Littérature française (France), Livres, Romance, Romance paranormale

La réfugiée des Highlands de Gaida Mendoza

71fy4pg222l

Éditeur : Gloriana
Pages : 368 pages
Parution : 10 Février 2020
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Une famille riche… Un mariage de convenance… Un voyage dans les Highlands… Un soupçon de magie… Alors qu’Anna doit prochainement se marier, elle s’offre le luxe d’un dernier voyage en solitaire sur les terres écossaises, dans le but de fuir ce mariage dont elle ne veut pas. Mais c’était sans compter l’intervention magique d’un effrit qui va la propulser dans le passé, à une époque aux mœurs différentes des siennes.

 

Mon avis:

Gaida Mendoza, nous livre son premier roman qui nous emmène découvrir Anna, une jeune femme dont la famille est très à cheval sur les convenances, et souhaite qu’elle s’unisse à une famille qui possède les mêmes idées. En soit un mariage de convenance, dont elle ne veut pas. Elle fuit ainsi en Ecosse, et va faire une étrange rencontre avec une créature magique, qui va bouleverser sa vie et la propulse à une époque inconnue sur les terres du clan Kincaid. L’aventure commence, et bien des surprises vont en découler.

L’intrigue de ce roman est constitué de deux parties. La première nous emmène en Ecosse, et dans le passé. On suit Anna qui se trouve désorientée après ce voyage dans le temps, et qui est ramenée semi-consciente au château du clan, par le laird lui-même, Ariyal Kincaid. Entre eux, les discussions sont quelques peu explosives, on s’amuse bien. Elle vient du futur, mais il ne la croit pas, malgré son attitude étrange. On tourne les pages avec plaisir, l’histoire est rythmée. Mais c’est surtout la seconde partie qui m’a le plus étonnée, et même surprise. Là clairement, on rentre plus dans la fantasy, et la magie. Ce changement de registre est déconcertant, et ça m’a plu. On se demande vraiment comment l’histoire va s’enchaîner, et c’est à ce moment que j’ai commencé à m’attacher aux personnages. Pauvre Anna, elle en a tellement subi, et ce n’est pas fini. Multiples complots et phénomènes magiques nous tiennent en haleine, et on a enfin réponse à nos questions sur le vécu de nos personnages.

Pour un premier roman, celui-ci est réussi, même si c’est plus la deuxième partie qui m’a le plus intriguée. Une aventure originale qui m’a un peu fait penser à la saga Les Highlander de Karen Marie Moning Un bon moment de lecture !

 

note 3,5 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Young adult

Anarchie, tome 1 de Megan Devos

couv72006557

Éditeur : JC Lattès
Pages : 400 pages
Parution : 30 Janvier 2019
Tome : 01/04
Format: Broché
Genre: Young Adult, Romance

Lien Amazon

 

L’histoire:

Dans un monde divisé en clans, sans gouvernements ni lois, Hayden, vingt et un ans, est le chef respecté des Blackwing  : fort, loyal, juste, il assure la protection de sa communauté. Quant à Grace, elle est la fille du chef des Greystone, un clan adversaire. Difficile pourtant de ne pas succomber à ses doux yeux verts et son agilité… Lorsque Grace est blessée au cours d’une mission, Hayden choisit de la sauver.
Elle représente l’ennemi, elle est sa prisonnière et en sait bien trop sur Blackwing… Comment lui faire confiance, à elle qui a été entraînée pour le tuer  ?

 

Mon avis:

Voici un roman qui est dans la lignée des fameuses sagas Hunger Games, Divergente et Le labyrinthe. On se retrouve dans un monde post-apocalyptique, où plusieurs guerres se sont déroulées. Les survivants ont été regroupés dans des clans. Maintenant, le rythme quotidien est de tuer pour survivre, et voler. Parmi les plus puissants on retrouve les clans des Greystone et des Blackwing. Pour pouvoir survivre, chacun fait des maraudes, où ils pillent d’autre clan. Et c’est justement lors d’une maraude que nos deux héros vont être amenés à se rencontrer.

