Léo, tome 1 : Mon secret est une chance de Gwenaële Barussaud

couv67683272

Éditeur : Rageot
Pages : 256 pages
Parution : 17 Janvier 2018
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

1869. Le fabuleux destin de Léo Desilles, une jeune fille qui conquiert sa liberté, de Paris à Guernesey.

1869. Jeune ouvrière, Léo apprend par ses parents qu’elle est la fille de riches Parisiens ! Pour les approcher, elle devient bonne boulevard Saint-Germain. Va-t-elle renier sa famille de cœur pour entrer dans un monde luxueux  ? Un journaliste républicain, Émilien, la trouble et lui fait découvrir des pans insoupçonnés de sa nouvelle liberté…

 

Mon avis:

Je remercie NetGalley et les éditions Rageot pour cette nouvelle lecture !

Nous voilà plongé à la fin du XIXème siècle avec Léonore, dite Léo. C’est une jeune ouvrière qui travaille dans une usine de chocolat, avec sa famille en banlieue parisienne. L’entreprise est prospère, et se voit récompenser par l’empereur Napoléon III. Le gérant de l’entreprise et une délégation de 10 salariés, sont ainsi invités à se rendre à Paris pour rencontrer sa majesté. Alors que notre jeune héroïne apprend qu’elle est sélectionnée pour ce voyage, ses parents lui font une grande révélation. Elle n’est pas leur fille biologique. Elle serait née à Paris d’une famille d’aristocrates. Léo va profiter alors de cette visite pour en savoir plus sur sa famille, et sur elle-même.

Léo est une jeune fille simple, discrète et quelque peu naïve. Sa vie n’est que routine, et elle ne connait pas grand chose de son pays. Mais elle s’en contente, elle ne rêve pas de grande aventure comme sa sœur ou sa meilleure amie, et c’est pourtant ce qu’il l’attend. Quand elle apprend qu’elle doit se rendre à Paris, et que ses parents ne sont pas ses vrais parents, c’est comme un coup de massue qui tombe sur elle. Au fil des pages nous voyons Léonore grandir. Elle découvre des lieux qui sont nouveau pour elle, mais surtout s’intéresse aux problèmes de son pays, grâce à Emilien. Ce jeune garçon est un révolutionnaire qui travaille pour un journal. Il va lui apporter une grande aide dans son enquête, et sera un grand soutien pour elle. Elle se pose de nombreuses questions qu’elle cherche à élucider, comme elle nous sommes curieux.

Le livre nous tient en haleine jusqu’à la fin. L’écriture est fluide et très intéressante. Des faits historiques, ainsi que des personnages clés sont cités. La lecture est très agréable.

J’ai hâte de connaitre la suite des aventures de Léo, et de voir comment les événements historiques vont l’accompagner.

3,5 étoiles

Madame Pamplemousse et ses Fabuleux Délices de Rupert Kingfisher

couv21206313

Éditeur : Albin Michel
Collection: Milady Romance

Pages : 125 pages
Parution : 29 Février 2012
Tome : 01/03
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Comme chaque été, Madeleine est forcée de travailler dans l’immonde restaurant, Le Cochon hurleur, de son détestable oncle, monsieur Lard.
Mais un jour elle découvre par hasard l’épicerie la plus mystérieuse de Paris.
La boutique est tenue par madame Pamplemousse, et cette dame prépare les plus étranges, les plus délectables, les plus exceptionnels, les plus époustouflants délices au monde…

 

Mon avis:

Voici un conte qui vous fera retrouver votre âme d’enfant !

On fait la rencontre de Madeleine, une petite fille, qui chaque été, est envoyée par ses parents chez son oncle, Monsieur Lard. Celui-ci possède un restaurant à Paris, « Le Cochon hurleur », où des plats gras et pas très bons y sont servi. Son oncle est un tyran, il est mauvais avec ses employés et surtout avec Madeleine, dont il est jaloux de son talent de cuisinière. Lors d’une course express, Madeleine rencontre Madame Pamplemousse. Cette dame est mystérieuse et toute vêtue de noir, son curieux chat-pirate Camembert, la suit partout. Elle possède une boutique aux préparations des plus bizarres: des têtes de python à la réglisse, sauterelles à l’huile d’estragon… Madame Pamplemousse fournit à Madeleine, un de ces mets délicats, et c’est là que toute l’histoire de complot commence…

J’ai tout de suite accrochée au personnage de Madeleine. Elle est très touchante, et comme elle, nous sommes interloqués par toutes ces découvertes. Madame Pamplemousse reste très mystérieuse, et ne nous a pas dévoilé encore tous ses secrets. On la retrouve dans les deux autres tomes de cette trilogie. On en apprendra sûrement plus sur elle ensuite. Je suis vraiment intriguée par son personnage, mais aussi son chat. Camembert m’a bien fait rigolé.

