Livres, Romance, Romance paranormale

Les Highlanders, tome 3 : La tentation de l’immortel de Karen Marie Moning

couv35695525

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Crépuscule

Pages : 416 pages
Parution : 3 Mars 2012
Tome : 03/08
Format: Poche
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

Synopsis:

Circenn Brodie, un guerrier écossais immortel, jette un sort sur une bouteille qui contient l’élixir de la vie. Celui qui la touche sera transporté au 14ème siècle. Un Elf rajoute au sort que cette personne, innocente ou coupable, devra mourir. Lorsque Lisa Stone touche la bouteille tandis qu’elle fait la poussière dans un musée, la terre tremble et elle est soudain face à un guerrier hostile et fou de rage… mais merveilleusement beau. Lisa est fascinée par Circenn et son monde, mais elle doit rentrer pour aider sa mère qui subit un traitement contre le cancer. Il doit bien y avoir un moyen de défaire le sort, de retourner chez elle et de garder l’amour qu’elle vient de trouver.

 

Mon avis:

Pour ce tome, on fait la connaissance de Circenn, notre immortel écossais du XIVème siècle et Lisa une américaine du XXIème siècle. Celle ci se retrouve projetée plusieurs siècles en arrière auprès de Circenn, en touchant une relique ensorcelée. Cette dernière n’a pas été épargnée par la vie, elle a un passé dur entre un père disparu trop tôt et une mère malade. Après la lecture de ce tome, je suis un peu déçu. Je n’ai pas cru en l’alchimie entre nos personnages. Leur passion est arrivée trop vite. Je dois tout de même noter que ce tome est remplit d’humour, j’ai donc tout de même passé un bon moment à rigoler par certaines phrases cinglantes de notre héroïne. Même si je n’ai pas cru en leur idylle, les personnages sont tout de même attachant. A noter aussi que la magie est très présente dans ce tome, ce que j’ai aussi apprécié. Hâte de découvrir le prochain tome, et ce que nous réserve Karen Marie Moning.

3,5 étoiles

Livres, Romance, Romance paranormale

Les Highlanders, tome 2 : La rédemption du Berserker de Karen Marie Moning

couv54731695

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Crépuscule

Pages : 407 pages
Parution : 31 Décembre 2011
Tome : 02/08
Format: Poche
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Gavrael McIllioch, un héros à la force surhumaine, a juré de déjouer le sombre destin auquel son clan doit faire face. Un jour, il a prié pour recevoir de l’aide et a obtenu le « don ». , et là, Gavrael, le Grimm, a compris ce que cela signifiait de n’avoir aucun contrôle sur soi-même et sur son immense puissance physique. Il a dû par conséquent fuir les siens, mais à présent il doit revenir pour protéger Jillian St Clair, la femme qu’il a toujours aimée.
Jillian s’est demandé pourquoi Grimm est parti il y a si longtemps et elle se demande pourquoi il revient aujourd’hui, alors que son père offre sa main au cours d’un tournois. Pourquoi résiste-t-il à ses tentatives de balayer son indifférence et l’incite-t-il à en épouser un autre ? Grimm sent que Jillian est la seule femme qui puisse l’aider à effacer le passé et les peurs qui le hantent, peut-être la seule qui puisse apprivoiser la bête enragée qui est cachée au fond de lui. Mais tout se ligue contre lui, un ennemi veut détruire Jillian et tout ce qui est cher à Grimm.

 

Mon avis:

Dans ce tome nous retrouvons Grimm, dont nous avons fait la connaissance dans le premier tome. Il est le bras droit et meilleur ami de Hawk. Le livre commence par un prologue qui nous permet d’en savoir plus sur ce dernier. Il s’agit d’un événement tragique qui s’est passé quand il était enfant. On découvre ainsi son vrai nom: Gavrael Roderick Icarus McIllioch. On retrouve ensuite Grimm auprès de son ami Hawk et Adrienne. Il vient de recevoir un message de Gilbraltar Saint-Clair, qui lui dit simplement « Viens pour Jillian ». Son ami s’étonne qu’il connait cette personne et ne souhaite pas le laisser partir avant d’avoir une explication. Il lui dévoile que la légende des Berserkers est vrai. Il est un guerrier d’Odin à la force surnaturelle et aux magnifiques yeux bleus. Après ce tragique événement qui s’est passé dans son enfance, ce sont les Saint-Clair qui l’on recueillit. Et avec ce message, c’est tout son passé qui resurgit…

