Films, Littérature américaine (Etats-Unis), Littérature ecossaise (Ecosse)

Enola Holmes

Enola Holmes

Acteurs : Millie Bobby Brown, Henry Cavill, Sam Claflin, Helena Bonham Carter, Louis Partridge, Fiona Shaw, Burn Gorman, Frances de la Tour, Susan Wokoma
Réalisateur : Harry Bradbeer
Audio : Anglais, Français
Durée : 120 minutes
Genre: Policier, Historique, Jeunesse

 

L’histoire:

Adolescente rebelle à la recherche de sa mère disparue, Enola Holmes utilise ses talents de détective pour surpasser son grand frère Sherlock et aider un lord en cavale.

Enola Holmes

 

Mon avis:

Adapté du premier roman de la saga jeunesse ‘Les enquêtes d’Enola Holmes » de Nancy Springer, ce film est un petit bonbon ! Le nom de famille Holmes vous rappellera forcément celui d’un grand inspecteur. Hé bien vous avez raison, un lien de famille existe bien. Enola Holmes est un personnage dérivé des célèbres écrits de Sir Arthur Conan Doyle, soit la petite sœur de Sherlock Holmes, que l’on retrouve dans le film en compagnie de son grand frère Mycroft Holmes.

Alors qu’elle vient de fêter ses 16 ans, sa mère disparait mystérieusement. Elle prévient alors ses deux frères, qu’elle n’a pas vu depuis plusieurs années. Son frère ainé se voit alors chargé de la charge de tuteur, et veut faire de la jeune fille, une femme bien qui respecte les codes, us et coutumes de la société victorienne. Autant dire qu’Enola a eu une éducation des plus libérale et féministe par sa mère. Pas de couture et broderie, ou de cours de bonnes manières; mais plutôt des lectures en tout genre, des cours de tennis et de combat, de la botanique et j’en passe… Alors que Mycroft veut l’envoyer en pensionnat, elle s’échappe et compte bien retrouver sa mère toute seule. Une aventure commence pour la jeune héroïne, riche en découverte et en rencontre.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la jeune fille a bien héritée des talents qu’enquêtrice de son frère. Elle aime déjouer les énigmes, et va nous le prouver, et même nous étonner. La construction du film est surprenante, et on peut même dire déroutante. J’ai mis un moment à m’habituer au fait que le personnage s’adresse directement à nous, téléspectateur. Il est vrai que le personnage d’Enola est pétillant et plein de joie de vivre, et avec cette construction originale ça le rend encore plus lumineux. On se sent aussi proche d’elle, et elle nous étonne encore plus. L’actrice en est d’ailleurs pour quelque chose. Millie Bobby Brown dégage tellement de peps ! Et je dirais même que tout le casting est super. Entre Helena Bonham Carter, Henry Cavill et Sam Claflin, quelle famille extraordinaire, mais aussi quel plaisir de les voir ensemble. Ici l’intrigue nous offre un ode à la féminité, légèrement caricatural des fois, mais tellement vif et moderne à la fois. Même si on aimerait en savoir un peu plus sur certains personnages, dont certains mettent du temps à se dévoiler, ce film est des plus divertissant et ne manque pas d’énergie.

 

Album, Littérature Hongroise (Hongrie), Littérature italienne (Italie), Livres

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

 

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

Éditeur : Gautier Languereau
Pages : 72 pages
Parution : 23 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

 

Synopsis:

Et si un jour tu tombais sur un œuf de dragon ? Tu aurais bien besoin de ce guide complet pour tout savoir sur les races de dragons existantes mais aussi leurs caractéristiques, anatomie, défenses secrètes… Tu trouveras aussi les clefs pour les apprivoiser et les emmener avec toi pour de grandes aventures ! Tous ne sont pas de si terribles créatures…enfin, cela dépend lesquels… Apprenti dragonnier, ce livre est pour toi !

