Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

La boîte à musique, tome 4 : La mystérieuse disparition de Carbone et Gijé

La boîte à musique, tome 4 : La mystérieuse disparition de Carbone et Gijé

Éditeur : Dupuis
Pages : 56 pages
Parution : 30 Octobre 2020
Tome : 04/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Grâce à la visite surprise de Siloé et de ses frères dans l’Hexomonde, Nola a appris beaucoup de choses sur Pandorient et sa maman.
Mais les questions sans réponse se multiplient avec la découverte d’une drôle de clé, que Nola a déjà vue dans le livre d’Annah.
Que peut-elle bien ouvrir ? Pour le savoir, Nola retourne aussitôt à Pandorient.
Mais rapidement, une disparition inquiétante mène Nola, Igor et Andréa dans une enquête, qui risque peut-être de bouleverser la vie de Pandorient…

 

Mon avis:

Avec ce 4ème opus, on retrouve Nola et le monde fantastique de Pandorient. Et quel plaisir de retrouver cet univers créé par Carbone et Gijé qui savent si bien nous émerveiller. Après avoir retrouvé dans les affaires de sa mère un objet inconnu, Nola compte bien découvrir le mystère qui se cache derrière. C’est parti pour un voyage à Pandorient, pour en découvrir les mystères avec notre héroïne.

Dès les premières pages, on est touché par l’histoire de Nola et de l’épreuve par laquelle elle passe. Se reconstruire après la perte de sa mère n’est pas facile, et c’est pareil pour son papa. Au fil des albums, on voit son personnage grandir et murir. Et on se sent encore plus proche d’elle. Et autant dire que cette nouvelle intrigue et enquête est très intéressante, et véhiculent de nombreux messages de tolérance, d’amour et de bienveillance. Notre fidèle héroïne devient une jeune fille forte et courageuse, qui n’a pas peur de soutenir les idées auxquelles elle croit. Et elle nous le démontre bien dans cet opus. Le monde de Pandorient n’est pas très juste avec ses occupants, et elle compte bien se démener contre ça. Du côté du graphisme, je suis toujours charmée par le travail de l’illustrateur en accord parfait avec le texte.

Après une si belle histoire, il va être difficile d’attendre la suite. Sniff!!! En tout cas, c’est sur, je serais toujours au rendez-vous !

Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Charlock, tome 2 : Le trafic de croquettes de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

71mough1lrl

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Pages : 80 pages
Parution : 30 Septembre 2020
Tome : 02/??
Format: Album
Genre: Jeunesse, Policier
Lien Amazon

L’histoire:

Sur les toits de New York, Charlock est en grande discussion avec son ami Claude, un pigeon qui louche. Soudain, il aperçoit un combat entre des chats errants et des chiens. Ces derniers accusant les autres d’empoisonner leurs croquettes, le chat détective s’empare de l’affaire, bien décidé à démêler le vrai du faux.

Mon avis:

Une nouvelle aventure commence pour notre ami Charlock que l’on retrouve en 1917 à New York. Alors qu’il discute avec Claude, le pigeon qui louche, un évènement vient troubler leur quiétude. Une bagarre est sur le point d’arriver entre le gang des chats, les Chappuccini et du gang des chiens, les Pet shop Dogs. Mais foi de Charlock, celui-ci va tout faire pour empêcher cette querelle de s’envenimer…

Quel plaisir de plonger dans le second tome, qui dès les premières pages, nous fait rigoler et nous emmène avec le même rythme que le premier. Entre jeux de mots, une enquête rocambolesque, et quelques sublimes illustrations, ce roman nous apporte une nouvelle fois la joie de vivre. Et qu’est-ce que c’est agréable, en ces temps troublés. Après Paris, le duo Benjamin Lacombe et Sébastien Perez, nous invite donc à découvrir les rues de New York au début du siècle dernier. On suit avec grand entrain l’aventure des nouveaux amis de Charlock, et ce trafic de croquettes empoissées. On rencontre Ed le loubard et Joe le cocker, qui ont besoin des talents d’enquêteur de Charlock, pour découvrir qui sème la panique dans les rues de la ville et rend malade les chiens.

Une enquête qui nous transporte dès les premiers mots jusqu’à la fin. Et ils savent nous tenir en haleine, et nous surprendre. Une intrigue une nouvelle fois très bien menée, et avec une nouvelle conclusion qui nous invite à réfléchir.

