Littérature française, Livres, Romance, Romance historique

Pour l’amour d’une Sasunnach de Aurélie Depraz

Pour l’amour d’une Sasunnach de Aurélie Depraz

Éditeur : Autoédité
Pages : 200 pages
Parution : 4 Juin 2018
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Ecosse, 1374 Pour apaiser les tensions scotto-anglaises de la fin du XIVe s., le roi d’Angleterre Edouard III offre en mariage, avec l’appui du monarque écossais, les trois plus belles filles nobles de son royaume aux trois plus puissants seigneurs d’Ecosse. Ian MacAlistair, seigneur d’Argyll, a le mariage en horreur et ne porte guère les Anglais dans son cœur. Les Highlanders refusent l’idée même de cette alliance et Ian chérit sa liberté plus que tout au monde. Tiraillé entre raisons personnelles et géopolitiques, entre passé et avenir, sa tête et son cœur, Ian doit choisir : céder, et affronter les foudres de ses compatriotes, ou refuser, et déclencher l’ire du roi d’Angleterre. En accueillant la jeune Anglaise aux charmes indéniables sous son toit le temps de discuter de sa décision avec les chefs de clan voisins, Ian rencontre son destin. Une romance à l’écossaise, à la fois historique et teintée d’érotisme, ancrée dans le cadre et l’imaginaire idylliques de l’Ecosse médiévale.

 

Mon avis:

Petit plongeon en Ecosse au XIVème siècle, où les conflits avec l’Angleterre sont toujours d’actualité. On suit les périples d’une jeune anglaise, Alannah d’Harcourt promise à Ian MacAlistair par le roi d’Angleterre, en signe de paix entre les deux pays. C’est un voyage de plusieurs semaines qui contraint Alannah à quitter son cocon familial, pour rejoindre des contrées lointaines, qu’elle ne connait pas, tout comme son futur époux. Une cohabitation qui s’annonce forcément difficile, mais est-ce que ça va durer !?

Pour l’amour d’un Sasunnach est le premier roman publié par Aurélie Depraz, et pour tout vous dire je suis impressionnée. Comme pour le précédent que j’ai lu à l’époque des vikings, on ressent son implication à bien vouloir recréer un contexte historique réel. Même si j’ai un peu moins utilisé les notes, comme pour le roman qui concernait les vikings, connaissant mieux les Highlands, je trouve toujours super d’avoir des explications qui nous immergent dans l’époque. J’adore quand les auteurs nous dévoilent leurs recherches, soit via des notes, et des écrits en fin de roman. C’est super intéressant.

Concernant l’intrigue, je dirais que le roman se passe en deux temps. Avec une première partie concernant la rencontre avec Alannah qui découvre l’Ecosse, son peuple et son futur mari Ian. Puis un second temps qui redonne un coup de fouet à l’intrigue, pour notre plus grand plaisir, avec des moments d’actions et de révélations. Je vais me répéter, mais pour un premier roman, c’est vraiment très bien écrit, et on s’accroche très vite aux personnages principaux. J’ai tout de suite aimé Alannah, qui arrive pratiquement toute seule dans un pays inconnu, mais qui ne se laisse pas démonter pour autant, même si elle est sur ses gardes. Et à ses côtés, Ian qui la taquine. C’était d’autant plus appréciable d’en découvrir d’avantage sur ses origines en deuxième partie de roman. Un personnage très attachant tout comme Alannah. J’ai bien aimé ce couple.

Encore une fois, j’ai passé un très bon moment avec ce roman, et ça faisait d’ailleurs un petit moment que je n’avais pas lu une romance historique écossaise. J’ai d’autant plus apprécié. Et je tiens aussi à féliciter l’auteure, puisque pour une première fois, c’est vraiment très bien réussi. J’ai d’autant plus envie de lire la suite de ses ouvrages, pour voir l’évolution de sa plume. Mais tiens donc, j’en ai deux autres dans ma PAL 😉