 

 

Mon avis:

En tant que grande fan de dragons, voici un album superbement illustré et conté. Certes, on nous présente chaque race de dragons comme une encyclopédie, mais on n’oublie pas pour autant le lecteur. Dès l’introduction, on sent que notre place sera importante dans cette lecture. On fait d’abord connaissance avec les dragons occidentaux, puis orientaux et enfin spéciaux. Puis la dernière partie de l’ouvrage est consacré à nos cours d’apprenti dragonnier. 

A chaque page, on ne peut que s’émerveiller par les illustrations qui sont splendides. Le texte nous explique chaque spécificité de chacun des dragons que l’on rencontre, tout en gardant une note d’humour. On fait véritablement un avec l’ouvrage, qui nous emmène vraiment à la découverte de chaque espèce. Même si visuellement et textuellement j’étais déjà enchantée par l’ouvrage, la dernière partie m’a bien plu, et nous réserve des surprises, toujours remplies d’humour, de bonne humeur, et d’enseignement. On nous apprend comment éduquer un dragon, comment lui apprendre à bien se tenir, à avoir des bonnes manières… Mais finalement toutes ses règles et conseils sont aussi bien utiles pour le petit dragon qui sommeil en nous ! 

Un véritable coup de cœur pour cet album, pour son sujet, ses illustrations, l’implication du lecteur qui n’a pas été mis de côté dans cette encyclopédie, et pour la surprise finale en fin d’ouvrage qui m’a fait totalement succomber.

note 5 étoiles

 

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin918fvmSwP2LLe grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

 

Album, Littérature américaine (Etats-Unis), Littérature irlandaise (Irlande), Livres

Rébellion chez les crayons de Oliver Jeffers et Drew Daywalt

couv25469175

Éditeur : Kaléidoscope
Pages : 38 pages
Parution : 7 Septembre 2011
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

Synopsis:

Un petit garçon reçoit plein de lettres de réclamation de ses crayons de couleurs. Par exemple le rouge : pourquoi est-il toujours préposé aux camions de pompiers ? La solution pour les calmer ? Tous les mélanger pour faire un beau dessin !

 

Mon avis:

Voici un album parfaitement dans l’air du temps. Peut-être pour vous aussi, les vacances sont finies, et que le chemin de la rentrée arrive. En tout cas, avez-vous pensé à inspecter votre trousse !? Puisque Duncan, notre jeune héros, a eu une sacré surprise. Tous ses crayons de cire sont partis de sa boite, à la place une série de lettres avec pleines de revendications, rien que ça ! Et notre héros, aime ses crayons, alors il va devoir trouver une solution…

Voici un album qui m’a fait passer un très bon moment, j’ai souri et on peut même dire éclaté de rire ! Ici la parole est donnée aux crayons, et chacun à un message a passer. Le crayon rouge trouve qu’il travaille trop, le Jaune pense qu’il doit être le seul à représenter le soleil et pas le Orange, le Noir trouve qu’il n’est pas assez utilisé, le Bleu, lui, n’en peut plus de la charge de travail qu’il a et demande du repos, et le Rose se sent délaissé. Beaucoup de sentiments se bousculent à travers toutes ses lettres de rébellions: épuisement, frustration, jalousie… le tout exprimé avec humour. Chacun ont finalement leurs personnalités, et sont comme humanisés. On comprend très bien leurs messages, qui en glissent d’autre, et dénoncent aussi les codes de la société. Pourquoi le crayon rose serait pour les filles ? Comme le suggère Rose, un dinosaure rose ou un monstre rose, c’est tout à fait possible ! Notre héros va donc retrouver ses crayons, et laisser place plutôt à son imaginaire sans limite ni contrainte. 

Entre fous rires et émotions, une histoire qui ne laisse pas indifférente. Un pur moment de bonheur et haut en couleur ! 

note 4,5 étoiles

Bande dessinée, Littérature italienne (Italie), Livres

Les sœurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

Les sœurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

Éditeur : Dupuis
Pages : 72 pages
Parution : 12 Juin 2020
Tome : 1/??
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

L’histoire:

Plonger dans l’histoire comme dans un rêve… Dans un turquoise lumineux et mélancolique apparaissent pour la première fois les trois soeurs Grémillet, guidées par des méduses qui flottent, jusqu’au grand arbre et son palais de verre. À l’intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d’un lit. Sarah, l’aînée, ne s’explique pas ce rêve étrange. Obsédée par ce mystère, elle parviendra à l’élucider avec l’aide de ses deux soeurs.

