Qui décide, tous les soirs, d’allumer les étoiles ? de Carine Bausière

couv38444457

Éditeur : Ravet-Anceau
Pages : 200 pages
Parution : 22 Août 2016
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Témoignage

Lien Amazon

 

L’histoire:

Moi, c’est Camille. Je ne peux pas dire que je nage dans le bonheur. Mon père n’y comprend rien aux trucs de filles, mon petit frère Babar me colle constamment et je n’ai toujours pas de chéri. Mais surtout, surtout, je n’ai plus de maman. Elle est morte brutalement et nous a tous laissés complètement déboussolés. Heureusement, je peux compter sur Benjamin pour me remonter le moral avec ses blagues presque drôles. Benjamin, c’est mon meilleur ami. Ce serait aussi mon amoureux idéal s’il ne préférait pas les garçons.
J’ai un grand rêve : quitter Roubaix pour découvrir New York, ses buildings et son effervescence permanente. Mais avant de le réaliser, je dois régler mes problèmes. Ça, ce n’est pas une mince affaire !

 

Mon avis:

Avec ce roman, on fait connaissance avec Camille, une jeune adolescente qui nous livre  son quotidien bien difficile depuis le décès soudain de sa maman. Heureusement que son meilleur ami est là, puisque ce n’est pas son père, ni son petit frère qui vont l’aider.

Le contexte du roman est certes bien triste, mais c’est avec une note d’optimisme qu’a décidé d’utiliser l’auteur, pour nous raconter son histoire. On découvre le combat de Camille pour sortir la tête de l’eau, et on est forcément touchée dans sa lutte. On penserait presque au récit d’une histoire vraie, avec quelques notes humoristes qui se mêlent à l’histoire. L’auteur nous livre un beau moment de vie qui ne peut pas nous laisser indifférent. En plus du deuil, des thèmes importants y sont dépeint comme la monoparentalité, l’homosexualité, l’adoption…

J’ai souri quand j’ai vu que l’intrigue se passait à Roubaix. Habitant à Lille, donc juste à côté, il est rare de voir Roubaix mis en lumière dans un roman !

 

3 étoiles

Arrête de lire ! de Claire Gratias et Sylvie Serprix

41phvgzhhjl

Éditeur : Belin
Collection: Boussole

Pages : 63 pages
Parution : 21 Avril 2016
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

La grande passion d’Horatio, ce sont les livres. Il lit partout, tout le temps, assis, debout, couché… au grand dam de ses parents, qui finissent par s’inquiéter. Un jour, à bout de nerfs, ils lui confisquent sa bibliothèque. Désormais, Horatio s’ennuie comme un rat mort. Et il a peur… peur de devenir comme tous ces gens pressés, ignorant tout des beautés du monde. C’est alors qu’Horatio tombe sur une petite annonce qui va changer sa vie… Un rafraîchissant et désopilant plaidoyer pour la lecture, qui séduira tous les amoureux des livres, et ceux qui vont le devenir !

 

Mon avis:

Cet album est un coup de cœur autant pour l’histoire que pour les illustrations. Horatio est un jeune rat qui adore lire, au grand désespoir de ses parents. Ils ne comprennent pas pourquoi il est tout le temps plongé dans ses livres du matin au soir, et pourquoi il ne fait pas comme les autres jeunes de son âge. Ils finissent par le menacer, et l’ordonne d’arrêter de lire. Ils ont peur que leur fils devienne sourd et muet. Horatio est très triste, jusqu’au jour où il tombe sur une annonce qui va lui sauver la vie.

Horatio est extrêmement attachant. On ne voit pas les pages passer en sa compagnie. Et tout comme lui, on a envie que ses parents, et les gens qui l’entourent, comprennent pourquoi la lecture est importante. L’aventure qu’attend notre petit rat est pleine d’émotion, de tendresse et d’humour. On ne peut que dévorer cet album. J’ai souri quand ses parents lui on dit qu’il risquait de devenir sourd et muet. Quand on est plongé dans la lecture de notre livre, on rentre dans un univers de rêve, et l’on est comme coupé du monde réel qui nous entoure. On peut presque dire qu’on devient sourd et muet pendant quelques instants !

