Aliénor d’Aquitaine de Mathieu Ferret, Bruno Wennagel et Patricia Crété

couv62737788

Éditeur : Quelle Histoire
Collection: Personnages

Pages : 40 pages
Parution : 1 Juillet 2015
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

De son enfance à Poitiers à ses deux mariages avec le roi de France puis avec le roi d’Angleterre, cet ouvrage propose une initiation accessible à l’incroyable destin de cette grande reine

 

Mon avis:

Je vous fais cette chronique surtout pour vous présenter la collection des éditions Quelle Histoire. Je trouve le concept très intéressant et ludique. Leur album présente de grandes personnalités qui ont marqué l’Histoire, et ici c’est Aliénor d’Aquitaine, d’abord reine de France, puis d’Angleterre. Sa vie est retracée sous forme de tableaux illustrés et chronologiques. Les textes sont brefs, et je pense adapté pour la cible. Je vais devoir attendre que mon neveu grandisse encore un peu pour lire ces ouvrages avec lui. Il n’est qu’en CP ! Les illustrations sont superbes aussi. On peut dire que c’est une belle surprise et un coup de cœur. En plus de l’histoire, il y a à la fin du livre une frise chronologique, une carte pour situer les lieux abordés, des portraits des personnes cités, et des petits jeux.

Je vous invite à aller faire un tour sur le site de l’éditeur Quelle Histoire pour découvrir tous les ouvrages, mais aussi son magazine et les jeux. En tout cas j’ai hâte de découvrir d’autres œuvres.

Un MOOC sur la littérature jeunesse et adolescente

15825893_1835819246690465_6400457176157923472_n

Aujourd’hui, c’est avec grand plaisir que je vous écris cet article. Je viens d’apprendre que le MOOC auquel j’ai participé l’an dernier ouvre à nouveau ces portes. Et bien sûr, je le conseille vivement à tous les curieux comme moi !

 

Déjà qu’est ce qu’un MOOC?

Un MOOC (Massive Open Online Course, en anglais) soit Formation en Ligne Ouverte à Tous (FLOT), ou Cours en Ligne Ouvert et Massif (CLOM), est un type ouvert de formation à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants. L’appelation MOOC est passée dans le langage courant en France, et est désormais reconnue par les principaux dictionnaires.

Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Des ressources éducatives libres sont souvent utilisées. Dans le monde anglophone, il peut arriver que plus de 100 000 personnes soient réunies pour un cours.

Merci Wikipédia !

Vous l’aurez compris, un MOOC est une formation ouverte à tous sur Internet, et pour tout niveau. Et dans notre cas, c’est gratuit !

 

Présentation du MOOC « Il était une fois la littérature jeunesse »

Ce MOOC est en partenariat avec l’Université de Liège et commence de 2 mars. Il durera 6 semaines, soit un cours par semaine. Bien sûr chacun peut avancer à son rythme, vu qu’il reste accessible pendant 2 mois.

Au programme : des analyses d’albums, une plongée dans l’univers des romans pour adolescents, quelques dires d’éditeurs et d’auteurs, une découverte des livres numériques et un coup d’œil vers les univers fictionnels hors du livre.

Voici une bande d’annonce qui vous explique ce MOOC, avec les 4 intervenants:

PS: Cette année, il n’y a qu’un seul parcours.

 

Mon avis:

J’ai adoré participer à MOOC l’an passé, et je vous le recommande vivement. Vous allez apprendre plein de choses sur cette littérature, et avoir une wishlist qui va gonfler ! Pleins de livres sont conseillés, de quoi faire de belles découvertes, et il y en a pour tous les goûts.

Les intervenants sont très intéressants, mais j’ai particulièrement adoré le premier, Monsieur Daniel Delbrassine. Je me souviens être comme hypnotisée par ces propos !

Ce qui est intéressant aussi avec ce MOOC, c’est l’espace de partage qui existe ensuite. Vous pouvez échanger avec les participants, à la suite de chaque cours. Même si ce cours est sur Internet, la discussion est quand même possible.

 

Comment s’inscrire?

Pour en savoir plus sur ce MOOC et s’inscrire, il suffit de cliquer sur ce lien Les cours commencent le 2 mars, mais vous avez jusqu’au 20 avril pour vous inscrire.

