Les Chevaliers des Highlands, tome 12 : Le Spectre de Monica McCarty

couv20050989

Synopsis:

1314. Alex Seton croit aux vraies valeurs de la chevalerie. Lassé des raids sanglants ordonnés par Robert de Bruce, le « roi-voyou » parti à la conquête du trône d’Écosse, il a déserté la Garde des Highlands pour rejoindre le camp adverse où il espère faire triompher ses idées de manière plus honorable. Désormais considéré comme un traître, il vole pourtant au secours de Joan Comyn, la fille bâtarde du comte de Buchan, jeune femme à la beauté ensorcelante, qui éveille bientôt ses soupçons. Ne serait-elle pas le Spectre, cet agent dont nul ne connaît l’identité et que les Anglais traquent en vain ? Déterminé à la confondre, Alex s’engage dans un duel où la séduction est l’arme principale et à l’issu duquel il devra choisir entre ses principes et son cœur.

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver cette saga, mais c’est aussi avec tristesse, vu que c’est le dernier tome. Ici, on retrouve le Dragon, alias Alex Seton, que l’on a pu rencontrer lors des premiers livres et Joan Comyn, la fille de Bella MacDuff. Alex évolue à ce jour du côté des Anglais et l’on découvre pourquoi il a voulu quitter la garde. Joan quant à elle, est devenue une femme qui n’a pas eu la vie facile. Ils sont très vite attirés l’un vers l’autre.

Monica McCarty nous tient jusqu’à la fin de cette saga. J’admire Joan pour sa détermination et sa force. La relation qu’elle entretien avec Alex est très intense et passionnée. Alex souhaite rester ce preux chevalier et Joan ne sait pas quel chemin emprunter. Dans ce dernier tome, la cause que défend la garde des Highlands n’a jamais été aussi proche de son but. L’auteur clôt en beauté cette saga. J’étais aussi ravie de retrouver certains personnages clés.

Vous qui avez peut être lu aussi cette saga, avez vous un tome préféré, voir un personnage?

Pour ma part, j’ai adoré le tome 10, le frappeur, et j’aime beaucoup le personnage de Lachlan.

Les chevaliers des Highlands, tome 11 : Le roc de Monica McCarty

couv40759801

Synopsis: 

Depuis sa tendre enfance, Thomas MacGowan est fou amoureux d’Elizabeth Douglas, la fille du laird. Lorsqu’elle a été envoyée en France, il l’a attendue, plein d’espoir. Mais à son retour en Écosse, la « petite Ella » a bien changé. C’est une dame à présent, et elle ne peut épouser le fils d’un forgeron. Trois ans plus tard, Thomas, surnommé le Roc, a intégré la célèbre garde des Highlands où il exerce ses talents de grimpeur hors pair. Quand Ella vient le supplier de voler au secours de son jeune frère capturé par les Anglais, il refuse sèchement. Il n’est plus ce nigaud transi d’amour, et il ne veut plus d’elle dans sa vie. Croit-il…

 

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver Monica McCarty avec ses Highlanders. Comme pour les précédents, j’ai à nouveau dévoré ce tome.

Ici on fait connaissance avec un nouveau membre de la garde, Thomas soit le Roc ! On le découvre alors qu’il n’est pas encore dans la garde, et qu’il est tout jeune. Il est le fils du forgeron du clan Douglas. Il passe ses journées avec son père, mais aussi avec les enfants du laird, Elizabeth et son frère James. Thomas est déjà très talentueux, fort et courageux. Amoureux d’Elizabeth, une tension se crée avec son frère, mais aussi à cause de son rang social. Thomas décide de partir pour devenir un chevalier des Highlands, et d’oublier d’Elisabeth.

Quelques années plus tard, alors que des projets d’engagements s’offre à lui, elle revient vers lui.