J’ai aimé le petit plus de cette édition, qui nous livre un compte rendu pour analyser au mieux l’histoire avec son enfant. Lire, c’est important pour rêver, s’évader, mais surtout apprendre. Quand on lit un livre, notre cerveaux est actif, que quand on regarde un documentaire, il est passif. On risque donc de moins retenir les informations transmissent.

5 étoiles

Astrid Bromure, tome 1 : Comment dézinguer la petite souris de Fabrice Parme

couv54906239

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 40 pages
Parution : 15 Avril 2015
Tome : 01/…
Format: Bande-dessinée
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

L’histoire:

Astrid vient de perdre une dent, et découvre à cette occasion la légende de la petite souris… les versions proposées par son entourage différent tellement qu’elle n’en croit pas un mot. Pour le prouver, elle décide de mettre en place de savants pièges pour la capturer, échoue mais… Stupéfaction : la petite souris lui a déposé un tube de dentifrice sous son oreiller. Elle existe donc ! Astrid extrêmement motivée va tout faire faire pour résoudre le mystère du dentifrice et capturer sa première amie.

 

Mon avis:

Quel super moment de rigolage et de détente passé avec Astrid !

Cette jeune fille habite dans une maison haut perchée sur un building. Ces parents ne sont pas là, et elle s’ennuie. Heureusement le personnel est là pour lui tenir compagnie. Mais autant dire que le majordome et la dame de ménage ont quelques difficultés à trouver des activités qui puissent la motiver et surtout l’amuser. Alors qu’elle est sur le point de perdre une dent, ils lui parlent de la fameuse petite souris. Mais Astrid n’y croit pas le moins du monde, et elle compte bien leur prouver qu’elle n’hésite pas cette petite souris. D’ailleurs comment elle ferait pour récupérer les dents, pourquoi mettre une pièce de monnaie… ? Et c’est là que l’aventure commence !

Astrid est une jeune fille très curieuse et intelligente. Elle ne croit pas à ces histoires d’enfants, et elle n’en est plus une, elle est une grande fille maintenant. Et elle compte bien le prouver ! On s’attache ainsi très vite à Astrid, et qu’est ce qu’on rigole. Les dessins sont aussi très doux, et j’ai apprécié aussi les personnages secondaires, ainsi que le chien et le chat qui jouent aussi un rôle dans cette histoire. Ce premier tome m’a vraiment conquise, j’en garde un super souvenir et j’ai hâte de dévorer les suivants.

5 étoiles

La boîte à musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient de Carbone et Gijé

couv45126750

Éditeur : Dupuis
Pages : 56 pages
Parution : 26 Janvier 2018
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l’intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu’un lui fait signe et lui demande de l’aide. Dès lors, en suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable… Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d’Andréa et de son frère Igor, est gravement malade… Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L’eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s’occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne… avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père.

À moins que tout cela ne fût qu’un rêve… ou pas !

 

Mon avis:

J’avoue que dès que j’ai vu la couverture, j’avais déjà craquée ! Elle est tellement superbe !

Avec cette BD, on fait la connaissance de Nola, une petite fille qui vient d’avoir 8 ans, et qui vient tout juste de perdre sa maman. Elle lui manque beaucoup, comme à son papa. Pour son anniversaire, il décide de lui offrir un cadeau particulier. C’était un objet très important pour sa maman: une sublime boule à neige qui fait aussi boîte à musique. Mais c’est aussi et surtout une porte vers un monde merveilleux et fantastique. Alors que Nola voit un « Au secours » s’afficher dans la neige, et une petite fille lui faire de grands appels, Nola ne peut qu’y répondre. Voilà comment commence la folle aventure, ou de nombreuses surprises l’attendent.

