Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le secret de l’Ivoire, Les Aventures de Jak et Bil au Gabon de Jacques Ortet

Le Secret de l'Ivoire de Jacques Ortet

Éditeur : Bookelis
Pages : 72 pages
Parution : 25 Septembre 2020
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Historique
Lien Amazon

 

Synopsis:

Jak, photographe international, toujours accompagné de son ami Bil, est invité au Gabon pour photographier la faune et la flore afin d’illustrer un magasine traitant de la nature et de la diversité du pays. Dès leur arrivée, Bil disparait. Jak se met activement à sa recherche et réalise que, malgré lui, il interfère avec une organisation internationale qui exécute un plan des plus macabres… Une aventure épique dans la forêt équatoriale, la brousse et la savane.
L’humour a aussi sa place ainsi qu’une introduction à la culture gabonaise, celle d’un pays extraordinaire.

 

Mon avis:

Comme le titre nous l’indique, cette bande dessinée nous emmène à la découverte du Gabon. Jack est un photographe international et en compagnie de Bil, un superbe casoar (une race de grand oiseau), ils sont invités à photographier la faune et la flore pour illustrer un magazine. Mais malheureusement les choses ne se passent pas comme prévu et Bil disparaît. Et Jack n’est pas au bout de ses surprises dans cette aventure… 

Dès les premières pages, on sent le travail de l’auteur pour nous inviter à découvrir le Gabon. Mais malheureusement l’intrigue ne lui fait pas grand honneur. Il y a pourtant de la matière pour construire quelque chose de crédible, mais ce n’est pas le cas. Un problème arrive et il est aussitôt résolu. Les évènements s’enchainent ainsi très rapidement. On y croit pas et c’est vraiment dommage. Le sujet principal était pourtant très intéressant, la lutte contre le braconnage. Mais il mérite d’être beaucoup plus détaillé dans l’intrigue. Du côté des illustrations, elles sont très sympathiques et hautes en couleur. 

Mon avis est donc mitigé pour cette lecture. Un thème et un lieu très intéressant, mais un scénario qui n’a pas su les mettre en valeur. Dommage.

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

La boîte à musique, tome 4 : La mystérieuse disparition de Carbone et Gijé

La boîte à musique, tome 4 : La mystérieuse disparition de Carbone et Gijé

Éditeur : Dupuis
Pages : 56 pages
Parution : 30 Octobre 2020
Tome : 04/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Grâce à la visite surprise de Siloé et de ses frères dans l’Hexomonde, Nola a appris beaucoup de choses sur Pandorient et sa maman.
Mais les questions sans réponse se multiplient avec la découverte d’une drôle de clé, que Nola a déjà vue dans le livre d’Annah.
Que peut-elle bien ouvrir ? Pour le savoir, Nola retourne aussitôt à Pandorient.
Mais rapidement, une disparition inquiétante mène Nola, Igor et Andréa dans une enquête, qui risque peut-être de bouleverser la vie de Pandorient…

 

Mon avis:

Avec ce 4ème opus, on retrouve Nola et le monde fantastique de Pandorient. Et quel plaisir de retrouver cet univers créé par Carbone et Gijé qui savent si bien nous émerveiller. Après avoir retrouvé dans les affaires de sa mère un objet inconnu, Nola compte bien découvrir le mystère qui se cache derrière. C’est parti pour un voyage à Pandorient, pour en découvrir les mystères avec notre héroïne.

Dès les premières pages, on est touché par l’histoire de Nola et de l’épreuve par laquelle elle passe. Se reconstruire après la perte de sa mère n’est pas facile, et c’est pareil pour son papa. Au fil des albums, on voit son personnage grandir et murir. Et on se sent encore plus proche d’elle. Et autant dire que cette nouvelle intrigue et enquête est très intéressante, et véhiculent de nombreux messages de tolérance, d’amour et de bienveillance. Notre fidèle héroïne devient une jeune fille forte et courageuse, qui n’a pas peur de soutenir les idées auxquelles elle croit. Et elle nous le démontre bien dans cet opus. Le monde de Pandorient n’est pas très juste avec ses occupants, et elle compte bien se démener contre ça. Du côté du graphisme, je suis toujours charmée par le travail de l’illustrateur en accord parfait avec le texte.

Après une si belle histoire, il va être difficile d’attendre la suite. Sniff!!! En tout cas, c’est sur, je serais toujours au rendez-vous !

