Films

Klaus

 

4323300
Réalisateur : Sergio Pablos
Audio : Français
Durée : 100 minutes
Genre: Animation

 

 

L’histoire:

Jesper, qui s’est distingué comme le pire élève de son école de facteurs, écope d’une mission sur une île enneigée, au nord du Cercle arctique. Là-bas, les habitants ne s’entendent pas et ne se parlent presque jamais. Autant dire qu’ils n’entretiennent pas non plus de correspondance ! Alors que Jesper est sur le point d’abandonner, il trouve une alliée en la personne d’Alva, l’institutrice de l’île, et fait la connaissance de Klaus, mystérieux menuisier qui vit seul dans son chalet regorgeant de jouets artisanaux. Grâce à ces relations amicales inattendues, la petite ville de Smeerensburg retrouve la joie de vivre. C’est ainsi que ses habitants découvrent la générosité entre voisins, les contes de fée et la tradition des chaussettes soigneusement accrochées à la cheminée pour Noël !

 

 

Mon avis:

Klaus, film d’animation disponible sur Netflix, nous propose une revisite des légendes de Noël. Nous sommes ainsi embarqués en Scandinavie au XIXe siècle, où l’on rencontre Jesper Johensson. C’est un jeune homme exaspérant, qui vit dans le luxe, et qui ne veut rien faire de sa vie, à part être servit et qu’on réponde à ses moindres désirs. Mais le père voit le destin de son fils très différemment, et l’oblige à travailler, ce qui n’est point un succès. Afin de le faire réagir, il lui propose un chantage, et l’envoi dans la ville sinistre de Smeerensburg, dans le Cercle Polaire. Il aura pour mission d’envoyer un quota de lettres dans un temps donné, sinon il sera déshérité… Et la tâche ne s’avoue pas facile, les habitants sont quelques peu spéciaux, et vont donner du fil à retordre à ce jeune facteur.

Vous allez me dire, où est le lien avec Noël !? Hé bien justement c’est ce que j’aime dans ce film. On se demande justement quand le fameux personnage va arriver, et dans quel contexte. Même si Jesper est une véritable tête à claque, on finit par s’attacher à lui. Les habitants de cette petite île, habitués à une guerre de clans depuis des siècles en lui rend pas la vie facile. Mais c’est dans les enfants, la nouvelle génération, que vient l’espoir d’une vie nouvelle. Et c’est justement avec eux, que Jesper va pouvoir se révéler et faire d’agréables rencontres. Le chantage est toujours présent, qui au début de l’aventure parait comme une véritable échappatoire, mais vers le milieu de l’histoire, c’est un changement radical qui se produit, et notre héros en a bien conscience. Le personnage de Monsieur Klaus finit par entrer en scène, et même si on peut en avoir peur au début, c’est un homme charmant, dont on va découvrir l’histoire au fur et à mesure, et voir naître en lui le Père Noël.

Tourné en 2D traditionnel, Klaus est une véritable réussite. Empli d’émotions, et de beaux messages pleins d’espoir et d’amour, cette superbe réalisation signée de Sergio Pablos, co-créateur de Moi, moche et méchant, ne nous laisse pas indifférent. On rigole, on sourit, et on peut même en avoir les larmes aux yeux, en suivant l’aventure de nos héros. L’univers de Noël nous est dévoilé au fur et à mesure. Chaque petite anecdote, qui en fait le mythe nous rend heureux, et nous amène le sourire.

A vous maintenant de plonger dans la magie de Noël, et de retrouver vos yeux d’enfants !

5 étoiles

 

 

Jeunesse, Littérature française, Livres

La seizième clé de Eric Senabre

 

couv32186144

Éditeur : Didier Jeunesse
Pages : 224 pages
Parution : 2 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Dans l’immense manoir d’Hemyock, la vie d’Oswald est plutôt confortable : tout un personnel lui est dévoué pour qu’il développe ses talents de jeune prodige. Une étrange maladie lui interdirait tout contact avec l’extérieur : aussi ne connaît-il ni ses parents, ni le monde qui entoure la propriété. Mais à l’approche de ses 16 ans, le garçon s’interroge de plus en plus sur les zones d’ombre que compte son existence. Venue de nulle part, une jeune fille le contacte secrètement et l’incite à fuir avec elle. Mais comment sortir de ces murs ? Devant eux, le mystère est bien plus grand qu’ils ne l’imaginent…

 

Mon avis:

Oswald, est un jeune homme de seize ans qui a toujours vécu enfermé dans ce manoir immense. Le personnel est aux petits soins pour lui, plusieurs professeurs se succèdent pour lui enseigner tout ce dont il a besoin. Mais il n’a jamais connu de personne de son âge, et ne connait rien d’autre que les murs de ce manoir. Jusqu’au jour, où une jeune fille apparaît, et lui raconte des histoires pour le moins étonnantes. Cette rencontre va le bouleverser. Se sentant obligé de la croire, son quotidien va être chamboulé par un certain nombre de questions sur le passé, mais aussi le présent.

