Classique, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Sous la verte feuillée – Quatre Saisons à Mellstock de Thomas Hardy

Sous la verte feuillée / Quatre Saisons à Mellstock de Thomas Hardy

Éditeur : Archipoche
Pages : 249 pages
Parution : 7 Février 2018
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Classique, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Un jeune fermier et un vicaire se disputent le cœur de Fancy Day, institutrice dans un village du Wessex. Indisponible en poche, l’un des premiers romans de l’auteur de Tess d’Urberville.

Dans le paisible village de Mellstock, à la veille de Noël, l’arrivée d’une nouvelle institutrice est au cœur de toutes les conversations. Sans que nul l’ait encore vue, Fancy Day, une enfant du pays, fait déjà tourner les têtes des célibataires du comté. Dick Dewey, un jeune fermier, est le premier à lui faire des avances. Tombé fou amoureux au premier regard, il finit par la demander en mariage dans le plus grand secret. Mais un autre homme n’est pas indifférent aux charmes de la jeune femme : Mr Maybold, le vicaire, qui l’invite à se joindre à la chorale de la paroisse comme organiste. À son tour, il s’offre à l’épouser. Or Fancy, frivole et capricieuse, fait languir ses prétendants, bien consciente qu’il lui faudra renoncer à son indépendance lorsqu’elle sera mariée. Dans un labyrinthe de passions, Sous la verte feuillée, paru anonymement en 1872, dresse une fresque pleine d’ironie et de mélancolie du monde rural cher à Thomas Hardy. De cette histoire tissée de savoureux malentendus, où s’affrontent pour une femme une âme candide et un notable respecté, ne subsistera qu’un secret bien gardé par la fantasque Fancy…

 

Mon avis:

Avec « Sous la verte feuillée » ou « Quatre Saisons à Mellstock » Thomas Hardy signe son deuxième roman. Il écrira ensuite les fameux romans Tess d’Urberville, Jude l’Obscur ou encore Loin de la foule déchaînée.

L’intrigue se déroule dans le Wessex à Mellstock. Il s’agit d’un petit village rural où quelques changements vont avoir lieu brutalement. Le choeur qui existe depuis de nombreuses années est menacé de disparition suite à l’arrivée du nouveau pasteur. Celui-ci souhaite installer un harmonium, que la nouvelle institutrice, qui suscite bien des émois, utilisera. Et ce n’est pas particulièrement au goût des villageois, pour qui les chants sont comme sacrés et encrés dans leur tradition.

Avec ce roman, on évolue dans l’Angleterre rurale au XIXème siècle. Tout au long de ma lecture, je me suis souvenue du film dont est adapté le roman Under the Greenwood Tree. Même si cela fait un moment que je l’ai vu, je pense pouvoir dire que cette adaptation est particulièrement fidèle. Je me suis souvenue d’un certain nombre de scènes, mais je trouve tout de même que le personnage de Fancy est beaucoup plus froid dans le roman que dans le film. Un petit point qui m’a gênée dans ma lecture. Mais revenons à l’histoire originale et à ses personnages comme Richard « Dick » Dewy, un jeune homme qui fait partie des choeurs et qui tombe amoureux dès les premiers instants de la nouvelle institutrice, Fancy Day. Mais il ne sera pas le seul à succomber à son charme. Au fil des pages, on suit les aventures des habitants de ce village, et découvrant aussi les beaux paysages que nous décrit l’auteur. Même s’il existe quelques lenteurs, il s’agit après tout du deuxième roman de l’auteur, on passe tout de même un bon moment tout en se sentant transporté dans ce monde qui nous est décrit aux mille couleurs et senteurs.

Grand poète, Thomas Hardy a une plume sublime qui sait nous emmener sans problème dans un univers avec lui. On a vraiment l’impression d’avoir remonté le temps avec lui, en compagnie de Dick et Fancy.

