Bande dessinée, Livres

Quatre soeurs (BD), tome 1 : Enid de Malika Ferdjoukh et Cati Baur

couv14698623

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 151 pages
Parution : 8 Janvier 2014
Tome : 01/04
Format: Bande-dessinée
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Orphelines depuis peu, les soeurs Verdelaine vivent à la Vill’Hervé, une grande maison en bord de mer. Enid, c’est la plus jeune, celle qui ne comprend pas vraiment les choses de l’amour, celle que personne ne croit quand elle dit qu’elle a entendu un fantôme hurler dans le parc. Ni Geneviève, ni Hortense, ni Bettina… Pas même Charlie l’aînée qui s’occupe de toute la petite tribu.

 

Mon avis:

Cette bande dessinée est adaptée de la série de romans « Quatre sœurs » de Malika Ferdjoukh, que je n’ai pas encore lu. Ce premier tome est consacré à Enid, la plus jeune des cinq sœurs, qui ont entre neuf et vingt-trois ans. Orphelines depuis le tragique accident de leurs parents, elles vivent ensemble seules à Vill’Hervé. Il s’agit d’un grand manoir isolé au bord d’une falaise qui surplombe la mer. Au fil des pages, on suit le quotidien de cette fratrie.

Enid, du haut de ses neuf ans, a une imagination débordante. Je me suis tout de suite sentie proche de son personnage, et j’ai bien rigolé. J’ai aussi aimée son côté curieuse et aventurière. Même si elle est l’héroïne centrale de ce tome, on découvre également ses quatre autres sœurs. Et autant dire, elles ont toutes des caractères bien différents ! Au fil de l’histoire, on va suivre différentes intrigues : l’arrivée d’une sixième fille nommée Colombe et la découverte de mystérieux fantômes et de leurs secrets. L’histoire est assez rythmée, mais aussi douce et comique. J’ai globalement passé un bon moment en leur compagnie, mais du côté du graphisme de la BD, je n’ai pas spécialement de coup de cœur. Elles sont bien réalisées, mais ne m’enchantent pas plus que ça.

3,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Astrid Bromure, tome 1 : Comment dézinguer la petite souris de Fabrice Parme

couv54906239

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 40 pages
Parution : 15 Avril 2015
Tome : 01/…
Format: Bande-dessinée
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Astrid vient de perdre une dent, et découvre à cette occasion la légende de la petite souris… les versions proposées par son entourage différent tellement qu’elle n’en croit pas un mot. Pour le prouver, elle décide de mettre en place de savants pièges pour la capturer, échoue mais… Stupéfaction : la petite souris lui a déposé un tube de dentifrice sous son oreiller. Elle existe donc ! Astrid extrêmement motivée va tout faire faire pour résoudre le mystère du dentifrice et capturer sa première amie.

 

Mon avis:

Quel super moment de rigolage et de détente passé avec Astrid !

Cette jeune fille habite dans une maison haut perchée sur un building. Ces parents ne sont pas là, et elle s’ennuie. Heureusement le personnel est là pour lui tenir compagnie. Mais autant dire que le majordome et la dame de ménage ont quelques difficultés à trouver des activités qui puissent la motiver et surtout l’amuser. Alors qu’elle est sur le point de perdre une dent, ils lui parlent de la fameuse petite souris. Mais Astrid n’y croit pas le moins du monde, et elle compte bien leur prouver qu’elle n’hésite pas cette petite souris. D’ailleurs comment elle ferait pour récupérer les dents, pourquoi mettre une pièce de monnaie… ? Et c’est là que l’aventure commence !

Astrid est une jeune fille très curieuse et intelligente. Elle ne croit pas à ces histoires d’enfants, et elle n’en est plus une, elle est une grande fille maintenant. Et elle compte bien le prouver ! On s’attache ainsi très vite à Astrid, et qu’est ce qu’on rigole. Les dessins sont aussi très doux, et j’ai apprécié aussi les personnages secondaires, ainsi que le chien et le chat qui jouent aussi un rôle dans cette histoire. Ce premier tome m’a vraiment conquise, j’en garde un super souvenir et j’ai hâte de dévorer les suivants.

5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Monet : Nomade de la lumière de Salva Rubio et Ricard Fernandez

couv50026510

Éditeur : Le Lombard
Pages : 112 pages
Parution : 17 Mars 2017
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Roman graphique, biographie

Lien Amazon

 

L’histoire:

Du Salon des Refusés au mouvement des Impressionnistes, de jeune peintre désargenté à grand bourgeois tutoyant les huiles, du mari à l’amant… la vie de Claude Monet fut pour le moins plurielle. Chef de file, à son cœur défendant, d’un mouvement qui bouleversa la vision de la peinture au XIXe siècle, l’homme n’est finalement resté fidèle qu’à une seule quête : celle de la lumière absolue, qui viendrait éclairer toute son oeuvre de sa perfection. Salva Rubio et Ricard Efa nous racontent aujourd’hui les aléas de cette recherche, dont Monet paya le prix autant qu’il l’encaissa, à travers un somptueux roman graphique.

