Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #17

actu period drama

 

Tour du monde en 80 jours

Adapté du célèbre roman d’aventures de Jules Verne, cette mini série en huit épisodes est annoncée pour 2021. Co-produite par les chaines BBC, France Télévisions, ZDF et Rai, celle-ci nous raconte la course autour du monde d’un gentleman anglais, Phileas Fogg (David Tennant), qui a fait le pari d’y parvenir en quatre-vingts jours. Il est accompagné par Jean Passepartout (Ibrahim Koma), son serviteur français, et dans cette adaptation par Abigail Fix (Leonie Benesch), une jeune journaliste déterminée à sortir de l’ombre de son père en reportant cette extraordinaire histoire.

Tour du monde en 80 jours

 

Black Narcissus

Nouvelle adaptation en trois épisodes du roman de Rumer Godden, Black Narcissus suit une congrégation de religieuses qui se rend dans un ancien harem situé sur les contreforts de l’Himalaya pour y établir un dispensaire. Les sœurs sont aidées dans leurs tâches par Dean (Alessandro Nivola), un agent britannique installé dans la région depuis longtemps. Rapidement, la sœur supérieure Clodagh (Gemma Arterton) s’offusque de la conduite de ce dernier. Au sein de la communauté, les tensions s’exacerbent et les nonnes traversent des épreuves pesantes, aussi bien pour le corps que pour l’esprit…

La mini-série est annoncé le 23 novembre aux États-Unis. Pas encore de date pour l’Europe

 

Bridgerton

Précédemment annoncé dans une des chroniques « Actu Period Drama », nous avons enfin plus d’information sur l’adaptation des romans de Julia Quinn « La Chronique des Bridgerton », et surtout une date sortie !

On pourra donc découvrir cette série en 8épisodes sur Netflix, dès le 25 décembre. Et ça c’est un beau cadeau de Noel !!!

En attendant voici le synopsis officiel « À Londres, pendant la Régence, Daphne Bridgerton (Phoebe Dynevor), fille aînée d’une puissante dynastie, est censée se trouver un mari, mais la concurrence est rude ! Espérant suivre l’exemple de ses parents et faire un mariage d’amour, Daphne semble au départ avoir toutes les chances de son côté. Pourtant, dès lors que son frère aîné se met à rejeter ses prétendants les uns après les autres, le journal à scandales de la haute société londonienne, dirigé par la mystérieuse Lady Whistledown, propage des calomnies sur la jeune femme. C’est alors que débarque le séduisant et frondeur duc d’Hastings (Regé-Jean Page), célibataire endurci et meilleur parti du moment. Bien qu’ils s’en défendent, Daphne et le duc sont incontestablement attirés l’un par l’autre – et les voilà embarqués dans un jeu de dupes, tout en devant composer avec les injonctions de la société concernant leur union potentielle… »

Rappel du casting Golda Rosheuvel, Jonathan Bailey, Luke Newton, Luke Thompson, Claudia Jessie, Nicola Coughlan, Ruby Barker, Sabrina Bartlett, Ruth Gemmell, Adjoa Andoh, Polly Walker, Bessie Carter et Harriet Cains. Julie Andrews assure la voix de Lady Whistledown.

BRIDGERTONBRIDGERTONBRIDGERTONBRIDGERTON_101_Unit_01798R3 (1)BRIDGERTON_102_Unit_00159RBRIDGERTON_106_Unit_00262R

 

Littérature belge (Belgique), Livres, Romance, Romance historique

Le Destin des cœurs perdus, tome 2 : La Rebelle de Castel Dark de JC Staignier

Le Destin des cœurs perdus, tome 2 : La Rebelle de Castel Dark de JC Staignier

Éditeur : Something Else
Pages : 294 pages
Parution : 27 Aout 2019
Tome : 02/??
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Angleterre, 1396.