L’écriture de ce livre est une pure merveille. Une fois commencée, on ne peut se détacher de ce sublime ouvrage. L’auteur sait magner les mots à la perfection, pour nous emmener dans ce monde fantastique et humoristique. Le tout est illustré de manière très harmonieuse et délicate. Comme tous les contes, une morale nous attend à la fin. Seul petit bémol, j’ai trouvé que celle-ci arrivée un peu trop vite.

4,5 étoiles

La magie de Paris, tome 1 : Le cœur et le sabre d’Olivier Gay

couv54641214

Éditeur : Castelmore
Pages : 320 pages
Parution : 18 Octobre 2017
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Chloé, élève en seconde, assiste un jour par hasard à un combat à l’épée entre Thomas, un élève d’une autre classe qu’elle connaît à peine, et une sorte de démon. L’adolescente tente d’intervenir mais est blessée et perd connaissance. A son réveil, la créature est morte et Thomas lui explique qu’il est un mage et que sa mission est de repérer et fermer les failles vers le monde des démons.

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et à Castelmore pour ce partenariat, qui m’a permis de découvrir pour la première fois la plume d’Olivier Gay.

Dès les premières pages, nous rentrons dans le vif du sujet. On rencontre Chloé, une adolescente de 16 ans.  Alors qu’elle s’entraîne au gymnase de son école pour la prochaine compétition d’escrime, elle est témoin d’une agression d’un garçon de sa classe : Thomas. En lui venant en aide, elle manque de perdre la vie. A partir de ce moment, tout se déclenche. Chloé découvre un monde empli de mages, de goules et de chevalier.

Tout comme l’héroïne, nous sommes entraînés dans un monde inconnu, dont on nous donne les clés au fur et à mesure. Chloé est un personnage très attachant qui n’a pas la langue dans sa poche. Son duo avec Thomas fonctionne très bien. Bien qu’il cache beaucoup de choses, ce qui ne peut que nous frustrer, il reste adorable.

J’ai bien aimé les notes d’humour présentent dans l’ouvrage. Nous ne nous ennuyons pas grâce aux révélations et aux retournements de situation. L’univers est aussi très intéressant, il mêle réalisme et magie. On est plongé dans un monde de capes et d’épées modernes. J’attends la suite avec grande impatience, la fin du livre nous ayant laissé avec un certain nombre de questions. Je suis aussi curieuse de découvrir les autres ouvrages d’Olivier Gay. L’écriture de l’auteur m’a conquise.

4 étoiles

 

Le buveur d’encre de Eric Sanvoisin et Martin Matje – Edition dyslexique

9782092576434

Éditeur : Nathan
Collection: dyscool / Premiers romans

Pages : 96 pages
Parution : 13 Juillet 2017
Tome : 01/07
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon – Edition dyslexie
Lien Amazon – Edition classique

 

L’histoire:

Le fils du libraire déteste les livres. Son passe-temps favori consiste à guetter les pickpockets, qu’il encourage en pensée à le débarrasser de ces objets encombrants et pleins de feuilles. Un jour, il surprend un curieux voleur qui, muni d’une paille, avale les mots d’un livre entier. Il s’agit d’un vampire qui boit l’encre des livres…

 

Mon avis:

Cette critique sera différente des autres. Je vais vous parler de l’histoire comme habituellement, mais aussi de la mise en forme du livre qui est spéciale. En effet celle-ci a été adaptée pour les enfants dyslexiques. Cela me tenait à cœur de voir ce que les éditeurs faisaient aujourd’hui pour aider les enfants. Moi-même plus jeune, j’étais dyslexique, mais aussi très têtue. A l’époque, seule une orthophoniste nous aidait. En tout cas, c’était mon cas. J’avais des difficultés, et j’ai ainsi dû redoubler mon CE2 n’arrivant toujours pas à lire correctement. Je disais plus haut que j’étais têtue, et je ne faisais donc pas beaucoup d’effort avec l’orthophoniste. J’ai accumulé les lacunes, et c’est en CM1 que la passion pour la lecture est arrivée avec Harry Potter. Le premier tome venait de sortir en poche, et ma sœur me l’avait offert. Vous devez comprendre que cette saga a une valeur sentimentale pour moi. Je me sentais seule face à mes multi échecs scolaire. Un peu comme Harry Potter rejeté par son oncle et sa tante, dans son placard à balais. Je me suis identifiée à ce personnage et j’ai réussi à trouver de la motivation pour être comme les autres, et réussir à lire. On me disait que je n’aurai pas mon brevet, que je n’arriverai à rien. Eh bien, mon brevet, je l’ai eu. J’ai même eu un bac général, et je suis diplômée d’un bac+3 aujourd’hui. Tout cela pour dire, que je suis heureuse de voir qu’on fait de plus en plus de chose pour aider ces enfants. Ce livre a été étudié, pour faciliter et donner envie à ces enfants, de réussir à lire et de devenir des lecteurs. La police, les interlignes, la longueur des phrases, la mise en valeur de certains termes, un code couleur, un papier différent… c’est grâce à toutes ces adaptations que la lecture est facilitée. Quel plaisir de lire ce livre. Sa lisibilité est vraiment améliorée, et les problèmes de compréhension sont anticipés avec des définitions. Je pense que ces livres en aideront beaucoup.