 

Mon avis:

Etant une grande fan du courant impressionniste, je ne pouvais qu’aimer ce roman graphique, et cela a été le cas. Au fil des pages, on revit les grandes étapes de la vie de cet artiste en devenir. On fait ainsi la connaissance avec d’autres grands noms, comme Zola, Renoir, Manet, Pissarro, Cézanne, Degas… Et c’est un très bel hommage qui lui est rendu via cet ouvrage. En plus de ces œuvres mythiques, on découvre un peu plus l’homme et les divers combats qu’il a du mener. Sa vie n’a certes pas été facile.

Les illustrations sont très douces et poétiques. On y découvre des reproductions de ces tableaux durant la narration. A la fin de l’ouvrage, il y a quelques pages explicatives sur les œuvres cités. Quitte à faire une biographie, j’aurais aimé un peu plus de détails sur les œuvres. C’est mon seul petit bémol qui n’entache en rien à ce super roman.

PS: Je vous réserve une petit surprise demain, en rapport avec cet ouvrage !

4,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

La boîte à musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient de Carbone et Gijé

couv45126750

Éditeur : Dupuis
Pages : 56 pages
Parution : 26 Janvier 2018
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l’intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu’un lui fait signe et lui demande de l’aide. Dès lors, en suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable… Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d’Andréa et de son frère Igor, est gravement malade… Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L’eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s’occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne… avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père.

À moins que tout cela ne fût qu’un rêve… ou pas !

 

Mon avis:

J’avoue que dès que j’ai vu la couverture, j’avais déjà craquée ! Elle est tellement superbe !

Avec cette BD, on fait la connaissance de Nola, une petite fille qui vient d’avoir 8 ans, et qui vient tout juste de perdre sa maman. Elle lui manque beaucoup, comme à son papa. Pour son anniversaire, il décide de lui offrir un cadeau particulier. C’était un objet très important pour sa maman: une sublime boule à neige qui fait aussi boîte à musique. Mais c’est aussi et surtout une porte vers un monde merveilleux et fantastique. Alors que Nola voit un « Au secours » s’afficher dans la neige, et une petite fille lui faire de grands appels, Nola ne peut qu’y répondre. Voilà comment commence la folle aventure, ou de nombreuses surprises l’attendent.

J’ai tout de suite été charmé par les aventures de Nola, et je me suis laissée embarquer dans ce nouveau monde de Pandorient à vitesse grand v. L’entrée m’a fait penser à Narnia, où les enfants entrent via une armoire. Ici la porte d’entrée est cette boite à musique, que beaucoup souhaiterait avoir j’en suis sûr ! Le monde qui s’ouvre à nous est merveilleux. De nombreuses créatures fantastiques y vivent. Mais Nola n’a pas le temps de poser des questions et d’admirer le paysage. Sa nouvelle amie a besoin de son aide, et rapidement. En plongeant dans ce monde, Nola ne se doutait pas que sa maman y était déjà allée. Elle va ainsi rencontrer d’autres personnes qui lui feront se sentir encore plus proche d’elle. Maintenant c’est à Nola de continuer ce que sa maman a entrepris.

J’ai tellement été happé par cette BD, que quand la fin est arrivée j’étais presque déçue. J’ai d’autant plus grande hâte de connaitre la suite, et surtout ce monde dont on ne connait pas grand chose. Mais on se doute à la fin de cette lecture, qu’il a beaucoup à nous raconter. En plus de ses habitants, des créatures que l’on connait à peine, on ressent une atmosphère de danger avec des interdits.

Bref, une première partie qui nous donne l’eau à la bouche ! J’en redemande !

4 étoiles

Bande dessinée, Livres

Le grand méchant renard de Benjamin Renner

couv8366841

Éditeur : Delcourt
Collection: Shampooing

Pages : 192 pages
Parution : 25 Janvier 2015
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire :

Un renard chétif tente de se faire une place de prédateur face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle. Il a trouvé une stratégie : il compte voler des œufs, élever les poussins, les effrayer et les manger.

 

Mon avis :

Avec Le Grand Méchant Renard, entrez dans un monde plein douceur et d’amour. Dès les premières pages, on ne peut s’empêcher de rigoler et de s’attendrir devant les personnages, tous les uns aussi touchant.  On passe un pur moment de bonheur à suivre les péripéties de notre renard, et à se demander comme il va s’en sortir. Une fois que nous sommes entré dans l’histoire, on est happé jusqu’à la fin.

Ce livre est un régal autant pour l’histoire que pour les illustrations parfaitement réalisées.

Pour information, l’histoire existe aussi en film, et j’ai hâte de le découvrir !

 

5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Peter Pan, tomes 05 et 06 : Crochet / Destins de Régis Loisel

couv54717334

Éditeur : France Loisirs
Pages : 120 pages
Parution : 8 Janvier 2014
Tome : 03/03
Format: Bande-dessinée
Genre: Fantastique
Lien Amazon – Tome 5
Lien Amazon – Tome 6

 

L’histoire:

Insaisissable Peter Pan ! Le capitaine Crochet continue de poursuivre le fameux héros qui s’est réfugié sur l’île avec ses amis. Mais un crocodile va donner bien du fil à retordre au pirate…
Suite et fin de cette libre adaptation en BD pour adultes des aventures du célèbre petit garçon qui refuse de grandir. Le chef-d’oeuvre de Loisel !

