Bande dessinée, Littérature belge (Belgique), Livres

Lord Jeffrey, tome 1 : Le train de 16h54 de Hemberg et Hamo

couv73992051

Éditeur : Kennes
Pages : 64 pages
Parution : 30 Octobre 2019
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Historique, Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Edimbourg, 1958. Cela fait maintenant quatre mois que David Archer, parti en voyage à Londres, a disparu. Pour Scotland Yard, tout porte à croire que l’homme a abandonné son épouse et son fils pour une femme plus jeune. En revanche, Jeffrey, 13 ans, est persuadé qu’il est arrivé quelque chose à son père. Il décide de mener sa propre enquête avec pour seul allié son chien Sherlock.

 

Mon avis:

Nous voilà plongé en 1958, en Ecosse, en pleine guerre froide. On fait la connaissance d’un jeune garçon Jeffrey. Voilà maintenant quelques mois que son père a disparu, et il apprend qu’on aurait classé l’affaire en « sans suite », et qu’en plus on suspecte son père de mener une double vie avec une autre femme. Jeffrey ni croit pas une seule seconde, et compte bien découvrir le fin mot de l’histoire.

Très vite on se laisse porter par cette aventure. Jeffrey est très touchant, ainsi que son chien Sherlock, qui porte bien son nom. Ce petit homme a toujours en tête, les derniers mots de son papa, et il se doute bien qu’il y a quelque chose derrière cette histoire. Notre aventurier décide alors d’enquêter sur cette disparition. L’intrigue est très bien amenée, et c’est avec plaisir qu’on tourne les pages. Le contexte historique dans lequel nous nous trouvons, ajoute une ambiance tendue, et intéressante pour cette enquête. C’est un plus pour cette histoire qui sait nous tenir en haleine. A la fin de ce premier tome, tout se bouscule, et j’ai hâte de découvrir la suite. Cette première partie aura réussi à me convaincre de continuer à suivre cet enfant au grand courage et force.

Du côté des dessins, ils sont assez simples et colorés. Les visages de nos personnages sont affectueux. Mais c’est surtout l’intrigue qui m’a le plus touché que les dessins.

Merci aux éditions Kennes pour cette lecture.

3,5 étoiles

Bande dessinée, Littérature belge (Belgique), Littérature française (France), Livres

Ninn, tome 1 : La ligne noire de Johan Pilet et Jean-Michel Darlot

Ninn, tome 1 : La ligne noire de Johan Pilet et Jean-Michel Darlot

Éditeur : Kennes
Pages : 64 pages
Parution : 2 Septembre 2015
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Ninn a été découverte bébé dans le métro parisien par deux ouvriers. Aujourd’hui, elle a 11 ans et le métro est son univers. La jeune fille se pose mille questions sur ses origines et une sourde menace la traque sans répit.

 

Mon avis:

Ninn est une jeune fille qui connaît les moindres recoins du métro parisien. Et pour cause, elle y a été retrouvée par deux ouvriers, alors qu’elle n’était qu’un bébé. Ils se sont alors occupés d’elle comme de leur fille. Mais plus elle grandit, et plus elle se pose de plus en plus de questions sur ses origines… Un jour, lors d’une promenade, Ninn voit des papillons dans le métro et décide de les suivre. C’est là qu’elle se rend compte qu’un vieux monsieur les voit aussi. A partir de ce moment, bien d’autres aventures vont suivre…

L’histoire nous plonge dans un monde réel et le fantastique, où finalement ces deux univers se mêlent sans aucun problème. J’ai beaucoup appréciée cette héroïne charmante et pleine de vie. Une grande quête sur elle même l’attend. Il y a un petit quelque chose d’Alice au pays des merveilles dans cette très belle bande dessinée. Du côté des dessins, ils m’ont tout de suite impressionnés. Ils font vraiment corps avec l’histoire. Je suis curieuse de découvrir la suite.

 

4 étoiles

Album, Littérature belge (Belgique), Littérature française (France), Livres

Le chat qui avait peur des ombres de Xavier Collette et Rozenn Illiano

couv42313052

Éditeur : Mic Mac
Pages : 48 pages
Parution : 10 Juin 2010
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Lilith est une chatte très peureuse ! Un soir, elle décide malgré tout de sortir de la maison rassurante qu’elle habite avec sa maîtresse. Mais la nuit est encore plus effrayante que dans l’imagination de Lilith. Elle va s’enfuir à toute vitesse pour échapper aux étranges personnages qu’elle va croiser au fur et à mesure de l’histoire. Parviendra-t-elle à retrouver le chemin du retour, et sa maîtresse, si rassurante ?

 

Mon avis:

Voici un album qui a pour but d’affronter ses peurs. Mon neveu était un grand fan de ce livre, c’était son histoire du soir pendant un bon moment.

Lilith est une très belle petite chatte blanche qui est cajolée par sa maîtresse. Et comme tous les enfants, Lilith a peur du noir, ou plus précisément des ombres. Un jour, sa curiosité l’amène à affronter cette peur.

Comme la couverture qui m’a fait de l’œil dès que je l’ai vu, les illustrations à l’intérieur de l’ouvrage sont superbes, et toutes en douceur. L’intrigue mêle mystère et tendresse. Un très joli conte qui apprendra aux jeunes enfants, que ce dont ils ont peur c’est bien souvent ce qu’ils imaginent.

5 étoiles

Bande dessinée, Littérature allemande (Allemagne), Littérature belge (Belgique), Littérature coréenne (Corée du Sud), Livres

Sorcières, tome 1 : Bianca de Alexine, You et Elvire De Cock

Éditeur : Dupuis
Pages : 56 pages
Parution : 26 Mars 2010
Tome : 01/02
Format: Album
Genre: Fantastique

Lien Amazon

 

Synopsis:

Venise la Sérénissime est régie dans l’ombre par de riches familles… Et si le pouvoir de la plus puissante d’entre elles reposait sur les dons occultes de ses femmes ? L’une d’elle, Bianca, jeune fille à l’esprit libre, peut-elle dans le même temps affirmer son indépendance, protéger sa soeur Carmine et vivre au grand jour son amour pour Gabriele ?

 

Mon avis:

Cette BD est vraiment une belle découverte pour moi, je ne m’attendais pas en lisant le synopsis à aimer autant. Du coup je suis presque déçu de l’avoir laissée aussi longtemps dans ma PAL, mais contente d’avoir le tome 2 que je vais attaquer rapidement.

Passons à l’histoire. Dès les premières pages on fait la connaissance de Bianca et de sa sœur Carmine, ainsi que de la grand-mère qui les élève et qui protège énormément la petite dernière, au détriment de sa grande sœur. Et bien sûr il y a une raison, cette dernière est vouée à devenir une grande sorcière d’après la grand-mère et surtout d’après une prophétie. L’histoire est riche en rebondissement et sans temps mort. On n’a pas le temps de s’ennuyer et on dévore vraiment cette BD.
J’ai vraiment passée un bon moment dans les rues de Venise, à chercher à découvrir ce qui se trame derrière tous ces mystères.

Les dessins sont aussi très soignés et précis. De nombreux détails y sont présents, ce qui rend la lecture agréable et nous aide à imaginer les scènes.

En bref je vous recommande cette BD si vous voulez passer un bon moment riche en rebondissement.

3,5 étoiles