 

Mon avis:

Avec le premier tome dans cette nouvelle saga, on fait la connaissance de la famille Grémillet, qui est composée de 4 membres. La maman de cette famille se prénomme Magda, et a 3 filles. Sarah, l’aînée qui porte ce titre comme un fardeau; Cassiopée, la cadette toujours dans son petit monde; et Lucille, la benjamine timide et amoureuse des chats. Alors que Sarah fait un rêve des plus bizarre et répétitif, elle a comme l’intuition qu’il y a un lien avec le passé de sa mère. Après tout, les filles ne connaissent pas l’enfance qu’à vécue leur maman, et elles comptent bien enquêter. Quel est donc ce passé mystérieux que cache leur maman ?

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de la fine équipe, et j’ai aussi bien rigolé. Les trois sœurs ont des caractères bien différents, et ce n’est pas toujours facile pour elles de s’entendre. Alors faire une enquête à trois, et un cadeau commun pour leur maman, la mission s’annonce compliquée ! L’intrigue qu’on nous dévoile est très touchante, on fait très vite un avec les personnages. Chacune ont une personnalité émouvante et forte. Elles sont vraiment adorables, et on ne peut qu’y succomber. Dans une famille, il y a souvent des secrets, et ce n’est pas toujours facile de passer aux révélations. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles sont unies, et qu’on a aussi envie de les prendre toutes dans nos bras ! Du côté du graphisme, il est tout en douceur comme l’histoire. Les traits sont fins et lumineux, avec une petite touche de poésie et de fantastique. Un régal !

En bref, une bande dessinée très réussie au cœur d’une famille attendrissante. Une première entrée en matière qui me donne envie de découvrir la suite des aventures de ses trois jeunes sœurs.

note 5 étoiles

 

Jeunesse, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

Catherine, princesse de Russie : Saint Pétersbourg, 1743-1745 de Kristiana Gregory

Catherine, princesse de Russie : Saint-Pétersbourg, 1743-1745 de Kristiana Gregory

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Collection: Mon Histoire

Pages : 176 pages
Parution : 31 Août 2006
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

« 4 janvier 1744. Mère s’est penchée pour prendre mon menton dans sa main. « Ne répétez à personne ce que je vais vous dire, ni à votre frère ni même à Mademoiselle. Compris ? » J’ai acquiescé. « Si vous obtenez la faveur du roi, vous et moi devrons quitter la Prusse en traîneau pour gagner Saint-Pétersbourg où nous rencontrerons l’impératrice Élisabeth. Elle vous a choisie, vous, ma pauvre fille ingrate, pour être la fiancée de Pierre. À moins que vous ne gâchiez vos chances, vous l’épouserez et un jour, vous régnerez tous deux sur la Russie. »Sophie, princesse sans fortune de Poméranie, est choisie par l’impératrice de Russie pour devenir la fiancée de son neveu, Pierre, qui doit lui succéder. La jeune fille et sa mère quittent la Prusse pour s’installer à la cour de Saint-Pétersbourg. Décidée à conquérir l’affection du peuple, Sophie apprend le russe et, à la veille de son mariage, se convertit à la religion orthodoxe sous le nom de Catherine.

 

Mon avis:

Avant de vous présenter le roman, j’ai plutôt envie de vous présenter la collection « Mon histoire » de chez Gallimard, que j’affectionne tant. Il s’agit de journaux intimes qui nous raconte la jeunesse de grands personnages historiques. Ils sont d’ailleurs très soignées, avec les pages jaunies et le contour des pages arrachées, soit comme un vrai journal intime. En plus de l’histoire qui nous est conté, on retrouve toujours en fin d’ouvrage, des informations complémentaires sur le personnage qu’on a appris à découvrir. Ici, il s’agit de Catherine, la Grande, ou plutôt Sophie Augusta Frederika d’Anhalt-Zerbst. On fait sa connaissance alors qu’elle a tout juste 14 ans en Prusse, où la guerre avec la Russie fait rage. C’est ainsi qu’elle se voit promise à Pierre III Fiodorovitch, empereur de Russie, et va devoir grandement changer pour ce mariage forcé, jusqu’à son prénom.

