amène à vivre une aventure qui les rapprochent. Mary qui a été élevé en Angleterre, se sent plus Écossaise que jamais, et a hâte de retourner dans les Highlands.

On se demande comment tout cela peut finir, et justement quand la fin arrive, elle se conclue trop vite à mon goût. J’espère pouvoir retrouver ce couple dans le prochain tome qui est consacré à la petite sœur, un personnage que j’apprécie aussi beaucoup. Je suis heureuse de pouvoir en découvrir plus sur elle, et je pense d’ailleurs que je vais bien rigoler avec elle.

4 étoiles

Le clan Murray, tome 3 : La fiancée des highlands de Hannah Howell

couv22797158

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 408 pages
Parution : 25 Octobre 2013
Tome : 03/03
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Bien qu’elle ne soit pas encore mariée, Gillyanne Murray décide qu’il est temps pour elle de visiter les terres qui lui ont été données par des parents de son père. Lorsqu’elle y arrive, c’est pour trouver le donjon assiégé par trois lairds, chacun voulant sa main et sa propriété. Bien que résolue à tous les refuser, la menace d’une bataille imminente la force à choisir un prétendant : Sir Connor MacEnroy, un chevalier de peu de mots. Devenue sa femme, Gillyanne est étonnée de la distance qu’il s’efforce de mettre entre eux et son propre désir de découvrir la passion dans ses bras.

Alors qu’elle apporte un souffle nouveau dans une terre et un donjon ravagé par la traîtrise et les secrets, elle tente également de gagner une chose qu’elle craint de ne jamais pouvoir atteindre : le cœur gardé de son mari.

 

Mon avis:

Après avoir passé un bon moment avec les deux premiers tomes de cette trilogie, place à Gillyanne Murray dont on a déjà fait connaissance huit ans plus tôt. Elle a aujourd’hui 21 ans et se décide d’aller découvrir le domaine qui constitue sa dot. Une mauvaise surprise l’y attendent, vu que les trois lairds des environs veulent chacun ses terres, et comptent l’épouser pour l’acquérir. Gilly n’est pas prête à se laisser faire, et va le démonter à ses jeunes lairds. Des moments bien comiques vont ainsi se succéder. Elle finit par choisir Connor MacEnroy, le seul qui l’attire. Ce dernier est devenu chef de clan très tôt, à l’âge de 15 ans. Il s’est ainsi formé une carapace, qu’elle compte bien percer. Grâce à son don, elle sent aussi un mystère qui entoure son histoire.

J’ai tout de suite été heureuse de retrouver le personnage de Gilly. Elle est touchante, mais a aussi une langue bien pendue. On rigole bien avec ses répliques. Connor est quant à lui attendrissant, il n’a pas eu une vie facile et s’est beaucoup privé pour ses proches. Les personnages secondaires, comme Cagneux, le bras droit de Connor, ou encore sa sœur Fiona sont aussi attachants. La présence de Payton Murray m’a aussi fait sourire. J’adore son personnage, un coup de cœur.

Bref, un tome très agréable qui a su me convaincre et que j’ai dévoré.

4,5 étoiles

Sous le sceau de l’amour de Shirlee Busbee

couv52593023

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Aventures et Passions

Pages : 375 pages
Parution : 1 Juin 2013
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

L’histoire:

Elle l’a laissé lui faire l’amour, lui a offert son corps. Désormais, il lui faut regarder la réalité en face. Les hommes comme Royce Manchester utilisent les femmes comme elle. Ils n’en tombent pas amoureux, ne les épousent jamais. Ils se contentent de jouir de leur corps avant de les rejeter pour d’autres.
Comment a-t-elle pu être aussi naïve ? Elle, une simple fille de cuisine… Oser rêver d’amour fou quand il ne s’agit que d’un caprice passager…
Pourtant, Morgan cache un précieux secret : une cicatrice sur la hanche droite. D’où vient-elle, qui la lui a faite et pourquoi, elle l’ignore… Mais elle se sait marquée au sceau de l’amour.
Royce Manchester, ce vil séducteur, n’a qu’à bien se tenir ! Vengeance, coup de foudre, passion, Morgan veut tout. Quel que soit le prix à payer…

 

Mon avis:

Voici le premier roman de Shirlee Busbee que je lis et j’en suis ravie. Il est juste dommage que le résumé ne lui rend pas justice.

