Discutons ensemble, RDV du Blog

#CultureChezNous avec 3 MOOC sur la littérature

Fun Mooc

 

Envie de vous divertir ? Pensez aux MOOC sur la littérature !

Hier sur mon compte Instagram, je vous présentais 3 MOOC consacrés à des genres littéraires qui sont en ligne sur la plate forme Fun-MOOC. Au vu de la situation actuelle, ils ont eu l’idée de rouvrir ces 3 formations. Je les ai toutes suivies, donc n’hésitez pas si vous avez des questions, je serais ravie d’y répondre !

 

Déjà qu’est ce qu’un MOOC?

Un MOOC (Massive Open Online Course, en anglais) soit Formation en Ligne Ouverte à Tous (FLOT), ou Cours en Ligne Ouvert et Massif (CLOM), est un type ouvert de formation à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants. L’appelation MOOC est passée dans le langage courant en France, et est désormais reconnue par les principaux dictionnaires.

Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Des ressources éducatives libres sont souvent utilisées. Dans le monde anglophone, il peut arriver que plus de 100 000 personnes soient réunies pour un cours.

Merci Wikipédia !

Vous l’aurez compris, un MOOC est une formation ouverte à tous sur Internet, et pour tout niveau. Et dans notre cas, c’est gratuit !

 

1. MOOC Il était une fois la littérature jeunesse, de l’université de Liège

MOOC sur la littérature jeunesse et adolescente

Il s’agit de la session 4 qui a commencé en 2019. Vous pouvez encore participer jusqu’au 31 mai. C’est mon préféré !

https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:ulg+108002+session04/about

 

2. MOOC Fantasy, de l’Angleterre victorienne au Trône de fer, de l’université d’Artois

MOOC Fantasy

Il s’agit d’une archive de la session 3 qui a été ouverte spécialement. Il n’y aura donc pas d’attestation de suivi, mais vous avez accès directement à tous les cours.

https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:univartois+35001+session03/about

 

3. MOOC La science-fiction : explorer le futur au présent, de l’université d’Artois

MOOC science-fiction : explorer le futur au présent

Il s’agit de la session 3, et les cours commenceront le 28 avril. Les inscriptions sont ouvertes.

https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:univartois+35002+session03/about

 

Amusez-vous bien en faisant des découvertes, tout en restant chez vous !

Album, Littérature allemande, Littérature danoise, Littérature française, Livres

Portraits en pied des princes, princesses et autres bergères des contes de notre enfance de Jo Hoestlandt et Nathalie Novi

51DA0YFA0TL._SX472_BO1,204,203,200_

Éditeur : Thierry Magnier
Pages : 24 pages
Parution : 26 Octobre 2001
Tome : 01/01
Format: Album
Lien Amazon

 

L’histoire:

Une galerie de portraits de personnages de contes, connus de tous-grands et petits : Hansel et Gretel, la Petite sirène, la Princesse au petits pois, la Bergère et le ramoneur, le Petit Chaperon rouge, la Petite Fille aux allumettes, Peau d’âne, Barbe Bleue, Dame Holle, Le Chat Botté, La Reine des neiges… Douze portraits de personnages, ou couples de personnages, que le lecteur croise dans ce livre comme un visiteur de musée. Jo Hoestland, la guide, raconte à la première personne l’histoire de chacun d’entre eux. L’humour, la tendresse, la poésie, la perfidie parfois, se mêlent au récit de chacun des héros. Nathalie Novi, en qualité de « Peintre Royal des Personnages de Contes » fait poser chacun des personnages : dans ses tableaux aux formats variés, comme dans un vrai musée, surgissent des clins d’œil à de grand portraitistes tels que Vélasquez ou Goya…

 

Mon avis:

Voilà un album très original, qui nous propose de retrouver les contes qui ont bercés notre enfance. Et c’est des grands noms qui ont été choisi comme Hans-Christian Andersen, Charles Perrault, Jacob Grimm et Wilhelm Grimm.

