Sorties culturelles

Exposition Esprit de Mode (1915-1945) – 1er volet

Grâce à un don de M. Beauvillain, l’un des fondateurs de la maison dentellière Solstiss à Caudry, l’exposition « Esprit de Mode » restitue la richesse des motifs de dentelle et l’évolution de la mode féminine de 1915 à 1945.
Dans cette exposition, nous est présenté une sélection de carnets d’échantillons et d’esquisses de dentelles, mais aussi robes de cocktail, de soirée, lingerie et accessoires féminins.
Le premier volet de « Esprit de mode » est au musée de Caudry jusqu’en avril 2019.

 

La mode des années 20 annonce l’émancipation des femmes avec la fin du corset, et des coupes plus près du corps.

exposition-esprit-de-mode-1915-1945_0

En plus, du changement des coupes des vêtements, les motifs évoluent et s’inspirent de l’actualité, avec par exemple des motif Égyptien en rapport avec la découverte du tombeau de Toutânkhamon.

 

Cet esprit est toujours influent dans la mode d’aujourd’hui, et de nombreux créateurs reprennent ses codes.

exposition-esprit-de-mode-1915-1945-muse_0

 

Les photos n’étant pas autorisées dans l’exposition, elles viennent du site internet du musée de Caudry.

Le second volet de cette exposition sera pour le printemps, avec d’autres modèles qui nous seront dévoilés.

Pour en savoir plus sur l’exposition, je vous invite à consulter le dossier de presse

Sorties culturelles

Abbaye Notre-Dame de Scourmout – Espace Chimay

DSC03295

C’est le 25 juillet 1850, que quelques moines trappistes fondèrent une abbaye de l’Ordre cistercien, sur le plateau de Scourmont à Forges, non loin de Chimay en Belgique. Ils vécurent dans un premier temps dans une ferme, puis une église et un monastère s’ajoute, ainsi qu’une brasserie. La première bière de Chimay voit le jour en 1862, et le fromage trappiste qui l’accompagne en 1876.

Au sein de l’abbaye, les moines suivent la règle de St Benoît, vie de prière, d’étude et de travail manuel. La vente de leurs bières et fromages assure l’économie de l’abbaye et permet d’aider les organismes religieux et sociaux.

Le monastère propose aussi des séjours spirituel grâce à son hôtellerie. L’église est toujours accessible au public, pour les différents moments de prières. On peut visiter gratuitement l’église, le jardin et le cimetière.

 

Les bières trappistes de Chimay sont toujours fabriquées actuellement au sein de l’Abbaye Notre-Dame de Scourmont, et les moines participent toujours à sa conception. Les ateliers de fabrication ne se visitent pas, mais on peut en voir une description dans l’Espace Chimay.

Les pères trappistes de Chimay proposent une gamme de 4 bières principales. Elles sont toutes les quatre de haute fermentation et refermentées en bouteilles. La toute première créée, est la Chimay rouge en 1862. En 1956, vient la Chimay Bleue qui est une bière de Noel. S’ajoute à la gamme en 1966, la Chimay Blanche qui est une triple, puis la Chimay Grande Réserve et Cinq Cent en 1982, et plus récemment en 2013, la Chimay Dorée.

Concernant le fromage, il en existe 6 variétés. Le tout premier fromage est lancé en 1876, le Chimay Grand Classique à pâte mi dure. En 1986, le premier fromage à la bière est ensuite créés. Puis deux nouveaux viennent s’ajouter en 1989 et 2007 : Le Vieux Chimay et Le Poteaupré.

 

Sorties culturelles

Le château de Versailles

DSC02636

Classé depuis 30 ans au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO, le château de Versailles constitue l’une des plus belles réalisations de l’art français au XVIIe siècle. Symbole de la gloire de France, Versailles est un complexe de châteaux et palais. Il a été la résidence des plus importants rois de France, et principalement Louis XIV, Louis XV et Louis XVI.

Le Roi-Soleil a fait appel aux meilleurs architectes de son temps pour construire ces bâtiments imposants et magnifiques, et a sollicité de nombreux peintres pour la réalisation des décors du palais. La Grande Galerie des Glaces et les Grands Appartements du Roi et de la Reine, sont constitué d’une succession d’éléments ayant une magnifique harmonie architecturale et s’étale sur 67 000 m² pour plus de 2 000 pièces.

 

Le parc du Château de Versailles quant à lui s’étend sur plus de 800 ha, dont 90 ha de jardins, et comprend de prestigieux éléments dont, parmi les plus réputés, le Grand Trianon, le petit Trianon, le grand canal, l’orangerie et le hameau de la Reine.

