Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance paranormale

Les Highlanders, tome 7 : La vengeance de McKeltar de Karen Marie Moning

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Crépuscule

Pages : 378 pages
Parution : 18 Août 2012
Tome : 07/08
Format: Poche
Genre: Romance fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Aux Etats-Unis, Jessi St James récupère pour son professeur un colis contenant un miroir dans lequel a été emprisonné un druide en Ecosse au XIXe siècle. Le lendemain quand un inconnu l’attaque, elle entend s’échapper du miroir des phrases en gaélique.

 

Mon avis:

Voici l’avant dernier tome de la saga « Les Highlanders » de Karen Marie Moning. On y fait la connaissance de Jessica Saint James, une étudiante en archéologie. En plus de suivre ses cours, elle occupe un poste d’assistante auprès d’un professeur, et se voit confier la mission de réceptionner un objet pour lui. Cet objet n’est pas comme les autres et Jessie le sent de suite. Mais comment est-ce possible ? Elle pense d’abord qu’à force de s’user au travail, elle fait un drôle de rêve. Mais pourtant c’est bien vrai, ce miroir lui parle. Il s’agit en fait de Cian McKeltar, un druide né au IXéme siècle, piégé dans cet objet magique suite à une traîtrise. Et ce dernier va l’entrainer dans une sacrée aventure…

Suite à sa rencontre avec Cian McKeltar, la vie de Jessie va être menacée et seul Cian peut la protéger. Même s’il a qu’en tête l’idée de se venger, Jessie est aussi la seule personne qui peut l’aider dans son combat qu’il mijote depuis plusieurs siècles. Puisque oui, cela fait plus d’un millénaire qu’il est retenu captif, et autant dire qu’il a eu bien le temps de penser à son plan, sauf que Jessica Saint-James n’en faisait pas partie, et ça complique bien les choses pour ce Highlander qui commence à s’attacher à elle. Je dirais avoir eu un peu de mal avec la lecture de ce roman, et je me suis attachée seulement aux personnages principaux que dans les derniers chapitres. Leur histoire va beaucoup trop vite, et je n’y ai pas cru. C’est vraiment la fin de l’histoire qui m’a convaincue, et les rebondissements qui s’enchainent, comme c’est si bien le faire l’auteure.

 

 

Edit: Il n’y aura pas de chronique du tome 8, puisque en fait il n’existe pas vraiment ! Le toma 8 recueille une nouvelle d’une centaine de page, des propos de l’auteure qui explique le lien de cette saga et sa nouvelle Les chroniques de MacKayla Lane, et des extraits supprimés du roman Une passion hors du temps, une version abrégée du Pacte de McKeltar, ainsi que le début du roman Fièvre noire. On ne peut pas dire que c’est vraiment un tome 8, mais plutôt un tome bonus ou hors-série !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s