J’avoue que je me souvenais bien de certaines histoires comme « La petite sirène », « Le petit chaperon rouge », « Peau d’âne », « Hänsel et Gretel », « Barbe Bleue  » ou encore « Le Chat Botté ». Mais autant dire que pour certaines, c’était la découverte ! Je pense aux contes « Le pêcheur et sa femme » de Jacob Grimm et Wilhelm Grimm ou « La bergère et le ramoneur » de Hans-Christian Andersen. Cet aperçu m’a donné envie de partir à la découverte de ces derniers. Puisque oui, avec cet album, ce n’est pas le conte entier que l’on retrouve, met un aperçu mis en scène par Jo Hoestland, qui nous présente les personnages. Ils sont aussi magnifiquement illustrés par Nathalie Novi, qui c’est inspiré des œuvres de grands peintres pour les représenter. On retrouve « La petite fille aux allumettes » sous les traits de Vincent Van Gogh, « La princesse au petit pois » d’après Diego Vélasquez, ou « La reine des neiges » par Balthus.

Ici les arts se côtoient, avec ceux qui maniaient le crayon et ceux qui utilisaient le pinceau !

Mais je tiens tout de même à souligner la mise en page qui ne met pas assez en valeur à mon goût, le travail des deux artistes. Par exemple en premier lieu, la couverture, que je ne trouve pas très attrayante. Et en ce qui concerne l’intérieur, c’est très simple. Dommage.

 

note 3,5 étoiles

1

Jeunesse, Littérature française, Livres

Les Chroniques Extraordinaires d’Amédée Pan, tome 1 : Un vent de fronde de Virginie Singeot-Fabre

Les Chroniques extraordinaires d’Amédée Pan, tome 1 : Un vent de fronde de Virgine Singeot-Fabre

Éditeur : Faute de frappe
Pages : 153 pages
Parution : 20 Janvier 2020
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Fantastique, Jeunesse
Lien Achat

 

L’histoire:

Prenez un garçon timide et rêveur. Faites-le voyager grâce à une faille spatio-temporelle incroyable, propice à de folles et périlleuses aventures…
Telle est l’histoire d’Amédée Pan.
Plongé au cœur de la Fronde, en 1652, il devra rivaliser d’ingéniosité et de courage pour aider Elise, une jeune révolutionnaire dont les parents ont été enlevés.
Amédée Pan, un ingénieux mélange d’action, Histoire et fantastique !

 

Mon avis:

Avec ce roman, nous faisons la connaissance d’un jeune garçon nommé Amédée Paniewkoczki, alias Amédée Pan. Lors d’un voyage scolaire au Panthéon à notre époque, un de ses camarades le pousse sur la pendule de Foucault. Amédée se trouve propulsé dans un autre temps, une autre époque. Il se réveille alors qu’une jeune fille est à côté de lui, et l’aventure commence en direct du XVIIème siècle.

Amédée est un jeune garçon solitaire, souvent dans la lune, et qui a peu confiance en lui. Très vite on s’attache à son personnage, qui arrive à garder son sang froid face à l’aventure extraordinaire qui lui arrive. Il se retrouve quand-même en 1652, à poser des tracts contre le fameux Mazarin en plein Paris, qui peine à reconnaître. Comme quoi les cours d’Histoire sont importants pour assembler toutes les pièces du puzzle qui s’offre à lui ! En compagnie de son amie Elise, on se s’ennuie pas une seule seconde et on se laisse porter dans l’aventure qui les attend. L’écriture est simple, et éveille notre imaginaire. J’ai particulièrement apprécié le petit mot d’entrée et de fin, comme un journal intime. Je trouve que cela apporte un petit plus au roman.

En bref, je dirais avoir passé un bon moment de lecture et d’évasion avec ce roman. Mais autant dire que ce roman est plus historique, que fantastique. Il n’y a que cette notion de voyage dans le temps, qu’on a au début ou à la fin, qui apporte cette touche. D’ailleurs, comme ce roman s’adresse avant tout à un public jeunesse, il est vrai que j’aurai bien apprécié une partie « Pour aller plus loin » à la fin du roman, avec des repères historiques. Cela peut être une idée, surtout que les enfants aiment généralement la période du Roi Soleil, qui est passionnant. En tout cas, c’était mon cas !

Merci aux éditions Faute de frappe pour ce super ouvrage.