Je me suis tout de suite attachée au personnage de Thomas, alors que celui d’Elizabeth m’énerve plus. Thomas possède de grandes qualités qui font de lui, un atout pour la garde. Romance et action se succèdent tout au long du roman. On ne s’ennuie pas une seconde, ce qui explique que je l’ai lu d’une traite (comme souvent tous les romans de cette saga ! ) Concernant Elizabeth, le fait qu’elle n’arrivait pas à se décider m’a énervé. J’avais envie de la secouer pour qu’elle agisse.

A la fin de ce tome, Robert de Bruce a bien avancé dans sa quête, et ça annonce bientôt la fin de la saga. Encore un dernier tome à découvrir, que j’ai hâte de savourer.

Les chevaliers des Highlands, tome 10 : Le frappeur de Monica McCarty

couv11613158

Synopsis:

1313. La bataille finale pour le trône d’Écosse est sur le point d’être livrée. Eoin MacLean, spécialiste des attaques ciblées au sein de la Garde des Highlands, défend les couleurs de Robert de Bruce qui n’a plus qu’un seul obstacle : ce renégat de MacDowell. Or celui-ci s’apprête à marier sa fille chérie Maggie à un Anglais. Le moment est idéal pour lui tendre une embuscade…
Pourtant, pour la première fois depuis le début de la guerre, Eoin sent sa main trembler car, sept ans plus tôt, il a épousé Maggie bien qu’elle appartînt au camp ennemi. Puis elle l’a trahi et il lui a laissé croire qu’il était mort. Aujourd’hui, même s’il la hait, il n’a pas renoncé à ses droits d’époux.

 

Mon avis:

C’est toujours un grand plaisir pour moi de découvrir un nouveau roman de Monica McCarty. Pour tout vous dire, aujourd’hui j’en viens même à les précommander. Ça me fait une belle surprise ainsi quand celui-ci arrive dans la boite aux lettres quelques mois plus tard. Je fais exprès de ne pas retenir la date de sortie. C’est comme si je me faisais un cadeau surprise. Vous arrive-t-il de faire ça?

Bon revenons à notre livre. Pour cet ouvrage, l’auteur décide de construire son histoire avec un retour dans le temps. On fait donc la connaissance d’Eoin, le frappeur qui s’apprête à exécuter une mission délicate, où il doit affronter son épouse qu’il n’a pas vu depuis 7 ans. Leur histoire a commencé alors qu’ils étaient très jeunes, naïfs et fougueux. Issus de clans opposés, leur idylle n’a pas été facile. Secrets, non-dits et quiproquos se succèdent. Avec ce retour en arrière, on se rend compte de la force de la Garde des Highlands et des épreuves qu’elle a dû assurer. On découvre aussi l’arrivée et le recrutement d’un nouveau membre dans cette alliance. Les retrouvailles pour Maggy et Eoin sont une épreuve pour eux. C’est aussi le moment de réparer les conflits toujours existants et de voir que même après 7 ans l’attirance est toujours là. J’ai encore passé un super moment à dévorer ce livre, et je ne peux que vous conseiller cette saga.

 

PS: J’aimerais tout de même signaler ma déception que « J’ai lu » ait changé toute sa charte graphique. Aujourd’hui nous avons tous une saga dépareillée à cause de ce changement.

Les chevaliers des Highlands, tome 09 : La flèche de Monica McCarty

Synopsis

Archer d’élite, Gregor MacGregor fait partie de la garde du roi d’Écosse. Suite à un raid anglais, il sauve une petite orpheline puis, ne sachant que faire d’elle, la laisse en pension à son frère. Les années passent. De retour sur son domaine ancestral, Gregor découvre avec stupeur que sa pupille a déjà vingt ans ! Cate est aussi un vrai garçon manqué qui a suivi un entraînement martial pour ne plus jamais subir la brutalité des soudards. Il faudrait la marier, mais qui épouserait une fille imbattable au corps-à-corps ? Gregor ignore que Cate l’aime depuis le premier jour d’un amour fou, et que la diablesse lui réserve encore bien des surprises.