Aelis de Percival fuit son pays natal afin de rejoindre sa sœur Jane. À bord du Goéland, elle fait la connaissance du capitaine Sadler. Néanmoins, la jeune femme poursuit un seul but : attirer Arthur de Templeton en France.

Entre l’amour et la vengeance, Aelis trouvera-t-elle le courage d’affronter ses démons ?

 

Mon avis:

Retour avec ce deuxième tome sur les aventures de la famille de Percival, et autant dire que ce n’est pas facile. Après le massacre de sa famille, on retrouve Aelis de Percival sur un navire qui l’emporte, elle et les enfants rescapés, jusqu’en France. Elle compte rejoindre sa sœur Jane et son époux Edmond à Paris. Pendant cette traversée, elle fait la connaissance de Brett, le capitaine du navire. Bien qu’il lui permet de s’évader de toutes ses horreurs qu’elle a vécue, elle ne souhaite aujourd’hui qu’une chose: se venger à n’importe quel prix.

Ayant fait connaissance avec la plume de l’auteure pour la première fois avec Les Damoiselles de Castel Dark, j’ai pu être plus préparée à ceux qu’il allait suivre. Et autant dire que l’on est servi… On avait pu faire connaissance avec Aelis dans le premier tome, une jeune femme rebelle aux idées quelques peu trop révolutionnaires pour l’époque. Aujourd’hui on l’a retrouve anéanti après le massacre, ce sentiment de culpabilité d’être encore en vie, et ce désir de vengeance qui l’a hante et l’a possède. En compagnie du fantôme de Castel Dark, Eryne, qui lui transmet encore plus de haine meurtrière et de vengeance, elle élabore un plan pour piéger cet être maudit qui a détruit sa famille: Arthur de Templeton. Et tous les moyens sont bons, jusqu’à sacrifier son âme et son corps. Vous l’aurez compris, dans ce tome, on ressent toute la douleur et la souffrance que fait face l’héroïne. Elle en est même arrivée à me faire peur ! Mais il est ressort aussi une note d’espoir et de renaissance.

Entre passions débridées, complots, machinations, tous les sentiments y passent pendant cette lecture. J’ai aimé toutes les références et lieux historiques cités dans l’intrigue. Un tome plus noir que le premier, mais toujours aussi intense.

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

Indomptable Aquitaine de Aurélie Depraz

couv4339076

Éditeur : Autoédité
Pages : 212 pages
Parution : 28 Février 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

France, 1137

Après avoir longtemps guerroyé et fait prospérer l’économie de ses domaines, il est temps pour le comte de Champagne de se trouver une épouse. La belle Héloïse, fille du comte d’Angoulême, lui conviendrait tout à fait : elle est ravissante, racée et s’avère un excellent parti.

Mais les mœurs légères de la cour d’Aquitaine, au sein de laquelle la jeune fille a grandi, l’inquiètent. Pour éprouver la vertu et la droiture de sa future, Guillaume convient alors avec le père de la demoiselle d’un arrangement… plus que discutable. Un marché qui pourrait fort bien lui coûter l’amour de la jeune femme…

Un jeu entre désir, honneur, passion, amour et rancœur au temps des ducs d’Aquitaine et des comtes de Champagne…

 

Mon avis:

Avec ce roman, l’auteure nous emmène dans l’Histoire de France au Moyen-Âge, à l’époque d’Aliénor d’Aquitaine et de Louis VII le Jeune. Justement on retrouve ses personnages historiques dans l’intrigue à l’aube de leur union. Héloïse, grande amie et dame de compagnie d’Aliénor, est triste de la voir partir et de ne pouvoir l’accompagner dans sa vie future. Elle aussi va devoir se marier, et c’est bien ce qu’a décidé sa famille. Pendant ce temps, Guillaume, comte et seigneur d’un grand nombre de comtés, et grand guerrier, pense qu’il est temps pour lui de trouver femme. Mais il faudra qu’elle répond à un certain nombre de critères compatibles avec son rang et sa personnalité. Et c’est lors de ce mariage royal, qu’il rencontre Héloïse. Mais le fait qu’elle soit la dame de compagnie de cette femme frivole, va lui poser bien des problèmes…

