Bande dessinée, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

La fille maudite du capitaine pirate, tome 3 de Jeremy A. Bastian

Éditeur : La Cerise
Pages : 48 pages
Parution : 12 Novembre 2021
Tome : 03/04
Format: Album
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Plus bas, toujours bas… la fille maudite du capitaine pirate plonge au plus profond des mers de l’Omerta, toujours en quête de son père. Guidée par le sabre du Danois noir, croisant dangers et nouveaux alliés, vers le secret que cache la caverne au fond de la faille ! Dans cette suite tant attendue de la série qui l’a fait découvrir, Jeremy Bastian déploie tout son talent pour nous embarquer plus loin encore dans cet univers d’une richesse infinie.

 

Mon avis:

De retour auprès de la fille du capitaine pirate, qu’on a laissé précédemment aux portes de la grotte du Diable. Mais quelle aventure va-t-il encore lui arriver…

C’est toujours un plaisir de se replonger dans cette sublime bande dessinée qui commence directement dans l’action. Notre héroïne est plus motivée que jamais à retrouver son père, et est prête à tout. L’enquête continue avec quelques révélations, mais il est vrai que je m’attendais à en apprendre plus…

Ce troisième tome est encore plus court que le précèdent, et l’intrigue apparait de plus en plus décousue et stagne. Niveau graphique, nous sommes servis. Deux doubles pages riches en détails sont même insérées dans l’ouvrage. Le travail réalisé est toujours aussi époustouflant et déroutant. Devoir tourner sa lecture dans tous les sens pour pouvoir lire une phrase entière, ou appuyer dans le centre du livre pour réussir à en lire une autre… c’est peut-être pousser un peu loin. Bien que ce soit toujours un régal à regarder.

J’ai tout de même passé un bon moment, et j’ai d’autant plus hâte de connaitre la suite et la fin de cette histoire.

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Petits secrets et grandes histoires de corsaires de Dani Fano et Guillermo Gonzalez

Éditeur : Petit à Petit
Pages : 64 pages
Parution : 24 Septembre 2021
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

XVIe siècle, Espagne. Dans une auberge à l’ambiance enflammée, marins et corsaires se réunissent pour partager leurs aventures. Entre voyages périlleux en terres inconnues, tempêtes et batailles sanglantes entre navires, leurs journées ne sont pas de tout repos… Chaque chapitre est complété par un documentaire illustré qui présente le quotidien des marins et des corsaires ainsi que les grandes expéditions et découvertes navales de l’époque. Ce Docu-BD vous donnera envie de prendre le large !

 

Mon avis:

Ce docu-BD nous propose de nous divertir grâce à une intrigue sur les aventures multiples de corsaires basques, ainsi que de nous éclairer sur leurs vies, coutumes et histoire. Alors, à l’abordage !

Le récit se déroule dans une auberge du Pays Basque, où des corsaires se réunissent et content leurs expéditions. La première nous emmène à Terre-Neuve, où la chasse à la baleine est courante. On en découvre ensuite plus sur la guerre de course et ses pratiques, ainsi que sur les mythes et légendes qui peuplent les grandes eaux. Le destin de ces hommes qui s’engagent est difficile et les représailles le sont tout autant, mais aussi pour leurs prisonniers lors de la conquête aux esclaves.

En résumé, nombreuses thématiques sont détaillées et complétées par une double page d’information. Des mini biographies de corsaires célèbres sont à découvrir, comme des œuvres d’art d’époque. Des techniques courantes nous sont expliquées, comme le choix de faire échouer son navire pour sauver son équipe. Et pour enrichir notre curiosité, des conseils lectures sont ajoutés.

Même s’il existe un fil conducteur et des personnages communs, il s’agit bien d’un docu-bd et non d’une bande dessinée classique. L’histoire est clairement ciselée, ce qui n’est pas dérangeant mais peut être déroutant en début de lecture. Je tiens aussi à signaler que le texte n’est pas adapté à un public jeunesse. Une méthode de torture est par exemple expliquée dans les pages documentaire et évoquée dans l’intrigue (à savoir qu’on peut faire le choix de ne pas la lire, il y a un titre qui nous prévient !)

Grâce à cette lecture, je connais maintenant plus de choses sur les corsaires. Elle permet une bonne entrée en matière et aussi compléter ses connaissances.