J’ai tout de suite été charmé par les aventures de Nola, et je me suis laissée embarquer dans ce nouveau monde de Pandorient à vitesse grand v. L’entrée m’a fait penser à Narnia, où les enfants entrent via une armoire. Ici la porte d’entrée est cette boite à musique, que beaucoup souhaiterait avoir j’en suis sûr ! Le monde qui s’ouvre à nous est merveilleux. De nombreuses créatures fantastiques y vivent. Mais Nola n’a pas le temps de poser des questions et d’admirer le paysage. Sa nouvelle amie a besoin de son aide, et rapidement. En plongeant dans ce monde, Nola ne se doutait pas que sa maman y était déjà allée. Elle va ainsi rencontrer d’autres personnes qui lui feront se sentir encore plus proche d’elle. Maintenant c’est à Nola de continuer ce que sa maman a entrepris.

J’ai tellement été happé par cette BD, que quand la fin est arrivée j’étais presque déçue. J’ai d’autant plus grande hâte de connaitre la suite, et surtout ce monde dont on ne connait pas grand chose. Mais on se doute à la fin de cette lecture, qu’il a beaucoup à nous raconter. En plus de ses habitants, des créatures que l’on connait à peine, on ressent une atmosphère de danger avec des interdits.

Bref, une première partie qui nous donne l’eau à la bouche ! J’en redemande !

4 étoiles

Un raccourci dans le temps, tome 1 de Madeleine L’Engle

couv47177780

Éditeur : Hachette
Collection: Hors-séries
Pages : 300 pages
Parution : 25 Octobre 2017
Tome : 01/05
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Meg Murry ne dort pas cette nuit. Dehors, la tempête fait rage et son père est parti depuis si longtemps… Charles Wallace, son petit frère, est dans la cuisine. Il attend Meg. Il sait qu’elle va descendre. Et qu’une fabuleuse vieille dame, Mrs. Quiproquo, va frapper à la porte et les emmener à la recherche de leur père, dans la cinquième dimension.

 

Bande d’annonce du film:

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et aux éditions Hachette pour cette lecture. Avec la sortie prochaine du film, j’avais justement envie de lire le roman avant.

Meg est une jeune fille qui vit avec ses frères et sa mère, chercheuse en laboratoire. Leur père est parti du jour au lendemain, sans donner de nouvelles. La famille pense que c’est pour ses recherches, lui même étant un chercheur. Parmi ses frères, il y a le petit Charles, qui est déjà très intelligent pour son âge. Tous les deux possèdent des dons particuliers. Une nuit, il fait une découverte et de drôles rencontres. Il compte bien en parler à Meg, il a peut-être une idée de où se trouve leur père. Que l’aventure commence !

Après un début un peu long, d’un seul coup le rythme change. C’est d’ailleurs un peu perturbant. Les enfants partent sans rien dire avec une seule idée en tête: retrouver leur père. On entre dans un monde totalement fantastique, qui me rappelle les images du trailer. En compagnie des trois fées, Mrs. Qui, Mrs. Quidam et Mrs. Quiproquo ils vont se faire un nouvel ami, Calvin O’Keefe, qui rejoint leur aventure. Ils vont ainsi découvrir un nouvel univers, avec de nouvelles planètes peuplées de créatures des fois bienveillantes, des fois non.

Même si l’intrigue et l’univers sont intéressants, je me suis parfois ennuyée avec cette lecture. Les personnages sont plaisants, mais je n’ai pas réussi plus que ça à m’attacher à eux. J’avoue être un peu perplexe à la fin de cette lecture. Disons que c’est surtout l’univers qui m’a charmé, et m’a fait poursuivre ma lecture. Je reste un peu sur ma fin, en manque d’explication. Mais je suis tout de même curieuse de découvrir le film.

