Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Harry Potter – Destination Poudlard de Collectif

Harry Potter - Destination Poudlard de Collectif

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 16 pages
Parution : 21 Janvier 2021
Tome : 01/01
Format: Coffret
Genre: Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Grâce à ce coffret exceptionnel, les fans de la saga vont pouvoir explorer la voie 9 3/4 et le Poudlard Express comme jamais auparavant, collectionner toutes sortes d’objets étonnants inspirés de l’univers des films Harry Potter (la lettre d’admission de Harry à Poudlard, la liste des fournitures, un ticket de train, un plan de l’école, des lorgnospectres…), de superbes accessoires de papeterie (stickers, cartes postales, un marque-page Saule cogneur, un bloc-notes en forme de Chocogrenouille…) et revivre des moments cultes tout en découvrant des secrets de tournage racontés par l’acteur Daniel Radcliffe et d’autres membres de l’équipe.

 

Mon avis:

Avec ce coffret rempli de goodies, Gallimard Jeunesse nous offre une belle surprise pour nous plonger dans le monde d’Harry Potter et des films. Une fois déplié, pleins de cadeaux nous attendent, comme une lettre d’admission à Poudlard, une liste de fournitures et un billet pour le Poudlard Express. Mais bien sûr cela ne s’arrête pas là. Un autre volet est là pour nous faire revivre la traversée à bord de ce train mythique. Entre secrets de tournage et nouveaux objets, on est gâté. Etiquettes pour bagages, autocollants, marque page, chocogrenouilles en post it… nombreux sont à retirer au fil de notre lecture. Je ne vous ferais pas une liste complète pour ne pas vous gâcher votre aventure. Mais si vous souhaitez avoir le contenu exact, vous pouvez toujours me contacter ! 

Globalement, j’avouerais ne pas avoir fait de grandes découvertes. Il se lit très vite, le texte étant inséré dans des bulles. Le coffret est plus visuel. Mais cela reste un objet sympathique, pour se rappeler de bons souvenirs que l’on a vu à l’écran et aussi dans les livres. Juste pour information, ne vous attendez pas à une grande qualité au niveau des goodies, le papier est très fin !

 

 

 

Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Harry Potter : Un monde de magie de British Library

91d6-k8n7l

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 256 pages
Parution : 4 Octobre 2018
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Pour célébrer le vingtième anniversaire de la publication de Harry Potter à l’école des sorciers, les conservateurs de la British Library et autres experts, historiens, critiques littéraires et J. K. Rowling elle-même, vous emmènent au cœur des mythes, traditions et trésors qui ont inspiré l’auteur. Découvrez livres de sorts, manuscrits enluminés, globes célestes, créatures fabuleuses, objets venus des musées du monde entier, et illustrations d’artistes… ainsi que des brouillons, manuscrits et croquis issus pour la première fois de la collection personnelle de J. K. Rowling. Un parcours complet, visuellement fascinant, riche en commentaires éclairants.

Un magnifique ouvrage de référence, où se rejoignent histoire et légendes, pour tout savoir sur le monde de la magie de Harry Potter.

 

Mon avis:

En 2017, J.K Rowling, Bloomsbury et la British Library se sont associés pour célébrer les 20 ans de la parution du premier tome des aventures du jeune sorcier. Une exposition est ainsi organisée et en révèle un grand nombre de ses secrets de conception. Ce livre en fait le compte rendu.

Entre documents historiques de toutes sortes, de toutes époques et de toutes civilisations, on découvre comment est né ce monde magique et de quoi s’est inspiré l’auteure pour le construire. En tant que fan d’Harry Potter que j’ai lu dès sa sortie, j’ai grandement aimé parcourir ce livre richement documenté. On apprend dans quelle condition est venue à J.K Rowling d’écrire Harry Potter, ses notes et manuscrits, ses inspirations, mais aussi toutes les ressources dans lesquelles elle a puisée pour écrire les cours de magie, les sortilèges, les potions, l’alchimie, la divination, la botanique, les animaux fantastiques et l’univers entier. Ce livre est clairement une petite pépite pour tous les fans qui souhaitent connaitre les dessous de ses écrits. Le petit bémol est qu’il y a quand même quelques ressources qui ne sont pas traduites, comme des extraits de manuscrits qu’on découvre en anglais, et dont on n’a pas de traduction. Mais vu le nombre d’informations que l’on a, il y a de quoi se mettre sous la dent ! 

Le livre est aussi très bien conçu et mis en page, et c’est d’ailleurs avec plaisir qu’on retrouve des illustrations de Jim Kay, mais pas que de lui. A ma grande surprise, je ne savais pas que J.K Rowling dessinait si bien.