 

note 3,5 étoiles

Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Harry Potter illustré tome 1 : Harry Potter à l’école des sorciers de J. K. Rowling et MinaLima

Harry Potter, illustré (MinaLima), tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers de J. K. Rowling et MinaLima

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 368 pages
Parution : 22 Octobre 2020
Tome : 01/07
Format: Relié
Genre: Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Une édition collector exceptionnelle conçue pour les fans de tous âges par MinaLima, le studio mondialement célébré, à l’origine de l’univers graphique des films Harry Potter et Les Animaux Fantastiques.

Découvrez ou redécouvrez le texte intégral de J.K. Rowling avec de sublimes illustrations en couleurs et huit surprises animées: ouvrez la lettre de Poudlard, parcourez le Chemin de Traverse, faites apparaître un festin dans la Grande Salle… Vivez comme jamais auparavant l’aventure du plus célèbre des sorciers!

Première édition épuisée – NOUVELLE ÉDITION disponible le 10 juin 2021

 

Mon avis:

Ayant déjà la version illustrée par Jim Kay, j’ai hésité à me procurer aussi cette version. Et autant dire qu’après avoir vu plusieurs magnifiques vidéos et photos de l’intérieur de l’ouvrage, j’ai facilement craqué. Cette adaptation n’a rien avoir avec le travail de Jim Kay. La société  MinaLima Design propose une autre mise en lumière de l’œuvre avec des illustrations propres à eux, mais surtout certaines scènes en pop up, voir en 3D avec des accessoires. 

Et quel plaisir de redécouvrir l’histoire et de tourner les pages une nouvelle fois. J’avouerais avoir pris le temps avec cette relecture, pour vraiment me mettre en immersion avec l’univers créé. Et je suis totalement sous le charme ! Ce livre est très soigné, et chaque page est un émerveillement. Je dirais tout de même que ce livre est plutôt un livre de collection. Bien fini, il est quand même fragile. Je ne le mettrais pas entre les mains d’un enfant en bas âge.

Il me tarde maintenant de découvrir les prochains tomes, mais aussi leurs autres créations. Très peu existe en français, mais de grands classiques de la littérature jeunesse commencent tout doucement à sortir, comme « Le livre de la jungle » Une occasion peut-être de redécouvrir l’histoire ! 

 

Pour en découvrir plus sur l’intérieur du livre, voici mon premier réel qui en dévoile les dessous !

 

Films, Littérature anglaise (Angleterre)

The Dig

Acteurs : Ralph Fiennes, Carey Mulligan, Lily James, Johnny Flynn
Réalisateur : Simon Stone
Audio : Anglais, Français
Durée : 112 minutes
Genre: Drame, Historique

 

L’histoire:

Une riche veuve engage un archéologue amateur pour exhumer une sépulture dans sa propriété. Ils découvrent alors un ancien navire funéraire saxon et son trésor qui pourrait bouleverser l’histoire de l’humanité. Ensemble, ils doivent se serrer les coudes face au British Museum qui entend bien s’emparer du vaisseau en prétendant l’avoir découvert …

D’après le roman de John Preston.

 

Mon avis:

Sorti le 29 janvier sur la plateforme de streaming Netflix, The Dig raconte l’histoire vraie d’une spectaculaire découverte archéologique: le trésor de Sutton Hoo, dans le Suffolk, en 1939. Il s’agit de l’une des plus grandes découvertes archéologiques jamais réalisée en Angleterre, qui a mis au jour un gigantesque site funéraire : un bateau anglo-saxon enterré de 24 mètres de long, regorgeant de 263 bijoux et d’artefacts datant du VIIe siècle. Le film est aussi une adaptation du livre qui porte le même nom de John Preston, dont sa tante Peggy Piggot a participé aux fouilles et a d’ailleurs trouvé le premier fragment d’or.