3,5 étoiles

Jeunesse, Littérature française, Livres

Martin et la divine chipie de François Vincent

Martin et la divine chipie de François Vincent

Éditeur : Didier Jeunesse
Pages : 96 pages
Parution : 5 Février 2020
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Le jeune Martin quitte son petit village pour se rendre à la capitale, bien décidé à y faire fortune. L’aventure l’attend au premier croisement : Après avoir porté secours à une jeune meunière, celle-ci lui offre 3 objets magiques. Une bourse qui lui apporte une richesse inépuisable, une trompette qui lui promet la protection d’un chevalier et une ceinture qui l’emmène où il veut. Quel bonheur, Martin n’est même pas arrivé en ville qu’il a déjà tout ce qu’il souhaite !
C’est sans compter sur la convoitise d’une Divine Demoiselle qui sait repérer un naïf quand elle en voit un…

 

Mon avis:

Le jeune Martin quitte son petit village de Gondenans-les-Moulins pour se rendre à Paris, il espère y faire fortune. Quelque peu naïf, notre jeune héros va vivre de grandes aventures. Et la chance semble lui sourire, dans un premier temps. Au premier croisement, il aide une jeune meunière qui lui offre 3 objets magiques. Rien que ça ! Une bourse qui lui apporte une richesse inépuisable, une trompette qui lui promet la protection d’un chevalier, et une ceinture qui l’emmène où il souhaite. Mais rien ne se passe comme prévu, avec l’arrivée d’une Divine Demoiselle…

Martin et la Divine Chipie est un conte pour enfant très agréable à lire et humoristique. Le début de l’intrigue est simple, un jeune garçon qui quitte sa famille pour gagner de l’argent. Mais Martin est bien jeune, mais autant dire aussi débrouillard. De nombreuses épreuves l’attendent les plus surprenantes les unes que les autres. On ne s’ennuie pas une seule seconde avec notre petit héros. J’ai grandement aimé les bouleversements de situation. Tout n’est pas tout rose dans la vie, et il faut toujours garder espoir et prendre son courage à deux mains ! Comme dans de nombreux contes, on y retrouve tous les éléments: un peu de magie, un héros et un méchant, une morale et une belle fin (même si ce n’est pas toujours le cas pour ce dernier point).

J’ai aussi beaucoup aimé la plume de l’auteur remplie de joie, qui sait nous faire sourire, ou grincer des dents quand on voit le danger arriver pour Martin. Les illustrations que l’on peut voir dans le récit, sont aussi très bien réalisées, comme la couverture qui nous donne un petit aperçu de l’intrigue. Regardez bien Divine Chipie sur l’illustration ! On sait d’avance qu’on va s’amuser, et c’est réussit.

Un joli conte rythmé qui a su me charmer, à lire pour les petits comme pour les grands ! Merci aux éditions Didier Jeunesse pour cet envoi.

 

4,5 étoiles

 

 » C’est moi le p’tit Martin de Gondenans-les-Moulins
Je m’en vais à Paris pour mener la belle vie
La fortune sourit aux garçons dégourdis
et dégourdi je le suis, ma mère me l’a toujours dit ! « 

Jeunesse, Littérature anglaise, Livres

Harry Potter, illustrée, tome 4 : Harry Potter et la coupe de feu de J. K. Rowling et Jim Kay

Harry Potter, illustrée, tome 4 : Harry Potter et la coupe de feu de J. K. Rowling et Jim Kay

Éditeur : Gallimard
Pages : 464 pages
Parution : 24 Octobre 2019
Tome : 04/07
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d’un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit… Trop vite. Il va se trouver plongé au coeur des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d’immenses défis.

 

Mon avis:

Quelque plaisir de pouvoir retrouver la saga Harry Potter, avec cette sublime version illustrée. C’est l’occasion pour moi de refaire une relecture à chaque fois. Et autant dire qu’avec ce tome, il y avait plein de passages que j’avais oublié. Après c’est normal, les livres contiennent de plus en plus de chapitres, et si je me souviens que de ce qui est montré dans les films, forcément il manque plein d’information, sinon chacun des films durerait 6h, et encore !

Ce quatrième opus est vu comme un tournant dans la vie d’Harry Potter. Ce tome est beaucoup plus sombre que les précédents. Le retour de Voldemort oblige, il compte bien rattraper ce qu’il a échoué 14 ans plutôt… Harry n’est pas pour autant seul, d’autant plus qu’il a récupéré autour de lui les chers amis de son père, en les personnes de Remus Lupin, et Sirius Black (un de mes personnages préférés avec notre trio!) Et cette année, ce n’est pas une rentrée classique qu’attendent nos sorciers en herbe, place au Tournoi des Trois Sorciers.

