Livres, Young adult

Anarchie, tome 1 de Megan Devos

couv72006557

Éditeur : JC Lattès
Pages : 400 pages
Parution : 30 Janvier 2019
Tome : 01/04
Format: Broché
Genre: Young Adult, Romance

Lien Amazon

 

L’histoire:

Dans un monde divisé en clans, sans gouvernements ni lois, Hayden, vingt et un ans, est le chef respecté des Blackwing  : fort, loyal, juste, il assure la protection de sa communauté. Quant à Grace, elle est la fille du chef des Greystone, un clan adversaire. Difficile pourtant de ne pas succomber à ses doux yeux verts et son agilité… Lorsque Grace est blessée au cours d’une mission, Hayden choisit de la sauver.
Elle représente l’ennemi, elle est sa prisonnière et en sait bien trop sur Blackwing… Comment lui faire confiance, à elle qui a été entraînée pour le tuer  ?

 

Mon avis:

Voici un roman qui est dans la lignée des fameuses sagas Hunger Games, Divergente et Le labyrinthe. On se retrouve dans un monde post-apocalyptique, où plusieurs guerres se sont déroulées. Les survivants ont été regroupés dans des clans. Maintenant, le rythme quotidien est de tuer pour survivre, et voler. Parmi les plus puissants on retrouve les clans des Greystone et des Blackwing. Pour pouvoir survivre, chacun fait des maraudes, où ils pillent d’autre clan. Et c’est justement lors d’une maraude que nos deux héros vont être amenés à se rencontrer.

Hayden, est le chef du clan Blackwing. Grace est quant à elle la fille du chef de Greystone. Lors d’une mission, cette dernière blessée est fait prisonnière des Blackwing. Pour avoir sauvé précédemment un enfant du clan, ils ont décidé de ne pas la tuer. À force de devoir la surveiller, Hayden finit par s’attacher à Grace. Or c’est interdit, elle est une ennemie !

J’ai vraiment apprécié l’écriture de Megan Devos qui est prenante. Nous sommes happé par l’histoire, et l’univers qui nous est décrit. Etant directement plongé au cœur de l’action, on suit très bien le quotidien des personnages, qui deviennent proches. J’ai aimé les descriptions qui y sont faites, qui nous permettent vraiment de s’immerger et de faire un avec l’intrigue. Concernant nos héros, ils sont très convaincants, et on ne peut qu’être touché. Grâce au partage de leur émotion, on comprend le dilemme, et on y fait face avec eux. La fissure se crée au fur et à mesure, et j’ai hâte d’en savoir plus. Une saga qui s’annonce prometteuse, vivement la suite.

5 étoiles

 

 

Films

August Rush

51gAgD5AzAL._SY445_

Acteurs : Freddie Highmore, Keri Russell, Jonathan Rhys-Meyers, Robin Williams
Réalisateur : Kirsten Sheridan
Audio : Français, Anglais
Durée : 109 minutes
Genre: Drame, Romance, Musical
Lien Amazon

 

L’histoire:

Peu importe qu’il ait grandi dans un orphelinat : August Rush est persuadé que ses parents n’ont jamais voulu l’abandonner. Le jour où il découvre son talent inné pour la musique, August y voit même le moyen de retrouver ceux qui l’ont mis au monde : il est sûr que ses parents, s’ils entendent la symphonie qu’il a composée pour eux, sauront le reconnaître au travers de sa musique…

 

Mon avis:

Même si ce film est sorti il y a plus de 10 ans, c’est toujours avec autant de plaisir et d’émerveillement que je le regarde. Le jeune Evans Taylor, interprété par Freddie Highmore que l’on retrouve en ce moment dans la série Good Doctor, nous ouvre les portes de son monde, bercé par les mélodies qui l’entourent. Chaque élément, le bruit des feuilles, l’eau qui ruisselle, le vent qui s’infiltre… éveillent en lui une vraie symphonie. Mais ce jeune enfant est surtout à la recherche de ses parents, et il espère que la musique les amènera à lui.