Tout comme Oswald, on avance donc petit à petit dans cette intrigue mystérieuse qui le devient encore plus au fil des révélations et chamboulements. On se sent vraiment comme happé par l’histoire, sans savoir où celle-ci va nous mener. L’auteur sait très bien nous mener en bateau ! On finit par se douter de certaines choses, qui sont en fait totalement fausses. J’en ai bien rigolé par la suite. Les personnages sont vraiment très attachants, j’ai aimé vivre cette aventure fantastique avec eux. Comme eux, on a des doutes, et on a envie de les suivre pour en savoir enfin le dénouement. J’ai trouvé l’intrigue vraiment très bien menée et rythmée. Et que dire de la fin, en tout cas elle a su répondre à mes questions, et me confirmer que j’ai passé un bon moment dans ce manoir.

4 étoiles

Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 5 de Kamome Shirahama

couv11148295

Éditeur : Pika
Pages : 192 pages
Parution : 23 Octobre 2019
Tome : 05/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

En plein second examen de sorcellerie, Agathe, Trice et le timide Yinny se font attaquer par un sorcier renégat de la Confrérie du Capuchon. Celui-ci utilise un sort interdit pour transformer Yinny en bête sauvage…
Coco, Tetia et Kieffrey sont eux aussi dans une bien triste posture : ils sont encerclés par les anciens habitants de Romonon, qui semblent vouer une haine farouche aux sorciers. Comble de malheur, Kieffrey est gravement blessé… Comment vont-ils s’en sortir ?

 

Mon avis:

Notre fine équipe était en mauvaise posture lors du précédent tome. Alors que Trice, Agathe et Yinny passaient leur examen de sorcellerie, ils se voient attaquer par la Confrérie du Capuchon. En voulant venir à leur secours, Maitre Kieffrey est blessé. Mais nos petits sorciers ne vont pas se lasser faire.

J’ai grandement apprécié ce tome riche en révélations sur la Confrérie du Capuchon, mais aussi sur la milice magique, dont on peut suivre leur parcours dans un chapitre, et sur les anciens habitants de Romonon. Et c’est tout en action et en émotion, que se déroule l’intrigue. On ne s’ennuie pas une seule seconde, au point de ne pas lâcher son livre ! En effet, nos apprentis se révèlent lors de cette aventure, ils apprennent beaucoup sur leur magie, et sur leur personne. Yinny est un personnage touchant, et je suis contente de le voir intégrer l’aventure. A noter aussi que le petit clin d’œil au Seigneur des Anneaux, m’a bien fait rigoler.

En bref, j’ai encore une fois était conquise par l’histoire, tout comme les dessins qui sont sublimes. Cela va être long maintenant d’attendre la suite.

4,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

La brigade des cauchemars, tome 1 : Sarah de Franck Thilliez et Yomgui Dumont

couv18357177

Éditeur : Jungles
Pages : 56 pages
Parution : 11 Octobre 2017
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Tristan et Esteban, deux adolescents de 14 ans, font partie de la brigade des cauchemars. Ils viennent en aide aux enfants et les débarrassent de leurs cauchemars en découvrant la source. Une jeune fille, Sarah, est admise à la clinique et ils doivent intervenir. Mais Tristan est troublé, il l’a déjà vue et ne se souvient pas où.

 

Mon avis:

Nos héros, Tristan et Estaban sont deux adolescents membres de La brigade des cauchemars, créée par le Professeur Angus. Tristan est le fils du professeur, tandis qu’Esteban, a été recueilli par la famille alors qu’il errait, amnésique, dans une forêt. Ensemble, ils ont une mission à réaliser, comprendre les cauchemars des enfants, pour les neutraliser. La clinique d’Angus, accueille ainsi régulièrement des enfants, qui n’arrivent pas à dormir à cause de leurs cauchemars. Et avec ce tome, c’est Sarah que nos jeunes amis vont devoir aider.

