Bande dessinée, Littérature anglaise (Angleterre), Littérature française (France), Livres

La Gazette du Château, tome 3 de Xavier Dorison et Félix Delep

La Gazette du Château, tome 3 de Xavier Dorison et Félix Delep

Éditeur : Casterman
Pages : 24 pages
Parution : 21 Août 2019
Tome : 3/??
Format: Album
Genre: Fantastique, Drame

Lien Amazon Album
Lien Amazon BD

L’histoire:

Les hommes sont partis. Dans le château, il ne reste plus que les animaux : poules, chèvres, ânes et moutons s’épuisent à la tâche pour le prestige du Président Silvio et sa cruelle milice de chiens. La dictature et la terreur règnent… A moins que certains animaux ne décident d’entrer en résistance.

Dans ce 3e numéro de la Gazette du Château, Miss B et le lapin César invitent les autres animaux du Château à résister par le rire – l’une des seules armes efficaces pour contrer la dictature du président Silvio…

Mon avis:

Après un début où la terreur de la dictature régnait, les résultats de la résistance au régime commencent à apparaitre. Un rat, un lapin et une chatte s’unissent ensemble pour trouver une solution, autre que la force.

Beaucoup d’espoir et de positivité guident ce récit, qui se finit par une belle conclusion qui fait réfléchir. Le choix fait par nos héros est tout simplement brillant. Il faut en effet agir pour le bien de tous, mais pas n’importe comment. La prise de conscience collective fait que cette résistance se transforme en miracle, comme se conclut si bien cette bande dessinée sur ce terme. De très beaux discours sont échangés par nos personnages. De superbes messages y sont glissés, ce qui me donnent d’ailleurs envie de redécouvrir le roman dont est inspiré cette bande dessiné « La Ferme des animaux de George Orwell »

Une bande dessinée qui vaut le détour !

note 4,5 étoiles

Il est beaucoup plus aisé que vous ne l’imaginez de vaincre la haine par l’amour, le mensonge par la vérité, et la violence… par l’acceptation d’un peu de souffrance. Rendez l’injustice visible. Faites cessez la peur. Ce sont les seuls moyens qui vous sortiront de votre prison. Tous les autres… vous condamneront à jamais. La vraie question n’est pas de savoir si vous pouvez les vaincre… mais si vous le voulez.

Bande dessinée, Littérature anglaise (Angleterre), Littérature française (France), Livres

La Gazette du Château, tome 2 de Xavier Dorison et Félix Delep

couv63845741

Éditeur : Casterman
Pages : 24 pages
Parution : 23 Janvier 2019
Tome : 2/??
Format: Album
Genre: Fantastique, Drame

Lien Amazon
Lien Amazon BD

L’histoire:

Les hommes sont partis. Dans le château, il ne reste plus que les animaux : poules, chèvres, ânes et moutons s’épuisent à la tâche pour le prestige du Président Silvio et sa cruelle milice de chiens. La dictature et la terreur règnent… A moins que certains animaux ne décident d’entrer en résistance.

Dans ce 2e numéro de la Gazette du Château, Azelar – un rat aussi saltimbanque qu’itinérant – enseigne à Miss B et César un nouveau type de révolte (la désobéissance) alors que les lecteurs découvrent le sombre contrat liant Silvio aux humains.

Mon avis:

Dans cette seconde partie de l’histoire, la révolte se met d’autant plus en place, ainsi que la terreur qui l’accompagne. On a finit le précèdent tome sur une scène bien triste, mais le combat n’est pas terminé pour autant. Un nouveau protagoniste vient donner de l’espoir, et il en faut bien dans cette ambiance où règne la dictature

Avec cette nouvelle histoire, on prend pleinement conscience du quotidien des personnages. La révolte éveille sur les dérives du régime en place. Le désir de vérité et de liberté se fait plus présent. On finit par s’attacher aux personnages, qui ont soif d’espérance et de renouveau.

Le format de cette bande dessinée, nous permet de nous plonger encore plus dans l’ambiance du récit. Les illustrations sont très soignées. Et j’apprécie surtout les petits bonus que nous offre ce format journal. Surtout avec une histoire de dictature, où tous ses encarts enrichissent le mouvement. 