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet ouvrage, et j’ai surtout souri en voyant s’agiter sous mes yeux, des lieux que je connaissais, et d’autres qui me donnent envie de voir. Comme d’habitude, on se sent réellement plongé dans une époque, mais aussi dans les lieux dépeints. Beaucoup de descriptions et d’explications nous sont offertes, afin de nous immerger encore plus dans les us et coutumes de ce monde. Nos héros sont aussi intéressants. Entre Guillaume, un comte qui a dû endosser de lourdes responsabilités, et Héloïse, une jeune femme encore naïve qui a connu les fastes de la cour d’Aquitaine, leur relation évolue vite. Mais il est vrai que cette fois, c’est plus le cadre que la romance elle-même qui m’a séduite. J’ai apprécié en apprendre plus sur les nobles, leurs habitudes, la gastronomie, les sports de joute, le maquillage… et j’en passe. Une mine d’informations est mise en scène dans ce roman pour notre plus grand plaisir.

 

Littérature anglaise (Angleterre), Livres, Romance, Romance historique

Un bijou si précieux de Mary Balogh

61s-nogzdvl

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 309 pages
Parution : 4 Octobre 2017
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Sir Gerald Stapleton fréquente la respectable maison de Mlle Blythe où des demoiselles raffinées distraient une clientèle triée sur le volet. Pour lui qui refuse tout attachement, c’est la meilleure solution, car une maîtresse attitrée serait beaucoup trop envahissante. Les femmes sont si exigeantes et manipulatrices ! Toutefois il va faire une exception pour la douce Priscilla, qu’il finit par installer chez lui. Bien sûr, il n’est pas question de sentiments entre eux, même si leurs étreintes sont de plus en plus passionnées. Et, le jour où elle s’en va, Gerald réalise qu’elle a laissé un vide immense dans sa vie…

 

Mon avis:

Ayant grandement aimé la « Saga des Bedwyn », écrit par cette auteure, je continue ma découverte de ses romans avec ce one-shot publié dans la collection « Les introuvables » de chez J’ai lu pour elle. On y fait la connaissance de Priscilla Wentworth, alias Prissy. Cette jeune femme se voit contrainte de fuir les membres de sa famille qui la maltraite, après les décès prématurés de son père et de son frère. Son cousin ne veut point s’occuper d’elle, et lui fait bien comprendre. Afin de retrouver sa liberté, elle prend la route vers Londres pour retrouver son ancienne préceptrice, qui y tient une école. Mais l’école en question est bien différente de ce que pensait Priscilla. Madame Blythe tient une maison close. Une liberté qui a un lourd prix, mais dont elle fait finalement le choix: elle vendra son corps, contre un salaire et un endroit où loger. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Sir Gerald Stapleton, une relation qui leur réservera bien des surprises…

En premier lieu, j’aimerais signaler qu’on a encore une fois, un résumé en quatrième de couverture, qui nous dévoile en fait toute l’histoire qui nous attend avec ce roman… C’est bien dommage de laisser passer ça, puisque l’on s’attend à plus et notre souhait ne sera pas exaucé. Mais revenons à notre intrigue et nos personnages. Comme le dit l’auteure en première partie, il est assez rare de voir des romances où l’on a affaire à une prostituée et un baron. ça lui donne de l’originalité. Priscilla n’est pas née dans la rue, comme les autres demoiselles, elle a reçu une éducation de dame, et c’est par choix qu’elle a fini par devenir ce qu’elle est maintenant. Elle en est bien consciente, et distingue bien ces deux personnes d’elle-même. Il y a ainsi Prissy et Priscilla. Assez vite, on ne peut que s’attacher à ce personnage qu’on apprend à découvrir au fur et à mesure, et qui se révèle forte. A ses côtés, on trouve Gerald un gentleman qui n’a pas eu une enfance facile, et qui s’en voit marqué aujourd’hui. Il a un côté quelque peu ingénu et pas sûr de lui, il met ainsi beaucoup de temps à analyser son quotidien fait de routines. Il finit par s’attacher à Prissy et lui demande d’être sa maitresse. Il compte l’entretenir parfaitement, et aussi selon ses envies. Leur attirance grandira au fil des mois, sans que chacun la dévoile. Avec Prissy, on voyagera dans la littérature, et notamment avec Orgueil et Préjugés et Robinson Crusoé. J’ai bien aimé les discours sur les personnages, ça m’a bien fait sourire.

