Bande dessinée, Classique, Littérature anglaise (Angleterre), Littérature espagnole (Espagne), Livres

Un chant de Noël de Jose Luis Munuera

Éditeur : Dargaud
Pages : 80 pages
Parution : 10 Novembre 2022
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Londres, 1843.
Tous les habitants, les mieux lotis comme les plus démunis, s’apprêtent à fêter Noël.
Tous, à l’exception de Scrooge. Aux yeux de cette riche commerçante, insensible au malheur des autres comme à l’atmosphère de liesse qui baigne la cité, seuls le travail et l’argent ont de l’importance.
On la dit radine, égoïste et mesquine. Elle préfère considérer qu’elle a l’esprit pratique. Et tandis que les festivités illuminent la ville et le cœur de ses habitants, Scrooge rumine sa misanthropie…
Une nuit, des esprits viennent lui rendre visite. Ils l’emmènent avec eux, à la rencontre de la jeune fille qu’elle était, quelques années plus tôt, lorsque la cupidité n’avait pas encore rongé son cœur. Mais aussi à la découverte de celle qu’elle aurait pu devenir si elle avait choisi la voie de la bonté…

 

Mon avis:

Inspiré d’Un chant de Noel de Charles Dickens, cette bande dessinée est une belle surprise. On fait la connaissance du célèbre Scrooge qui n’aime pas Noel, et cette fois-ci notre héros de l’histoire est en fait une femme.

Pour elle, les fêtes de Noel, ce ne sont que des sornettes et une perte de temps. Elle accorde tout de même à son employé sa journée. De retour chez elle, Scrooge se fait prendre au piège par trois esprits, qui vont lui faire revivre son passé et son futur possible.

Très bien réalisé, le texte nous enchante tout comme les illustrations. La froideur de Scrooge ne nous empêche pas d’être attaché à elle. Surtout quand on parcourt son passé, et que l’on comprend pourquoi elle en est arrivé là. Même si des libertés sont prises, on retrouve l’esprit du conte original de Dickens. Ce personnage que l’on pense si haissable, ne l’est finalement pas tant que ça. Les apparences peuvent être trompeuses !

Une superbe adaptation que j’ai adoré découvrir et que je ne peux que vous conseiller.

Jeunesse, Littérature française (France), Livres

Loudmila et la montagne volante de Cécile Alix

Éditeur : Poulpe Fictions
Pages : 168 pages

Parution : 13 Octobre 2022
Tome : 01/01
Format : Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Une extraordinaire épopée dans le grand froid à travers des terres mystérieuses !

À la mort de la chamane Chilali, Loudmila doit partir pour la Montagne volante afin d’y déposer l’âme de sa vieille amie. Son voyage s’annonce périlleux, entre dunes de glace, terres magiques et créatures inquiétantes. Heureusement, la jeune fille n’est pas seule. Accompagnée du renne Ishka, parviendra-t-elle à affronter tous ces dangers et à libérer l’âme de Chilali ?

Un roman à l’ambiance envoûtante sur le voyage et l’amitié !

 

Mon avis:

Dans un camp d’hiver du Grand Nord, Loudmila partage un igloo avec sa « petite mère » Chilali, une vieille chamane de la tribu. Sentant ses derniers jours arrivés, elle lui fredonne un chant d’adieu. Son âme va devoir entamer un long voyage vers la Montagne volante pour pouvoir reposer en paix. Mais Williwaw le terrible, un esprit mauvais, va semer le trouble… Une longue aventure attend alors Loudmila vers ce lieu sacré, afin que l’âme de Chilali soit préservée.

Un fil des pages, on découvre une jeune fille au grand courage et à la force de caractère. Alors qu’elle se met en route seule vers un lieu secret dont personne n’est revenu, des rencontres étonnantes vont croiser son chemin. Entre le renne Ishka qui deviendra son ami, les Petits Patineurs, le gardien de Kobek, le capitaine et marin de Takoë… il y a aussi des lieux fantastiques très divers comme le désert de cristal, l’oasis de Wadibadou, la mer polaire, des plages de sable noir… et enfin des créatures surprenantes à l’image des chamoaskis, des zébroises, des champiprouts ou les papillons rêveurs…

L’auteure nous offre une histoire poétique accompagnée de chants et de messages. Elle attire notre attention sur l’importance de la transmission des valeurs familiales, de la mémoire et des traditions.