note 3,5 étoiles

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

Le renard et le petit Tanuki, tome 1 de Mi Tagawa

61ni9hh7jhl

Éditeur : Ki-oon
Pages : 156 pages
Parution : 5 Novembre 2020
Tome : 01/??
Format: Poche
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Il était une fois Senzo, un renard surpuissant craint de tous les animaux, qui semait la terreur sur son passage… à tel point que les dieux, pris d’une vive colère, le plongèrent dans un profond sommeil… 300 ans plus tard, à notre époque, ils décident de l’en sortir… à une condition ! Privé de sa force destructrice, le voilà chargé d’une mission spéciale : élever le petit tanuki Manpachi pour faire de lui un digne serviteur de la déesse du Soleil.
Manpachi a été rejeté par sa famille car il possède des pouvoirs immenses, qu’il a encore du mal à contrôler. Allergique à toute autorité, Senzo refuse de s’embarrasser d’un disciple, aussi mignon soit-il… Sauf qu’au moindre signe de rébellion, il est parcouru d’une douleur insoutenable ! Le voilà bien obligé d’accepter le marché…

 

Mon avis:

Avec le premier tome de cette nouvelle saga, on fait la connaissance de Senzo, un renard métamorphe aux grands pouvoirs. Mais il se trouve que celui-ci n’a pas suivi les règles des Dieux, et qu’il a été puni pour ses actions. Depuis 300 ans, le renard est plongé dans un sommeil profond, jusqu’à ce que la Déesse du soleil lui confie une mission. Il doit venir en aide à un petit tanuki qui découvre seulement ses pouvoirs et a besoin de les maitriser. Bien sûr, cette mission ne lui plait pas du tout, mais il se dit qu’il pourra enfin sortir et peut-être faire ce qu’il veut. Sauf que la Déesse a tout prévu, Senzo n’a plus ses pouvoirs et s’il se conduit mal, il est puni directement. Une nouvelle aventure commence pour ses deux métamorphes qui vont devoir s’amadouer l’un l’autre !

Dès les premières pages, je suis totalement tombée sous le charme de ce manga. L’univers est très doux, attendrissant et tellement comique. Même si un côté sombre entoure Senzo et son passé, dont on ne connait pas encore grand chose, on finit par s’attacher à cette tête de mule grincheuse ! Et que dire du petit tanuki, alias Manpachi. On ne peut que craquer et d’ailleurs le graphisme ne peut que nous y influencer. L’histoire joue beaucoup avec les émotions: l’abandon, le doute, le rejet, l’échec… et d’autres plus joyeuses: l’amitié, la confiance, le succès. Elle invite aussi à la réflexion, comme par exemple, comment se reconstruire. On se retrouve dans un univers de conte, onirique, fantastique et rempli de bienveillance. J’ai aussi aimé les petits plus que nous apportent l’auteure avec les encarts de présentation de chaque animaux que l’on croise. C’est très intéressant, et ça nous permet d’être encore plus proche d’eux ! 

Un super commencement, à la fois avec l’histoire et le graphisme, qui me donnent envie de découvrir la suite.

 

 

 

Bande dessinée, Littérature anglaise (Angleterre), Littérature française (France), Livres

La Gazette du Château, tome 1 de Xavier Dorison et Félix Delep

couv57661569Éditeur : Casterman
Pages : 24 pages
Parution : 25 avril 2018
Tome : 1/??
Format: Album
Genre: Fantastique

Lien Amazon
Lien Amazon BD

L’histoire:

Les hommes sont partis. Dans le château, il ne reste plus que les animaux : poules, chèvres, ânes et moutons s’épuisent à la tâche pour le prestige du Président Silvio et sa cruelle milice de chiens. La dictature et la terreur règnent… A moins que certains animaux ne décident d’entrer en résistance.

Ce 1er des 3 numéros de la Gazette du Château – organe de propagande du président Silvio – relate la répression sanguinaire menée par la meute de n°1 contre la révolte violente des animaux.

Mon avis:

Xavier Dorison et Félix Delep revisitent sous le format d’une bande-dessinée la ferme des Animaux de George Orwell. Composé de trois numéros pour cette première partie de l’histoire, La Gazette du Château se présente comme un journal avec un édito, des articles importants, des notes, l’horoscope, la météo et même des petites annonces. 

Dès les premières pages, l’ambiance est donnée. Dans cette ferme-château, qui a été abandonnée par les hommes, c’est un taureau qui, a l’aide d’une meute de chiens, a installé une dictature. C’est ainsi qu’on entre dans le vif du sujet avec l’exécution sauvage d’une poule qui avait voulu cacher un œuf. Puis d’autres scènes s’enchainent dans une ambiance assez noire, voulu par ce régime autoritaire. Les animaux se font ainsi exploiter, n’ont aucune liberté, tandis que le président Silvio et son entourage vivent posément.  

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le rythme est soutenu et poignant. Une poignée d’animaux tente de faire tomber le régime, mais la répression est sanglante. Les illustrations accompagnent parfaitement la narration avec dynamisme. 