La romance est sympathique et se lit très vite. Mais clairement, elle manque de piquant. On passe tout de même un bon moment de détente, avec ce couple pas comme les autres, qui met du temps à se dévoiler.   

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #16

actu period drama

 

Rebecca

Retrouvez le 21 octobre sur Netflix, une adaptation moderne du roman gothique de Daphné Du Maurier avec Armie Hammer, Lily James et Kristin Scott Thomas.

En Angleterre, une jeune mariée s’installe dans le grand domaine familial de son époux, où elle se retrouve poursuivie par l’ombre obsédante de Rebecca, la première femme défunte de son mari.

Rebecca

Rebecca

RebeccaRebecca

 

The Pursuit of Love

Adaptation en 3 épisodes du roman La Poursuite de l’amour de Nancy Mitford, la mini-série est prévu sur la BBC pour 2021. Signée Emily Mortimer, on retrouve au casting Lily James, Andrew Scott, Emily Beecham, Assaad Bouab et Dominic West.

Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde, les péripéties amoureuses de Lisa Radlett. Aînée d’une riche famille anglaise, au gré de ses rencontres, elle va connaître les bouleversements sociaux et politiques de la première moitié du XXème siècle.
The pursuit of LoveThe Pursuit of LoveThe Pursuit of LoveThe Pursuit of LoveThe Pursuit of LoveThe pursuit of Love

 

Barbare

Nouvelle production de Netflix, la série Barbare revient sur le conflit opposant l’Empire romain aux tribus germaniques, en l’an IX après Jésus-Christ. Côté casting, on retrouve Jeanne Goursaud, Laurence Rupp et David Schütter, tandis que la réalisation est confiée à Jan Martin Scharf et Arne Nolting. La série s’articulera en six épisodes, disponibles dès le 23 octobre.

A travers le prisme de la Bataille de Teutobourg en l’an 9 après Jésus-Christ, le destin de trois jeunes gens qui de l’innocence à la culpabilité, de la loyauté à la trahison et de l’amour à la haine.

 

Persuasion

Après Emma, au tour de Persuasion d’avoir une nouvelle adaptation au cinéma. Chef d’œuvre de Jane Austen, le film sera réalisé par Mahalia Belo (The Long Song). Actuellement nous avons peu d’information concernant une date de sortie, ou le casting complet, mais on sait que le rôle de Anne Elliot sera confié à l’actrice Sarah Snook

 

The Essex Serpent 

Adapté du roman de Sarah Perry, « The Essex Serpent » verra le jour sous la forme d’une mini-série, pour la plateforme Apple TV+. Keira Knightley incarnera le personnage principal, Cora Seaborne, une femme férue de paléontologie et récemment veuve, après des années d’un mariage abusif. Elle quitte alors le Londres victorien pour s’installer dans le petit village d’Aldwinter dans l’Essex, intriguée par une superstition locale selon laquelle une créature mythique connue sous le nom de serpent de l’Essex serait revenue dans la région.
Acclamé par la critique littéraire, « Le serpent de l’Essex » raconte en creux la fin de l’ère victorienne, les débuts de l’émancipation féminine, et réfléchit aux liens entre science et religion. Il fut élu Livre de l’année par les British Book Awards en 2016.
L’adaptation est produite par See-Saw Films, une compagnie à qui l’on doit des succès critiques tels que Le discours d’un roi ou Top of the lake. C’est la scénariste Anna Symon qui sera en charge de l’écriture, tandis que la réalisation a été confiée à Clio Barnard (Le géant égoïste, Dark River). Les deux seront producteurs exécutifs, aux côtés de Keira Knightley, Jamie Laurenson, Hakan Kousetta, Patrick Walters, Iain Canning et Emile Sherman.

