Classique, Littérature américaine, Livres

Les contes macabres, tome 1 de Edgar Allan Poe et Benjamin Lacombe

couv9141755

Éditeur : Soleil
Pages : 218 pages
Parution : 6 Mars 2014
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Classique

Lien Amazon

 

L’histoire:

L’influence d’Edgar Allan Poe dans le monde a été et demeure considérable : la critique contemporaine le situe parmi les plus remarquables écrivains de la littérature américaine du XIXe siècle, et ses nouvelles ont revêtu, au fil des ans, grand nombre de titres et d’aspects. Le premier volume des Contes macabres s’articulait autour de la vision de la femme et de la mort, tandis que ce second volume s’intéresse à celle de l’homme et du fantastique. Forte, pleutre, habitée par la mélancolie ou basculant dans la folie, la figure masculine selon Poe est complexe et, par là même, terriblement envoûtante. Benjamin Lacombe a sélectionné de nouveaux contes, parmi lesquels Manuscrit trouvé dans une bouteille ou Petite discussion avec une momie, et propose un nouveau voyage graphique, à la frontière du réel, dans les tréfonds de l’âme humaine.

 

Mon avis:

Les contes macabres, est un recueil de contes écrit par Edgar Allan Poe, et ici traduit par Charles Baudelaire. Ils se comptent au nombre de huit; on retrouve Bérénice, le chat noir, l’île de la fée, le cœur révélateur, la chute de la maison Usher, le portrait ovale, Morella, Ligeia. Chaque conte est accompagné d’illustrations de Benjamin Lacombe, avec une alternance de pages blanches et noires (une histoire avec des pages blanches, une autre avec des pages noires). A la fin du livre, on retrouve des biographies d’Edgar Allan Poe, de Charles Baudelaire et de Benjamin Lacombe.

Les histoires contées sont à la fois poétiques, fantastiques et mélancoliques, certaines nous font même frémir. La lecture n’est pas toujours aisée au vu du style. Les personnages illustrés par Benjamin Lacombe se lient merveilleusement bien avec l’univers d’Edgar Allan Poe, avec une petite note à la Tim Burton. La mise en page est dans l’esprit des livres d’antan: larges marges, lettrines, pages de garde illustrée… Un très beau livre objet que je suis heureuse d’avoir dans ma collection.

3 étoiles

Bande dessinée, Livres

Les carnets de Cerise et Valentin de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

couv4742390

Éditeur : Soleil
Pages : 60 pages
Parution : 21 Novembre 2018
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Premier album spin-off des Carnets de Cerise, Les Carnets de Cerise et Valentin propose une histoire à deux niveaux de lecture autour de la peur de l’inconnu.

Valentin – tout comme Cerise, sa maman et le papa de Valentin – s’apprête à partir pour un long voyage autour du monde. Mais il n’a que sept ans et ce voyage lui fait un peu peur.
Pour tenter d’apaiser cette angoisse, Cerise et lui ont imaginé une histoire d’extraterrestres : dans la nuit du 18 août, Toloh-Tim a atterri dans le jardin. Il veut fuir une mission spéciale qu’il devait accomplir. Mais laquelle ? C’est ce que les agents spéciaux Cerise et Valentin devront découvrir.

 

Mon avis:

Je suis contente d’avoir pu retrouver Cerise, avec cet hors série de la collection. Ses aventures m’ont marqué, et j’en garde de très bon souvenir.

Comme le titre l’annonce, Valentin, son petit frère, entre en scène. Pour cette nouvelle aventure, c’est tout un travail autour des peurs qui va nous être présenté. Un long voyage attend ce petit garçon, et il est angoissé. En effet, la mère de Cerise et son papa projette de faire un tour du monde. Ce petit garçon de 7 ans, a peur que son quotidien et ses habitudes en soient totalement bouleversés. Bien sûr notre super aventurière, Cerise entre en action pour aider son petit frère. Une super histoire est ainsi construite autour de l’espace et des aliens. La mission de Cerise est d’aider Valentin, au travers de cette nouvelle enquête, et de le rassurer.

Comme d’habitude nous sommes happé par cette nouvelle histoire. Les illustrations sont toujours aussi magnifiques. J’ai apprécié qu’il ait plus de petits carnets et dessins d’enfants, puisque là c’est Valentin, 7 ans, que l’on aide. On passe aussi de bons moments à rigoler, et on ne voit pas le temps passer. Au travers de cette histoire d’extraterrestre, on voit le pouvoir de l’imaginaire, sur les peurs. Réfugié dans ce petit monde, c’est beaucoup plus simple pour Valentin de se livrer, et de comprendre ce qui l’entoure.   Même si l’ambiance était un peu différente des autres, ce n’est pas la suite de la saga, mais bien un hors série, j’ai apprécié ma lecture. Les parallèles qui sont fait entre monde réel et fictifs sont très intéressants et touchants. Encore une mission de plus de réussie pour notre super Cerise !