En bref, une vrai petite mine d’or fascinante, qui m’a donné envie d’explorer plus certains sujets ! Un ouvrage que je conseille à tous les admirateurs !

 

note 4,5 étoiles

 

 

Album, Littérature belge (Belgique), Littérature française (France), Livres

Les plus belles légendes de France de Madeleine Mansiet et Quentin Gréban

51qpwih8mql

Éditeur : Hemma
Pages : 115 pages
Parution : 9 Octobre 2008
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Transmises de génération en génération, les légendes ont toujours fasciné petits et grands. Dans ce livre, 16 histoires issues des plus belles régions de France sont contées par Madeleine Mansiet et illustrées par les douces aquarelles de Quentin Gréban. Un voyage dans le temps merveilleux et envoûtant…

 

Mon avis:

Voici un très beau livre qui nous fait voyager en France métropolitaine, mais aussi d’Outre-Mer, à la découverte de légendes qui ont su laisser leurs empreintes. A travers les régions de France, en passant par la Corse, Tahiti et la Réunion, on découvre plusieurs histoires plus ou moins anciennes, avec des fois une note de fantastique, et des romances qui n’ont pas toujours connu des happy-end.

J’ai particulièrement aimé celle de ma région sur l’âne perdu, Saint Martin et la fameuse pâtisserie « craquendoules », que je ne connais même pas. Je vais devoir goûter ça ! J’ai aussi aimé celle qui nous emmène en Réunion à la découverte du fameux pirate Olivier Levasseur et son trésor, ou encore la légende autour du premier cocotier à Tahiti, l’histoire de Carcassonne, ou encore de Marseille. Savez-vous qu’on a notre propre monstre du Loch Ness en France !? Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai fait de nombreuses découvertes. Mais ce que j’ai surtout apprécié, c’est les illustrations à l’aquarelle toutes en poésie et en finesse. Forcément par rapport à l’histoire, certaines sont plus touchantes que d’autres, mais j’ai grandement aimé cet univers créé. Vous pourrez trouver quelques photos sur mon compte Instagram !

 

note 3 étoiles

Album, Littérature française (France), Livres

La symphonie des songes de Vanessa Callico et Senyphine

couv18744345

Éditeur : Le héron d’argent
Pages : 101 pages
Parution : 18 Mars 2016
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse, Conte
Lien Amazon

 

L’histoire:

Imaginez que la musique classique vous soit contée par les plus grands méchants de son Histoire…

Tout droit issus de l’imaginaire de célèbres compositeurs, le séduisant don Giovanni, le capitaine maudit du Vaisseau Fantôme, le Diable de la tentation de Faust, une ballerine fantomatique et jusqu’à la Mort elle-même décident de raconter leurs aventures à Luna, une jeune fille solitaire dont ils hantent les nuits.

Poèmes symphoniques mystérieux, airs d’opéra passionnés, concertos brillants : les œuvres les plus émouvantes et les plus dramatiques se mettent au service des aventures de ces anti-héros, sublimées par le génie de compositeurs d’exception : Wolfgang Amadeus Mozart, Richard Wagner, Franz Liszt, Charles Gounod, mais également Modeste Moussorgski et Arrigo Boito. Aux côtés de ces figures maléfiques hautes en couleur, découvrez la richesse sonore de leurs morceaux favoris ainsi que l’incroyable vie des compositeurs qui les ont créés. Guidé par leurs voix singulières, analysez et écoutez en mélomane éclairé des partitions intemporelles.

Cet album est destiné à tous les amoureux de l’Art Musical: lecteurs de tous âges et niveaux apprécieront de suivre en musique les aventures artistiques de ces ténébreux personnages, tandis que musiciens et amateurs éclairés souhaitant parfaire leurs connaissances de culture musicale pourront découvrir ce répertoire d’exception dans le plaisir de l’écoute.

la-symphonie-des-songes-livre-opera-bandeau-500x268

 

Mon avis:

Avec cet album nous faisons la connaissance de Luna, une petite fille qui est mal dans sa peau, et qui est très timide. Si bien qu’elle n’a pas d’amis à l’école, et qu’elle ne parle à personne. Elle fait aussi beaucoup de cauchemars, ce qui inquiètent ses parents qui l’emmènent voir des spécialistes. Tout ça, chagrine beaucoup notre héroïne qui se sent encore plus mal, jusqu’à sa rencontre avec une vieille dame qui lui dit d’écouter de la musique…

Cet album est un vrai coup de cœur, au vu de son histoire, mais aussi de son originalité. Comme notre héroïne, nous aussi nous avons le droit d’écouter de la musique, et découvrir l’histoire de chaque morceau et des personnes qu’ils représentent. En effet, en plus du livre, un CD audio est inclus. Nous suivons ainsi le récit de ses monstres qui hantent les rêves de Luna. Et la plupart sont bien connus. Entre ainsi en scène le premier, Don Giovanni, un méchant qui a brisé le cœur de nombreuses jeunes filles. Le personnage dévoile son histoire à Luna, et nous avons ensuite le droit d’écouter un morceau de Mozart qui y fait référence. Celui-ci est en italien, mais on a le droit à une traduction française, pour bien tout comprendre. Chaque musique est introduite par une présentation du contexte. On rentre aussi plus dans la technique, avec les partitions qui nous sont expliquées. Heureusement qu’un lexique est là, pour les néophytes qui ne comprennent pas tous les termes, comme moi !