Ce film est tout en douceur, en émotion et en poésie. Il nous pousse à nous poser, à ressentir les choses les plus simples, et à faire communion avec ce qui nous entoure. Dès sa sortie, j’ai tout de suite était happé par son univers, et même encore maintenant il a cet effet sur moi. Les mots et les notes nous parlent. J’adore ces moments, où l’on entend Evans qui ouvre son cœur, et partage ses ressentiments sur la musique. On part à l’aventure avec ce petit homme qui n’est pas au bout de ses surprises. Comme lui, on espère que son rêve va se réaliser, et que ses parents vont entendre son appel grâce à la musique.

Keri Russell est tout aussi convaincante dans le rôle de la violoncelliste Lyla Novacek, que Jonathan Rhys-Meyers en rocker, alias Louis Connelly. Et que dire de Robin Williams, je suis juste fan.

La bande originale est aussi d’une grande qualité. On n’entend pas seulement les notes, mais grâce aux jeux de caméra on sent.

Comme vous l’avez compris, un vrai coup de cœur, dont je ne me lasse aucunement.

 

La musique est partout, il suffit d’écouter !

 

5 étoiles

Livres, Romance, Romance historique

Le club des menteurs, tome 4 : Une charmante espionne de Celeste Bradley

couv11914956

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 313 pages
Parution : 1 Octobre 2014
Tome : 04/04
Format: Poche
Genre: Romance, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Rose Lacey ne regrette certes pas d’avoir abandonné sa vie de domestique pour devenir apprentie espionne au club des Menteurs, un réseau d’agents secrets au service de la Couronne britannique. Elle, la roturière sans éducation, s’exerce maintenant au combat et se plonge dans l’étude des livres. Ambitieuse, elle se donne à fond pour devenir la meilleure. Tout serait parfait sans ce gredin de Collis Tremayne, un aristocrate bourré de charme, mais aussi son plus grand adversaire. Ces deux-là ne cessent de se chamailler et de se lancer des défis. Un dérapage, et la sanction tombe : ils exécuteront leur première mission ensemble. Cette fois, c’est main dans la main qu’ils travailleront pour le royaume, faisant fi de leur différence sociale, de leur rivalité et, surtout, de la passion qui brûle entre eux…

 

Mon avis:

Pour ce dernier tome, on retrouve deux personnages qu’on a pu connaitre dans les précédents: il s’agit de Rose Lacey, qui est une ancienne domestique; et Collis Tremayne, neveu et héritier de Lord Etheridge. Rose est une jeune fille qui a connu un dur passé, mêlant pauvreté et violence. Engagée depuis peu dans l’école des menteurs, elle est déterminée à devenir une espionne et à être intégrée au club. Avec Collis, elle fait partie des meilleures élèves. Mais ce jeune aristocrate fait tout pour la déstabiliser, et ils se taquinent constamment. Ce dernier a été blessé à la guerre, et ce handicap le hante. A force de chamaillerie, nos deux héros vont se rapprocher. Et c’est lors d’une mission qu’ils vont devoir prouver qu’ils sont apte à être des Menteurs. Mais celle-ci ne va pas se passer comme prévu…

J’avais vraiment hâte de retrouver ses personnages qui m’ont bien fait rire avec leur « je t’aime, moi non plus ». En plus de la romance, un nouveau complot est en route. J’aime toujours autant comment l’intrigue est amenée, et n’est pas du tout redondant. C’est très agréable aussi de suivre le devenir des autres personnages qu’on a connus. Encore un super moment, et je dirais même que ce tome est mon préféré de la saga.

4,5 étoiles

Livres, Romance, Romance historique

Le club des menteurs, tome 3 : Une séduisante espionne de Celeste Bradley

couv70893292

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 312 pages
Parution : 3 Septembre 2014
Tome : 03/04
Format: Poche
Genre: Romance, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

 » Ne pas perdre de vue James Cunnington « . Telle est l’étrange consigne laissée par le père de Philippa Atwater qui a été capturé par les Français. Pourchassée par les sbires de Napoléon, la jeune fille profite d’une petite annonce pour trouver refuge chez Cunnington. Déguisée en homme et rebaptisée Philip, elle devient le précepteur du jeune garçon des rues dont le gentilhomme a fait son héritier. Très vite, elle se rend compte que James a des activités plutôt louches. C’est incontestablement un espion. Qui plus est, il ne serait pas étranger à la disparition de son père. Comment le faire parler ? Peut-être en usant de cette féminité qu’elle dissimule si soigneusement ? Mais n’est-ce pas un jeu dangereux quand on éprouve un désir brûlant pour celui qu’on tente de manipuler ?