Mon avis

Étonnement ça doit être l’un des premiers livres de Monica McCarty où je me suis ennuyée… Dès les premières pages, on fait la connaissance de Cate et de son passé douloureux. Son histoire la rendu forte, que se soit son caractère ou sa force physique. Elle aime aussi en secret son sauveur Gregor, alias La Flèche. Voilà donc ce qui m’a déplu dans ce livre, c’est ce jeu de « je t’aime moi non plus ». Gregor aussi tient à elle, mais ne veut pas l’admettre.
L’action arrive tout de même à la fin de livre et re-dynamisme l’ensemble. Je reste tout de même déçu par ce livre, où je trouve aussi que la quête du trône à peu avancé.

Les chevaliers des Highlands, tome 08 : Le brigand de Monica McCarty

Synopsis:

Au château de Kildrummy, fief de son frère Clifford chargé par le roi de mater la rébellion écossaise, la toute jeune Rosalin est fascinée par un prisonnier au physique de colosse. Apprenant qu’il va être exécuté, elle se glisse une nuit jusqu’à son cachot et le libère. Six ans plus tard, le vent a tourné. Les Highlanders victorieux sèment la terreur en territoire anglais. Lors d’un raid sur le village, Rosalin est enlevée. Son ravisseur n’est autre que Robbie Boyd, son amour de jeunesse… qui la trouble toujours autant. Maintenant, il est devenu l’homme le plus redouté d’Écosse et ne fera qu’une bouchée de la sœur chérie de son ennemi juré.

Mon avis:

Comme toujours, encore un livre de Monica McCarty que j’ai dévoré en une soirée. Ici on découvre un nouveau « fantôme » de Robert de Bruce, il s’agit de Robert Boyd le Brigand. Un highlander brute tel qu’on peut l’imaginer. Face à lui une jeune fille sensible et engagée, Rosalin, dont le frère voue une haine envers les écossais, qui est réciproque. A nouveau une guerre de clans, oeil pour oeil, anglais contre écossais se profile. Ce couple qui semble voué à l’échec au prime abord, fera avec surprise évoluer le conflit.
Encore et toujours une belle histoire, qui nous fait attendre avec impatience le tome suivant.

Les chevaliers des Highlands, tome 07 : Le chasseur de Monica McCarty

Synopsis:

Prétendant au trône d’Écosse, Robert de Bruce est soutenu par l’Église, puissante alliée qui possède un vaste réseau de messagers capable de recueillir de précieux renseignements. Mais, parfois, les choses tournent mal. Ewen Lamont, membre de la garde d’élite des Highlands, est envoyé au secours d’une nonne tombée aux mains de l’ennemi anglais. Mission bientôt accomplie, pourtant les ennuis d’Ewen ne font que commencer. Soeur Genna est certes une créature divine, mais sa blondeur angélique et sa beauté déchaînent en lui des émotions qui n?ont rien à voir avec la dévotion d’un bon chrétien.

Mon avis:

Encore une fois, j’ai passée un bon moment avec ce nouveau tome de la saga « les chevaliers de highlands ». J’ai vraiment aimée le caractère de nos deux héros. Soeur Genna alias Janet est une femme vraiment courageuse, et elle le démontre un certain nombre de fois. Elle veut avoir sa place dans ce combat, quoique dise Ewen. J’ai passée aussi de bons moments à lire leurs joutes verbales! Une histoire rythmée et pleine de sensualité où l’on ne s’ennuie pas. Hâte de pouvoir découvrir le prochain tome qui sort bientôt. Cette sage reste vraiment un coup de cœur.

