Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

De miroir et d’espoir de Julie-Anne Bastard et JC Staignier

De miroir et d'espoir de Julie-Anne Bastard et JC Staignier

Éditeur : BMR
Pages : 272 pages
Parution : 18 Octobre 2021
Tome : 02/02
Format : Poche
Genre : Romance
Lien Amazon

.

L’histoire:

Blanche refuse d’épouser l’odieux duc de Poitiers comme le roi Louis XIV l’exige. Dans un acte irréfléchi, elle pose sa main sur la surface illuminée d’un miroir qui, elle le sait, la transportera trois cents ans plus tard, en 2010  !
Sébastien, le chef de la sécurité du château de Versailles, est abasourdi. Lui qui parle tous les jours au portrait de la fascinante Blanche de Vaudreuil, la voilà désormais en chair et en os devant lui. Lorsqu’il propose à la jeune femme de l’accueillir chez lui, il ne s’attendait pas à un tel raz-de-marée ! L’intrépide et capricieuse Blanche bouscule ses habitudes au point que leur cohabitation s’annonce explosive…

.

Mon avis:

Dans ce deuxième tome, on nous propose une histoire à l’opposée du précédent. On suit la sœur de Tristan, Blanche de Vaudreuil, qui a fuit la cour du Roi Soleil afin d’échapper à un mariage arrangé. Elle se retrouve à notre époque et rencontre Sébastien, chef de la sécurité du château de Versailles, qui lui propose directement son aide. Une cohabitation qui va s’annoncer être des plus mouvementée…

Même si la construction de ce tome est proche du premier, avec un voyage dans le temps inversé, j’ai bien apprécié cette lecture pour les personnages. Blanche est une aristocrate, et autant dire que c’est un choc pour elle de découvrir toutes ses nouvelles technologies totalement inconnues. Même si elle est naïve et que son éducation font que les échanges sont difficiles avec Sébastien, elle sait porter aussi un regard critique et intéressant sur notre société, ainsi que sur elle-même. Il est vrai que son personnage peut être un peu agaçant au début ! Le choc des civilisations est aussi en cause. Cela génère d’ailleurs de nombreux passages humoristiques. Toute fois les auteures n’oublient pas de nous intégrer des passages fidèles au contexte historique, que j’ai grandement appréciés. Au fil de notre lecture, on retrouve également Tristan et Emma rencontré précédemment. La narration devient prenante et les péripéties ne manquent pas.

En bref, une histoire divertissante qui nous offre un bon moment de détente avec un touche d’histoire. 

note 3 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Magic, tome 1 : La fillette aux cheveux violets de Lylian et Audrey Molinatti

Magic, tome 1 : La fillette aux cheveux violets de Lylian et Audrey Molinatti

Éditeur : Dargaud
Pages : 49 pages
Parution : 20 Août 2021
Tome : 01/??
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

.

L’histoire:

Evelÿne est une fillette turbulente aux cheveux violets. Abandonnée à la naissance, elle a été élevée par des sœurs dans un couvent. Et du haut de ses 7 ans, on peut dire qu’elle leur mène la vie dure ! Chaque jour, elle fait les quatre cent coups aux côtés de Benedict, le chat adopté en même temps qu’elle. Finalement, rien de vraiment anormal pour une enfant. À un détail près : elle fait également parler les statues et voit des fantômes !
Cette particularité rend son éducation plus compliquée, d’autant qu’Evelÿne ne maitrise pas encore ses pouvoirs. Les sœurs décident alors de la confier, ainsi que Benedict, au mystérieux Neil Farfadet, un chapelier londonien qui aidera la fillette à découvrir qui elle est vraiment.

.

Mon avis:

Abandonnée pour suspicion de sorcellerie, Evelÿne est élevée par des religieuses dans un couvent. Avec son chat Benedict, la petite fille à l’énergie débordante ne va pas tarder à découvrir l’étendue de ses pouvoirs qui sont quelque peu incontrôlables ! 

Ce premier tome introduit l’histoire de cette petite chipie dans le Londres du XIXème siècle. Au fur et à mesure, elle découvre l’ampleur de ses pouvoirs : elle peut voir les fantômes, parler avec son chat et faire parler les statues. Prises aux dépourvues, les sœurs la confient à Neil Farfadet, un chapelier, afin de l’aider à comprendre ses pouvoirs. Elle pourra ainsi devenir une grande sorcière. 

Une entrée en matière qui laisse entrevoir de belles perspectives pour la suite. Des thèmes intéressants commencent à apparaitre, même si ce tome de présentation de l’univers n’a pas eu le temps de les développer. Les planches sont superbes et hautes en couleur. Une originalité s’en dégage et ça m’a agréablement surprise. En bref, une bande dessinée intrigante qui donne envie d’aller plus loin dans l’aventure.