Le roman commence avec un prologue qui nous dévoile un complot autour d’une riche famille anglaise, les Devlin. L’histoire reprend 18 ans plus tard. On fait la connaissance de Morgan Fowler alias « Pip » qui déguisée en garçon, travaille en tant que pickpocket avec ses deux frères pour le « Borgne ». Ils ont pour mission de voler un riche américain de retour au pays, du nom de Royce Manchester. Mais ce vol se déroule mal, et Pip est attrapée en flagrant délit. Royce décide d’offrir une chance à l’adolescent, plutôt que de le faire arrêter, ce qui le conduirait directement à la pendaison. En le ramenant chez lui, Royce découvre que sous la saleté et les haillons, ce jeune adolescent est en fait une très belle jeune fille qui ne le laisse pas indifférent. Il décide finalement de l’engager en tant que femme de chambre pour deux raisons : la première est sa ressemblance frappante avec le comte St. Audries, son grand ennemi, il soupçonne même qu’elle est sa fille bâtarde; et la seconde est la découverte de son besoin d’être protégée de l’homme que l’on appelle le « Borgne ».

De là commence l’histoire mystérieuse de cette demoiselle, dont nous connaissons certains secrets grâce au prologue. Nous sommes tenus en haleine au fil des pages et des nombreux rebondissements.

Nos deux héros forment un beau couple. Leur histoire avance lentement, ce qui la rend convaincante. Royce est tout de suite très protecteur envers Morgan. Il a un caractère fort et viril. Morgan, qui est plus jeune que lui, est très courageuse et garde la tête sur les épaules. Elle n’arrive pas à croire ce qu’il lui arrive, après toutes les difficultés qu’elle a connue enfant.

Pour en revenir au résumé, je persiste à dire qu’il ne le met pas en valeur. Cette romance est remplie de mystère et d’aventure. Les scènes hots sont peu nombreuses et peu détaillées comparées à d’autres romances de la collection de J’ai lu pour elle. Bref, j’espère que ma description vous aura convaincue !

4,5 étoiles

Un insupportable prétendant de Stephanie Laurens

couv14232897

Éditeur : Harlequin
Collection: Victoria

Pages : 528 pages
Parution : 1 Septembre 2017
Tome : 02/02
Format: Broché
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Mary Cynster a fait son choix : elle épousera Lord Randolph. Beau, riche et respectable, il est loin d’être un briseur de cœurs comme son frère Ryder, le marquis en titre, et l’aurait sûrement déjà demandée en mariage si ce dernier n’intervenait pas à chaque instant pour les interrompre. À l’inverse de son frère, Ryder est un séducteur notoire qui n’obéit qu’à lui-même. Un séducteur dangereux qui, Mary le comprend bientôt avec effroi, fait tout pour saboter ses fiançailles. Car il la veut pour lui, et lui seul…

 

Mon avis:

Merci à Babelio et aux éditions Harlequin pour la lecture de cet ouvrage.

Ce deuxième tome est consacré à Mary Cynster, la plus jeune de la famille et dernière célibataire. Elle souhaite se marier, mais pas avec n’importe qui, avec Lord Randolph, un séduisant jeune homme. Elle compte sur le collier magique de sa famille pour lui confirmer son choix. Sauf que rien ne se passe lors de leur rencontre, aucune réaction de la part de cet objet. Toutefois, il semblerait qu’une autre personne veuille la main de Mary, cet homme c’est Ryder, le demi frère de Randolph. Il compte bien la séduire et lui démontrer qu’il est celui qu’il lui faut.

Mary est une jeune femme extrêmement têtue qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, de plus quand elle a quelque chose en tête, elle fait tout pour parvenir à ses fins.

Ryder est persuadé que Mary est la femme qui pourra assurer le rôle de marquise. Même blessé, il ne perd pas son objectif, la faire succomber.

Je dirais pour commencer que la construction de l’intrigue de ce livre est amenée de la même façon que le premier tome « Une fiancée à tout prix ». Une première partie sympathique, mais longue, qui est sauvée par un peu de suspens qui arrive ensuite.

La société londonienne est toute aussi bien décrite. Le duo Mary / Rider fonctionne bien, mais je n’ai pas ressenti la même passion qu’avec Henrietta et James. A vrai dire, je reste un peu sur ma faim…

2,5 étoiles

Le clan Murray, tome 2 : Le chevalier des highlands de Hannah Howell

couv74855801

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 528 pages
Parution : 12 Juillet 2013
Tome : 02/03
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Et si le meilleur moyen de se défaire des chaînes de son ravisseur était de lui succomber ?