 

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

Prisonnière de son amour de Romane Rose

xcover-5395

Éditeur : Autoédité
Pages : 334 pages
Parution : 5 Décembre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Sur ordre de son roi Henri VII, Harald chevalier sans terres se doit d’épouser Kathleen, fille du seigneur Woolton décrété traître envers la couronne et pendu haut et court. Il reçoit dans la corbeille de mariage la dangereuse mission d’éradiquer les renégats et de conquérir la Gardienne du Nord, Silkoch, la forteresse austère. Il ne peut se douter du piège tendu pour le perdre, ni même imaginer que sous ses airs d’idiote, une redoutable adversaire se dressera face à sa volonté. Qui gagnera la bataille du cœur ?

 

Mon avis:

Voici le premier livre que je lis de l’auteure, et on peut dire que c’est très prometteur !

L’histoire nous emmène en Angleterre à l’époque de la guerre des Deux-Roses, sous le règne d’Henri VII. Afin de remercier un chevalier qui lui a sauvé sa vie, le roi le promet en mariage, et lui offre ainsi des terres et un titre de Comte au premier enfant né. Harald s’attendait à bien autre chose. Epouser une fille squelettique, froide et fille d’un traitre… D’autant plus qu’il aura aussi pour mission d’aller sur les terres de Gardienne du Nord à Silkoch, et d’y maitriser la rébellion qui y règne. Kathleen pour sa part, voit ce mariage forcé comme une libération. Elle se sent oppressée à la cour, et à hâte de retourner sur ses terres, même si elles abritent de lourds secrets. Nos héros seront-ils faire face aux surprises qui les attendent !?

Ce roman nous offre une histoire au plus proche des personnages, qu’on apprend à découvrir au fil des pages. Leur première rencontre est certes difficile. Qui dit mariage arrangé, dit qu’il n’est pas souhaité. D’autant plus que chacun craint pour sa vie, pour diverses raisons. Grand combattant, Harald est assez têtu, et ne sait comment se comporter avec Kathleen, qui ne cesse de le fuir. Tout comme lui, elle en a peur. Peur qu’il se débarrasse d’elle, et que seul le domaine qu’il lui est octroyé l’intéresse. Entre secrets, complots et trahisons, l’auteure nous offre une intrigue musclée. J’avouerais que des fois, j’ai eu envie de secouer nos deux héros. Kathleen en début d’ouvrage, se cache dans un rôle afin de s’effacer. Mais plus les chapitres avancent, et plus on a envie de savoir ce qu’il lui est arrivé. On ne peut que se douter que son passé est lourd, et c’est bien le cas. Elle se révèle être une héroïne forte, et qui sait se relever. Elle le prouvera mainte et mainte fois dans ce roman. J’ai vraiment adoré l’héroïne. Quant à Harald, on peut dire qu’il est assez doué pour mettre les pieds dans le plat ! Il ne fait qu’empirer sa situation auprès de Kathleen, et sans s’en rendre compte. Un petit jeu du chat et de la souris, s’en suit. D’autres personnages interviennent régulièrement dans l’intrigue, et sont tout aussi passionnant. Margaret a un certain don pour nous énerver; quant à Hugo et John, les amis de Harald, ils auront un rôle très important. J’ai aimé les suivre. Mais il ne faut pas oublier nos amis animaux, comme Attila, Hartane ou Finn. Quant aux contextes historiques et politiques, il n’est pas oublié tout au long du roman, avec des rebondissements à prévoir, et une présence du souverain, et d’une passation de pouvoir pas évidente. Il doit asseoir son autorité, sans créer de conflits supplémentaires.