Il existe aussi une page Facebook qui lui est consacré. Cliquez ici pour la découvrir !

J’espère que mon article vous aura tenté. En tout cas, n’hésitez pas à me poser des questions. Ce MOOC est exactement le même que j’ai suivi l’an passé.

 

D’ailleurs peut-être l’avez-vous suivi? Qu’en avez-vous pensé ?

Léo, tome 1 : Mon secret est une chance de Gwenaële Barussaud

couv67683272

Éditeur : Rageot
Pages : 256 pages
Parution : 17 Janvier 2018
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

1869. Le fabuleux destin de Léo Desilles, une jeune fille qui conquiert sa liberté, de Paris à Guernesey.

1869. Jeune ouvrière, Léo apprend par ses parents qu’elle est la fille de riches Parisiens ! Pour les approcher, elle devient bonne boulevard Saint-Germain. Va-t-elle renier sa famille de cœur pour entrer dans un monde luxueux  ? Un journaliste républicain, Émilien, la trouble et lui fait découvrir des pans insoupçonnés de sa nouvelle liberté…

 

Mon avis:

Je remercie NetGalley et les éditions Rageot pour cette nouvelle lecture !

Nous voilà plongé à la fin du XIXème siècle avec Léonore, dite Léo. C’est une jeune ouvrière qui travaille dans une usine de chocolat, avec sa famille en banlieue parisienne. L’entreprise est prospère, et se voit récompenser par l’empereur Napoléon III. Le gérant de l’entreprise et une délégation de 10 salariés, sont ainsi invités à se rendre à Paris pour rencontrer sa majesté. Alors que notre jeune héroïne apprend qu’elle est sélectionnée pour ce voyage, ses parents lui font une grande révélation. Elle n’est pas leur fille biologique. Elle serait née à Paris d’une famille d’aristocrates. Léo va profiter alors de cette visite pour en savoir plus sur sa famille, et sur elle-même.

Léo est une jeune fille simple, discrète et quelque peu naïve. Sa vie n’est que routine, et elle ne connait pas grand chose de son pays. Mais elle s’en contente, elle ne rêve pas de grande aventure comme sa sœur ou sa meilleure amie, et c’est pourtant ce qu’il l’attend. Quand elle apprend qu’elle doit se rendre à Paris, et que ses parents ne sont pas ses vrais parents, c’est comme un coup de massue qui tombe sur elle. Au fil des pages nous voyons Léonore grandir. Elle découvre des lieux qui sont nouveau pour elle, mais surtout s’intéresse aux problèmes de son pays, grâce à Emilien. Ce jeune garçon est un révolutionnaire qui travaille pour un journal. Il va lui apporter une grande aide dans son enquête, et sera un grand soutien pour elle. Elle se pose de nombreuses questions qu’elle cherche à élucider, comme elle nous sommes curieux.

Le livre nous tient en haleine jusqu’à la fin. L’écriture est fluide et très intéressante. Des faits historiques, ainsi que des personnages clés sont cités. La lecture est très agréable.

J’ai hâte de connaitre la suite des aventures de Léo, et de voir comment les événements historiques vont l’accompagner.

3,5 étoiles

Madame Pamplemousse et ses Fabuleux Délices de Rupert Kingfisher

couv21206313

Éditeur : Albin Michel
Collection: Milady Romance

Pages : 125 pages
Parution : 29 Février 2012
Tome : 01/03
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Comme chaque été, Madeleine est forcée de travailler dans l’immonde restaurant, Le Cochon hurleur, de son détestable oncle, monsieur Lard.
Mais un jour elle découvre par hasard l’épicerie la plus mystérieuse de Paris.
La boutique est tenue par madame Pamplemousse, et cette dame prépare les plus étranges, les plus délectables, les plus exceptionnels, les plus époustouflants délices au monde…

 

Mon avis:

Voici un conte qui vous fera retrouver votre âme d’enfant !

