Qui décide, tous les soirs, d’allumer les étoiles ? de Carine Bausière

couv38444457

Éditeur : Ravet-Anceau
Pages : 200 pages
Parution : 22 Août 2016
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Témoignage

Lien Amazon

 

L’histoire:

Moi, c’est Camille. Je ne peux pas dire que je nage dans le bonheur. Mon père n’y comprend rien aux trucs de filles, mon petit frère Babar me colle constamment et je n’ai toujours pas de chéri. Mais surtout, surtout, je n’ai plus de maman. Elle est morte brutalement et nous a tous laissés complètement déboussolés. Heureusement, je peux compter sur Benjamin pour me remonter le moral avec ses blagues presque drôles. Benjamin, c’est mon meilleur ami. Ce serait aussi mon amoureux idéal s’il ne préférait pas les garçons.
J’ai un grand rêve : quitter Roubaix pour découvrir New York, ses buildings et son effervescence permanente. Mais avant de le réaliser, je dois régler mes problèmes. Ça, ce n’est pas une mince affaire !

 

Mon avis:

Avec ce roman, on fait connaissance avec Camille, une jeune adolescente qui nous livre  son quotidien bien difficile depuis le décès soudain de sa maman. Heureusement que son meilleur ami est là, puisque ce n’est pas son père, ni son petit frère qui vont l’aider.

Le contexte du roman est certes bien triste, mais c’est avec une note d’optimisme qu’a décidé d’utiliser l’auteur, pour nous raconter son histoire. On découvre le combat de Camille pour sortir la tête de l’eau, et on est forcément touchée dans sa lutte. On penserait presque au récit d’une histoire vraie, avec quelques notes humoristes qui se mêlent à l’histoire. L’auteur nous livre un beau moment de vie qui ne peut pas nous laisser indifférent. En plus du deuil, des thèmes importants y sont dépeint comme la monoparentalité, l’homosexualité, l’adoption…

J’ai souri quand j’ai vu que l’intrigue se passait à Roubaix. Habitant à Lille, donc juste à côté, il est rare de voir Roubaix mis en lumière dans un roman !

 

3 étoiles

Orcam, tome 1 : Automne de Laura Muller

couv75355028

Éditeur : Librinova
Pages : 742 pages
Parution : 31 Mai 2017
Tome : 01/04
Format: Broché
Genre: Fantasy
Lien Amazon

 

L’histoire:

Orcam, un monde parallèle à la Terre où règne la magie des quatre éléments. À la veille de leurs dix-sept ans, les triplés Lihanna, Erin et Iain MacCormac sont sur le point de voir leurs vies d’adolescents insouciants, basculer. Lihanna le sait, ils ont un destin. Même si ce dernier ne fait pas vraiment partie de ses priorités. Parce que… et bien : elle n’a que dix-sept ans ! Pourtant sur Orcam, ce monde qui ne l’a pas vue naître, ce destin est loin d’être anodin. Il est lié à une prophétie : à dix-huit ans, les Trois Sang-Mêlés nés sur Terre sauveront le monde d’Orcam d’une terrible malédiction. Alors que Lihanna ne se sent pas encore prête à endosser de telles responsabilités, son dix-septième anniversaire sonne pourtant la fin de son adolescence dorée et la tâche pour sauver son nouveau monde s’annonce encore plus compliquée qu’elle ne l’avait imaginée. Heureusement pour elle, il reste une année avant sa majorité. Un an pour s’entraîner, pour comprendre sa véritable destinée et – surtout – pour faire le bon choix. Car, au final, la prophétie mentionne aussi que les Trois doivent choisir. Vont-ils réellement sauver Orcam ? Ou bien le détruire ?

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et à Librinova pour cette découverte.

Le roman commence avec un prologue qui nous met dans l’ambiance. A ce moment, on est encore sur Terre, et les triplés font ainsi connaissance de leur père pour la première fois depuis 10 ans. Ils découvrent tout de ce monde parallèle: Orcam, des différents peuples qui y vivent, de la magie qui l’entoure, mais surtout de la malédiction. Trois sang-mêlés, des triplés venant d’un autre monde, seront la clé pour libérer Orcam ou l’anéantir. Et il faut dire que nos triplés sont déjà très doués pour leur âge.

