Littérature japonaise (Japon), Livres, Manga

Adieu, mon utérus de Yuki Okada

71s89ujvgol

Éditeur : Akata
Pages : 192 pages
Parution : 14 Février 2019
Tome : 01/01
Format: Manga
Genre: Témoignage
Lien Amazon

 

Synopsis:

Dans Adieu, mon utérus, récit autobiographique, Yuki Okada raconte sa lutte contre le cancer. Son chemin sera semé d’embûches, de larmes et de doutes, mais trouvera un écho chez de nombreuses personnes.

Yuki Okada, à trente-trois ans, a tout pour être comblée : mariée et heureuse, mère d’une petite fille, elle exerce également le métier qu’elle aime – autrice de mangas. Aussi, quand elle consulte son médecin à cause de règles anormales, elle ne se doute pas de la terrible nouvelle qui l’attend : malgré son jeune âge, elle développe en effet un cancer du col de l’utérus. Chamboulée et perdue, elle ne saura d’abord pas comment réagir, et affronter cette épreuve que la vie lui impose… Pourtant, très vite, elle comprend qu’il lui faudra faire des choix. Mais entre les avis de ses proches et du corps médical, comment savoir ce qu’elle souhaite vraiment

 

Mon avis:

A trente-trois ans, Yuki est une jeune femme épanouie. Elle vit en parfaite harmonie avec sa petite fille et son mari, et est mangaka. Ce dernier exerce le même métier qu’elle, mais est souvent très pris par son travail pour s’occuper correctement de sa famille. Avec l’aide de sa mère, alias Mamounette, elle arrive à s’en sortir. Ils coulent des jours heureux, jusqu’au jour où Yuki s’inquiète d’avoir des règles trop rapprochées, et consulte son gynécologue. Très vite, le verdict tombe : c’est cancer du col de l’utérus. Un long parcours débute alors pour la famille…

C’est avec grand courage, sensibilité et humour que l’auteure nous dévoile son combat sans tabou. Entre les mots et les dessins, on suit le chemin de sa vie. Entre sa rencontre avec son mari, la naissance de sa fille, et le moment fatidique de l’annonce du cancer, on ne la quitte plus. Afin de chasser cette douleur de l’inconnu, elle raconte tout en émotion, les étapes par lesquelles elle est passée, toutes les questions qu’elle s’est posée, toutes les angoisses qu’elle a dû combattre, les dessous du milieu médical au Japon, mais aussi les réactions de son entourage, la présence indéfectible de sa mère, le désarroi de son mari, l’incompréhension de sa petite fille, et le rapport avec les autres femmes qui affrontaient le même combat. Sans jamais s’apitoyer sur son sort, Yuki nous dévoile sa force, avec ce récit plein de joie de vivre et d’optimisme. Comme dans chaque épreuve, on en retire des leçons positives. Ici une famille plus unie que jamais, beaucoup d’amour, et un mari qui a repris son rôle de père et d’époux. Un manga très touchant qui ne peut laisser indifférent, mais aussi qui peut donner du courage à toutes celles et ceux qui passent par cette terrible épreuve, ou voir comment accompagner un proche. En soi, un sujet grave abordé avec douceur et délicatesse. 

note 5 étoiles

 

4 réflexions au sujet de “Adieu, mon utérus de Yuki Okada”

    1. Pour tout te dire, je l’ai achetée à ma sœur quand elle a subit cette opération pour une autre raison. Elle a grandement appréciée, et en a même parlé à sa gynécologue. L’histoire est très touchante et émouvante, et l’auteure en parle très bien. Je ne suis pas une grande amatrice de manga non plus, mais pour le coup le support ne pas pas freiné.

      Aimé par 1 personne

        1. Ma sœur c’était en septembre. Je lui ai offert juste après l’opération. Ça l’a beaucoup touché, et elle l’était aussi en lisant ma chronique.

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s