Bande dessinée, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

La fille maudite du capitaine pirate, tome 2 de Jeremy A. Bastian

Éditeur : La Cerise
Pages : 72 pages
Parution : 8 Septembre 2016
Tome : 02/04
Format: Album
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

La Fille Maudite du Capitaine Pirate poursuit sa quête labyrinthique à la recherche de son père, un capitaine pirate des obscures mers d’Omerta, dont elle n’a jamais connu le nom ni le visage. Voici enfin le second volet de l’œuvre monumentale de Jeremy Bastian, sans équivalent dans la bande dessinée moderne. Empruntant aussi bien à Gustave Doré, Jerome Bosch ou Alfred Durer, les enluminures de Jeremy Bastian nous ouvrent les portes d’une constellation d’arrière-mondes imaginaires.

 

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver la fille maudite du capitaine pirate, qui était en mauvaise posture à la fin du premier tome, dans sa quête pour retrouver son père.

Bien entendu, le récit reprend là où il s’était arrêté en mer d’Omerta. Grâce à ses amis, Poivre d’As, le perroquet, et Halek et Haftu, les espadons en cuirasse, la jeune fille est secourue et prête pour de nouvelles aventures et péripéties. Scènes d’action et passages rigolos se mêlent, comme lorsqu’un capitaine qui a visiblement bu trop de rhum, se trompent entre les mots gruyères et cuillères ou pires tartes, pires rattes et pirates. Le fou rire est garantie. Et aussi ces scènes de combat où même le texte change d’orientation pour devenir vertical ou autre.

La mise en page et les dessins m’avaient déjà des plus impressionnés dans la première partie. Et c’est toujours le cas aujourd’hui. On passe au temps de temps à lire l’intrigue, qu’à regarder les illustrations sublimes.

Petite précision, on passe quand même d’un ouvrage pour le premier tome de 124 pages avec trois chapitres, à un ouvrage de 55 pages avec un seul chapitre… Surprenant… Si c’est pour que l’auteur illustrateur soigne aussi bien ces tomes suivants, je dis oui ! Ils nous offrent un travail de précision, que l’on peut scruter encore et encore, et découvrir de nouveaux détails. Encore une fois, bravo l’artiste !

En tout cas, j’ai hâte de lire le tome 3 qui justement m’attend dans ma PAL.

Bande dessinée, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

La fille maudite du capitaine pirate, tome 1 de Jeremy A. Bastian

Éditeur : La Cerise
Pages : 128 pages
Parution : 4 Avril 2014
Tome : 01/04
Format: Album
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Port Elisabeth, Jamaïque, 1728. La Fille Maudite du Capitaine Pirate part à la recherche de son père disparu, l’un des redoutés flibustiers des mythiques mers d’Omerta. Cette héroïne intrépide nous entraîne rapidement dans des aventures marines et même sous-marines, à la rencontre de pirates tordus et teigneux, de créatures mythiques et autres fantasmagories se déployant comme des poupées russes.

Sorte d’Alice au pays des pirates, ce récit rempli d’humour est servi par un dessin incroyablement détaillé que l’on croirait tout droit sorti d’une gravure du XIXe.

 

Mon avis:

Cette bande dessinée nous emmène en Jamaïque au XVIIIème siècle, où le gouverneur de Port Elisabeth se promène avec sa fille Appollonia. En chemin, elle fait la rencontre d’une jeune femme qui se dit « pirate ». Marquée par son échange avec cette dernière, la grande réception organisée pour son anniversaire va être un fiasco. Le gouverneur envoie alors quelqu’un pour chasser la jeune femme, qui aurait manipuler selon-lui sa fille. C’est là que commence les aventures de la fille maudite du capitaine pirate…

L’univers des pirates m’a toujours fasciné et quelle magnifique découverte que cette trilogie. Un petit air de Pirates des Caraïbes peut en sortir au début avec le trio gouverneur, pirates et jeune femme rebelle. Il est facilement oublié, l’intrigue ayant son propre charme et ses propres mystères. Naviguant sur les mers légendaires et oniriques d’Omerta, la fille maudite du capitaine pirate va rencontrer un certain nombre de créatures fantastiques. En compagnie de son fidèle perroquet Poivre d’As, elle espère retrouver son père qu’elle ne connait point.

J’ai trouvé l’histoire complètement addictive. On ne peut qu’enchainer les pages de cette bande dessinée tellement notre héroïne est passionnante et intrigante. Comme elle, on espère qu’elle va trouver la réponse à sa question, et on se demande jusque où va l’emmener sa quête. Bien entendu, cartes aux trésors, combats, mutineries, épaves, caches secrètes… tout ce qu’on attend à retrouver avec des pirates sont présents. Avec en plus une touche de fantasy où des personnages imaginaires sont intégrés, digne d’un Tim Burton ou d’Alice aux pays des merveilles. Et que dire des illustrations tellement magnifiques, minutieuses, comprenant plein de détails et surprises. Dessinées entièrement au crayon noir, elles nous font voyager. Bravo à l’auteur et artiste Jeremy A. Bastian. J’ai tellement hâte de me procurer les prochains numéros pour découvrir la suite des péripéties.