Classique, Jeunesse, Littérature allemande (Allemagne), Livres

Blanche-Neige et autres contes de Grimm de Jacob Grimm, Wilhelm Grimm et MinaLima

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Pages : 256 pages

Parution : 19 octobre 2022
Tome : 01/01
Format : Relié
Genre: Classique, Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

 

Mon avis:

Quel bonheur de pouvoir découvrir ou redécouvrir des contes avec cette sublime édition soignée du studio MinaLima. S’offre à nous les versions originales d’histoires que l’on connait par les adaptations de Disney comme : Raiponce, Cendrillon, La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon Rouge, Hansel et Gretel et bien entendu Blanche Neige. Et aussi d’autres beaucoup moins connues comme : Neigeblanche et Roserouge, Le Loup et les sept chevreaux, Les Lutins, Dame Holle, L’Oie d’or… Au total, ce sont 20 contes qui nous émerveilleront ou nous feront trembler, le tout illustrés et animés avec talent.
On ne peut que se douter que le travail de Disney a masqué certains côtés noirs et violents des contes écrit par les frères Grimm (jalousie, vengeance, soif de pouvoir, infanticide…) Des fins quelque peu abruptes peuvent surprendre, même si la magie des contes résonne toujours. Les méchants sont punis et les méritants souvent récompensés. Bien que les textes datent du XIXe siècle, on retrouve toutefois un lien avec notre société actuelle. Les morales et enseignements sont toujours bons à prendre.

Concernant les illustrations, elles sont tout bonnement magnifiques et en accord parfait avec chaque histoire. Nous avons le droit à quelques surprises avec les animations. J’ai tout particulièrement été en admiration devant Blanche Neige. Quel travail, quelle précision, c’est magique ! Il est sûr que je serais au rendez-vous pour leur prochaine parution. Hâte de faire la rencontre avec Pinocchio, Le jardin secret, La petite sirène et la Belle et la Bête, ainsi que la suite de la saga d’Harry Potter.

 

 

Mes chroniques des autres livres illustrés et animés par le studio MinaLima

Peter Pan

Le magicien d’Oz

Le livre de la jungle

Alice au pays des merveilles

Harry Potter tome 1

Harry Potter tome 2

Fantastique, Fantasy, Science-fiction, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

Blackwater, tome 2 : La Digue de Michael McDowell

Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture
Pages : 257 pages
Parution : 22 Avril 2022
Tome : 02/06
Format: Poche
Genre: Science-fiction
Lien Amazon

 

L’histoire:

Tandis que la ville se remet à peine d’une crue dévastatrice, le chantier d’une digue censée la protéger charrie son lot d’imprévus : main-d’œuvre incontrôlable, courants capricieux, disparitions inquiétantes… Pendant ce temps dans le clan Caskey, Mary-Love, la matriarcale, voit ses machinations se heurter à celles d’Elinor, son étrange belle-fille, mais la lutte ne fait que commencer. Manigances, alliances contre-nature, sacrifices, tout est permis. À Perdido, les mutations seront profondes, et les conséquences, irréversibles.

 

Mon avis:

La saga reprend en 1921, alors qu’une terrible crue c’est abattue sur Perdido quelques années plus tôt. Au grand dam de Mary-Love Caskey, elle a fait connaitre Elinor à son fils Oscar qui sont désormais mariés. Fourbe, elle éprouve un très grand plaisir à contrarier sa belle-fille, qu’elle déteste. Mais la jeune femme a plus d’un tour dans sa poche, et elle n’est pas la seule dans la famille à lui réserver des surprises…

Après avoir assisté à un odieux chantage à la fin du premier tome, on retrouve les membres du clan Caskey bien occupés. Alors que certains poursuivent leur avancé pour se prémunir d’une prochaine crue, avec la construction d’une digue (qui ne plait pas à tout le monde), la matriarche de la famille n’a qu’une idée en tête, trouver d’autres manigances pour nuire à Elinor. Entre ruses et complots, cette fois elle n’a plus les cartes en main. Sa famille se rend bien compte de ce qu’elle prépare, jusqu’à Sister qui va la prendre à son propre jeux. Un nouveau personnage se joint aussi à l’intrigue en la personne de Queenie, la belle-sœur de James.