 

Mon avis:

Pour ce troisième tome, on retrouve James Cunnington, le frère d’Agatha, dont on a fait la connaissance dans le premier tome. Celui-ci est toujours rongé par la culpabilité, et se remet doucement de sa blessure. Il a été trahi par la femme qu’il aimait, et la mort de ses amis le hante. Aujourd’hui, il n’a plus confiance envers les femmes, sauf sa sœur et la femme de son patron. Et c’est sans le savoir qu’il en engage une en tant que précepteur pour son fils adoptif, Robbie. Philippa Atwater, alias Philip, souhaite en savoir plus sur ce James, que son père a nommé avant de disparaître, et qui a été sûrement capturé par Napoléon.

Pour Philippa, ce n’est pas facile de se faire passer pour un garçon, et des situations cocasses l’attendent, ce qui nous fait bien rire. D’ailleurs Robbie la démasque de suite, et décide de garder le secret.  Elle va non seulement s’attacher à l’enfant, qui manque cruellement d’amour et d’attention, mais surtout elle va succomber au charme de James, qu’elle compte bien séduire. James se rend compte très tard que Philip est une femme, et d’autant plus celle qu’il cherche.

L’intrigue est tout aussi bien amenée que pour les tomes précédents, et des rebondissements rythment le roman. On a le droit à de nombreuses révélations dans ce tome. Encore un très bon moment de lecture passait avec nos héros. Et c’est d’ailleurs avec hâte que j’ai envie de retrouver Collis et Rose qui vont nous dévoiler leurs secrets dans la quatrième partie.

4,5 étoiles

Films, Top 10

Top 10 – Films de danse

TOP 10 - films de danse

Je regarde assez peu d’émissions de télévision, mais il y en une que j’adore suivre, c’est Danse avec les Stars. Avec la reprise, j’ai eu envie de vous faire un top sur les films qui abordent ce thème. Depuis petite, je suis une grande fan de films de danse. Je vous dévoile mon top, que j’ai classé sous trois catégories: Les grands classiques, les modernes, et avec de grands acteurs.

 

  • Les grands classiques

18836068Flashdance

Alex Owens vit à Pittsburg où le travail se fait rare. Elle a dû se faire embaucher comme soudeur sur un chantier. Le soir, pour arrondir ses fins de mois, elle se produit dans un cabaret. Mais la vraie vie d’Alex, c’est la danse.

Un film culte et incontournable des années 80.

 

dirty_dancingDirty Dancing

Dans les années soixante, Bébé passe des vacances familiales monotones jusqu’au jour où elle découvre qu’un groupe d’animateurs du village estival forment un groupe de danse. Pour la jeune fille sage, c’est le début de l’émancipation grâce au « dirty dancing », cette danse ultra-sensuelle, et la rencontre avec Johnny Castel, le professeur de danse.

Cultissime ! Un film que je regarde encore et encore depuis sa découverte. Je ne me lasse pas de le revoir.

 

1547744Billy Elliot

Dans un petit village minier du Nord-Est de l’Angleterre, Billy, onze ans, découvre avec stupeur qu’un cours de danse partage désormais les mêmes locaux que son club de boxe. D’abord effaré, il devient peu à peu fasciné par la magie de la gestuelle du ballet, activité pourtant trop peu virile au regard de son père et de son frère Tony, mineurs en grève.
Billy abandonne les gants de cuir pour assister discrètement aux leçons de danse professées par Mme Wilkinson. Repérant immédiatement un talent potentiel, elle retrouve une nouvelle énergie devant les espoirs que constitue Billy.
Les frustrations larvées explosent au grand jour quand son père et son frère découvrent que Billy a dépensé l’argent consacré au cours de boxe pour des cours de danse.
Partagé entre une famille en situation de crise et un professeur de ballet têtu, le jeune garçon embarque alors dans un voyage à la découverte de lui-même.