La fille maudite du capitaine pirate, tome 1 de Jeremy A. Bastian

D’autres extraits illustrés à découvrir sur mon compte Instagram !

Films

Le monstre des mers (The Sea Beast – Netflix)

Réalisateur : Chris Williams (II), Owen Chietsu Sullivan
Audio : Français
Durée : 115 minutes
Genre: Animation

.

L’histoire:

À une époque où des créatures terrifiantes parcourent les mers, les chasseurs de monstres sont de véritables héros. Et aucun n’est plus adulé que le grand Jacob Holland. Mais lorsque la jeune Maisie Brumble embarque sur son navire légendaire, il trouve en elle une alliée inattendue. Ensemble, ils se lancent dans un voyage épique à travers des eaux inexplorées, et entrent dans l’Histoire.

.

Mon avis:

Nouveau film d’animation signé Chris Williams (le coréalisateur de Vaiana), le monstre des mers nous emmène à la découverte des villages et des mers du Pacifique sud. A bord d’un bateau, nous suivons les aventures de légendaires chasseurs de monstres marins. Leur routine quotidienne est bien encrée : tuer des monstres pour protéger le peuple. Jusqu’à l’arrivée d’une jeune fille qui va finir par remettre en question certaines de leurs idées… 

Dès les premières minutes et au vu du scénario, j’ai tout de suite pensé à la trilogie Dragon, qui fait partie de mes dessins animés préférés. Ici les vikings sont remplacés par des pirates, et les dragons par des monstres marins. On retrouve tout à fait l’atmosphère, alors que la réalisation n’est pas du tout la même.

On est plongé directement dans l’action, les combats et la guerre continuent depuis des siècles contre ces créatures. Maisie est une jeune fille au grand caractère, courageuse et fille de chasseurs. Elle forme un super duo avec Jacob Holland, l’adjoint du Capitaine Crown. Son intervention va bouleverser bien des vies et des points de vues. Jacob la trouve des plus agaçantes, mais finit par s’attacher à Maisie. Il écoute finalement sa vision de cette guerre, et doute lui aussi.

Très vite, on s’attache aux personnages, dont les personnalités sont bien travaillées. Jusqu’aux personnages secondaires, comme Sarah Sharpe, qui est le second du capitaine. Les illustrations sont soignées et détaillées. Etonnamment, les monstres le sont beaucoup moins. Du côté de l’histoire, j’aurais aimé en connaitre un peu plus sur les monstres marins. Mais peut-être est-ce pour laisser le mystère pour une prochaine suite des aventures. 

En bref, j’ai passé un très bon moment à découvrir ce dessin animé. Toutes les clés sont là pour nous permettre de nous divertir, avec bien entendu des messages cachés ! 

Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Charlock, tome 5 : A la recherche du Tikki d’or de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

61ylneejqhl

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Pages : 80 pages
Parution : 22 Juin 2022
Tome : 05/??
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Océan Pacifique, 1657. Capitaine d’un bateau pirate, Charlock part à la recherche d’un mystérieux talisman, le Tikki d’or. Shaki le rat, Tropico le perroquet et Jackie le ouistiti l’accompagnent au péril de leur vie. À l’aventure, par mille chabords ! Par les moustaches de Charlock, encore une enquête à résoudre !

 

Mon avis:

Une nouvelle aventure se profile pour Charlock, et cette fois-ci parmi les pirates. Détendu avec ses amis sur le ponton de son bateau, il aperçoit soudain une épave et un chat en détresse. En ne faisant ni une ni deux, il part directement à la rescousse de cette âme perdue. Et quelle surprise pour Charlock de découvrir qu’il s’agit d’une jolie fille qui va lui faire monter le violet aux joues, et bien entendu l’entrainer dans de nouvelles épreuves !

Avec cet épisode, on retrouve notre duo star de la plume et du pinceau, Sébastien Perez et Benjamin Lacombe. Il nous emmène dans un univers que j’affectionne tout particulièrement, la piraterie. Et qui dit pirate, dit forcément trésor ! Le tikki d’or est justement un collier magique qui apporte chance à celui qui le porte. Et la nouvelle amie de Charlock qui ne le laisse pas indifférent, Vira, en a bien besoin. A coup de cartes et de mystères à éclaircir, la recherche de ce collier nous fait vivre un bon moment, où les rires, les jeux de mots et quelques notes d’action sont présents.