J’ai tout de suite accroché à ce roman, comparé au précédent. Comme quoi, il ne faut pas laisser tomber une saga si le premier tome ne nous a pas complètement séduit. Ici pas de changement d’époque, mais une légende mythologique. Gilbratar Saint-Clair avait bien une idée derrière la tête quand il a laissé seule sa fille au château en compagnie de trois jeunes et beaux garçons: Ramsay, Quinn et Grimm. Jillian a déjà refusé un certain nombre de prétendants, et Gilbartar sait très bien que cette fois ça sera plus compliqué pour elle. Jillian n’aime qu’un seul homme depuis enfant: Grimm, qui ne cesse de la repousser. Ce dernier ne tient aussi à elle, mais à cause de sa nature, il pense qu’il n’a pas le droit d’être avec elle. Mais cette dernière n’a pas dit son dernier mot !

 

J’ai aimé en savoir plus sur le personnage de Grimm, et sur ses pouvoirs. C’est un homme fort, intelligent, mais aussi avec des faiblesses. J’ai bien rigolé de ses échanges avec Jillian qui a un sacré caractère. On ne s’ennuie pas, mais si des fois on peut être frustré et on a envie de les secouer. Ils restent tout de même attachant.

J’ai passé un super moment avec ce roman. On peut dire que je l’ai dévoré ! Je suis du coup curieuse de découvrir le prochain tome de l’auteur, et j’espère qu’il me plaira tout autant que celui-ci.

Livres, Romance, Romance paranormale

Les Highlanders, tome 1 : La malédiction de l’elfe noir de Karen Marie Moning

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Crépuscule

Pages : 436 pages
Parution : 2 Novembre 2011
Tome : 01/08
Format: Poche
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Après la conclusion du Pacte, le peuple des faës s’est réfugié sur la mythique île de Morar, au large des côtes d’Ecosse. A la cour de Faërie, la reine Aoibheal, fâchée contre son époux, s’extasie avec malice sur le charme d’un mortel du nom de Hawk, qui a le don de séduire toutes les femmes. Aucune ne lui résiste, affirme-t-elle. Pas même elle. Ivre de jalousie, le roi Finnbheara convoque son bouffon, Adam Black, et lui ordonne de trouver une femme d’une beauté parfaite, mais indépendante, qui refusera de se laisser séduire par Hawk. Et c’est ainsi qu’Adrienne de Simone est précipitée du XXe siècle en 1513…

 

Mon avis:

Voici une nouvelle saga de romance paranormale que je viens de commencer. Le livre commence directement avec une note de fantastique, nous voilà plongé à la cour royale des fae au XVIéme siècle. On y parle d’un jeune homme humain, pour qui la reine a un coup de foudre. Hawk incarne la beauté incarnée et ses prouesses sexuelles, la font rêver. Le Roi et le Fou étant jaloux de ses propos, ils décident tous les deux de se venger de cet homme. Sidheach Jaes Lyon Douglas, soit Hawk, ou encore l’étalon royal a du soucis à se faire. Le fou, alias Adam Black, va ainsi dans le futur pour lui dégoter une femme qui sera lui résister et le ridiculiser. C’est ainsi qu’on fait la connaissance d’Adrienne, une très belle femme américaine qui a bien souffert à cause des hommes et les haït. Elle se retrouve ainsi propulsé du XXéme siècle au XVIéme en Ecosse.

J’avoue que j’ai dû m’accrocher pour continuer ma lecture, et je suis contente de l’avoir fait. Hawk a beau être une bête de sexe, mais à partir d’un moment ça en devient lassant de toujours y faire référence. C’est vraiment à partir de la moitié du roman, que j’ai commencé à passer un bon moment. Je me suis tout de suite attachée au personnage d’Adrianne. Son passé nous est révélé au fur et à mesure, et j’ai apprécié ce choix de l’auteur qui permet de nous tenir en haleine. Il en est de même pour Hawk. Comme Adrienne, j’ai eu tendance à haïr ce bellâtre, mais plus on apprend à le connaitre, et plus on s’attache à lui. Tous les deux ont un passé lourd. La note de surnaturelle est intéressante, et donne de la profondeur à l’intrigue.

Je suis curieuse de découvrir les autres romans. Même si je ne garde pas un bon souvenir des premiers chapitres, la conclusion m’a séduite.

3 étoiles