Les chevaliers des Highlands, tome 06 : La recrue de Monica McCarty

Synopsis:

1309. Robert de Bruce organise les Jeux des Highlands. Kenneth Sutherland, connu pour être aussi vaillant à la bataille que vigoureux dans le lit des dames, est venu s’y distinguer afin d’intégrer la garde d’élite du roi. Il croise Mary, jeune femme effacée. Sous ses nippes grises, il devine l’or de ses cheveux et la splendeur d’un corps de nymphe. Après une nuit inoubliable, Mary s’enfuit. Furieux, Kenneth apprend alors que celle qu’il prenait pour une simple dame de compagnie est en réalité la comtesse d’Atholl. Quelques mois plus tard, il la retrouve en Angleterre où l’envoie le roi en mission spéciale …

Mon avis:
Quelle joie de retrouver Monica McCarty et ses highlanders. Comme vous l’avez compris, je suis une grande fan! Ce nouveau tome est consacré à « la recrue » alias Kenneth Sutherland (le frère d’Helen, l’Ange). Alors que Kenneth est prêt pour intégrer les rangs de la garde secrète, il va faire la connaissance du jeune femme qui bouleverse ses plans: Mary de Mar, qui est en mission pour le roi Edouard.
Plusieurs mois plus tard ils vont retombés nez à nez alors qu’ils sont tous les deux en missions en Angleterre. Leur romance va ainsi commencer, mais pas que!

L’auteur nous gâte encore avec ce tome, d’ailleurs je n’ai pas pu m’empêcher de le lire d’une traite comme à chaque fois. Vivement le prochain!

Les chevaliers des Highlands, tome 05 : Le Saint de Monica McCarty

 

L’histoire:

1308. Helen Sutherland a failli s’évanouir en reconnaissant Magnus MacKay parmi les guerriers de Robert de Bruce. Trois ans plus tôt, en dépit de l’amour fou qui les liait, elle a refusé de s’enfuir avec lui. Par loyauté filiale, et peut-être aussi par lâcheté.

Aujourd’hui, Magnus la repousse sans ménagement. Mais Helen n’est pas du genre à se laisser ronger par les regrets. Elle décide de reconquérir le cœur de l’implacable Highlander. Et pour cela, elle n’hésite pas à la suivre dans la périlleuse reconquête de l’Ecosse…

 

 

Mon avis:

Monica McCarty nous gâte encore avec une superbe romance.  On y découvre Magnus MacKay, le Saint qui en fait est très loin d’en être un! C’est un Highlander pur et dur, qui ne perd pas un seul combat, ou du moins fait tout pour ne pas les perdre. Helen Sutherland, qui appartient à un clan « ennemie » et une superbe femme qui souhaite devenir indépendante. Elle a une force de caractère incroyable et de nombreuses qualités qui seront bien utiles à la garde de Bruce.
Ce tome commence sur une note pas très gaie, qui refroidit un peu l’atmosphère. Comme pour le précédent volume, il y a quelques retours en arrière et inversement. Cette fois ils m’ont moins gênés, car ils était bien amenés dans l’histoire. En plus de ce couple qui essaie de se reconquérir, nous avons le droit à une deuxième romance en parallèle avec le frère d’Helen et une de ses amis. Beaucoup d’actions et de combats sont présent dans ce livre.
Bref on ne s’ennuie pas avec ce nouveau tome, il se dévore même! Hâte de lire le suivant!

 

Les Chevaliers des Highlands, tome 04 : La Vipère de Monica McCarty

 

L’histoire:

Réputé pour frapper aussi vivement que le serpent, Lachlan “Viper” MacRuairi est un guerrier que l’on recrute aisément, mais auquel on ne fait pas confiance. Sa seule loyauté est à son propre porte-monnaie, son indifférence pour tout le reste le résultat d’une trahison amère. Tout change quand Lahlan est chargé de protéger et d’amener Bella MacDuff au couronnement du roi… et que la sensuelle et fière comtesse le défie sur un terrain où il a déjà perdu : l’amour.