Très touchant, très émouvant. Jamie Bell livre une prestation impressionnante.

 

  • Les modernes

18673315Sexy Dance

Rebelle dans l’âme, Tyler Gage a passé toute sa jeunesse dans les bas quartiers et les mean streets de Baltimore, et sait aujourd’hui qu’il ne se tirera d’affaire qu’en rompant avec son milieu. Son seul atout, bien mince : un don naturel pour le hip-hop, qu’il pratique d’instinct, pour son seul plaisir…
Ambitieuse et douée, la belle Nora a grandi au sein d’une famille bourgeoise qui a encouragé très tôt sa vocation, et finance ses études de danse classique à la prestigieuse Performing Arts High School.
Tyler et Nora : deux mondes diamétralement opposés, deux talents, deux passions dont la rencontre explosive sera à l’origine d’un étonnant conte de fée musical...

Premier volet d’une saga de référence. Il reste mon volet préféré.

 

049615_afDanse ta vie

Ils sont jeunes et viennent de tous les horizons. La passion de la danse les a réunis pour une année au sein d’une école réputée. Ils partagent un même rêve : devenir membre de l’un des ballets les plus prestigieux du monde. Pour avoir une chance de réussir, ces aspirants danseurs vont devoir tout donner, aller au bout d’eux-mêmes sans jamais aucune certitude en retour… Chacun à sa façon va tenter d’approcher ce but en suivant les cours du brillant Coope, le maestro en la matière. Tous hélas n’y parviendront pas…

Un film très sympathique qui réserve de très belle chorégraphie.

 

023488Free Dance

Grâce à une bourse d’études, la jeune ballerine Ruby Adams, originaire du Midwest, fait ses premiers pas dans une prestigieuse école de danse new-yorkaise. Elle rencontre par hasard Johnnie Blackwell, un violoniste anglais talentueux. Alors que tout les oppose, une compétition qui pourrait changer leurs vies les pousse à mettre en commun leurs talents, avec l’appui de la troupe de hip-hop The SwitchSteps, et les amène à explorer leurs univers respectifs ; plus encore, à se découvrir eux-mêmes.

Une production récente qui s’est révélé être un coup de cœur. En plus de suivre une danseuse, on suit aussi un violoniste, ce qui fait son originalité.

 

69199671_afSave the last dance

Sara Johnson suit son père à Chicago après la mort accidentelle de sa mère. Chicago est tout le contraire de sa ville natale : immense et cosmopolite.
Sara s’inscrit dans le collège du quartier et s’adonne à tous les genres de danse. C’est pour elle un moyen d’expression et d’évasion.
Elle fait également la rencontre de Derek, un jeune garçon noir très charmant dont elle tombe amoureuse. Cependant, cette relation entre gens de couleurs différentes est mal perçue dans leur entourage.

 

19094893Love n dancing

Une professeur d’anglais qui s’ennuie dans la vie, fait équipe avec un danseur de la côte ouest pour tenter de gagner le championnat du monde. Elle doit faire face en même temps à son fiancé accro au travail et à son ancien partenaire de danse.

 

 

18926151Whatever Lola Wants

Lola, 25 ans, vit à New York où elle travaille pour la Poste en rêvant d’une carrière de danseuse. Youssef, son meilleur ami, est un jeune Egyptien gay installé à New York pour y vivre comme il l’entend. C’est par lui que Lola découvre l’histoire d’Ismahan, star de la danse orientale, véritable légende au Caire.
Dans le restaurant où Youssef travaille, Lola rencontre un autre Egyptien, Zack. L’idylle tourne rapidement court quand Zack prend conscience des différences culturelles qui les séparent et rentre en Egypte. Sans réfléchir, Lola, aussi impulsive que naïve, décide immédiatement de le suivre, sous les yeux effarés de Youssef.
Arrivée au Caire, déçue par l’accueil de la famille de Zack autant que par l’attitude du jeune homme, Lola se met en tête de retrouver la fascinante danseuse Ismahan.