Ainsi les 5 méchants qui hantent les songes de Luna nous sont présentés de la même manière, par une histoire, et une pause musicale où un ou plusieurs morceaux illustrent leur histoire. Il y a donc Don Giovanni en compagnie de Wolfgang Amadeus Mozart; le Capitaine Fantôme du Hollandais Volant (histoire qui m’a fait sourire et qui m’a forcément fait penser à Pirates des Caraïbes, dont je suis fan!) en compagnie de Richard Wagner et Edvard Grieg; le Diable dont l’histoire fait référence au livre de Goethe « Le mythe de Faust », en compagnie d’Arrigo Boito et de Charles Gounod; la Mort (dont l’histoire m’a aussi fait penser à Pirates des Caraïbes, décidément!) en compagnie d’un chant géorgien et de Franz Liszt; et enfin une ballerine dont l’histoire est inspirée d’une légende russe, en compagnie de Modeste Moussorgki. Ce qui est touchant dans l’histoire, c’est que finalement nos monstres, ne sont pas si monstrueux que ça. Et chacune de leur histoire, va avoir un impact important sur notre héroïne, qui va se révélée. C’est donc avec beaucoup d’émotion et de poésie (et bien sûr de musique) que nous est raconté cette histoire. Mais il ne faut pas oublier les sublimes illustrations qui l’accompagnent. Et je suis totalement sous le charme. Je ne connaissais pas cette illustratrice, et je vais de suite m’y intéresser !

Bref, une superbe découverte qui a su me toucher. Je ne peux que vous la recommander.

5 étoiles

 

En bonus quelques illustrations !

01hqdefaultMefistofele-Boito-La-Symphonie-des-Songes-big-Editions-le-Heron-d-Argent11-ville-nocturne

Films

Coco

0056825

Studio : Disney – Pixar
Réalisateurs : Lee Unkrich, Adrian Molina
Audio : Anglais, Français
Durée : 105 minutes
Sortie : 6 avril 2018
Genre: Jeunesse, Fantastique
Lien Amazon

 

Synopsis:

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 

Rien n’est plus important que ceux que vous aimez…

 

Mon avis:

Voici encore un Disney Pixar qui m’a comblée. Il est vrai qu’après avoir lu l’histoire, j’étais sceptique. Un dessin animé qui parle de la mort, mouais… Curieuse, j’ai fini par aller le voir, et quelle heureuse surprise. Ce film est adorable, émouvant, rythmé et étonnamment coloré.

On suit les aventures de Miguel et de sa famille qui se préparent à fêter la traditionnelle fête mexicaine des morts, el Dia de los muertos. Ce petit garçon est passionné de musique, mais il ne comprend pas pourquoi sa famille l’a en horreur. Il compte bien élucider ce mystère.

Coco nous offre un voyage poétique dans un monde qui mêle les êtres vivants et morts. L’histoire m’a captivé, et comme Miguel on se demande pourquoi la musique a-t-elle était bannie dans sa famille. C’est un plaisir de le suivre, et de connaitre les membres de sa famille disparue. On y découvre l’importance qu’à la mémoire familiale. C’est un véritable ode à la vie qui ne pourra que vous touchez. Et que dire de la musique, si ce n’est qu’elle m’a donné envie de sortir ma guitare ! En tout cas, je vous recommande vivement  d’aller le découvrir, si ce n’est pas encore fait.

5 étoiles

Séries

La baronessa di Carini

la-locandina-di-la-baronessa-di-carini-218552

Synopsis:

Sicile, 1860. Laura est donnée en mariage au baron de Carini, Don Mariano La Grua, un homme violent et autoritaire. La vie de la jeune baronne semble destinée au malheur jusqu’à la rencontre avec Luca Corbara, un jeune noble qui arrive en Sicile, à la recherche de ses origines grâce à un médaillon sur lequel est inscrit un nom de provenance mytérieuse : Vernagallo.