 

J’étais très contente de découvrir enfin ce fabuleux château, mais je suis restée sur ma fin. Je n’ai pas apprécié les boutiques à tout va, qui font vraiment « attrapes touristes ». Par contre le spectacle des grandes eaux musicales restera gravé dans ma mémoire, c’était vraiment fabuleux.

 

Sorties culturelles

Le domaine de Marie Antoinette

DSC02556

Pas très loin du célèbre château de Versailles, se trouve le Domaine de Marie-Antoinette qui se compose du Grand Trianon, du Petit Trianon et du Hameau de la Reine, lieux de vies de la reine Marie-Antoinette.

J’ai particulièrement aimé cette visite qui a su garder son authenticité et son charme, contrairement à ce que j’ai ressentie pour Versailles (mais ça c’est une autre histoire, que je vous dévoilerais dans un autre article)

 

Le Grand Trianon
Le Grand Trianon a été construit en 1687 par Jules Hardouin Mansart, pour que Louis XIV puisse fuir les fastes de la Cour et s’y reposer en compagnie de ses dames. A la fois intimiste et raffiné, le palais de marbre rose à l’inspiration italienne respire la poésie.
C’est un vrai havre de paix à deux pas de Versailles. Il m’a particulièrement plu et marqué. J’y retournerais avec grand plaisir.


Le Petit Trianon
Le Petit Trianon est un cadeau de Louis XVI à sa femme Marie-Antoinette. Il a été construit sous Louis XV, pour Madame de Pompadour, par Ange-Jacques Gabriel.  Dissimulé par de longues allées d’arbres, le Petit Trianon dévoile petit à petit ses trésors. C’est à l’intérieur que l’on imagine facilement la vie que devait avoir Marie-Antoinette. On découvre ainsi les salons de jeu et de loisirs, les appartements privés de la Reine et son surprenant cabinet des Glaces mouvantes…

A l’extérieur, on peut admirer la beauté du jardin anglais et le superbe Temple de l’Amour.

DSC02572

 

Le Hameau de la Reine
A côté des Trianon, Marie-Antoinette se fait aussi construire un véritable petit village normand. Onze maisons sont réparties autour d’un grand lac, surmonté d’un phare. Calme et quiétude s’en dégage.

 

Sorties culturelles

La maison et les jardins de Claude Monet à Giverny

DSC02708

Cet été, je suis partie en balade au cœur de l’Impressionnisme, où plus précisément à Giverny et à Vernon.

Je vous fais profiter de quelques uns de mes clichés de ma visite de la maison de Claude Monet et de ses sublimes jardins.

 

MAISON ET JARDINS CLAUDE MONET

C’est l’histoire d’un coup de foudre. Celui de Claude Monet pour Giverny. Alors qu’il est dans le train qui va de Vernon à Gasny, l’artiste aperçoit le village et tombe irrémédiablement sous le charme. En 1883, il y dépose ses bagages, entouré de toute sa famille. Pendant 43 ans, il y vivra heureux et inspiré. Dans la maison au crépi rose qu’il acquiert en 1890, il puise les principaux sujets de ses tableaux. La lumière si particulière de la vallée de la Seine est son moteur.

« Je suis dans le ravissement, Giverny est un pays splendide pour moi » écrira-t-il.

Passionné par le jardinage autant que par les couleurs, il aménage petit à petit le grand jardin. Avec une infinie patience, il plante et sème. Le Clos Normand prendra forme, tout en perspectives, symétries et couleurs. Les plates-bandes et les massifs de fleurs créent des volumes, des profondeurs.

DSC02731

Poussant toujours plus loin l’exploration, il accorde une place de choix à l’eau. Il achète alors le terrain en contrebas de sa propriété, de l’autre côté de la voie de chemin de fer. Dans ce lieu traversé par un petit cours d’eau, le Ru, il fait creuser un bassin réservé à la culture du nymphéa. Au-dessus de ce bassin, un petit pont japonais peint tout en vert devient l’un de ses sujets d’étude de prédilection.

DSC02716DSC02720

La maison devient son atelier, son lieu de vie. La salle à manger est jaune, la cuisine bleue. Au premier étage, sa chambre où le bureau à cylindre et la commode XVIIIème sont toujours là. Son premier atelier, celui où il travailla jusqu’en 1899, résonne encore des vibrations de l’artiste. Sur les murs de la maison, des toiles, des estampes japonaises, de la vaisselle en faïence bleue… Chargée de souvenirs et pleine d’émotion, cette maison a gardé l’âme du maître.