J’ai vraiment passé un bon moment avec cette bande dessinée. C’est une véritable enquête qui nous est décrite, avec des énigmes à résoudre. Le professeur Angus a développé un sacré concept top secret, pour aider les victimes de cauchemars. Pendant que le patient est dans un sommeil profond, avec l’aide d’une machine, les deux adolescents pénètrent dans ses rêves à la recherche de la cause des cauchemars. Les péripéties s’enchaînent, et comme nos jeunes héros, nous sommes tenus en haleine par cette enquête. Mais à quoi donc à peur Sarah ? Le suspense est là, et nous tient jusqu’aux dernières lignes. Même si les dessins sont bien réalisés, l’intrigue est vraiment le point fort de cette bande dessinée. Il y a aussi de très beaux messages passés, notamment sur le handicap. Notre héros Tristan est en fauteuil roulant. Bref, je suis sous le charme.
4,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Lord Jeffrey, tome 1 : Le train de 16h54 de Hemberg et Hamo

couv73992051

Éditeur : Kennes
Pages : 64 pages
Parution : 30 Octobre 2019
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Historique, Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Edimbourg, 1958. Cela fait maintenant quatre mois que David Archer, parti en voyage à Londres, a disparu. Pour Scotland Yard, tout porte à croire que l’homme a abandonné son épouse et son fils pour une femme plus jeune. En revanche, Jeffrey, 13 ans, est persuadé qu’il est arrivé quelque chose à son père. Il décide de mener sa propre enquête avec pour seul allié son chien Sherlock.

 

Mon avis:

Nous voilà plongé en 1958, en Ecosse, en pleine guerre froide. On fait la connaissance d’un jeune garçon Jeffrey. Voilà maintenant quelques mois que son père a disparu, et il apprend qu’on aurait classé l’affaire en « sans suite », et qu’en plus on suspecte son père de mener une double vie avec une autre femme. Jeffrey ni croit pas une seule seconde, et compte bien découvrir le fin mot de l’histoire.

Très vite on se laisse porter par cette aventure. Jeffrey est très touchant, ainsi que son chien Sherlock, qui porte bien son nom. Ce petit homme a toujours en tête, les derniers mots de son papa, et il se doute bien qu’il y a quelque chose derrière cette histoire. Notre aventurier décide alors d’enquêter sur cette disparition. L’intrigue est très bien amenée, et c’est avec plaisir qu’on tourne les pages. Le contexte historique dans lequel nous nous trouvons, ajoute une ambiance tendue, et intéressante pour cette enquête. C’est un plus pour cette histoire qui sait nous tenir en haleine. A la fin de ce premier tome, tout se bouscule, et j’ai hâte de découvrir la suite. Cette première partie aura réussi à me convaincre de continuer à suivre cet enfant au grand courage et force.

Du côté des dessins, ils sont assez simples et colorés. Les visages de nos personnages sont affectueux. Mais c’est surtout l’intrigue qui m’a le plus touché que les dessins.

Merci aux éditions Kennes pour cette lecture.

3,5 étoiles

Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 4 de Kamome Shirahama

couv24752311

Éditeur : Pika
Pages : 192 pages
Parution : 3 Avril 2019
Tome : 04/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Agathe s’est inscrite au deuxième examen du monde des sorciers qui lui permettra de pratiquer la magie en public. Kieffrey, Coco et les autres apprenties l’accompagnent sur place, mais la présence néfaste de la Confrérie du Capuchon va bientôt venir troubler le bon déroulement de l’épreuve…

Quel est le but de cette étrange organisation ?

 

Mon avis:

Pour ce quatrième tome on retrouve Agathe qui est sur le point de passer la seconde partie de son examen du monde des sorciers, auquel Trice, à sa grande surprise, va aussi participer. Et celui-ci ne sera pas de tout repos, elles vont devoir se démener, et vont faire la connaissance d’un jeune apprenti sorcier, Yinni.

Pour une fois, Coco est mise un peu à l’écart dans l’intrigue. Et c’est autour de Trice de se révéler un peu plus à nous. Son personnage est assez renfermé, et on découvre un peu pourquoi avec certaines révélations. J’ai aimé m’approcher un peu plus d’elle, et elle a éveillée ma curiosité. Un autre petit sorcier intervient dans l’histoire, il s’agit de Yinni. J’ai trouvé qu’il fait un beau duo avec Trice. Leur moment d’échange et de prise de conscience sont très intéressants. Avec ce tome, on est plus dans l’émotion, et les révélations. Notre amie Coco est comme à son habitude, très joyeuse et avec une grande soif de savoir. Elle arrive à nous transmettre sa joie de vivre au fil des pages. Agathe est tout aussi égale à elle-même. Têtue, elle veut tout maîtriser, mais elle est quand même à l’écoute. Ce tome, en plus d’être riche en sentiments, il l’est aussi en rebondissement. C’est assez dur de le lâcher, et j’ai d’autant plus hâte de lire la suite. La confrérie du capuchon n’est pas prête à laisser nos jeunes apprentis tranquilles.