Concernant l’histoire de ce roman, je ne l’ai pas choisi par hasard ! Odilon est un petit garçon qui n’aime pas les livres, et il ne comprend pas la passion de son père, qu’il trouve même maladive. Mais Odilon est aussi un grand curieux. Alors quand des bizarreries arrivent dans la librairie de son père, il se doit d’enquêter pour en savoir plus sur ses mystères. Cette histoire est très plaisante à découvrir. Je n’ai pas eu trop de mal à entrer dans le personnage d’Odilon, car ma famille est passionnée de lecture. Le personnage d’Odilon est touchant. L’histoire est très bien amenée, et on sent la passion pour les livres de son auteur. Un coup de cœur pour cette histoire qui m’a fait craquer !

5 étoiles

Au temps des crinolines : Journal de Charlotte, 1855 de Jean-Côme Noguès

couv34354540

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Collection: Mon Histoire

Pages : 192 pages
Parution : 5 Avril 2012
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

« Juillet 1855. Papa a tenu sa promesse : nous sommes allés tous les deux à l’Exposition universelle. Il m’a fait remarquer que, sans cette mode absurde des crinolines, le double de public aurait pu entrer.
Mon journal, je ne te dirai pas tout ce que nous avons admiré. Nous avons voyagé dans le monde entier. Je ne savais où donner du regard, la tête pleine de bruits, de parfums étranges, de couleurs. Je me sentais un peu étourdie, mais j’étais avec mon papa au milieu d’une fête somptueuse que je n’aurais jamais imaginée, même dans mes rêves les plus extravagants. »

 

Mon avis:

Via le journal intime de Charlotte, nous sommes invités par notre héroïne de 15 ans, à découvrir avec ses yeux de jeune adolescente, sa vision de la première exposition universelle à Paris. On suit ainsi les déplacements de la reine Victoria, venue elle aussi assister à l’événement.

Jeune fille issue d’un milieu aisé, on découvre ainsi à travers son aventure la mode vestimentaire de l’époque, les mariages arrangés et l’importance de trouver un bon parti, l’éducation qui est inculquée aux filles et son but… On assiste aussi aux volontés de métamorphose de la vie parisienne, avec la naissance des grands magasins.

Un journal tout autant agréable à lire que les autres, qui est comme un témoignage de vie.

3 étoiles

Blanche de Castille : Future Reine de France, 1199-1200 de Catherine de Lasa

couv66573859

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Collection: Mon Histoire

Pages : 112 pages
Parution : 19 Septembre 2013
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Historique

Lien Amazon

 

Synopsis:

Bianca, 12 ans, est la fille des rois de Castille. Pour sceller l’alliance entre l’Espagne et le royaume de France, Bianca épousera le fils du roi Philippe Auguste, le dauphin, futur Louis VIII. Devenue Blanche, elle gagne la cour de France après un long voyage en compagnie d’Aliénor d’Aquitaine. Partagez le journal de Blanche et vivez avec elle le destin fascinant d’une princesse espagnole à la cour de France.

 

Mon avis:

Un nouveau voyage dans l’Histoire grâce à cette collection que j’aime beaucoup. Ici nous suivons le parcours de cette jeune fille espagnole de 12 ans, Bianca, qui se retrouve mariée à un français, le futur roi de France. Initialement, c’était sa sœur qui devait l’épouser, elle se retrouve donc promise du jour au lendemain, à quelqu’un qu’elle ne connait et liée à un pays inconnu. Dès les premières pages, on découvre l’innocence de Bianca (plus connu en France sous le nom de Blanche de Castille) On découvre sa force et son courage, pour une jeune fille qui a seulement 12 ans. Elle quitte très vite sa famille et son pays natal, pour accomplir son devoir, être la nouvelle reine de France. A travers son journal, elle nous dévoile les péripéties de son voyage, ses pensées, ses inquiétudes. Le récit se finit assez rapidement après sa rencontre avec Louis VIII.