L’ambiance est ainsi plus différente que les autres tomes, elle est plus mature, le trio grandit. Les sentiments de ces jeunes adolescents naissent et se voient bousculer. On est moins dans un univers enfantin, nos héros grandissent, et on le voit notamment avec les rêves d’Harry, ou encore des discours plus enclins avec la société et la politique. Hermione devient par exemple, une fervente militante pour libération des Elfes de maison, j’avoue que j’avais un peu oublié ce passage, honte à moi ! Le ministère s’incruste de plus en plus dans les affaires de l’école, et il y a de plus en plus de tensions. A côté de ça on rencontre de nouveaux personnages, et on affine nos relations avec certain. Qu’est-ce que je peux adorer Dobby, il m’a toujours fait sourire et rigolé. On en sait un peu plus sur la famille Weasley, notamment avec la rencontre de Bill, ou avec les nouveaux projets de Fred et George !

De côté des illustrations, j’admire toujours autant le travail de Jim Kay qui arrive à recréer son propre univers. Elles sont comme toujours superbes, et font vraiment honneur aux écrits de J.K. Rowling. Il est vrai que j’aurai voulu encore plus d’illustrations, ce sont souvent les chapitres clés qui en possèdent. Mais bon, il est quand même richement illustré, et magnifique. Comme toujours, je vais dire que j’ai hâte d’avoir le suivant pour une nouvelle relecture, mais comment toujours il va falloir patienter ! Mais vu la qualité du travail, la patience est récompensée !

4,5 étoiles

25431

Jeunesse, Littérature française, Livres

Les mondes inversés de Cendrine Wolf et Anne Plichota

couv40986255

Éditeur : Hachette
Pages : 320 pages
Parution : 15 Janvier 2020
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Voilà cinq ans que le père d’Homer Pym a disparu, en plein tournage d’un film sur les voyages mythiques d’Ulysse. Même la police a renoncé à le chercher.

Le jour de ses douze ans, Homer reçoit en cadeau Bibi Two, une gerbille très spéciale qui le conduit dans un monde parallèle, peuplé d’êtres extraordinaires. Le garçon découvre alors l’impensable : son père est prisonnier du monde qu’il a créé !

Homer et ses meilleurs amis, Lylou et Sacha, vont devoir faire preuve de ruse et de courage pour libérer M. Pym. D’autant qu’il n’est pas le seul à être bloqué dans le mauvais monde…

 

Mon avis:

Avec ce livre écrit à 4 mains, on rencontre un jeune collégien de 12 ans, Homer, dont le père a disparu il y a 5 ans, en plein tournage d’un film sur les voyages mythiques d’Ulysse. Le jour de son anniversaire, il reçoit en cadeau Bibi Two, une gerbille pour le moins originale. Homer voit alors son quotidien chamboulé, avec la révélation d’un monde parallèle, peuplé d’êtres extraordinaires. Le jeune garçon découvre que son père y est prisonnier, et qu’il n’est pas le seul ! Aidé de ses meilleurs amis, Lylou et Sacha, une grande aventure les attend.

Il est vrai qu’avec cette intrigue, j’ai tout de suite pensé à Percy Jackson. Très vite, on se retrouve plongé dans cet univers fantastique, inspiré de la mythologie grecque. Des personnages et des lieux importants y sont repris, ainsi que des légendes. Ce petit trio d’adolescents est très attachant. Assez différents, ils ont tous leur rôle à jouer dans cette entreprise, qui se révèle palpitante. Retrouver le père d’Homer et le sauver, ne sera pas si facile. Mais il ne faut pas oublier cette gerbille qui parle, et qui est pour le moins très philosophe. Celle-ci s’exprime en vers ! Elle m’aura bien fait rigoler. A noter que pour ce premier tome, l’action se passe principalement dans notre monde. Je suis d’autant plus curieuse de découvrir le prochain, afin de savoir ce que les auteures nous ont réservées, et surtout d’entrer vraiment de ce monde parallèle.

Merci aux éditions Hachette pour cette lecture !