2,5 étoiles

Hôtel Grand Amour de Sjoerd Kuyper

couv12408112

Éditeur : Didier Jeunesse
Collection: Fiction
Pages : 224 pages
Parution : 11 Octobre 2017
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Au moment où Vic, 13 ans, marque le but qui qualifie son équipe, son père s’effondre, victime d’un infarctus. Il est emmené d’urgence à l’hôpital et Vic et ses trois sœurs doivent alors gérer seuls l’hôtel familial. Très vite, c’est le grand n’importe quoi ! Les clients s’enfuient, les créanciers débarquent : il ne reste plus que quinze jours pour sauver l’hôtel ! Sans rien dire à leur père…

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et aux éditions Didier Jeunesse pour cette découverte.

Vic est un jeune garçon passionné de football, et qui vit avec ses trois sœurs et son père dans son hôtel. Il rêve d’intégrer l’Ajax, le club de foot de la ville d’Amsterdam. Alors qu’il marque le but de la victoire lors de la finale du championnat, son père fait une crise cardiaque. Pour lui venir en aide alors qu’il est toujours hospitalisé, Vic va alors tout faire pour gérer l’hôtel familial en compagnie de ses trois sœurs. Mais ce n’est pas facile de s’occuper d’un hôtel qu’on en a pas les compétences. Il y a des dettes à rembourser, des clients qui partent un à un… et il ne faut pas inquiéter leur père qui se repose. Et pour cela tous les moyens sont bons pour relever ce défi !

Même si le thème en lui-même est dur, leur père est à l’hôpital et leur mère est morte d’un cancer, le roman joue la note humoristique pour raconter l’histoire de Vic. C’est un peu comme un journal intime, où Vic nous raconte ses mésaventures via un vieux magnétophone. Il est désormais l’homme de la maison et c’est à lui de tout gérer: l’hôtel et les filles. Comme tout adolescent, il passe par des phases difficiles, et les filles c’est bien trop compliqué à comprendre !

L’auteur aborde ainsi des sujets du quotidien qui ne sont pas facile. La manière dont il nous l’amène avec humour nous invite à la réflexion. Vous l’aurez compris, amour et rigolade rythme ce livre. C’est vraiment une belle découverte, que je vous invite vous aussi à découvrir.

4,5 étoiles

Aliénor d’Aquitaine de Mathieu Ferret, Bruno Wennagel et Patricia Crété

couv62737788

Éditeur : Quelle Histoire
Collection: Personnages

Pages : 40 pages
Parution : 1 Juillet 2015
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

De son enfance à Poitiers à ses deux mariages avec le roi de France puis avec le roi d’Angleterre, cet ouvrage propose une initiation accessible à l’incroyable destin de cette grande reine

 

Mon avis:

Je vous fais cette chronique surtout pour vous présenter la collection des éditions Quelle Histoire. Je trouve le concept très intéressant et ludique. Leurs albums présentent de grandes personnalités qui ont marqué l’Histoire, et ici c’est Aliénor d’Aquitaine, d’abord reine de France, puis d’Angleterre. Sa vie est retracée sous forme de tableaux illustrés et chronologiques. Les textes sont brefs, et je pense adapté pour la cible. Je vais devoir attendre que mon neveu grandisse encore un peu pour lire ces ouvrages avec lui. Il n’est qu’en CP ! Les illustrations sont superbes aussi. On peut dire que c’est une belle surprise et un coup de cœur. En plus de l’histoire, il y a à la fin du livre une frise chronologique, une carte pour situer les lieux abordés, des portraits des personnes cités, et des petits jeux.

Je vous invite à aller faire un tour sur le site de l’éditeur Quelle Histoire pour découvrir tous les ouvrages, mais aussi son magazine et les jeux. En tout cas j’ai hâte de découvrir d’autres œuvres.

5 étoiles

Un MOOC sur la littérature jeunesse et adolescente

15825893_1835819246690465_6400457176157923472_n

Aujourd’hui, c’est avec grand plaisir que je vous écris cet article. Je viens d’apprendre que le MOOC auquel j’ai participé l’an dernier ouvre à nouveau ces portes. Et bien sûr, je le conseille vivement à tous les curieux comme moi !

 

Déjà qu’est ce qu’un MOOC?