Des notes beaucoup plus fantastiques s’intègrent à l’histoire entre rebondissements et déconvenues. Le rythme est donné et on avance à la découverte de cette famille où tout est permis. Trahison, manipulation, rite sacrificiel… les surprises sont de mises à Perdido. Alors que la digue se construit, de nouvelles unions se forment et en étonnera certain. J’ai grandement apprécié la prise d’assurance de Sister, mais un peu moins le caractère de Queenie tellement agaçante, mais c’est voulu. Elinor m’intrigue toujours autant.

De plus en plus palpitant, on passe un agréable moment à tourner les pages de ce second tome. Des notes d’humour sont là et le suspense se développe encore plus. J’ai déjà hâte de découvrir la suite !

Pour ce qu’il en est de la couverture, j’aime le fait qu’il y ait plein de références à l’intrigue qui sont illustrés. En finissant notre lecture, on ne peut que sourire ou se remémorer des moments en voyant certaines.

Jeunesse, Littérature canadienne (Canada), Livres

Hôtel Heartwood, tome 1 : Une maison pour Mona de Kallie George et Stephanie Graegin

Éditeur : France Loisirs
Pages : 192 pages

Parution : 10 Octobre 2018
Tome : 01/04
Format : Relié
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

.

L’histoire:

Hôtel Heartwood. Prière de laisser les crocs et les griffes dehors.

Lorsqu’un très violent orage éclate dans la forêt, Mona la souris croit sa dernière heure venue. Elle trouve par hasard refuge au luxueux Hôtel Heartwood, caché au creux d’un arbre. Une foule d’animaux séjourne dans cet abri douillet pour l’automne. Pourtant, au cœur de ce tourbillon de lits moelleux, de biscuits tout justes sortis du four et de joyeux bals, une ennemie féroce attend Mona…

Passez l’automne avec Mona à l’Hôtel Heartwood ! En attendant l’hiver, le printemps et l’été, dans les prochains volumes.

 

Mon avis:

« Là où est le cœur, là est le foyer » Mona est une souris qui n’a jamais connu de maison fixe. Beaucoup de lieux lui ont servi d’abris, et elle va devoir partir en quête d’un nouveau. Lors d’un gros d’orage, elle découvre que cette vieille souche va être inondée… C’est là que commence l’aventure à contre cœur, mais qui va lui réserver bien des surprises…

Très vite, nous nous attachons au personnage de Mona, qui vit depuis longtemps seule. Son arrivée a l’Hôtel Heartwood, se fait par pur hasard alors qu’elle cherche un refuge pour se protéger. Monsieur Heartwood a la main sur le cœur et lui propose de l’héberger une nuit, puis un travail dans l’hôtel pour la saison automnale afin de préparer la grande fête des glands. Mona fait alors la rencontre de bien d’autres animaux et aura l’occasion de montrer son caractère chaleureux et courageux.

Ce premier tome est plein de tendresse. Des messages de tolérances, de bienveillance et de lutte contre les inégalités sont transmis tout au long de notre lecture, comme avec la devise de l’hôtel : « Nous croyons à la sécurité et au respect, pas à la force des crocs et des griffes ». Beaucoup de rebondissements rythment l’intrigue et une belle révélation est à découvrir en fin d’ouvrage.

Tout au long de notre lecture, de très belles illustrations nous accompagnent. Dessinées simplement aux graphites, on ne peut qu’être émerveillées par la réalisation qui retransmet la douceur de l’histoire.

En bref, un premier tome réconfortant à découvrir en cette saison. Rendez-vous en hiver, pour découvrir la suite des aventures de notre amie souris !