En bref, une très belle romance historique que j’ai apprécié découvrir, autant pour la plume de l’auteure qui m’était inconnue, que pour l’intrigue qui nous est contée. Juste petit bémol, sans gravité pour la lecture, je n’aime pas du tout la couverture ! Mais bon, une fois la page tournée, on ne la voit plus !!!  

note 4 étoiles

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

Les demoiselles du Cap Fréhel de Léna Forestier

Les demoiselles du Cap Fréhel de Léna Forestier

Éditeur : Harlequin
Pages : 320 pages
Parution : 1er avril 2020
Tome : 01/??
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Manoir de Keroual, Bretagne, An II (1794)

Ses lèvres étaient tièdes et soyeuses, au point qu’Anne eut envie d’y mordre doucement. Envie d’être audacieuse, en cette période de troubles qui faisait de demain un horizon incertain. Demain avait de toute façon une saveur d’interdit, tout comme Malo Jakez, cet homme incroyable, ancien corsaire du roi et conteur émérite à qui elle mentait depuis leur rencontre houleuse sur la lande. Car Malo incarnait tout ce qu’elle exécrait et portait le flambeau d’une République qui avait ruiné les siens. Un homme à qui elle ne pourrait jamais se lier, à moins de vouloir en perdre la tête pour crime de chouannerie…

 

Mon avis:

« Les demoiselles du Cap Fréhel » est le premier roman qui inaugure la nouvelle collection « Aliénor » de chez Harlequin, qui met en avant des romances historiques françaises. L’intrigue nous emmène en Bretagne, à l’époque de la Révolution Française. Les chouans se révoltent contre la République, alors que Marie-Antoinette et Louis XVI ont été guillotiné. La noblesse a perdu de nombreux privilèges, et des changements sont en cours avec Danton et Robespierre. Malo Jakez est alors envoyé par la Convention afin de trouver et d’exécuter les dernières têtes pensantes du mouvement royaliste. C’est ainsi qu’il rencontre Anne de Keroual, une ancienne noble qui va bouleverser son quotidien et ses idées.

Anne est une jeune femme au grand courage et forte de ses convictions. Suite à l’abolition des privilèges, elle doit apprendre à gérer sa nouvelle vie dans cette France post-révolutionnaire. Ses frères ont d’ailleurs perdu leur titre de comte et leur héritage. La gestion du domaine familiale lui est confiée, et bien des tourments l’attendent. Et c’est par pur hasard qu’elle croise Malo, et s’en suit malentendus et quiproquos. Revenant tout juste dans sa région natale pour appliquer les nouvelles mesures auxquelles il croit, et étouffer la rébellion Chouanne, Malo lui cache dans un premier temps son identité. Les deux personnages sont très intéressants à suivre, et se dévoilent au fur et à mesure. L’histoire est rythmée et avance de rebondissements en rebondissements. Le personnage d’Anne m’a particulièrement plu. Elle sait ce qu’elle veut, et elle a su me captiver. Malo, est de son côté très intriguant, et le reste pendant une bonne partie du roman. L’auteure sait ainsi nous tenir en haleine dans ce contexte historique, politique et social tendu. On tourne les pages avec très grand plaisir, toujours au plus proche de l’Histoire de France.

Un premier roman très intéressant, qui inaugure parfaitement cette nouvelle collection.