On les retrouve dix-sept ans plus tard, et leur vie est sur le point de changer. Leur père va peut-être accéder à de hauts pouvoirs, et leur apprentissage va commencer. Heureusement Lihanna n’est pas seule pour affronter ses changements. Elle a son frère Iain et sa sœur Erin, mais aussi tout le soutien de sa mère Eana et de son père Aedan. Et c’est ainsi que l’aventure commence, et c’est avec Lihanna qu’on va la vivre.

Ce livre m’a agréablement surprise. On est tout de suite attaché aux triplés, et à ce monde parallèle. On vit cette première partie avec une jeune fille qui n’a pas la langue dans sa poche, et qui est aussi très belle. Lihanna en fait craquée plus d’un. Mais c’est surtout avec Liam que la situation est compliquée à cause de leur lien. Leur multiples joutes verbales nous font bien rire, et c’est leur petit plaisir à chacun de narguer l’autre. Même si des fois j’ai eu envie de les secouer dans cette situation qui ne mène à rien, et où ils se font mal l’un à l’autre. Lihanna est un jeune femme impressionnante, et curieuse. Elle souhaite en savoir plus sur la prophétie, mais aussi sur ses pouvoirs. On fait aussi la connaissance d’autres personnages qui sont tout aussi intéressants comme Jack, le meilleur ami de Liam, ou encore Morgane.

Petit bémol toutefois, pendant toute l’aventure on peut lire dans la pensée de nos personnages, et il est vrai qu’à partir d’un moment, j’avoue avoir sautée quelques lignes, surtout dans les passages entre Liam et Lihanna, dont la romance tourne en rond. Mais il est vrai que c’est aussi un bon moyen d’être plus proche de nos personnages. Je déplore juste quelques longueurs.

En bref, cette première partie nous ouvre les portes d’un univers très intéressant, et avec des personnages touchants. Il garde encore de nombreux secrets, et j’ai d’autant plus hâte d’en découvrir la suite dans le second tome qui est en cours d’écriture.

Pour information, la version papier sort dans deux mois, mais la version numérique est déjà disponible ici 

4,5 étoiles

Métamorphose, tome 1 : Exorde de Ericka Duflo

couv61384584

Éditeur : Kennes
Pages : 384 pages
Parution : 4 Mai 2016
Tome : 01/05
Format: Broché
Genre: Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Adolescente rebelle et obstinée, Senna brave les interdits depuis le décès de sa mère. Elle ne fréquente plus les mêmes amis, rentre tard le soir et se fait souvent renvoyer de l’école. Ses relations avec son père se dégradent. Pourtant, Senna a d’autres inquiétudes : une marque hideuse et boursouflée s’étale sur son dos, elle entend des voix effrayantes et a parfois l’impression d’être surveillée. Ses écarts de conduite vont l’amener dans un pensionnat en Alaska où elle fera la connaissance de Ian, un garçon aussi beau que sombre, au comportement très étrange. Sa vie va alors prendre une tournure inattendue…

 

Mon avis:

Merci aux éditions Kennes et à NetGalley pour cette découverte.

Senna est une jeune fille qui a bien changé depuis la mort de sa mère. Elle qui était la meilleure de sa classe et très timide, elle est devenue complément l’inverse aujourd’hui. Elle a changé de look, un plus provocant, elle sort beaucoup plus souvent le soir, et ne ramène que de mauvaises notes. Même ses amies ont changé, elle ne fréquente plus les mêmes personnes. Elle souhaite à tout prix se détacher de son ancienne vie. Mais un jour ça dérape avec son petit ami qui a voulu se montrer trop entreprenant, elle se fait même peur elle-même. Qu’est elle en train de devenir, qu’elles sont ses marques douloureuse dans son dos… ? C’est aussi à ce moment que son père en a marre de son comportement, et décide de l’envoyer en pensionnat en Alaska. Un nouveau monde s’ouvre alors à elle.

Ce premier tome introductif est très intéressant, et on y découvre un univers mythologique. On s’attache très vite à Senna, cette ado torturée. On ne comprend pas ce qu’il lui arrive, et comme elle on veut des réponses. Cette arrivée en Alaska, lui fait du bien. Elle se lie d’amitié avec Jessy, avec qui elle partage sa chambre, et qui est beaucoup plus stable que ses anciens amis. Il y a aussi Ian, un séduisant bad boy qui cache de nombreux secrets. Ils ne font que s’épier dans un premier temps, puis vient la rencontre.