Hayden, est le chef du clan Blackwing. Grace est quant à elle la fille du chef de Greystone. Lors d’une mission, cette dernière blessée est fait prisonnière des Blackwing. Pour avoir sauvé précédemment un enfant du clan, ils ont décidé de ne pas la tuer. À force de devoir la surveiller, Hayden finit par s’attacher à Grace. Or c’est interdit, elle est une ennemie !

J’ai vraiment apprécié l’écriture de Megan Devos qui est prenante. Nous sommes happé par l’histoire, et l’univers qui nous est décrit. Etant directement plongé au cœur de l’action, on suit très bien le quotidien des personnages, qui deviennent proches. J’ai aimé les descriptions qui y sont faites, qui nous permettent vraiment de s’immerger et de faire un avec l’intrigue. Concernant nos héros, ils sont très convaincants, et on ne peut qu’être touché. Grâce au partage de leur émotion, on comprend le dilemme, et on y fait face avec eux. La fissure se crée au fur et à mesure, et j’ai hâte d’en savoir plus. Une saga qui s’annonce prometteuse, vivement la suite.

5 étoiles

 

 

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance paranormale

Les Highlanders, tome 7 : La vengeance de McKeltar de Karen Marie Moning

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Crépuscule

Pages : 378 pages
Parution : 18 Août 2012
Tome : 07/08
Format: Poche
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Aux Etats-Unis, Jessi St James récupère pour son professeur un colis contenant un miroir dans lequel a été emprisonné un druide en Ecosse au XIXe siècle. Le lendemain quand un inconnu l’attaque, elle entend s’échapper du miroir des phrases en gaélique.

 

Mon avis:

Voici l’avant dernier tome de la saga « Les Highlanders » de Karen Marie Moning. On y fait la connaissance de Jessica Saint James, une étudiante en archéologie. En plus de suivre ses cours, elle occupe un poste d’assistante auprès d’un professeur, et se voit confier la mission de réceptionner un objet pour lui. Cet objet n’est pas comme les autres et Jessie le sent de suite. Mais comment est-ce possible ? Elle pense d’abord qu’à force de s’user au travail, elle fait un drôle de rêve. Mais pourtant c’est bien vrai, ce miroir lui parle. Il s’agit en fait de Cian McKeltar, un druide né au IXéme siècle, piégé dans cet objet magique suite à une traîtrise. Et ce dernier va l’entrainer dans une sacrée aventure…

Suite à sa rencontre avec Cian McKeltar, la vie de Jessie va être menacée et seul Cian peut la protéger. Même s’il a qu’en tête l’idée de se venger, Jessie est aussi la seule personne qui peut l’aider dans son combat qu’il mijote depuis plusieurs siècles. Puisque oui, cela fait plus d’un millénaire qu’il est retenu captif, et autant dire qu’il a eu bien le temps de penser à son plan, sauf que Jessica Saint-James n’en faisait pas partie, et ça complique bien les choses pour ce Highlander qui commence à s’attacher à elle. Je dirais avoir eu un peu de mal avec la lecture de ce roman, et je me suis attachée seulement aux personnages principaux que dans les derniers chapitres. Leur histoire va beaucoup trop vite, et je n’y ai pas cru. C’est vraiment la fin de l’histoire qui m’a convaincue, et les rebondissements qui s’enchainent, comme c’est si bien le faire l’auteure.

 

 

Edit: Il n’y aura pas de chronique du tome 8, puisque en fait il n’existe pas vraiment ! Le toma 8 recueille une nouvelle d’une centaine de page, des propos de l’auteure qui explique le lien de cette saga et sa nouvelle Les chroniques de MacKayla Lane, et des extraits supprimés du roman Une passion hors du temps, une version abrégée du Pacte de McKeltar, ainsi que le début du roman Fièvre noire. On ne peut pas dire que c’est vraiment un tome 8, mais plutôt un tome bonus ou hors-série !