L’intrigue du film est certes romancée, mais les deux personnages principaux, à savoir la propriétaire des lieux, Edith Pretty, et l’archéologue amateur qu’elle embauche, Basil Brown, ont réellement existé. Edith Pretty est une riche veuve adepte d’archéologie qui engage Basil Brown pour sonder une partie de ses terres, cachette supposée de vestiges vikings. Le tout se passe alors que le Royaume-Uni s’apprête à déclarer la guerre à l’Allemagne nazie. Basil Brown ne se laisse pas facilement convaincre par cette mission, mais finit tout de même par l’accepter. Les premiers jours de fouilles sont assez compliqués et pas très fructueux, mais le trésor qui va finir par apparaitre va se révéler encore plus lointain et précieux. Et bien sûr, cette affaire ne va pas rester longtemps secrète, si bien que le British Museum envoie des représentants sur le site pour voler cette trouvaille.

Entre rebondissement et contemplation, j’ai été directement happée par l’histoire qui nous est contée. Et autant dire que les acteurs y sont pour quelque chose. Carey Mulligan et Ralph Fiennes forment un très beau duo. On ne peut rester insensible à l’histoire, et c’est d’ailleurs avec beaucoup d’émotions que certaines scènes nous touchent. Et que dire des très beaux paysages que l’on découvre, à l’image de l’affiche et des photos promos. A mi-chemin de nouveaux personnages interviennent, et même s’ils ne sont pas tous très « utiles » on se laisse prendre au jeu. Un film simple qui mêle tendresse et mélancolie dans cette période de troubles qui annonce la seconde guerre mondiale.

 

 

 

Quelques infos sur Sutton Hoo:

Le trésor de Sutton Hoo établi en 1939 est considéré comme une découverte majeure de l’histoire anglo-saxonne. Mais contrairement à ce qu’indiquent le film et le livre, le site a été fouillé à plusieurs reprises entre 1938, date de la découverte des premiers éléments, et 1939.

Les objets découverts étaient nombreux et parmi eux, certains composent aujourd’hui l’une des plus belles expositions du British Museum. Un casque de parade, qui aurait pu appartenir à un guerrier, voire à un roi anglo-saxon, mort au début du VIIe siècle. Mais aucun corps n’a été trouvé dans la sépulture. Pour les spécialistes, le guerrier enterré dans le bateau tombe pourrait être le roi anglo-saxon Rædwald d’Est-Anglie. Les dates inscrites sur les pièces retrouvées sur le site coïncident avec son règne de 599 et 624 environ.

 

 

Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Harry Potter – Destination Poudlard de Collectif

Harry Potter - Destination Poudlard de Collectif

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 16 pages
Parution : 21 Janvier 2021
Tome : 01/01
Format: Coffret
Genre: Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Grâce à ce coffret exceptionnel, les fans de la saga vont pouvoir explorer la voie 9 3/4 et le Poudlard Express comme jamais auparavant, collectionner toutes sortes d’objets étonnants inspirés de l’univers des films Harry Potter (la lettre d’admission de Harry à Poudlard, la liste des fournitures, un ticket de train, un plan de l’école, des lorgnospectres…), de superbes accessoires de papeterie (stickers, cartes postales, un marque-page Saule cogneur, un bloc-notes en forme de Chocogrenouille…) et revivre des moments cultes tout en découvrant des secrets de tournage racontés par l’acteur Daniel Radcliffe et d’autres membres de l’équipe.

 

Mon avis:

Avec ce coffret rempli de goodies, Gallimard Jeunesse nous offre une belle surprise pour nous plonger dans le monde d’Harry Potter et des films. Une fois déplié, pleins de cadeaux nous attendent, comme une lettre d’admission à Poudlard, une liste de fournitures et un billet pour le Poudlard Express. Mais bien sûr cela ne s’arrête pas là. Un autre volet est là pour nous faire revivre la traversée à bord de ce train mythique. Entre secrets de tournage et nouveaux objets, on est gâté. Etiquettes pour bagages, autocollants, marque page, chocogrenouilles en post it… nombreux sont à retirer au fil de notre lecture. Je ne vous ferais pas une liste complète pour ne pas vous gâcher votre aventure. Mais si vous souhaitez avoir le contenu exact, vous pouvez toujours me contacter ! 