Discutons ensemble, Jeunesse, Livres, RDV du Blog

Le roman de l’avent ou le calendrier de l’avent littéraire

 

Tic tac… Le mois de décembre est en approche et peut être avez-vous déjà acheté votre calendrier qui vous accompagnera jusqu’aux fêtes de Noel.

 

Pour ma part, j’en ai choisi de deux sortes cette année.

J’ai pris mon traditionnel avec des sachets de thé, et aussi des petits nouveaux, littéraires cette fois ?

 

Connaissez-vous les romans et albums de l’avent ?

Le concept est le même que pour un calendrier de l’avent classique. Ici, chaque jour vous découvrez un chapitre, voir une petite histoire dans certains.

 

Deux m’ont conquis cette année.

Je me suis procurée Le renne mystérieux de Natacha Godeau qui est sorti l’année dernière chez les éditions Auzou. Suite au grand succès, la maison d’édition a décidé cette année d’en sortir trois de plus avec des univers différents.

Le principe est de déceler chaque jour les chapitres, pour pouvoir lire le roman. Pas de peur pour ceux qui pensent qu’il va être abimé, des crantages à chaque chapitre sont mis en place.

 

Je me suis aussi procurée un album Contes et légendes du Nord de Caroline Dhery où chaque pages sont mises dans des enveloppes datées. Pour le grand final, on peut assembler le livre avec tout un kit fourni.

 

 

 

Découvrez-en une sélection

L’immeuble enchanté – Auzou

Le mystère de Lord Noel – Auzou

Mission cadeaux nuls – Auzou

Une histoire par jour – Usborne

Pop Up – A qui sont ces traces sur le chemin ? Gulf Stream

Pop Up – Que fabriquent les lutins dans l’atelier du Père Noel ? Gulf Stream

Pop Up – Quelles gourmandises pour Noel ? Gulf Stream

Balthazar prépare Noel – Hatier

 

Alors, êtes-vous tentée de vous procurer votre roman de l’avent ?

 

Discutons ensemble, Littérature anglaise (Angleterre), Livres, RDV du Blog

Ma collection sur Jane Austen

Admiratrice et fan de Jane Austen, la bannière de mon blog que j’ai dessiné à l’aquarelle en fait d’ailleurs référence.

Sur une idée de Justine, il est temps pour moi de vous dévoiler ma petite collection sur cette grande écrivaine anglaise du XIXème siècle !

 

1. Ses romans

J’ai découvert Jane Austen grâce au film Raison et Sentiments de 1995 tourné avec Emma Thompson, Kate Winslet, Hugh Grant et Alan Rickman. Ayant grandement aimé cette adaptation, je me suis procurée le roman chez les éditions France Loisirs. Ce n’est donc pas par Orgueil et Préjugés que j’ai découvert l’auteure ! Il n’arrive qu’en troisième position, vu que j’ai enchaîné avec le deuxième roman que contenait le livre, Persuasion.

Ayant grandement apprécié mes lectures, j’ai continué avec Orgueil et Préjugés, Emma et Mansfield Park.

Ma collection de romans de Jane Austen s’est amplifiée au fil des années. Les superbes éditions collectors chez Hauteville avec les illustrations de Hugh Thomson, un célèbre illustrateur victorien, m’ont conquises. S’ajoute aussi les romans illustrés par Margaux Motin que j’achète lors de pré-vente chez les éditions Ulule afin de réceptionner de superbes goodies, comme des ex-libris.

Autant dire que oui, j’ai le même roman en plusieurs éditions et ce qui veut dire aussi avec plusieurs traductions. Et c’est d’ailleurs un sujet très important, puisque d’une traduction à l’autre, des passages peuvent être bien différents… Je vous conseille d’ailleurs de lire cet article qui pourra vous orienter au mieux, pour choisir la bonne traduction des œuvres de Jane Austen !

 

2. Ses adaptations en films et séries

Ayant connue Jane Austen grâce à une adaptation, j’en ai bien entendu plusieurs en DVD, dont le fabuleux coffret intégrale de la BBC chez Koba Film.