4 étoiles

Bande dessinée, Livres

Les carnets de Cerise, tome 5 : Des premières neiges aux perséides de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

couv49466193

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 80 pages
Parution : 29 Novembre 2017
Tome : 05/05
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour resurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose…

 

Mon avis:

Avec ce dernier tome, on conclut les aventures de notre petite Cerise, à laquelle je m’étais attachée. J’étais à la fois contente de ce dernier tome, mais aussi triste de quitter Cerise, sa famille et ses amis. Après avoir mené des enquêtes à la découverte des secrets des autres, maintenant c’est à son tour de se livrer. Et c’est avec beaucoup d’émotions, qu’on découvre un passé qui la pèse: la mort de son papa. Elle se confie sur ses relations avec sa mère et ses amies, mais aussi sur ses peurs et ses doutes.

On tourne les pages avec plaisir, pour découvrir l’histoire de notre héroïne. Je suis trop triste de quitter ces personnages, et cette histoire qui m’a accroché dès le départ. Ce tome, comme annoncé précédemment, est plus dans l’émotion. Notre petite Cerise est mise à nue, on la découvre beaucoup plus jeune, et comment elle est devenue notre enquêtrice préférée. On avance de révélations en révélations, grâce aux remémorations de nombreux souvenirs. Les dessins sont toujours aussi superbes, tout comme les mots qui sonnent parfaitement et nous touchent.

J’ai vraiment adoré cette saga, et je la conseille à tous ceux qui n’y ont pas encore succombé ! Cette petite fille à l’imagination débordante n’attend plus que vous.

4,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Les carnets de Cerise, tome 4 : La déesse sans visage de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

couv69403311

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 88 pages
Parution : 27 Janvier 2016
Tome : 04/05
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Cerise est une jeune fille qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux… L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ? Mais surtout, qui tire vraiment les ficelles de ce nouveau mystère ? Si Cerise ne résolvait pas l’énigme à temps, les conséquences pourraient être terribles…
Mon avis:
Encore un sublime moment passée avec Cerise dans ce lieu chargé de mystère. Vous l’aurez compris, je suis sous le charge de ce quatrième tome.
L’école est finit et c’est maintenant l’heure des vacances. Pour son anniversaire Cerise reçoit une belle surprise, elle qui aime les enquêtes, va pouvoir en résoudre une avec sa maman dans un mystérieux château des mystères. Ces amies sont aussi de la partie, seconde surprise de sa maman. L’intrigue est prenante, et riche en rencontre et découverte.
Au fil des pages, on découvre une jeune fille qui a de plus en plus de mal à se livrer, et une maman désemparée. Des thèmes forts sont développés dans l’ouvrage: tel que la solitude, la déception, la trahison et la perte d’une personne proche.
Les graphismes sont toujours superbement réalisés, avec un petit bonus à la fin. Nous aussi on peut résoudre une enquête (que je me suis d’ailleurs empressée de réaliser !)
Bref encore un bon moment de lecture avec les aventures de Cerise. J’ai hâte de découvrir le prochain ouvrage.
4,5 étoiles
Bande dessinée, Livres

END, tome 1 : Elisabeth de Barbara Canepa et Anna Merli

couv74990494

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 60 pages
Parution : 13 Novembre 2013
Tome : 01/??
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Imaginez…
Si le monde autour de vous jamais ne se mouvait.
Si le murmure du vent et le chuchotement de la pluie se répétaient inexorablement dans leur devenir monotone…
Si le silence, souverain, régnait jusqu’à ce que l’invisible ne soit vôtre…
Tel est mon univers.
Un monde où la berceuse du temps a cessé d’entonner sa complainte.
Un monde anémié, privé de toutes couleurs, où les esprits et les âmes perdues trouvent enfin la paix dans leurs mausolées solennels et sans âge…
J’ai 13 ans.
Elisabeth est mon nom.
Mes cheveux sont blancs comme la vie.
Si le cœur vous en dit, vous pourrez me rencontrer.
Mais pour cela, il vous faudra mourir….

 

Mon avis:

Ce qui m’a charmé dans cette bande dessinée c’est les illustrations qui sont justes sublimes.

Concernant l’histoire autant dire qu’elle est déroutante. La couverture est déjà très sombre et elle annonce la couleur de l’histoire. Dès les premières pages, on rencontre Elisabeth qui assiste à un enterrement, à son enterrement. Elle ne comprend pas ce qu’il lui arrive, elle se retrouve dans un monde étrange et elle se demande si elle est vraiment morte. On fait aussi la connaissance de sa soeur Dorothéa et de son amie Nora qui se demande ce qui est arrivé à Elisabeth.

Finalement après la lecture de ce tome, je ne serais pas dire si il m’a plus, tellement qu’il m’a surpris. En tout cas, je suis pressé d’en connaitre la suite, afin de comprendre, moi aussi, ce qui est arrivé à Elisabeth. Cette petite fille est en tout cas vraiment attachante.

Pendant la lecture du livre, je pensais au dessin animé Anastasia. Certains personnages m’y faisait penser en tout cas.