Vu le sujet et comment il est traité, cette bande dessinée n’est clairement pas adaptée à un jeune public.

note 3,5 étoiles

Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

L’atelier des sorciers, tome 7 de Kamome Shirahama

L'atelier des sorciers, tome 7 de Kamome Shirahama

Éditeur : Pika
Pages : 176 pages
Parution : 25 Novembre 2020
Tome : 07/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

À l’Académie, les apprenties sorcières ont passé avec brio leur épreuve de rattrapage pour le deuxième examen. Mais dans la foulée, Coco se fait convoquer, en pleine nuit, par Berdalute, l’un des trois grands sages. À sa grande surprise, il lui propose de rester à l’Académie pour devenir sa disciple et la mettre à l’abri de la confrérie du Capuchon et de Kieffrey. Coco, perplexe, se demande pourquoi elle devrait renoncer à son maître. Avant de prendre sa décision, elle décide de partir à la recherche de la vérité et se dirige vers la Tour-bibliothèque…

 

Mon avis:

Septième tome est toujours aussi fan de cette saga. De retour à l’Académie, nos apprenties sorcières reprennent leurs souffles, pendant que leur professeur se remet doucement de ses blessures. Coco, toujours aussi déterminée, va faire de nombreuses découvertes sur Maitre Kieffrey et ce mystérieux lien qui existe avec la confrérie du Capuchon.

Cette fois-ci, ce n’est pas une aventure riche en action qui nous attend, mais plutôt riche en révélations, notamment sur Kieffrey, son enfance, son lien avec son ami Olugio et son combat contre la Confrérie du Capuchon. Le personnage de Coco ne reste pas pour autant inactive dans cette intrigue, et en grande curieuse, elle s’attire à nouveau des ennuis. C’est d’ailleurs très touchant de voir Kieffrey, encore blessé la sauver, et la décision qu’elle finit par prendre ensuite. Un tome où les sentiments sont importants, mais aussi et surtout l’espoir. Du côté du graphisme, ils arrivent toujours autant à me charmer et à m’emmener loin dans ce monde magique. C’est toujours un grand plaisir d’avancer dans cette histoire, qui sait garder son intensité comme au début. Tellement hâte d’en découvrir plus, et de retrouver Agathe, Trice et Tétia qui ne sont pas très présentes dans ce volume.

 

 

Littérature française (France), Livres

Grimoire féérique de Valérie Motté et Cathy Delanssay

71liyumcbjl

Éditeur : Pygmalion
Pages : 164 pages
Parution : 28 octobre 2020
Tome : 01/01
Format: Relié
Genre: Fantasy, Développement personnel
Lien Amazon

 

L’histoire:

Comme les sorcières, les fées ne sont pas uniquement des légendes. Etres exceptionnels, elles évoluent essentiellement dans la nature, puisqu’elles en sont les gardiennes. En cette époque de transformation, il devient urgent d’écouter, les autres mais surtout nous-même. Avoir une âme de fée est un défi quotidien, mais également un cadeau merveilleux. Comment bien s’incarner ? Ecouter son cœur ? Appréhender la vie ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage vous permettra de répondre.
Un livre essentiel qui fait écho à notre besoin de retour à la nature et au mystique ; avec de nombreux exercices pratiques pour aider chacun à se (re)découvrir.

Histoire et traditions féeriques – Comment reconnaître une fée – Se reconnecter à la terre – S’émerveiller – Index féerique – Astrologie féerique – A la découverte de votre personnalité féerique ou elfique… Et bien d’autres choses encore…

 

Mon avis:

Voici un sublime grimoire qui a pour mission de nous faire réfléchir en nous émerveillant, dans une ambiance féérique et mystique. Celui-ci se divise en 3 parties. La première partie est consacrée à l’histoire, l’origine des fées, et ces textes où elles apparaissent. Une partie qui est certes assez courte, mais qui est riche en références pour les curieux qui veulent aller plus loin (comme moi !) La seconde partie est beaucoup plus féministe et ressourçant. En tant que messagère des fées, l’auteure nous apprend à écouter, observer, se remettre en question… en se livrant elle-même, le tout avec cette note de merveilleux et de fantastique. Et la troisième partie est une astrologie féérique avec 12 fées et 12 elfes. Selon notre date de naissance, on peut établir notre portrait féerique.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec cet ouvrage, que j’ai apprécié parcourir encore et encore, et revenir sur des points déjà lus. Il y a comme un sentiment de bien-être, d’évasion et de bienveillance qui en ressort. C’est la première fois que je lis un livre de ce genre, et j’ai grandement apprécié. L’auteure sait nous mettre à l’aise et on se sent en confiance. On ne peut bien entendu pas être d’accord ou sensible avec tout, mais ça reste très intéressant à parcourir.