Discutons ensemble, RDV du Blog

Un MOOC sur la bande dessinée, les romans graphiques et les mangas dès le 30 novembre 2020

MOOC Culturel - Fondation Orange

Au mois de mars dernier, je vous ai écrit un article sur la #CultureChezNous avec 3 MOOC sur la littérature auxquels j’ai participé. Sachez qu’aujourd’hui la Fondation Orange, en partenariat avec la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, en ouvre un nouveau pour notre plus grand bonheur !

Envie d’en savoir plus sur l’histoire de la bande dessinée, ses maisons d’éditions, ou ses grands auteurs phares… On y découvrira aussi tous les secrets de sa conception et ses codes.

 

Voici la bande d’annonce de la formation

 

Et le programme 

Introduction

1 – L’image et le récit

Les racines de la BD sont anciennes et multiples. Mais au XIXe siècle, certains dessinateurs posent les fondations du genre. Ils inspireront des générations entières d’auteurs. Les connaissez-vous ?

2 – La BD, reine des journaux

C’est l’époque des “p’tits mickeys”, des héros inoubliables et des récits à suivre, dévorés dans des illustrés que l’on guette avec impatience dans la boîte à lettre ou chez le marchand de journaux…

3 – La BD sort des cases

La BD se diversifie furieusement et noue des liens avec le cinéma, la vidéo, le spectacle vivant… Le roman graphique s’impose comme une nouvelle forme de littérature. Mais les formes plus classiques connaissent toujours un immense succès !

Conclusion

 

 

Pour vous inscrire, rendez-vous ici. Les cours commencent à partir du 30 Novembre

 

Alors tenté !?

En tout cas, je m’y suis inscrite !

MOOC culturel - Fondation Orange

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 16 : Notre-Dame de Mars de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

910vx0w5dul

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 27 Mai 2020
Tome : 16/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

.

L’histoire:

1874, menacés par les aigles de Bismarck qui envahissent Mars, Hans, Séraphin, Sophie, Loïc et la princesse trouvent refuge dans le Château des étoiles. Ils y trouvent le roi Ludwig totalement dépourvu de raison et la source d’énergie tant recherchée qui est détruite lors d un combat les affrontant à Van Gudden. Nos héros décident alors de retourner sur Terre pour demander l’aide de Napoléon III. Séraphin y découvre qu’en échange du savoir-faire de son père, la France ne rentre pas en conflit avec la Prusse pour la conquête de Mars. Bismarck est désormais libre d’y exploiter les réserves d’éthérite et d’asservir les Martiaux. Tandis que son père lui demande de ne pas s’immiscer dans les enjeux géopolitiques en cours, les tensions s’intensifient, Séraphin comprend qu’il doit assumer seul ses décisions et son engagement.

.

Mon avis:

L’histoire de nos aventuriers continuent sur Terre, tout en oubliant pas leurs engagements. Et c’est un sacré coup de théâtre qu’attend Séraphin. Il retrouve enfin un personnage important pour lui, mais malheureusement il ne réagit pas comme il aurait voulu. Coute que coute, Séraphin n’en oublie pas ses promesses, et il est près à tout.

Alex Alice nous offre avec ce volume une histoire pleine de suspense et riche en rebondissements. Les illustrations sont toujours au rendez-vous avec notamment une course poursuite dans les rues de Paris, ou l’on distingue des monuments emblématiques comme la cathédrale Notre-Dame. Emouvante, la fin de cette partie nous promet encore de riches aventures et nous tient en haleine. 

La bande dessinée se poursuit de numéro en numéro, tout en arrivant à nous émerveiller. 

note 4,5 étoiles

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Un petit livre oublié sur un banc de Jim et Mig

Un petit livre oublié sur un banc, intégrale de Jim et Mig

Éditeur : Bamboo
Pages : 102 pages
Parution : 27 Mars 2017
Tome : 01/01
Format: Roman graphique
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Certains livres peuvent changer une vie…

Camélia est assise sur un banc public. À côté d’elle, un livre est posé, comme abandonné. Elle l’ouvre et y découvre une dédicace invitant à le prendre, le lire et le déposer en retour sur un banc pour un prochain lecteur. Amusée, Camélia l’emporte. En le feuilletant chez elle, elle s’aperçoit que certaines lettres sont entourées et forment un message, une invitation à communiquer. Touchée et piquée de curiosité dans son quotidien banal et ennuyeux, elle aussi entoure des lettres, qui forment des mots, presque un vœu et repose l’objet sur un banc dans l’attente d’une réponse… S’engage dès lors une correspondance «à livre ouvert» avec un mystérieux inconnu…

 

Mon avis:

Ce roman graphique nous fait entrer directement dans le sujet, avec un petit livre oublié sur un banc. Camélia, qui se balade à ce moment dans un parc, le trouve et le prend. Elle est intriguée car le livre n’a pas d’auteur, et en plus certains mots sont entourés. Comment ce livre s’est-il retrouvé là, et que se cache-t-il derrière ce jeu de code qui y est glissé ? C’est bien ce que compte découvrir Camélia.