S’ajoute aussi des films, dont forcément Raison et Sentiments 1995, Orgueil et Préjugés 2005, Emma 2020 (qui m’a réconcilié avec le roman)…

Je sais que j’ai encore pas mal d’adaptations des années 70 et plus à découvrir, dont certaines sont très connues. Encore des visionnages à programmer !

 

3. La figurine de Jane Austen

Sorti il y a quelques années, je n’ai pas pu résister à m’acheter cette figurine. Même si je ne suis pas une grande fan de la marque Funko Pop, je l’ai trouvé très bien réalisée.

Elle rend très bien dans ma bibliothèque !

 

4. Les marque-pages

Grande fan de marque page, j’adore en choisir un à chacune de mes lectures. Le choix peut se faire en fonction du thème, du genre littéraire ou tout simplement de mon envie. J’en ai plusieurs et voici mon petit dernier qui est un cadeau !

 

5. Les livres dérivés sur Jane Austen et ses œuvres

Ma collection de livres s’agrandit avec notamment des biographies ou témoignages. Je possède notamment: Du fond de mon cœur : Lettres à ses nièces de Jane Austen; Jane Austen : Une Passion Anglaise de Fiona Stafford; Un portrait de Jane Austen de David Cecil; Biographics Austen de Sophie Collins; Pas de femmes parfaites, s’il vous plaît de Jane Austen …

Et pour s’amuser un peu, j’ai aussi Orgueil et Préjugés en Énigmes
de Richard Galland et un livre de coloriage.

Et j’en ai encore un certain nombre qui m’attendent dans ma wish-list !

 

6. Les austenerie

Concernant les austeneries, j’en ai une bien belle collection, autant en livres qu’en films ou séries. Elles n’ont pas été toutes chroniquées, mais vous pouvez retrouver celles présentes sur le blog en cliquant ici !

En tout cas, voici la liste de ce que j’ai lue : Confessions d’une fan de Jane Austen et Tribulations d’une fan de Jane Austen de Laurie Viera Rigler; Le musée imaginaire de Jane Austen de Fabrice Colin et Nathalie Novi; Les filles de Mr Darcy de Elizabeth Aston; Cher Mr Darcy, Le journal de Mr Darcy et Le journal du Capitaine Wentworth de Amanda Grange; Amour, Orgueil et Préjugés et Constance & Séduction de Jess Swann; Une saison à Longbourn de Jo Baker; Caroline Bingley et Charlotte Collins de Jennifer Becton; Noël et Préjugés de la #TeamRomCom; La mort s’invite à Pemberley de P. D. James; La renaissance de Pemberley de Lise Antunes Simoes; Préjugés et Orgueil de Lynn Messina; Coup de foudre à Austenland de Shannon Hale…

Et pour ce qui est des films et séries, j’ai vue : Coup de Foudre à Bollywood; Lost in Austen; Le Journal de Bridget Jones; Austenland; Amour, Orgueil et Préjugés; Mariage, Orgueil et Préjugés; Au cœur de l’amour; Noel à Pemberley; Pride and Prejudice and Zombies; Orgueil, Préjugés et Sortilèges…

 

7. Le tote bag

Quand Jane Austen m’accompagne jusque dans mes sorties ! Ce magnifique tote bag m’a été offert et il est vrai que je m’en sers souvent, sauf pour faire mes courses alimentaires. Je ne voudrais pas qu’il y ait une tâche que je n’arriverais pas à ravoir. Vous reconnaîtrez peut-être l’illustration, elle est aussi de Hugh Thomson !

 

8. Les mugs

Qui dit Angleterre, dit forcément thé. J’ai donc aussi deux mugs à son effigie ! Il en existe d’ailleurs beaucoup soit la représentant ou ses œuvres.

 

 

 

 

Et pour finir cette présentation de ma collection, dont je suis sûr d’avoir oublié des éléments, vous pouvez voir que ma passion pour cette auteure anglaise s’affiche sur tous les supports ! Et notamment comme dit plus haut, l’identité graphique de mon blog.