On fait la rencontre de Madeleine, une petite fille, qui chaque été, est envoyée par ses parents chez son oncle, Monsieur Lard. Celui-ci possède un restaurant à Paris, « Le Cochon hurleur », où des plats gras et pas très bons y sont servi. Son oncle est un tyran, il est mauvais avec ses employés et surtout avec Madeleine, dont il est jaloux de son talent de cuisinière. Lors d’une course express, Madeleine rencontre Madame Pamplemousse. Cette dame est mystérieuse et toute vêtue de noir, son curieux chat-pirate Camembert, la suit partout. Elle possède une boutique aux préparations des plus bizarres: des têtes de python à la réglisse, sauterelles à l’huile d’estragon… Madame Pamplemousse fournit à Madeleine, un de ces mets délicats, et c’est là que toute l’histoire de complot commence…

J’ai tout de suite accrochée au personnage de Madeleine. Elle est très touchante, et comme elle, nous sommes interloqués par toutes ces découvertes. Madame Pamplemousse reste très mystérieuse, et ne nous a pas dévoilé encore tous ses secrets. On la retrouve dans les deux autres tomes de cette trilogie. On en apprendra sûrement plus sur elle ensuite. Je suis vraiment intriguée par son personnage, mais aussi son chat. Camembert m’a bien fait rigolé.

L’écriture de ce livre est une pure merveille. Une fois commencée, on ne peut se détacher de ce sublime ouvrage. L’auteur sait magner les mots à la perfection, pour nous emmener dans ce monde fantastique et humoristique. Le tout est illustré de manière très harmonieuse et délicate. Comme tous les contes, une morale nous attend à la fin. Seul petit bémol, j’ai trouvé que celle-ci arrivée un peu trop vite.

4,5 étoiles

La magie de Paris, tome 1 : Le cœur et le sabre d’Olivier Gay

couv54641214

Éditeur : Castelmore
Pages : 320 pages
Parution : 18 Octobre 2017
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Chloé, élève en seconde, assiste un jour par hasard à un combat à l’épée entre Thomas, un élève d’une autre classe qu’elle connaît à peine, et une sorte de démon. L’adolescente tente d’intervenir mais est blessée et perd connaissance. A son réveil, la créature est morte et Thomas lui explique qu’il est un mage et que sa mission est de repérer et fermer les failles vers le monde des démons.

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et à Castelmore pour ce partenariat, qui m’a permis de découvrir pour la première fois la plume d’Olivier Gay.

Dès les premières pages, nous rentrons dans le vif du sujet. On rencontre Chloé, une adolescente de 16 ans.  Alors qu’elle s’entraîne au gymnase de son école pour la prochaine compétition d’escrime, elle est témoin d’une agression d’un garçon de sa classe : Thomas. En lui venant en aide, elle manque de perdre la vie. A partir de ce moment, tout se déclenche. Chloé découvre un monde empli de mages, de goules et de chevalier.

Tout comme l’héroïne, nous sommes entraînés dans un monde inconnu, dont on nous donne les clés au fur et à mesure. Chloé est un personnage très attachant qui n’a pas la langue dans sa poche. Son duo avec Thomas fonctionne très bien. Bien qu’il cache beaucoup de choses, ce qui ne peut que nous frustrer, il reste adorable.

J’ai bien aimé les notes d’humour présentent dans l’ouvrage. Nous ne nous ennuyons pas grâce aux révélations et aux retournements de situation. L’univers est aussi très intéressant, il mêle réalisme et magie. On est plongé dans un monde de capes et d’épées modernes. J’attends la suite avec grande impatience, la fin du livre nous ayant laissé avec un certain nombre de questions. Je suis aussi curieuse de découvrir les autres ouvrages d’Olivier Gay. L’écriture de l’auteur m’a conquise.

4 étoiles

 

Coco

0056825

Studio : Disney – Pixar
Réalisateurs : Lee Unkrich, Adrian Molina
Audio : Anglais, Français
Durée : 105 minutes
Sortie : 6 avril 2018
Genre: Jeunesse, Fantastique
Lien Amazon

 

Synopsis:

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 

Rien n’est plus important que ceux que vous aimez…

 

Mon avis:

Voici encore un Disney Pixar qui m’a comblée. Il est vrai qu’après avoir lu l’histoire, j’étais sceptique. Un dessin animé qui parle de la mort, mouais… Curieuse, j’ai fini par aller le voir, et quelle heureuse surprise. Ce film est adorable, émouvant, rythmé et étonnamment coloré.