Gallimard nous propose ensuite de retracer son parcours de reine puis de régente. On se rend compte que cette petite fille innocente est devenue une grande reine.

Encore une fois, je vous invite à découvrir cette collection qui est juste géniale. Tous les ouvrages sont sur ce lien 

3 étoiles

Liberté, Egalité, Fraternité dès la maternelle

Éditeur : Seuil
Pages : 40 pages
Parution : 19 Mars 2002
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Expliquons aux petits qu’ils ont le devoir de respecter la Liberté des autres.

Expliquons aux petits que face au droit ils sont tous à Egalité.

Expliquons aux petits que la Fraternité c’est le partage, et que le partage des richesses est nécessaire.

C’est ce que dit la République française, qui protège notre liberté, qui garantit notre égalité, qui réalise notre fraternité.

Et la République française c’est nous !

 

Mon avis: 

Ce livre est une petite merveille. Tout d’abord merci à Babelio et aux Editions Chemins de traverse pour ce très beau cadeau. Ayant un neveu de 4 ans, je me suis toujours demandée comment aborder des valeurs aussi fortes que : la liberté, l’égalité et la fraternité. Je viens de le découvrir grâce à ce livre superbement écrit et illustré.
Celui-ci est divisé en trois parties, et explique chacun des mots un par un. Le petit bonus, et que quand on regarde la tranche du livre, on la voit bleu, blanc, rouge. En effet chaque partie est séparée par une page colorée.

Revenons à l’histoire. La première partie aborde ainsi la liberté. On y voit un petit garçon avec ses amis. Celui ci se croit libre de tout faire et crie à toute tête « Je suis libre ». « Je suis libre de lire, libre de chanter… » Mais ce petit garçon se rend bien compte qu’il embête ses amis et se demande « Mais qu’est ce que la liberté, si je ne peux pas faire ce que je veux ». En réfléchissant à ses actions précédentes, il comprend ainsi lui même ce que veut dire la liberté et être libre.
Pour l’autre partie, nous découvrons une autre valeur essentielle qui est l’égalité. Le vocabulaire y est très adapté et imagé pour la compréhension des enfants. On présente ainsi des êtres humains de différents couleurs de peaux. Certains ont la couleur du blé, d’autres du chocolat ou encore de la rose. J’ai vraiment apprécié ces termes, qui même sans les illustrations sont très parlant pour un enfant. On apprend ici que les Hommes naissent libres et égaux en droit, quel que soit leurs couleurs de peaux et leurs origines. D’ailleurs l’une des illustrations de cette partie, m’a fait penser à « La Cène » de Léonard de Vinci.
La dernière partie fait référence à la fraternité. On y voit des enfants avec un jouet et un goûter chacun. Ils vont découvrir que c’est beaucoup mieux de jouer ensemble, de se partager ses jouets et d’être un groupe. Mais aussi d’aider ceux qui n’ont pas de jouer et de les intégrer au groupe.

Pour résumer, j’ai vraiment trouvé ce livre bien conçu, que ce soit pour le texte ou les illustrations. Je dirais que le seul défaut est le format du livre, qui est petit pour un enfant de cet âge: 16,5 x 12 (Cette remarque je l’ai eu de ma sœur qui est enseignante en maternelle. Peut être qu’un autre format et prévu pour les enseignants)

4,5 étoiles

La Fée des Glaces de Maxence Fermine

couv54018277

Éditeur : Michel Lafon
Pages : 155 pages
Parution : 7 Novembre 2013
Tome : 03/03
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

En imaginant ses vacances au ski, Malo était loin de se douter que dès le premier jour il serait pris dans une étrange tempête de neige… Lorsqu’il recouvre ses esprits, l’adolescent tombe nez à nez avec une belle et mystérieuse jeune fille, qui vit dans un château de gel. Son nom ? La Fée des Glaces. Sa mission ? Accueillir les voyageurs égarés au Royaume des Ombres de l’hiver.
Malo retrouve donc pour la troisième fois ce Royaume des Ombres qu’il chérit tout autant qu’il le craint. Et si cette aventure n’était pas le fruit du hasard mais l’occasion pour lui de répondre aux questions qu’il se pose ? Aidé de la Fée des Glaces, il devra pourtant affronter bien des périls avant de trouver sa voie.