Ce livre met donc en scène la technique du bookcrossing. Pour ceux qui ne connaissent pas ce principe, voici la définition wikipedia: « Le bookcrossing, autrement appelé BC ou BX, est un phénomène mondial dont le principe est de faire circuler des livres en les « libérant » dans la nature pour qu’ils puissent être retrouvés et lus par d’autres personnes, qui les relâcheront à leur tour. » Notre jeune héroïne, en grande passionnée de lecture, est tout de suite intriguée par ce livre. Même si l’intrigue de celui-ci n’est pas vraiment à son goût, c’est plutôt l’histoire de ce livre qui l’intéresse. Comment est-il arrivé là, et que cache ses messages codés, mais surtout qui les a inscrit ? Alors que sa vie sentimentale et professionnelle, est fait de routines, ce livre ou plutôt cette enquête, arrivent au bon moment pour donner à son existence un peu de piquant. Elle se rend compte par la même occasion de l’ennui qui s’est installé durement dans sa vie. J’ai grandement aimé découvrir en même temps que Camélia, ce jeu de piste qui nous est offert. Et autant dire que les messages sont très bien écrits et poétiques. Même si certaines scènes sont certes un peu caricaturales, c’est tout de même un plaisir de tourner les pages, et découvrir le fin mot de cette enquête. Et autant dire que je ne m’attendais pas à un ça, et c’est un grand plaisir d’être surpris par l’auteur. L’histoire est ainsi prenante et attachante, et j’ai adoré me balader dans les rues de Lille et redécouvrir des lieux que je connais, mais mis en valeur par les superbes illustrations de Mig.

Autre point que j’ai aussi apprécié, c’est que l’auteur partage avec nous l’idée de ce livre. Elle vient tout simplement d’une discussion qu’il a eu avec un ami amoureux de lecture, qui libère ses livres une fois lu, pour qu’ils trouvent de nouveaux lecteurs prêts à les accueillir. On a aussi en fin d’ouvrage tout le travail graphique effectué par Mig. J’aime beaucoup quand les auteurs et illustrateurs nous livrent leur travail préparatoire, on se sent ainsi encore plus proche de l’histoire qui nous est contée.

note 4 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

La boîte à musique, tome 3 : A la recherche des origines de Carbone et Gijé

couv73163792

Éditeur : Dupuis
Pages : 56 pages
Parution : 4 Octobre 2019
Tome : 03/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Fantastique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Cyprien, le fils d’Anton, a découvert le passage entre Pandorient et le monde de Nola ! Curieux, il l’emprunte, mais est heureusement rattrapé par Igor et Andrea. Ils se retrouvent avec Nola avant de repartir rapidement dans leur monde. Malheureusement, d’autres Pandorientaux ont suivi Cyprien et l’obligent à révéler ce qu’il sait… Cette fois-ci, Nola voit débarquer trois individus qui s’enfuient immédiatement, non sans lui avoir demandé s’ils étaient bien en Pandoccident… C’en est trop pour Nola qui réclame des explications ! Elle découvre alors que l’histoire de leurs deux mondes ? Pandorient et Pandoccident ? est plus compliqué et terrible que ce qu’elle supposait.

 

Mon avis:

Ce troisième tome nous promet bien des révélations et des mystères, comme on les aime. Et cette fois, c’est Cyprien qui suit Nola jusqu’à l’hexomonde, en compagnie de deux nouveaux héros: Andrea et Igor, que l’on va apprendre à connaitre.

Avec cette nouvelle intrigue, Nola se sent encore plus proche de sa maman disparue, et comprend encore mieux cette mission secrète qu’elle a assurée pendant si longtemps. C’est toujours avec plaisir qu’on se plonge dans ce monde caché dans une boîte à musique. Un scénario original qui a toujours des découverte à nous révéler. Les illustrations sont toujours aussi splendides, et répondent au dynamisme et à la magie de l’histoire. Une saga très intéressante, et qui promet encore une superbe aventure.