On suit les aventures de Miguel et de sa famille qui se préparent à fêter la traditionnelle fête mexicaine des morts, el Dia de los muertos. Ce petit garçon est passionné de musique, mais il ne comprend pas pourquoi sa famille l’a en horreur. Il compte bien élucider ce mystère.

Coco nous offre un voyage poétique dans un monde qui mêle les êtres vivants et morts. L’histoire m’a captivé, et comme Miguel on se demande pourquoi la musique a-t-elle était bannie dans sa famille. C’est un plaisir de le suivre, et de connaitre les membres de sa famille disparue. On y découvre l’importance qu’à la mémoire familiale. C’est un véritable ode à la vie qui ne pourra que vous touchez. Et que dire de la musique, si ce n’est qu’elle m’a donné envie de sortir ma guitare ! En tout cas, je vous recommande vivement  d’aller le découvrir, si ce n’est pas encore fait.

5 étoiles

The vanishing girl, tome 2 : The decaying empire de Laura Thalassa

couv54088746

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 396 pages
Parution : 7 Novembre 2017
Tome : 02/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique, Dystopie

Lien Amazon

 

L’histoire:

Entraînée au métier d’espionne par le gouvernement américain qui utilise sa faculté à se téléporter pour mener des missions à haut risque, Ember Pierce se réveille dans un hôpital de Los Angeles. Elle ne se souvient que de l’essentiel : elle a été piégée et sa dernière mission aurait dû lui coûter la vie.
Utilisant ses facultés de téléportation, elle réapparaît dans la chambre de Caden Hawthorne qui a passé ces dix derniers mois à la croire morte. La jeune femme fantomatique qu’il voit ne ressemble plus à celle de ses souvenirs : ses cheveux sont plus longs, sa peau est plus pâle et son regard est hanté. Lorsqu’Ember lui révèle qu’une personne de confiance l’a trahie, une seule échappatoire s’offre désormais à eux. Sans savoir qui est leur ami et qui est leur ennemi, Ember et Caden se lancent dans la mission la plus périlleuse de leur vie : rester ensemble et survivre.

 

Mon avis:

Je tiens à remercier NetGalley et AmazonCrossing de m’avoir permis de découvrir ce deuxième tome.

Après la fin tendue du premier tome à cause d’une mission qui ne se déroule pas comme prévue, dû notamment à une trahison, on ne peut que se précipiter sur ce tome. On retrouve Ember, dix mois plus tard qui se réveille du coma. Tout le monde la croyait morte, dont son partenaire Caden, qui a la surprise de la voir se téléporter dans sa chambre. Tous les deux ont bien changé. Ember découvre un corps qu’elle ne reconnait pas, balafré de grandes cicatrices et aminci. Elle se rappelle au fur et à mesure de ce qui s’est passé, et une certaine noirceur naît en elle. Caden, pour penser à autre chose qu’à la mort de celle qu’il aimait, a enchaîné les missions et les entraînements au risque de perdre la vie. Alors, quand ils se retrouvent enfin, ils sont d’autant plus motiver à s’enfuir ensemble.

L’univers de ce roman est différent du premier. On se sent perdu comme nos personnages principaux, à qui faire confiance, comment réussir à affronter et rependre le court d’une vie, et combien de temps va-t-elle durer… Beaucoup plus d’actions et d’émotions se succèdent au fil des pages. On stresse pour Ember et Caden qui sont dans une situation délicate, mais on rigole aussi comme dans le premier tome, de leurs joutes verbales. Ces petits moments relâchent la tension générale présente. L’écriture de l’auteur est toujours aussi addictive. On dévore littéralement les pages.

Malgré avoir passé encore un super moment avec ce roman, ce qui me fruste un peu, c’est que toutes les questions que l’on avait à la fin du premier tome, hé bien elles sont encore pratiquement toutes là. Comme les détails sur le projet Prométhée, où les secrets qui entourent Ember et Caden. Plus qu’à attendre le troisième tome, nommé The disappearing act, dont aucune date de sortie n’est encore connue, surement pour 2018. Hâte d’avoir les réponses à mes questions, et de découvrir ce qui va encore arriver à nos héros. Ont-ils bien trouver la liberté ? Il y a de gros doutes à la fin du roman… Dans quelle aventure ont ils bien pu tomber…