 

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

De miroir et d’amour de Julie-Anne Bastard et JC Staignier

 

De miroir et d'amour de Julie-Anne Bastard et JC Staignier

Éditeur : BMR
Pages : 204 pages
Parution : 26 Mai 2021
Tome : 01/02
Format : Poche
Genre : Romance
Lien Amazon

.

L’histoire:

Que feriez-vous si, lors d’une visite au château de Versailles, vous traversiez un miroir et atterrissiez à la cour du Roi Soleil ?
Jeune professeure de mathématiques, Emma Langanay s’est laissé convaincre par sa collègue d’accompagner une visite au château de Versailles. Quand deux élèves s’éloignent du groupe, Emma part à leur recherche. Alors qu’elle parcourt la galerie des Glaces, une mélodie et des voix lui parviennent. La surface d’un miroir s’illumine…
Emma se retrouve transp
ortée plus de trois cents ans plus tôt  : en 1680, à la cour du Roi Louis XIV. Heureusement, elle rencontre Blanche et surtout son charmant frère le comte Tristan de Vaudreuil, dont les yeux bleus ne laissent pas Emma indifférente…

.

Mon avis:

Pour venir en aide à Rose, son amie et collègue professeure d’Histoire, Emma Langanay l’accompagne au château de Versailles avec ses élèves. Cette journée s’annonce longue pour elle, qui enseigne les mathématiques. Et autant dire que ce sera même au-delà de ce qu’elle s’était imaginée. Entre la difficulté de tenir les enfants et le bruit, c’est au détour d’une visite dans la galerie des Glaces, que sa vie va être bouleversée. Une partie d’un miroir s’illumine, et la voilà transportée au 15 mars 1680, plus de trois cents ans en arrière, à la cour du Roi Louis XIV. Alors qu’elle reprend ses esprits, le comte Tristan de Vaudreuil est à ses côtés, et bien des surprises l’attend…

Ayant déjà lu une partie des écrits de JC Staignier avec « Les demoiselles de Castel Dark », j’étais bien curieuse de découvrir ce nouveau roman d’un autre genre et écrit à quatre mains.

J’aime beaucoup les histoires où l’on peut remonter le temps avec les personnages. C’est un peu pour moi, comme quand je visite un château ou un autre monument historique et où j’imagine comment était la vie avant. 

Ici, c’est notre héroïne, Emma, qui va devoir apprendre à s’acclimater à l’époque du roi soleil, où les fastes et les complots règnent. Très vite et facilement, on s’attache aux personnages, que ce soit Emma, Tristan, ou encore sa sœur Blanche. J’ai grandement aimé au cours de ma lecture que l’on ressente aussi bien la confrontation entre les deux époques. On voit le travail de recherche effectué en amont par nos auteurs. On s’y croirait presque ! Les us et coutumes ont beaucoup évolués, comme notre langue, et le roman les met en valeur. Ainsi les dialogues entre nos personnages sont pour le moins très rigolo, et amènent à des quiproquos. En tant que féministe, vivre dans une époque où les femmes ont si peu de droit n’est pas évident, et donne ainsi des situations cocasses entre Emma et Tristan. Au cours de notre lecture, on rencontre aussi nombreuses personnalités de l’époque, comme Madame de Montespan, Louis XIV, Jean de la Fontaine …

En bref, une lecture très agréable à découvrir et qui se lit rapidement. J’ai maintenant hâte de découvrir le tome 2. 

 

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 18 : Vénus Marsienne de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Le château des étoiles (revues), tome 18 : Vénus Marsienne de Alex Alice, Étienne Jung et Alain Ayroles

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 9 Juin 2021
Tome : 18/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

.

L’histoire:

Après avoir visité la Lune et Mars, Les Chevaliers de l’Éther semblent tristement cloués au sol depuis l’échec de leur tentative visant à convaincre l’Empereur Napoléon III de secourir les Martiaux. Le jeune Séraphin a été jeté en prison, et la Princesse de Mars est détenue pour être exhibée lors de l’Exposition Interplanétaire qui doit s’ouvrir à Paris, le 25 avril 1875 en présence de leurs Majestés les Empereurs de France et d’Allemagne. Afin de pousser les dirigeants du monde à dénoncer les crimes commis par la Prusse sur Mars, nos héros vont donc devoir libérer la princesse, ou tout au moins ses fabuleux pouvoirs mentaux. Et ainsi, au nom de la concorde entre les peuples, Hans, Sophie et Séraphin, aidés de Loïc, du capitaine Schneidig et de la journaliste Jocaste Daumier n’ont plus le choix : ils doivent braquer l’Exposition ! Mais à quel prix ?

.