Du côté de la conception du livre, c’est juste magnifique. On en attendait pas moins d’un grimoire ! Une couverture mauve avec des insertions argentées, une tranche toute d’argent vêtue et des illustrations enchanteresses. C’est d’autant plus un plaisir de feuilleter ce livre tout en nuance pastel, avec des dessins remplis de douceur et d’apaisement. Un petit bonbon parfait en cette période !

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

La boîte à musique, tome 4 : La mystérieuse disparition de Carbone et Gijé

La boîte à musique, tome 4 : La mystérieuse disparition de Carbone et Gijé

Éditeur : Dupuis
Pages : 56 pages
Parution : 30 Octobre 2020
Tome : 04/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Grâce à la visite surprise de Siloé et de ses frères dans l’Hexomonde, Nola a appris beaucoup de choses sur Pandorient et sa maman.
Mais les questions sans réponse se multiplient avec la découverte d’une drôle de clé, que Nola a déjà vue dans le livre d’Annah.
Que peut-elle bien ouvrir ? Pour le savoir, Nola retourne aussitôt à Pandorient.
Mais rapidement, une disparition inquiétante mène Nola, Igor et Andréa dans une enquête, qui risque peut-être de bouleverser la vie de Pandorient…

 

Mon avis:

Avec ce 4ème opus, on retrouve Nola et le monde fantastique de Pandorient. Et quel plaisir de retrouver cet univers créé par Carbone et Gijé qui savent si bien nous émerveiller. Après avoir retrouvé dans les affaires de sa mère un objet inconnu, Nola compte bien découvrir le mystère qui se cache derrière. C’est parti pour un voyage à Pandorient, pour en découvrir les mystères avec notre héroïne.

Dès les premières pages, on est touché par l’histoire de Nola et de l’épreuve par laquelle elle passe. Se reconstruire après la perte de sa mère n’est pas facile, et c’est pareil pour son papa. Au fil des albums, on voit son personnage grandir et murir. Et on se sent encore plus proche d’elle. Et autant dire que cette nouvelle intrigue et enquête est très intéressante, et véhiculent de nombreux messages de tolérance, d’amour et de bienveillance. Notre fidèle héroïne devient une jeune fille forte et courageuse, qui n’a pas peur de soutenir les idées auxquelles elle croit. Et elle nous le démontre bien dans cet opus. Le monde de Pandorient n’est pas très juste avec ses occupants, et elle compte bien se démener contre ça. Du côté du graphisme, je suis toujours charmée par le travail de l’illustrateur en accord parfait avec le texte.

Après une si belle histoire, il va être difficile d’attendre la suite. Sniff!!! En tout cas, c’est sur, je serais toujours au rendez-vous !

Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Charlock, tome 2 : Le trafic de croquettes de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

71mough1lrl

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Pages : 80 pages
Parution : 30 Septembre 2020
Tome : 02/??
Format: Album
Genre: Jeunesse, Policier
Lien Amazon

L’histoire:

Sur les toits de New York, Charlock est en grande discussion avec son ami Claude, un pigeon qui louche. Soudain, il aperçoit un combat entre des chats errants et des chiens. Ces derniers accusant les autres d’empoisonner leurs croquettes, le chat détective s’empare de l’affaire, bien décidé à démêler le vrai du faux.

Mon avis:

Une nouvelle aventure commence pour notre ami Charlock que l’on retrouve en 1917 à New York. Alors qu’il discute avec Claude, le pigeon qui louche, un évènement vient troubler leur quiétude. Une bagarre est sur le point d’arriver entre le gang des chats, les Chappuccini et du gang des chiens, les Pet shop Dogs. Mais foi de Charlock, celui-ci va tout faire pour empêcher cette querelle de s’envenimer…

Quel plaisir de plonger dans le second tome, qui dès les premières pages, nous fait rigoler et nous emmène avec le même rythme que le premier. Entre jeux de mots, une enquête rocambolesque, et quelques sublimes illustrations, ce roman nous apporte une nouvelle fois la joie de vivre. Et qu’est-ce que c’est agréable, en ces temps troublés. Après Paris, le duo Benjamin Lacombe et Sébastien Perez, nous invite donc à découvrir les rues de New York au début du siècle dernier. On suit avec grand entrain l’aventure des nouveaux amis de Charlock, et ce trafic de croquettes empoissées. On rencontre Ed le loubard et Joe le cocker, qui ont besoin des talents d’enquêteur de Charlock, pour découvrir qui sème la panique dans les rues de la ville et rend malade les chiens.

Une enquête qui nous transporte dès les premiers mots jusqu’à la fin. Et ils savent nous tenir en haleine, et nous surprendre. Une intrigue une nouvelle fois très bien menée, et avec une nouvelle conclusion qui nous invite à réfléchir.

Chapristi, vivement la suite !!

note 4,5 étoiles