Quelque peu déçue du présent tome et surtout de sa conclusion, ce n’est pas du tout le cas avec celui-ci. Au contraire, j’ai bien rigolé ! Tout de même, je noterais qu’on prend plus la direction d’aventure à vivre avec Charlock et ses amis, que d’enquête à la Sherlock Holmes à résoudre…

note 3,5 étoiles

Album, Littérature française (France), Livres

Le pirate de cœur de Sébastien Perez et Justine Brax

Le pirate de coeur de Sébastien Perez et Justine Brax

Éditeur : Albin Michel
Pages : 32 pages
Parution : 4 Septembre 2019
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

La mer était calme. Il était temps pour Louis de prendre le large et de naviguer, seul, vers son destin.
Comme son père et son grand-père avant lui, il quittait sa famille pour devenir un grand pirate.
Mais écoutera-t-il son cœur pour trouver le vrai sens de sa vie ?

 

Mon avis:

Au fil des pages, on fait la connaissance de Louis, un jeune pirate qui suit la tradition familiale. Il vient tout juste de s’envoler vers son destin, pour suivre les traces de son père et de son grand-père, des pirates eux aussi. Ce petit garçon ne manque pas de courage pour devenir un pilleur de la mer. Mais voilà, on sent assez vite qu’il lui manque quelque chose, que lui-même n’arrive pas à trouver et identifier. Les rencontres se succèdent, et l’une d’elles sera déterminante pour l’avenir du jeune Louis.

J’ai bien aimé l’histoire qui est touchante. Très vite, on s’accroche au petit Louis, qu’on sent quelque peu mal dans sa peau. On sent qu’il se cherche, et on espère que son aventure lui permettra de trouver son chemin. L’intrigue est vraiment très intéressante, d’autant plus que je suis une grande fan de pirates depuis toute petite ! Mais je dirais qu’elle a un petit goût de trop peu. La conclusion se fait un peu trop vite à mon goût, même si elle est tout de même très bien amenée. Peut-être que je me suis trop attachée à Louis, pour le laisser déjà partir !

Du côté des illustrations, elles sont splendides et s’accordent parfaitement à la poésie du texte. J’aime les notes aztèques données aux dessins. Je pense forcement en cet instant à Pirates des Caraïbes et au fameux médaillon !

Le pirate de coeur de Sébastien Perez et Justine Brax

4 étoiles

Films

Pirates des Caraibes: La vengeance de Salazar

jc-pdc5-page-new

Studio : Walt Disney France
Acteurs : Johnny Depp, Javier Bardem, Geoffrey Rush, Brenton Thwaites, Kaya Scodelario
Réalisateurs : Joachim Rønning, Espen Sandberg
Audio : Anglais, Français
Durée : 123 minutes
Sortie : 6 Octobre 2017
Genre: Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

Résumé:

Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter…

 

Mon avis:

Grande amoureuse de la saga, je ne pouvais pas passer à côté de ce nouvel opus que j’ai eu la chance de voir en avant première. Comme tous les films, on se demande dès le premières minutes comment le capitaine Jack Sparrow va faire son entrée. Et comme toujours, elle est spectaculaire ! On retrouve notre pirate préféré dans des situations plus rocambolesques les unes que les autres.

Après une déception avec le dernier film, celui-ci remonte la pente. Il est vraiment dans la veine du premier. On passe de bons moments à avoir des fous rires, et à se demander comment il va s’en sortir encore une fois. On retrouve des personnages connus, comme le capitaine Barbossa ou encore Monsieur Gibbs, mais aussi une nouvelle intrigue de nouveaux personnages et de nouveaux rebondissements. On fait ainsi la connaissance du fils de William Turner et Elisabeth Swann, le jeune Henry qui est aussi insignifiant que son père. Et il y a Carina, un personnage qui nous fait penser à Elisabeth. Elle est forte, mature et en dehors de son temps. J’ai eu un coup de cœur pour son personnage, même si des fois je trouvais que le décalage était un peu trop. Et bien sûr notre nouveau méchant, le capitaine Salazar, qui est clairement impressionnant. Davy Jones n’est rien à côté de lui !

Bref encore un bon moment de passer avec mon pirate préféré, que j’ai hâte de revoir. Oui j’irai bien le voir au cinéma une deuxième fois.

Mais surtout n’oubliez pas d’attendre la fin du générique pour voir le court métrage que l’on nous réserve à chaque fois.

4 étoiles - film