Globalement, j’avouerais ne pas avoir fait de grandes découvertes. Il se lit très vite, le texte étant inséré dans des bulles. Le coffret est plus visuel. Mais cela reste un objet sympathique, pour se rappeler de bons souvenirs que l’on a vu à l’écran et aussi dans les livres. Juste pour information, ne vous attendez pas à une grande qualité au niveau des goodies, le papier est très fin !

 

 

 

Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Harry Potter : Un monde de magie de British Library

91d6-k8n7l

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 256 pages
Parution : 4 Octobre 2018
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Pour célébrer le vingtième anniversaire de la publication de Harry Potter à l’école des sorciers, les conservateurs de la British Library et autres experts, historiens, critiques littéraires et J. K. Rowling elle-même, vous emmènent au cœur des mythes, traditions et trésors qui ont inspiré l’auteur. Découvrez livres de sorts, manuscrits enluminés, globes célestes, créatures fabuleuses, objets venus des musées du monde entier, et illustrations d’artistes… ainsi que des brouillons, manuscrits et croquis issus pour la première fois de la collection personnelle de J. K. Rowling. Un parcours complet, visuellement fascinant, riche en commentaires éclairants.

Un magnifique ouvrage de référence, où se rejoignent histoire et légendes, pour tout savoir sur le monde de la magie de Harry Potter.

 

Mon avis:

En 2017, J.K Rowling, Bloomsbury et la British Library se sont associés pour célébrer les 20 ans de la parution du premier tome des aventures du jeune sorcier. Une exposition est ainsi organisée et en révèle un grand nombre de ses secrets de conception. Ce livre en fait le compte rendu.

Entre documents historiques de toutes sortes, de toutes époques et de toutes civilisations, on découvre comment est né ce monde magique et de quoi s’est inspiré l’auteure pour le construire. En tant que fan d’Harry Potter que j’ai lu dès sa sortie, j’ai grandement aimé parcourir ce livre richement documenté. On apprend dans quelle condition est venue à J.K Rowling d’écrire Harry Potter, ses notes et manuscrits, ses inspirations, mais aussi toutes les ressources dans lesquelles elle a puisée pour écrire les cours de magie, les sortilèges, les potions, l’alchimie, la divination, la botanique, les animaux fantastiques et l’univers entier. Ce livre est clairement une petite pépite pour tous les fans qui souhaitent connaitre les dessous de ses écrits. Le petit bémol est qu’il y a quand même quelques ressources qui ne sont pas traduites, comme des extraits de manuscrits qu’on découvre en anglais, et dont on n’a pas de traduction. Mais vu le nombre d’informations que l’on a, il y a de quoi se mettre sous la dent ! 

Le livre est aussi très bien conçu et mis en page, et c’est d’ailleurs avec plaisir qu’on retrouve des illustrations de Jim Kay, mais pas que de lui. A ma grande surprise, je ne savais pas que J.K Rowling dessinait si bien.

En bref, une vrai petite mine d’or fascinante, qui m’a donné envie d’explorer plus certains sujets ! Un ouvrage que je conseille à tous les admirateurs !

 

note 4,5 étoiles

 

 

Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Orgueil et préjugés en énigmes de Richard Galland

91ya9cdjlsl

Éditeur : L’Imprévu
Pages : 224 pages
Parution : 18 Septembre 2020
Tome : 01/01
Format: Relié
Genre: Jeux

Lien Amazon

 

L’histoire:

Entrez dans l’univers romanesque de Jane Austen et confrontez-vous à plus de 100 énigmes ! Toutes inspirées des romans de la célèbre auteur britannique, elles vous conduisent à la suite de personnages bien campés et à travers une société patriarcale dont les rigidités et les problématiques, toujours d’actualité, sont dépeintes avec humour.