J’ai aimé l’écriture de l’auteur, mais aussi la présence de créatures qu’on n’a pas l’habitude de voir dans les romans: incubes, harpies, et autres. Et j’ai d’autant plus aimé que ce premier roman de cette saga est une fin, qui nous ouvre la porte vers de nouvelles aventures. Et ça n’arrive que trop peu souvent dans les sagas. J’ai tout de même été un peu perturbée au début de ma lecture, je ne pouvais me détacher du roman Damné et de son film adapté Fallen. Il y avait quand même des similitudes, que j’ai fini par oublier ensuite.

4 étoiles

The kricket series, tome 3 : De sombres étoiles de Amy A. Bartol

couv45589019

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 380 pages
Parution : 6 Mars 2018
Tome : 03/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Kyon Ensin dispose enfin de celle qu’il convoite depuis toujours : la prêtresse Kricket Hollowell, capable de prédire le futur. Avec elle, son pouvoir est inégalable et il peut régner en maître sur Éthar. Mais Kricket est fermement décidée à mener sa vie comme elle l’entend, aux côtés de Trey Allairis, son grand amour, et refuse de porter la couronne que veut lui imposer Kyon.

Au cœur de la guerre pour la domination d’Éthar et face au terrible clan Alameeda, qui nourrit les plus sinistres projets à son égard, Kricket ne peut se fier à personne. Pas même à Astrid, sa propre sœur.

Dans ce chaos, alors que la prophétie annoncée par sa mère semble sur le point de s’accomplir, Kricket – armée de la seule certitude qu’elle ne peut compter que sur elle-même – va devoir plonger dans un monde tourmenté pour tenter de changer son destin.

 

Mon avis:

Troisième et dernier tome de cette trilogie qui m’aura conquise. Merci à NetGalley et à AmazonCrossing pour cette découverte que j’ai adoré.

L’aventure de Kricket prend un tournant avec ce tome. On connait la prophétie qui pèse sur elle, et qui annonce bien des rebondissements. Et c’est toujours avec beaucoup de courage que Kricket va affronter les épreuves qui l’attendent. Des choix pas faciles s’annoncent, et d’autant plus dans un monde qu’elle ne connait pas vraiment.

On sentait déjà cette tension à la fin du deuxième tome, notamment avec les visions du futur de Kricket, et les allusions à des faits qu’on ne connaissait pas encore. En tout cas,  l’écriture traduit très bien cette tension, et nous envoûte. J’ai ressenti énormément d’émotion au fil des pages, et je n’ai d’ailleurs pas réussi à décrocher de ma lecture. J’avais déploré quelques longueurs avec le tome précédent, ici j’en ai senti aucune. Au contraire, j’étais totalement happée par l’histoire. J’ai aussi apprécié découvrir autrement le personnage de Kyon, même si ma préférence va quand même à Trey. Il nous surprend, et c’est agréable d’en savoir plus sur lui. Kricket est vraiment impressionnante et nous montre sa force. Ce n’est pas facile de savoir prendre des décisions, quand il y a autant en jeu. Il est vrai que je suis triste de la fin, mais pas de ma lecture. Je suis triste pour Kricket. Son personnage m’aura impressionné tout du long.

En quelques mots, je vous recommande vivement de découvrir cette trilogie. Des personnages attachants vous attendent, ainsi qu’un nouveau monde qui lui est propre. J’espère qu’elle sera vous charmer autant que moi.

4,5 étoiles

The kricket series, tome 2 : Une mer d’étoiles de Amy A. Bartol

couv54693723

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 382 pages
Parution : 19 Septembre 2017
Tome : 02/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Embarquée malgré elle sur la planète Éthar, au fin fond de l’espace, Kricket se rend à présent compte que le don héréditaire qui lui permet de prédire l’avenir fait d’elle un atout très recherché… et le déclencheur d’une guerre sans merci entre les Alameeda et les Rafe, les clans rivaux auxquels appartenaient ses parents, deux amants maudits.

