Livres

Son Espionne royale et le mystère bavarois de Rhys Bowen

couv20442476

Éditeur : Robert Laffont
Collection: La bête noire
Pages : 384 pages
Parution : 6 juin 2019
Tome : 02/??
Format: Broché
Genre: Historique, Policier

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sa deuxième mission royale : baby-sitter une princesse bavaroise.
Londres, 1932.
La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hanneflore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l’espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine.
Mais entre la propension d’Hanni à séduire tout ce qui porte une moustache, son langage de charretier et sa fâcheuse tendance au vol à l’étalage, Georgie a déjà fort à faire. Et comme si tout cela ne suffisait pas, la princesse bavaroise se retrouve mêlée à un meurtre… Pour éviter un scandale diplomatique, Georgie va devoir remettre sa casquette de détective amateur et se résoudre à démasquer le véritable coupable.

 

Mon avis:

Pour ce second tome on retrouve notre Lady Georgiana, qui a peine a fini sa dernière mission, se voit confier directement une nouvelle par la Reine: héberger une princesse de Bavière…

L’auteure reprend les mêmes codes pour ce nouveau roman, et autant dire que je n’ai pas accroché, vu qu’il ressemble un peu trop à mon goût au premier. Tout comme le premier, l’intrigue a dû mal à se mettre en place, et c’est beaucoup trop prévisible. Notre héroïne a encore beaucoup à apprendre pour être un super enquêtrice. On retrouve tout de même notre humour « so british » que j’apprécie toujours autant, et cette ambiance des années 30.

Le « Cosy Mystery » est en vogue en ce moment, mais je ne pense pas que ça sera avec cette saga que je continuerais.

 

2 étoiles

Livres

Son Espionne royale mène l’enquête de Rhys Bowen

couv10637047

Éditeur : Robert Laffont
Collection: La bête noire
Pages : 360 pages
Parution : 6 juin 2019
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Historique, Policier

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sa première mission royale : espionner le prince de Galles.
Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…

 

Mon avis:

Tout d’abord, merci à NetGalley et aux Éditions Robert Laffont pour leur confiance.

Avec le premier tome de cette nouvelle saga, nous faisons connaissance avec Georgiana alias Georgie. Jeune écossaise, elle est la 34ème héritière du trône britannique. Son statut lui vaut certes un certain respect, mais malheureusement, elle se retrouve sans le sous, et doit quitter son château. Elle se rend ainsi à Londres, où une nouvelle vie commence pour elle. A peine arrivée, la reine lui demande de devenir son espionne. Sa majesté veut connaitre tous les agissements du prince de Galles, qui est tombé sous le charme d’une femme qu’elle n’apprécie point. Mais voilà qu’à son retour, elle découvre un mystérieux cadavre dans sa baignoire…

J’ai passé un bon moment avec la lecture de ce roman. On découvre une héroïne assez candide, mais au grand courage. Elle a toujours été chaperonnée, et aujourd’hui Georgie doit apprendre à se débrouiller seule. Cette première enquête était intéressante, même si l’intrigue a eu dû mal à se mettre en place, et n’est pas très difficile à deviner. Les autres personnages sont tout aussi intéressants, j’ai particulièrement aimé la reine et ses échange avec Georgie, où un humour « so british » en ressort.
L’époque historique choisie, les années 30, nous rappelle forcément la série Downton Abbey. On se balade ainsi au palais de Buckingham Palace, dans les chics appartements de Belgrave Square et Harrod’s, et dans de beaux manoirs de la campagne anglaise.
L’écriture est plaisante et légère, bien qu’on est assez loin des pionniers dans ce genre qui se développe de plus en plus.

3 étoiles