Casse-tête, messages cryptées, jeux de lettres et de chiffres, jeux d’observations, devinettes… cet ouvrage met à l’épreuve votre bon sens et votre logique. Il vous permet de tester vos capacités d’analyse et de déduction, mais il n’oublie pas le plaisir.

Comment parviendrez-vous à traverser la rivière alors que le pont s’est effondré ? Résoudrez-vous le mystère des perles noires et découvrirez-vous les différences entre deux images au charme suranné

 

Mon avis:

Même si le titre principal ne fait référence qu’à « Orgueil et Préjugés », le sous titre rétablit la vérité, vu que l’ouvrage fait bien référence aux six romans publiés par Jane Austen. D’ailleurs, le sommaire classe les jeux par romans, et on y retrouve un petit résumé avant chaque session. (Attention à ceux qui n’ont pas lu les romans, les résumés sont assez complet!)

Dès le début, on sent bien que Richard Galland, le concepteur des jeux, est un admirateur de Jane Austen, et qu’il s’est bien amusé (Il a d’ailleurs aussi créé un jeu de carte à son effigie!). Cet ouvrage nous propose de revisiter chaque intrigue des romans avec des jeux de différences, des mots cachés, des sudokus, des mots codés, des jeux de logiques… Les jeux se déroulent dans un ordre précis, si bien que l’intrigue de chaque roman est respecté. C’est vraiment surprenant et très bien conçu. Et ce qui est très agréable aussi, c’est que les jeux sont bien complexes ! On est loin du jeu de 7 différences qu’on trouve en 1 minute. Non, il faut bien passer plus de temps pour ressourdre les énigmes. 

Le graphisme du livre est aussi superbe. Il en devient même difficile de faire le choix d’écrire dans le livre pour faire les jeux. J’ai choisi l’option d’un crayon de bois très sec, pour ne pas l’abimer et tâcher les pages et illustrations. Pour l’instant, j’ai résolu les énigmes que du premier livre présenté qui est « Raison et Sentiments ». Je compte bien prendre mon temps pour m’attaquer à la suite.

En tout cas, si vous avez aimé les romans de Jane Austen, et que vous voulez les redécouvrir en vous amusant, ce livre est pour vous. Je vous avouerais même que j’ai bien envie de me faire des relectures maintenant !

note 4,5 étoiles

 

 

Album, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Une histoire sombre, très sombre de Ruth Brown

a1pmdhjfkl

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 32 pages
Parution : 16 Avril 2010
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

Synopsis:

Dans ce pays, il y a un bois sombre, très sombre. Dans cette histoire, il y a un chat noir, très noir. Et à ce mystère, il y a une fin drôle, très drôle…
Une histoire pour se faire peur, un petit peu peur… sans se lasser.

 

Mon avis:

L’histoire que nous propose l’auteur est toute en simplicité et légèreté. On se déplace dans un château lugubre, qui nous dévoile ses secrets de pages en pages.

On passe un bon moment de découverte, mais finalement on prend surtout plus son temps à regarder les illustrations, que le texte très court et répétitif. Et autant dire qu’elles sont superbes, très soignées et détaillées. Elles nous invitent à scruter les moindres détails. Au fil de l’histoire, et même avec si peu de texte, l’auteur arrive à faire monter la tension en nous. L’univers dépeint est sombre, inquiétant, et décrit avec un langage courant. Puisqu’il s’agit avant tout d’un album jeunesse pour tout-petits (3-4 ans) Et la chute arrive, et c’est l’explosion de rire ! On est pourtant prévenu en lisant le résumé, mais quand même, comme s’attendre à ça ! Je dirais que c’est la dernière phrase qui fait toute la magie du livre. L’intrigue n’est certes pas originale: un château hanté, une ambiance sombre, un chat noir… ce sont des classiques pour Halloween, pour faire peur et frissonner. Mais cette fin est tellement drôle, pour reprendre les termes du résumé. Au moins pas de risque de cauchemar après cette lecture ! Et je dirais même qu’elle amène à réfléchir, derrière quelque chose qui fait peur, ou doit le faire, ou encore que les préjugés nous dictent, il y a une autre histoire…

Une bien belle surprise, et quel plaisir d’avoir ce fou rire si inattendu. Un album à avoir dans sa bibliothèque et à partager !