D’après la prophétie alameeda, l’une de ces Maisons est destinée à régner en Maître, tandis que l’autre sera complètement anéantie – et le don de prémonition de Kricket pourra faire pencher la balance.

Traquée à la fois par les Maisons Rafe et Alameeda, Kricket trouve refuge dans les bras de Trey, son garde du corps étharien. Mais les visions inquiétantes qu’elle a du futur la troublent profondément : son don lui permettra-t-il de réécrire l’avenir ou son destin est-il aussi immuable que les étoiles ?

 

Mon avis:

Ce second tome prend directement la suite des intrigues, où nous avons laissé Kricket et Trey. C’est pourquoi je ne dévoilerais pas grand chose de l’intrigue. La guerre est proche et va se déclencher. Dès les premières pages, nous entrons dans le cœur de l’action où Kricket est ballottée de main en main, sans vraiment arriver à s’en dépêtrer. A vrai dire, c’est ce qui m’a dérangée dans cette première partie, il faut s’accrocher pour tout suivre, et je trouve d’ailleurs que ça en fait trop. ça m’a quelque peu déçu par rapport au premier tome.

Mais la seconde partie rattrape si on peut dire la première. La situation entre Trey et Kricket évolue. Cette dernière va apprendre de nombreuses choses sur ses capacités, et va faire de nouvelles rencontres. Kricket n’a toujours pas sa langue dans sa poche, et on rigole bien. Trey est toujours à ses côtés, et fait son maximum avec son équipe pour la protéger. J’aime toujours autant Jax et Wayra. Ils me font bien rire aussi. Le personnage de Kyon prend aussi de l’ampleur dans ce tome, et il apporte ainsi une certaine dynamique.

Malgré quelques longueurs, et ces moments où on a dû mal à suivre dans ce trop plein d’action, j’ai passé un bon moment. Je reste tout de même un peu déçu, pensant que j’allais passer un meilleur moment, comme avec le premier tome. Je suis tout de même curieuse de découvrir le tome 3, en espérant qu’il me plaira.

3 étoiles

The kricket series, tome 1 : Sous d’autres étoiles de Amy A. Bartol

couv57152076

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 402 pages
Parution : 12 Juillet 2016
Tome : 01/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

De sa vie, Kricket n’a jamais prié sa bonne étoile, trop occupée qu’elle était à se cacher dans Chicago pour échapper au système de placement familial de la ville. À l’approche de son dix-huitième anniversaire, elle n’a qu’un seul désir : cesser de fuir et trouver enfin sa place dans le monde.

Ce jour finit par arriver lorsqu’elle rencontre Trey Allairis, un jeune soldat étharien qui a pour mission de venir chercher l’orpheline sur Terre et la ramener sur sa planète d’origine. Quand le danger se rapproche, Trey doit protéger Kricket jusqu’à ce qu’elle ait appris à manier les pouvoirs qu’elle ne pouvait utiliser sur Terre.

Kyon, qui revendique Kricket comme membre de son clan, connaît la puissance des dons surnaturels qu’elle possède, des dons qu’il compte bien utiliser à son avantage afin de s’imposer à la tête des factions qui cherchent à régner sur Éthar, et d’anéantir tous ses ennemis, à commencer par Trey Allairis lui-même. Kricket devra alors faire face au dilemme le plus déchirant de son existence : lutter pour sa survie ou se battre pour sauver son amour.

Cet ouvrage a remporté quatre récompenses aux utopYA 2014, dont le prix du meilleur livre et celui du meilleur livre de science-fiction de l’année.

 

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Kricket, une adolescente orpheline de 17 ans qui vit à Chicago. Elle attend sa majorité avec grande impatience afin de ne plus être pourchassé par les services sociaux. En attendant, elle se cache et travaille au noir. Jusqu’au jour où un groupe d’hommes se lancent à sa poursuite. Et ce n’est pas les services sociaux. Elle réussit à semer le premier groupe, puis un second composé d’autres individus. Mais le premier arrive finalement à lui mettre la main dessus et l’emmène de force sur Ethar, un monde parallèle, qui est en fait sa planète d’origine. Ce premier groupe est composé de Trey, Jax et Wayra qui sont des soldats Rafe, peuple dont est originaire son père. De l’autre côté se trouve Tryon, un noble du peuple d’Alameeda, origine de sa mère, qui souhaite faire d’elle sa consort, soit son épouse, et qui n’est pas prêt à l’abandonner.