Mon avis:

18ème partie des aventures de Séraphin et de ses amis Hans, Loïc et Sophie. Le plan est en place pour venir en aide à la princesse de Mars. Et bien entendu, des surprises sont à attendre…

Toujours au cœur de l’Exposition Interplanétaire de Paris, qui s’apprête à recevoir de grands dirigeants européens, l’action se met en place. On retrouve avec joie des personnages déjà rencontrés, et tout ne se passe pas comme prévu. Mais il va falloir attendre la suite dans le 19ème tome pour en découvrir l’achèvement. L’auteur met notre patience à rude épreuve !

Du côté des illustrations, c’est toujours aussi magique. Et autant dire que j’ai eu un coup de cœur pour la dernière de couverture mettant, en scène une affiche promotionnelle du Pavillon de Mars. J’apprécie toujours autant l’histoire qui mêle essaiment science-fiction et faits historiques. Même si j’avouerais être restée un peu sur ma faim avec ce numéro qui ne nous dévoile pas grand chose finalement. Vivement la suite pour connaitre la finalité de leur action.

note 3 étoiles

 

 

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 8 de Kamome Shirahama

91rn-lv5wl

Éditeur : Pika
Pages : 160 pages
Parution : 2 Juin 2021
Tome : 08/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Après avoir réussi leur examen à l’Académie, Coco et les autres apprenties sorcières sont de retour à l’Atelier. C’est alors qu’arrive Tarta, qui propose à Coco et à ses amies de l’aider à tenir un stand lors du grand festival annuel des sorciers, la Fête de la Nuit d’argent. Excitées comme des puces à l’idée de prendre part à ces festivités, les petites sorcières entament les préparatifs. Alors que Coco accompagne Tarta voir son grand-père à l’hôpital, elle recroise le chemin de Kustas, le petit garçon qui s’était blessé lors de l’incident près de la rivière…

.

Mon avis:

Alors que la Fête de la Nuit d’argent est sur le point de commencer, Tarta vient demander à maître Kieffrey, qui se remet doucement de ses blessures, de l’aider à tenir un stand qui ne peut gérer seul, depuis que son papy s’est blessé. L’enthousiasme que cette proposition génère dans l’atelier, fait qu’il se doit d’accepter. Coco se joint à Tarta pour les préparatifs, et ils retrouvent sur leur chemin Kustas. Le jeune garçon souffre de nombreuses difficultés depuis son accident, et se confie à eux…

C’est toujours un plaisir de plonger dans ce manga. Ici un sujet émouvant est traité, il s’agit de l’handicap. Nos jeunes héros en prennent conscience avec Kustas, et ils comptent bien l’aider grâce à la science, à la magie et à leur volonté pour trouver quelque chose afin d’améliorer le quotidien de leur ami. J’ai grandement aimé le message qui est passé, qui amène à la réflexion, au questionnement. Graphiquement, l’ouvrage est toujours aussi soigné en détail et en précision. C’est toujours un grand plaisir de tourner les pages, à la fois pour l’histoire et pour les illustrations. Je reste tout de même assez surprise de l’introduction d’un nouveau personnage en fin d’intrigue. Cela nous laisse avec plein de questionnements pour la suite de l’aventure de nos jeunes sorciers.

 

 

Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Charlock, tome 3 : L’affaire du collier de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

Charlock, tome 3 : L'affaire du collier de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Pages : 80 pages
Parution : 14 Avril 2021
Tome : 03/??
Format: Album
Genre: Jeunesse, Policier
Lien Amazon

 

L’histoire:

Autriche, 1763.
Chapristi, le collier de la reine Lisbeth a disparu ! Charlock n’a que quelques heures avant le bal royal pour éclaircir ce mystère. Avec ses amis oiseaux, chiens et hérisson, Charlock se lance sur la piste du voleur.
Par les moustaches de Charlock, encore une enquête à résoudre !
 

Mon avis:

Voici encore une superbe aventure, qui met en scène Charlock et ses amis. Pour ce troisième livre, il nous emmène en Autriche au XVIIIème, où la Reine Poupette 1ere, dite Lisbeth de Toinette, ne retrouve plus son collier qu’elle comptait porter pour le bal du soir. Une nouvelle enquête se profile, où les préjugés ont la vie dure…

Ecrite par Sébastien Perez et illustrée par Benjamin Lacombe, c’est toujours un plaisir de découvrir la nouvelle intrigue inventée par ses deux héros de la plume et du pinceau ! Dès la couverture, on se doute forcément de qui est incarnée sous la peau de ce carlin, avec cette coiffe si majestueuse et par les nombreuses références, qui sont si drôles. On déambule dans le château avec notre fidèle Charlock, mais aussi dans le jardin, la forêt et le monde enfermé… Il y aurait de quoi hérisser le poil de notre ami, mais il est toujours d’attaque pour résoudre un mystère. Qui a donc volé le collier de la reine et pourquoi… Accompagné par Clémentine le mandarin, Mars l’épagneul et Sigmund le hérisson, l’enquête commence. Très rythmé comme à son habitude, entre jeux de mots, scènes abracadabrantes, c’est un réel plaisir de tourner les pages de ce roman qui se conclut avec une belle leçon de vie.