Littérature anglaise (Angleterre), Livres, Romance, Romance historique

Un bijou si précieux de Mary Balogh

61s-nogzdvl

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 309 pages
Parution : 4 Octobre 2017
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Sir Gerald Stapleton fréquente la respectable maison de Mlle Blythe où des demoiselles raffinées distraient une clientèle triée sur le volet. Pour lui qui refuse tout attachement, c’est la meilleure solution, car une maîtresse attitrée serait beaucoup trop envahissante. Les femmes sont si exigeantes et manipulatrices ! Toutefois il va faire une exception pour la douce Priscilla, qu’il finit par installer chez lui. Bien sûr, il n’est pas question de sentiments entre eux, même si leurs étreintes sont de plus en plus passionnées. Et, le jour où elle s’en va, Gerald réalise qu’elle a laissé un vide immense dans sa vie…

 

Mon avis:

Ayant grandement aimé la « Saga des Bedwyn », écrit par cette auteure, je continue ma découverte de ses romans avec ce one-shot publié dans la collection « Les introuvables » de chez J’ai lu pour elle. On y fait la connaissance de Priscilla Wentworth, alias Prissy. Cette jeune femme se voit contrainte de fuir les membres de sa famille qui la maltraite, après les décès prématurés de son père et de son frère. Son cousin ne veut point s’occuper d’elle, et lui fait bien comprendre. Afin de retrouver sa liberté, elle prend la route vers Londres pour retrouver son ancienne préceptrice, qui y tient une école. Mais l’école en question est bien différente de ce que pensait Priscilla. Madame Blythe tient une maison close. Une liberté qui a un lourd prix, mais dont elle fait finalement le choix: elle vendra son corps, contre un salaire et un endroit où loger. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Sir Gerald Stapleton, une relation qui leur réservera bien des surprises…

En premier lieu, j’aimerais signaler qu’on a encore une fois, un résumé en quatrième de couverture, qui nous dévoile en fait toute l’histoire qui nous attend avec ce roman… C’est bien dommage de laisser passer ça, puisque l’on s’attend à plus et notre souhait ne sera pas exaucé. Mais revenons à notre intrigue et nos personnages. Comme le dit l’auteure en première partie, il est assez rare de voir des romances où l’on a affaire à une prostituée et un baron. ça lui donne de l’originalité. Priscilla n’est pas née dans la rue, comme les autres demoiselles, elle a reçu une éducation de dame, et c’est par choix qu’elle a fini par devenir ce qu’elle est maintenant. Elle en est bien consciente, et distingue bien ces deux personnes d’elle-même. Il y a ainsi Prissy et Priscilla. Assez vite, on ne peut que s’attacher à ce personnage qu’on apprend à découvrir au fur et à mesure, et qui se révèle forte. A ses côtés, on trouve Gerald un gentleman qui n’a pas eu une enfance facile, et qui s’en voit marqué aujourd’hui. Il a un côté quelque peu ingénu et pas sûr de lui, il met ainsi beaucoup de temps à analyser son quotidien fait de routines. Il finit par s’attacher à Prissy et lui demande d’être sa maitresse. Il compte l’entretenir parfaitement, et aussi selon ses envies. Leur attirance grandira au fil des mois, sans que chacun la dévoile. Avec Prissy, on voyagera dans la littérature, et notamment avec Orgueil et Préjugés et Robinson Crusoé. J’ai bien aimé les discours sur les personnages, ça m’a bien fait sourire.

La romance est sympathique et se lit très vite. Mais clairement, elle manque de piquant. On passe tout de même un bon moment de détente, avec ce couple pas comme les autres, qui met du temps à se dévoiler.