J’ai adoré ce premier tome qui nous ouvre les portes d’un nouveau monde, et à un nouveau vocabulaire qui lui est propre. L’intrigue est très bien ficelée, et même addictive. On ne s’ennuie pas une seule seconde. On comprend très vite que le contexte est tendu, et qu’une guerre approche. Kricket se trouve au centre de celle-ci. En lisant le livre, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au film Jupiter, dont l’histoire est proche.

J’ai tout de suite était attachée au personnage de Kricket, dont des aventures folles l’attendent. Elle arrive tout de même à garder le contrôle sans trop paniquer. Elle est dans un monde qui lui est totalement inconnu, elle ne connait rien de sa famille et de son peuple, et encore moins des fameux dons qu’elle aurait hérité de sa mère une grande prêtresse. Elle montre beaucoup de force et de courage, et n’a pas froid aux yeux. Elle manque quand même plusieurs fois de mourir, mais heureusement Trey et ses amis sont toujours là pour la secourir et l’aider.

Trey Allairis est plus âgé que Kricket. C’est un soldat qui est responsable d’une équipe d’élite. Il est surpris du comportement de Kricket, et l’admire pour ça. Très vite une complicité va naître entre eux, ainsi qu’avec ses hommes. Leur romance naît sous nos yeux et au fur et à mesure. On y croit, et on s’attache très vite à leur couple.

J’ai vraiment hâte de me plonger dans le second tome, qui m’attend sagement dans ma PAL pour en découvrir plus sur ce monde et son peuple, mais aussi sur cette guerre qui est proche d’éclater.

4,5 étoiles

Un MOOC sur la littérature jeunesse et adolescente

15825893_1835819246690465_6400457176157923472_n

Aujourd’hui, c’est avec grand plaisir que je vous écris cet article. Je viens d’apprendre que le MOOC auquel j’ai participé l’an dernier ouvre à nouveau ces portes. Et bien sûr, je le conseille vivement à tous les curieux comme moi !

 

Déjà qu’est ce qu’un MOOC?

Un MOOC (Massive Open Online Course, en anglais) soit Formation en Ligne Ouverte à Tous (FLOT), ou Cours en Ligne Ouvert et Massif (CLOM), est un type ouvert de formation à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants. L’appelation MOOC est passée dans le langage courant en France, et est désormais reconnue par les principaux dictionnaires.

Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Des ressources éducatives libres sont souvent utilisées. Dans le monde anglophone, il peut arriver que plus de 100 000 personnes soient réunies pour un cours.

Merci Wikipédia !

Vous l’aurez compris, un MOOC est une formation ouverte à tous sur Internet, et pour tout niveau. Et dans notre cas, c’est gratuit !

 

Présentation du MOOC « Il était une fois la littérature jeunesse »

Ce MOOC est en partenariat avec l’Université de Liège et commence de 2 mars. Il durera 6 semaines, soit un cours par semaine. Bien sûr chacun peut avancer à son rythme, vu qu’il reste accessible pendant 2 mois.

Au programme : des analyses d’albums, une plongée dans l’univers des romans pour adolescents, quelques dires d’éditeurs et d’auteurs, une découverte des livres numériques et un coup d’œil vers les univers fictionnels hors du livre.

Voici une bande d’annonce qui vous explique ce MOOC, avec les 4 intervenants:

PS: Cette année, il n’y a qu’un seul parcours.

 

Mon avis:

J’ai adoré participer à MOOC l’an passé, et je vous le recommande vivement. Vous allez apprendre plein de choses sur cette littérature, et avoir une wishlist qui va gonfler ! Pleins de livres sont conseillés, de quoi faire de belles découvertes, et il y en a pour tous les goûts.

Les intervenants sont très intéressants, mais j’ai particulièrement adoré le premier, Monsieur Daniel Delbrassine. Je me souviens être comme hypnotisée par ces propos !

Ce qui est intéressant aussi avec ce MOOC, c’est l’espace de partage qui existe ensuite. Vous pouvez échanger avec les participants, à la suite de chaque cours. Même si ce cours est sur Internet, la discussion est quand même possible.

 

Comment s’inscrire?

