Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

Prophétie d’automne de Sarah M. Carr

Éditeur : Bookmark
Pages : 328 pages
Parution : 27 Mai 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Ailsa, jeune femme du clan Cameron, passionnée, rebelle, (et pourtant fidèle à l’honneur des siens), se retrouve malgré elle porteuse d’une prophétie qui va bouleverser son existence.
Duncan MacLean, futur héritier du clan MacLean, a toujours été rejeté par un père rongé par la jalousie, car convaincu que son fils était le fruit d’un adultère.
La mort du patriarche délivrera le jeune laird de ses démons et lui ouvrira les portes d’une rédemption dont il se croyait proscrit.
Deux êtres que tout oppose, un guerrier sombre et une jeune femme solaire, se retrouvent à jamais liés par le destin, lorsque leurs chemins se croisent par hasard, un jour d’automne sur les bords du Loch Linnhe.

 

Mon avis:

Dans un climat de tension entre l’Angleterre et l’Ecosse, les clans écossais doivent se rassembler pour affronter ce conflit ensemble et unis. C’est ainsi qu’une alliance par le mariage qui est conclu entre le clan Cameron et MacLean. Liée par une prophétie, la jeune fille accepte cette union alors qu’elle ne connait rien de son futur époux. Destin, surprises et déconvenues seront au rendez-vous…

Ailsa Cameron est une jeune femme au grand caractère. Personne ne l’empêche de sortir seule. Ce jour, alors qu’elle se rend au loch Linnhe, une banshee se révèle à elle. Cet esprit lui livre le message que son destin va changer et qu’elle doit l’accepter pour son épanouissement futur. Alors, quand son père lui apprend qu’elle doit se marier au nouveau Laird MacLean, elle approuve sans broncher. Accompagnée de son frère, elle se rend sur les terres de son futur époux pour célébrer son mariage. Elle y découvre un homme pas si inconnu, mais très froid et dur. Duncan MacLean a été rejeté par son père, et il le vit encore très difficilement. Colérique, abusant de la boisson et des femmes, voilà un conjoint bien difficile pour Ailsa, qui n’a pas l’intention de se laisser faire, et ne mâche pas ses mots envers lui.

Au fil des pages, nous suivons l’évolution de leur relation. Ponctuée de moments malsains, de douleurs, de doutes et de quiproquos, la situation finit par s’apaiser quand ces deux grands caractères finissent par se comprendre et communiquer. Très vite on s’attache au personnage d’Ailsa, qui peut compter sur le frère du Laird, Niall, et sur sa suivante, Sileas, pour l’aider. Le personnage de Duncan est plus sombre. Il met du temps à se dévoiler à cause de son lourd passé. Maladroit et entêté, on finit par s’attacher à lui en seconde partie de roman, quand des péripéties viennent rythmer l’intrigue.

Il est vrai que le trame de l’histoire fait déjà vu: un mariage arrangé, des héros que tout opposent… Mais pour un premier roman, l’auteure surprend par une narration bien construite, qui sait nous tenir en haleine. Grâce à la fluidité qui est installée, on croit ce qui nous est conté. Il y a aussi quelques éléments historiques qui sont ajoutés, pour notre plus grand plaisir (et je n’aurais pas été contre d’en avoir plus !)

En bref, un très bon moment de lecture qui m’a fait replonger dans les Highlands du XIIIe siècle.

3 réflexions au sujet de “Prophétie d’automne de Sarah M. Carr”

    1. Une bien belle découverte, et pour un premier roman de l’auteure, il est très bien écrit. Elle m’a d’ailleurs laissée un commentaire sur mon instagram comme quoi elle vient d’en finir un autre.

Laisser un commentaire