 

  • Avec de grands acteurs:

19627032Black Swan

Rivalités dans la troupe du New York City Ballet. Nina est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lac des cygnes que dirige l’ambigu Thomas. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle nouvelle recrue, Lily…

 

 

 

A ce top, je peux citer en plus:
– dans la catégorie « classique »: Footloose, Grease
– dans la catégorie « avec de grands acteurs »: Moulin Rouge !, Dance with me, Shall we dance ?
– dans la catégorie « les modernes »: Dancing girls, Saga Sexy Dance, Saga Street Dance, Saga Honey

Livres, Romance, Romance historique

Le club des menteurs, tome 2 : Un imposteur à la cour de Celeste Bradley

couv10800297

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 338 pages
Parution : 20 Août 2014
Tome : 02/05
Format: Poche
Genre: Romance

Lien Amazon

 

L’histoire:

Londres, 1813. Depuis quelques mois, le public s’arrache les exemplaires du London Sun. Un caricaturiste de génie y épingle les plus hauts personnages de la société britannique, dont il dévoile les travers et les vices. Signés  » Sir Thorogood « , les dessins sont livrés par une domestique, qui empoche le paiement. L’artiste, personne ne l’a jamais vu… Aussi les curieux se précipitent-ils au bal des Rochester, où sa présence est annoncée. Clara Simpson n’est pas la moins intriguée. En temps ordinaire, son horreur des mondanités l’aurait poussée à refuser l’invitation, mais cette nouvelle a eu raison de sa réserve naturelle. Enfin, la vedette de la soirée paraît, aussitôt entourée d’une nuée d’admiratrices au comble de l’excitation. L’homme est fort séduisant, en dépit d’un ridicule costume violet et vert. Mais il s’agit d’un imposteur, et Clara est bien placée pour le savoir. Car  » Sir Thorogood « , c’est elle !

 

Mon avis:

Dalton Montmorency, lord Etheridge, est le nouveau chef du Club des Menteurs, suite au départ de Simon Raines, que l’on a rencontré dans le précédent tome. Et c’est avec une nouvelle mission qu’on fait sa rencontre, la mission «Thorogood». Sir Thorogood, un célèbre caricaturiste, qu’il doit débusquer. Il décide de se faire passer pour lui lors d’événements publics, espérant que le vrai auteur se manifeste. Mais lors de ses manifestations, s’est plutôt l’insupportable veuve Simpson, qu’il n’arrive pas en s’en défaire. Mais Clara Simpson est loin d’être stupide, elle joue aussi un rôle, vu qu’elle est le véritable «Sir Thorogood» !

J’ai passé un super moment à lire ce tome, remplit de rebondissements et de quiproquos. Dalton est un personnage très intéressant, un parfait héros qui n’a pas peur de se remettre en question. Clara est vraiment adorable et impressionnante. Elle n’a pas peur aux yeux, et n’hésite pas à intervenir et passer à l’action. Ils forment à tous les deux, un très beau duo. On retrouve l’ambiance d’espionnage, et Clara et Dalton nous gâte. En plus de Sir Thorogood, ils sont aussi Monty et Rose. Il y a de l’action et des rebondissements qui nous poussent à tourner les pages encore plus vite, afin de démêler le vrai du faux. Des touches d’humour sont aussi présentes, et nous font passer un super moment avec nos héros. A la fin de ma lecture, je dirais même avoir préféré ce tome au précédent, et je suis d’autant plus curieuse de découvrir la suite.

4,5 étoiles

Séries

Las chicas del cable

la-ptite-bulle-d-elo_las-chicas-del-cable_2b252842529

Acteurs : Blanca Suárez, Ana Fernández, Maggie Civantos, Nadia de Santiago, Yon González, Martiño Rivas
Réalisateurs : Gema R. Neira, Ramón Campos
Audio : Espagnol, Français
Durée : 1200 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

L’histoire:

Las chicas del cable raconte l’histoire d’une compagnie qui a changé la manière de voir les médias de communication à travers le monde. Dans les années 20, le téléphone a changé la manière de communiquer des gens. C’est une histoire qui parle du fait que ces nouveaux médias modifient la société. Ces standardistes partagent les secrets, les amours, les peines des interlocuteurs…

 

Mon avis:

Cette série espagnole se déroule à Madrid à la fin des années 1920. On suit l’histoire de 5 jeunes femmes en quête d’indépendance, qui travaillent dans une compagnie de téléphone. Marga, Carlota, Angeles, Sara et Lidia sont toutes issues de milieux différents. Elles se retrouvent embauchées dans cette société en plein essor, mais dans un monde qui est dominé par les hommes. Elles ont le même point commun, et cherchent par ce travail à s’émanciper et à gagner leurs libertés. A l’époque, être une femme n’est pas simple, et elles vont mener ensemble un combat en faveur de l’égalité des sexes.