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance paranormale

Les Highlanders, tome 6 : La Punition d’Adam Black de Karen Marie Moning

610yfmv5til

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Crépuscule

Pages : 313 pages
Parution : 30 Juin 2012
Tome : 06/08
Format: Poche
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Connu pour être le plus dangereux des Faës, Adam Black a cette fois dépassé la mesure. Pour le punir de son insoumission, la reine Aoibheal l’a privé de ses pouvoirs et de son immortalité. Adam enrage ! Au moins demeure-t-il invisible aux yeux des humains… Enfin, pas tous. Certains ont un don de clairvoyance. Par exemple, cette avocate irlandaise, Gabby O’Callaghan, qui a tout de suite repéré dans ce square de Cincinnati le géant aux longs cheveux noirs. Au premier regard échangé, chacun a compris qui était l’autre. Puis la jeune femme a pris la fuite, terrifiée. Mais Adam la retrouvera, en dépit de ses ennemis décidés à profiter de son infortune pour l’anéantir. Oui, il retrouvera cette diablesse aux yeux verts. Ce jour-là, il en est sûr, il goûtera aux voluptés inconnues qu’elle seule peut lui offrir…

 

Mon avis:

Pour avoir désobéi une nouvelle fois à sa reine, Adam Black, prince Faë se retrouve privé de ses pouvoirs d’immortel, et est métamorphosé en simple humain. Enfin pas si simple que ça, vu que sous ses traits de forgeron écossais, et d’highlander, il garde une certaine beauté irrésistible. En plus d’être transformé en humain, sa reine lui a infligé un sort qui l’empêche d’être vu et entendu par les humains. C’est alors, dans l’Ohio, qu’il rencontre Gabrielle O’Callaghan, une sidheseer. Elle a la faculté de voir les faës qui sont invisibles aux yeux des mortels. Aussitôt, et comme on lui a enseignée, elle le fuit. Chez elle, elle découvrira qui il est, dans l’un des nombreux ouvrages de sa famille. Pour Adam, la chasse est lancée, elle seule peut l’aider, mais encore faudra-t-il réussir à la convaincre. D’autant plus que les choses se compliquent avec l’arrivée de Darroc, son ennemi juré qui a de sombres projets.

J’avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire au début. Mais il faut aussi dire que j’ai laissé de côté cette saga pendant un bon moment. J’ai apprécié retrouvé Adam Black, un personnage qui apparait très souvent dans cette saga. Mais j’ai surtout aimé en savoir plus sur lui, puisqu’il se confie enfin dans ce volume. A ses côtés, on trouve Gabrielle, alias Gabby. C’est un personnage que j’ai grandement apprécié. On a affaire à une héroïne forte et avec un caractère bien trempé. Ce qui la rend très intéressante face à Adam, j’ai aimé leurs joutes verbales ! En plus d’Adam, on retrouve aussi les frères McKeltar et leurs compagnes. La lecture est agréable, on passe un bon moment grâce aussi à ses moments d’action et de rebondissement, qui rythment ce tome. Le style de l’auteur est toujours aussi agréable et nous transporte facilement.

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Young adult

The kricket series, tome 3 : De sombres étoiles de Amy A. Bartol

couv45589019

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 380 pages
Parution : 6 Mars 2018
Tome : 03/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Kyon Ensin dispose enfin de celle qu’il convoite depuis toujours : la prêtresse Kricket Hollowell, capable de prédire le futur. Avec elle, son pouvoir est inégalable et il peut régner en maître sur Éthar. Mais Kricket est fermement décidée à mener sa vie comme elle l’entend, aux côtés de Trey Allairis, son grand amour, et refuse de porter la couronne que veut lui imposer Kyon.