Un MOOC (Massive Open Online Course, en anglais) soit Formation en Ligne Ouverte à Tous (FLOT), ou Cours en Ligne Ouvert et Massif (CLOM), est un type ouvert de formation à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants. L’appelation MOOC est passée dans le langage courant en France, et est désormais reconnue par les principaux dictionnaires.

Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Des ressources éducatives libres sont souvent utilisées. Dans le monde anglophone, il peut arriver que plus de 100 000 personnes soient réunies pour un cours.

Merci Wikipédia !

Vous l’aurez compris, un MOOC est une formation ouverte à tous sur Internet, et pour tout niveau. Et dans notre cas, c’est gratuit !

 

Présentation du MOOC « Il était une fois la littérature jeunesse »

Ce MOOC est en partenariat avec l’Université de Liège et commence de 2 mars. Il durera 6 semaines, soit un cours par semaine. Bien sûr chacun peut avancer à son rythme, vu qu’il reste accessible pendant 2 mois.

Au programme : des analyses d’albums, une plongée dans l’univers des romans pour adolescents, quelques dires d’éditeurs et d’auteurs, une découverte des livres numériques et un coup d’œil vers les univers fictionnels hors du livre.

Voici une bande d’annonce qui vous explique ce MOOC, avec les 4 intervenants:

PS: Cette année, il n’y a qu’un seul parcours.

 

Mon avis:

J’ai adoré participer à MOOC l’an passé, et je vous le recommande vivement. Vous allez apprendre plein de choses sur cette littérature, et avoir une wishlist qui va gonfler ! Pleins de livres sont conseillés, de quoi faire de belles découvertes, et il y en a pour tous les goûts.

Les intervenants sont très intéressants, mais j’ai particulièrement adoré le premier, Monsieur Daniel Delbrassine. Je me souviens être comme hypnotisée par ces propos !

Ce qui est intéressant aussi avec ce MOOC, c’est l’espace de partage qui existe ensuite. Vous pouvez échanger avec les participants, à la suite de chaque cours. Même si ce cours est sur Internet, la discussion est quand même possible.

 

Comment s’inscrire?

Pour en savoir plus sur ce MOOC et s’inscrire, il suffit de cliquer sur ce lien Les cours commencent le 2 mars, mais vous avez jusqu’au 20 avril pour vous inscrire.

Il existe aussi une page Facebook qui lui est consacré. Cliquez ici pour la découvrir !

J’espère que mon article vous aura tenté. En tout cas, n’hésitez pas à me poser des questions. Ce MOOC est exactement le même que j’ai suivi l’an passé.

 

D’ailleurs peut-être l’avez-vous suivi? Qu’en avez-vous pensé ?

Léo, tome 1 : Mon secret est une chance de Gwenaële Barussaud

couv67683272

Éditeur : Rageot
Pages : 256 pages
Parution : 17 Janvier 2018
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

1869. Le fabuleux destin de Léo Desilles, une jeune fille qui conquiert sa liberté, de Paris à Guernesey.

1869. Jeune ouvrière, Léo apprend par ses parents qu’elle est la fille de riches Parisiens ! Pour les approcher, elle devient bonne boulevard Saint-Germain. Va-t-elle renier sa famille de cœur pour entrer dans un monde luxueux  ? Un journaliste républicain, Émilien, la trouble et lui fait découvrir des pans insoupçonnés de sa nouvelle liberté…

 

Mon avis:

Je remercie NetGalley et les éditions Rageot pour cette nouvelle lecture !

Nous voilà plongé à la fin du XIXème siècle avec Léonore, dite Léo. C’est une jeune ouvrière qui travaille dans une usine de chocolat, avec sa famille en banlieue parisienne. L’entreprise est prospère, et se voit récompenser par l’empereur Napoléon III. Le gérant de l’entreprise et une délégation de 10 salariés, sont ainsi invités à se rendre à Paris pour rencontrer sa majesté. Alors que notre jeune héroïne apprend qu’elle est sélectionnée pour ce voyage, ses parents lui font une grande révélation. Elle n’est pas leur fille biologique. Elle serait née à Paris d’une famille d’aristocrates. Léo va profiter alors de cette visite pour en savoir plus sur sa famille, et sur elle-même.