Pour en savoir plus sur ce MOOC et s’inscrire, il suffit de cliquer sur ce lien Les cours commencent le 2 mars, mais vous avez jusqu’au 20 avril pour vous inscrire.

Il existe aussi une page Facebook qui lui est consacré. Cliquez ici pour la découvrir !

J’espère que mon article vous aura tenté. En tout cas, n’hésitez pas à me poser des questions. Ce MOOC est exactement le même que j’ai suivi l’an passé.

 

D’ailleurs peut-être l’avez-vous suivi? Qu’en avez-vous pensé ?

La magie de Paris, tome 1 : Le cœur et le sabre d’Olivier Gay

couv54641214

Éditeur : Castelmore
Pages : 320 pages
Parution : 18 Octobre 2017
Tome : 01/03
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Chloé, élève en seconde, assiste un jour par hasard à un combat à l’épée entre Thomas, un élève d’une autre classe qu’elle connaît à peine, et une sorte de démon. L’adolescente tente d’intervenir mais est blessée et perd connaissance. A son réveil, la créature est morte et Thomas lui explique qu’il est un mage et que sa mission est de repérer et fermer les failles vers le monde des démons.

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et à Castelmore pour ce partenariat, qui m’a permis de découvrir pour la première fois la plume d’Olivier Gay.

Dès les premières pages, nous rentrons dans le vif du sujet. On rencontre Chloé, une adolescente de 16 ans.  Alors qu’elle s’entraîne au gymnase de son école pour la prochaine compétition d’escrime, elle est témoin d’une agression d’un garçon de sa classe : Thomas. En lui venant en aide, elle manque de perdre la vie. A partir de ce moment, tout se déclenche. Chloé découvre un monde empli de mages, de goules et de chevalier.

Tout comme l’héroïne, nous sommes entraînés dans un monde inconnu, dont on nous donne les clés au fur et à mesure. Chloé est un personnage très attachant qui n’a pas la langue dans sa poche. Son duo avec Thomas fonctionne très bien. Bien qu’il cache beaucoup de choses, ce qui ne peut que nous frustrer, il reste adorable.

J’ai bien aimé les notes d’humour présentent dans l’ouvrage. Nous ne nous ennuyons pas grâce aux révélations et aux retournements de situation. L’univers est aussi très intéressant, il mêle réalisme et magie. On est plongé dans un monde de capes et d’épées modernes. J’attends la suite avec grande impatience, la fin du livre nous ayant laissé avec un certain nombre de questions. Je suis aussi curieuse de découvrir les autres ouvrages d’Olivier Gay. L’écriture de l’auteur m’a conquise.

4 étoiles

 

A girl utopia de Oderu Chan

couv38347870

Éditeur : Librinova
Pages : 351 pages
Parution : 5 Octobre 2017
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Young Adult, Science Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

Ère du Renouveau. Un monde où les femmes gouvernent en toute liberté.
Un monde où les hommes ont perdu leur statut et n’ont plus aucun droit. Devenus des « Masculins », on leur implante, dès leur naissance, des « dominationems » qui contrôlent leurs faits et gestes… Privés de liberté, ils n’ont qu’un rôle: servir leur Maîtresse.

La « Cueillette »
Je dois choisir mon Masculin et lui attribuer un « mode ».

Numéro 400
Enfermé dans une cellule à part, il est différent des autres. Il a vécu hors du Centre. Il a connu le monde de Jadis. Son dominationem a été modifié. Par qui ? Pourquoi ? Ma rencontre avec lui fera tout basculer.

Je croyais vivre dans un monde « parfait » et pourtant, la vérité m’a été cachée.
A présent, je vais devoir transgresser les règles pour sauver ma peau et celle de mon Masculin.

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et Libranova pour cette découverte.

Avec A Girl Utopia, nous entrons dans un univers futuriste où les femmes sont au pouvoir, et où les hommes, nommé les Masculins, n’ont aucun droit.  Ils ne sont que des géniteurs. Dès les premières pages, on fait la connaissance d’Erine, qui va bientôt fêter ses 16 ans. Elle devra donc participer à un événement important, celui de la Cueillette. Toutes adolescentes qui sont âgées de 16 ans doivent choisir, à ce moment, leurs Masculins. Notre héroïne est comme sa mère, très libérale. Elle n’accepte pas de voir ces derniers comme des esclaves. Elle finit par rencontrer le numéro 400, et elle sent tout de suite qu’il n’est pas comme les autres. Dès cet instant, elle fera tout pour découvrir son secret.

