Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

Venise de Jirô Taniguchi

Venise de Jirô Taniguchi

Éditeur : Casterman
Pages : 120 pages
Parution : 29 Novembre 2017
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Contemporain, Art Book

Lien Amazon

 

L’histoire:

Un homme arpente Venise hors des sentiers touristiques, sur les traces de son histoire familiale. Il se surprend parfois à flâner, se perd le long des canaux, s’arrête pour observer. A mesure que les brumes du passé se dissipent, c’est une nouvelle cartographie de la Sérénissime qui se dessine : contemplative et intrigante, majestueuse et intime.

 

Mon avis:

Cela faisait un petit moment que je souhaitais découvrir les œuvres de Jirô Taniguchi, et que dire à part: quelle merveille !

Ce livre nous emmène en voyage à travers Venise, en compagnie d’un jeune homme en quête de ses origines. Il vient de perdre sa maman, et dans une mystérieuse boite, il découvre de vieilles photos et des peintures. Mais qui est donc cette femme et cette petite fille dans ses bras. Il pense tout de suite que c’est sa grand mère, dont il ne connait que très peu de choses et sa mère. C’est ainsi que la quête commence, et autant dire qu’elle est dépaysante et passionnante !

C’est principalement en images, que nous est relaté l’histoire de cet homme. On se sent comme happé et immergé par cette atmosphère où précision, poésie et émotion règnent. Quelques notes écrites sont là pour nous guider au fil des découvertes que l’on fait avec le personnage principal. Au fil des pages, on se laisse enchanter par les magnifiques illustrations à l’aquarelle. Et c’est dans un cadre apaisant et enchanteur que l’histoire défile tellement vite. D’ailleurs pour notre plus grand bonheur, on a le droit à de belles surprises à la fin du récit. Chaque lieu dévoilé est identifié tel un guide de voyage.

Tout en délicatesse, on est invité au voyage, et il est sûr que j’ai d’autant plus envie de visiter Venise maintenant !

 

 

 

 

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Betty Boob de Vero Cazot et Julie Rocheleau

couv59545110

Éditeur : Casterman
Pages : 184 pages
Parution : 13 Septembre 2017
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Elle a perdu son sein gauche, son job et son mec. Elle ne le sait pas encore, mais c’est le meilleur jour de sa vie.

 

Mon avis:

J’ai longtemps entendu parler de cette bande dessinée qui traite d’un sujet délicat, l’après cancer du sein. On suit ainsi l’histoire d’Elisabeth qui vient de subir une mastectomie, soit l’ablation d’un de ses seins. Elle passe par tous les stades après son opération, le déni, l’incompréhension, la honte, la colère… Elle va devoir apprendre à se reconstruire, et à aimer ce corps qui a perdu un morceau de sa féminité.

Ce qui est d’abord très étonnant dans cette bande dessinée, c’est qu’il y a très peu de texte, et qu’on reste dans la même colorimétrie de noir, blanc, rouge et jaune tout au long de notre lecture. Au fil des pages, on comprend très vite que c’est un véritable ode à la vie, que nous tenons entre les mains. Aucune étape de la vie d’Elisabeth ne nous est cachée. Le regard des autres est dur, elle en perd son amour propre. Ce corps qui est pourtant le sien, mais qu’elle ne reconnait plus, déclenche un véritable malaise. Mais les auteures nous apportent ce témoignage de façon loufoque et burlesque. Et c’est même avec une note de poésie, que cette histoire nous est contée. Des passages sont durs et éprouvants, mais on retrouve tout de même une certaine tendresse dans les traits de crayons. Elisabeth va faire de nouvelles rencontres, retrouver sa joie de vivre et sa force. En plus de l’épreuve de surmonter une maladie, cette bande dessinée nous fait réfléchir sur le « corps parfait » prôné par la société et les médias, mais aussi les traumatismes qui en découlent. Même si je n’ai pas tout compris les références dans l’ouvrage, ce fut une belle découverte. Vous pouvez d’ailleurs découvrir l’ambiance via la vidéo ci-dessous, qui reprend une musique présente dans le livre. C’est assez extravagant !

 

3,5 étoiles