Léo est une jeune fille simple, discrète et quelque peu naïve. Sa vie n’est que routine, et elle ne connait pas grand chose de son pays. Mais elle s’en contente, elle ne rêve pas de grande aventure comme sa sœur ou sa meilleure amie, et c’est pourtant ce qu’il l’attend. Quand elle apprend qu’elle doit se rendre à Paris, et que ses parents ne sont pas ses vrais parents, c’est comme un coup de massue qui tombe sur elle. Au fil des pages nous voyons Léonore grandir. Elle découvre des lieux qui sont nouveau pour elle, mais surtout s’intéresse aux problèmes de son pays, grâce à Emilien. Ce jeune garçon est un révolutionnaire qui travaille pour un journal. Il va lui apporter une grande aide dans son enquête, et sera un grand soutien pour elle. Elle se pose de nombreuses questions qu’elle cherche à élucider, comme elle nous sommes curieux.

Le livre nous tient en haleine jusqu’à la fin. L’écriture est fluide et très intéressante. Des faits historiques, ainsi que des personnages clés sont cités. La lecture est très agréable.

J’ai hâte de connaitre la suite des aventures de Léo, et de voir comment les événements historiques vont l’accompagner.

3,5 étoiles

Madame Pamplemousse et ses Fabuleux Délices de Rupert Kingfisher

couv21206313

Éditeur : Albin Michel
Collection: Milady Romance

Pages : 125 pages
Parution : 29 Février 2012
Tome : 01/03
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Comme chaque été, Madeleine est forcée de travailler dans l’immonde restaurant, Le Cochon hurleur, de son détestable oncle, monsieur Lard.
Mais un jour elle découvre par hasard l’épicerie la plus mystérieuse de Paris.
La boutique est tenue par madame Pamplemousse, et cette dame prépare les plus étranges, les plus délectables, les plus exceptionnels, les plus époustouflants délices au monde…

 

Mon avis:

Voici un conte qui vous fera retrouver votre âme d’enfant !

On fait la rencontre de Madeleine, une petite fille, qui chaque été, est envoyée par ses parents chez son oncle, Monsieur Lard. Celui-ci possède un restaurant à Paris, « Le Cochon hurleur », où des plats gras et pas très bons y sont servi. Son oncle est un tyran, il est mauvais avec ses employés et surtout avec Madeleine, dont il est jaloux de son talent de cuisinière. Lors d’une course express, Madeleine rencontre Madame Pamplemousse. Cette dame est mystérieuse et toute vêtue de noir, son curieux chat-pirate Camembert, la suit partout. Elle possède une boutique aux préparations des plus bizarres: des têtes de python à la réglisse, sauterelles à l’huile d’estragon… Madame Pamplemousse fournit à Madeleine, un de ces mets délicats, et c’est là que toute l’histoire de complot commence…

J’ai tout de suite accrochée au personnage de Madeleine. Elle est très touchante, et comme elle, nous sommes interloqués par toutes ces découvertes. Madame Pamplemousse reste très mystérieuse, et ne nous a pas dévoilé encore tous ses secrets. On la retrouve dans les deux autres tomes de cette trilogie. On en apprendra sûrement plus sur elle ensuite. Je suis vraiment intriguée par son personnage, mais aussi son chat. Camembert m’a bien fait rigolé.

L’écriture de ce livre est une pure merveille. Une fois commencée, on ne peut se détacher de ce sublime ouvrage. L’auteur sait magner les mots à la perfection, pour nous emmener dans ce monde fantastique et humoristique. Le tout est illustré de manière très harmonieuse et délicate. Comme tous les contes, une morale nous attend à la fin. Seul petit bémol, j’ai trouvé que celle-ci arrivée un peu trop vite.

4,5 étoiles