 

3,5 étoiles

Jeunesse, Littérature anglaise, Livres

Harry Potter, illustrée, tome 3 : Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban de J. K. Rowling et Jim Kay

couv68311313

Éditeur : Gallimard
Pages : 332 pages
Parution : 12 Octobre 2017
Tome : 03/07
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sirius Black, le dangereux criminel, qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ? Le troisième tome des aventures de Harry Potter vous emportera dans un tourbillon de surprises et d’émotions. Frissons et humour garantis !

 

Mon avis:

Quel plaisir de pouvoir relire les aventures de Harry Potter, le tout illustré par Jim Kay, qui nous offre une nouvelle fois de très belles illustrations.

Ce livre album est tout aussi précieux que les autres. Pour avoir vu un certain nombre de fois les films de la saga Harry Potter, je trouve toujours ça épatant que l’illustrateur a réussi à créer son propre monde, avec des images autant ancrées. Les chapitres se succèdent, sans réelle surprise concernant l’histoire, même si à chaque fois, je découvre que j’ai oublié quelques détails. La surprise vient du coup des illustrations qu’on peut admirer, et qui mettent en scène un personnage, une situation, ou un environnement.

Concernant l’intrigue, avec ce tome on va rencontrer de nouveaux personnages importants, dont des amis du père de Harry. On est aussi dans une ambiance beaucoup plus sombre, où Harry est en danger, on le recherche. Mais il est bien sûr sous bonne protection. En plus, des nouveaux personnages, on découvre aussi de nouvelles créatures fantastiques. Mais c’est surtout l’entrée de Sirius Black, qui me fait aimer ce tome. C’est mon personnage préféré, après notre célèbre trio.

Mais il est vrai que je vais rejoindre la critique. Comparé aux tomes précédents, il y a quand même moins d’illustrations. Je suis donc d’autant plus heureuse qu’on lui laisse plus de temps pour réaliser chaque tome. On passe de 1 an à 2 ans. Il nous faudra aussi patienter plus, mais notre patience en sera récompensée avec de magnifiques illustrations que Jim Kay sait si bien faire.

4 étoiles

Jeunesse, Littérature française, Livres

La seizième clé de Eric Senabre

 

couv32186144

Éditeur : Didier Jeunesse
Pages : 224 pages
Parution : 2 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Dans l’immense manoir d’Hemyock, la vie d’Oswald est plutôt confortable : tout un personnel lui est dévoué pour qu’il développe ses talents de jeune prodige. Une étrange maladie lui interdirait tout contact avec l’extérieur : aussi ne connaît-il ni ses parents, ni le monde qui entoure la propriété. Mais à l’approche de ses 16 ans, le garçon s’interroge de plus en plus sur les zones d’ombre que compte son existence. Venue de nulle part, une jeune fille le contacte secrètement et l’incite à fuir avec elle. Mais comment sortir de ces murs ? Devant eux, le mystère est bien plus grand qu’ils ne l’imaginent…

 

Mon avis:

Oswald, est un jeune homme de seize ans qui a toujours vécu enfermé dans ce manoir immense. Le personnel est aux petits soins pour lui, plusieurs professeurs se succèdent pour lui enseigner tout ce dont il a besoin. Mais il n’a jamais connu de personne de son âge, et ne connait rien d’autre que les murs de ce manoir. Jusqu’au jour, où une jeune fille apparaît, et lui raconte des histoires pour le moins étonnantes. Cette rencontre va le bouleverser. Se sentant obligé de la croire, son quotidien va être chamboulé par un certain nombre de questions sur le passé, mais aussi le présent.

Tout comme Oswald, on avance donc petit à petit dans cette intrigue mystérieuse qui le devient encore plus au fil des révélations et chamboulements. On se sent vraiment comme happé par l’histoire, sans savoir où celle-ci va nous mener. L’auteur sait très bien nous mener en bateau ! On finit par se douter de certaines choses, qui sont en fait totalement fausses. J’en ai bien rigolé par la suite. Les personnages sont vraiment très attachants, j’ai aimé vivre cette aventure fantastique avec eux. Comme eux, on a des doutes, et on a envie de les suivre pour en savoir enfin le dénouement. J’ai trouvé l’intrigue vraiment très bien menée et rythmée. Et que dire de la fin, en tout cas elle a su répondre à mes questions, et me confirmer que j’ai passé un bon moment dans ce manoir.

4 étoiles