Au cœur de la guerre pour la domination d’Éthar et face au terrible clan Alameeda, qui nourrit les plus sinistres projets à son égard, Kricket ne peut se fier à personne. Pas même à Astrid, sa propre sœur.

Dans ce chaos, alors que la prophétie annoncée par sa mère semble sur le point de s’accomplir, Kricket – armée de la seule certitude qu’elle ne peut compter que sur elle-même – va devoir plonger dans un monde tourmenté pour tenter de changer son destin.

 

Mon avis:

Troisième et dernier tome de cette trilogie qui m’aura conquise. Merci à NetGalley et à AmazonCrossing pour cette découverte que j’ai adoré.

L’aventure de Kricket prend un tournant avec ce tome. On connait la prophétie qui pèse sur elle, et qui annonce bien des rebondissements. Et c’est toujours avec beaucoup de courage que Kricket va affronter les épreuves qui l’attendent. Des choix pas faciles s’annoncent, et d’autant plus dans un monde qu’elle ne connait pas vraiment.

On sentait déjà cette tension à la fin du deuxième tome, notamment avec les visions du futur de Kricket, et les allusions à des faits qu’on ne connaissait pas encore. En tout cas,  l’écriture traduit très bien cette tension, et nous envoûte. J’ai ressenti énormément d’émotion au fil des pages, et je n’ai d’ailleurs pas réussi à décrocher de ma lecture. J’avais déploré quelques longueurs avec le tome précédent, ici j’en ai senti aucune. Au contraire, j’étais totalement happée par l’histoire. J’ai aussi apprécié découvrir autrement le personnage de Kyon, même si ma préférence va quand même à Trey. Il nous surprend, et c’est agréable d’en savoir plus sur lui. Kricket est vraiment impressionnante et nous montre sa force. Ce n’est pas facile de savoir prendre des décisions, quand il y a autant en jeu. Il est vrai que je suis triste de la fin, mais pas de ma lecture. Je suis triste pour Kricket. Son personnage m’aura impressionné tout du long.

En quelques mots, je vous recommande vivement de découvrir cette trilogie. Des personnages attachants vous attendent, ainsi qu’un nouveau monde qui lui est propre. J’espère qu’elle sera vous charmer autant que moi.

4,5 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Young adult

The kricket series, tome 2 : Une mer d’étoiles de Amy A. Bartol

couv54693723

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 382 pages
Parution : 19 Septembre 2017
Tome : 02/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Embarquée malgré elle sur la planète Éthar, au fin fond de l’espace, Kricket se rend à présent compte que le don héréditaire qui lui permet de prédire l’avenir fait d’elle un atout très recherché… et le déclencheur d’une guerre sans merci entre les Alameeda et les Rafe, les clans rivaux auxquels appartenaient ses parents, deux amants maudits.

D’après la prophétie alameeda, l’une de ces Maisons est destinée à régner en Maître, tandis que l’autre sera complètement anéantie – et le don de prémonition de Kricket pourra faire pencher la balance.

Traquée à la fois par les Maisons Rafe et Alameeda, Kricket trouve refuge dans les bras de Trey, son garde du corps étharien. Mais les visions inquiétantes qu’elle a du futur la troublent profondément : son don lui permettra-t-il de réécrire l’avenir ou son destin est-il aussi immuable que les étoiles ?

 

Mon avis:

Ce second tome prend directement la suite des intrigues, où nous avons laissé Kricket et Trey. C’est pourquoi je ne dévoilerais pas grand chose de l’intrigue. La guerre est proche et va se déclencher. Dès les premières pages, nous entrons dans le cœur de l’action où Kricket est ballottée de main en main, sans vraiment arriver à s’en dépêtrer. A vrai dire, c’est ce qui m’a dérangée dans cette première partie, il faut s’accrocher pour tout suivre, et je trouve d’ailleurs que ça en fait trop. ça m’a quelque peu déçu par rapport au premier tome.