On suit pendant 2 ans le parcours de Sophie, future Catherine II, et Impératrice de Russie. Jeune fille au grand caractère, elle doit apprendre à découvrir la cour russe, apprendre cette nouvelle langue, et les codes de la future vie qui l’attend. On s’attache très vite à son personnage qui n’a pas froid aux yeux. On arrive déjà très bien à s’imaginer quelle grande dame elle va devenir. La rencontre avec son futur mari n’est pas transcendante. Même s’ils sont tous les deux encore des enfants, cela se sent plus chez Pierre. Et la jeune fille n’hésite pas à l’ignorer. On sent déjà son ambition, et sa volonté à détenir le trône. Juste 2 ans, il est vrai que c’est court pour découvrir son parcours, mais c’est aussi à la fois impressionnant de voir comment elle est prête à tout tenter, pour aller au plus près de ses ambitions. Un récit très intéressant, à découvrir.

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 15 : De l’éther à la Terre de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

couv43465808

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 18 Mars 2020
Tome : 15/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1874, menacés par les aigles de Bismarck qui envahissent Mars, Hans, Séraphin, Sophie, Loïc et la princesse trouvent refuge dans le Château des étoiles. Ils y trouvent le roi Ludwig totalement dépourvu de raison et la source d’énergie tant recherchée qui est détruite lors d un combat les affrontant à Van Gudden. Nos héros décident alors de retourner sur Terre pour demander l’aide de Napoléon III. Séraphin y découvre qu’en échange du savoir-faire de son père, la France ne rentre pas en conflit avec la Prusse pour la conquête de Mars. Bismarck est désormais libre d’y exploiter les réserves d’éthérite et d’asservir les Martiaux. Tandis que son père lui demande de ne pas s’immiscer dans les enjeux géopolitiques en cours, les tensions s’intensifient, Séraphin comprend qu’il doit assumer seul ses décisions et son engagement.

 

Mon avis:

Avec ce nouveau numéro, c’est le retour sur Terre pour Séraphin, Sophie, Hans, Loic et le Capitaine Schneidig, en compagnie de la Princesse Martienne. Ils sont à la quête d’allié pour aider son peuple. Et c’est vers Napoléon III qu’ils vont se diriger. Mais après un an d’absence sur Terre, ils doivent d’abord découvrir ce qui s’est passé sur leur planète pendant ce temps.

Pour ce quinzième numéro, l’histoire s’annonce toujours aussi passionnante. Ils ont une mission importante à réaliser au côté de la princesse martienne. Et beaucoup de surprises les attendent, et pas toujours de bonnes nouvelles, comme pour Loïc. La conquête de l’espace a aussi bien évoluée depuis leur dernier passage sur Terre. Les Français et les Anglais ont aussi développé leur appareil pour coloniser Vénus, et d’autres y pensent aussi.

Alex Alice sait nous tenir en haleine à chaque page, et nous enchanter avec ses magnifiques planches. Ici on a le droit à la capitale française, et la mode de l’époque du XIXème siècle. Un régal pour les yeux comme toujours. Je suis bien contente d’avoir poursuivit ma lecture de cette saga.

 

Du côté de la série dérivée Les Chimères de Vénus, on continue à suivre les péripéties d’Hélène Martin et d’Aurélien. On visite aussi le fameux Excelsior. Je dirais que je suis un peu moins emballée par cette histoire, mais ce n’est que le début !