Passionnée et dévouée, Bella a défié le roi d’Angleterre et son propre mari pour placer la couronne sur la tête de Bruce. Et pour cela, elle doit payer un terrible prix : perdre sa fille et sa liberté. Emprisonnée avec une cruauté barbarique, elle jure de retrouver son enfant, même si cela signifie vendre son âme – et son corps – au sombre guerrier dont les yeux brillent comme l’acier, mais qui éveille aussi en elle des sentiments différents. Ensemble, ils embarquent pour une mission de sauvetage au cours de laquelle Bella pourrait bien sauver sa fille… mais aussi perdre son coeur.

 

Mon avis:

Comme vous avez pu le voir, je suis fan de Monica McCarty et ne rate pas un seul de ses romans. J’aime aussi particulièrement les Highlanders!
Dans ce nouveau volume on fait donc la connaissance de Bella, une dame au grand courage, elle m’a impressionné, et Lachlan, un bel Highlander dans tous les sens du terme, mais qui a un passé très lourd et qui le hante.
Globalement j’ai passé un bon moment en lisant ce livre, mais ce n’est pas un coups de coeur comme les autres. Peut être est ce le fait du changement d’époque qui a lieu trois fois dans le roman. Pourtant il est bien amener… En tout cas, on peut dire que j’ai eu un coup de coeur pour Bella. Cette femme est impressionnant, elle n’a pas sa langue dans sa poche, a du courage et est forte. J’ai vraiment adoré la découvrir au fil des pages.

Bref une bonne lecture tout de même. Je vais d’ailleurs enchaîner avec la suite très prochainement

 

Les chevaliers des Highlands, tome 03 : La vigie de Monica McCarty

couv48791485

L’histoire:

1307. L’Ecosse se déchire dans une guerre de succession sanglante. Membre de la garde d’élite de Robert de Bruce, Arthur Campbell, surnommé la Vigie pour ses talents d’éclaireur, a pour mission d’infiltrer le clan MacDougall afin de préparer l’attaque. L’opération lui plaît d’autant plus qu’il voue une haine féroce à John MacDougall, seigneur de Lorn, l’assassin de son père. Mais au château de Dinstaffnage, il retrouve cette ravissante inconnue à qui il a sauvé la vie un an plus tôt. Cette beauté n’est autre que la fille de John, Anna MacDougall, désormais son ennemie. Et cette fois, il doit causer sa perte….

 

Mon avis:

C’est parti pour découvrir les aventures d’un autre membre des chevaliers des Highlands. Au tour d’Arthur Campbell, surnommé « la Vigie », que l’on a pu rencontrer dans le premier tome. On apprend ainsi ce qu’il lui est arrivé après la fin précipité de son entrainement. Grâce à ses dons, il a infiltré les anglais, pour donner ainsi des informations à Bruce. Ce dernier lui donne une dernière mission avant de rejoindre la farde en Ecosse.  Il doit s’infiltrer dans le clan des MacDougall, un ennemi allié aux Anglais dont le chef n’est autre que John Lorn, le meurtrier de son père Colin Campbell. Après avoir assisté à son assassinat plus jeune, Arthur s’est juré de faire justice à son père en tuant son assassin. Alors qu’il assiste avec ses frères a son premier banquet dans le domaine, il tombe nez à nez avec la jeune fille, dont il a sauvé la vie un an plutôt, et qui faillit mettre en péril sa mission. Elle n’est d’autre que Anna MacDougall, la fille de Lorn. Elle ne l’avait pas laissé indifférent, mais de savoir que c’est la fille de celui qui a tué son père, il ne pouvait le supporter. Pourtant il existe une attirance mutuelle entre eux. Mais Arthur ne doit pas mettre sa mission en péril, il ne faut pas que son identité soit découvert, il devra se tenir éloignée de cette femme. Mais Anna a aussi une mission, que lui a donné son père. Elle doit l’observer et lui faire son rapport.