Chapristi, vivement la suite !!

note 4,5 étoiles

Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Charlock, tome 1 : La disparition des souris de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

71bklryqzil

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Pages : 80 pages
Parution : 30 Septembre 2020
Tome : 01/??
Format: Album
Genre: Jeunesse, Policier
Lien Amazon

 

L’histoire:

Charlock est un chat hors norme. Grâce à son flair exceptionnel et son sens de la déduction, il parvient à résoudre les enquêtes les plus compliquées. Lorsque Magali la souris disparaît mystérieusement, il met son costume de détective et, aidé de ses amis, part à sa recherche.

 

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver Benjamin Lacombe et Sébastien Perez pour cette nouvelle saga, qui met en scène Charlock. On fait sa connaissance à 1975 à Paris, alors qu’il vient d’être adopté par Mamzel Marcelle. Après avoir fait le tour de ce grand appartement, il finit quand-même par s’ennuyer un peu. Jusqu’au jour où il rencontre Magali, la petite souris. Une histoire d’amitié s’en suit, mais malheureusement un jour son amie est introuvable. Notre héros aux moustaches va devoir enquêter, mais pas seul, il peut compter sur ses fidèles amis du quartier pour ressourdre ce mystère !

Comme à chaque fois, Sébastien Perez nous berce par ses mots rempli d’humour et de joie de vivre. Quel plaisir de tourner les pages, et de dévorer cette histoire. Le nom de notre héros est parfaitement choisi, et vous fera forcément penser à un célèbre enquêteur. Tout comme ce personnage de fiction créé par Sir Arthur Conan Doyle, notre chat est un fin observateur, et est prêt à tout pour retrouver son amie, Magali qui a disparu. Accompagné par un autre chat, Mallow, Wawa le chihuahua, Choupachoups le lapin, et Cacahouette le cacatoès, ils sont prêts à attaquer cette enquête de disparition. Et qu’est ce qu’on rigole ! J’ai adoré retrouver toutes ses expressions françaises adaptées dans l’histoire, comme  » Par mes moustaches, regarde! », mais aussi une coutume que l’on a tous connu enfant, qui est revisitée. Un pur moment de bonheur, qui peut que vous faire exploser de rire. Et que dire des illustrations de Benjamin Lacombe toujours aussi sublimes. Je suis clairement fan de cette nouvelle saga, vivement la suite. Oh mais tiens, le tome 2 est sorti en même temps que le tome 1. A l’attaque, et vous aussi n’hésitez pas à découvrir cette aventure pleine de malice !

« Ce mystère est bien plus grand que celui des trous dans l’emmental ! »

« Elémentaire, mon cher Charlock »

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

La boîte à musique, tome 3 : A la recherche des origines de Carbone et Gijé

couv73163792

Éditeur : Dupuis
Pages : 56 pages
Parution : 4 Octobre 2019
Tome : 03/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Cyprien, le fils d’Anton, a découvert le passage entre Pandorient et le monde de Nola ! Curieux, il l’emprunte, mais est heureusement rattrapé par Igor et Andrea. Ils se retrouvent avec Nola avant de repartir rapidement dans leur monde. Malheureusement, d’autres Pandorientaux ont suivi Cyprien et l’obligent à révéler ce qu’il sait… Cette fois-ci, Nola voit débarquer trois individus qui s’enfuient immédiatement, non sans lui avoir demandé s’ils étaient bien en Pandoccident… C’en est trop pour Nola qui réclame des explications ! Elle découvre alors que l’histoire de leurs deux mondes ? Pandorient et Pandoccident ? est plus compliqué et terrible que ce qu’elle supposait.

 

Mon avis:

Ce troisième tome nous promet bien des révélations et des mystères, comme on les aime. Et cette fois, c’est Cyprien qui suit Nola jusqu’à l’hexomonde, en compagnie de deux nouveaux héros: Andrea et Igor, que l’on va apprendre à connaitre.

Avec cette nouvelle intrigue, Nola se sent encore plus proche de sa maman disparue, et comprend encore mieux cette mission secrète qu’elle a assurée pendant si longtemps. C’est toujours avec plaisir qu’on se plonge dans ce monde caché dans une boîte à musique. Un scénario original qui a toujours des découverte à nous révéler. Les illustrations sont toujours aussi splendides, et répondent au dynamisme et à la magie de l’histoire. Une saga très intéressante, et qui promet encore une superbe aventure.

Album, Littérature Hongroise (Hongrie), Littérature italienne (Italie), Livres

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

 

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

Éditeur : Gautier Languereau
Pages : 72 pages
Parution : 23 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

 

Synopsis:

Et si un jour tu tombais sur un œuf de dragon ? Tu aurais bien besoin de ce guide complet pour tout savoir sur les races de dragons existantes mais aussi leurs caractéristiques, anatomie, défenses secrètes… Tu trouveras aussi les clefs pour les apprivoiser et les emmener avec toi pour de grandes aventures ! Tous ne sont pas de si terribles créatures…enfin, cela dépend lesquels… Apprenti dragonnier, ce livre est pour toi !