 

Mon avis:

Ce dernier tome de cette trilogie est comme les précédents, un pur régal. On retrouve Malo en vacances chez sa tante. Au milieu de ces beaux paysages enneigés, il se retrouve à nouveau propulsé dans le royaume des ombres, et fait rencontre avec une magnifique jeune fille, la fée des glaces. Celle-ci est chargée de réorienter les personnes qui se perdent. Cette aide est précieuse pour Malo qui lui permettra d’affronter ses plus grandes peurs. Comme dans les précédents tomes, la valeur pédagogique est aussi bien intégrée dans ce roman. Il est parfait pour les enfants avec son côté distrayant et moralisateur. Rempli d’intrigue, de poésie et de magie, j’ai passé un bon moment avec cette lecture.

4,5 étoiles

La Poupée de Porcelaine de Maxence Fermine

Éditeur : Michel Lafon
Pages : 169 pages
Parution : 30 Mai 2013
Tome : 02/03
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:
Malo, après être revenu du Royaume des Ombres, passe les vacances de la Toussaint à Edimbourg avec ses parents. Tandis que son père assiste au Congrès des porteurs de cravates, sa mère souhaite avant tout faire les magasins. Malo se retrouve donc seul, bien décidé à profiter des attractions de la fête foraine voisine. Dans cet univers féérique, il rencontre deux nains au langage mystérieux. Intrigué, il entreprend de les suivre dans le labyrinthe du Palais des Glaces, qui se révèle être une nouvelle entrée vers le Royaume des Ombres.
En franchissant la porte de ce nouveau monde, Malo découvre le manoir de Darkhouse, un soir d’orage. Là vit Sir Luke, un personnage maléfique en mal d’enfants. Donnant vie aux jouets, Sir Luke les garde pour se divertir et briser sa solitude. Peu décidé à laisser partir Malo, qu’il prend pour un automate, il l’enferme en compagnie d’une poupée de porcelaine. Le jeune garçon et la poupée parviendront-ils à échapper aux mains de Sir Luke et à retrouver Lili, la petite marchande de rêves, seule capable de les ramener dans le monde réel ?

 

Mon avis:

J’avais adoré le premier tome, il était temps que je me plonge dans le second. Encore une fois j’ai passé un bon moment et j’ai bien rigolé. On retrouve notre héros Malo qui a grandit mais qui est loin d’avoir oublié son aventure. Lors d’une balade à la fête foraine, il rencontre deux nains qui lui rappelle des souvenirs. Il finit par entrer dans un monde féerique, le royaume des ombres. Comme le nom l’indique l’univers est un peu plus noir, mais il ne perd pas de son charme pour autant. Certains personnages peuvent tout de même faire un peu peur. Après de multiples péripéties, il finit par retomber sur Lili, son amie du premier tome.
J’ai aimée dans ce tome les moments d’humour et les références à d’autres auteurs que je vous laisserais découvrir. Bref encore une belle découverte que je vous recommande. Vous passerez à coup sur un bon moment avec cette lecture.

4 étoiles

Infirmière pendant la Première Guerre mondiale de Sophie Humann

Éditeur :Gallimard Jeunesse
Collection: Mon Histoire

Pages : 160 pages
Parution : 6 Septembre 2012
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Geneviève Darfeuil a treize ans. La vie s’écoule entre les cours à Paris et les vacances à Houlgate. Soudain, la guerre contre l’Allemagne éclate : les deux frères aînés sont mobilisés, l’un comme officier, l’autre comme brancardier. Le père, chirurgien à l’Hôtel-Dieu, est trop âgé. Tout le monde pense que la guerre ne durera que quelques mois et que les hommes seront bientôt rentrés, mais le conflit s’éternise et les hommes tombent, les uns après les autres, comme les frères de Geneviève, victimes des bombes et des gaz mortels. Sur le « front intérieur », la jeune fille et sa mère intègrent plusieurs associations d’aides aux soldats. Le jour de ses seize ans, Geneviève commence à travailler à l’hôpital d’Houlgate où elle trouve sa vocation : infirmière.

 

Mon avis:

Comme habituellement avec cette collection de Gallimard, j’ai passé un agréable moment. Ici ce livre, comme l’indique le titre, se déroule pendant la première guerre mondiale. On suit le récit d’une jeune fille avant le commencement de la guerre, pendant et après. Au travers des pages on se rappelle peu à peu nos cours d’Histoire. Les personnages clés et événements clés y sont cités et racontés. On vit donc au fil des pages, avec cette jeune fille, sa vie, ses craintes et son combat pendant ses 4 ans.
Une agréable découverte qui s’inscrit cette année dans les commémorations du centenaire de cette guerre.
Je vous recommande ce livre et cette collection!

4 étoiles