Mais la seconde partie rattrape si on peut dire la première. La situation entre Trey et Kricket évolue. Cette dernière va apprendre de nombreuses choses sur ses capacités, et va faire de nouvelles rencontres. Kricket n’a toujours pas sa langue dans sa poche, et on rigole bien. Trey est toujours à ses côtés, et fait son maximum avec son équipe pour la protéger. J’aime toujours autant Jax et Wayra. Ils me font bien rire aussi. Le personnage de Kyon prend aussi de l’ampleur dans ce tome, et il apporte ainsi une certaine dynamique.

Malgré quelques longueurs, et ces moments où on a dû mal à suivre dans ce trop plein d’action, j’ai passé un bon moment. Je reste tout de même un peu déçu, pensant que j’allais passer un meilleur moment, comme avec le premier tome. Je suis tout de même curieuse de découvrir le tome 3, en espérant qu’il me plaira.

3 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Young adult

The kricket series, tome 1 : Sous d’autres étoiles de Amy A. Bartol

couv57152076

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 402 pages
Parution : 12 Juillet 2016
Tome : 01/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

De sa vie, Kricket n’a jamais prié sa bonne étoile, trop occupée qu’elle était à se cacher dans Chicago pour échapper au système de placement familial de la ville. À l’approche de son dix-huitième anniversaire, elle n’a qu’un seul désir : cesser de fuir et trouver enfin sa place dans le monde.

Ce jour finit par arriver lorsqu’elle rencontre Trey Allairis, un jeune soldat étharien qui a pour mission de venir chercher l’orpheline sur Terre et la ramener sur sa planète d’origine. Quand le danger se rapproche, Trey doit protéger Kricket jusqu’à ce qu’elle ait appris à manier les pouvoirs qu’elle ne pouvait utiliser sur Terre.

Kyon, qui revendique Kricket comme membre de son clan, connaît la puissance des dons surnaturels qu’elle possède, des dons qu’il compte bien utiliser à son avantage afin de s’imposer à la tête des factions qui cherchent à régner sur Éthar, et d’anéantir tous ses ennemis, à commencer par Trey Allairis lui-même. Kricket devra alors faire face au dilemme le plus déchirant de son existence : lutter pour sa survie ou se battre pour sauver son amour.

Cet ouvrage a remporté quatre récompenses aux utopYA 2014, dont le prix du meilleur livre et celui du meilleur livre de science-fiction de l’année.

 

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Kricket, une adolescente orpheline de 17 ans qui vit à Chicago. Elle attend sa majorité avec grande impatience afin de ne plus être pourchassé par les services sociaux. En attendant, elle se cache et travaille au noir. Jusqu’au jour où un groupe d’hommes se lancent à sa poursuite. Et ce n’est pas les services sociaux. Elle réussit à semer le premier groupe, puis un second composé d’autres individus. Mais le premier arrive finalement à lui mettre la main dessus et l’emmène de force sur Ethar, un monde parallèle, qui est en fait sa planète d’origine. Ce premier groupe est composé de Trey, Jax et Wayra qui sont des soldats Rafe, peuple dont est originaire son père. De l’autre côté se trouve Tryon, un noble du peuple d’Alameeda, origine de sa mère, qui souhaite faire d’elle sa consort, soit son épouse, et qui n’est pas prêt à l’abandonner.

J’ai adoré ce premier tome qui nous ouvre les portes d’un nouveau monde, et à un nouveau vocabulaire qui lui est propre. L’intrigue est très bien ficelée, et même addictive. On ne s’ennuie pas une seule seconde. On comprend très vite que le contexte est tendu, et qu’une guerre approche. Kricket se trouve au centre de celle-ci. En lisant le livre, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au film Jupiter, dont l’histoire est proche.