 

Mon avis:

Dernière partie des aventures de Peter, où l’on découvre le capitaine avec son fameux crochet, le crocodile Tic Tac, et les enfants perdus.

L’histoire est toujours aussi rythmée, on passe de rebondissement en révélation. Peter continue sa métamorphose en Peter Pan, et je n’imaginais pas les choses arriver comme ça. Le petit garçon a bien changé depuis le premier tome. Même si certains traits de son caractère sont toujours là, je n’ai pas vu arriver cette fin. Régis Loisel surprend avec l’adaptation de ce conte. Mais je reste quand même un peu septique, avec notamment la présence de Jack l’éventreur, et cette conclusion très sombre qui peut donner un sentiment de malaise. Finalement je trouve cette adaptation beaucoup trop noire à mon gout.

2,5 étoiles

 

Bande dessinée, Livres

Peter Pan, tomes 03 et 04 : Tempête / Mains rouges de Régis Loisel

couv23337938

Éditeur : France Loisirs
Pages : 120 pages
Parution : 8 Janvier 2014
Tome : 01/03
Format: Bande-dessinée
Genre: Fantastique
Lien Amazon – Tome 3
Lien Amazon – Tome 4

 

L’histoire:

C’est dans cet album ? qui se déroule dans le Londres de la fin du XIXe siècle ?, que les choses vont vraiment prendre forme : ici l’on découvre comment Peter révèle définitivement sa part d’ombre, et surtout comment il devient Peter Pan…

 

Mon avis:

Les aventures de Peter continuent, et elles sont riches en action. Le capitaine Crochet ne ménage pas le peuple imaginaire, et il va falloir trouver des solutions. On fait la connaissance d’autres personnages bien connus, mais aussi de nouvelles créatures fantastiques.

On retrouve cet univers toujours aussi sombre, mais avec quelques notes de lumière, par les réflexions qu’il apporte. L’intrigue est toujours bien menée, les personnages évoluent pour notre plus grand plaisir. Peter grandit grâce à ses responsabilités, même s’il adopte quelques stratégies douteuses et quelques peu effrayantes des fois. Il arrive tout de même à garder sa joie de vivre, qu’on peut lui connaitre dans le dessin animé Disney, malgré les événements tragiques qu’il s’apprête à vivre. On découvre d’ailleurs l’origine du nom de Peter Pan.

Une BD assez noire qui continue sur sa lancer.

3 étoiles

Bande dessinée, Livres

Peter Pan, tomes 01 et 02 : Londres / Opikanoba de Régis Loisel

couv22418215

Éditeur : France Loisirs
Pages : 120 pages
Parution : 8 Janvier 2014
Tome : 01/03
Format: Bande-dessinée
Genre: Fantastique
Lien Amazon – Tome 1
Lien Amazon – Tome 2

 

L’histoire:

Par une nuit d’hiver, assis sur de vilaines planches en bois à l’extérieur d’une maison, un petit garçon est plongé dans la lecture d’un livre de mythologie grecque. Il s’appelle Peter. Nous sommes à Londres, en 1887. Il fait un froid glacial. Soudain, un trait de lumière jaune vient terminer sa course sous son capuchon. Peter croit avoir capturé une étoile filante. En vérité, il s’agit d’une minuscule créature vivante. Une fée… Ravissante, coquette et terriblement susceptible. Et quand cette fée jette une poignée de poussière dans les yeux du petit garçon, celui-ci se met à voler dans les airs, par-dessus les toits londoniens couverts de neige…

 

Mon avis:

Avec cette bande dessinée, Régis Loisel revisite l’histoire de Peter Pan, dans une version beaucoup plus adulte.

Avant de devenir le célèbre Peter Pan, on fait la connaissance de ce jeune garçon vivant dans les bas-fonds de Londres, où le froid hivernal est bien présent. Même si sa vie est dure, Peter a toujours su rendre sa vie plus agréable, grâce à ses multiples histoires qu’il sait inventer. Mais alors que cet univers des plus sombres règne, la fameuse fée Clochette fait son entrée, et annonce des aventures époustouflantes.

Cette adaptation s’annonce beaucoup plus sombre, notamment dès les premières pages, avec la présentation de Londres: la misère, la pauvreté, la traîtrise…, et la découverte d’une partie du pays imaginaire, où l’on n’a pas envie de mettre les pieds. L’intrigue est bien menée, et nous tient en haleine. Concernant le graphisme, je dirais que je n’accroche pas trop à Clochette. Il est vraiment que quand on la voit, on est très loin de Disney ! Pour la suite, il est très réaliste est intéressant. Je suis curieuse de voir comment va évoluer la suite de l’histoire.

3 étoiles