Bande dessinée, Littérature italienne (Italie), Livres

Les sœurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

Les sœurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

Éditeur : Dupuis
Pages : 72 pages
Parution : 12 Juin 2020
Tome : 1/??
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

L’histoire:

Plonger dans l’histoire comme dans un rêve… Dans un turquoise lumineux et mélancolique apparaissent pour la première fois les trois soeurs Grémillet, guidées par des méduses qui flottent, jusqu’au grand arbre et son palais de verre. À l’intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d’un lit. Sarah, l’aînée, ne s’explique pas ce rêve étrange. Obsédée par ce mystère, elle parviendra à l’élucider avec l’aide de ses deux soeurs.

 

Mon avis:

Avec le premier tome dans cette nouvelle saga, on fait la connaissance de la famille Grémillet, qui est composée de 4 membres. La maman de cette famille se prénomme Magda, et a 3 filles. Sarah, l’aînée qui porte ce titre comme un fardeau; Cassiopée, la cadette toujours dans son petit monde; et Lucille, la benjamine timide et amoureuse des chats. Alors que Sarah fait un rêve des plus bizarre et répétitif, elle a comme l’intuition qu’il y a un lien avec le passé de sa mère. Après tout, les filles ne connaissent pas l’enfance qu’à vécue leur maman, et elles comptent bien enquêter. Quel est donc ce passé mystérieux que cache leur maman ?

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de la fine équipe, et j’ai aussi bien rigolé. Les trois sœurs ont des caractères bien différents, et ce n’est pas toujours facile pour elles de s’entendre. Alors faire une enquête à trois, et un cadeau commun pour leur maman, la mission s’annonce compliquée ! L’intrigue qu’on nous dévoile est très touchante, on fait très vite un avec les personnages. Chacune ont une personnalité émouvante et forte. Elles sont vraiment adorables, et on ne peut qu’y succomber. Dans une famille, il y a souvent des secrets, et ce n’est pas toujours facile de passer aux révélations. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles sont unies, et qu’on a aussi envie de les prendre toutes dans nos bras ! Du côté du graphisme, il est tout en douceur comme l’histoire. Les traits sont fins et lumineux, avec une petite touche de poésie et de fantastique. Un régal !

En bref, une bande dessinée très réussie au cœur d’une famille attendrissante. Une première entrée en matière qui me donne envie de découvrir la suite des aventures de ses trois jeunes sœurs.

note 5 étoiles

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 15 : De l’éther à la Terre de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

couv43465808

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 18 Mars 2020
Tome : 15/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1874, menacés par les aigles de Bismarck qui envahissent Mars, Hans, Séraphin, Sophie, Loïc et la princesse trouvent refuge dans le Château des étoiles. Ils y trouvent le roi Ludwig totalement dépourvu de raison et la source d’énergie tant recherchée qui est détruite lors d un combat les affrontant à Van Gudden. Nos héros décident alors de retourner sur Terre pour demander l’aide de Napoléon III. Séraphin y découvre qu’en échange du savoir-faire de son père, la France ne rentre pas en conflit avec la Prusse pour la conquête de Mars. Bismarck est désormais libre d’y exploiter les réserves d’éthérite et d’asservir les Martiaux. Tandis que son père lui demande de ne pas s’immiscer dans les enjeux géopolitiques en cours, les tensions s’intensifient, Séraphin comprend qu’il doit assumer seul ses décisions et son engagement.

 

Mon avis:

Avec ce nouveau numéro, c’est le retour sur Terre pour Séraphin, Sophie, Hans, Loic et le Capitaine Schneidig, en compagnie de la Princesse Martienne. Ils sont à la quête d’allié pour aider son peuple. Et c’est vers Napoléon III qu’ils vont se diriger. Mais après un an d’absence sur Terre, ils doivent d’abord découvrir ce qui s’est passé sur leur planète pendant ce temps.

Pour ce quinzième numéro, l’histoire s’annonce toujours aussi passionnante. Ils ont une mission importante à réaliser au côté de la princesse martienne. Et beaucoup de surprises les attendent, et pas toujours de bonnes nouvelles, comme pour Loïc. La conquête de l’espace a aussi bien évoluée depuis leur dernier passage sur Terre. Les Français et les Anglais ont aussi développé leur appareil pour coloniser Vénus, et d’autres y pensent aussi.

Alex Alice sait nous tenir en haleine à chaque page, et nous enchanter avec ses magnifiques planches. Ici on a le droit à la capitale française, et la mode de l’époque du XIXème siècle. Un régal pour les yeux comme toujours. Je suis bien contente d’avoir poursuivit ma lecture de cette saga.

 

Du côté de la série dérivée Les Chimères de Vénus, on continue à suivre les péripéties d’Hélène Martin et d’Aurélien. On visite aussi le fameux Excelsior. Je dirais que je suis un peu moins emballée par cette histoire, mais ce n’est que le début !

 

note 4 étoiles