 

 

Mon avis:

En tant que grande fan de dragons, voici un album superbement illustré et conté. Certes, on nous présente chaque race de dragons comme une encyclopédie, mais on n’oublie pas pour autant le lecteur. Dès l’introduction, on sent que notre place sera importante dans cette lecture. On fait d’abord connaissance avec les dragons occidentaux, puis orientaux et enfin spéciaux. Puis la dernière partie de l’ouvrage est consacré à nos cours d’apprenti dragonnier. 

A chaque page, on ne peut que s’émerveiller par les illustrations qui sont splendides. Le texte nous explique chaque spécificité de chacun des dragons que l’on rencontre, tout en gardant une note d’humour. On fait véritablement un avec l’ouvrage, qui nous emmène vraiment à la découverte de chaque espèce. Même si visuellement et textuellement j’étais déjà enchantée par l’ouvrage, la dernière partie m’a bien plu, et nous réserve des surprises, toujours remplies d’humour, de bonne humeur, et d’enseignement. On nous apprend comment éduquer un dragon, comment lui apprendre à bien se tenir, à avoir des bonnes manières… Mais finalement toutes ses règles et conseils sont aussi bien utiles pour le petit dragon qui sommeil en nous ! 

Un véritable coup de cœur pour cet album, pour son sujet, ses illustrations, l’implication du lecteur qui n’a pas été mis de côté dans cette encyclopédie, et pour la surprise finale en fin d’ouvrage qui m’a fait totalement succomber.

note 5 étoiles

 

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin918fvmSwP2LLe grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

 

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance paranormale

La réfugiée des Highlands de Gaida Mendoza

71fy4pg222l

Éditeur : Gloriana
Pages : 368 pages
Parution : 10 Février 2020
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Une famille riche… Un mariage de convenance… Un voyage dans les Highlands… Un soupçon de magie… Alors qu’Anna doit prochainement se marier, elle s’offre le luxe d’un dernier voyage en solitaire sur les terres écossaises, dans le but de fuir ce mariage dont elle ne veut pas. Mais c’était sans compter l’intervention magique d’un effrit qui va la propulser dans le passé, à une époque aux mœurs différentes des siennes.

 

Mon avis:

Gaida Mendoza, nous livre son premier roman qui nous emmène découvrir Anna, une jeune femme dont la famille est très à cheval sur les convenances, et souhaite qu’elle s’unisse à une famille qui possède les mêmes idées. En soit un mariage de convenance, dont elle ne veut pas. Elle fuit ainsi en Ecosse, et va faire une étrange rencontre avec une créature magique, qui va bouleverser sa vie et la propulse à une époque inconnue sur les terres du clan Kincaid. L’aventure commence, et bien des surprises vont en découler.

L’intrigue de ce roman est constitué de deux parties. La première nous emmène en Ecosse, et dans le passé. On suit Anna qui se trouve désorientée après ce voyage dans le temps, et qui est ramenée semi-consciente au château du clan, par le laird lui-même, Ariyal Kincaid. Entre eux, les discussions sont quelques peu explosives, on s’amuse bien. Elle vient du futur, mais il ne la croit pas, malgré son attitude étrange. On tourne les pages avec plaisir, l’histoire est rythmée. Mais c’est surtout la seconde partie qui m’a le plus étonnée, et même surprise. Là clairement, on rentre plus dans la fantasy, et la magie. Ce changement de registre est déconcertant, et ça m’a plu. On se demande vraiment comment l’histoire va s’enchaîner, et c’est à ce moment que j’ai commencé à m’attacher aux personnages. Pauvre Anna, elle en a tellement subi, et ce n’est pas fini. Multiples complots et phénomènes magiques nous tiennent en haleine, et on a enfin réponse à nos questions sur le vécu de nos personnages.

Pour un premier roman, celui-ci est réussi, même si c’est plus la deuxième partie qui m’a le plus intriguée. Une aventure originale qui m’a un peu fait penser à la saga Les Highlander de Karen Marie Moning Un bon moment de lecture !