Encore deux héros qui n’étaient pas fait pour être ensemble, à cause de leurs idées opposées dans ce conflit. Mais ils auront beaux s’éloigner, le sort finit toujours par les rapprocher. Dans ce roman, nous ne voyageons pas beaucoup, mais les sublimes paysages décrit, donnent toujours autant envie. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Arthur avec son sens de la loyauté et son dévouement. Il essaye de tout faire pour protéger Anna, et de refouler ses sentiments. Un très bon moment passé avec ce roman.

Les chevaliers des Highlands, tome 02 : Le faucon de Monica McCarty

couv6113717

L’histoire:

Fille du comte d’Ulster, lady Elyne est nostalgique de sa jeunesse insouciante. Avant de se marier, elle ose une dernière fois le « plongeon de la demoiselle » dans les eaux glacées de la mer d’Irlande. C’est alors qu’elle surprend une bande de pirates, en réalité la garde décrété du roi d’Ecosse en exil. A leur tête, Erik Mac Sorley, marin d’élite venu engager des mercenaires. La raison voudrait qu’il élimine ce témoin gênant, pourtant il décide de garder captive cette jeune femme qui se dit simple gouvernante. Même si elle manque singulièrement d’humilité et s’obstine à lui tenir tête avec une effronterie aussi déconcertante que séduisante…

 

Mon avis:

Les aventures de la garde secrète de Bruce continue avec ce nouveau tome.

Nous faisons la connaissance de Lady Elyne, qui est l’aînée du comte d’Ulster. A la mort de sa mère, Ellie a du jouer le rôle de maman auprès de ses frères et sœurs, mais aussi gérer le domaine. Elle en perd son insouciance de jeune fille, et sa liberté. Mais ne s’en rend pas compte. Pour faire encore et toujours ce qu’il y a de mieux pour son clan, elle accepte une demande en mariage pour le bien de sa famille. Alors que sa sœur, lui reproche d’être devenue trop sérieuse et froide, elle accepte son défi. Refaire une dernière fois avant d’être mariée, le « plongeon de la demoiselle » dans les eaux glacées de la mer irlandaise. Elle a toujours été la meilleure et aime nager. Sauf que ce défi, ne se déroulera pas comme prévu. Alors qu’elle remonte vers la plage, après son saut, elle tombe sur une réunion clandestine. Elle se cache, mais finit par être repérée et enlevée.

Le faucon, alias Erik MacSorley, un grand marin et tombeur de ses dames, ne voit pas d’autres solutions que de l’emmener avec lui, ne voulant pas risquer sa mission. Mais Ellie, n’est pas comme les autres femmes, qui tombent toutes sous son charme. Cette soit disant jeune gouvernante, ne se laisse pas faire, et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense. Elle l’intrigue, mais il ne doit surtout pas oublier sa mission pour Bruce qui compte sur lui.

Encore un livre que j’ai dévoré. En plus de la romance pas si facile entre nos deux héros, le conflit politique s’accentue. Il est agréable de retrouver les personnages du premier tome, et découvrir leur parcours. A travers cette expédition, Ellie se retrouve et se sent libre. Elle finit par faire confiance en ce pirate viking têtue, qui l’a trouble. Erik est aussi troublé, elle n’est pas du tout son type, et n’a rien à voir avec les filles qu’il côtoie beaucoup plus douce. Ils sont adorables tous les deux, on s’y attache très vite. Et on a hâte au fils des pages de découvrir comment va se dérouler leur histoire. Les paysages décrit sont aussi envoûtant. Après les nombreuses descriptions, j’ai envie moi aussi de faire un petit tour dans les îles, et avec un bon marin comme Erik, c’est plus que tentant!

