Album, Livres

Histoires du soir pour filles rebelles, tome 1 : 100 destins de femmes extraordinaires de Elena Favilli et Francesca Cavallo

couv67844058

Éditeur : Les Arènes
Pages : 212 pages
Parution : 4 Octobre 2017
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

100 histoires de femmes extraordinaires à travers l’histoire et le monde : Rosa Parks, Marie Curie, Serena Williams, Malala Yousafzai, Anna Politivskaïa, les soeurs Brontë, Marie Curie, Florence Nightingale…
Ces femmes du monde entier, connues ou inconnues, jeunes et moins jeunes, ont toutes un parcours étonnant. Elles sont architectes, championnes de boxe, scientifiques, activistes, musiciennes… Leurs histoires inspireront les filles et les garçons, dès l’âge de 5 ans. Plus de 60 artistes, toutes des femmes, illustrent les portraits de ces héroïnes du quotidien.

Un livre à mettre entre toutes les mains !

 

Mon avis:

Voici un livre très intéressant qui a su me séduire dès les premières pages. Cet album nous propose de découvrir sur une double page, des portraits de femmes/filles de tout âges, de toutes époques, et de tous milieux. On nous présente en quelques lignes, leurs combats, leurs parcours, leurs réussites. Les portraits sont assez courts, mais éveillent tout de même notre curiosité pour en savoir plus. J’ai fait la découverte de nombreuses femmes que je ne connaissais pas, et j’ai aimé grâce à ce livre aller me renseigner sur qui elles étaient et ce qu’elles ont fait. J’ai passé ainsi un super moment à lire chaque présentation du destin de ces femmes, qui sont très bien écrites. Elles sont aussi accompagnées de sublimes illustrations de styles différents, qui nous donnent encore plus plaisir de tourner chaque page, à la rencontre d’une nouvelle personnalité.

81zgicvew7l

4,5 étoiles

Classique, Livres

Petite anthologie de la poésie amoureuse

couv931914

Éditeur : First
Pages : 160 pages
Parution : 19 juin 2008
Tome : 01/01
Format: Petit livre
Genre: Poésie

Lien Amazon

 

L’histoire:

Envie d’offrir ou de s’offrir une jolie promenade dans les plus beaux textes de la poésie amoureuse ?

Venez découvrir les chefs d’œuvre du genre, classés par thèmes : voluptueux, fervents, fous d’amour, romantiques, tourmentés, coquins, amusants ou inconsolables, l’amour dans tous ses états a inspiré, inspire et inspirera encore de nombreux talents. Lisez Louise Labé et Paul Eluard, Charles Baudelaire et Jacques Prévert, Gérard de Nerval ou Georges Brassens…

Les poèmes ne sont pas classés chronologiquement, mais se succèdent selon un choix qui privilégie la variété du ton, de l’inspiration et du style, afin que la promenade soit celle de toutes les bonnes surprises. En fin d’ouvrage, chaque poète est raconté dans une courte notice biographique, avant de laisser la part belle à une  » Boîte à outils  » expliquant brièvement les techniques d’écriture de la poésie classique.

 

Mon avis:

Comme pour la « Petite anthologie de la poésie française« , les poèmes nous sont proposés par thématiques: les voluptueux, les fervents, les fous d’amour, les romantiques, les tourmentés, les amusants, les coquins, les jaloux, les inconsolables et les affabulés. On retrouve ainsi des poètes du XVème siècle au XXème siècle.

J’ai mis plusieurs jours à le lire même s’il fait seulement 160 pages et qu’il y a 80 poèmes. J’ai aimé le lire thématique par thématique. Les choix fait par l’auteur pour ce recueil sont très judicieux. On s’envole à chaque texte dans un univers précis, et c’est agréable de découvrir comment chaque auteurs s’illustrent et s’expriment sur le thème. Même si j’avais bien aimé la petite anthologie de la poésie française, j’ai encore plus apprécié celui-ci, qui m’a fait de suite craquer de suite pour plusieurs ouvrages ! Un très bon moment passé avec ce recueil, que je compte bien garder à porter de main pour pouvoir le relire. Son mini format aide d’ailleurs.

4 étoiles

Livres

Son Espionne royale mène l’enquête de Rhys Bowen

couv10637047

Éditeur : Robert Laffont
Collection: La bête noire
Pages : 360 pages
Parution : 6 juin 2019
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Historique, Policier

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sa première mission royale : espionner le prince de Galles.
Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…

 

Mon avis:

Tout d’abord, merci à NetGalley et aux Éditions Robert Laffont pour leur confiance.