 

note 4 étoiles

 

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 6 de Kamome Shirahama

couv5950576

Éditeur : Pika
Pages : 192 pages
Parution : 10 Juin 2020
Tome : 06/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Après leur agression par la Confrérie du Capuchon lors de leur examen, Coco et ses camarades sont rapatriées à l’Académie, la citadelle des sorciers. Tandis que Kieffrey se remet de ses blessures, Coco fait la rencontre du sage Berdalute, responsable de l’enseignement des sorciers. Compréhensif, il promet aux apprenties de valider leur examen si elles parviennent à le surprendre avec leur magie. Mais émerveiller l’un des trois sorciers les plus talentueux de leur génération en seulement trois jours est loin d’être une mince affaire…

 

Mon avis:

Après avoir survécu à une terrible attaque de la Confrérie du Capuchon, nos apprenties sorcières partent à l’Académie en compagnie d’Olugio et Kieffrey, qui est gravement blessé. Une nouvelle aventure et de nouvelles rencontres les attendent, dans ce temple de la magie, dont un nouveau défi qu’elles vont devoir relever tout ensemble !

Comme toujours, on ne s’ennuie pas avec cette saga. Et ce volume, autant le dire, nous en met plein les yeux. Tout comme Coco, j’ai adoré découvrir l’Académie des sorciers et son histoire. J’ai été ébahie devant l’univers créé, et les sublimes créatures qui l’entourent. Il est vrai qu’un superbe château sous la mer, ce n’est pas commun. Et bien sur l’auteure nous gâtent avec de sublimes illustrations. Je ne dirais rien de plus pour vous laisser le loisir de les découvrir, et être surpris vous aussi. Mais il est vrai que j’en suis restée émerveillée, comme notre héroïne ! Du côté de l’histoire, on fait beaucoup de découvertes sur l’enfance des sorciers, mais aussi sur Agathe. Même si l’ambiance est tendue avec cette attaque, et le fait que leur maître est lourdement blessé, les jeunes sorcières vont bien s’amuser avec le sage Berdalute, qui leur soumet un sacré challenge et une surprise en même temps.

Encore une fois, un super moment passé avec cette lecture, que ce soit pour ses qualités visuelles que textuelles. Même si on se sent euphorique avec cette lecture, on sent bien aussi que quelques choses se trament. Vivement la suite, pour en savoir plus !

 

La magie est décidément un miracle qui colore le monde !

 

note 5 étoiles

Album, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Harry Potter: Les Mystères de Poudlard de Jody Revenson

couv70955148

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 48 pages
Parution : 24 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Le bureau de Dumbledore, la Salle sur Demande ou encore la Forêt interdite, autant de lieux cultes de la célèbre école de sorcellerie qu’explore ce magnifique album.
Regorgeant de révélations passionnantes sur les secrets de fabrication des décors et sur les effets spéciaux, truffé d’images des films et d’illustrations somptueuses fourmillant de détails, cet ouvrage exceptionnel propose une plongée unique au cœur de Poudlard.

 

Mon avis:

Voici un album qui nous propose de plonger dans le monde de Poudlard, et de découvrir ses secrets, pièces par pièces. On découvre ainsi quelques anecdotes du tournage, secrets de fabrication, ou encore les lieux qui ont inspiré certains décors. A noter que cet ouvrage nous expose l’univers cinématographique créé par les réalisateurs, et non celui imaginé par J.K Rowling.

Cet album est graphiquement très riche. Les illustrations sont colorées, simples et efficaces. C’est avec grand plaisir qu’on tourne chaque page pour découvrir une nouvelle pièce. De la bibliothèque, à la grande salle, aux salles de classe, ou encore aux bureaux des professeurs, on visite le célèbre château pièces par pièces. Toutefois pour les grands fans de la saga, ne vous attendez pas à faire de grandes découvertes. L’album est avant tout graphique, et ce sont des notes par ci par là qui nous sont proposées. J’ai tout de même fait quelques découvertes, mais c’était surtout des redécouvertes ! Je tiens aussi à vous signaler quelques erreurs de traductions, des phrases sont mal tournées et ne sont pas en adéquation avec l’intrigue portée à l’écran, tout comme certains mots ne représentant pas ce qu’on a pu voir.

Dans son ensemble, il reste tout de même un bel ouvrage, mais qui aurait clairement pu contenir plus de texte. Il y a de la matière avec une saga comme Harry Potter. Mais en tout cas, visuellement il reste très réussi.

note 3 étoiles