 

Les chevaliers des Highlands, tome 01 : Le Chef de Monica McCarty

couv21320714

L’histoire:

Comte de Carrick et seigneur d’Annandale, Robert Bruce revendique le trône d’Ecosse. Or, pour vaincre les Anglais, il lui faut des mercenaires d’élite, des Highlanders. Et à leur tête, le meilleur de tous : Tormod MacLeod, une force de la nature. Mais Tor, dévoué à son clan, refuse de s’impliquer dans cette guerre. Comment le convaincre ? En le piégeant. C’est ainsi que Christina Fraser se glisse une nuit dans son lit. Au matin, Tor est sommé de l’épouser. Par le jeu des alliances, le voilà contraint d’embraser une cause qui n’est pas la sienne. Et c’est fou de rage qu’il accueille sa jeune épouse en son fief de Dunvegan…

 

Mon avis:

Voici le début d’une saga qui s’annonce prometteuse. Un coup de cœur pour ce premier tome.

L’ouvrage commence avec un contexte historique fort entre l’Angleterre et l’Ecosse. William Wallace est mort, et a perdu sa guerre contre les anglais. Robert Bruce, prétendant légitime du trône d’Angleterre, reprend les reines de cette rébellion. Son idée est de former, dans le plus grand secret, un groupe d’élite d’Highlander. Si quelques uns acceptent de s’engager dans cette alliance, oubliant leurs querelles de clans, l’un d’eux n’a aucune envie de prendre position. Tormod MacLeod ne désire qu’une seule chose, protéger son peuple, et préserver la paix. C’est alors qu’un homme peu scrupuleux et violent, entre en jeu. Il s’agit de Andrew Fraser, (petit clin d’œil à la série télé Outlander!) qui n’hésite pas à mettre sa fille, Christina, dans le lit de cet homme pour le forcer à le rejoindre dans cette guerre. Christina qui souhaite protéger sa sœur, n’a pas d’autres choix que d’accepter. Mais elle ne se rend pas compte des risques qu’elle prend. Toute fois la stature effrayante de cet Highlander, ainsi que sa réputation, et bien différente de son caractère protecteur. Voici comment commence ce premier tome, et cette saga.

J’avais déjà découvert les écrits de Monica McCarty avec les trilogies « Le clan MacLeods » et « Le clan Campbell », qui m’ont comblé. Avec cet ouvrage, on voit nettement ses progrès d’écriture. Elle nous transporte dans un nouveau monde à chaque ligne. Oui je suis totalement soit le charme de cette auteur!

Revenons à nos personnages, avec Tormod MacLeod, chef de son clan depuis ses dix ans. Il vit pour son peuple, qui le respecte et le vénère. Il est veuf et a deux fils. A cause d’un malentendu, il se retrouve forcé d’épouser une femme, Christina Fraser. Il pense qu’il pourra l’écarter de sa vie, mais il se trompe. Elle n’est pas comme sa première femme!

Christina est une jeune femme intelligente, cultivée et déterminée. Courageuse, elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense. Elle voit en Tormod, un Lancelot, comme dans ce fameux livre qui la passionne. Alors que sa sœur Beatrix veut une carrière ecclésiastique, Christina souhaite la liberté que l’Eglise ne lui accordera pas. Elle voit en ce mariage forcé certains avantages. Tor lui plait, et elle souhaite avoir un mari qui soit fière, et qui peut avoir confiance en elle.

Mais ce n’est pas du tout le désir de ce dernier. Tor se voit contraint dans cette alliance, d’accepter un marché. Même si ça le dérange, il l’effectue quand-même. Très peu de personne en sont au courant, et surtout pas sa femme. Il a toujours été maître de ses sentiments, à se les cacher. Christina n’est pas comme les autres, et il va devoir s’en rendre compte.

J’ai aimé dans cette histoire les conflits politiques, les complots et la naissance de la romance entre Tor et Tina. Mais surtout de voir que ce conflit ne fait que commencer, et que pleins d’autres ouvrages vont pouvoir nous livrer la suite. Beaucoup de personnages secondaires sont présents. Et chacun aura le droit à son moment de gloire. Place à Erik Mac Sorley pour le prochain roman, que je suis impatiente de découvrir !