La série commence fort et est engagée dans le féminisme. Elle dénonce le fait que les hommes sont aux commandes de tout, que se soient dans leurs foyers, que dans l’entreprise. On suit au départ le personnage de Lidia Aguilar Dávila / Alba Romero, qui est rattrapée par son lourd passé. Et très vite arrivent quatre autres femmes, ses collègues de travail. Les épisodes s’enchaînent et sont prenants. Les histoires de chacune s’entremêlent avec brio. Intrigue, amour et amitié rythme cette série, avec une touche de mystère. En plus de se mobiliser envers les droits des femmes, la série va même plus loin en intégrant homosexualité et le poly-amour avec l’histoire de Carlota, Sara et Miguel. Les lieux de tournage sont sublimes, comme pour les costumes. Il est juste dommage que la bande son est trop moderne.

Côté casting, on retrouve Blanca Suárez, Nadia de Santiago, Ana Fernández, Maggie Civantos Ana, Maria Polvorosa et Yon Gonzàles. Quel plaisir de retrouver Yon Gonzàles de Gran Hotel, mais aussi Concha Velasco. Pour les deux acteurs, leurs personnages ont changé de statut social. Francisco est le directeur de l’entreprise et Carmen est la femme d’un noble. J’apprécie énormément le duo Blanca Suárez et Yon Gonzàles, soit Alba et Francisco. Je trouve qu’ils vont bien ensemble. Je n’avais pas encore vu de films ou séries avec Blanca, et autant dire, elle est impressionnante. Je suis d’ailleurs curieuse de la voir dans d’autres rôles.

Bref, encore une série a découvrir. D’ailleurs une saison 4 est en commande.

4,5 étoiles - série

Livres, Romance, Romance historique

Le parfum de nos souvenirs de Camille Di Maio

couv68188388

Éditeur : Milady
Pages : 506 pages
Parution : 12 Septembre 2018
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Dans l’Angleterre d’avant-guerre, Julianne Westcott enchaîne les bals et ne manque pas de prétendants. Lors d’une visite à son frère placé en institut, elle rencontre Kyle McCarthy, un jeune séminariste irlandais. Malgré les avertissements de sa famille, Julianne tombe amoureuse de Kyle et quitte tout pour se marier avec lui. Mais alors que la guerre secoue le monde et que le Blitz décime l’Angleterre, un tragique accident oblige Julianne à tout abandonner et à se forger une vie nouvelle faite de mensonges. Mais un jour la vérité la rattrapera et elle devra alors faire face à son passé.

 

Mon avis:

Ce roman nous plonge dans les années 1937, à Liverpool. On fait la connaissance de Julianne Wescott, qui est une jeune femme dont le destin semble toute tracé. Issue d’une famille bourgeoise, elle mène une vie tranquille. Ce chemin tout tracé change, quand elle fait la rencontre de ce beau jardinier irlandais, Kyle McCarthy, qui se destine à devenir prêtre… Tous les deux ne restent pas insensibles, et c’est en secret que va continuer leur histoire, dans une atmosphère de tension, dû à la guerre.

Cette romance se lit facilement et nous réserve quelques surprises. L’auteure a en effet trouvé le moyen de nous tenir en haleine jusqu’à la fin du roman. J’ai apprécié le personnage de Julianne, qui veut être moderne et mettre les convenances de côté, même si je n’ai pas toujours compris ses réactions. Kyle est attachant et drôle, mais peut être un peu trop surfait. Leur duo fonctionne tout de même très bien. Mais un point a fait que j’ai été quelque peu déçu par cette histoire, je m’attendais à voir intégré plus de faits historiques sur le Blitz. C’est plus un roman d’avant et d’après guerre finalement. ça reste tout de même une bonne découverte.