J’ai tout de suite était attachée au personnage de Kricket, dont des aventures folles l’attendent. Elle arrive tout de même à garder le contrôle sans trop paniquer. Elle est dans un monde qui lui est totalement inconnu, elle ne connait rien de sa famille et de son peuple, et encore moins des fameux dons qu’elle aurait hérité de sa mère une grande prêtresse. Elle montre beaucoup de force et de courage, et n’a pas froid aux yeux. Elle manque quand même plusieurs fois de mourir, mais heureusement Trey et ses amis sont toujours là pour la secourir et l’aider.

Trey Allairis est plus âgé que Kricket. C’est un soldat qui est responsable d’une équipe d’élite. Il est surpris du comportement de Kricket, et l’admire pour ça. Très vite une complicité va naître entre eux, ainsi qu’avec ses hommes. Leur romance naît sous nos yeux et au fur et à mesure. On y croit, et on s’attache très vite à leur couple.

J’ai vraiment hâte de me plonger dans le second tome, qui m’attend sagement dans ma PAL pour en découvrir plus sur ce monde et son peuple, mais aussi sur cette guerre qui est proche d’éclater.

4,5 étoiles

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance paranormale

Le cycle des pierres protectrices, tome 1 : Pierre de lune de Eloïse Clunet

couv16482853

Éditeur : Anyway
Collection: Obsession
Pages : 284 pages
Parution : 23 Février 2018
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Depuis quelque temps, Morgane King a la poisse. Après s’être vue abandonnée juste avant son mariage, la voilà kidnappée. Elle espérait qu’enfin la chance avait tourné après sa fuite, mais elle se fait attaquer par des bêtes sauvages.
En quittant l’hôpital, elle se retrouve sous protection « rapprochée » dans un lotissement trop beau pour être vrai : la résidence Sérénité. Elle rencontre Ethan, son garde du corps attitré, tout droit sorti de ses fantasmes inavoués et Léo, un jeune garçon turbulent qui semble lié de très près au bel Ethan.
Morgane découvrira très vite que les conséquences de ses blessures changeront sa vie d’une manière qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.

 

Mon avis:

Après s’être fait humilier par son ex petit copain qui l’a abandonné avant le grand jour, Morgane a besoin de se changer les idées. Elle se retrouve ainsi dans un club, à enfiler les verres. Son attention finit par être attirée par un jeune homme, qui flirte avec elle. Trop amochée, elle ne se rend pas vraiment compte de ce qu’il se passe. Dès ce moment, sa vie va être encore plus chamboulée. Elle va découvrir que ces créatures fantastiques qu’elle voyait à la télé existent réellement, et que désormais elle appartient à ce monde qui lui réserve bien des surprises et de nombreuses aventures.

Tout d’abord je tiens à vivement remercier l’auteur, Éloïse Clunet, qui m’a confié son roman en avant première. Merci pour ta confiance, j’ai passé une bonne soirée de lecture grâce à toi !

Dès les premières pages, nous faisons la connaissance de Morgane. Autant dire que le sort s’acharne sur elle. J’avoue qu’au début, j’ai eu un peu de mal à accrocher à son personnage que je trouve trop passif. Elle accepte les choses beaucoup trop facilement, d’autant qu’elle a un tempérament un peu de rebelle, et n’hésite pas à dire les choses. On finit par en apprendre plus sur elle, et sur ce qu’il lui arrive au fil des pages. Elle prouve qu’elle a un grand courage pour arriver à porter ce poids sur ses épaules. Elle souhaite être un membre actif, et les aider.

Concernant les autres personnages, j’ai bien aimé qu’il y ait d’autres créatures, même si je me suis sentie un peu perdue des fois. Curieuse que je suis, j’aurais aimé un peu plus de détails sur les incubes, ou la gargouille par exemple. En tout cas, mais si je n’ai pas accroché vraiment avec l’héroïne, j’ai aimé les personnages de Ethan et Victor. Morgane a su retirer le meilleur en eux.

Même si le départ a été quelque peu difficile, j’ai passé un bon moment de lecture grâce aux rebondissements qui s’en suivent.

3 étoiles