Cameron MacAlpin n’a qu’une envie : se venger de Payton Murray, l’homme qui a déshonoré sa soeur. L’occasion rêvée se présente à lui lorsque, en dédommagement d’une dette, on lui livre Avery, qui n’est autre que la soeur de son pire ennemi. La jeune femme, indignée par l’accusation portée contre son clan, compte bien se défendre, mais Cameron a la ferme intention de la séduire.
Il y a fort à parier que celle-ci ne résistera pas longtemps à ce chevalier si viril…

 

Mon avis:

Après avoir fait la connaissance de Elspeth Murray dans le premier tome, c’est au tour de Avery, sa cousine de nous livrer ses secrets.

L’histoire commence en France. Avery accompagnée de sa cousine Gillyanne, séjourne chez la famille de sa mère, les Lucette. Mais lorsqu’ils se font attaquer, elles sont capturées. Pour payer une dette de jeu, elles se retrouvent auprès de Cameron MacAlpin, un écossais devenu mercenaire. Ce dernier doit rentrer chez lui, afin de régler un problème avec sa sœur, qui aurait été violée par Payton Murray, qui n’est d’autre que le frère d’Avery. Quand Cameron découvre l’identité d’Avery, il voit là une occasion de se venger. Il compte se servir d’Avery, afin de forcer Payton a épouser sa sœur. Sauf que les femmes Murray ne sont pas si facilement manipulable, et Avery compte bien lui faire comprendre !

J’ai bien aimé les deux filles Murray dans cette romance, mais j’ai surtout eu un coup de cœur pour Gilly. Cette jeune adolescente est très mature pour son âge, et n’a pas sa langue dans sa poche. J’ai bien rigolé en leur compagnie.

Même si j’ai trouvé que la romance entre Avery et Cameron arrivent trop vite, j’ai apprécié leur couple. Encore un highlander bourru et borné qui a besoin d’ouvrir les yeux. Mais ce n’est pas facile quand tout ce que l’on croit s’écroule. L’histoire en elle même est intéressante, mais ressemble trop au premier tome. C’est le personnage de Gilly qui lui offre une originalité. J’ai hâte d’ailleurs de la retrouver dans le tome suivant. J’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette jeune fille.

4 étoiles

Le clan Murray, tome 1 : La promesse des highlands de Hannah Howell

couv28865510

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 432 pages
Parution : 22 Mars 2013
Tome : 01/03
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Saura-t-elle gagner le coeur de son amour d’enfance ?
Alors qu’elle n’est encore qu’une fillette, Elspeth Murray sauve la vie d’un chevalier, Cormac Armstrong. Sans le savoir, ce dernier ravit son coeur à jamais. Bien des années plus tard, c’est le même homme qui va la tirer des griffes d’un prétendant indésirable. La petite fille est devenue une jeune guérisseuse d’une beauté à couper le souffle. Hélas, Cormac est déjà promis à la cruelle et perfide Isabel Douglas. Elspeth va devoir se battre  pour conquérir l’homme qu’elle aime et elle n’envisage pas une seule seconde de perdre.

 

Mon avis:

Je profite d’une relecture de ce livre pour vous en donner mon avis. L’avantage de déménager, c’est de retomber sur des anciens coups de cœur, qui nous tendent les bras pour retomber dans leur univers !

Retournons à notre ouvrage. Ici nous faisons la connaissance d’Elspeth Murray et Cormac Armstrong. Elle est encore une enfant, et lui un adolescent lors de leur première rencontre. Âgée de neuf ans, Elspeth trouve Cormac blessé sur les terres de sa famille. Ce dernier lui demande de fuir et de ne pas l’aider, pour lui éviter des ennuis. En effet Cormac est pourchassé, et on souhaite sa mort. Déjà très têtue, elle décide de le soigner. Comme sa mère, Elspeth a des dons de guérisseuse et sait ressentir les sentiments des gens qui l’entourent. Elle a tout de suite confiance en ce jeune homme, et sait qu’il lui dit la vérité. Après un séjour auprès du clan Murray, il finit par se remettre de ses blessures, et par partir. Elspeth le gardera toujours dans son cœur.

Et c’est justement dix ans après leur première rencontre qu’elle retrouve cet homme qui hante ses rêves. Alors qu’elle vient de se faire enlever, c’est Cormac qui vient à son secours. Ils s’enfuient ensemble, et c’est le début de leur aventure. Elspeth est toujours amoureuse de lui, et elle compte bien le faire succomber à son charme par tous les moyens. Mais celui-ci, est déjà promis à une femme depuis plus de dix ans, Isabel Douglas. Même si elle est dépeinte comme une grâce qui a eu 4 maris et qui sont tous morts, il n’en croit pas un mot. Il compte honorer sa promesse, c’est une question d’honneur pour lui.