DSC02694DSC02695DSC02703DSC02705

 

L’ANCIEN HÔTEL BAUDY

En 1887, des peintres américains sont en quête d’hébergements sur Giverny. Madame Baudy décide de changer sa buvette-épicerie en hôtel. Ce lieu a vu passer Monet, Cézanne, Rodin, Renoir et toute une colonie américaine. C’est le débarquement avant l’heure. Dans ces lieux, vous retrouverez donc un peu l’histoire du village, des copies de tableaux, une magnifique roseraie et l’ancien atelier de peinture construit dans le jardin par Madame Baudy.

Aujourd’hui, l’Hôtel Baudy est un restaurant qui a gardé une émouvante authenticité. On y déguste une cuisine simple aux accents du terroir dans un cadre qui semble inchangé depuis la grande époque des peintres impressionnistes. A l’intérieur, dans un mélange de souvenirs. A l’extérieur, dans le petit jardin ombragé.

DSC02645.JPG

Sorties culturelles

Le Keukenhof, un parc printanier au mille couleurs

IMG_20170517_123737747

Voici un parc aux Pays-Bas qui me tente depuis quelques années. Cette année, je me suis enfin lancée, et je n’ai pas du tout était déçu, au contraire. Un vrai émerveillement !

Plus de 7 millions de bulbes en fleur, dont 800 différentes sortes de tulipes, nous attendent dès le printemps. Le Keukenhof se trouve à Lisse, entre Amsterdam et La Haye, soit au cœur de la région des bulbes. Le parc est uniquement ouvert à la période de fleuraison des fleurs, soit de mi-mars à mi-mai. Chaque année un thème est choisi, pour cette année 2017 c’était le Design néerlandais. En plus des parcs à cœur ouvert, différentes expositions florales nous attendent.

Une pure merveille que je ne peux que vous recommander !

 

Le parc

 

Les expositions

 

Gros plans sur quelques fleurs

Sorties culturelles

Le domaine du Château de Belœil, le Versailles belge

IMG_20170418_152305103_HDR

Le Château de Belœil et son parc, sont implantés depuis huit siècles dans la province du Hainaut en Belgique. Il est la propriété des Princes de Ligne depuis le XIVe siècle, est entièrement meublé et contient une riche collection d’objets d’art du XVe au XIXe siècle dont la célèbre bibliothèque aux 20.000 volumes !

Aujourd’hui, il est toujours habité par la famille.

Le parc est constitué d’un superbe jardin à la française, une alternance harmonieuse d’eau et de verdure, d’ombre et de lumière, qui s’étend sur 25 hectares.

Il est considéré comme le Versailles belge. Niveau taille, il est beaucoup plus petit. Mais pour le reste autant dire qu’il arrive largement à sa hauteur.

 

Le Domaine de Belœil accueille chaque année au printemps un concours d’amaryllis. J’en ai profité pour aller le visiter à ce moment. Découvrez-le sans plus attendre en photos !

 

L’intérieur du château

 

L’extérieur du château

 

La bibliothèque

 

Le parc

 

Bien sûr à la fin de la visite, il y avait un stand où des oignons d’amaryllis étaient en vente. Et voici le super amaryllis double que j’ai acheté là bas.

IMG_20170522_181040894_HDR

Sorties culturelles

Forum antique de Bavay, musée archéologique du département du Nord

Rendez vous il y a 2000 ans, à l’époque des Romains !

 

Le forum antique de Bavay est un site archéologique situé à moins d’une heure de Lille et de Bruxelles. D’une surface de 2,5 hectares, il est composé d’une esplanade, d’un temple et d’une basilique. A l’époque, Bavay était une ville très importante, vu qu’elle est à la croisée de 7 voies romaines, ce qui explique la grandeur du site. Le site accueillait des activités commerciales, administratives et religieuses.

 

La visite est divisée en deux parties: la visite du site archéologique puis celle du musée.

  • Le forum antique

Le site est actuellement en cours de fouille. Une partie est dégagée, et une autre est sous terre. C’est impressionnant de se dire qu’il y a encore beaucoup de richesses à découvrir sous nos pieds.

La visite commence avec une superbe reconstitution en 3D, qui nous est présenté sous forme de film. On peut voir plus clairement comment il était à l’époque antique, et comment les gens y vivaient. On entre ensuite sur le site archéologique. Grâce au film, on peut imaginer son immensité. Depuis les longs couloirs du forum, on découvre le temple puis l’esplanade et ensuite la basilique.

img_20170215_144915722_hdr
Forum antique
img_20170215_145111094
Temple
  • Le musée archéologique

Après la visite du site archéologique, on peut découvrir dans l’exposition permanente, les richesses qu’ils ont été découvert sur le site de Bavay. La première pièce nous présente les lieux publics de la ville romaine ; la deuxième s’intéresse à la vie privée des habitants.

img_20170215_153320538img_20170215_154930244

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter le site officiel ainsi que le dossier de presse