4 étoiles

Bande dessinée, Livres

Les carnets de Cerise, tome 3 : Le dernier des cinq trésors de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 88 pages
Parution : 13 Novembre 2014
Tome : 03/05
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes… En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

 

Mon avis:

Je n’ai pas pu résister et j’ai ouvert directement après ma lecture du deuxième tome, le troisième qui m’attendait sagement dans ma PAL. Eh bien, ce tome est une grande réussite. Notre petite Cerise est au collège maintenant. ça change de la primaire, il y a plusieurs classes, plusieurs professeurs et elle ne se retrouve plus forcément avec ses copines. (Justement nous sommes bien dans le thème aujourd’hui pour cette critique avec la rentrée des classes!) Vous allez me dire, quel mystère Cerise va résoudre dans ce livre, hé bien tout va commencer avec un atelier reliure, où elle fait la connaissance de Sandra et tombera sur un objet mystérieux (j’en dis pas plus pour garder le mystère!) Cet atelier est d’ailleurs très intéressant pour nous aussi lecteur. En effet Cerise tient un journal intime et nous décrit ainsi tout ce qu’elle a appris. (cf. la capture que je vous ai faite) On y retrouve aussi des recettes de cuisine, puisque oui ce tome se déroule pendant un moment festif: Noel.

Ce tome est aussi riche en émotions qu’elles soient joyeuses ou tristes. Au fil de cette nouvelle enquête, des moments seront un peu plus dur, pour Sandra notamment, qui en découvre plus sur ces objets mystérieux que les filles trouvent au fur et à mesure et qui sont chargés d’histoire et de souvenirs.

Enfin je dirais qu’à la fin du livre, au moment du jour de Noel, nous aussi nous sommes gâtés par de belles planches de dessins. Puisqu’il est vrai, qu’au fil de cette superbe saga, les illustrations ont toujours été soignées et bien réalisées.

« Ne dit-on pas que l’adulte créatif est l’enfant qui a survécu? »

IMG_20150901_142842360

4,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Les carnets de Cerise, tome 2 : Le livre d’Hector de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 80 pages
Parution : 6 Novembre 2013
Tome : 02/05
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent… Prenez Elisabeth… toutes les semaines, depuis vingt ans, cette vieille dame emprunte le même livre à la bibliothèque. Pourquoi ? Que contient-il de si important pour elle ? Quel secret cache-t-il qu’elle n’aurait toujours pas découvert ? Une nouvelle énigme pour Cerise, prête à tout pour la résoudre, quitte à détruire ce qu’elle a de plus cher.

 

Mon avis:

Quel grand plaisir d’ouvrir ce livre et de retomber avec Cerise dans ses aventures. Et je n’ai pas été déçu, au contraire. Ce second tome est vraiment dans la même lignée que le premier, toujours aussi soigné et passionnant.

Ici on trouve une jeune fille qui grandit et qui doit affronter les conséquences de ses actes (des aventures du précédent tome notamment). Toujours aussi passionnée et entêtée à mener l’enquête, on l’a suit dans une nouvelle investigation. Cette fois ci elle mène donc l’enquête autour  d‘une mystérieuse vielle dame qui se rend à la bibliothèque un jour bien précis dans la semaine et empreinte toujours le même livre. Obnubilée par son enquête, notre petite enquêtrice en oubliera des fondements important tel que la fidélité, l’amitié, la sincérité, l’amour, la famille…

Les graphismes sont toujours aussi soignés et riche en couleur. C’est agréable de voir ces parties de journal intime, d’illustration et de bande dessinée.

J’ai donc encore une fois passée un bon moment avec cette lecture, et invite donc toutes les personnes qui ne l’a connaisse pas à y s’intéresser. En attendant je vais pouvoir attaquer le troisième  qui m’attend déjà dans ma PAL. Hâte de découvrir une nouvelle enquête !

4,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Elinor Jones, tome 3 : Le bal d’été de Algésiras et Aurore

Éditeur : Soleil
Collection : Blackberry

Pages : 48 pages
Parution : 3 Octobre 2012
Tome : 03/03
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

Les caprices de Bianca ont privé l’atelier d’une couturière de trop, et c’est avec une équipe réduite que la maison des Tiffany doit maintenant affronter le bal d’été. Pour finir à temps les robes de toutes les clientes, chacun devra mettre les bouchées doubles. Impossible de ménager Elinor dont la santé avait pourtant été mise à mal par le dernier bal.
Le soudain départ de Hope ne fait qu’aggraver une situation déjà tendue. Mais quel secret cette dernière dissimule-t-elle à ses enfants ? Et quel est donc ce mystère qui la lie à la Chine ? Le dénouement approche, qui ne ménagera personne.
Un huis-clos ciselé, d’un machiavélisme soyeux.

 

Mon avis:

Eh bien je dirais que ce dernier tome me laisse sur ma faim. Je suis vraiment déçu du dénouement de l’histoire, je ne m’attendais vraiment pas à ça. Je trouve que d’ailleurs l’histoire a été un peu bâclée.

D’ailleurs pourquoi avoir choisi d’intégrer des saisons dans le titre, si c’est pour faire que trois livres et non quatre. Bref, assez déçu de la tournure de l’histoire.

Point positif tout de même, les illustrations sont toujours aussi bien réussit et soignés.

2,5 étoiles