note 4 étoiles

Littérature française, Livres, Romance, Romance historique

L’amour, la mer, le fer et le sang d’Aurélie Depraz

couv65312820

Éditeur : Autoédité
Pages : 254 pages
Parution : 30 Septembre 2018
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Côtes danoises, hiver 865
Sven aime la mer. Il aime les raids, il aime les femmes, il aime son peuple et l’aventure mais… depuis peu, il se prend à rêver de semailles et de moissons, de terres et de cultures et, pourquoi pas, d’une femme, d’un foyer, d’une famille.
Une grande expédition est prévue au printemps. Les rives anglo-saxonnes. Cela tombe bien ! Il paraît que leurs femmes sont belles et leurs terres fertiles. C’est décidé : il en sera. Une épouse, une ferme, un commerce florissant vers le Jutland, et à lui le bonheur d’une vie nouvelle !
Mais quand on n’est rien d’autre, aux yeux de la femme de ses rêves, qu’un païen, un barbare, un envahisseur aux mœurs cruelles… quand on est l’amant d’une femme jalouse et le sujet d’un roi cupide… l’entreprise s’annonce difficile !
L’histoire d’un amour improbable au temps des grandes invasions vikings.

 

Mon avis:

Voici le premier roman de l’auteure que je découvre, et qui nous emmène au Moyen Age, au temps des Vikings. On fait la connaissance de Sven, un ténébreux viking, grand guerrier, coureur de jupon et de prime abord assez froid et dur. Ce jeune homme aimerait du changement dans son quotidien, bercé par les raids et les pillages. Il a envie de se poser une bonne fois pour toute, ce qui fait bien rigoler son entourage, à cause de la fameuse réputation qu’il a. Mais il finit par persuader le grand conseil. Débute alors la colonisation de l’Est-Anglie, qui possède des terres fertiles. Il va y faire la rencontre d’une jeune anglo-saxonne de 18 ans, lors de l’attaque de son village. Aalissia est orpheline et l’aînée de la famille. C’est elle qui élève ses jeunes frères et cultive, comme elle peut, les terres de sa famille. La rencontre entre nos deux héros ne commence pas sur de très bonnes bases, mais l’avenir peut réserver des surprises…

J’ai non seulement aimé l’intrigue de ce roman mais aussi appris beaucoup. Grande fan des Highlands, j’ai moins de connaissance sur l’histoire des Vikings. C’est pourquoi j’ai apprécié toutes les notes présentes dans le livre sur ce peuple, et en apprendre davantage sur leur culture. Donc en plus d’une superbe romance (que je vais expliquer ensuite), l’auteure nous offre une super mine d’informations ! C’est très agréable ! J’ai maintenant quelques bases, que j’ai bien envie de développer ! J’ai toujours apprécié d’avoir, à la fin de certain romans historiques, un écrit qui explique le contexte historique, les personnages qui ont inspiré le roman, ce qu’ils sont devenus… Ici Aurélie nous offre plein de détails sur les termes usuels qui définissent leur culture et habitudes. D’ailleurs, pour les petits curieux qui souhaitent en savoir plus, il y a quelques articles d’Histoire sur son blog !

Revenons au roman, à nos personnages, et au contexte qui explique cette nouvelle invasion. Le grand conseil et les rois soutiennent l’idée de Sven, car les terres danoises ne sont pas très riches, et la population augmentent rapidement. Un autre massacre perpétré par ces célèbres guerriers, qui attisent la peur à chaque passage est organisé. Les femmes et les personnes trop vieilles pour tenir une arme sont les seuls épargnées. Mais comment faire pour continuer à vivre auprès de ces bêtes qui ont massacré les leurs… C’est bien le problème qu’éprouve Aalissia envers Sven qui l’a pourtant déjà beaucoup aidée. Jeune femme pieuse et indépendante, elle s’attache au fur et à mesure à Sven, mais elle ne peut oublier le contexte dans lequel il est arrivé. Mais il est différent des autres, comme de ces fameux berserker, toujours en soif de sang. Ils apprennent ainsi à se connaitre, et c’est d’ailleurs ce qu’il m’a plu, et ce qui fait croire en leur romance. On ne s’ennuie pas pour autant, le rythme est soutenu. Il y a de l’action, des découvertes, des moments de partage…. J’ai énormément apprécié Sven, la brute au cœur tendre, qui sait s’armer de patience et d’humour, et à ses côtés, une Aalissia, jeune et indépendante qui souhaite tout maîtriser. J’ai aimé aussi leur complicité naissante, et leur relation avec ses frères.

En bref, une très belle romance, riche en informations historiques que je ne peux que vous recommander.

Merci Aurélie pour ta confiance. Tu m’as offert un très beau voyage dans le temps, en compagnie d’un peuple que j’ai appris à connaitre, comme ton héroïne !

 

note 4 étoiles