Nous sommes transportés du début jusqu’à la fin, et toujours avec le sourire aux lèvres. Encore une superbe enquête à découvrir, chaperlipopette !

note 5 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 17 : L’Exposition Interplanétaire de 1875 de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Le château des étoiles (revues), tome 17 : L'Exposition Interplanétaire de 1875 de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 24 Mars 2021
Tome : 17/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

.

L’histoire:

Après avoir visité la Lune et Mars, Les Chevaliers de l’Éther semblent tristement cloués au sol depuis l’échec de leur tentative visant à convaincre l’Empereur Napoléon III de secourir les Martiaux. Le jeune Séraphin a été jeté en prison, et la Princesse de Mars est détenue pour être exhibée lors de l’Exposition Interplanétaire qui doit s’ouvrir à Paris, le 25 avril 1875 en présence de leurs Majestés les Empereurs de France et d’Allemagne. Afin de pousser les dirigeants du monde à dénoncer les crimes commis par la Prusse sur Mars, nos héros vont donc devoir libérer la princesse, ou tout au moins ses fabuleux pouvoirs mentaux. Et ainsi, au nom de la concorde entre les peuples, Hans, Sophie et Séraphin, aidés de Loïc, du capitaine Schneidig et de la journaliste Jocaste Daumier n’ont plus le choix : ils doivent braquer l’Exposition ! Mais à quel prix ?

.

Mon avis:

Beaucoup de suspense et de questionnement nous ont accompagné depuis les évènements passés. Comment nos héros vont ils pouvoir aider les Martiaux, et comment vont-ils s’en sortir… Sept mois plus tard, c’est en plein action que reprend l’histoire avec à l’évasion de prison de Séraphin, depuis qu’il a été capturé. Un nouveau plan se monte pour sauver la Princesse de Mars et tenter de convaincre les grands du monde de l’esclavage mené par Bismarck.

Un nouvel opus très passionnant et emplit de surprises. Et autant dire que graphiquement, c’est magnifique. Il y a même une triple page sublime sur la fameuse exposition interplanétaire au cœur de Paris. Nos héros grandissent, murissent, et des tensions naissent. Un projet important est en cours, et on se demande bien comment ils vont réussir à le mener. En soit, ils sont déjà allés sur Lune !

En tout cas, je ne me lasse pas du tout de cette histoire, j’ai juste envie de dire vivement la suite.

note 4,5 étoiles

 

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

Le renard et le petit Tanuki, tome 2 de Mi Tagawa

41w6ogspvil

Éditeur : Ki-oon
Pages : 19. pages
Parution : 4 Mars 2021
Tome : 02/??
Format: Poche
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Animaux magiques et folklore japonais : un conte touchant pour faire grandir les petits… et les grands !

Malgré l’hostilité de son nouveau tuteur, Manpachi s’attache immédiatement à lui, ainsi qu’à Koyuki, la renarde blanche chargée de l’intendance. Sa première mission ne se fait pas attendre : grâce à son immense pouvoir, il parvient à sauver un esprit du foyer en passe de disparaître…

Mais notre petite boule de poils reste très jeune, et sa famille lui manque. Le blaireau Momoji, un métamorphe aussi rusé que cruel, profite de sa naïveté pour lui jouer un mauvais tour à sa façon ! Senzo arrivera-t-il à temps pour sauver son protégé ?

 

Mon avis:

Alors que l’on a laissé le petit Manpachi dans une mauvaise posture lors du dernier tome, les loups et Senzo se décident de partir à sa recherche et de le libérer de son kidnappeur.

Avec cette seconde partie, on retrouve le même rythme qu’avec le premier, une intrigue riche, de nouveaux personnages, de l’action et aussi de nombreuses révélations, comme le côté métamorphe de nos héros. Mais j’avouerais avoir moins accroché à l’histoire de ce second tome. On perd des fois le côté mignon et attendrissant, pour un côté plus sombre voir thriller. Et j’avoue aussi ne pas avoir apprécié certaines scènes dans les propos échangés avec les héros. Cependant, ça n’a pas gâché ma lecture, mais ça ne sera clairement pas un coup de cœur comme pour le premier.

Du côté des illustrations, j’apprécie toujours autant le travail réalisé. Elles arrivent très bien à nous transmettre des émotions. D’ailleurs, on a le droit à un petit bonus en fin d’ouvrage, avec des dessins non intégré à l’histoire.

 

note 3 étoiles