4 étoiles

The vanishing girl, tome 1 de Laura Thalassa

couv20892378

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 342 pages
Parution : 21 Mars 2017
Tome : 01/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique, Dystopie

Lien Amazon

 

L’histoire:

Chaque nuit, après s’être endormie, Ember Pierce disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où: à l’étranger dans une ville inconnue ou dans la chambre d’un garçon qui la fait craquer. Après dix minutes, son temps écoulé, elle retourne dans son lit. C’est un secret qu’elle a réussi à conserver pendant ces cinq dernières années. Mais, maintenant, quelqu’un d’autre est au courant.
Une semaine après son dix-huitième anniversaire, un garçon superbe, Caden Hawthorne, la kidnappe et la livre au gouvernement avant de disparaître sous ses yeux. Ember comprend alors deux choses : elle n’est pas seule et les gens comme elle – les téléporteurs – sont utilisés comme une arme.
Expédiée dans un camp d’entraînement quasi militaire, Ember découvre qu’on lui a affecté Caden comme partenaire. Ils doivent désormais travailler main dans la main lors de missions de téléportation pour le gouvernement, toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember compte retrouver sa liberté et elle se rapproche de Caden, qui semble détenir la clef qui la fera sortir de cette prison. Si elle parvient à rester en vie !

 

Mon avis:

Pour commencer, je tiens à remercier NetGalley de m’avoir fait découvrir cet ouvrage. Je vais dorénavant faire plus attention aux publications d’AmazonCrossing que je ne connaissais pas vraiment.

Je dirais que cette lecture est un coup de cœur. J’ai tout de suite était accrochée par l’histoire de Ember. On fait la connaissance de cette adolescente dès les premières pages. Elle parait comme une jeune fille de 18 ans, comme les autres. Elle va au lycée, a une meilleure amie… Dans son enfance, elle a connu plusieurs déménagements. Elle en comprend la raison, quand son quotidien est d’un seul coup chamboulé. Ember n’est pas comme les autres, chaque nuit elle se téléporte pendant 10 minutes depuis sa puberté. Alors que les fédéraux viennent l’enlever de chez elle, elle apprend que ses parents qui n’arrivaient pas à avoir d’enfants, se sont portés volontaires pour un programme gouvernemental. Emmenée de force dans un centre militaire, elle fait la connaissance de son partenaire désigné, Caden, qui est comme elle. Il peut lui aussi se téléporter, ainsi que d’autres membres de ce centre. Elle comprend très vite, qu’elle n’est qu’un pion dans ce programme, et qu’elle va devoir démêler le vrai du faux, si elle souhaite rester en vie et s’enfuir vivante.

J’ai tout de suite bien aimé le personnage d’Ember. On s’attache très vite à elle, et on se pose pleins de questions comme elle. L’intrigue est vraiment très bien ficelée. On arrive facilement à se mettre à sa place. C’est un véritable plaisir de tourner les pages, pour en découvrir plus sur ce projet, et découvrir l’entrainement qui lui font subir. Sa relation avec son partenaire, Caden est aussi intéressante. Au contraire d’Ember, Caden est dans le centre depuis sa puberté, abandonné par sa famille. Leur relation se construit au fur et à mesure. Ce jeune homme, dont son devoir est de protéger sa jeune partenaire, et aussi sensible. Il a été formé comme soldat pour le gouvernement depuis plus longtemps qu’elle, mais il garde tout de même l’esprit ouvert. Leur relation est dès le départ torride, et fait place à une attirance mutuelle.

Quand j’ai commencé à lire ce roman, je n’ai pu m’empêcher de penser à une série que j’aimais beaucoup adolescente, Dark Angel. L’héroïne, Max, a été elle aussi génétique modifiée afin de devenir un super soldat. L’histoire est tout de même ici différente. En tout cas, si vous cherchez une dystopie qui sort de l’ordinaire, je vous la conseille vivement. Pour ma part, je vais de ce pas me plonger dans le tome 2 !