Littérature française (France), Livres, Mes coups de cœur, Romance, Romance historique

La Duchesse de Buckingham de Shannen Malka

Éditeur : Hurlevent
Pages : 472 pages
Parution : 26 Septembre 2022
Tome : 01/01
Format: Relié
Genre: Romance, Historique

 

L’histoire:

Angleterre, 1841. Elena Quincy, fille du comte de Winchester, mène une existence paisible au cœur de la campagne anglaise, dans un écrin de verdure qu’elle se plaît à parcourir à cheval, au détriment de ses leçons d’étiquette dont elle se passerait volontiers. Mais le calme de son quotidien est brisé lorsqu’elle assiste dans la ville de Southampton à une scène d’une rare violence entre un maître d’œuvre et son employé, un enfant d’à peine dix ans.
Cet événement bouleverse Elena qui ne parviendra pas à retrouver la sérénité avant d’en avoir apporté un peu à ces enfants. Une décision qui la mène, bien malgré elle, dans l’entourage de la reine Victoria.
À Buckingham Palace, Elena découvre un milieu qu’elle ne connaît pas et est emportée dans le tourbillon de complots et de mondanités qu’est la cour. Et alors qu’elle se fait quelques alliés et que la passion amoureuse s’invite, des figures menaçantes commencent à se dessiner, avides de la plonger dans le déshonneur, tandis qu’au-delà des grilles majestueuses du palais, le peuple gronde.

 

Mon avis:

Elena Quincy vit avec son père et ses quatre frères dans un grand domaine qu’elle ne quitte jamais. Alors, quand son père lui accorde enfin le loisir de pouvoir sortir dans le village avoisinant, elle saute de joie. Ne connaissant rien au monde et à ce qui l’entoure, elle assiste à une scène qui la choque et où personne ne réagit. Outrée, elle ne peut rester sans rien faire, au risque de désobéir à des ordres qui vont lui ouvrir des portes vers l’inconnu…

Comment rester inactive face à la violence infantile et aux conditions de vie de jeunes enfants ? Elena ne compte pas rester dans le rang, quitte à s’attirer les foudres du gouvernement. C’est ainsi qu’elle se voit convoquée auprès de la reine Victoria et devient sa dame de compagnie. Une étiquette bien difficile à porter entre les commérages, manigances et somptuosité de la cour, alors que dehors la pauvreté est aux portes. Se faisant remarquer à nouveaux par ses actions, c’est en compagnie de Lord Brooke qu’elle recevra des leçons pour mieux comprendre le contexte; et Lord Osbourne qui l’accompagnera dans ses engagements qui ne seront pas de tout repos et riches de surprises.

J’ai tellement apprécié ma lecture que c’est un coup de cœur. Quel plaisir de tourner les pages, qui nous plongent à la fois dans les bas-fonds de Londres et dans le palais de Buckingham, le tout rythmé par de nombreux rebondissements. Le sujet historique est entièrement maîtrisé et on découvre ce qu’est la vie pendant l’ère victorienne jusqu’à la politique intérieure. J’ai grandement appris. Des références à Oliver Twist de Charles Dickens sont insérés dans l’intrigue, tout comme Le songe d’une nuit d’été de William Shakespeare. J’ai bien envie de me faire une relecture !

Concernant les personnages, Elena m’a fait penser à Elisa Scalzy de la série télé Elisa di Rivombrosa qui est inspiré de roman de Samuel Richardson. Fougueuse et entêtée, la jeune femme n’a pas peur de se mettre en danger pour soutenir ses convictions. La cause infantile lui est chère et elle est prête à tout, même si des fois ses actions trop rapides attirent des conséquences négatives. Quant aux personnages masculins, Lord Brooke m’a rappelé Fitzwilliam Darcy d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Très froid, on se doute qu’il cache un lourd secret. Et pour Lord Osborne, j’ai eu envie de douter de lui tellement souvent que je ne savais plus quoi en penser !

En bref, une superbe romance historique sous le règne de Victoria à découvrir !