 

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

Passions Londoniennes, tome 3 : James de Aurélie Depraz

41i9nksdzxl

Éditeur : Autoédité
Pages : 337 pages
Parution : 21 Juin 2020
Tome : 03/03
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Angleterre, 1821

Aylana est désespérée. La vie de son frère John ne tient plus qu’à un fil, et la seule solution qu’il lui reste est d’en appeler… à la clémence du roi.
Elle. Une roturière. À qui Sa Majesté n’accordera pas même l’ombre d’une audience. Et pour qui Elle ne lèvera pas l’ongle du petit doigt. À moins…
À moins de l’approcher grâce à l’un de Ses plus fidèles compagnons de débauche, qui jouit de Son estime et de Sa plus grande confiance : James Eastlake. James Eastlake, auquel son frère, le duc de Somerset, la recommande avec réticence. James Eastlake, qui traîne derrière lui une réputation exécrable. James Eastlake, qui l’a même offensée il y a plusieurs années. James Eastlake, enfin, qui n’acceptera jamais de l’aider, au vu de l’affront qu’elle lui a elle-même fait subir en retour à l’époque.
James Eastlake… qui reste son seul espoir, malgré tout.
Aylana n’a pas le choix. Elle ira à Londres. Elle trouvera cet homme. Et elle le suppliera d’intercéder en sa faveur. Et ce, quel qu’en soit le prix.

 

Mon avis:

Place au dernier tome de cette trilogie, qui sera un coup de cœur pour moi au grand complet ! James est donc le petit dernier de cette équipe infernale, qui ne nous a pas encore dévoilé ses secrets, et son histoire. Jeune noble, comme son ami Alexander, il n’a point envie de se marier, et d’appartenir à une seule femme. Il aime trop les femmes pour en avoir qu’une seule dans son lit, et tout le monde le sait, jusque dans les journaux. Il enchaîne ainsi les histoires, et aime vivre dans le luxe, ce qui contrarie bien sa mère. Jusqu’au jour où Alyana arrive dans sa vie pour lui demander de l’aide. Solliciter l’aide d’un libertin connu, quelle drôle d’idée, mais elle n’a pas le choix, il en va de la vie de son frère qui risque la mort. Seul lui peut l’aider, grâce à ses relations avec le roi. Une aventure qui va emmener nos deux héros pas là où ils s’attendaient…

Quelle magnifique trilogie qui a su m’emporter jusqu’à la fin. Même si avec James, on peut très bien s’attendre à ce qu’il va se passer, hé bien il peut quand même nous surprendre ! Fils de duc, ce dernier vit dans l’opulence. Entre ses sorties avec ses amies, sa passion pour l’art, et les belles femmes, il ne s’ennuie pas. A ses côtés, on retrouve Alyana, une jeune fille de basse extraction mais cultivée, qui a travaillé en tant que dame de compagnie, et aujourd’hui enseignante. C’est aussi une féministe, passionnée par Mary Wollstonecraft, une femme de lettre et philosophe, mère de Mary Shelley (Frankenstein). Comme toujours, j’adore toutes les références historiques que nous glissent l’auteure dans ses romans. Et encore une fois, nous sommes gâtées entre Napoléon, George IV, Casanova, la passion de nos deux héros pour l’art, mais aussi la continuité de la révolution industrielle, on a de quoi se documenter. Mais revenons à notre intrigue et nos héros, dont on pourrait penser que tout opposent, mais finalement ils ne sont assez complémentaires. Aylana est certes jeune et innocente, mais c’est aussi une femme au grand courage, et qui est prête à tout pour sauver la vie de son frère. Certes, elle éprouve des craintes, mais elle a toujours combattue dans la vie, et ne va pas s’arrêter là. James en est d’ailleurs impressionné, et elle ne se laisse pas faire quand il la provoque. Et forcément il aime ça. Mais il est vrai que sa requête n’est pas évidente, d’autant plus que le Roi est comme lui, un homme à femmes. Il va pourtant l’aider, et ils vont ainsi apprendre à se connaitre, et développer ensemble leur passion pour l’art.

Encore une très belle romance, rythmée et riche en révélation, qui a su me captiver. Je pense qu’Aylana est mon personnage féminin préféré de cette trilogie, suivi de Jay, pour le personnage masculin. J’ai vraiment adoré chacun des romans. Alors, si vous ne connaissez pas, lancez vous !

note 5 étoiles