Même si le scénario peut éveiller la curiosité, il est desservit par une écriture qui n’a pas su me charmer. J’ai tout de même été au bout de ma lecture, voulant découvrir le fin mot de ce premier tome. Le personnage principal, Erine, se révèle au fil des pages. Elle fait preuve de beaucoup de courage dans sa quête pour découvrir la vérité. Je n’ai toutefois pas été convaincue par sa relation avec son masculin qui est très platonique.

En bref, ce premier tome aurait besoin de plus de profondeur selon moi. Le scénario et l’univers sont intéressants, mais on y sent des lacunes. C’est bien dommage.

2,5 étoiles

The vanishing girl, tome 2 : The decaying empire de Laura Thalassa

couv54088746

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 396 pages
Parution : 7 Novembre 2017
Tome : 02/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique, Dystopie

Lien Amazon

 

L’histoire:

Entraînée au métier d’espionne par le gouvernement américain qui utilise sa faculté à se téléporter pour mener des missions à haut risque, Ember Pierce se réveille dans un hôpital de Los Angeles. Elle ne se souvient que de l’essentiel : elle a été piégée et sa dernière mission aurait dû lui coûter la vie.
Utilisant ses facultés de téléportation, elle réapparaît dans la chambre de Caden Hawthorne qui a passé ces dix derniers mois à la croire morte. La jeune femme fantomatique qu’il voit ne ressemble plus à celle de ses souvenirs : ses cheveux sont plus longs, sa peau est plus pâle et son regard est hanté. Lorsqu’Ember lui révèle qu’une personne de confiance l’a trahie, une seule échappatoire s’offre désormais à eux. Sans savoir qui est leur ami et qui est leur ennemi, Ember et Caden se lancent dans la mission la plus périlleuse de leur vie : rester ensemble et survivre.

 

Mon avis:

Je tiens à remercier NetGalley et AmazonCrossing de m’avoir permis de découvrir ce deuxième tome.

Après la fin tendue du premier tome à cause d’une mission qui ne se déroule pas comme prévue, dû notamment à une trahison, on ne peut que se précipiter sur ce tome. On retrouve Ember, dix mois plus tard qui se réveille du coma. Tout le monde la croyait morte, dont son partenaire Caden, qui a la surprise de la voir se téléporter dans sa chambre. Tous les deux ont bien changé. Ember découvre un corps qu’elle ne reconnait pas, balafré de grandes cicatrices et aminci. Elle se rappelle au fur et à mesure de ce qui s’est passé, et une certaine noirceur naît en elle. Caden, pour penser à autre chose qu’à la mort de celle qu’il aimait, a enchaîné les missions et les entraînements au risque de perdre la vie. Alors, quand ils se retrouvent enfin, ils sont d’autant plus motiver à s’enfuir ensemble.

L’univers de ce roman est différent du premier. On se sent perdu comme nos personnages principaux, à qui faire confiance, comment réussir à affronter et rependre le court d’une vie, et combien de temps va-t-elle durer… Beaucoup plus d’actions et d’émotions se succèdent au fil des pages. On stresse pour Ember et Caden qui sont dans une situation délicate, mais on rigole aussi comme dans le premier tome, de leurs joutes verbales. Ces petits moments relâchent la tension générale présente. L’écriture de l’auteur est toujours aussi addictive. On dévore littéralement les pages.

Malgré avoir passé encore un super moment avec ce roman, ce qui me fruste un peu, c’est que toutes les questions que l’on avait à la fin du premier tome, hé bien elles sont encore pratiquement toutes là. Comme les détails sur le projet Prométhée, où les secrets qui entourent Ember et Caden. Plus qu’à attendre le troisième tome, nommé The disappearing act, dont aucune date de sortie n’est encore connue, surement pour 2018. Hâte d’avoir les réponses à mes questions, et de découvrir ce qui va encore arriver à nos héros. Ont-ils bien trouver la liberté ? Il y a de gros doutes à la fin du roman… Dans quelle aventure ont ils bien pu tomber…

4 étoiles