J’ai tout de suite été attachée au personnage d’Elspeth. Disons que je me suis reconnue en elle. Son côté empathique, à soigner et à recueillir tous les nécessiteux, j’étais comme elle petite. En plus de ça, Elspeth est aussi quelqu’un de débrouillarde, courageuse et intelligente. Elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense.

Concernant Cormac, on apprend à le connaitre au fil des pages. Il est têtu, et ne veut pas reconnaître ce qu’on lui dit. Des fois, on a envie de le secouer pour ça. Quand on découvre son passé familial, on comprend pourquoi il est si borné et pourquoi il tient à cette promesse d’adolescent. Mais c’est aussi quelqu’un au grand cœur, et sur qui on peut compter.

J’ai aimé dans cette histoire, que ce soit Elspeth qui tienne les reines. Leur aventure m’aura bien fait sourire. Une mention spéciale à Bouillasse, un chat qui a un grand rôle à jouer ! Il m’a fait clairement craqué. Le clan Murray est aussi très attachant tout comme les parents d’Elspeth. J’ai hâte d’en découvrir plus sur cette famille.

4 étoiles

Une fiancée à tout prix de Stephanie Laurens

couv37655080

Éditeur : Harlequin
Collection: Victoria

Pages : 432 pages
Parution : 1 Juillet 2017
Tome : 01/02
Format: Broché
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Lorsque sa sœur cadette la presse de se trouver un fiancé, Henrietta est dubitative. L’idée du mariage lui paraît surfaite, et pour cause : elle s’est fait une spécialité de fournir aux jeunes femmes des renseignements sur leurs futurs époux, afin qu’elles ne déchantent pas après leurs noces. Ce rôle, qui lui vaut le surnom de « démarieuse », elle le tient à la perfection ! Même quand elle a la délicate mission d’ouvrir les yeux de son amie Melinda sur le trop séduisant James Glossup, qui ne veut l’épouser que par intérêt. Ce que Henrietta n’avait pas prévu, pourtant, c’est que le prétendant éconduit se retourne contre elle et la menace… à moins qu’elle ne l’aide à retrouver au plus vite une fiancée.

 

Mon avis:

Une fiancée à tout prix, est le premier roman de Stephanie Laurens que je lis, et c’est une belle surprise. Dès les premières pages, nous faisons la rencontre de Henrietta, une « vieille fille » de presque trente ans qui n’est toujours pas mariée, à la grande tristesse de sa petite sœur Mary. D’autant plus qu’une tradition de la famille Cynster veut que Henrietta se marie, pour qu’ainsi Mary est aussi son mariage d’amour, grâce à un fameux collier. Mais comment cette jeune femme, peut trouver un époux, alors qu’on la surnomme la « démarieuse » !? En effet Henrietta est connue pour conseiller les jeunes femmes sur leurs prétendants et découvrir si leurs intentions sont honorables ou pas. C’est ainsi qu’elle va faire la rencontre de James Glossup, qui est un ami de son frère, et dont elle vient juste de conseiller à son amie Melinda de ne pas l’épouser. James vient donc la voir, pour lui expliquer sa situation et elle lui propose ainsi son aide pour trouver une épouse. James doit impérativement épouser une jeune femme avant le 1er juin afin de toucher l’héritage de sa tante. Et il lui reste peu de temps.

J’ai vraiment apprécié ce duo Henrietta / James. Je les ai tout de suite trouvé très touchant. Leur histoire est pour le moins originale, et a réussit à me captiver. On passe ainsi de bons moment à courir les bals, à rencontrer les familles nobles londoniennes du 19ème siècle. Heureusement tout de même qu’un peu de suspense arrive en deuxième partie du roman, vu que je me serais ennuyée. Ce tournant dans l’histoire m’a tout de même quelque peu surprise, mais m’a permit de rester accroché à ma lecture.

Le tome 2 attend dans ma PAL, et je viens bientôt m’y plonger pour en découvrir plus sur Mary, la petite sœur d’Henrietta.

3 étoiles

Doctor Thorne

11244756-3184500918361932

Studio : Koba Films
Acteurs : Tom Holland, Stefanie Martini, Harry Richardson, Alison Brie, Ian McShane
Réalisateurs : Julian Fellowes
Audio : Anglais, Français
Durée : 141 minutes
Sortie : 29 Novembre 2017
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

L’histoire:

Barsetshire, au XIXème siècle. De naissance illégitime, sans dot, la belle et vive d’esprit Mary vit auprès de son oncle, le docteur Thomas Thorne. L’héritier désargenté Frank Gresham est amoureux de Mary. En coulisse, Lady Gresham aidée de ses filles manoeuvre pour lui trouver un meilleur parti. Seul le docteur Thorne connaît le secret de l’ascendance de Mary et la fortune dont elle pourrait hériter si…

Après le phénomène mondial DOWNTON ABBEY, Julian Fellowes adapte le chef-d’oeuvre romantique d’Anthony Trollope, l’un des plus grands écrivains de l’époque victorienne. Magistrale chronique de son temps et étude de l’aristocratie anglaise, cette fresque romanesque bénéficie d’un casting prestigieux dont Tom Holland (The night manager, Pirate des Caraïbes) dans le rôle du docteur Thorne et la révélation Stefanie Martini dans le rôle de Mary. Une réussite qui ravira tous les amoureux du genre.