Lien vers la bande d’annonce: https://www.youtube.com/watch?time_continue=29&v=XymKYTCoM6I

 

 

Mon avis:

La Baronne de Carini est un film en 2 parties de 1h40 diffusée en 2007 sur Rai Uno, une chaîne italienne. L’histoire se déroule en 1860, en Sicile. La comtesse Laura quitte le couvent pour épouser un homme froid et violent, le baron de Carini, Don Mariano La Grua. Sa vie n’est pas facile, elle ne sort très peu, son mari préférant la voir cloîtrer dans son domaine. Dès ses premiers pas, elle s’est sentie mal à l’aise dans cet environnement. L’arrivée de Luca Corbara, un cartographe venu dessiner le fief de La Grua, va l’aider à résoudre un certain nombre de mystères les concernant tous les deux.

J’ai aimé retrouver Vittoria Puccini, que l’on peut voir dans la série Elisa di Rivombrosa. J’ai fait aussi la connaissance de Luca Argentero, qui est un homme très charmant. Même si leur histoire d’amour commence très vite, on arrive tout de même à y croire. Les deux acteurs forment un beau couple et dégage une alchimie. En plus de cette romance, on peut voir les progrès de la science. La pratique de l’hypnose et la cartographie avec les étoiles nous sont dévoilés.

Le synopsis est basé sur une légende sicilienne qui raconte la vie tragique de Laura Lanza, une baronne assassinée au XVIe siècle. Le fantôme de cette jeune femme hanterait le château. La légende a tout de même était modifiée dans la série. Le meurtrier de Laura serait son père, qui l’aurait surprise avec son amant. Le château que l’on peut voir, est d’ailleurs le véritable, soit le château de Mussomeli.

Un bon moment de détente vous attend, avec cette romance entourée de mystère à résoudre.

mussomeli-author-unknown

 

4 étoiles - série

Littérature espagnole (Espagne), Livres, Young adult

J’ai laissé mon cœur dans les brumes d’Edimbourg de Carolina Lozano

couv19466838

Éditeur : Bayard Jeunesse
Pages : 308 pages
Parution : 30 Janvier 2014
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

Synopsis:

A 17 ans, il parait qu’on n’est pas normal si l’on passe ses soirées dans la bibliothèque de son lycée. Pourtant, je ne suis pas la seule à aimer étudier dans l’enceinte du prestigieux lycée d’Édimbourg, cette antique bâtisse peuplée d’ombres et de mystères. Car aujourd’hui, dans la salle de lecture, j’ai aperçu le plus beau garçon du monde plongé dans un vieux livre. Grand, la peau claire, il ressemblait à l’un de ces guerriers celtes que toute l’Europe redoutait au Moyen-âge. Or, en prêtant à ce garçon des origines aussi lointaines, je ne me suis pas trompée…

 

Mon avis:

Dans cet ouvrage on fait la connaissance de Liadan, une ado barcelonaise qui vient suivre sa scolarité en Ecosse. Après le décès de ces parents, elle souhaite découvrir les racines écossaises de sa mère. Lors de son année scolaire, elle tient après les cours, la bibliothèque du lycée. Elle y fait la rencontre de Alar, mais celui ci cache un secret. Il ne vient pas dans la même monde qu’elle, c’est un fantôme.

Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est les descriptions d’Edimbourg. J’ai encore plus envie de découvrir cette ville maintenant! Ce que j’ai moins aimé, c’est finalement la romance à laquelle je n’ai pas crue. Cela m’a gêné qu’ils puissent se toucher et que des fois il passe à travers les objets. La fin est surprenante aussi, elle arrive rapidement.

3 étoiles

Album, Littérature française (France), Livres

Les amants papillons de Benjamin Lacombe

Éditeur : Seuil
Collection: Jeunesse

Pages : 40 pages
Parution : 8 Janvier 2015
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Ce qui intéresse Naoko, c’est d’étudier la littérature ou les haïkus . Pour parvenir à ses fins, elle part à Kyoto, déguisée en garçon, et rencontre Kamo. Inspirée d’une légende populaire, cette histoire romantique est superbement soutenue par de grandes et belles illustrations.

 

Mon avis:

Etant amoureuse des beaux dessins de Benjamin Lacombe, j’ai continué ma découverte avec Les amants papillons. L’histoire raconté ici m’a fortement fait penser au dessin animé Mulan. Cette jeune fille qui remplace son père au combat et se déguise en homme. Ici Naoko ne se déguise pas pour aller combattre mais pour étudier la littérature, ce qui est proscrit pour les femmes. Elle rencontre ainsi Kamo avec qui elle lie une amitié et même plus.

Je n’irai pas plus loin pour ne pas vous dévoiler la fin, mais l’histoire est belle et poétique. Malheureusement ces albums se lisent beaucoup trop vite. Mais bon on peut quand même savourer les magnifiques dessins de Benjamin Lacombe!

5 étoiles