Avec le premier tome de cette nouvelle saga, nous faisons connaissance avec Georgiana alias Georgie. Jeune écossaise, elle est la 34ème héritière du trône britannique. Son statut lui vaut certes un certain respect, mais malheureusement, elle se retrouve sans le sous, et doit quitter son château. Elle se rend ainsi à Londres, où une nouvelle vie commence pour elle. A peine arrivée, la reine lui demande de devenir son espionne. Sa majesté veut connaitre tous les agissements du prince de Galles, qui est tombé sous le charme d’une femme qu’elle n’apprécie point. Mais voilà qu’à son retour, elle découvre un mystérieux cadavre dans sa baignoire…

J’ai passé un bon moment avec la lecture de ce roman. On découvre une héroïne assez candide, mais au grand courage. Elle a toujours été chaperonnée, et aujourd’hui Georgie doit apprendre à se débrouiller seule. Cette première enquête était intéressante, même si l’intrigue a eu dû mal à se mettre en place, et n’est pas très difficile à deviner. Les autres personnages sont tout aussi intéressants, j’ai particulièrement aimé la reine et ses échange avec Georgie, où un humour « so british » en ressort.
L’époque historique choisie, les années 30, nous rappelle forcément la série Downton Abbey. On se balade ainsi au palais de Buckingham Palace, dans les chics appartements de Belgrave Square et Harrod’s, et dans de beaux manoirs de la campagne anglaise.
L’écriture est plaisante et légère, bien qu’on est assez loin des pionniers dans ce genre qui se développe de plus en plus.

3 étoiles

 

Bande dessinée, Livres

Blacksad, intégrale de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido

couv26817885

Éditeur : Dargaud
Pages : 308 pages
Parution : 13 Novembre 2014
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Policier, 
Suspense
Lien Amazon

 

L’histoire:

Voici une nouvelle qui ravira les aficionados de Blacksad : les cinq enquêtes du célèbre chat détective enfin disponibles en intégrale, avec une couverture originale.

Série culte en seulement quelques albums, Blacksad se fait rare, et cette première intégrale est donc un double événement. Sous une couverture originale, ce très bel ouvrage propose en bonus 24 pages de crayonnés, de recherches et de dessins inédits.

Une intégrale plus qu’attendue : l’occasion de se plonger de nouveau dans les sombres enquêtes de John Blacksad.

 

Mon avis:

Blacksad est l’intégrale de 5 bande dessinées, qui se veulent anthropomorphiques. En effet, les personnages sont représentés avec une morphologie humaine, mais disposant d’une tête animale. Notre héros, John Blacksad, est un chat noir au museau blanc, mais surtout un super détective qui n’hésite pas pour arriver à ses fins, d’utiliser des moyens peu conventionnels.

J’ai tout de suite accroché à ce John Blacksad, ce détective sombre et solitaire, souvent en marge de la loi et de la société. Derrière son côté noir, Blacksad, est super attachant. Les personnages qui l’accompagnent le sont tout aussi comme Weekly, une fouine journaliste. Même si l’histoire peut paraître simpliste de prime abord, des sujets forts sont aussi abordés, comme le racisme, l’arme nucléaire, la drogue… Ce n’est certes pas gai, mais je peux vous assurer qu’on rigole bien, grâce aux touches d’humour qui y sont ajoutées.

Côté dessin, les décors, les ambiances et les personnages sont de pures merveilles. Les traits sont très réussit, et nous retransmettent les émotions des scènes en cours. Et j’ai d’ailleurs très fortement apprécié de voir à la fin les esquisses préparatoires, une très belle surprise.

4,5 étoiles

 

Album, Livres

Le Luthier de Venise de Claude Clément

51vozndlvtl._sx393_bo1204203200_

Éditeur : L’école des loisirs
Pages : 32 pages
Parution : 1 juillet 1991
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Conte, Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Au milieu de son jardin, le luthier avait un arbre sur les branches duquel venaient se poser des kyrielles d’oiseaux. Un hiver, l’arbre mourut… Du bois de cet arbre, le luthier fabriqua le plus parfait des violoncelles. Y aura-t-il un musicien capable de le faire chanter?

 

Mon avis:

Voici un conte très poétique qui met en lumière l’amour pour la musique. Au cœur de Venise en plein carnaval, on fait la connaissance d’un luthier qui donne vie à des instruments. Grâce à la nature qui lui fournit l’élément clé, le bois retrouve vie autrement. Déjà entre les mains de l’artisan qui lui donne vie, mais aussi entre les mains du musicien, qui lui permet de s’exprimer brillamment. De très belles valeurs y sont développées, comme le respect de la nature, l’humilité, l’écoute. De très belles illustrations accompagne l’histoire.

4 étoiles

Contemporain, Livres

La librairie des rêves suspendus de Emily Blaine

couv63294302

Éditeur : Harlequin
Pages : 324 pages
Parution : 5 Juin 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.

 

Mon avis:

Ce roman nous fait rencontrer, Sarah, une jeune libraire qui a actuellement dû mal à s’en sortir. Sa librairie, qui lui a été transmise par sa grand-mère, est sur le point de fermer à cause de difficulté financière. Jusqu’au jour où elle reçoit une proposition des plus surprenante. Contre une belle somme d’argent, elle accepte donc d’héberger Maxime Maréchal, un jeune acteur prometteur, mais qui a quelques soucis avec la justice. Parfait bad boy, sa dernière bagarre lui vaut de porter un bracelet électronique pendant 2 mois. Il doit aussi effectuer des travaux d’intérêt général. Présenté par un ami, Sarah voit en cette opportunité le moins de redonner un coup de jeune à sa librairie. Mais la cohabitation s’annonce difficile.

