Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Mémoires de la forêt : Les souvenirs de Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud et Sanoe

Éditeur : L’Ecole des Loisirs
Pages : 320 pages
Parution : 16 Mars 2022
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Dans la forêt de Bellécorce, au creux du chêne où Archibald Renard tient sa librairie, chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu’il a écrit et espérer qu’il soit un jour acheté. Depuis que ses souvenirs le fuient, Ferdinand Taupe cherche désespérément à retrouver l’ouvrage qu’il a écrit pour compiler ses mém6oires, afin de se rappeler les choses qu’il a faites et les gens qu’il a aimés. Il en existe un seul exemplaire, déposé à la librairie il y a des années. Mais justement, un mystérieux client vient de partir avec… À l’aide de vieilles photographies, Archibald et Ferdinand se lancent sur ses traces en forêt, dans un périple à la frontière du rêve, des souvenirs et de la réalité.

 

Mon avis:

Au sein de la librairie de Bellécorce, Archibald Renard reçoit tous les habitants de la forêt. Lors d’une visite de Ferdinand Taupe, un habitué des lieux, son entrée ne passe pas inaperçue. Perdu, il cherche désespérément quelque chose, et il a du mal à l’expliquer à Archibald, qui souhaite l’aider. Alors qu’il retrouve ses mots, le libraire est gêné. Le livre tant désiré par son ami vient d’être vendu à un inconnu. L’aventure commence alors pour Archibald et Ferdinand, à la recherche du fameux ouvrage et bien plus…

Atteint de la maladie de l’Oublie-tout, Ferdinand Taupe aimerait retrouver ses souvenirs et savoir où se trouve sa femme, Maude. Et quoi de mieux que se procurer le livre qu’il a écrit « Mémoire d’Outre-Terre » qui raconte toutes ses péripéties. Mais encore faut-il le trouver… Sur une idée d’Archibald Renard et à l’aide d’anciennes photos, ils vont se rendre ensemble dans des lieux du passé de son ami, en espérant que le mystérieux acheteur sera curieux de les découvrir, au fil de sa lecture. Une escapade de deux semaines commence, qui amènera nos amis à la rencontre de Pétunia Marmotte, Gédéon Hibou Duchêne, Elisabeth Poule… et bien d’autres.

Expliquer des maladies à des enfants n’est jamais évident. L’auteur a d’ailleurs travaillé dans une unité de maladie neuro-évolutive. Il connait bien son sujet. L’Oublie-tout évoque bien entendu la maladie d’Alzheimer. Dans un contexte poétique et attachant, on suit cette enquête très touchante sur le passé de Monsieur Taupe, qui l’oublie de plus en plus et s’égare des fois dans des moments de folie. Au cœur de la forêt, c’est avec une certaine appréhension, excitation et plaisir qu’on tourne les pages de ce roman, afin d’en connaitre plus sur ce personnage si singulier qu’est Ferdinand Taupe. Totalement absorbée par la narration qui évoque l’amitié, l’amour, mais aussi le deuil et le mensonge, cette lecture fut passionnante.

De magnifiques illustrations à l’aquarelle nous accompagne aussi au fil de notre lecture. On y découvre soit des pages entières ou des dessins qui s’insèrent dans le texte. Un carnet de croquis est aussi présent dans les dernières pages.

En bref, un ouvrage coup de cœur qui a su me transporter dans un univers qui nous touche tous.

9 réflexions au sujet de “Mémoires de la forêt : Les souvenirs de Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud et Sanoe”

    1. Une merveille, comme tu dis. J’ai tellement adoré et je comprend mieux de le voir partout sur les réseaux.

    1. C’est tout à fait ça. Très touchant et poétique, les mots sont très bien choisis pour aborder le sujet.

    1. Il est vrai superbe. Le sujet est joliment traité et très poétique. Et les illustrations qui accompagnent la narration sont géniales.

  1. Ton coup de cœur rejoint celui des autres avis que j’ai déjà pu lire et nul doute qu’il va falloir que je découvre rapidement cette douce et poétique œuvre.

    1. Je t’avouerai qu’à force de le voir sur les réseaux sociaux, j’ai craqué ! Je l’ai eu en cadeau cette été, et c’était le moment idéal pour le sortir. L’intrigue se déroule à l’automne ! Et oui, c’est une pépite !

Laisser un commentaire