4,5 étoiles

Album, Livres

Le pirate de cœur de Sébastien Perez et Justine Brax

Le pirate de coeur de Sébastien Perez et Justine Brax

Éditeur : Albin Michel
Pages : 32 pages
Parution : 4 Septembre 2019
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

L’histoire:

La mer était calme. Il était temps pour Louis de prendre le large et de naviguer, seul, vers son destin.
Comme son père et son grand-père avant lui, il quittait sa famille pour devenir un grand pirate.
Mais écoutera-t-il son cœur pour trouver le vrai sens de sa vie ?

Mon avis:

Au fil des pages, on fait la connaissance de Louis, un jeune pirate qui suit la tradition familiale. Il vient tout juste de s’envoler vers son destin, pour suivre les traces de son père et de son grand-père, des pirates eux aussi. Ce petit garçon ne manque pas de courage pour devenir un pilleur de la mer. Mais voilà, on sent assez vite qu’il lui manque quelque chose, que lui-même n’arrive pas à trouver et identifier. Les rencontres se succèdent, et l’une d’elles sera déterminante pour l’avenir du jeune Louis.

J’ai bien aimé l’histoire qui est touchante. Très vite, on s’accroche au petit Louis, qu’on sent quelque peu mal dans sa peau. On sent qu’il se cherche, et on espère que son aventure lui permettra de trouver son chemin. L’intrigue est vraiment très intéressante, d’autant plus que je suis une grande fan de pirates depuis toute petite ! Mais je dirais qu’elle a un petit goût de trop peu. La conclusion se fait un peu trop vite à mon goût, même si elle est tout de même très bien amenée. Peut-être que je me suis trop attachée à Louis, pour le laisser déjà partir !

Du côté des illustrations, elles sont splendides et s’accordent parfaitement à la poésie du texte. J’aime les notes aztèques données aux dessins. Je pense forcement en cet instant à Pirates des Caraïbes et au fameux médaillon !

Le pirate de coeur de Sébastien Perez et Justine Brax

4 étoiles

Album, Livres

Histoires du soir pour filles rebelles, tome 1 : 100 destins de femmes extraordinaires de Elena Favilli et Francesca Cavallo

couv67844058

Éditeur : Les Arènes
Pages : 212 pages
Parution : 4 Octobre 2017
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

100 histoires de femmes extraordinaires à travers l’histoire et le monde : Rosa Parks, Marie Curie, Serena Williams, Malala Yousafzai, Anna Politivskaïa, les soeurs Brontë, Marie Curie, Florence Nightingale…
Ces femmes du monde entier, connues ou inconnues, jeunes et moins jeunes, ont toutes un parcours étonnant. Elles sont architectes, championnes de boxe, scientifiques, activistes, musiciennes… Leurs histoires inspireront les filles et les garçons, dès l’âge de 5 ans. Plus de 60 artistes, toutes des femmes, illustrent les portraits de ces héroïnes du quotidien.

Un livre à mettre entre toutes les mains !

 

Mon avis:

Voici un livre très intéressant qui a su me séduire dès les premières pages. Cet album nous propose de découvrir sur une double page, des portraits de femmes/filles de tout âges, de toutes époques, et de tous milieux. On nous présente en quelques lignes, leurs combats, leurs parcours, leurs réussites. Les portraits sont assez courts, mais éveillent tout de même notre curiosité pour en savoir plus. J’ai fait la découverte de nombreuses femmes que je ne connaissais pas, et j’ai aimé grâce à ce livre aller me renseigner sur qui elles étaient et ce qu’elles ont fait. J’ai passé ainsi un super moment à lire chaque présentation du destin de ces femmes, qui sont très bien écrites. Elles sont aussi accompagnées de sublimes illustrations de styles différents, qui nous donnent encore plus plaisir de tourner chaque page, à la rencontre d’une nouvelle personnalité.

81zgicvew7l

4,5 étoiles