Quelque peu cliché, cette romance nous fait passer un bon moment de détente. C’est avant tout le titre du livre qui m’a rendu curieuse de découvrir l’histoire, et le nom de l’auteur. L’écriture est très fluide et agréable. Un roman qui se lit vite sans réel surprise.

Merci aux éditions Harlequin et à NetGalley pour ce partenariat.

3 étoiles

Contemporain, Livres

Les fleurs sauvages de Holly Ringland

couv27788880

Éditeur : Mazarine
Pages : 432 pages
Parution : 2 Mai 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Drame, Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Lorsqu’une tragédie change à jamais sa vie, la jeune Alice Hart, âgée de neuf ans, part vivre chez sa grand-mère qu’elle ne connaît pas. Quittant le bord de l’océan où elle a grandi, elle trouve refuge dans la ferme horticole de June, où celle-ci cultive des fleurs sauvages d’Australie.

Au fil du temps, Alice oublie les démons du passé et apprend à perpétuer la tradition familiale en utilisant le langage des fleurs pour remplacer les mots lorsqu’ils se font trop douloureux.

Mais l’histoire des Hart est hantée par de nombreux secrets que June cache à sa petite fille. Une sorte de fatalité semble accabler les femmes de leur famille, aussi June préfère-t-elle tenir Alice à l’abri de la vérité, quitte à la tenir à distance de l’amour.

Une fois adulte, révoltée par ce silence et trahie par celles qui lui sont le plus chères, Alice se rend compte qu’il y a des histoires que les fleurs seules ne peuvent raconter. Si elle veut être libre, elle doit partir et inventer l’histoire la plus importante de toutes : la sienne…

 

Mon avis:

Avec ce roman, nous faisons la connaissance d’Alice, 9 ans, qui est recueillie par sa grand-mère, June, qu’elle ne connaît pas encore. Ses parents viennent de décéder lors d’un accident. Thornfield est un superbe domaine rempli de fleurs, qui appartient depuis longtemps à la famille. Depuis la tragédie, Alice a perdu la parole. Même si un lien avec sa grand mère commence à se tisser, on sent très vite qu’elle cache de nombreux secrets.

Nous voilà embarqué dans une saga familiale au cœur de l’Australie. Les paysages somptueux nous font voyager, et nous tiennent en haleine. Au fil des pages, c’est presque un chemin olfactif qui nous attend, avec toutes ces sublimes fleurs qui ornent aussi chaque chapitre. Alice grandit, on suit son parcours, ses choix et ses découvertes. On apprend au fur et à mesure, l’histoire lourde de cette famille et leurs secrets. Les femmes y tiennent le rôle principal, et leur vie n’a pas été facile. C’est une belle leçon de vie qui nous est offerte aussi. Il faut savoir tourner la page correctement, pour commencer un nouveau chapitre.

Merci aux Éditions Mazarine/Fayard et à NetGalley pour cette découverte.

3,5 étoiles

Livres, Young adult

L’Arrache-mots de Judith Bouilloc

couv39760341

Éditeur : Hachette
Pages : 280 pages
Parution : 22 Mai 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !

Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

 

Mon avis:

Avec ce roman, nous faisons la connaissance d’Illiade, une jeune bibliothécaire. Cette jeune fille possède un don particulier, elle est une arrache-mots. Elle a ainsi le pouvoir de donner vie aux histoires qu’elle lit. Les mots se retrouvent par magie, décrochés de leur support, et dansent et s’animent autour d’elle.
Mais c’est avec une certaine angoisse qu’elle doit quitter sa bibliothèque, et sa ville pour rejoindre la capitale. En effet, là-bas, l’attend son mystérieux fiancé qu’il l’a demandé en mariage il y a peu. Elle doit devenir aussi la conteuse de la reine. C’est donc avec une soif d’aventure et de curiosité, qu’elle se laisse finalement embarquer.

En voyant la superbe couverture, et en lisant son résumé, j’ai tout de suite était charmée par l’histoire. Et je n’ai pas été déçu, autant dire que j’ai dévoré ce livre. L’univers imaginaire d’Esmérie est déjà très bien construit, en reprenant des codes du XIXème, mais en leur rajoutant une note de féerie. Notre héroïne est très attachante, tout comme sa grand-mère qui m’a bien fait rigoler. De nombreuses références littéraires sont présentes dans le livre, qui peuvent être au départ un peu déroutante, mais ça finit par devenir un plaisir d’en redécouvrir certaines. D’autant plus qu’elles sont bien intégrées. Et que dire de l’écriture de Judith Bouilloc, honnêtement j’en ai été charmée. Toute de fluidité et de poésie, elle doit être aussi une arrache-mot !

Je dirais pour conclure, que ce roman est une belle mise en valeur à la littérature et à la lecture.

Merci aux Éditions Hachette et à NetGalley pour cette découverte.

4,5 étoiles