5 étoiles

Le buveur d’encre de Eric Sanvoisin et Martin Matje – Edition dyslexique

9782092576434

Éditeur : Nathan
Collection: dyscool / Premiers romans

Pages : 96 pages
Parution : 13 Juillet 2017
Tome : 01/07
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon – Edition dyslexie
Lien Amazon – Edition classique

 

L’histoire:

Le fils du libraire déteste les livres. Son passe-temps favori consiste à guetter les pickpockets, qu’il encourage en pensée à le débarrasser de ces objets encombrants et pleins de feuilles. Un jour, il surprend un curieux voleur qui, muni d’une paille, avale les mots d’un livre entier. Il s’agit d’un vampire qui boit l’encre des livres…

 

Mon avis:

Cette critique sera différente des autres. Je vais vous parler de l’histoire comme habituellement, mais aussi de la mise en forme du livre qui est spéciale. En effet celle-ci a été adaptée pour les enfants dyslexiques. Cela me tenait à cœur de voir ce que les éditeurs faisaient aujourd’hui pour aider les enfants. Moi-même plus jeune, j’étais dyslexique, mais aussi très têtue. A l’époque, seule une orthophoniste nous aidait. En tout cas, c’était mon cas. J’avais des difficultés, et j’ai ainsi dû redoubler mon CE2 n’arrivant toujours pas à lire correctement. Je disais plus haut que j’étais têtue, et je ne faisais donc pas beaucoup d’effort avec l’orthophoniste. J’ai accumulé les lacunes, et c’est en CM1 que la passion pour la lecture est arrivée avec Harry Potter. Le premier tome venait de sortir en poche, et ma sœur me l’avait offert. Vous devez comprendre que cette saga a une valeur sentimentale pour moi. Je me sentais seule face à mes multi échecs scolaire. Un peu comme Harry Potter rejeté par son oncle et sa tante, dans son placard à balais. Je me suis identifiée à ce personnage et j’ai réussi à trouver de la motivation pour être comme les autres, et réussir à lire. On me disait que je n’aurai pas mon brevet, que je n’arriverai à rien. Eh bien, mon brevet, je l’ai eu. J’ai même eu un bac général, et je suis diplômée d’un bac+3 aujourd’hui. Tout cela pour dire, que je suis heureuse de voir qu’on fait de plus en plus de chose pour aider ces enfants. Ce livre a été étudié, pour faciliter et donner envie à ces enfants, de réussir à lire et de devenir des lecteurs. La police, les interlignes, la longueur des phrases, la mise en valeur de certains termes, un code couleur, un papier différent… c’est grâce à toutes ces adaptations que la lecture est facilitée. Quel plaisir de lire ce livre. Sa lisibilité est vraiment améliorée, et les problèmes de compréhension sont anticipés avec des définitions. Je pense que ces livres en aideront beaucoup.

Concernant l’histoire de ce roman, je ne l’ai pas choisi par hasard ! Odilon est un petit garçon qui n’aime pas les livres, et il ne comprend pas la passion de son père, qu’il trouve même maladive. Mais Odilon est aussi un grand curieux. Alors quand des bizarreries arrivent dans la librairie de son père, il se doit d’enquêter pour en savoir plus sur ses mystères. Cette histoire est très plaisante à découvrir. Je n’ai pas eu trop de mal à entrer dans le personnage d’Odilon, car ma famille est passionnée de lecture. Le personnage d’Odilon est touchant. L’histoire est très bien amenée, et on sent la passion pour les livres de son auteur. Un coup de cœur pour cette histoire qui m’a fait craquer !

5 étoiles

Le grand méchant renard de Benjamin Renner

couv8366841

Éditeur : Delcourt
Collection: Shampooing

Pages : 192 pages
Parution : 25 Janvier 2015
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire :

Un renard chétif tente de se faire une place de prédateur face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle. Il a trouvé une stratégie : il compte voler des œufs, élever les poussins, les effrayer et les manger.

 

Mon avis :

Avec Le Grand Méchant Renard, entrez dans un monde plein douceur et d’amour. Dès les premières pages, on ne peut s’empêcher de rigoler et de s’attendrir devant les personnages, tous les uns aussi touchant.  On passe un pur moment de bonheur à suivre les péripéties de notre renard, et à se demander comme il va s’en sortir. Une fois que nous sommes entré dans l’histoire, on est happé jusqu’à la fin.

Ce livre est un régal autant pour l’histoire que pour les illustrations parfaitement réalisées.

Pour information, l’histoire existe aussi en film, et j’ai hâte de le découvrir !

 

5 étoiles