DOCTEUR THORNE est à classer entre les classiques NORD ET SUD d’après Elizabeth Gaskell et ORGUEIL & PRÉJUGÉS d’après Jane Austen.

doctor-thorne-serie-anglaise

 

Mon avis:

Docteur Thorne est l’adaptation du roman de 1858 d’Anthony Trollope. C’est aussi la nouvelle mini-série du créateur de « Downton Abbey ». Elle se compose en 3 parties.

J’ai vraiment passé un bon moment de détente avec cette mini série à rigoler. Il s’agit avant tout d’une satire sociale de l’aristocratie anglaise, l’importance de l’apparence, l’hypocrisie entre ses membres, les inégalités sociales… Mais on ajoute aussi à tout ça, une touche de romantisme et surtout d’humour.  Je serais bien curieuse de lire l’ouvrage. La série m’a donné envie d’en savoir plus sur l’auteur.

Du côté du casting on retrouve Tom Hollander et Ian McShane qui interprète magnifiquement bien leur rôle. J’ai été surprise de voir Harry Richardson, que l’on peut voir dans la série Poldark. J’aimais bien justement son personnage.

Enfin les décors sont fabuleux et nous font rêver. Les maisons choisies sont magnifiques, et ça nous donne envie d’aller faire un petit tour en Angleterre !

3,5 étoiles

La plus douce des victoires de Kristina Cook

la-plus-douce-des-victoires-9782290142400-3

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Aventures et Passions

Pages : 282 pages
Parution : 18 Novembre 2009
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Il faut bien se marier un jour… Frederick Stoneham, baron de Worthington, est d’accord pour épouser lady Eleanor Ashton. La jeune fille, qu’il a brièvement rencontrée quelques années auparavant, est dépourvue de charme, mais qu’importe ! seule sa dot l’intéresse. Devenu l’époux de cette godiche, il pourra à son aise dilapider son argent et collectionner les maîtresses. Or la jeune fille, blessée par l’attitude humiliante qu’il a eue envers elle quatre ans plus tôt, refuse cette union. Léger détail, elle s’est métamorphosée en une déesse grecque ! Face à cette beauté qui lui tient tête, le débauché comprend qu’il va devoir batailler s’il veut remporter la plus douce des victoires…

 

Mon avis:

Voici une romance assez courte et toute en douceur avec quelques notes poétiques et mélodique.

Dès les premières pages on fait la connaissance de Frederick Stoneham, qui a dû passer son enfance en Irlande. De retour en Angleterre, son père a conclu pour lui un contrat de mariage avec une jeune fille qu’il avait déjà rencontré plus jeune, tout à fait passable dans son souvenir. Sauf que cette demoiselle a bien changé. Eleanor Ashton est devenue une vraie lady. Cela le dérange, vu qu’il n’est plus insensible à son charme, et qu’il souhaitait continuer sa vie de débauche.

De son côté, Eleanor Ashton, est très surprise que son père ait accepté ce contrat de mariage, vu la réputation de Frederick. Et ce qui la gêne encore plus, c’est qu’elle a eu des sentiments pour lui, et qu’il l’a horriblement blessée. Elle compte bien demander à son père de rompre ce contrat qui est tout bonnement inacceptable. En allant se confier à sa meilleure amie Selena Henley, elle se voit embarquer dans une aventure avec le mari de cette dernière, mais aussi son ami qui n’est nul autre que Frederik.

J’ai bien aimé le personnage de Frédéric. Derrière les rumeurs qui court à son propos, cet homme a le cœur bon. Au fil des pages, on apprend à le connaitre, et on s’attache à lui. Même si il a eu des maîtresses et un passé de joueur, il cache sa vraie nature.

Eleanor est aussi attachante. D’un tempérament jovial, que l’étiquette lui demande de contenir, elle a aussi peur de ses sentiments. C’est à un jeu de séduction va devoir se livrer ce jeune couple.

Des passages de poésies, et de musiques rendent de la douceur à leur histoire. Et les beaux paysages austeniens sont aussi là pour nous charmer.

3,5 étoiles