 

note 3,5 étoiles

Bande dessinée, Littérature italienne (Italie), Livres

Les sœurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

Les sœurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

Éditeur : Dupuis
Pages : 72 pages
Parution : 12 Juin 2020
Tome : 1/??
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

L’histoire:

Plonger dans l’histoire comme dans un rêve… Dans un turquoise lumineux et mélancolique apparaissent pour la première fois les trois soeurs Grémillet, guidées par des méduses qui flottent, jusqu’au grand arbre et son palais de verre. À l’intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d’un lit. Sarah, l’aînée, ne s’explique pas ce rêve étrange. Obsédée par ce mystère, elle parviendra à l’élucider avec l’aide de ses deux soeurs.

 

Mon avis:

Avec le premier tome dans cette nouvelle saga, on fait la connaissance de la famille Grémillet, qui est composée de 4 membres. La maman de cette famille se prénomme Magda, et a 3 filles. Sarah, l’aînée qui porte ce titre comme un fardeau; Cassiopée, la cadette toujours dans son petit monde; et Lucille, la benjamine timide et amoureuse des chats. Alors que Sarah fait un rêve des plus bizarre et répétitif, elle a comme l’intuition qu’il y a un lien avec le passé de sa mère. Après tout, les filles ne connaissent pas l’enfance qu’à vécue leur maman, et elles comptent bien enquêter. Quel est donc ce passé mystérieux que cache leur maman ?

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de la fine équipe, et j’ai aussi bien rigolé. Les trois sœurs ont des caractères bien différents, et ce n’est pas toujours facile pour elles de s’entendre. Alors faire une enquête à trois, et un cadeau commun pour leur maman, la mission s’annonce compliquée ! L’intrigue qu’on nous dévoile est très touchante, on fait très vite un avec les personnages. Chacune ont une personnalité émouvante et forte. Elles sont vraiment adorables, et on ne peut qu’y succomber. Dans une famille, il y a souvent des secrets, et ce n’est pas toujours facile de passer aux révélations. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles sont unies, et qu’on a aussi envie de les prendre toutes dans nos bras ! Du côté du graphisme, il est tout en douceur comme l’histoire. Les traits sont fins et lumineux, avec une petite touche de poésie et de fantastique. Un régal !

En bref, une bande dessinée très réussie au cœur d’une famille attendrissante. Une première entrée en matière qui me donne envie de découvrir la suite des aventures de ses trois jeunes sœurs.

note 5 étoiles

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 15 : De l’éther à la Terre de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

couv43465808

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 18 Mars 2020
Tome : 15/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1874, menacés par les aigles de Bismarck qui envahissent Mars, Hans, Séraphin, Sophie, Loïc et la princesse trouvent refuge dans le Château des étoiles. Ils y trouvent le roi Ludwig totalement dépourvu de raison et la source d’énergie tant recherchée qui est détruite lors d un combat les affrontant à Van Gudden. Nos héros décident alors de retourner sur Terre pour demander l’aide de Napoléon III. Séraphin y découvre qu’en échange du savoir-faire de son père, la France ne rentre pas en conflit avec la Prusse pour la conquête de Mars. Bismarck est désormais libre d’y exploiter les réserves d’éthérite et d’asservir les Martiaux. Tandis que son père lui demande de ne pas s’immiscer dans les enjeux géopolitiques en cours, les tensions s’intensifient, Séraphin comprend qu’il doit assumer seul ses décisions et son engagement.

 

Mon avis:

Avec ce nouveau numéro, c’est le retour sur Terre pour Séraphin, Sophie, Hans, Loic et le Capitaine Schneidig, en compagnie de la Princesse Martienne. Ils sont à la quête d’allié pour aider son peuple. Et c’est vers Napoléon III qu’ils vont se diriger. Mais après un an d’absence sur Terre, ils doivent d’abord découvrir ce qui s’est passé sur leur planète pendant ce temps.

Pour ce quinzième numéro, l’histoire s’annonce toujours aussi passionnante. Ils ont une mission importante à réaliser au côté de la princesse martienne. Et beaucoup de surprises les attendent, et pas toujours de bonnes nouvelles, comme pour Loïc. La conquête de l’espace a aussi bien évoluée depuis leur dernier passage sur Terre. Les Français et les Anglais ont aussi développé leur appareil pour coloniser Vénus, et d’autres y pensent aussi.

Alex Alice sait nous tenir en haleine à chaque page, et nous enchanter avec ses magnifiques planches. Ici on a le droit à la capitale française, et la mode de l’époque du XIXème siècle. Un régal pour les yeux comme toujours. Je suis bien contente d’avoir poursuivit ma lecture de cette saga.

 

Du côté de la série dérivée Les Chimères de Vénus, on continue à suivre les péripéties d’Hélène Martin et d’Aurélien. On visite aussi le fameux Excelsior. Je dirais que je suis un peu moins emballée par cette histoire, mais ce n’est que le début !

 

note 4 étoiles